Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Tradition

  • Introit "Spiritus Domini"

    Schola de la Hofburgkapelle de Vienne
     
    Ant. ad Introitum. Sap. 1, 7.
    Spíritus Dómini replévit orbem terrárum, allelúia : et hoc quod cóntinet ómnia, sciéntiam habet vocis, allelúia, allelúia, allelúia.
    L’Esprit du Seigneur remplit l’univers, alléluia, et comme il contient tout, il connaît tout ce qui se dit, alléluia, alléluia, alléluia.

    Ps. 67, 2.
    Exsúrgat Deus, et dissipéntur inimíci eius : et fúgiant, qui odérunt eum, a fácie eius.
    Que Dieu se lève, et que ses ennemis soient dissipés, et que ceux qui le haïssent fuient devant sa face.

    V/. Glória Patri.
  • Veni Sancte Spiritus

    Abbaye bénédictine Saint-Dominique de Silos

  • Introït "Vultum tuum"

    Cantarte Regensburg
     
    IN ANNUNTIATIONE B. M. V.

    Ant. ad Introitum. Ps. 44,13,15 et 16.
    Vultum tuum deprecabúntur omnes dívites plebis : adducéntur Regi Vírgines post eam : próximæ eius adducéntur tibi in lætítia et exsultatióne. (T.P. Allelúia, allelúia.)
    Tous les riches d’entre le peuple vous offriront leurs humbles prières. Des Vierges seront amenées au roi après vous, vos compagnes seront présentées au milieu de la joie et de l’allégresse. (T.P. Alléluia, alléluia.)

    Ps. Ibid., 2.
    Eructávit cor meum verbum bonum : dico ego ópera mea Regi.
    De mon cœur a jailli une excellente parole ; c’est que j’adresse mes œuvres à un roi.
  • Introït "Quasi modo"

    Abbaye de Solesmes
     
    Dominica in Albis In Octava Paschæ

    Ant. ad Introitum. 1. Petri 2, 2.
    Quasi modo géniti infántes, allelúia : rationabiles, sine dolo lac concupíscite, allelúia, allelúia allelúia.
    Comme des enfants nouveau-nés, alléluia ; désirez ardemment le lait spirituel, alléluia, alléluia, alléluia.

    Ps. 80, 2.
    Exsultáte Deo, adiutóri nostro : iubiláte Deo Iacob.
    Tressaillez d’allégresse en Dieu notre protecteur ; chantez avec transport en l’honneur du Dieu de Jacob.

    V/. Glória Patri.

    Commentaire spirituel et musical par un moine de Triors sur le Blog de L'Homme Nouveau.
  • Graduel Haec dies

    Monastère bénédictin Santo Domingo de Silos

    Dominica Resurrectionis
    Graduale. Ps. 117, 24 et 1.
    Hæc dies, quam fecit Dóminus : exsultémus et lætémur in ea.
    Voici le jour que le Seigneur a fait, passons-le dans l’allégresse et dans la joie.

    V/. Confitémini Dómino, quóniam bonus : quóniam in sæculum misericórdia eius.
    V/. Célébrez le Seigneur parce qu’il est bon, parce que sa miséricorde est éternelle.

    Ecouter (mp3)

    Commentaire spirituel et musical par un moine de Triors sur le Blog de L'Homme Nouveau.
  • Gloria, laus et honor

    Hymne écrite et composée par Théodulfe, évêque d'Orléans (v.755-820)
    (pour la procession des Rameaux)
    Deller Consort (1972)
     
    Chorus :
    Glória, laus et honor tibi sit, Rex Christe, Redémptor :
    Cui pueríle decus prompsit Hosánna pium.
           Gloire, louange, honneur à vous, Christ-Roi, Rédempteur,
           à qui l’élite des enfants chanta avec amour : Hosanna !


    Omnes :
    Glória, laus et honor tibi sit, Rex Christe, Redémptor :
    Cui pueríle decus prompsit Hosánna pium.
           Gloire, louange, honneur à vous, Christ-Roi, Rédempteur,
           à qui l’élite des enfants chanta avec amour : Hosanna !


    Chorus :
    Israël es tu Rex, Davidis et ínclita proles :
    Nómine qui in Dómini, Rex benedícte, venis.
           Vous êtes le roi d’Israël, le noble fils de David,
           ô Roi béni, qui venez au nom du Seigneur.


