Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

place d'espagne

  • 16h00, Rome, place d'Espagne : vénération de la Vierge Marie par le Pape François

    Retransmission en direct sur KTO à 16h00

  • 16h00, place d'Espagne à Rome : Prière à la Vierge Marie avec le Pape François

     
    Retransmission en direct sur KTO

  • Acte de vénération de la Vierge Marie par le Pape François place d’Espagne à Rome

     

     
    Comme c'est la tradition chaque 8 décembre, pour la fête de l'Immaculée Conception, le Pape François s'est rendu ce vendredi après-midi sur la Place d'Espagne, au centre de Rome, pour une prière à Marie au pied de la Colonne de l'Immaculée.
     
    Le Saint-Père a prononcé une prière à Marie, lui demandant de présenter au Seigneur les intentions et préoccupations des habitants de la ville de Rome. Parmi les fidèles rassemblés figuraient de nombreuses personnes âgées ou handicapées en fauteuil roulant prises en charge par l'Unitalsi, l'organisation italienne des pèlerinages. Le Pape a salué une à une toutes ces personnes en fauteuil, dans un climat de grande émotion.

    Parmi les personnalités présentes figuraient notamment la maire de Rome, Virginia Raggi, ainsi que le Préfet de la Congrégation pour l'Évangélisation des Peuples, le Cardinal Fernando Filoni, dont le dicastère se situe juste en face de cette colonne de la Vierge.

    Après cet acte de vénération, le Pape s'est déplacé à pieds vers l'église Sant'Andrea delle Fratte, lieu d'une apparition de la Vierge en 1842. Plus tôt dans l'après-midi, le Saint-Père s'était rendu à la basilique Sainte-Marie-Majeure, pour déposer un bouquet devant l'icône de Marie Salus Populi Romani.

    Voici une traduction intégrale de la prière du Pape sur la place d'Espagne :

    « Mère Immaculée,

    Pour la cinquième fois je viens à tes pieds comme évêque de Rome, pour te rendre hommage au nom de tous les habitants de cette ville.

    Nous voulons te remercier pour la constante attention avec laquelle tu accompagnes notre chemin, le chemin des familles, des paroisses, des communautés religieuses ; le chemin de tous ceux qui chaque jour, parfois avec fatigue, traversent Rome pour aller au travail ; des malades, des personnes âgées, de tous les pauvres, de tant de personnes immigrées ici, de leurs terres de guerre et de faim.

    Merci parce que, dès que nous t’adressons une pensée ou un regard, ou un Ave Maria fugace, nous sentons toujours ta présence maternelle, tendre et forte.

    Ô Mère, aide cette ville à développer les « anticorps » contre certains virus de nos temps : l’indifférence, qui dit « cela ne me regarde pas » ; le manque d’esprit civique qui méprise le bien commun ; la peur de celui qui est différent et étranger ; le conformisme travesti par la transgression ; l’hypocrisie d’accuser les autres, pendant qu’ils font les mêmes choses ; la résignation à la dégradation environnementale et éthique ; l’exploitation de tellement d’hommes et femmes.

    Aide-nous à rejeter ces virus avec les anticorps qui viennent de l’Évangile. Fais que nous prenions la bonne habitude de lire chaque jour un passage de l’Évangile, et, sur ton exemple, de cultiver la Parole dans le cœur, afin que, comme une bonne semence, elle porte du fruit dans notre vie.

    Vierge immaculée, il y a 175 ans, à peu de distance d’ici, dans l’église de Sant’Andrea delle Fratte, tu as touché le cœur d’Alphonse Ratisbonne, qui jusqu’alors athée et ennemi de l’Église, est devenu chrétienne. Tu t’es montrée à lui comme une Mère de grâce et de miséricorde. Accorde-nous aussi, spécialement dans l’épreuve et dans la tentation, de fixer le regard sur tes mains ouvertes, qui laissent descendre sur la terre les grâces du Seigneur, et de nous dépouiller de toute arrogance honteuse, pour nous reconnaître comme nous sommes vraiment : petits et pauvres pécheurs, mais toujours tes enfants.

    Et ainsi de mettre la main dans la tienne pour nous laisser reconduire à Jésus, notre frère et sauveur, et au Père céleste, qui ne se fatigue jamais de nous attendre et de nous pardonner quand nous retournons à Lui.

    Merci, ô Mère, parce que tu nous écoutes toujours !

    Béni l’Église qui est à Rome, bénis cette ville et le monde entier.

    Amen. »

    Source : Radio Vatican.
     

