Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Angelus de ce dimanche 1er septembre 2019

    Fondant sa réflexion sur l’Évangile de ce dimanche, en saint Luc, le Pape François est revenu, avant la prière de l’Angélus, sur les deux voies indiquées par le Christ : l’humilité et la générosité désintéressée.

    Compte rendu à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

    Par ailleurs, après la prière de l’Angélus, le Pape a annoncé la nomination de 10 nouveaux cardinaux.

    Ils seront créées cardinaux lors d’un consistoire qui se tiendra le 5 octobre prochain au Vatican. « Leur provenance exprime la vocation missionnaire de l’Église qui continue à annoncer l’amour miséricordieux de Dieu à tous les hommes de la terre », a déclaré le Souverain Pontife avant de dévoiler la liste des futurs cardinaux :

    1. Mgr Miguel Angel Ayuso Guixot, mccj, président du Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux.

    2. Mgr José Tolentino Medonça, archiviste et bibliothécaire de la Sainte Église Romaine.

    3. Mgr Ignatius Suharyo Hardjoatmodjo, archevêque de Jakarta (Indonésie).

    4. Mgr Juan de la Caritad Garcia Rodriguez, arcehevêque de San Cristobal de la Havane (Cuba).

    5. Mgr Fridolin Ambongo Besungu, ofm. Cap, archevêque de Kinshasa (RDC).

    6. Mgr Jean-Claude Höllerich, sj, archevêque de Luxembourg (Luxembourg).

    7. Mgr Alvaro L. Ramazzini Imeri, archevêque de Huehuetenamgo (Guatemala).

    8. Mgr Matteo Zuppi, archevêque de Bologne (Italie).

    9. Mgr Cristobal Lopez Romero sdb, archevêque de Rabat (Maroc).

    10. Le père Michael Czerny, sj, sous-secrétaire de la section Migrants du Dicastère pour le service du développement humain intégral.

    A ces nouveaux membres du Collège cardinalice, le Pape adjoint encore 2 archevêques et un évêque « qui se sont distingués par leur service à l’Église ». Il s’agit de :

    1. Mgr Michael Louis Fitzgerald, archevêque émérite de Nepte et ancien nonce apostolique.

    2. Mgr Sigitas Tamkevicius, sj, archevêque émérite de Kaunas (Lituanie)

    3.Mgr Eugenio Dal Corso. psdp, évêque émérite de Benguela (Ouganda)

    « Prions pour les nouveaux cardinaux, afin que, en confirmant leur adhésion au Christ, ils m’aident dans mon ministère d’évêque de Rome pour le bien de tout le Saint Peuple fidèle de Dieu », a conclu le Pape.

    Source : Vatican News.

  • Intention de prière du pape pour le mois de septembre

    La protection des océans :
    « Pour que les politiques, scientifiques et économistes travaillent ensemble pour la protection des mers et des océans. »

    Source : prieraucoeurdumonde.net.

  • Giovanni Pierluigi da Palestrina (1525-1594) : Motet & Missa Sicut lilium inter spinas

    The Tallis Scholars - Dir. Peter Phillips
     
    1. Motet "Sicut lilium inter spinas" [00'00]

    Missa "Sicut lilium inter spinas"
    2. Kyrie [04'42]
    3. Gloria [08'26]
    4. Credo [14'35]
    5. Sanctus et Benedictus [23'37]
    6. Agnus Dei [28'55]
  • Méditation - Lettre d’Amour de Dieu

    « A l’attention de tout homme et de toute femme, présent en tout lieu et en tout temps,

    Depuis le Ciel,
    en ce jour et de toute éternité,

    Mon Enfant,

    Je te connaissais même avant que tu sois conçu. (Jérémie 1.4-5)
    Je t'ai choisi au moment de la création. (Ephésiens 1.11-12)
    Tu n'étais pas une erreur. (Psaume 139.15)
    Je t'ai tissé dans le ventre de ta mère. (Psaume 139.13)
    C'est moi qui t'ai fait sortir du sein de ta mère. (Psaume 71.6)
    J'ai fait de toi une créature merveilleuse. (Psaume 139.14)
    Tu as été créé à mon image. (Genèse 1.27)

    Tous tes jours sont écrits dans mon livre. (Psaume 139.16)
    Je détermine la durée des temps et les bornes de tes demeures. (Actes 17.26)
    Je regarde jusqu'au fond de ton cœur et je sais tout de toi. (Psaume 139.1)
    Je sais quand tu t'assieds et quand tu te lèves. (Psaume 139.2)
    Je te vois quand tu marches et quand tu te couches.
    Je connais parfaitement toutes tes voies. (Psaume 139.3)
    Même les cheveux de ta tête sont comptés. (Matthieu 10.29-31)

