Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Angelus du dimanche 31 janvier 2021

    Commentant l’Évangile de ce dimanche 31 janvier avant la prière de l’Angélus, le pape François est revenu sur deux éléments caractéristiques du ministère public de Jésus : la prédication et la guérison. Chacune révèle la divinité du Christ, venu délivrer les hommes du mal.

    Compte rendu d'Adélaïde Patrignani à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du pape traduites en français sur Zenit.org.

    Le Pape institue une Journée mondiale des grands-parents et des personnes âgées

    Au terme de l'Angélus de ce dimanche, le pape François a annoncé l’institution d’une Journée mondiale des grands-parents et des personnes âgées, qui sera célébrée par toute l’Église le 4e dimanche de juillet, aux alentours de la mémoire liturgique des saints Joachim et Anne, grands-parents de Jésus.

    Explications sur Vatican News.

  • Sergueï Rachmaninov (1873-1943) : Liturgie de Saint Jean Chrysostome Op.31

    1. The Great Ektenia (Seigneur prends pitié)
    The Russian State Symphony Cappella
     
    (si la lecture vidéo est impossible, merci de cliquer ICI)
  • Méditation - avec douceur, charité et humilité

    « Si vous aimez réellement Dieu, vous parlerez tout naturellement de Lui avec vos voisins et amis, non pas en faisant des sermons, mais avec l'esprit de douceur, de charité et d'humilité, distillant autant que vous le pourrez le miel délicieux des choses divines, goutte à goutte, tantôt dans l'oreille de l'un, tantôt dans l'oreille de l'autre, priant Dieu au secret de votre âme de faire passer cette sainte rosée jusque dans le cœur de ceux qui vous écoutent. Surtout, il faut faire cet office angélique doucement et suavement, non par manière de correction, mais par manière d'inspiration ; car c'est merveille combien la suavité et amabilité d'une bonne parole est une puissante amorce pour attirer les cœurs. »

    St François de Sales (1567–1622), Introduction à la vie dévote, 3e partie, ch. 26.

    François de Sales,évangéliser,évangélisation,Dieu,douceur,charité,humilité

    (Crédit photo)

  • Message du pape François pour la 95e Journée missionnaire mondiale [octobre 2021]

    « Il nous est impossible de nous taire sur ce que nous avons vu et entendu » (Ac 4, 20) : c'est le thème de la journée mondiale des missions 2021, célébrée le 24 octobre prochain. Dans son message, rendu public ce vendredi, le pape François rappelle le besoin urgent de missionnaires d'espérance.

    Compte rendu de Xavier Sartre à lire sur Vatican News.

    Texte intégral du message du pape (version française) sur le site du Vatican.

  • Joe Biden : les Etats-Unis financent de l’avortement dans le monde

    Jeudi, revenant sur les engagements de Donald Trump, le nouveau président des États-Unis, Joe Biden, a révoqué « la règle de Mexico » (cf. États-Unis : renforcement de la politique de Mexico). Il autorise les États-Unis à reprendre le financement « des associations étrangères offrant ou promouvant des services d’avortement ». « Cette règle a été instaurée par l’administration républicaine de Ronald Reagan, annulée par chaque président démocrate et remise en vigueur par chaque républicain ».

    Le nouveau Président a de même « ordonné la reprise des financements américains au Fonds des Nations unies pour la population » ; 32,5 millions de dollars ont été débloqués à l’attention de cette agence de l’ONU.

    Mitch McConnell, chef des républicains au Sénat, a critiqué « le financement d’avortements à l’étranger avec l’argent des contribuables », qui « piétine leur conscience ». Des engagements qui vont, selon lui, « à l’encontre des promesses d’unité du nouveau président ».

    Les mesures prises par le président sortant qui impose « aux centres de planning familiaux de distinguer physiquement les consultations gynécologiques de celles liées à l’avortement, sous peine de perdre les fonds fédéraux », n’a pas fait l’objet de mesures particulières. Le nouveau président ayant ordonné « d’examiner s’il faut suspendre, revoir, annuler ou ouvrir à la discussion ces régulations ».

    600 000 avortement aux États-Unis chaque année

    A l’occasion de la « date anniversaire » de l’arrêt Roe v. Wade de la Cour suprême qui a rendu possible l’avortement aux États-Unis en 1973, une marche virtuelle de protestation est prévue ce vendredi.

    Ce même jour, les membres du Congrès doivent réintroduire une interdiction de l’avortement basée sur un diagnostic prénatal de la trisomie 21. La législation devrait permettre aux proches d’enfants avortés sur la base d’un diagnostic de trisomie 21 d’intenter une action civile contre ceux qui ont pratiqué l’avortement. Le projet de loi précise que la mère de l’enfant ne peut être poursuivie. Pour le député Ron Estes, « il est tragique qu’aux États-Unis, les bébés soient ciblés simplement parce qu’ils ont un chromosome de plus. Cette législation vise à garantir que les droits des personnes handicapées soient protégés ». Aux États-Unis, 67 % des bébés porteurs de trisomie 21 sont avortés.