  • Place d'Espagne à Rome : Prière à Marie Immaculée avec le Pape François

    Retransmission en direct sur KTO

    Livret de la célébration

    immaculée conception,8 décembre,prière,place d'espagne,pape,françois

    Prière du Pape François

    O Marie, notre Mère Immaculée,
    en ce jour de ta fête, je viens vers Toi
    et je ne viens pas seul :
    je porte avec moi tous ceux que ton Fils m’a confiés
    dans cette ville de Rome et dans le monde entier,
    pour que Tu les bénisses et les sauves des périls.

    Je t’apporte, Mère, les enfants,
    spécialement ceux qui sont seuls, abandonnés,
    et qui par conséquent sont trompés et exploités.
    Je t’apporte, Mère, les familles,
    qui font avancer la vie et la société
    par leur effort quotidien et caché,
    en particulier les familles qui doivent affronter de nombreux problèmes internes et externes.
    Je t’apporte, Mère, tous les travailleurs, hommes et femmes,
    et je te confie surtout ceux qui, par nécessité,
    sont contraints à un travail indigne,
    ceux qui l’ont perdu ou ceux qui ne parviennent pas à en trouver.

    Nous avons besoin de ton regard immaculé,
    pour retrouver la capacité de regarder les personnes et les choses
    avec respect et reconnaissance,
    sans intérêts égoïstes et hypocrisies.
    Nous avons besoin de ton cœur immaculé,
    pour aimer de manière gratuite,
    sans arrière-pensée mais en cherchant le bien de l’autre,
    avec simplicité et sincérité, en renonçant aux masques et aux ruses.
    Nous avons besoin de tes mains immaculées
    pour caresser avec tendresse,
    pour toucher la chair de Jésus
    dans les pauvres, les malades, les méprisés,
    pour relever celui qui est tombé et soutenir celui qui vacille.
    Nous avons besoin de tes pieds immaculés
    pour aller vers celui qui n’ose pas faire le premier pas,
    pour cheminer sur les sentiers de celui qui est perdu,
    pour aller trouver les personnes seules.

    Nous te remercions, o Mère, parce qu’en te montrant à nous,
    libre de toute tâche du péché,
    Tu nous rappelles qu’avant tout il y a la grâce de Dieu
    et l’amour de Jésus-Christ qui a donné la vie pour nous,
    il y a la force de l’Esprit Saint qui renouvelle tout.
    Fais que nous ne cédions pas au découragement,
    mais, confiants dans ton aide constante,
    nous nous engagions à fond pour nous renouveler nous-mêmes,
    cette ville et le monde entier.
    Prie pour nous, Sainte Mère de Dieu !

    Texte original en italien sur le site internet du Vatican.

  • Acte de vénération à l'Immaculée, place d'Espagne

    Livret de la célébration

    Le Pape François s’est rendu mardi après-midi place d’Espagne, dans le centre historique de Rome, pour rendre hommage à la statue de l’Immaculée Conception, une tradition qui se répète chaque année le 8 décembre. Il a salué le nouveau commissaire de Rome Francesco Paolo Tronca, récemment nommé après la démission du maire de la capitale, ainsi que le Cardinal Agostino Vallini, vicaire de Rome. Une centaine d’infirmes ont par ailleurs assisté à la cérémonie.

    « En ce jour de fête, pour ton Immaculée Conception, je viens te présenter l’hommage de foi et d’amour du peuple saint de Dieu qui vit dans cette ville et dans ce diocèse » a dit le Saint-Père en s’adressant à la Vierge. Le Pape a prié pour toute la ville de Rome, en particulier pour les malades et les détenus, pour les immigrés en quête de paix et de travail, pour tous ceux qui parcourent un chemin plus dur.

    Visite à Sainte-Marie Majeure

    « Sous ton manteau il y a de la place pour tous, car tu es la Mère de la miséricorde » a souligné le Saint-Père. Il a prié pour que soit rallumée en nous l’espérance d’une vie meilleure, libérée de l’esclavage du ressentiments et de la peur. « Nous te remercions, Mère Immaculée a encore dit le Souverain Pontife, parce qu’en ce chemin de réconciliation, tu nous fais avancer jamais seuls mais tu te tiens près de nous et nous accompagnes dans chaque difficulté ».

    Une journée très mariale puisqu’à son retour de la place d’Espagne, le Pape François a tenu à se rendre dans la foulée à la basilique Sainte-Marie Majeure où se trouve une icône pour laquelle il nourrit une grande dévotion, la « Salus Populi Romani », sauvegarde du peuple romain, une image devant laquelle il va se recueillir avant et au retour de chacun de ses voyages apostoliques. Le Pape a confié à Marie, Mère de Miséricorde, l’Église et l’humanité tout entière, et en particulier la ville de Rome.

