Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Angelus de ce dimanche 22 décembre 2019

    La figure de Joseph renferme toute la sagesse chrétienne : lors de l’Angélus en ce quatrième et dernier dimanche de l’Avent, le Pape François est revenu depuis la place Saint-Pierre sur la figure de celui qui s’efforce de faire la volonté de Dieu.

    Compte rendu de Xavier Sartre à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Zoltán Kodály (1882-1967) : Veni Veni Emmanuel

    L'Accroche-Choeur, Ensemble vocal Fribourg
     
    Veni, veni, Emmanuel
    captivum solve Israel,
    qui gemit in exsilio,
    privatus Dei Filio.

    R: Gaude! Gaude! Emmanuel,
    nascetur pro te Israel!

    Veni, veni O Oriens,
    solare nos adveniens,
    noctis depelle nebulas,
    dirasque mortis tenebras.

    R/

    Veni, veni, Adonai,
    qui populo in Sinai
    legem dedisti vertice
    in maiestate gloriae.

    R/
    Ô viens, ô viens, Emmanuel
    Et paye la rançon d’Israël
    Qui se désole dans l’exil,
    Attendant la venue du Fils de Dieu.

    R: Réjouis-toi, réjouis-toi, l'Emmanuel
    est né pour toi, Israël.

    Ô viens, Toi, Première lueur du jour,
    Viens et réconforte nos esprits de ton avènement
    Disperse les sombres nuages de la nuit
    Et chasse les ombres de la mort.

    R/

    Viens, viens Adonaï
    Toi qui sur les hauteurs du Sinaï
    Donnas au peuple ses lois,
    Dans la majesté de sa gloire.

    R/


    (source traduction)
  • Méditation - « Préparez le chemin du Seigneur »

    « Préparez le chemin du Seigneur ! Il ne réclame rien de grand, rien de difficile, pas de cadeaux, pas de faveurs : c'est lui qui va nous en faire ; mais il nous appartient de nous y préparer et de nous y disposer. Quelle perversité, quel aveuglement que de ne pas vouloir lui ouvrir et l'accueillir. C'est assez, ne résistez pas ! Ôtez les pierres de vos chemins, ôtez les horribles péchés, les bagarres, les disputes, les haines... Nettoyez votre conscience avec le balai de la confession, lavez-la avec des larmes, décorez-la de bons désirs et de bonnes pensées, parfumez-la de la bonne odeur de vos prières, offrez des jeûnes et des veilles en satisfaction de vos péchés, faites des aumônes aux indigents : voilà comment préparer le trône de Dieu. Et si vous faites cela, sa Majesté daignera venir en vos cœurs et y demeurera. »

    Saint Thomas de Villeneuve (1487-1555), Sermon pour le 4e dimanche de l'Avent.

    Thomas de Villeneuve,sermon,Avent,préparer,chemin,Seigneur

  • Dimanche 22 décembre 2019

    4ème Dimanche de l'Avent

    Les Grandes Antiennes de l'Avent
    22 décembre : O Rex Géntium

    grandes_antiennes.jpg


    Cantuale Antonianum

    O Rex Géntium, et desiderátus eárum, lapísque anguláris, qui facis útraque unum : veni, et salva hóminem, quem de limo formásti.

    O Roi des Nations, et objet de leurs désirs, Pierre angulaire, qui réunissez en vous les deux peuples : venez et sauvez l’homme, que vous avez formé du limon.

  • Jan Ake Hillerud : Veni Veni Emanuel

     
    Veni, veni, Emmanuel
    captivum solve Israel,
    qui gemit in exsilio,
    privatus Dei Filio.

    R: Gaude! Gaude! Emmanuel,
    nascetur pro te Israel!

    Veni, veni O Oriens,
    solare nos adveniens,
    noctis depelle nebulas,
    dirasque mortis tenebras.

    R/

    Veni, veni, Adonai,
    qui populo in Sinai
    legem dedisti vertice
    in maiestate gloriae.

    R/
    Ô viens, ô viens, Emmanuel
    Et paye la rançon d’Israël
    Qui se désole dans l’exil,
    Attendant la venue du Fils de Dieu.

