Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Angelus de ce dimanche 4 juillet 2021

    Dans sa méditation avant la prière de l’Angélus de ce dimanche 4 juillet, le pape François est revenu sur l’incompréhension des contemporains de Jésus, qui n’avaient pas compris qu’il était le Fils de Dieu. Il a averti sur le risque que nous courons, nous aussi, de laisser passer Dieu sans le reconnaître.

    Compte rendu à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du pape traduites en français sur Zenit.org.

  • J.-S. Bach : Concerto pour hautbois en fa majeur BWV 1053r


    (reconstruction basée sur le Concerto no 2 en mi majeur BWV 1053)
    Netherlands Bach Society
    Emma Black, hautbois
     
    (si la lecture vidéo est impossible, merci de cliquer ICI)
  • Méditation - Jésus est dans mon coeur

    « Nous devrions souvent dire : Jésus est dans mon cœur. Je crois à la fidélité de son amour pour moi. Nous sommes un avec lui et, quand nous n'avons rien à donner, donnons-lui notre incapacité. Demandons à Jésus de prier en nous car personne ne connaît le Père mieux que lui. Nul ne peut mieux prier que Jésus qui envoie son Esprit prier en nous, car nous ne savons pas prier comme il le faudrait.

    Et si mon cœur est limpide, si dans mon cœur Jésus est vivant, si mon cœur est un tabernacle du Dieu vivant, Jésus et moi sommes un. Comme l'écrit saint Paul : Ce n'est plus moi qui vit, mais c'est le Christ qui vit en moi.

    Le Christ prie en moi, le Christ œuvre en moi, le Christ pense en moi, le Christ regarde avec mes yeux, le Christ parle avec mes paroles, le Christ travaille avec mes mains, marche avec mes pieds, aime avec mon cœur. Saint Paul écrit : J'appartiens au Christ et rien ne me séparera de son amour. Telle était son unité avec Dieu dans le Saint-Esprit.

    Il est très important de savoir que le Christ est en nous, que sa présence est en nous, où que nous soyons. Dieu nous aime tant qu'il a donné son Fils, Jésus, et à présent il nous donne l'amour : laissons-lui carte blanche pour ce qui nous concerne... Donnons-lui carte blanche pour qu'il puisse faire usage de nous. Lui permettre de vivre sa vie en nous, c'est prier. Et plus nous le lui permettons, plus nous devenons semblables au Christ.

    La prière n'est rien d'autre qu'un total abandon, une totale unité avec le Christ...

    Notre Père, me voici, ton enfant, à ta disposition pour que tu m'utilises à poursuivre ton amour pour le monde, par le don de Jésus que tu me fais et qu'à travers moi tu fais à chacun des autres et au monde.

    Prions les uns pour les autres pour permettre à Jésus d'aimer, en nous et à travers nous, de l'amour dont le Père l'aime. »

    Ste Teresa de Calcutta (1910-1997), La prière, fraîcheur d'une source, Centurion, Paris, 1992.

    Ste Teresa,Calcuta,Jésus,Christ,coeur,ve,présence,abandon,unité

  • Dimanche 4 juillet 2021

    6e Dimanche après la Pentecôte

    En certains endroits :
    Solennité obligatoire des saints Apôtres Pierre et Paul


    (14ème dimanche du Temps Ordinaire)

  • Heinrich Schütz (1585-1672) : "O Jesu, Nomen Dulce" SWV 308

    ("Kleine geistliche Konzerte" : Petits concerts spirituels)
    Concerto di Viole, Basel Consort
    Andreas Scholl, contreténor
     
    (si la lecture vidéo est impossible, merci de cliquer ICI)
     
    O Jesu, nomen dulce,
    nomen admirabile,
    nomen confortans,
    quid enim canitur suavius,
    quid auditur jucundius,
    quid cogitatur dulcis,
    quam Jesu, Dei filius.

    O nomen Jesu, verus animae cibus,
    in ore mel, in aure melos,
    in corde laetitia mea.
    Tuum itaque nomen, dulcissime Jesu,
    in aeternum in ore meo portabo.
  • Premier Vendredi du mois, dédié au Sacré-Coeur de Jésus

    « Mon Dieu, mon Sauveur, j'adore votre Cœur sacré, car ce cœur est le siège et la source de toutes vos plus tendres affections pour nous, pécheurs. Il est l'instrument et l'organe de votre amour ; Il a battu pour nous ; Il a soupiré d'un grand désir de notre amour ; Il a souffert douloureusement pour nous et pour notre salut. Le zèle l'enflamma, pour que la gloire de Dieu fût manifestée en nous et par nous. Il est le canal par lequel votre affection humaine débordante est venue à nous, par lequel est venue à nous toute votre divine charité. Toute votre incompréhensible compassion pour nous, comme Dieu et comme homme, comme notre Créateur, notre Rédempteur, et notre Juge, est venue à nous et y vient toujours, par ce Sacré Cœur, en un fleuve aux courants mêlés inséparablement. Ô Symbole très sacré, et Sacrement de l'amour divin et humain dans sa plénitude, Vous m'avez sauvé par votre force divine et par votre affection humaine, et enfin par ce sang miraculeux dont Vous débordiez ! »

    St John Henry Newman (1801-1890), Méditations et Prières (XVI,2-3), Traduites par Marie-Agnès Pératé, Librairie Lecoffre, Paris, 1919.

