Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Angelus de ce dimanche 21 février 2016

Sous un beau soleil, le Pape François est revenu ce dimanche 21 janvier sur son voyage apostolique au Mexique, avant la prière de l'Angélus, récité depuis la fenêtre du palais apostolique. En rappelant le récit de la Transfiguration du Christ de ce deuxième dimanche de Carême, où Jésus laisse apparaître sa gloire divine aux apôtres Pierre, Jacques et Jean, un récit qui préfigure sa résurrection, le Pape a rappelé que son récent voyage au Mexique avait été « une expérience de transfiguration ».

« Le Seigneur nous a montré la lumière de sa gloire à travers le corps de son Eglise, de son peuple saint qui vit sur cette terre,  a dit le Pape, un corps tant de fois blessé, opprimé, méprisé et violé dans sa dignité. » Les diverses rencontres qui se sont tenues au Mexique ont été pleine de lumière, « cette lumière de la foi qui transfigure les visages et éclaircit le chemin ». Le Pape a rappelé que le centre de gravité de son voyage était le sanctuaire de Notre-Dame de Guadalupe, le sanctuaire marial le plus fréquenté au monde. « Je me suis laissé guider par Celle qui porte dans ses yeux les regards de tous ses enfants, et vient recueillir les douleurs de ceux victimes de violences, d'enlèvements, de meurtres, de tant de femmes victimes d'abus » a expliqué le Saint-Père.

Prière à la Vierge de Kazan

Il a aussi rendu une nouvelle fois hommage au peuple mexicain et l'héritage que Dieu a laissé au Mexique : celui de garder la richesse dans la diversité, et de manifester en même temps l'harmonie de la foi commune, une foi franche et robuste, marquée par une grande vitalité et humanité. Cela s'est vu en particulier dans la rencontre avec les familles a-t-il expliqué, des familles mexicaines « qui m'ont accueilli avec joie comme pasteur de toute l'Eglise et qui m'ont montré un témoignage limpide et fort de foi vécue, de foi qui transfigure la vie ». Un exemple « édifiant pour toutes les familles chrétiennes du monde » a précisé le Pape.

Le Souverain Pontife a enfin tenu à faire « une louange spéciale » pour sa rencontre à Cuba avec le Patriarche de Moscou Cyrille 1er, au début de son voyage, le « cher frère Cyrille ». « Cet évènement est aussi une lumière prophétique de la Résurrection dont le monde a besoin » a-t-il dit. A cette occasion, le Pape a fait réciter un 'Je vous salue Marie' aux fidèles réunis, en priant particulièrement la Vierge de Kazan en Russie, souhaitant « qu'elle continue à nous guider sur le chemin de l'unité. »

Source : Radio Vatican (OB).

misericordina_1.jpg

Comme il l'avait déjà fait le 17 novembre 2013, le Pape François a fait distribuer par des volontaires - « parmi lesquels il y a des pauvres, des sans-abri, des réfugiés » - de petites boîtes contenant la couronne du Rosaire (un chapelet) et la petite image de Jésus Miséricordieux, « de meilleure qualité » que la fois précédente, « médecine spirituelle » appelée « Misericordina Plus ».  « Acceptez ce don comme une aide spirituelle pour répandre, spécialement en cette Année de la Miséricorde, l'amour, le pardon et la fraternité. »

Texte intégral traduit en français sur Zenit.org.

Texte intégral original sur le site internet du Vatican.

Les commentaires sont fermés.