Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

asia bibi

  • Innocentée, Asia Bibi est condamnée à l’exil

    L’AED se réjouit de l’acquittement d’Asia Bibi, première femme condamnée à mort au titre de la loi anti-blasphème et emprisonnée depuis 9 ans au Pakistan, mais déplore l’impérieuse nécessité qui la conduit aujourd’hui à fuir son pays pour sauver sa vie.

    asia bibi,acquittée,pakistan,musulmans,

    La Cour suprême a annoncé aujourd’hui qu’Asia Bibi était acquittée. Première femme condamnée à mort au Pakistan au titre de la loi anti-blasphème, cette mère de famille chrétienne a été emprisonnée pendant 9 ans après avoir été accusée d’avoir « insulté » le prophète Mahomet – ce qu’elle a toujours fermement nié.

    Un interminable drame judiciaire

    L’AED se réjouit de cette décision de justice qui reconnait l’innocence d’Asia Bibi et tient à saluer l’engagement de son avocat, Me Saif-ul-Mulook, et le courage des magistrats. Malgré la pression exercée par les groupes fondamentalistes, ceux-ci ont pris une décision juste et rationnelle qui met fin à un trop long drame judiciaire.

    Pour autant, Asia Bibi et ses proches sont en danger de mort. Ils vont devoir fuir leur pays car de simples allégations de blasphème suffisent à motiver des lynchages. Le 4 novembre 2014, un couple de chrétiens accusés de « blasphème » avait été brûlé vif dans un four de la briqueterie où il travaillait.

    Vers une jurisprudence Asia Bibi ?

    Pour Marc Fromager, directeur de l’AED, « Après 9 ans de captivité et une permanente menace de mort, comment ne pas se réjouir pour la libération d’Asia Bibi ? Nous ne pouvons que féliciter les autorités pakistanaises pour leur courage, cette décision entraînant évidemment des troubles parmi les extrémistes musulmans du pays et exposant directement les juges à payer cette sentence de leur vie. On se souvient que le gouverneur du Penjab, Salman Taseer, avait été assassiné en 2011 simplement pour avoir pris la défense d’Asia Bibi. Nous espérons que ce jugement servira de jurisprudence pour en terminer avec les lois anti-blasphème au Pakistan. »

    A cette occasion, l’AED dénonce fermement les lois anti-blasphème en vigueur au Pakistan. Cette législation inique, souvent instrumentalisée pour régler des conflits personnels, sème la terreur dans ce pays et entretient la confusion entre religiosité et fanatisme religieux. L’AED appelle les autorités de ce pays à bâtir un authentique État de droit, ce qui implique de reconnaître la liberté religieuse, et de libérer les 130 personnes actuellement détenues en raison de cette législation controversée.

    Au service des chrétiens persécutés, l’AED s’est résolument engagée aux côtés d’Asia Bibi et de sa famille. En octobre 2010, elle avait pris l’initiative de mobiliser l’opinion publique internationale, ce qui avait sans doute sauvé la jeune femme d’une mise à mort expéditive. Par la suite, l’Église catholique au Pakistan avait appelé à adopter une certaine discrétion sur cette affaire, afin de ne pas compromettre une éventuelle libération, et l’AED avait alors apporté un discret soutien moral, spirituel et financier à Asia Bibi et à ses proches.

    Communiqué de presse de l'AED - Mareil-Marly, le 31 octobre 2018

  • Urgence prière pour Asia Bibi



    Asia Bibi a été condamnée à mort pour "blasphème" en novembre 2010 au Pakistan. A Islamabad ce lundi 8 octobre, le dernier recours possible a été examiné :
    c'est le dernier recours judiciaire pour cette femme en prison depuis 9 ans. Dans ce dossier particulièrement délicat, les audiences ont fait l'objet de renvois à de nombreuses reprises – les magistrats subissant des menaces de la part des islamistes.

    Dans un pays où l'islam est religion d'État, cette affaire particulièrement médiatisée divise l'opinion publique car le blasphème constitue un sujet extrêmement sensible. De simples allégations se terminent régulièrement par des lynchages et les chrétiens, minorité persécutée, sont fréquemment visés.*

    Si la Haute Cour devait confirmer la sentence, seule une grâce présidentielle pourrait sauver Asia Bibi. Le nouveau Premier ministre pakistanais, Imran Khan a déclaré durant la dernière campagne électorale qu'il soutenait la législation en vigueur.

    Au service des chrétiens persécutés, l'AED s'est résolument engagée aux côtés d'Asia Bibi et de sa famille. L'Eglise catholique au Pakistan a appelé à adopter une certaine discrétion sur cette affaire, afin de ne pas compromettre l'éventuelle libération d'Asia Bibi et de ne pas mettre en danger ses proches.