    Source : Radio Vatican (OB-RF).

    Traduction en français de la prière composée et lue par le Pape François :

    « Vierge Marie, en cette fête de ton Immaculée Conception, je viens te présenter l'hommage de la foi et de l'amour du peuple saint de Dieu vivant dans cette ville et dans ce diocèse. Je viens au nom des familles, avec leurs joies et les difficultés, des enfants et des jeunes ouverts à la vie, des personnes âgées, chargées d'ans et d'expérience. En particulier, je viens à toi, au nom des malades, des prisonniers, et de tous ceux dont le chemin est difficile. Je viens en tant que pasteur également au nom de ceux qui, arrivés de terres lointaines, sont à la recherche de la paix et de travail.

    Sous ton manteau, Mère de la Miséricorde, il y a de la place pour tout le monde. Ton Cœur est rempli de tendresse pour tous tes enfants. La tendresse de Dieu s'est incarnée en toi, faisant de nous des frères de Jésus, le Sauveur de chaque homme et femme. En te regardant, Mère Immaculée, nous reconnaissons la victoire de la Miséricorde divine sur le péché et ses conséquences. Ainsi se rallume en nous l'espoir d'une vie meilleure, libre de l'esclavage, de rancœur et de peur.

    Aujourd'hui, ici, au cœur de Rome, on entend ta voix maternelle qui nous appelle à cheminer vers la porte qui représente le Christ. Tu dis au monde de s'approcher en confiance : Venez recevoir le don de la Miséricorde. N'ayez pas avoir peur, n'ayez pas honte. Le Père nous attend à bras ouverts pour nous pardonner et nous recevoir dans sa demeure. Venez tous à la source de la paix et de joie.

    Mère Immaculée je te remercie, parce que sur ce chemin de réconciliation tu ne nous laisses pas seuls. Tu nous accompagnes, tu nous es proche, tu nous soutiens dans chacune de nos difficultés. Que Dieu te bénisse maintenant et à jamais. »

    Source : Vatican Information Service (Publié VIS Archive 01 - 9.12.15).

    Texte original de la prière en italien sur le site internet du Vatican.

  • Acte de vénération à l'Immaculée présidé par le Pape François (suite)

    « Que Marie libère l'humanité de tout esclavage, spirituel et matériel »

    Comme c’est la tradition, le Pape François s’est rendu ce lundi 8 décembre dans l’après-midi en pèlerinage place d’Espagne, au cœur de la Rome historique, au pied de la colonne qui porte une statue de la Vierge Marie fleurie chaque année par la ville, en ce jour de la solennité de l’Immaculée Conception.

    Le Pape a été accueilli juste après 16h par le Cardinal Vicaire Agostino Vallini, son vicaire pour Rome, et par le maire de Rome, avec qui il a échangé quelques mots. Le Pape s’est ensuite recueilli et a déposé une gerbe de fleurs. Le Pape a prononcé une allocution en forme de prière à la Vierge, pour souligner combien Marie est pour tout chrétien un exemple de sainteté à imiter. "Que Marie nous protège du péché. Que la puissance de l'amour de Dieu, qui t'a préservé du péché originel, par ton intercession, libère l'humanité de tout esclavage spirituel et matériel, et fasse vaincre dans les cœurs et les évènements, le dessein de salut de Dieu.", a notamment déclaré le Pape.

    L’an dernier, le Pape avait béni une cinquantaine de malades : ils étaient cette année une centaine, salués chaleureusement un par un.

    Avant la Place d’Espagne le Pape a fait un passage par Sainte-Marie-Majeure pour se recueillir devant l’icône de la Vierge Salus Populi Romani, "Salut du peuple romain". Le Pape s’est rendu une vingtaine de fois à la basilique mariale pour confier ses voyages, son diocèse, le monde entier. Ou pour dire merci, comme à son retour de Rio ou de Turquie.

    Source : Radio Vatican.

    Texte intégral sur Zenit.org

  • Acte de vénération à l'Immaculée présidé par le Pape François

    A 16h, Place d'Espagne à Rome

    Rappel historique

    Le 8 Décembre 1854, le Bx Pape Pie IX a défini le dogme de l'Immaculée Conception de la Bienheureuse Vierge Marie.

    Trois ans plus tard, le 8 Septembre 1857, il a béni et inauguré le monument de l'Immaculée à Piazza di Spagna.

    C'est le Pape Pie XII qui a initié l'envoi de fleurs à la Place d'Espagne pour la solennité de l'Immaculée.