    Omnes :
    Glória, laus…
           Gloire, louange…

    Chorus :
    Cœtus in excélsis te laudat c?licus omnis,
    Et mortális homo, et cuncta creáta simul.
           L’armée angélique, au plus haut des cieux,
           l’homme mortel et toute créature vous louent ensemble.


    Omnes :
    Glória, laus…
           Gloire, louange…

    Chorus :
    Plebs Hebraea tibi cum palmis óbvia venit :
    Cum prece, voto, hymnis, ádsumus ecce tibi.
           Le peuple hébreu vint au-devant de vous avec des palmes ;
           nous voici avec des prières, des vœux et des cantiques.


    Omnes :
    Glória, laus…
           Gloire, louange…

    Chorus :
    Hi tibi passúro solvébant múnia laudis :
    Nos tibi regnánti pángimus ecce melos.
           Avant votre Passion ce peuple vous paya son tribut de louange :
           nous, nous vous adressons ces hymnes à vous qui régnez dans les cieux.


    Omnes :
    Glória, laus…
           Gloire, louange…

    Chorus :
    Hi placuére tibi, pláceat devótio nostra :
    Rex bone, Rex clemens, cui bona cuncta placent.
           Leurs vœux furent agréés ; que notre dévotion le soit aussi,
           Roi de bonté. Roi de clémence, à qui tout ce qui est bon plaît toujours.


    Omnes :
    Glória, laus…
           Gloire, louange…

    Version en grégorien ICI.
  • Antienne "Pueri Hebraeorum"

    (distribution des rameaux)
    Chœur grégorien de Paris
     
    Antiphona 2
    Pueri Hebræórum vestiménta prosternébant in via et clamábant, dicéntes : Hosánna fílio David : benedíctus, qui venit in nómine Dómini.
           Les enfants des Hébreux étendaient leurs vêtements sur le chemin ; ils criaient et disaient : Hosanna au fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !

    Psalmus 23, 1-2 et 7-10. (Textus antiquus)
    Dómini est terra , et plenitúdo eius : * orbis terrárum et univérsi qui hábitant in eo.
           Au Seigneur est la terre et toute sa plénitude : le globe du monde et tous ceux qui l’habitent.
    Quia ipse super mária fundávit eum : * et super flúmina præparávit eum.
           Parce que c’est lui-même qui l’a fondé au-dessus des mers, et qui l’a disposé au –dessus des fleuves.

    Antiphona 2
    Pueri Hebræórum ...

    Attóllite portas, príncipes vestras, + et elevámini, portæ æternáles : * et introíbit Rex glóriæ.
           Elevez vos portes, princes, et vous, élevez-vous, portes éternelles : et le Roi de gloire entrera.
    Quis est iste Rex glóriæ ? + Dóminus fortis et potens : * Dóminus potens in prælio.
           Quel est ce Roi de gloire ? Le Seigneur, fort et puissant : le Seigneur, puissant au combat.

    Antiphona 2
    Pueri Hebræórum ...

    Attóllite portas, príncipes, vestras, + et elevámini, portæ æternáles : * et introíbit Rex glóriæ.
           Elevez vos portes, princes, et vous, élevez-vous, portes éternelles : et le Roi de gloire entrera.
    Quis est iste Rex glóriæ ? * Dóminus virtútum ipse est Rex glóriæ.
           Quel est ce Roi de gloire ? Le Seigneur des armées : c’est lui qui est le Roi de gloire.

    Antiphona 2
    Pueri Hebræórum ...
  • Dimanche 11 mars 2018

    4e Dimanche de Carême, de Lætare

    Introït Laetare Jerusalem
    Abbaye de Solesmes
     
    Dominica Quarta in Quadragesima

    Ant. ad Introitum. Is. 66, 10 et 11.
    Lætáre, Ierúsalem : et convéntum fácite, omnes qui dilígitis eam : gaudéte cum lætítia, qui in tristítia fuístis : ut exsultétis, et satiémini ab ubéribus consolatiónis vestræ.
    Réjouis-toi, Jérusalem, et rassemblez-vous, vous tous qui l’aimez ; tressaillez de joie avec elle, vous qui avez été dans la tristesse afin que vous exultiez et soyez rassasiés à la mamelle de vos consolations.