    R: Réjouis-toi, réjouis-toi, l'Emmanuel
    est né pour toi, Israël.

    Ô viens, Toi, Première lueur du jour,
    Viens et réconforte nos esprits de ton avènement
    Disperse les sombres nuages de la nuit
    Et chasse les ombres de la mort.

    R/

    Viens, viens Adonaï
    Toi qui sur les hauteurs du Sinaï
    Donnas au peuple ses lois,
    Dans la majesté de sa gloire.

    R/


    (source traduction)
  • Du 17 au 23 décembre : les Grandes antiennes de l'Avent

    Les Grandes Antiennes de l'Avent
    21 décembre : O Oriens

    Grandes antiennes,Avent,antiennes,Ô,Oriens


    Cantuale Antonianum

    O Oriens, splendor lucis ætérnæ, et sol iustítiæ : veni, et illúmina sedéntes in ténebris, et umbra mortis.

    O Orient, splendeur de la lumière éternelle, et soleil de justice : venez et éclairez ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l’ombre de la mort.

  • Samedi 21 décembre 2019

    St Thomas, apôtre

    Saint_Thomas_Durer_1b.jpg

    Albrecht Dürer (1471–1528), Saint Thomas

    (Mémoire du Samedi des Quatre-Temps de l’Avent)

  • Vendredi 20 décembre 2019

    Les Grandes Antiennes de l'Avent
    20 décembre : O clavis David

    grandes_antiennes.jpg


    Cantuale Antonianum

    O clavis David, et sceptrum domus Israël ; qui áperis, et nemo claudit ; claudis, et nemo áperit : veni, et educ vinctum de domo cárceris, sedéntem in ténebris, et umbra mortis.

    O Clef de David, et sceptre de la maison d’Israël ; qui ouvrez, et nul ne peut fermer ; qui fermez, et nul ne peut ouvrir : venez, et tirez de la prison le captif qui est assis dans les ténèbres et dans l’ombre de la mort.

  • Jeudi 19 décembre 2019

    Les Grandes Antiennes de l'Avent
    19 décembre : O Radix Jesse

    grandes_antiennes.jpg


    Cantuale Antonianum

    O Radix Iesse, qui stas in signum populórum, super quem continébunt reges os suum, quem Gentes deprecabúntur : veni ad liberándum nos, iam noli tardáre.

    O Racine de Jessé, qui êtes comme l’étendard des peuples, devant qui les rois fermeront leur bouche, et dont les Nations imploreront le secours : venez nous délivrer, maintenant ne tardez plus.

  • Audience générale de ce mercredi 18 décembre 2019

    Dans la frénésie du monde contemporain, la crèche est une invitation à la contemplation. Une semaine avant les célébrations de Noël, le Pape François est revenu sur le sens de la crèche lors de son audience générale donnée en salle Paul VI au Vatican, mercredi 18 décembre.

    Compte rendu à lire sur Vatican News.

    Texte intégral de la catéchèse du Pape traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Chers frères et sœurs, dans une semaine nous célèbrerons Noël et nous pouvons nous demander comment nous préparer à cette fête. Une façon simple et efficace est de faire la crèche. Moi aussi cette année j’ai suivi ce chemin. Je suis allé à Greccio où saint François a fait la première crèche, avec les gens de la région ; et j’ai écrit une lettre pour rappeler la signification de cette tradition. La crèche est comme un Evangile vivant. Elle porte la Bonne Nouvelle là où nous vivons. Faire la crèche c’est célébrer la proximité de Dieu, redécouvrir que Dieu est un Amour humble, descendu jusqu’à nous. L’Enfant dans la crèche nous transmet sa tendresse, il nous dit que Dieu est venu embrasser notre humanité. Près de Jésus, nous voyons Marie et Joseph. Nous aussi nous pouvons inviter la Sainte Famille chez nous. La crèche de nos maisons nous rappelle que Jésus est celui qui nourrit notre amour, qui donne à nos familles la force d’aller de l’avant et de nous pardonner mutuellement. Dans le rythme frénétique de nos vies, la crèche est aussi une invitation à la contemplation, pour nous ouvrir à l’écoute de Dieu qui parle dans le silence. Dans un monde qui fabrique tant d’armes et tant d’images de violence, la crèche est une image artisanale de paix. Autour du Prince de la paix, nous retrouvons l’harmonie, entre les personnes et avec la création. Les scènes de la vie quotidienne, souvent représentées dans la crèche, nous montrent que Jésus vient dans notre vie concrète. Elles nous disent que nous ne sommes plus seuls dans nos vies de tous les jours. Jésus habite avec nous. Si nous l’accueillons tout peut changer. Je souhaite que faire la crèche soit pour vous l’occasion d’inviter Jésus dans votre vie. »