    Newman,Sacré Coeur,coeur,Jésus,compassion,amour,salut,sacrement

  • Vendredi 2 juillet 2021

    Visitation de la Sainte Vierge

    Visitation-Jeronimo_Ezquerra_1a.jpg

    Gerónimo Antonio de Ezquerra (1660–1733), La Visitation
    Carmen Thyssen Museum, Málaga (Espagne)

    (Crédit photo)
     
    Au nouveau calendrier : de la férie
  • Journée de prière et de réflexion pour le Liban

    liban-2021.jpg

    Livret de la célébration

    Après la Prière œcuménique pour la paix au Liban, le pape François a délivré un dense message devant neuf responsables chrétiens du pays, s’adressant au peuple libanais, à ses autorités politiques, à la communauté internationale. Depuis la basilique saint-Pierre de Rome ont ainsi résonné « les projets de paix, et non de malheur» que peut porter le pays levantin", si cher au Pape, pour notamment, dit-il, "son trésor de spiritualité et de civilisation".

    Compte rendu de Delphine Allaire à lire sur Vatican News.

    Texte intégral de l'allocution du pape traduite en français sur Zenit.org.

  • Intention de prière du pape pour le mois de juillet

    L’amitié sociale :
    « Prions pour que, dans les situations sociales, économiques et politiques conflictuelles, nous soyons des créateurs courageux et passionnés de dialogue et d’amitié. »

    Source : prieraucoeurdumonde.net.

  • Jeudi 1er juillet 2021

    Fête du Précieux Sang de Notre-Seigneur Jésus-Christ

    precieux-sang.jpg

    Mois du Précieux Sang

    « Durant ce mois qui lui est traditionnellement dédié, décidons d’exploiter ce très précieux Sang dans toutes les circonstances où le secours du ciel nous devient indispensable.

    Quand nous sommes dans l’angoisse, la tentation, l’épreuve, recourons au Sang de Jésus-Christ ; offrons-le à son divin Père pour obtenir la force et la résignation dont nous avons besoin. Quand un proche souffre et que nous désirons ardemment sa guérison, demandons-la par les mérites du précieux Sang. Une affaire nous préoccupe péniblement ? Sollicitons sa réussite par l’offrande du Sang de Jésus. L’âme d’un ami résiste à toutes nos supplications et reste éloignée de Dieu, implorons sa conversion par la voix toute puissante du Sang rédempteur. Un membre de notre famille est décédé, consolons notre douleur en hâtant sa délivrance du purgatoire par l’application du Précieux Sang. Nos péchés sont innombrables et nous inspirent le dégoût de nous-mêmes, libérons-nous en réitérant souvent l’offrande du Sang adorable.

    Nous ne concevrons jamais le pouvoir que cette précieuse offrande exerce sur le Cœur de Dieu le Père. Elle lui rappelle la douloureuse Passion de son Fils bien-aimé. Jésus avait enseigné à Ste Madeleine de Pazzi « Toutes les fois qu’une créature offre à mon Père ce Sang par lequel elle a été rachetée, elle offre un don d’un prix infini et dont rien ne saurait compenser la valeur. » Pendant ce mois, en rendant hommage au Précieux Sang, nous bénirons mille fois le Cœur de Jésus ! »

    Sœur Marie du Sacré Cœur Bernaud (1825-1903), fondatrice de la Garde d'Honneur du Sacré-Cœur
    Garde d'Honneur du Sacré-Cœur, Paray-le-Monial
    Heure de Présence au Cœur de Jésus

  • Audience générale de ce mercredi 30 juin 2021

    Le pape François a poursuivi son nouveau cycle de catéchèses consacré à la lettre de Saint Paul aux Galates. Ce mercredi matin, dans la cour Saint-Damase du palais apostolique, il a développé le thème de « saint Paul, vrai apôtre », insistant sur sa conversion et sur l’importance pour nous aujourd’hui de nous rappeler l’instant lors duquel Dieu est entré dans notre vie.

    Compte rendu de Xavier Sartre à lire sur Vatican News.

    Texte intégral de la catéchèse traduite en français sur le site du Vatican.

  • Franz Schubert (1797-1828) : Impromptu n°3 « Rosamunde »

    Vladimir Horowitz (1903-1989), piano - Vienne, 1987
     
    (si la lecture vidéo est impossible, merci de cliquer ICI)
  • Méditation - « Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde. » (Mt 28, 20)

    « Il ne faut point chercher Dieu loin de nous, puisqu'il est auprès de nous. Il ne faut point le chercher avec effort, puisque nous le pouvons trouver sans effort. Il ne faut point le chercher par notre action, puisqu'il est avec nous indépendamment de notre action. Il ne faut point chercher de le sentir, ni lui, ni son opération, puisqu'il est un pur esprit, et que ni lui, ni son opération ne sont point sensibles. Il ne faut pas même le chercher, mais il faut nous persuader qu'il nous a trouvés. Et ainsi, au lieu de nous occuper ou à le chercher, ou à le sentir, ou à faire des efforts et des actes, résignés entre ses mains, abandonnés à sa conduite et anéantis en nous-mêmes, afin qu'il opère en nous et par nous selon son bon plaisir, tenons notre esprit dans cette persuasion et notre cœur dans cette disposition ; et de cette manière demeurons constamment dans une profonde paix. »

    Jean Rigoleuc (1595-1658), Journal.

    Jean Rigoleuc,présence,Jésus,Dieu,coeur,esprit,paix

  • Mercredi 30 juin 2021

    Commémoraison de saint Paul

    Saint_Paul_6.jpg

    Au nouveau calendrier : Mémoire facultative des
    Ss. Premiers martyrs de l’Église de Rome