Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vidéo

  • 10h00, place Saint-Pierre : Bénédiction et Messe des Rameaux présidée par le Pape François

     

  • 10h00, Basilique Saint-Pierre : Sainte Messe célébrée par le Pape François

     
     
    Texte intégral de l'homélie (en français) disponible sur le site internet du Vatican.

  • Messe de la Nativité & Bénédiction Urbi et Orbi

    10h00, Messe à Notre-Dame de Paris
    Messe de la Nativité

    Retransmission en direct sur KTO

     

    12h00, Bénédiction Urbi et Orbi

    Retransmission en direct sur KTO

    Texte intégral (version française) sur le site internet du Vatican.

  • Une jeune femme porteuse de trisomie 21 répond à un "expert" de l'ONU

    M. Ben Achour, "expert" au Comité des droits de l'homme de l'ONU, s'est prononcé pour l'élimination prénatale des personnes trisomiques.
    Choquée par cette intervention, Charlotte, jeune femme porteuse de trisomie 21, répond à M. Ben Achour :
    "Je suis un être humain comme vous ! Notre seule différence est un chromosome supplémentaire. Mon chromosome supplémentaire me rend beaucoup plus tolérante que vous, Monsieur. (...)"

    SIGNEZ la pétition de l'ECLJ pour la protection de toute vie humaine : https://eclj.org

  • Message-vidéo du Pape François à la veille du Voyage apostolique en Colombie [6-11 septembre 2017]

    « Je viendrai comme un pèlerin d’espérance et de paix, pour célébrer avec vous la foi dans notre Seigneur et aussi pour apprendre de votre persévérance dans la recherche de la paix et de l’harmonie ».

    Avec ces paroles, le Pape François ouvre le message vidéo adressé au « peuple de la Colombie », la terre dans laquelle il se rendra à partir de ce mercredi, pour une visite de cinq jours.

    En citant la devise du voyage, « faisons le premier pas », le Pape invite à créer des ponts pour construire la fraternité, et donc créer ce nouveau parcours de paix qu’il a lui-même soutenu et encouragé. « La paix est ce que la Colombie cherche, et elle travaille depuis beaucoup de temps pour son accomplissement », poursuit le Pape dans son message. Le premier Souverain Pontife latino-américain de l’histoire, très attentif au processus de paix en Colombie qu’il a activement soutenu, appelle à « une paix stable, durable, pour que nous puissions nous voir et nous parler comme des frères, et non pas comme des ennemis. La paix nous rappelle que nous sommes tous enfants du même Père qui nous aime et nous réconforte. »

    Après la reconnaissance de l’engagement de tous ces hommes et de toutes ces femmes qui ont travaillé « avec détermination et persévérance» pour faire de la Colombie «un lieu dans lequel règnent l’harmonie et la fraternité » et dans lequel « l’Évangile est connu et aimé », le Pape François a fait aussi appel à l’Église, appelée à promouvoir non seulement « la réconciliation avec le Seigneur et avec les frères », mais aussi avec la Création, si sauvagement exploitée.

    En juin dernier s’est concrétisé l’accord de paix entre le gouvernement et les Farc, après une guerre de plus de 50 ans qui a fait 260 000 morts, et sept millions de déplacés et réfugiés.

    Source : Radio Vatican.

    Texte du Message en espagnol / italien sur le site internet du Vatican.

    Traduction intégrale du Message en français sur Zenit.org.

  • 10h30, place Saint-Pierre : Messe célébrée par le Pape François

     
     
    - Texte intégral de l'homélie traduite en français sur le site internet du Vatican.

  • Voyage apostolique du Pape François à Fatima

    logo-fatima-2017_600.jpg

    Ces 12 et 13 mai 2017, le Pape François se rend à Fatima au Portugal où il accomplit un pèlerinage à l’occasion du centenaire des apparitions mariales.

    Missel pour le voyage apostolique à Fatima

    Retransmissions en direct sur KTO :

    17h20 : Cérémonie de Bienvenue

    18h35 : Arrivée du Pape François à Fatima et visite de la chapelle des apparitions

    - Prière du Pape (traduite en français), sur le site internet du Vatican.
    - Bénédiction des cierges - Salut du Saint-Père (traduction française).

