Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

turin

  • Mercredi 24 mai 2017

    Vigile de l'Ascension

     Mercredi des Rogations
     
     
    A la suite d'une victoire remportée par la chrétienté sur les Turcs à Lépante (1571), saint Pie V avait fait insérer dans les litanies de la Sainte Vierge l'invocation à Notre-Dame « Secours des chrétiens ». C'est sous le même vocable que le pape Pie VII institua une fête, le 24 mai, en l'honneur de la Vierge Marie pour lui exprimer sa reconnaissance d'avoir été délivré, en 1814, de l'exil et de la captivité que lui avait imposés Napoléon Ier. Saint Jean Bosco fut un des apôtres de cette dévotion, et il donna ce nom à la branche féminine des Salésiens (Filles de Marie auxiliatrice).
    Présentation de la fête de Notre-Dame par les moines bénédictins de l'Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux, in "Missel complet pour la forme extraordinaire du rite romain", Éditions Sainte-Madeleine, Le Barroux, 2013.

    marie-auxiliatrice-a3a.jpg

    « Ayez une confiance éperdue en l'Hostie et en Marie Auxiliatrice
    et vous verrez ce que sont les miracles. »

    (Saint Jean Bosco)

  • Mardi 24 mai 2016

    de la ferie
     
    En certains endroits :
    Notre-Dame auxiliatrice, secours des chrétiens
  • Samedi 26 mars 2016

    Samedi Saint

    Méditation du Pape Benoît XVI sur le Samedi Saint
    à l'occasion de l'ostension du Suaire de Turin en mai 2010

    « Le Samedi Saint est le jour où Dieu est caché, comme on le lit dans une ancienne Homélie : "Que se passe-t-il ? Aujourd'hui, un grand silence enveloppe la terre. Un grand silence et un grand calme. Un grand silence parce que le Roi dort... Dieu s'est endormi dans la chair, et il réveille ceux qui étaient dans les enfers" (Homélie pour le Samedi Saint, PG 43, 439). Dans le Credo, nous professons que Jésus Christ "a été crucifié sous Ponce Pilate, est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers. Le troisième jour est ressuscité des morts" » ...

    Suite ci-dessous.

    Lire la suite

  • Giovanni Benedetto Platti (1697-1763) : Sonate en trio en sol mineur

    Ensemble baroque 'Gli Affetti' de Turin
    Giovanni Caviglia, hautbois ; Laura Manca, violoncelle
    Nicola Moneta, violon ; Gianluca Cagnani, clavecin

  • Le Pape François à Turin - Visite et rencontres au temple de l'Eglise évangélique Vaudoise

    Ce matin à 9h00, le Saint-Père a visité le Temple vaudois où il a été reçu par le Pasteur Eugenio Bernardini, Modérateur de la Table Vaudoise, le Président du Consistoire de l’Église évangélique vaudoise de Turin, M. Sergio Velluto, et le Pasteur Paolo Ribet, titulaire de l’Église évangélique vaudoise de cette localité. Étaient également présents le Modérateur de l’Église vaudoise d'Uruguay, le Pasteur Oscar Oudri. L'accueil reçu par le Pape lui a rappelé "les réunions avec les amis de l’Église évangélique vaudoise de Rio de la Plata, où il a pu apprécier la spiritualité et la foi, et apprendre beaucoup de bonnes choses".

    Un des principaux fruits que le mouvement œcuménique a permis de cueillir ces dernières années, a dit le Pape, "est la redécouverte de la fraternité qui unit tous ceux qui croient en Jésus Christ et ont été baptisés en son nom. Ce lien n'est pas basé sur des critères simplement humains, mais sur le partage radical de l'expérience qui fonde la vie chrétienne : la rencontre avec l'amour de Dieu qui se révèle à nous en Jésus Christ et l'action transformante de l'Esprit Saint qui nous assiste sur le chemin de la vie. La redécouverte de cette fraternité nous permet de comprendre le lien profond qui nous unit déjà, malgré nos différences... L'unité qui est fruit de l'Esprit Saint ne signifie pas uniformité. En effet, les frères partagent une même origine mais ne sont pas identiques entre eux. Cela est très clair dans le Nouveau Testament où, bien qu'étant appelés frères tous ceux qui partagent la même foi en Jésus-Christ, on devine que les communautés chrétiennes dont ils faisaient partie, n'avaient pas toutes le même style, ni la même organisation interne... et jusque dans l'annonce de l’Évangile des différences existaient. Malheureusement, il s'est passé et continue de se passer que les frères n'ont pas accepté leurs différences et ont fini par se faire la guerre les uns aux autres. En réfléchissant sur l'histoire de nos relations, nous ne pouvons que nous attrister face aux litiges et violences commis au nom de la foi, et je demande au Seigneur de nous donner la grâce de nous reconnaître tous pécheurs et de savoir nous pardonner les uns les autres. C'est par l'initiative de Dieu qui ne se résigne jamais face au péché de l'homme, que s'ouvrent de nouvelles routes pour vivre notre fraternité et nous ne pouvons nous soustraire à cela. De la part de l’Église catholique, je vous demande pardon...pour les attitudes et comportements non chrétiens, voire inhumains que, dans l'histoire, nous avons eu contre vous. Au nom du Seigneur Jésus Christ, pardonnez-nous !".