    St Jean XXIII, en 1958, s'est rendu Place d'Espagne pour y déposer un panier de roses blanches au pied du monument. Il a visité la Basilique de Santa Maria Maggiore.

    Cette coutume s'est poursuivie avec les Papes Paul VI, St Jean-Paul II et Benoît XVI.

    La visite du Pape François à l'Immaculée Place d'Espagne prévoit un moment de prière, comme une expression de la dévotion populaire.
  • Le Pape François à la place d'Espagne (Rome) le 8 décembre

    Vierge_Marie_place-d-Espagne_1b.jpg

    Lundi prochain, 8 décembre, en la fête de l’Immaculée Conception, le Pape François se rendra Place d’Espagne, accueilli dès son arrivée par le Cardinal Vicaire Agostino Vallini, et par le Maire de Rome Ignazio Marino. Il confiera à la Vierge Marie, comme chaque année, la ville de Rome, l’Église et toute l’humanité. Le Pape arrivera à 16h00, priera au pied de la colonne qui porte la statue (photo ci-dessus) et déposera un bouquet de fleurs.

    Source : Radio Vatican.

    Livret de la célébration

  • Prière à la Vierge Marie : le Pape demande de rester attentif à la voix du Seigneur

    Le Pape François s'est rendu pour la première fois de son pontificat place d'Espagne au cœur de Rome à l'occasion de la fête de l'Immaculée Conception. Accueilli par des milliers de fidèles, le Saint-Père s’est rendu au pied de la colonne surmontée d'une statue de la Vierge Marie.

    Comme le veut la tradition, il a récité une prière à la Vierge, lui demandant de nous aider de « rester à l’écoute, attentif à la voix du Seigneur ». « Que le cri des pauvres ne nous laisse jamais indifférents, que la souffrance des malades et de ceux qui sont dans le besoin ne nous trouve pas distraits, que la solitude des personnes âgées et la fragilité des enfants nous émeuvent, que chaque vie humaine soit toujours aimée et vénérée par nous tous » a-t-il déclaré.

    Le Pape en a profité pour saluer, outre les autorités locales, de nombreux enfants et personnes handicapées. Après ce moment qui rythme la vie des Romains pendant la période de l’Avent et qui est toujours très apprécié des fidèles, le Saint-Père s’est rendu en la basilique Sainte-Marie-Majeure pour une visite privée au cours de laquelle il s’est recueilli une nouvelle fois devant l’icône de la Vierge qu’il affectionne tout particulièrement.

    Source : Radio Vatican.

    Texte intégral de la prière (Acte de vénération à l'Immaculée)

    Vierge Sainte et Immaculée,
    à Toi, qui es l’honneur de notre peuple
    et la gardienne prévenante de notre ville,
    nous nous adressons avec confiance et amour.

    Tu es la Toute Belle, ô Marie !
    Le péché n’est pas en Toi.

    Suscite en nous tous un désir renouvelé de sainteté :
    quela splendeur de la vérité brille en nos paroles,
    que le chant de la charité résonne en nos œuvres,
    que pureté et chasteté habitent notre corps et notre cœur,
    que toute la beauté de l’Évangile soit présente en notre vie.

    Tu es la Toute Belle, ô Marie !
    La Parole de Dieu s’est faite chair en Toi.

    Aide-nous à demeurer à l’écoute attentive de la voix du Seigneur :
    que le cri des pauvres ne nous laisse jamais indifférents,
    que la souffrance des malades et des nécessiteux ne nous trouve pas distraits,
    que la solitude des personnes âgées et la fragilité des enfants nous touchent,
    que chaque vie humaine soit toujours aimée et vénérée par nous tous.

    Tu es la Toute Belle, ô Marie !
    En toi se trouve la joie parfaite de la vie bienheureuse avec Dieu.

    Fais que nous ne perdions pas le sens de notre chemin sur la terre :
    que la douce lumière de la foi éclaire nos journées,
    que la force consolante de l’espérance oriente nos pas,
    que la chaleur contagieuse de l’amour anime notre cœur,
    que nos yeux à tous restent bien fixés là, en Dieu, où se trouve la vraie joie.

    Tu es la Toute Belle, ô Marie !
    Ecoute notre prière, exauce notre supplication :
    que la beauté de l’amour miséricordieux de Dieu en Jésus soit en nous,
    que cette beauté divine nous sauve, sauve notre ville, sauve le monde entier.

    Amen.

    Source : Vatican Information Service (Publié VIS Archive 01 - 9.12.13)
    Également sur le site internet du Vatican.