    Le mercredi précédent, les sénateurs ont présenté pour la cinquième fois un projet de loi pour interdire les avortements après 20 semaines, sauf en cas de danger pour la vie de la mère ou si l’enfant a été conçu à la suite d’un viol ou d’un inceste.

    600 000 avortements sont pratiqués chaque année aux États-Unis.

    Sources : AFP, Charlotte Plantive (28/01/2021) ; The Federalist, Evita Duffy (28/01/2021).

    Gènéthique.org

  • Pour défendre l'enfant et la famille

    manif pour tous,pma,30 janvier,31 janvier,2021

    Ce week-end, partout en France, tous dans la rue pour défendre l'enfant et la famille !

    Alors que la France est depuis des mois en état d'urgence sanitaire, que la crise s'aggrave de jour en jour, Emmanuel Macron a voulu que le projet de loi bioéthique passe maintenant en seconde lecture au Sénat !

    Mais rien n'est joué. Tout est encore possible. Le projet de loi n'est pas voté, loin s'en faut : alors tous dans la rue samedi 30 et dimanche 31 janvier pour dire STOP à ce projet de loi ni bio ni éthique.

    Toutes les villes et les RDV de manifs :

    manif pour tous,pma,30 janvier,31 janvier,2021

  • Feuillets de prière pour le Carême 2021

    Le Secrétariat des Œuvres du Sacré-Cœur a la grande joie, en communion fraternelle, de vous annoncer que les feuillets de prière pour le Carême 2021 sont prêts. N’hésitez pas à les commander pour les diffuser dans votre famille, votre paroisse, vos groupes de prière, dans les aumôneries...

    feuillet prière,carême,2021,secrétariat,oeuvres,sacré-coeur

    CLIQUEZ ICI POUR TELECHARGER LE BON DE COMMANDE

  • Audience générale de ce mercredi 27 janvier 2021

    Lors de l’audience générale de ce mercredi 27 janvier, le pape François a poursuivi son cycle de catéchèses sur la prière, abordant cette fois-ci, dans le sillage du dimanche de la Parole de Dieu, le thème de “la prière avec les Saintes Écritures”.

    Compte rendu d'Adélaïde Patrignani à lire sur Vatican News.

    Texte intégral de la catéchèse (trad. française) sur le site du Vatican.

  • Sergueï Rachmaninov (1873-1943) : Les Vêpres Op.37 - 2. Blagoslovi, dushe moya

    (Bénis le Seigneur, ô mon âme)
    USSR Ministry of Culture Chamber Choir
     
    (si la lecture vidéo est impossible, merci de cliquer ICI)
  • Méditation - l'enfant prodigue

    « Voyez l'enfant prodigue à son retour au foyer paternel. Nous le figurons-nous, après sa rentrée, prenant des airs insouciants et des allures dégagées, comme s'il avait été toujours fidèle ? Oh ! non. - Vous me direz : son père ne lui a-t-il pas tout pardonné ? - Certainement ; il a reçu son fils, les bras ouverts ; il ne lui a pas fait de reproches ; il ne lui a pas dit : "Vous êtes un misérable" ; non, il l'a serré sur son cœur. Et le retour de ce fils procure même au père une telle joie que celui-ci prépare pour le repenti un grand festin. Tout est oublié, tout est pardonné. Cette conduite du père du prodigue est l'image de la miséricorde de notre Père céleste. - Mais lui, l'enfant pardonné, quels sont ses sentiments, quelle est l'attitude qu'il conserve ? N'en doutons pas, ce sont les sentiments, c'est l'attitude qu'il avait quand il s'est jeté repentant aux pieds de son père : "Père, j'ai péché contre vous, je ne suis plus digne d'être appelé votre fils ; traitez-moi comme le dernier de vos serviteurs". Soyons certains que, pendant toutes les réjouissances par lesquelles on célébrait son retour, ce sont là les dispositions qui dominaient dans son âme. Et si plus tard la contrition y a diminué d'intensité, jamais ce sentiment ne s'en est effacé tout à fait, même après que l'enfant eut repris pour toujours au foyer paternel sa place de jadis. Que de fois il a dû dire à son père : "Vous m'avez tout pardonné, je le sais, mais mon cœur ne se lassera pas de répéter avec gratitude, combien il a de regret de vous avoir offensé, combien il veut racheter par une plus grande fidélité les heures perdues et l'oubli qu'il a fait de vous".
    Tel doit être le sentiment d'une âme qui a offensé Dieu, méprisé ses perfections, apporté sa part aux souffrances du Christ Jésus. »

    Bx Columba Marmion (1858-1923), Le Christ Idéal du Moine (VIII.I), Abbaye de Maredsous - Desclée de Brouwer, Namur - Paris, 1939.

    Columba Marmion,enfant prodigue,père,fils,miséricorde,pardon,contrition

    Eugène Burnand (1850-1921), L’enfant prodigue
    (Crédit photo)

  • Mercredi 27 janvier 2021

    St Jean Chrysostome, évêque
    confesseur et docteur de l’Église

    Saint_Jean_Chrysostome_1b.jpg

    Au nouveau calendrier :
    Mémoire facultative de Ste Angèle Merici, vierge