    Ps. 121, 1.
    Lætátus sum in his, quæ dicta sunt mihi : in domum Dómini íbimus.
    Je me suis réjoui de ce qui m’a été dit : Nous irons dans la maison du Seigneur.

    V/. Glória Patri.
  • Dimanche 4 février 2018

    Dimanche de la Sexagésime

    (5ème dimanche du Temps Ordinaire)

     

    Introït "Exsúrge"
     
    Abbaye bénédictine Notre-Dame de Triors

    Dominica in Sexagesima

    Ant. ad Introitum. Ps. 43, 24-26.
    Exsúrge, quare obdórmis, Dómine ? exsúrge, et ne repéllas in finem : quare fáciem tuam avértis, oblivísceris tribulatiónem nostram ? Adhæsit in terra venter noster : exsúrge, Dómine, ádiuva nos, et líbera nos.
    Levez-vous ; pourquoi dormez-vous, Seigneur ? Levez-vous, et ne nous repoussez pas à jamais. Pourquoi détournez-vous votre visage et oubliez-vous notre tribulation ? Notre corps est attaché à la terre. Levez-vous, Seigneur, secourez-nous et délivrez-nous.

    Ps. ibid., 2.
    Deus, áuribus nostris audívimus : patres nostri annuntiavérunt nobis.
    O Dieu, nous avons entendu de nos oreilles ; nos pères nous ont annoncé votre œuvre.

    V/. Glória Patri.

    Offertoire de supplication pour la Sexagésime

    Ant. ad Offertorium. Ps. 16, 5, 6-7.
    Pérfice gressus meos in sémitis tuis, ut non moveántur vestígia mea : inclína aurem tuam, et exáudi verba mea : mirífica misericórdias tuas, qui salvos facis sperántes in te, Dómine.
    Affermissez mes pas dans vos sentiers, afin que mes pieds ne soient pas ébranlés. Inclinez vers moi votre oreille et exaucez mes paroles. Faites éclater vos miséricordes, vous qui sauvez ceux qui espèrent en vous, Seigneur.

    Ecouter (mp3).

    Commentaire spirituel et musical par un moine sur le Blog de L'Homme Nouveau.
  • Dimanche 28 janvier 2018

    Dimanche de la Septuagésime

    (4ème dimanche du Temps Ordinaire)

     

    TEMPS DE LA SEPTUAGÉSIME

    Le martyrologe nous annonce : « Le Dimanche de la Septuagésime où l’on dépose le Cantique du Seigneur qui est l’Alléluia ». « Comment pourrions-nous, disait le peuple d’Israël, chanter le cantique du Seigneur sur une terre étrangère ? » (Ps. 136). Cette terre étrangère, pour le peuple chrétien, c’est le monde qui est un lieu d’exil, alors que l’Alléluia est le chant que S. Jean entendit au ciel et que la liturgie reprendra au Temps Pascal qui représente la vie future. Aux fêtes de la résurrection, en effet, nous acclamerons le Christ qui terrassera Satan et qui en nous délivrant de la captivité du péché, nous rouvrira la patrie céleste. Le Temps du Carême qui dure quarante jours (Quadragésime) et celui de la Septuagésime qui est désigne par les trois dizaines suivantes (Quinquagésime, Sexagésime, Septuagésime) représentent donc bien les soixante-dix années (le mot Septuagésime rappelle ce chiffre) qu’Israël passa en exil sous la dure captivité des Baby Ioniens. Aussi cesse-t-on le chant de l’Alléluia durant cette époque dont l’esprit et le nom nous rappellent si bien que « nous sommes des exilés, qui pleurent et qui gémissent dans cette vallée de larmes » (Salve Regina).

    Extrait du "Commentaire du Temps de la Septuagésime (du dimanche de la Septuagésime au mercredi des Cendres) d’après différents auteurs" (3. — Exposé liturgique).