    « Je salue cordialement les pèlerins de langue française, en particulier les jeunes venus de France et les fidèles de Côte d’Ivoire. Chers frères et sœurs, je vous invite vous aussi à suivre cette belle tradition de la crèche. Vous y trouverez le rappel de la présence aimante de Jésus dans vos familles et dans toute votre vie. A tous je souhaite un joyeux Noël et je remercie tous ceux qui ces jours-ci, de nombreuses parties du monde, m’ont envoyé des messages de vœux pour mon 50ème anniversaire d’ordination sacerdotale et pour mon anniversaire. Merci surtout pour le don de la prière. »

    Source : site internet du Vatican.

  • Veni, Veni Emmanuel

    Arrangement for Stonebriar Community Church
     
    Veni, veni, Emmanuel
    captivum solve Israel,
    qui gemit in exsilio,
    privatus Dei Filio.

    R: Gaude! Gaude! Emmanuel,
    nascetur pro te Israel!

    Veni, O Sapientia,
    quae hic disponis omnia,
    veni, viam prudentiae
    ut doceas et gloriae.

    Veni, veni, Adonai,
    qui populo in Sinai
    legem dedisti vertice
    in maiestate gloriae.

    Veni, O Iesse virgula,
    ex hostis tuos ungula,
    de specu tuos tartari
    educ et antro barathri.

    Veni, Clavis Davidica,
    regna reclude caelica,
    fac iter tutum superum,
    et claude vias inferum.

    Veni, veni O Oriens,
    solare nos adveniens,
    noctis depelle nebulas,
    dirasque mortis tenebras.

    Veni, veni, Rex Gentium,
    veni, Redemptor omnium,
    ut salvas tuos famulos
    peccati sibi conscios.
    Ô viens, ô viens, Emmanuel
    Et paye la rançon d’Israël
    Qui se désole dans l’exil,
    Attendant la venue du Fils de Dieu.

    R: Réjouis-toi, réjouis-toi, l'Emmanuel
    est né pour toi, Israël.

    O Sagesse, sortie de la bouche du Très-Haut,
    qui disposez toutes choses
    venez nous enseigner
    le chemin de la prudence.

    Viens, viens Adonaï
    Toi qui sur les hauteurs du Sinaï
    Donnas au peuple ses lois,
    Dans la majesté de sa gloire.

    Ô viens, Toi, Rameau de Jessé
    Délivre-toi de la tyrannie de Satan
    Sauve ton peuple des profondeurs de l’Enfer
    Et donne lui la victoire par-delà le tombeau.

    Ô viens, Toi, Clef de David, viens
    Et ouvre en grand notre maison dans le ciel
    Rends sûr le chemin qui y conduit
    Et barre le sentier de la misère.

    Ô viens, Toi, Première lueur du jour,
    Viens et réconforte nos esprits de ton avènement
    Disperse les sombres nuages de la nuit
    Et chasse les ombres de la mort.

    Viens, ô viens, Toi, Seigneur tout puissant
    Qui à tes tribus, sur le mont Sinaï,
    Dans les temps anciens, donna la Loi
    Au milieu des nuages, majestueux et redoutable.
  • Méditation - jusqu'à la plénitude d'amour...