    L'AED continue d'apporter un soutien moral, spirituel et financier à Asia Bibi et à sa famille : Aujourd'hui, nous vous invitons à prier pour la libération d'Asia Bibi.

    * Selon la Commission Justice et Paix de la Conférence épiscopale du Pakistan, 964 personnes ont été condamnées pour blasphème entre 1986 et 2009. Parmi eux, on compte 479 musulmans, 119 chrétiens, 340 ahmadis, 14 hindous et dix appartenant à d'autres religions.

    Seigneur,

    Partout dans le monde aujourd'hui,
    tant de chrétiens sont emprisonnés,
    comme Asia Bibi au Pakistan.

    Nous te prions aujourd'hui tout spécialement pour elle,
    Et nous te confions aussi ses persécuteurs.

    Que le sacrifice et le pardon de ceux qu'ils oppriment
    les mènent sur un chemin de conversion.
     
    Amen.

     Source : Aide à l’Église en Détresse.

  • Pakistan – La Cour Suprême va réexaminer le cas d’Asia Bibi

    Suspension de la peine et réexamen du cas : telle est la décision de la Cour Suprême du Pakistan dans le cadre du recours présenté par les défenseurs d’Asia Bibi.

    asia-bibi_300.jpgLa condamnation à mort pour blasphème d’Asia Bibi avait été  confirmée par la justice pakistanaise lors d’un procès en appel, en octobre dernier. Le combat mené par l’entourage de la mère de famille pakistanaise est devenu ces dernières années le symbole de la lutte pour les droits de la communauté chrétienne au Pakistan.  Lors de l’audience de ce 22 juillet à Lahore, le collège de trois magistrats a déclaré admissible le recours présenté par l’avocat d’Asia Bibi, Maître Saiful Malook, de religion musulmane. D’après Joseph Nadeem, tuteur de la famille de la jeune femme, le cas sera par suite réexaminé par la Cour Suprême elle-même, cette fois en entrant dans le mérite des questions soulevées par la défense. Entre temps, la peine de mort à laquelle Asia Bibi a été condamnée a été suspendue jusqu’à la prochaine audience, pas encore fixée. Présent dans la salle, Joseph Nadeem, responsable de la Renaissance Education Foundation qui assiste la famille et pourvoit aux dépenses légales, raconte que l’audience s’est déroulée dans un climat serein et que n’étaient présents ni responsables religieux islamiques ni musulmans extrémistes.

    Joseph Nadeem déclare à l’agence Fides: « Ce qui a été fait aujourd’hui constitue un pas en avant important. Nous sommes très satisfaits. Maintenant, c’est le moment de prier ensemble le Seigneur afin qu’Il touche les cœurs de ceux qui sont impliqués dans ce cas, y compris les juges, et de prier afin que la justice soit rendue et qu’Asia soit libérée. Prions pour qu’Asia soit toujours remplie de la grâce de l’Esprit Saint et prions pour sa libération ».

    Source : InfoCatho.be - Fides – Image: Asia Bibi.

  • Un livre fort en soutien à Asia Bibi : "La mort n'est pas une solution"

    asia-bibi-grande.jpg

    "La mort n'est pas une solution"
    Anne-Isabelle Tollet

    A paraître le 12 mars prochain

    Grand reporter et présidente de l'association "Comité international Asia Bibi", Anne-Isabelle Tollet s'est engagée depuis 2010 à tout mettre en œuvre pour la libération d'Asia Bibi. Elle a écrit ce livre pour relancer la mobilisation autour de cette femme pakistanaise, condamnée à la pendaison pour blasphème, qui attend son ultime recours devant la Cour suprême.
    Témoignage exclusif, ce récit montre également la vie d'une femme journaliste dans la République islamique du Pakistan, et révèle les dessous de l'affaire Asia Bibi qui va bien au-delà de ce que l'on pourrait imaginer. Personne, et où que ce soit dans le monde, n'est à l'abri d'une accusation de blasphème...

    La présentation détaillée de ce livre sera reproduite ici dès sa parution. Un récit-témoignage remarquable, à retenir dès aujourd'hui chez votre libraire !

  • Manifestation pour la libération d’Asia Bibi le 23 octobre à Paris

    Chrétienté Solidarité organise jeudi 23 octobre à 19h00, une manifestation à proximité de l’ambassade de la République islamique du Pakistan à Paris, pour protester contre l’arrêt de la Cours d’appel de Lahore confirmant la sentence de mort par pendaison prononcée en novembre 2010 par un tribunal de première instance, contre Asia Bibi, mère de famille chrétienne d’une quarantaine d’années, accusée faussement de “blasphème”.

    Asia_Bibi_23.jpg

     Jeudi 23 octobre à partir de 19h00
    devant l’ambassade du Pakistan : 18 rue Lord-Byron, Paris 8°