  • Dimanche 21 janvier 2018

    Troisième Dimanche après l’Épiphanie

    (3ème dimanche du Temps Ordinaire)

     

    Introït Adoráte Deum

     
    Ant. ad Introitum. Ps. 96, 7-8.
    Adoráte Deum, omnes Angeli eius : audívit, et lætáta est Sion : et exsultavérunt fíliæ Iudæ.
    Adorez Dieu, vous tous ses Anges, Sion a entendu et s’est réjouie, et les filles de Juda ont tressailli de joie.

    Ps. ibid., 1
    Dóminus regnávit, exsúltet terra : læténtur ínsulæ multæ.
    Le Seigneur est roi ; que la terre tressaille de joie, que toutes les îles se réjouissent.

    V/. Glória Patri.

    Ecouter (mp3).

    Commentaire spirituel et musical par un moine sur le Blog de l'Homme Nouveau.
  • Messe de l'Epiphanie : Offertoire Reges Tharsis

    Schola des Moines de Montserrat
     
    IN EPIPHANIA DOMINI

    Ant. ad Offertorium. Ps. 71, 10-11.
    Reges Tharsis, et ínsulæ múnera ófferent : reges Arabum et Saba dona addúcent : et adorábunt eum omnes reges terræ, omnes gentes sérvient ei.
    Les rois de Tharsis et les îles lui offriront des présents, les rois d’Arabie et de Saba apporteront des dons et tous les rois de la terre l’adoreront, toutes les nations le serviront.
  • Messe de l'Epiphanie : Alleluia Vidimus

    Abbaye de Solesmes
     
    IN EPIPHANIA DOMINI

    Allelúia, allelúia.
    V/. (Matth. 2, 2). Vídimus stellam eius in Oriénte, et vénimus cum munéribus adoráre Dóminum. Allelúia.
    V/. Nous avons vu son étoile à l’Orient et nous sommes venus avec des présents adorer le Seigneur. Alléluia.

    Ecouter (wma).

    Commentaire musical et spirituel sur le Blog de L'Homme Nouveau.
  • Messe de l'Epiphanie : Introit et Graduel

    Abbaye de Solesmes
     
    IN EPIPHANIA DOMINI

    Ant. ad Introitum. Malach. 3, 1 ; 1 Par. 29, 12.
    Ecce, advénit dominátor Dóminus : et regnum in manu eius et potéstas et impérium.
    Voilà que vient le Seigneur Maître ; le pouvoir est dans sa main, la puissance et l’empire.

    Ps. 71, 1.
    Deus, iudícium tuum Regi da : et iustítiam tuam Fílio Regis.
    O Dieu, donnez au roi votre jugement et au fils du roi votre justice.

    V/. Glória Patri.

    Graduale. Ibid., 6 et 1.
    Omnes de Saba vénient, aurum et thus deferéntes, et laudem Dómino annuntiántes.
    Tous ceux de Saba viendront, ils apporteront de l’or et de l’encens, et publieront les louanges du Seigneur.

    V/. Surge et illumináre, Ierúsalem : quia glória Dómini super te orta est.
    V/. Lève-toi, et resplendis, Jérusalem ! Car la gloire du Seigneur s’est levée sur toi.
  • Adolphe Adam (1803-1856) : O Holy Night (Minuit, chrétiens)

    Adapt. John Sullivan Dwight (1813-1893) - Arr. John Rutter
    Kings College Choir of Cambridge

  • Samedi 23 décembre 2017

    Samedi des Quatre-Temps de l’Avent

    Cantarte Regensburg
     
    O Emmanuel, Rex et legifer noster, exspectatio gentium, et Salvator earum : veni ad salvandum nos, Domine, Deus noster.
    O Emmanuel, notre roi et législateur, que tous les peuples attendent comme leur Sauveur, venez nous sauver, Seigneur notre Dieu !

    Commentaires sur les grandes Antiennes « Ô » par Dom Guéranger (dans « l’Année Liturgique »)
  • Vendredi 22 décembre 2017

    Vendredi des Quatre-Temps de l’Avent

    Cantarte Regensburg
     
    O Rex gentium, et desideratus earum, lapisque angularis, qui facis utraque unum : veni, et salva hominem, quem de limo formasti.
    O Roi des nations, objet de leur désir, clef de voûte qui unissez les peuples opposés, venez sauver l'homme que vous avez façonné d'argile.

