Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

martyr

  • Mercredi 20 juin 2018

    De la férie
     
    St Silvère, pape et martyr

    Saint_Silvere_1b.jpg

  • Vendredi 1er juin 2018

    Ste Angèle Merici, vierge, fondatrice des Ursulines

    Sainte_Angele_Merici_1b.jpg

    Au nouveau calendrier : Mémoire de St Justin, martyr

  • Paul VI et Mgr Romero seront bientôt canonisés

    Paul VI sera bientôt canonisé, ainsi que Mgr Romero. Ces deux figures majeures de l’Église au XXe siècle figurent dans le décret de la Congrégation pour la Cause des Saints dont la publication a été autorisée hier, mardi 6 mars 2018, à l’issue d’une entretien entre le Pape François et le cardinal Angelo Amato, préfet de ce dicastère.

    Paul-VI_2b.jpg

    Les décrets reconnaissant des miracles attribués à leur intercession ouvrent la voie à la canonisation des  bienheureux :
    - Giovanni Battista Montini (Pape Paul VI, 1897-1978)
    - Oscar Arnolfo Romero Galdámez (1917-1980), archevêque de San Salvador, martyr
    - Francesco Spinelli (1853-1913), prêtre diocésain italien, fondateur de l’Institut des Sœurs adoratrices du Très-Saint Sacrement
    - Vincent Romano (1751-1831), prêtre diocésain italien, curé de paroisse
    - Maria-Katharina Kasper (1820-1898), fondatrice en Allemagna de l’Institut des Pauvres Servantes de Jésus-Christ.

    Le décret ouvre également la voie à deux futures béatifications :
    Sont reconnus :
    - le miracle attribué à l’intercession de Maria Felicia de Jésus Sacrement (Maria Felicia Guggiari Echeverria, 1925-1959), carmélite paraguayenne
    - le martyre d'Anna Kolesárová (1928-1944), laïque slovaque tuée par un soldat pour avoir refusé ses avances.

    Enfin sont déclarés vénérables, par reconnaissance de leurs vertus héroïques :
    - Bernard Lubienski (1846-1933), prêtre polonais de la Congrégation du Très Saint Rédempteur
    - Giustina Schiapparoli (1819-1877) et Maria Schiapparoli (1815-1882), religieuses italiennes cofondatrices de la Congrégation des Sœurs bénédictines de la Divine Providence de Voghera
    - Cecilio Maria Cortinovis (Antonio Pietro, 1885-1984), religieux capucin italien
    - Maria Antonella Bordoni (1916-1978), laïque italienne, fondatrice de la Fraternité laïque des Petites filles de la Mère de Dieu
    - Alessandra Sabattini (1961-1984), laïque italienne.

    Sources : Vatican.News - Zenit.org.

  • Angelus du dimanche 4 février 2018

    Ce dimanche 4 février, le Pape François a invité chaque fidèle « à planter sa tente parmi les personnes pour apporter, à tous, les paroles régénératrices de Jésus, le médecin des âmes et des corps ».

    Commentaire de Marie Duhamel à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

    Au terme de la prière de l’Angélus, le Pape François a annoncé la convocation, le vendredi 23 février, d’une journée de prière et de jeûne pour la paix : « Devant la poursuite tragique de situations de conflit dans différentes parties du monde, j’invite tous les fidèles à une Journée spéciale de prière et de jeûne pour le paix le 23 février prochain, vendredi de la Première semaine du Carême ».

    Commentaire de Cyprien Viet à lire sur Vatican News.

    Bx_Teresio-Olivelli_1a.jpg

    Par ailleurs, en évoquant la Journée pour la Vie organisée ce dimanche en Italie, il s’est attristé du manque de personnes mobilisées sur ces enjeux. Il a également évoqué la béatification samedi à Vigevano, au nord de l’Italie, du jeune Teresio Olivelli (1916–1945), laïc italien tué en haine de la foi au camp nazi de Hersbruck : « Il a donné témoignage du Christ dans l’amour envers les plus faibles, et il s’unit à la longue ligne de martyrs du siècle dernier. Que son sacrifice héroïque soit une semence d’espérance et de fraternité, surtout pour les jeunes. »

    Commentaire de Cyprien Viet à lire sur Vatican News.

  • Jeudi 1er février 2018

    St Ignace d'Antioche, évêque martyr

    Saint_Ignace-Antioche_1.jpg

    Au nouveau calendrier : de la férie

  • Mercredi 24 janvier 2018

    St Timothée, évêque et martyr

    St Timothée,évêque,martyr

    Ordination et martyre de saint Timothée
    Speculum historiale. V. de Beauvais (XVe siècle)

     Au nouveau calendrier :
    Mémoire de St François de Sales, évêque

  • Vendredi 19 janvier 2018

    de la férie
     

    Sts_Marius-Marthe-Audifax_5b.jpg

    Corrado Giaquinto (1703-1765), Martyre des Saints Marthe, Marius, Abacus et Audifax
    Ajaccio, Palais Fesch
    (Crédit photo)

     

    Mémoire de St Canut de Danemark, roi martyr

    Saint_Canut_3b.jpg

    Christian Arlbrecht von Benzon (1816–1849) La mort de Canut IV de Danemark
    église Saint-Alban d'Odense, Danemark
    (Crédit photo)

  • Mercredi 29 novembre 2017

    De la férie

     Mémoire de St Saturnin, martyr

    Saint_Saturnin_1b.jpg

    Martyre de St Saturnin, premier Évêque de Toulouse, devant le Capitole, l'an 70.