    22h15 : Veillée de prière depuis la petite chapelle des apparitions

     

    Message vidéo du Pape François
    à la veille de son pèlerinage au Sanctuaire de Fatima

    « Cher peuple portugais,

    Il manque désormais peu de jours avant mon pèlerinage et votre pèlerinage jusqu’aux pieds de la Vierge de Fatima, jours vécus dans l’attente joyeuse de notre rencontre dans la maison de la Mère.

    Je sais que vous me voulez aussi dans vos maisons et vos communautés, dans vos villages et vos villes : l’invitation m’est arrivée ! Inutile de dire que j’aimerais l’accueillir, mais je ne le peux pas ! Dès maintenant je remercie les différentes Autorités pour la compréhension avec laquelle elles ont accepté ma décision de limiter la visite aux moments et aux actes habituels à un pèlerinage au Sanctuaire de Fatima, fixant moi-même le rendez-vous avec tous aux pieds de la Vierge Mère.

    En effet, c’est dans la fonction de Pasteur universel que je voudrais paraître devant la Vierge, lui offrant le bouquet des plus belles “fleurs” que Jésus a confiées à mes soins (cf. Jn 21, 15-17), c’est-à-dire les frères et les sœurs du monde entier sauvés par son sang, sans exclure personne. Voilà pourquoi j’ai besoin que vous soyez tous unis à moi ; j’ai besoin de votre union (physique ou spirituelle, l’important est qu’elle vienne du cœur) pour composer mon bouquet de fleurs, ma “rose d’or”. Et ainsi, formant « un seul cœur et une seule âme » (cf. Ac 4, 32), je vous confierai à la Vierge, lui demandant de murmurer à chacun : “Mon Cœur Immaculé sera ton refuge et le chemin qui te conduira jusqu’à Dieu” (Apparition de juin 1917).

    “Avec Marie, pèlerin dans l’espérance et dans la paix” : c’est ce que dit la devise de notre pèlerinage, qui renferme en elle tout un programme de conversion. Je suis heureux de savoir que, à ce moment béni qui est le sommet d’un siècle de moments bénis, vous venez, en vous préparant par une prière intense. Elle élargit notre cœur et le prépare à recevoir les dons de Dieu. Je vous remercie pour les prières et les sacrifices que vous offrez quotidiennement pour moi et dont j’ai tant besoin, parce que je suis un pécheur parmi les pécheurs, “je suis un homme aux lèvres impures, et j’habite au milieu d’un peuple aux lèvres impures” (Is 6, 5). Que la prière éclaire mes yeux pour savoir voir les autres comme Dieu les voit, pour aimer les autres comme il les aime.

    En son nom, je viendrai au milieu de vous dans la joie de partager avec tous l’Évangile de l’espérance et de la paix. Que le Seigneur vous bénisse et que la Vierge Mère vous protège ! »

    © Copyright - Libreria Editrice Vaticana

    Source : site internet du Vatican.

  • 10h00, Basilique Saint-Pierre : Sainte Messe célébrée par le Pape François

    Retransmission en direct sur KTO

     Livret de la célébration

    Texte intégral de l'homélie traduite en français sur le site internet du Vatican.

    + A propos de l'homélie du Pape François : à lire ci-dessous.

    Lire la suite

  • Jubilé des prisonniers : Sainte Messe célébrée par le Pape François

     
     

  • Voyage apostolique - Modification des retransmissions sur KTO

    En raison de la retransmission en direct à 15h30 de la réouverture de l'église Saint-Etienne de Saint-Etienne-du-Rouvray, les retransmissions par KTO des rencontres du Pape François de ce dimanche 2 octobre  seront effectuées en différé dans la soirée :

    21h45 : Rencontre avec les Autorités au Centre “Heydar Aliyev”
    22h21 : Rencontre Interreligieuse avec le Cheikh des musulmans du Caucase et des représentants des autres Communautés religieuses du pays dans la mosquée “Heydar Aliyev”

    Les comptes rendus de ces rencontres ainsi que les textes des interventions du Saint-Père n'en seront pas moins publiés ici dès qu'ils seront disponibles sur Radio Vatican et en Salle de Presse du Saint-Siège.