    « Il n'est que Dieu qui compte. Seuls sa lumière et son Amour peuvent contenter et rassasier notre pauvre cœur d'homme, trop vaste pour le monde qui l'entoure. »

    Guy de Larigaudie (1908-1940), Étoile au grand large, Éditions du Seuil, Paris, 1943.

    mer_voile_8a.jpg

    (Source et crédit photo)

  • Mercredi 18 décembre 2019

    Les Grandes Antiennes de l'Avent
    18 décembre : O Adonái

    grandes_antiennes.jpg


    Cantuale Antonianum

    O Adonái, et Dux domus Israël, qui Móysi in igne flammæ rubi apparuísti, et ei in Sina legem dedísti : veni ad rediméndum nos in bráchio exténto.

    O Adonaï (Seigneur), et Conducteur de la maison d’Israël, qui avez apparu à Moïse dans le feu du buisson ardent, et lui avez donné la loi sur le Sinaï : venez pour nous racheter par la puissance de votre bras.

  • Téléthon, l’heure du bilan ?

    01_genome_65.jpg

    Le compteur de l’édition 2019 du Téléthon a atteint dimanche dernier 74,6 millions d'euros. Après plus de 30 ans d’existence, l’heure est au bilan. Organisé pour la première fois en 1987 par l'Association française contre les myopathies (AFM), le Téléthon avait essentiellement pour objectif de financer des projets de recherche sur les maladies génétiques neuromusculaires (myopathies, myotonie de Steinert), ainsi que sur d'autres maladies génétiques rares.

    Au fil des années, le Téléthon a investi plusieurs millions d’euros dans la thérapie génique. Aujourd’hui, l’AFM-téléthon évoque 8 médicaments de thérapie génique ayant reçu une autorisation de mise sur le marché de la Food and Drug Administration américaine, dont un seul concerne une maladie neuromusculaire, et sans qu’aucun à ce jour ne concerne la myopathie. Cependant le coût de ces médicaments est extrêmement élevé et rien n’est fait pour le diminuer, ce qui interroge sur la mise à disposition de la thérapie qui semble surtout être une source providentielle de profit. Il semble bien que, de toutes façons, le procédé ne soit pas industrialisable. En effet, la thérapie génique est une thérapie personnalisée : elle consiste à compenser la déficience d’un gène malade en injectant, dans les cellules d’un patient in vivo ou in vitro, un gène sain préalablement rendu compatible avec le receveur. Par ailleurs, ces recherches attirent les dons vers des secteurs décidés arbitrairement par le Comité du téléthon au dépend d’autres projets (cf. Jacques Testart : « Le Téléthon, c’est quelque chose qui me choque beaucoup »).

    Par ailleurs, il y a quelques années, l’AFM Téléthon annonçait pouvoir guérir des maladies rares d’origine génétique. Mais, que sont devenues les personnes myopathes ? L’association a soutenu la sélection des embryons dans l’éprouvette via le diagnostic pré-implantatoire (DPI). Cette technique qui consiste à trier les embryons sur un critère « objectif » (la myopathie par exemple) aboutit à la destruction des embryons porteurs de la pathologie recherchée. Dans le cadre de cette pratique, ne seront implantés que les embryons qui ne sont pas malades. A défaut de pouvoir soigner, l’AFM-Téléthon aurait-elle fait le choix de la sélection eugénique ?

    Pour cette 33ème édition, l’association a annoncé le financement d’une nouvelle dérive. En 2019, un essai clinique de thérapie cellulaire utilisant les cellules souches embryonnaires humaines (CSEh) a été lancé. L’équipe, menée par Christelle Monville, a réalisé des patchs cellulaires à partir de cellules souches embryonnaires humaines différenciées en cellules épithéliales de la rétine. Ce patch vise à améliorer la vision de patients atteints de rétinites pigmentaires. S’agissant d’un essai de phase 1, l’objectif principal est d’évaluer la tolérance et l’innocuité de l’implantation du patch. Sur les 12 patients qui vont être inclus, 2 ont été greffés à ce jour.

    Cet essai clinique a nécessité des sacrifices d’embryons humains puisque les cellules souches utilisées sont dérivées d’embryons humains détruits à cette fin. La réalisation de cet essai a été financée, via I-Stem, à hauteur de 3 millions d’euros par les dons du Téléthon.

