Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

baptême du seigneur

  • Dimanche 10 janvier 2016

    Fête de la Sainte Famille
    (Premier dimanche après l'Epiphanie)

    fête de la sainte famille,baptême du seigneur

    La Sainte Famille, Bartolomé Esteban Murillo (1617–1682)
    National Gallery, Londres (G.-B.)

    Commentaire de l'Evangile du dimanche

    Au nouveau calendrier : Le Baptême du Seigneur
    (le 13 janvier au calendrier traditionnel)

  • Dimanche 11 janvier 2015

    Fête de la Sainte Famille (1er dim. après l'Epiphanie)
    Baptême du Seigneur / fête
    (le 13 janvier au calendrier traditionnel)

     Calendrier liturgique et sanctoral

  • Angélus de ce dimanche 12 janvier 2014

    « Aujourd'hui, c'est la fête du baptême du Seigneur. Ce matin, j'ai baptisé 32 nourrissons. Je remercie avec vous le Seigneur pour ces créatures et chaque nouvelle vie. Je tiens à baptiser des enfants, j'aime beaucoup cela ! Chaque enfant qui naît est un don de la joie et de l'espérance, et chaque enfant qui est baptisé est un miracle de la foi et une fête pour la famille de Dieu.

    L’Évangile d'aujourd'hui souligne que lorsque Jésus fut baptisé par Jean dans le Jourdain, "les cieux s'ouvrirent pour lui" (Mt 3,16). Cela accomplit les prophéties. En effet, il y a une invocation que la liturgie nous fait répéter dans le Temps de l'Avent : "Si tu déchirais les cieux et descendais" (Is 63,19). Si les cieux restent fermés, notre horizon dans cette vie terrestre est sombre, sans espérance. En revanche, célébrant Noël, la foi encore une fois nous a donné la certitude que les cieux se sont ouverts avec la venue de Jésus. Et le jour du baptême du Christ nous contemplons encore les cieux ouverts. La manifestation du Fils de Dieu sur la terre marque le début du grand temps de la miséricorde, depuis que le péché avait fermé les cieux, élevant comme une barrière entre l'être humain et son Créateur. Avec la naissance de Jésus, les cieux s'ouvrent ! Dieu nous donne dans le Christ la garantie d'un amour indestructible. Depuis que le Verbe s'est fait chair il est donc possible de voir les cieux ouverts. C'était possible pour les bergers, pour les Mages d'Orient, pour le Baptiste, pour les Apôtres de Jésus, pour saint Étienne, le premier martyr, qui s'exclame : "Je contemple les cieux ouverts !" (Ac 7,56). Et c'est possible aussi pour chacun d'entre nous, si nous nous laissons envahir de l'amour de Dieu qui nous est donné pour la première fois dans le Baptême par le Saint-Esprit. Laissez-nous envahir par l'amour de Dieu ! C'est le grand temps de la miséricorde ! N'oubliez pas : c'est le grand temps de la miséricorde !

    Quand Jésus a reçu le baptême de repentance par Jean-Baptiste, en solidarité avec le peuple pénitent - Lui sans péché n'a pas besoin de conversion - Dieu le Père a fait entendre sa voix du ciel : "Celui-ci est mon Fils bien-aimé ; en Lui j'ai mis tout mon amour" (v.17). Jésus reçoit l'approbation du Père céleste, qui l'a envoyé justement pour qu'il accepte de partager notre condition, notre pauvreté. Partager est la véritable façon d'aimer. Jésus ne se dissocie pas de nous, il nous considère comme des frères et partage avec nous. Et il fait de nous des fils, avec Lui, de Dieu le Père. Voilà la révélation et la source de l'amour vrai. Et c'est le grand temps de la miséricorde !

    Ne pensez-vous pas que notre époque a besoin d'un supplément de partage fraternel et d'amour ? Ne pensez-vous pas que nous avons tous besoin d'un supplément de charité ? Pas celle qui se contente de l'aide occasionnelle qui n'implique pas, qui ne remet pas en question, mais la charité qui partage, qui prend en charge l'inconfort et la souffrance de nos frères. Quelle saveur exceptionnelle acquiert la vie, quand nous nous laissons inonder de l'amour de Dieu !