  • JMJ 2016 à Cracovie

    Messe d'ouverture présidée par le Cardinal Dziwisz
     
     
    Le cœur de Cracovie bat désormais au rythme des JMJ. Le coup d’envoi de cette grande fête de la foi a été donné ce mardi 26 juillet 2016 dans la soirée par une cérémonie présidée par le Cardinal Stanislaw Dziwisz. L’Archevêque de Cracovie a appelé les jeunes à prier « pour toutes les victimes des récents attentats terroristes et en particulier pour le prêtre mort ce mardi pendant la célébration de l’Eucharistie en France ».
     
    Le compte-rendu d'Hélène Destombes à lire / écouter sur Radio Vatican.

    Texte intégral en français de l'homélie du Cardinal Dziwisz sur Zenit.org.

    jmj,cracovie,ouverture,messe,cardinal dziwisz,vidéo

  • Message du Pape François aux Polonais et aux pèlerins des JMJ

    Alors que des centaines de milliers de jeunes du monde entier convergent vers la Pologne, où ils participeront, du 26 au 31 juillet, aux 31e Journées Mondiales de la Jeunesse, le Pape François leur a adressé un message-vidéo ; il y redit son désir de les retrouver dans quelques jours, à Cracovie.

    Le Souverain Pontife exprime également sa joie de rencontrer les « fils et filles de la nation polonaise », un peuple « qui, dans son histoire a traversé tant d’épreuves et qui est allé de l’avant avec la force de la foi, soutenu par la main maternelle de la Vierge Marie ». Le Pape, qui se rendra lors de son voyage au sanctuaire national de Czestochowa, assure que ce pèlerinage, conçu comme « une immersion dans cette foi éprouvée », lui fera « beaucoup de bien ».

    Le Pape François salue tout spécialement les familles. « La 'santé' morale et spirituelle d’une nation se voit dans ses familles : pour cela, saint Jean-Paul II avait tant à cœur les fiancés, les jeunes époux et les familles. Continuez sur cette route ! », lance-t-il encore.

    Source : Radio Vatican (MA).

    Texte intégral du Message du Pape François (traduit en français) ci-dessous.

    Lire la suite

  • Message vidéo du Pape François pour la paix en Syrie

    « La paix est possible en Syrie », voilà ce que le Pape François martèle dans un message vidéo rendu public ce mardi 5 juillet en appui à la campagne de Caritas. L’organisation humanitaire catholique veut sensibiliser l’opinion publique avec un triple objectif : faire en sorte que toutes les parties du conflit se réunissent pour trouver une solution pacifique, soutenir les millions de personnes affectées par la guerre, et redonner dignité et espoir aux Syriens à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

    Les conséquences humanitaires de la guerre en Syrie constituent l’enjeu de la plus vaste opération de secours de Caritas actuellement. Au total, depuis cinq ans, 1,3 million de Syriens ont bénéficié de ses services. Le Pape François, qui est intervenu régulièrement sur le sujet depuis son élection en 2013, a donc décidé d’apporter son appui à cette campagne de sensibilisation.

    Commentaire de Manuella Affejee à lire / écouter sur Radio Vatican.

    Texte intégral traduit en français ci-dessous.

    Lire la suite

  • Message du Pape François à l'adresse du peuple arménien

    armenia-2016.png

    A deux jours de s'envoler pour Erevan, le Pape François a enregistré un message vidéo à l'adresse du peuple arménien. Un message dans lequel le Saint-Père se présente comme pèlerin, comme lors de ses précédents voyages apostoliques. Dans ce court message, le Pape rend hommage aussi à l'héritage spirituel de l'Arménie et à son courage face aux douleurs de l'histoire. Le Pape fait ensuite part de son vœu que ce voyage puisse redonner un nouvel élan à la communion entre l’Église apostolique arménienne et celle de Rome.

    Texte intégral du message du Pape :

    « Chers frères et sœurs,

    dans quelques jours j’aurai la joie d’être parmi vous, en Arménie. Je vous invite d’ores et déjà à prier pour ce voyage apostolique. Avec l’aide de Dieu, je viens pour accomplir, comme le dit le slogan du voyage, une « visite au premier pays chrétien ». Je viens comme un pèlerin, en cette année jubilaire pour puiser à la sagesse antique de votre peuple, et m’abreuver aux sources de votre foi, solide comme vos fameuses croix sculptées dans la pierre.