    Commentaires sur les grandes Antiennes « Ô » par Dom Guéranger (dans « l’Année Liturgique »)
  • Jeudi 21 décembre : Les Grandes Antiennes "Ô" - Ô Oriens

    Cantarte Regensburg
     
    O Oriens, splendor lucis æternæ, et sol iustitiæ : veni, et illumina sedentes in tenebris et umbra mortis.
    O Orient, splendeur de la Lumière éternelle, Soleil de justice, venez, illuminez ceux qui sont assis dans les ténèbres et la nuit de la mort.

    Commentaires sur les grandes Antiennes « Ô » par Dom Guéranger (dans « l’Année Liturgique »)
  • Rorate Caeli

    L'hymne du « Rorate Cæli desuper » est par excellence le chant grégorien du Temps de l'Avent. Son refrain est tiré du Livre d'Isaïe (45, 8) : « Cieux, épanchez-vous là-haut, et que les nuages déversent la justice, que la terre s’ouvre et produise le salut ».

    R. Roráte caeli désuper, et nubes pluant iustum.
           R. Cieux, répandez d'en haut votre rosée et que les nuées fassent descendre le Juste.

    1. Ne irascáris, Dómine, ne ultra memíneris iniquitátis:
           Ne te mets pas en colère, Seigneur, ne garde plus souvenir de l’injustice.
    ecce cívitas Sancti tui facta est desérta:
           Voici, la cité sainte est devenue déserte,
    Sion desérta facta est : Ierúsalem desoláta est:
           Sion a été désertée, Jérusalem est en désolation,
    domus sanctificatiónis tuae et glóriae tuae, ubi laudáverunt te patres nostri
           la maison de ta sanctification et de ta gloire, où nos pères avaient dit tes louanges.

    2. Peccávimus, et facti sumus tamquam immúndus omnes nos,
           Nous avons péché et sommes devenus impurs.
    et cecídimus quasi fólium univérsi
           Nous sommes tombés comme des feuilles mortes
    et iniquitátes nostrae quasi ventus abstúlerunt nos :
           et nos iniquités nous ont balayés comme le vent.
    abscondísti fáciem tuam a nobis, et allilísti nos in manu iniquitátis nostrae.
           Tu as détourné de nous ta face, et nous as brisés sous le poids de nos fautes.

    3. Vide Dómine, afflictiónem pópuli tui
           Vois, Seigneur, l’affliction de ton peuple,
    et mitte quem missúrus es :
           et envoie celui que tu dois envoyer :
    emítte agnum dominatórem terrae, de petra desérti, ad montem fíliae Sion :
           envoie l’Agneau, le maître de la terre, de Pétra dans le désert jusqu’à la montagne de ta fille Sion,
    ut áuferat ipse jugum captivitátis nostrae
           afin qu’il ôte le joug de notre captivité.

    4. Consolámini, consolámini, pópulevmeus, cito véniet salus tua.
           Consolez-vous, consolez-vous, mon peuple : vite viendra ton salut,
    Quare mærore consúmeris, quare innovávit te dolor ?
           Pourquoi es-tu consumé dans l’affliction, pourquoi la douleur se renouvelle-t-elle en toi ?
    Salvábo te, noli timore; Ego enim sum Dóminus Deus tuus,
           Je te sauverai, n’aie pas peur, moi, je suis le Seigneur Dieu,
    Sanctus Israël Redémptor tuus.
           Le Saint d’Israël, ton Rédempteur.

    Source : Notre-Dame des Neiges.

  • Mercredi 20 décembre 2017 : Les Grandes Antiennes "Ô" - Ô clavis David

    Mercredi des Quatre-Temps de l’Avent

    Cantarte Regensburg
     
    O Clavis David, et sceptrum domus Israel ; qui aperis, et nemo claudit ; claudis, et nemo aperit : veni, et educ vinctum de domo carceris, sedentem in tenebris et umbra mortis.

    O Clef de la cité de David, sceptre du royaume d'Israël, vous ouvrez, et personne alors ne peut fermer ; vous fermez, et personne ne peut ouvrir ; venez, faites sortir du cachot le prisonnier établi dans les ténèbres et la nuit de la mort.

    Commentaires sur les grandes Antiennes « Ô » par Dom Guéranger (dans « l’Année Liturgique »)