Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Angelus de ce dimanche 20 décembre 2020

    Lors de l’Angélus place Saint-Pierre, le pape François est revenu sur le "oui" de Marie au Seigneur qui traduisit son adhésion sans délai à sa volonté. Il a invité les fidèles à dire "oui" également, exhortant à faire quelque chose pour ceux qui ont moins que nous, critiquant le consumérisme qui a séquestré Noël.

    Compte rendu de Xavier Sartre à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Dmitry Bortnyansky (1751-1825) : Concerto a cappella No.5 (Ps. 19)

    Russian State academic symphonic capella - Dir. Valeriy Polyansky
     
    (si la lecture vidéo est impossible, merci de cliquer ICI)
  • Méditation - Impose silence à ma prière

    « Prends-moi, Seigneur, dans la richesse divine de Ton silence, plénitude capable de tout combler en mon âme. Fais taire en moi ce qui n'est pas de Toi, ce qui n'est pas Ta présence toute pure, toute solitaire, toute paisible ! Impose silence à mes désirs, à mes caprices, à mes rêves d'évasion, à la violence de mes passions. Couvre par Ton silence la voix de mes revendications, de mes plaintes. Imprègne de Ton silence ma nature trop impatiente de parler, trop encline à l'action extérieure et bruyante. Impose même Ton silence à ma prière, pour qu'elle soit pur élan vers Toi. Fais descendre Ton silence jusqu'au fond de mon être, et fais remonter ce silence vers Toi, en hommage d'amour ! »

    Père Jean Harang (1912-1992)
    (Prière souvent attribuée par erreur à St Jean de la Croix)

    Jean Harang,priere,silence

    (Crédit photo)

  • De l’Islam à Jésus

    Beaucoup plus que l'histoire d'une conversion, le récit d'une RENCONTRE. Prenez le temps d'écouter, et... de partager.

  • Message du pape François pour la LIVe Journée mondiale de la Paix [1er janvier 2021]

    « La culture du soin comme parcours de paix »

    Le message du pape François pour la 54ème Journée mondiale de la paix célébrée le 1er janvier 2021 a été dévoilé ce jeudi 17 décembre ; il a pour thème « La culture du soin comme parcours de paix ». Une culture du soin pour éliminer celle de l’indifférence, du rejet et de l’affrontement, souvent prédominante aujourd’hui, explique le Souverain pontife.

    Commentaire d'Alessandro Di Bussolo à lire sur Vatican News.

    Texte intégral (version française) sur le site du Vatican.

  • Audience générale de ce mercredi 16 décembre 2020

    Lors de l'audience générale, le pape François a poursuivi son cycle de catéchèse sur la prière en se penchant ce mercredi sur la prière d'intercession. Malgré la solitude de la prière, l'orant prie pour le monde, comme s'il était « une antenne de Dieu ».

    Compte rendu de Xavier Sartre à lire sur Vatican News.

    Résumé en français sur le site du Vatican.

    Texte intégral de la catéchèse du pape traduite en français sur Zenit.org.

  • Dmitry Bortnyansky (1751-1825) : Concerto 27 « Ma voix s'élève vers le Seigneur »

    Choral Concerto a cappella No.27 (Psaume 18)
    Russian State academic symphonic capella - Dir. Valeriy Polyansky
     
    (si la lecture vidéo est impossible, merci de cliquer ICI)
     
    Dans mon angoisse, j'appelai le Seigneur ; vers mon Dieu, je lançai un cri ;
    de son temple il entend ma voix : mon cri parvient à ses oreilles.
    Il incline les cieux et descend, une sombre nuée sous ses pieds.
    Et lui m'a dégagé, mis au large, il m'a libéré, car il m'aime.
    Le Seigneur me traite selon ma justice, il me donne le salaire des mains pures,
    car j'ai gardé les chemins du Seigneur, jamais je n'ai trahi mon Dieu.
    Ses ordres sont tous devant moi, jamais je ne m'écarte de ses lois
    Psaume 17 (18)
  • Méditation - dans les mains de Dieu

    « Nous sommes parfois tellement obnubilés par ce qui ne va pas, par ce qui (selon nos critères à nous !) devrait être différent dans notre situation, que nous en oublions le positif et de plus nous ne savons pas mettre à profit tous les aspects de notre situation, même les aspects apparemment négatifs, pour nous rapprocher de Dieu, grandir dans la foi, l'amour, l'humilité. Ce qui nous manque, c'est surtout cette conviction que "l'amour de Dieu tire profit de tout, du bien comme du mal qu'il trouve en moi" (sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, s'inspirant de Jean de la Croix). Combien d'imperfections qui sont les nôtres, au lieu de nous en lamenter et de vouloir en être débarrassés à tout prix, pourraient être des occasions splendides de progresser dans l'humilité et la confiance en la miséricorde de Dieu, et donc dans la sainteté.

    Le problème de fond est que nous avons trop nos critères à nous sur ce qui est bon et ce qui ne l'est pas, et nous n'avons pas suffisamment confiance dans la Sagesse et la puissance de Dieu ; nous ne croyons pas qu'il soit capable d'utiliser tout pour notre bien et que jamais, en quelque circonstance que ce soit il ne nous laisse manquer de l'essentiel, c'est-à-dire en fin de compte de ce qui nous permet d'aimer davantage. Car grandir, ou s'épanouir, dans la vie spirituelle, c'est apprendre à aimer. Tant de circonstances que j'estime dommageables pourraient de fait être pour moi, si j'avais plus de foi, des occasions précieuses d'aimer davantage : d'être plus patient, plus humble, plus doux, plus miséricordieux, de m'abandonner plus dans les mains de Dieu. »

    P. Jacques Philippe, Recherche la Paix et poursuis-la - Petit Traité sur la Paix du Cœur, Édition des Béatitudes, 1991.

    Jacques Philippe,abandon,Dieu,foi,amour,humilité,confiance,miséricorde,sainteté

    (statuette en vente ICI)