    Je viens vers les hauteurs mystiques de votre pays comme votre frère, animé du désir de voir vos visages, de prier avec vous et de partager le don de l’amitié. Les épisodes de l’histoire de votre peuple aimé suscitent en moi admiration et douleur. Admiration parce que vous avez trouvé dans la croix de Jésus et dans votre esprit la force de vous relever toujours, y compris de souffrances qui sont parmi les plus terribles que l’humanité a traversé, douleur pour les tragédies que vos pères ont vécu dans leur chair.

    Ne permettons pas aux souvenirs douloureux de s’emparer de notre cœur, même face aux assauts répétés  du mal, ne nous rendons pas. Faisons plutôt comme Noé, qui après le déluge ne s’est pas fatigué de regarder vers le ciel et de libérer plusieurs fois la colombe afin qu’elle puisse s’envoler vers lui, en portant un rameau d’olivier : c’était le signe que la vie pouvait reprendre et que l’espérance devait rejaillir.

    Comme servant de l’Évangile et messager de paix, je désire venir parmi vous, pour soutenir chaque effort sur le chemin de la paix et partager nos pas sur le sentier de la réconciliation, qui génère l’espérance.

    Les grands saints de votre peuple, en particulier le docteur de l’Église Grégoire de Narek, bénissent nos rencontres, que j’attends avec un vif désir. J’attends en particulier d’embrasser mon frère Karekin, et avec lui, donner un élan nouveau à notre chemin vers la pleine unité.

    L’an dernier, vous êtes venus de divers pays à Rome, auprès de la tombe de Saint Pierre pour le prier. Aujourd’hui je viens sur votre terre bénie pour renforcer notre communion, avancer sur la voie de la réconciliation et nous laisser animer par l’espérance. »

    Source : Radio Vatican.

  • 21 mars : Journée mondiale de la trisomie 21

    « Voilà comment je me vois. Je me vois comme une personne ordinaire qui vit une vie qui en vaut la peine, qui a du sens, qui est belle. Et toi, comment me vois-tu ? »

    Pour l’édition 2016 de la Journée mondiale de la trisomie 21 (21 mars), la Fondation Jérôme Lejeune lance une nouvelle campagne de communication How do you see me : cette vidéo est le fruit d’une collaboration entre plusieurs associations réunies autour de la Fédération italienne CoorDown et de l’agence de communication Saatchi & Saatchi. La célèbre actrice Olivia Wilde (qui a notamment joué dans Docteur House), apporte une touche magique qui contribue à rendre le message plus fort.

    Source : Fondation Jérôme Lejeune.

  • Message vidéo du Pape François à la veille du voyage apostolique au Mexique

    Comme il le fait régulièrement avant ses déplacements internationaux, le Pape François a enregistré un message vidéo à destination des Mexicains, quelques jours avant sa visite au Mexique.

    Il y exprime vouloir venir comme « missionnaire de la miséricorde et de la paix », pour se rapprocher notamment des personnes en souffrance. Il dit aussi son bonheur de pouvoir venir au sanctuaire de Guadalupe, dans « la maison de la Vierge Marie ».

    Voici une traduction de ce message :

    « Chers frères,

    Peu avant mon voyage au Mexique, je suis content, je ressens une grande joie. Dans ma prière, j’ai souvent une pensée spéciale pour tous les Mexicains. Je les porte dans mon cœur. Maintenant, je vais pouvoir leur rendre visite et marcher sur cette terre bénie, tant aimée de Dieu, et si chère à la Vierge Marie.

    Il est possible que vous vous demandiez : "Que veut le Pape avec ce voyage ?" La réponse est immédiate et simple : je désire venir comme missionnaire de la miséricorde et de la paix, me trouver avec vous pour confesser ensemble notre foi en Dieu, et partager une vérité fondamentale dans notre vie : que Dieu nous aime beaucoup, qu’Il nous aime avec un amour infini, au-delà de nos mérites. Je veux être le plus proche possible de vous, mais d’une façon spéciale de ceux qui souffrent, pour les embrasser et leur dire que Dieu les aime beaucoup, qu’Il est toujours à leurs côtés.