    Pour soigner les maladies des yeux, les chercheurs japonais ont quant à eux fait le choix de l’alternative éthique. En mars 2019, le ministre de la santé a donné son aval pour la mise en œuvre d’une étude clinique sur le traitement de la cornée utilisant des cellules souches pluripotentes induites ou iPS [1]. C’est la sixième étude clinique à base de cellules souches iPS lancée au Japon.

    A ce jour, il n’existe aucun médicament de thérapie cellulaire à base de cellules souches embryonnaires sur le marché. Et ce n’est pas pour bientôt. En effet, au plan international, très peu d’essais cliniques ont été initiés. Seuls trois essais ont été menés à terme. Et aucun n’a obtenu de résultats permettant une application clinique concrète. Leurs résultats doivent être relativisés puisqu’ils n’ont concerné que peu de patients et n’ont pas permis d’analyser l’efficacité de la greffe de CSEh. En France, seulement deux essais cliniques ont été lancés. Alors que le second essai sur les CSEh, mené par Christelle Monville, vient seulement de démarrer, le premier essai a été arrêté prématurément.

    [1] Génèthique, « CELLULES IPS AU JAPON : APPROBATION D’UNE NOUVELLE ÉTUDE CLINIQUE POUR SOIGNER DES TROUBLES DE LA CORNÉE », 6 mars 2019

    Source : Gènéthique.org.

  • Mardi 17 décembre 2019

    1er jour des Grandes Antiennes
    17 décembre : O Sapiéntia

    grandes_antiennes.jpg


    Cantuale Antonianum

    O Sapientia, quæ ex ore Altissimi prodisti, attingens a fine usque ad finem, fortiter suaviter disponensque omnia: veni ad docendum nos viam prudentiæ.

    O Sagesse, sortie de la bouche du Très-Haut, qui enveloppez toutes choses d'un pôle à l'autre et les disposez avec force et douceur, venez nous enseignez le chemin de la prudence.

  • Notre société devient folle et ce sont les enfants qui trinquent...

    douleur_pixabay_3.jpg

    Après l’alerte lancée par certains d’entre eux quant aux surdiagnostics d’enfants pour dysphorie de genre, 35 psychologues ont démissionné en 3 ans du London’s Gender Identity Development Service (GIDS) au sein du Tavistock and Portman NHS Foundation Trust en Angleterre.

    « Les lanceurs d’alerte ont affirmé que trop d’enfants étaient placés sous médicaments pour bloquer leur puberté », alors qu’ils n’auraient pas dû être diagnostiqués. D’anciens employés ont également avoué avoir été incapables d’évaluer correctement leurs patients, « de peur d’être étiquetés transphobes ». L’un des psychologues ayant démissionné témoigne : il craint avoir été « aux premières loges d’un scandale médical ».

    Les chiffres montrent que le nombre d’enfants traités au sein du GIDS est passé de 77 à 2590 en dix ans. Les enfants sont âgés de moins de 18 ans, et même pour quelques-uns d’entre eux de 3 ans. Près de la moitié des patients suivis au GIDS reçoivent un traitement afin de bloquer leur développement hormonal et stopper leur puberté. Ce traitement, interférant avec leur production hormonale naturelle, peut causer des sautes d’humeur. S’il est arrêté, la puberté peut reprendre. L’étape ultérieure est la prescription d’une thérapie hormonale, « normalement non donnée avant 16 ans, car elle est irréversible et peut rendre les patients infertiles ». La chirurgie n’intervient qu’à partir de 18 ans.

    Thomasin, après avoir passé la majorité de son adolescence identifiée comme un garçon, a choisi de redevenir une fille à l’âge de 19 ans après avoir été diagnostiquée à 17 ans par le Tavistock. Elle témoigne : « J’étais nourrie de cette idée que tu pouvais changer de sexe », et se dit heureuse de n’avoir jamais franchi d’étape irréversible pour devenir un garçon.

    Pour aller plus loin :

    « Des centaines de jeunes transgenres souhaitent retrouver le sexe de leur naissance »

    Royaume-Uni : vers une facilitation du changement d’état-civil pour les transsexuels ?

    Source : Gènéthique.org - The Telegraph, Laura Donnelly (12/12/2019).