  • Jeudi 23 novembre 2017

    St Clément Ier, pape et martyr

    Saint_Clement_3b.jpg

    Mémoire de Ste Félicité, martyre

  • Mardi 17 octobre 2017

    Ste Marguerite-Marie Alacoque, religieuse
    (Mémoire facultative la veille au nouveau calendrier)

    Sainte_Marguerite-Marie_4b.jpg

    notre dossier dédié au Sacré-Coeur de Jésus

    Au nouveau calendrier : Mémoire de St Ignace d'Antioche, évêque et martyr

  • Samedi 9 septembre 2017

    De la Sainte Vierge (Salve sancta parens)

    Mémoire de St Gorgon, martyr

  • Mercredi 9 août 2017

    Vigile de St Laurent, diacre martyr
     

     Au nouveau calendrier :

    Sainte_Therese-Benedicte_de_la_Croix4b.jpg

  • Audience générale de ce mercredi 28 juin 2017

    L’espérance chrétienne comme force des martyrs : c’est le thème de la dernière audience générale du Pape François avant la pause estivale. Ce mercredi 28 juin 2017, le Pape a expliqué dans sa catéchèse que les « chrétiens sont des hommes et des femmes à contre-courant », qui doivent être humbles et pauvres, détachés des richesses et du pouvoir, et de soi-même.

    « L’unique force du chrétien est l’Évangile (1) », a-t-il souligné. « La persécution n’est pas en contradiction avec l'Évangile, elle en fait partie », a-t-il poursuivi. « S’ils ont persécuté notre Maître, comment pouvons-nous espérer être épargnés par la lutte ? » s’est-il interrogé. Pas question cependant de céder à la tentation du mal car « pour vaincre le mal, on ne peut pas partager les méthodes du mal ».

    « Les chrétiens, poursuit le Pape, doivent toujours se faire trouver sur l’autre versant du monde, celui choisi par Dieu : pas persécuteurs mais persécutés ; pas arrogants mais doux ; pas fumistes mais soumis à la vérité ; pas imposteurs mais honnêtes ». C’est dans cette perspective que « les chrétiens répugnent à l’idée que les auteurs d’attentats suicide puissent être appelés “martyrs” : il n’y a rien dans leur fin qui puisse s’approcher au comportement des enfants de Dieu », a-t-il réaffirmé.

    C’est ce style de vie fidèle à Jésus qui sera appelé par les premiers chrétiens d’un « très beau nom : “martyre” qui signifie “témoignage” », explique le Pape. « Les martyrs ne vivent pas pour eux, ils ne combattent pas pour affirmer leurs propres idées, ils acceptent de devoir mourir pour rester fidèles à l’Évangile ». Mais, précise-t-il, ce n’est pas « l’idéal suprême de la vie chrétienne parce qu’au-dessus (2) il y a la charité, c’est-à-dire l’amour vers Dieu et vers son prochain ».

    Le Pape a enfin rappelé que les martyrs d’aujourd’hui étaient plus nombreux que ceux des premiers temps du christianisme. Dans tous les cas, confesse-t-il, « on reste étonné face à la force avec laquelle ils ont affronté leur épreuve. Cette force est le signe de la grande espérance qui les anime : l’espérance certaine que rien ni personne ne pouvaient les séparer de l’amour de Dieu qui nous a été donné en Jésus-Christ ».

    Les audiences générales reprendront le mercredi 2 août.

    Source : Radio Vatican (XS).

    (1) « L’unica forza del cristiano è il Vangelo. » : l’Évangile n'est pas "l'unique" force du chrétien ; celui-ci puise sa force tour à tour dans la prière, dans l'Eucharistie, dans l'adoration du Saint-Sacrement, et en s'adressant à la sainte Vierge Marie, dans son union au Christ Lui-même, en demandant au Saint-Esprit son don de force... Le Pape François l'affirmera d'ailleurs lui-même dès le lendemain, dans son homélie pour la fête des Saints Pierre et Paul : « Dans l’Eglise c’est la prière qui nous soutient tous et nous fait surmonter les épreuves... La prière est la force qui nous unit et nous soutient... »
    (2) « al di sopra di esso vi [Il martirio] è la carità » : pourquoi placer la charité "au-dessus" du martyr ? Ces deux notions ne rivalisent pas l'une avec l'autre : c'est par charité (amour de Dieu et amour du prochain portés à leur paroxysme) que le martyr donne sa vie en sacrifice. [ndlr]