    Cela me réjouit de savoir que vous êtes en train de vous préparer au voyage en priant beaucoup. La prière élargit notre cœur et le prépare à recevoir les dons de Dieu. La prière illumine nos yeux, pour savoir voir les autres choses comme les voit Dieu, pour aimer comme aime Dieu. Je vous remercie beaucoup de prier aussi pour moi, parce que j’en ai besoin.

    Voulez-vous que je vous confie un autre de mes désirs les plus grands ? Pouvoir visiter la maison de la Vierge Marie. Comme un enfant de plus, je me rapprocherai de la Mère et je porterai à ses pieds tout ce que je porte dans le cœur. C’est beau de pouvoir visiter la maison maternelle et de sentir la tendresse de sa présence bienveillante. Là-bas, je la regarderai dans les yeux et je la supplierai pour qu’elle n’oublie pas de nous regarder avec miséricorde, parce qu’Elle est notre Mère du Ciel. À elle, je confie dès maintenant mon voyage et vous tous, mes chers frères mexicains.

    Que Jésus vous bénisse et que la Sainte Vierge vous assiste. »

    Source : Radio Vatican (CV).

    Texte intégral original en espagnol sur le site internet du Vatican.

  • Message vidéo du Saint-Père à la veille du Voyage apostolique à Cuba

    A la veille de son arrivée à Cuba, le Pape a adressé hier un message vidé au peuple cubain, qui a été diffusée à 20h30 heure locale (2h30 heure de Rome). En voici le texte :

    « Je viens vous rendre visite pour partager la foi et l'espérance. Nous nous renforcerons les uns des autres pour suivre Jésus. Votre fidélité au Seigneur m'aide beaucoup, et je vous encourage à continuer de faire face aux difficultés de tous les jours avec l'amour qui aide à avancer dans la vie. Merci pour ce témoignage très précieux. Pour ma part, je voudrais transmettre un message très simple, que j'estime important et nécessaire. Jésus vous aime, il vous aime vraiment et vous porte toujours dans son cœur. Il sait mieux que quiconque...quels sont nos vœux les plus profonds, et comment est notre cœur. Il ne nous abandonne jamais et quand nous ne nous comportons pas comme il s'y attendait, il est toujours prêt à nous accueillir, à nous consoler, à nous donner un nouvel espoir, une nouvelle chance, une nouvelle vie. Et il en sera toujours ainsi. Je sais que vous préparez ma visite en prière. Je vous en remercie infiniment. Effectivement nous devons prier. Nous avons besoin de la prière, du contact avec Jésus et Marie. Et je me réjouis que sur le conseil de mes frères évêques de Cuba, plusieurs fois par jour, se renouvelle la prière que nous avons appris enfants. Sacré Cœur de Jésus, fait que mon cœur soit comme le tien. Il est agréable d'avoir un cœur comme celui Jésus pour aimer comme lui, pour pardonner, espérer et accompagner. Je veux être parmi vous un missionnaire de la miséricorde, un témoin de la tendresse de Dieu, qui vous encourage à être des missionnaires de l'amour infini de Dieu. Que personne ne soit privé du témoignage de notre foi et de notre amour. Que tout le monde sache que Dieu pardonne toujours, que Dieu est toujours à côté de nous, que Dieu nous aime. J'irais en pèlerin au sanctuaire de la Vierge del Cobre, comme un enfant qui se réjouit de retrouver le foyer maternel. Pour cela je lui confie ce voyage ainsi que tous les cubains...auxquels je demande aussi de prier pour moi. »

    Source : Vatican Information Service (Publié VIS Archive 01 - 18.9.15).

    Texte intégral original en espagnol en Salle de Presse du Saint-Siège.

  • Notre-Dame de Randol (diocèse de Clermont) - Dom Bertrand de Hédouville, Père abbé : "L'unique nécessaire"

    Présentation de l'Abbaye par Dom Bertrand de Hédouville, Père abbé de Randol, ainsi que le Père Georges Rétoré, moine de Randol et Paul Monnoyeur, architecte associé de l'abbaye.