    Mon image a été déformée par ceux qui ne me connaissent pas. (Jean 8.41-44)
    Je ne me suis pas éloigné, ni fâché car je suis l'expression parfaite de l'amour. (1Jean 4.16)
    C'est mon amour de Père que je répands sur toi. (1 Jean 3.1)
    Parce que tu es mon enfant et que je suis ton Père. (1 Jean 3.1)
    Je t'offre plus que ton père terrestre ne pourrait jamais te donner. (Matthieu 7.11)
    Car je suis le Père parfait. (Matthieu 5.48)
    Toute grâce que tu reçois vient de ma main. (Jacques 1.17)
    Car je suis celui qui pourvoit à tous tes besoins. (Matthieu 6.31-33)

    Mon plan pour ton avenir est toujours rempli d'espérance. (Jérémie 29.11)
    Parce que je t'aime d'un amour éternel. (Jérémie 31.3)
    Mes pensées vers toi sont plus nombreuses que les grains de sables. (Psaume 139.17-18)
    Je n'arrêterai jamais de te bénir. (Jérémie 32.40)
    Tu fais partie du peuple que j'ai choisi. (Exode 19.5)
    Je désire te donner mon pays et tout ce qui s’y trouve. (Jérémie 32.41)
    Il est en mon pouvoir de te montrer de grandes et merveilleuses choses. (Jérémie 33.3)

    Si tu me cherches de tout ton cœur tu me trouveras. (Deutéronome 4.29)
    Trouve ta joie en moi et je te donnerai ce que ton cœur désire. (Psaume 37.4)
    Je suis capable de faire plus pour toi que tu ne pourrais probablement l'imaginer. (Ephésiens 3.20)
    Et te dire que je ne compte plus tes péchés. (2 Corinthiens 5.18-19)
    Dans ma maison au ciel, il y a tant de joie pour un pécheur qui se change de vie. (Luc 15.7)
    Car je suis ta plus grande source d'encouragement. (2 Thessaloniciens 2.16-17)
    Je suis aussi le Père qui te console de toutes tes peines. (2 Corinthiens 1.3-4)
    Quand tu cries à moi, je suis près de toi et je te délivre de toutes tes détresses. (Psaume 34.18)
    Comme un berger porte un agneau, je te porte sur mon cœur. (Esaïe 40.11)
    J'effacerai toute larme de tes yeux. (Apocalypse 21.3-4)
    Et je porterai toute la douleur que tu as subie sur cette terre. (Apocalypse 21.4)

    Je suis ton père et je t'aime de la même façon que j'aime mon fils Jésus. (Jean 17.23)
    Car mon amour pour toi se révèle en Jésus. (Jean 17.26)
    Il est la représentation exacte de mon être (Hébreux 1.3)
    Et il est venu démontrer que je suis pour toi, pas contre toi. (Romains 8.31)
    Jésus est mort pour que toi et moi puissions être réconciliés. (2 Corinthiens 5.18-19)
    Sa mort est l'expression suprême de mon amour pour toi. (1 Jean 4.10)
    J'ai renoncé à tout ce que j'aime pour gagner ton amour. (Romains 8.32)
    Si tu acceptes mon fils Jésus, tu me reçois. (1 Jean 2.23)
    Et rien ne te séparera de mon amour. (Romains 8.38-39)
    J'ai toujours été le Père et serai toujours ton Père. (Ephésiens 3.14-15)
    Ma question est : Veux-tu être mon enfant ? (Jean 1.12-13)

    Je t'attends. (Luc 15.11-32)

    Dieu le Père qui t'aime »

    Source : Diocèse d'Avignon - Nouvelle Evangélisation (pdf à imprimer)

    lettre,amour,Dieu,Bible,Evangile

    (Crédit photo)

  • Audience générale de ce mercredi 28 août 2019

    Au cours de cette dernière audience du mois d’août, le Pape François a centré sa catéchèse sur un extrait des Actes des Apôtres dans lequel saint Pierre guérit les malades, au nom du Seigneur. Son action permet de manifester la proximité du Ressuscité et offre au chrétien d’aujourd’hui un exemple de service et d’alliance avec Dieu.

    Compte rendu d'Adélaïde Patrignani à lire sur Vatican News.