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, l’espérance est la force des martyrs. Jésus prévient ses disciples que l’annonce du Royaume suscite des oppositions : « Vous serez haïs à cause de mon nom ». En effet, le style de vie du chrétien va à contrecourant du monde. Il est humble et pauvre, détaché des richesses, du pouvoir, et surtout de lui-même. Telle une brebis au milieu des loups, il n’a pour arme que l’Evangile, n’usant jamais de la violence, répondant au mal par le bien. Il a choisi de vivre sur l’« autre versant du monde », celui que Dieu a choisi : non pas imposteur mais honnête, non pas arrogant mais doux, non pas menteur mais véridique, non pas persécuteur mais persécuté. Le chrétien ne perd pas l’espérance dans les épreuves, car Jésus qui a lui-même été persécuté n’abandonne pas son disciple. Le martyr ne vit pas pour soi, il ne combat pas pour affirmer ses idées personnelles, mais il accepte de mourir par fidélité à l’Evangile, pour l’amour de Dieu et du prochain, amour qui surpasse tout. »

    « Je salue cordialement les pèlerins de langue française, en particulier la fanfare La Rosablanche, et les personnes venues de Suisse et de France.
    Je vous invite à lire la vie des martyrs, d’hier et d’aujourd’hui, pour découvrir avec quelle force ils ont affronté les épreuves. A leur exemple, mettons toute notre espérance en Jésus qui nous donne la force, dans l’abnégation et le sacrifice de soi, de faire le bien et d’accomplir notre devoir tous les jours de notre vie.
    Que Dieu vous bénisse ! »

    Source : site internet du Vatican.

  • Angelus du dimanche 25 juin 2017

    Lors de la traditionnelle prière de l’Angélus, devant quelques milliers de fidèles rassemblés Place Saint-Pierre malgré la chaleur accablante, le Pape est revenu sur l’Évangile du jour, tiré du 10e chapitre de saint Luc, dans lequel le Christ prévient ses disciples des persécutions qu’ils rencontreront, tout en les appelant à ne pas avoir peur.

    Le Saint-Père a donc mis en évidence l’actualité de ces paroles de Jésus.

    Il a aussi évoqué la béatification ce dimanche à Vilnius, en Lituanie, de l’évêque Teofilius Matulionis, « tué en haine de la foi » en 1962, au temps du communisme soviétique, alors qu’il avait près de 90 ans [voir notre article ci-dessous]. « Rendons grâce à Dieu pour le témoignage de ce fervent défenseur de la foi et de la dignité de l’homme » a déclaré le Pape, qui a demandé à la foule rassemblée Place Saint-Pierre de l’applaudir, lui et le peuple lituanien.

    Compte rendu de Cyprien Viet à lire / écouter sur Radio Vatican.

    Texte intégral des paroles du Pape avant et après l'Angélus sur Zenit.org.

  • Béatification à Vilnius de Mgr Théophile Matulionis, martyr de la Lituanie

    Bx_Theophile-Matulionis_1.jpg

    Le décret de la Congrégation pour les causes des saints reconnaissant le martyre de l’archevêque lituanien Théophile Matulionis (1875-1962), avait été publié le 1er décembre 2016.

    La célébration sera présidée ce dimanche 25 juin 2017 sur le parvis de la cathédrale Saint-Casimir de Vilnius, par le Cardinal Angelo Amato, entouré des évêques de Lituanie et d’une délégation du Conseil des conférences des évêques d’Europe (CCEE) présidée par le Cardinal Angelo Bagnasco, Archevêque de Gênes (Italie), dont le Cardinal Vincent Nichols, Archevêque de Westminster (Grande-Bretgne), et Mgr Stanislaw Gadecki, Archevêque de Poznan (Pologne).

  • Samedi 27 mai 2017

    St Bède le Vénérable, abbé et docteur de l’Église

    Saint_Bede-le-Venerable_3.jpg

    Mémoire de St Jean Ier, pape martyr
     

     Au nouveau calendrier :

    Mémoire facultative de St Augustin de Cantorbéry, prêtre
    (Fête demain au calendrier traditionnel)
  • Samedi 29 avril 2017

    St Pierre de Vérone, religieux martyr

    Saint_Pierre-de-Verone_Bellini_1b.jpg

    Giovanni Bellini, L'assassinat de Saint Pierre martyr
    Institut Courtauld, Londres

  • Vendredi 28 avril 2017

    St Paul de la Croix, religieux,
    fondateur des passionistes

    Saint_Paul-de-la-Croix_1b.jpg

     St Pierre Chanel, missionnaire martyr, patron de l'Océanie

    St Louis-Marie Grignion de Montfort, prêtre,
    fondateur des montfortains et des Filles de la Sagesse

    St Paul de la Croix,religieux,fondateur,passionistes,

  • Béatification de Josef Mayr-Nusser (1910-1945), père de famille, mort martyr sous le nazisme

    Bx_Josef-Mayr-Nusser_1.jpg

    Le Cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les causes des saints, présidera la célébration ce samedi 18 mars au nom du Pape François, en la cathédrale de Bolzano en Italie.

    Biographie détaillée de Josef Mayr-Nusser sur Aleteia et Zenit.org.

    Photographie : © josef-mayr-nusser.it