    Nous demandons à la Vierge Sainte de nous soutenir par son intercession en notre engagement à suivre le Christ sur le chemin de la foi et de la charité, cette voie tracée par notre baptême. »

    Le Pape François, au terme de l’Angélus de ce dimanche, a rendu public les noms des 16 prochains nouveaux cardinaux, qui seront créés lors du Consistoire du 22 février prochain. Ils nous viennent de 12 pays différents, et de tous les continents « pour représenter le profond rapport ecclésial entre l’Église de Rome et les autres Églises disséminées de par le monde. » Le 23 février, a annoncé le Pape, « je présiderai une messe solennelle avec les nouveaux cardinaux, alors que le 20 et le 21 février, je tiendrai un Consistoire avec tous les Cardinaux pour réfléchir sur le thème de la famille. »
    Le Pape a alors cité un par un les 16 nouveaux cardinaux :

    1 – Mgr Pietro Parolin, Secrétaire d’État

    2 – Mgr Lorenzo Baldisseri, Secrétaire Général du Synode des Évêques

    3 - Mgr Gerhard Ludwig Müller, Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi

    4 – Mgr Beniamino Stella, Préfet de la Congrégation pour le Clergé

    5 – Mgr Vincent Nichols, Archevêque de Westminster (Grande-Bretagne)

    6 – Mgr Leopoldo José Brenes Solórzano, Archevêque de Managua (Nicaragua)

    7 – Mgr Gérald Cyprien Lacroix, Archevêque de Québec (Canada)

    8 – Mgr Jean-Pierre Kutwa, Archevêque d’Abidjan (Côte d’Ivoire)

    9 – Mgr Orani João Tempesta, Archevêque de Rio de Janeiro (Brésil)

    10 – Mgr Gualtiero Bassetti, Archevêque de Perugia-Città della Pieve (Italie)

    11 – Mgr Mario Aurelio Poli, Archevêque de Buenos Aires (Argentine)

    12 – Mgr Andrew Yeom Soo jung, Archevêque de Séoul (Corée)

    13 – Mgr Ricardo Ezzati Andrello, Archevêque de Santiago du Chili (Chili)

    14 – Mgr Philippe Nakellentuba Ouédraogo, Archevêque de Ouagadougou (Burkina Faso)

    15 – Mgr Orlando B. Quevedo, Archevêque de Cotabato (Philippines)

    16 – Mgr Chibly Langlois, Evêque de Les Cayes (Haïti)

    Le Pape François a décidé d’unir au Membres du Collège Cardinalice 3 archevêques émérites, qui se sont distingués par leur service au Saint-Siège et à l’Église.

    1 – Mgr Loris Francesco Capovilla, Archevêque titulaire de Mesembria

    2 – Mgr Fernando Sebastián Aguilar, Archevêque émérite de Pampelune

    3 – Mgr Kelvin Edward Felix, Archevêque émérite de Castries.

    « Prions pour les nouveaux cardinaux, a ajouté le Pape, afin que revêtus des vertus et des sentiments du Seigneur Jésus, le Bon Pasteur, ils puissent aider plus efficacement l’Évêque de Rome dans son service à l’Église Universelle. »

    Parmi les nouveaux électeurs en cas de conclave pour élire un nouveau pape, quatre seront Italiens, dont le nouveau secrétaire d’État Pietro Parolin, deux autres Européens (un Allemand et un Britannique), cinq Latino-Américains (Argentine, Chili, Brésil, Haïti, Nicaragua), un Nord-Américain (Canada), deux Africains (Côte d'Ivoire, Burkina Faso), et deux Asiatiques (Corée du Sud et Philippines).

    Source : Radio Vatican.

  • Dimanche 12 janvier 2014

    Baptême du Seigneur

    Au calendrier traditionnel : La Sainte Famille

    (En France : Solennité de l’Épiphanie de Notre Seigneur)

    La fête de la Sainte Famille : pour s'y retrouver un peu...
    voir au 29 décembre 2013

     Calendrier liturgique

  • Dimanche 13 janvier 2013

    Calendrier liturgique