Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Délit d’entrave : Mme Rossignol désinforme sur l’interruption médicale de grossesse

délit,entrave,IVG,avortement,IMG,Mme Rossignol,désinformation,

Alors que s’ouvre le débat au Parlement sur la proposition de loi relative au nouveau délit d’entrave à l’avortement, la Fondation Jérôme Lejeune alerte sur la portée de cette disposition. Le texte est précis : « soit en diffusant ou en transmettant par tout moyen, notamment par des moyens de communication au public par voie électronique ».

Le nouveau délit d’entrave s’étend à l’ensemble des moyens de communication, y compris les supports écrits. L’intention est claire non seulement dans le texte du groupe socialiste, mais aussi dans la présentation de l’enjeu par le gouvernement lui-même. Ainsi la ministre de la santé Laurence Rossignol ce matin sur France Info a cité le Manuel bioéthique des jeunes de la Fondation Jérôme Lejeune comme un « exemple » de désinformation sur l’avortement.

La couverture du manuel représente un foetus disant : « Je vous signale que d’ici, j’entends tout. Donc, arrêtez de dire que je ne suis pas vivant ! ». Laurence Rossignol prétend que c’est un « mensonge », puisque le délai de l’avortement est de 12 semaines et que l’ouïe du foetus se développe à 6 mois de grossesse.

Cette accusation de Mme Rossignol concernant la couverture du manuel de la Fondation véhicule une désinformation. En effet, contrairement à ce que laisse entendre la ministre, l’avortement ne recouvre pas uniquement l’interruption volontaire de grossesse (possible jusqu’à la 12ème semaine de développement du foetus) : il désigne aussi l’interruption médicale de grossesse (possible jusqu’à la veille de l’accouchement).

Cette déclaration qui jette un voile sur une partie de la vérité contribue à laisser nos concitoyens dans l’ignorance. La Fondation est d’autant plus interpellée par l’enjeu de l’interruption médicale de grossesse qu’elle conduit à l’élimination de 96 % des enfants détectés trisomiques avant leur naissance.

Jean-Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune rappelle qu’en l’occurrence « l’avortement rend mortelle une pathologie qui ne l’est pas. » Et que cette réalité-là est aussi pudiquement voilée.

Source : Fondation Jérôme Lejeune.

Commentaires

  • Le plus grand génocide commis contre la vie, contre les enfants à naître, contre DIEU !!! "Malheur à ceux qui appellent le mal bien et le bien mal, qui font des ténèbres la lumière, et de la lumière les ténèbres, qui font de l'amer le doux et du doux l'amer." Isaïe 5/20. Seigneur Jésus que de comptes à rendre pour ces politiciens hommes, femmes, lobbys te défiant sans cesse ! Tu as donné ta vie pour toutes les générations passées, présentes, futures, rachetées à un prix au-dessus de tout prix. Et certains te renient, détournent leurs faces, te font des bras d'honneur, car ils préfèrent le Diable à DIEU ! Ils préfèrent jouir d'une certaine vie aisée. Ils préfèrent vivre dans le péché mortel, le blasphème, le sacrilège. Ô mon Roi bien-aimé, Tu as dit sur ta Croix : "Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font." Là mon Doux Jésus, ils savent, alors en toute humilité, que la Sainte Volonté, la Sainte Justice, la Sainte Vérité du Très-Haut s'accomplisse comme Lui le veut, non comme le veulent les hommes, ni le Diable. Amen.+++ Merci Coeur sacré de Jésus, en présence de la très Sainte Vierge Marie. Amen.+++

Les commentaires sont fermés.