    Texte intégral de la catéchèse du Pape traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, en mentionnant le Portique de Salomon comme l’un des lieux de rendez-vous des croyants, saint Luc insiste sur les signes et les prodiges qui accompagnent la parole des Apôtres et sur leur attention particulière aux malades. Car, à leurs yeux comme aux yeux des chrétiens de tous les temps, les malades sont des frères en qui le Christ est présent d’une manière spécifique, pour se laisser chercher et trouver par nous. Parmi les Apôtres, émerge la personne de Pierre qui, au nom de la mission reçue du Ressuscité, exerce une primauté au sein de leur groupe. Mais si Pierre s’approche des civières et passe parmi les malades, c’est pour que soit manifesté, à travers ses paroles et sa présence physique, le Christ vivant et agissant. De fait, Pierre ne prétend pas agir en son nom propre : il est celui qui accomplit les œuvres du Maître. Ainsi, rempli de l’Esprit Saint, il permet à Dieu de manifester sa proximité et de faire en sorte que les blessures de ses enfants deviennent le lieu théologique de sa tendresse. Car toute sa personne, et même son ombre, irradie la vie du Ressuscité : les malades sont guéris et le monde rend gloire au Père, malgré la haine suscitée par son action de guérison. C’est pourquoi Pierre est la figure de l’Église qui sur la terre remet ses enfants debout et les oriente vers les biens du Ciel.

    Je suis heureux de saluer les pèlerins venus de France, en particulier de Rennes, de Poissy, de Retiers et de L’Isle en Dodon, ainsi que d’autres pays francophones. Demandons à l’Esprit Saint, par l’intercession de Pierre, de nous rendre forts intérieurement pour être assurés de la présence aimante et consolatrice du Seigneur à nos côtés. Et que l’Esprit Saint nous aide à la manifester à tous, et d’une manière particulière aux malades. Que Dieu vous bénisse ! »

    Source : site internet du Vatican.

  • Alta Trinita Beata (Anonyme italien du XVe siècle)

    MendelssohnKammerChor Berlin - Dir. Volkher Häusler
     
    Alta Trinita beata,
    da noi sempre adorata,
    Trinita gloriosa
    unita maravigliosa.

    Alta Trinita beata,
    da noi sempre adorata,
    Trinita gloriosa
    unita maravigliosa.

    Tu sei manna saporosa
    e tutta desiderosa.
    Tu sei manna saporosa
    e tutta desiderosa.

    (partition)
  • Méditation - L'émerveillement

    « La vérité, c'est que toute appréciation sincère repose sur un certain mystère d'humilité, presque d'obscurité. L'homme qui a dit : "Bienheureux celui qui ne s'attend à rien, parce qu'il ne sera pas déçu", exprime la béatitude d'une manière imparfaite et mensongère. La vérité est celle-ci : Bienheureux celui qui ne s'attend à rien, parce qu'il sera magnifiquement surpris. Celui qui ne s'attend à rien voit les roses plus rouges que le commun des hommes ne les voit, l'herbe plus verte et le soleil plus éblouissant. Bienheureux celui qui ne s'attend à rien parce qu'il possèdera les cités et les montagnes. Bienheureux celui qui est doux parce qu'il héritera la terre. Tant que nous ne concevons pas que les choses pourraient ne pas être, nous ne pouvons concevoir qu'elles soient. Tant que nous n'avons pas vu l'arrière-plan des ténèbres, nous ne pouvons admirer la lumière comme une chose unique et créée. Dès que nous avons vu ces ténèbres, toute lumière est claire, soudaine, aveuglante et divine. Tant que nous ne nous sommes pas représenté le néant, nous n'apprécierons pas à sa valeur la victoire de Dieu et nous ne pouvons concevoir aucun des trophées de son ancienne guerre. La vérité a un million de jeux fantasques, l'un d'eux est que nous ne savons rien tant que nous ne sommes pas au point de ne rien savoir. »

    Gilbert Keith Chesterton (1874-1936), Hérétiques, Trad. Jenny S. Bradley, Librairie Plon, coll. "Le Roseau d'Or", Paris, 1930.

    enfant_regard_1.jpg

    (Crédit photo)

  • Mercredi 28 août 2019

    St Augustin d'Hippone, évêque et docteur de l’Église

    Saint_Augustin_Coello_1b.jpg

    Claudio Coello (1642-1693) : Le triomphe de Saint Augustin (1664)
    Musée du Prado, Madrid
     
    Catéchèse de Benoît XVI sur St Augustin
    (Audience générale du mercredi 25 août 2010)