  • Voyage apostolique du Pape François : Messe au Parc du Bicentenaire

    Mardi 7 juillet 2015 - Équateur

    0h30 -Messe au Parc du Bicentenaire de Quito (17h30 heure française)


    Le Pape François a célébré ce mardi la Messe au Parc du bicentenaire de Quito, surnommé le poumon de la capitale Equatorienne. Aménagé sur l’emplacement de l’ancien aéroport et inauguré il y a deux ans, ce vaste espace vert accueille les grands rassemblements comme les festivals de musique et les rencontres sportives. Mais la ville avait fini par entourer complètement l’ancien aéroport, qui a donc été fermé et converti en parc. Plus d’un million d’arbres ont été plantés. Les bâtiments ont été transformés en centre de conventions, tandis que l’ancienne piste d’atterrissage est devenue un lieu de détente.

    C’est ce lieu qui a été choisi pour accueillir les 700.000 fidèles venus assister à la deuxième Messe du voyage du Pape François en Amérique du Sud, après celle dédiée à la famille lundi à Guayaquil. Nombreux sont ceux qui avaient passé la nuit sur place, bravant le froid et l'humidité. Le Saint-Père n’a pas oublié ce cadre au moment de prononcer son homélie : le Parc du bicentenaire fait référence aux deux cents ans de l’indépendance de l’Equateur vis-à-vis de l’Espagne. Cette volonté d’indépendance, a-t-il dit, était « un cri, né de la conscience de manque de libertés, la conscience d’être objet d’oppression et de pillages, "sujets aux convenances contingentes des puissants du moment" (Evangelii gaudium, n. 213) ». Comparant ce cri au « susurrement de Jésus lors de la dernière Cène », le Pape a souhaité que ces deux cris convergent vers le « beau défi de l’évangélisation », à laquelle la messe de ce mardi était dédiée et qui est le thème de son voyage en Amérique Latine. « Nous autres, ici réunis, tous ensemble autour de la table avec Jésus, nous sommes un cri, une clameur née de la conviction que sa présence nous incite à l’unité », une unité à vivre « pour que le monde croie » a-t-il répété à plusieurs moments de son homélie.

    Extraits de l'homélie :

    « A ce cri de liberté lancé il y a un peu plus de 200 ans, il n’a manqué ni conviction ni force, a constaté le Pape, revenant sur l’indépendance équatorienne, mais l’histoire nous relate qu’il a été indiscutable seulement quand il a laissé de côté les individualismes, la volonté de leadership uniques, le manque de compréhension d’autres processus de libération ayant des caractéristiques différentes mais pas pour autant antagoniques. Et l’évangélisation peut être le véhicule d’unité des aspirations, des sensibilités, des espoirs et même de certaines utopies » pour le Saint-Père, applaudi à de nombreuses reprises.

    L'unité est un devoir pour les croyants

    Dans ce monde « lacéré par les guerres et la violence », la division et la haine « sont la manifestation de cet “individualisme diffus” qui nous sépare et nous oppose (cf. Evangelii gaudium, n. 99), de la blessure du péché dans le cœur des personnes, dont la société et la création entière souffrent les conséquences. Précisément, à ce monde rebelle, avec ses égoïsmes, Jésus nous envoie, et notre réponse n’est pas de faire les distraits, d’arguer que nous n’avons pas les moyens ou que la réalité nous dépasse. Notre réponse répète le cri de Jésus et accepte la grâce ainsi que la tâche de l’unité » a insisté le Pape François.

    « Le désir d’unité suppose la douce et réconfortante joie d’évangéliser, la conviction d’avoir un bien immense à communiquer et qu’en le communiquant, il s’enracine, a poursuivi le Souverain Pontife. D’où la nécessité de lutter pour l’inclusion à tous les niveaux, en évitant des égoïsmes, en promouvant la communication et le dialogue, en encourageant la collaboration. Il faut ouvrir le cœur au compagnon de route sans craintes, sans méfiances » et ne pas oublier que « la paix est artisanale » (Evangelii gaudium, n. 244).

