Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cristóbal de Morales (1500-1553) : Parce mihi, Domine

The Hilliard Ensemble
 
Parce mihi Domine, nihil enim sunt dies mei.
Quid est homo, quia magnificas eum?
Aut quid apponis erga eum cor tuum?
Visitas cum diluculo, et subito probas illum.
Usquequo non parcis michi, nec dimittas me, ut glutiam salivam meam?
Peccavi. Quid faciam tibi, o custos hominum?
Quare posuisti me contrarium tibi, et factus sum michimet ipsi gravis?
Cur non tollis peccatum meum, et quare non aufers iniquitatem meam?
Ecce nunc in pulvere dormio; et si mane me quesieris, non subsistam.

Épargne-moi, Seigneur, car mes jours ne sont rien.
Qu'est-ce donc que l'homme, pour en faire si grand cas,
Pour fixer sur lui ton attention,
Pour l'inspecter chaque matin, pour le scruter à tout instant ?
Cesseras-tu enfin de me regarder, pour me laisser le temps d'avaler ma salive ?
Si j'ai péché, que t'ai-je fait, à toi, l'observateur attentif de l'homme ?
Pourquoi m'as-tu pris pour cible, pourquoi te suis-je à charge ?
Ne peux-tu tolérer mon offense, passer sur ma faute ?
Car bientôt je serai couché dans la poussière, tu me chercheras, et je ne serai plus.

(Job 7, 16b-21)

Les commentaires sont fermés.