    Unité ne veut pas dire uniformité

    Mais attention à ne pas verser pour autant dans le prosélytisme, qui est « une caricature de l’évangélisation ». Il faut plutôt « attirer à travers notre témoignage ceux qui sont éloignés, à s’approcher humblement de ceux qui se sentent loin de Dieu et de l’Eglise, de ceux qui sont craintifs ou de ceux qui sont indifférents pour leur dire : "Le Seigneur t’appelle toi aussi à faire partie de son peuple et il le fait avec grand respect et amour" (Evangelii gaudium, n.113) » le même respect qu’il nous porte, jusque dans nos péchés. L’évangélisation doit également tenir compte de toutes nos différences, le désir d’unité ne veut pas dire uniformité. Annoncer la nouvelle de l’Evangile avec joie nous fera « faire partie d’un "nous", qui deviendra un "nous" divin ».

    « Qu’il serait beau que tous puissent admirer comment nous prenons soin les uns des autres, a souhaité le Saint-Père. Comment mutuellement nous nous encourageons et comment nous nous accompagnons. (...) Soyez des témoins d’une communion fraternelle qui devient resplendissante ! » a lancé le Pape aux fidèles, rappelant la dynamique nécessaire du don de soi dans cette action missionnaire. En se donnant soi-même, l’homme retrouve sa véritable identité de fils de Dieu, a rappelé François : « c’est cela évangéliser, c’est cela notre révolution – parce que notre foi est toujours révolutionnaire » a-t-il conclu.

    Source : Radio Vatican.

    Texte intégral de l'homélie traduite en français ci-dessous.

    Lire la suite

  • Voyage apostolique du Pape François en Amérique méridionale - Messe célébrée au Parc Samanes de Guayaquil

    Lundi 6 juillet 2015 - Équateur

    12h15 - Messe dans le Parc de Los Samanes (19h15 heure française)

    La célébration a été retardée d'environ une heure, le Pape s'étant arrêté visiter et prier au Sanctuaire de la Divine Miséricorde de Guayaquil, où devait primitivement être célébrée la Messe de ce jour. Par manque de place et pour des raisons de sécurité, elle avait du être déplacée au Parc Samanes.

    À quelques mois du second synode sur la famille, c’est une homélie centrée sur la Vierge Marie et la famille que le Pape François a donné depuis Guayaquil. Un million de fidèles a assisté sous le soleil à la Messe célébrée dans cet immense parc de Los Samanes (379 hectares). Après l’Évangile des noces de Cana, le Pape a tout d'abord invité dans son homélie en espagnol à « donner à Marie une place » : « Faisons avec elle l’itinéraire de Cana. »

    Extraits de l'homélie du Saint-Père :

    « Marie est attentive à ces noces déjà commencées, elle est sensible aux besoins des fiancés... Marie n’est pas une mère "qui réclame", elle n’est pas une belle-mère qui surveille pour s’amuser de nos incapacités, de nos erreurs ou manques d’attention » - « Marie recourt à Jésus avec confiance, Marie prie... elle a déjà remis le problème entre les mains de Dieu » et elle « enseigne à remettre nos familles entre les mains de Dieu ; à prier, en allumant l’espérance qui nous indique que nos préoccupations sont aussi celles de Dieu. » - « Les paroles "Tout ce qu’il vous dira, faites-le" (v. 5), adressées à ceux qui servaient, sont une invitation à nous aussi, invitation à nous mettre à la disposition de Jésus, qui est venu servir et non pour être servi. Le service est le critère du vrai amour. »

    « La famille est l’hôpital le plus proche, la première école des enfants, le groupe de référence indispensable des jeunes, la meilleure maison de retraite pour les personnes âgées. Elle constitue la grande "richesse sociale" que d’autres institutions ne peuvent pas remplacer, qui doit être aidée et renforcée, pour ne jamais perdre le sens juste des services que la société prête aux citoyens. En effet, ces services [...] ne sont pas une aumône, mais une vraie "dette sociale" à l’endroit de l’institution familiale, qui apporte tant au bien commun de tous. » - « La famille est aussi une petite Église, une "église domestique" qui, avec la vie, achemine la tendresse et la miséricorde divine. Dans la famille, la foi se mélange au lait maternel, en expérimentant l’amour des parents, on sent proche l’amour de Dieu. »

    Texte intégral de l'homélie traduite en français ci-dessous.

    Lire la suite