    Le Pape a ensuite fait part de sa joie constatant que les relations entre catholiques et vaudois se basent aujourd'hui davantage sur le respect mutuel et la charité fraternelle et que n'ont pas manqué les occasions qui ont contribué à rendre ces rapports plus forts, par exemple, "la collaboration pour la publication en italien d'une traduction interconfessionnelle de la Bible, les accords pastoraux pour la célébration du mariage, et plus récemment la rédaction d'un appel conjoint contre la violence faite aux femmes". De plus, cette année pour Pâques l’Église vaudoise de Pinerolo (Italie) a offert à l’Église catholique le vin pour la célébration du Samedi Saint et l’Église catholique a offert, à son tour, aux vaudois le pain pour la sainte Cène du dimanche de Pâques. "C'est un geste entre les deux Églises qui va bien au-delà de la simple courtoisie et qui anticipe en quelque sorte l'unité de la Messe eucharistique que nous désirons tous". Encouragés par ces gestes, nous sommes appelés à continuer à cheminer ensemble. L'évangélisation est un des domaines dans lequel s'ouvrent de larges possibilités de collaboration entre vaudois et catholiques. Conscients que le Seigneur nous a précédés et nous précède toujours dans l'amour, allons ensemble vers les hommes et les femmes d'aujourd'hui qui parfois semblent si distraits et indifférents, pour leur transmettre le cœur de l’Évangile c'est-à-dire la beauté de l'amour salvifique de Dieu manifesté en Jésus Christ mort et ressuscité. Un autre domaine dans lequel nous pouvons travailler ensemble est celui du service à l'humanité qui souffre, aux pauvres, aux malades, aux migrants... Que les différences sur d'importantes questions anthropologiques et éthique qui continuent d'exister entre catholiques et vaudois, ne nous empêchent pas de trouver des formes de collaboration dans ces domaines et dans d'autres. Si nous marchons ensemble, le Seigneur nous aide à vivre cette communion qui devance toute opposition".

    Source : Vatican Information Service (Publié VIS Archive 01 - 22.6.15).

    Texte intégral des paroles du Saint-Père en italien sur le site internet du Vatican.

  • Le Pape François à Turin - Rencontre du Pape avec les jeunes de Turin (Piazza Vittorio)

    L’enthousiasme et l’émotion étaient au rendez-vous, ce dimanche soir à Turin, lors de la rencontre du Pape François avec les jeunes qui lui ont posé leurs questions. Le Saint-Père est descendu de la tribune pour saluer des enfants et des handicapés qui lui ont offert des bracelets colorés et des dessins. Ils étaient quelque 90.000 sur la Piazza Vittorio, la plus grande d’Europe, où le Pape François avait déjà rencontré le monde du travail dans la matinée.

    Dans un discours improvisé, plusieurs fois interrompu par les applaudissements, il a condamné une fois encore l’hypocrisie de ceux qui parlent de paix et qui fabriquent ou vendent des armes. Citant des exemples dramatiques, il a appelé les jeunes à « vivre pleinement plutôt que de vivoter, comme ces jeunes qui vivent comme des végétaux, qui vont à la retraite à 20 ans. »

    Le Pape s'est fait le porte-voix des questions de la jeunesse sur les erreurs de leurs aînés, notamment dans certaines situations historiques. « Pourquoi les alliés n’ont-ils pas bombardé les lignes de chemin de fer qui conduisaient aux camps où on tuait les juifs, les homosexuels et les roms ? Et pourtant ils avaient des preuves. Pourquoi les grandes puissances n’ont-elles pas arrêté le massacre des arméniens, plus d’un million de personnes », s’est interrogé le Souverain Pontife en dialoguant avec les jeunes. « Et les chrétiens tués par Staline alors que les grandes puissances se partageaient l’Europe comme un gâteau ? »

    « Aujourd’hui nous vivons une guerre mondiale par morceaux, et il y a des jeunes désespérés qui sont tentés par le terrorisme », a-t-il rappelé avec tristesse. Le Saint-Père comprend la défiance et le découragement des jeunes à l’égard du monde contemporain. « Si on ne fait confiance qu’aux hommes, on a perdu d’avance. » Le Pape François a par ailleurs demandé aux jeunes de « faire l’effort de vivre de manière  chaste, même si c’est une parole impopulaire dans un monde hédoniste, où la publicité vante le plaisir. Mais l’amour est un service et il ne faut pas profiter de son partenaire. Il faut avoir le courage d’aller à contre-courant.» Le Pape ne veut pas « passer pour un moraliste mais il doit dire la vérité, que ce que l’on essaye de nous vendre est du verre et pas des diamants. » Il a enfin exhorté les jeunes à ne pas être naïfs, mais courageux et créatifs, à sortir, à ne jamais s’arrêter et à aller toujours de l’avant.

    Source : Radio Vatican.

    Texte intégral du discours en italien sur le site internet du Vatican.

  • Le Pape François à Turin - Rencontre avec les malades et les handicapés (église du Cottolengo)

    Une étape qui ne pouvait pas manquer au programme de la visite du Pape François à Turin : le Cottolengo, la Petite Maison de la Divine Miséricorde, à la fois monastère, hôpital et asile, fondé au 19e siècle par le « Saint Vincent de Paul italien », Joseph-Benoît Cottolengo. Il s’agit une institution atypique destinée à accueillir tous les malades pauvres, quelle que soit leur pathologie, surtout certains handicapés qui à l’époque du Père Cottolengo étaient refusés par les hôpitaux, comme les épileptiques, les malades mentaux et les sourds-muets.

    Pour animer son institution qui a essaimé à travers le monde, Joseph Cottolengo a fondé une Congrégation de religieuses et un Institut de frères, prêtres et laïcs. Le Saint-Père s’est rendu, dimanche après-midi, dans ce lieu de charité pour y rencontrer des malades et des handicapés. L’occasion pour lui de relever que l’exclusion des pauvres existe encore aujourd’hui. « La médecine a fait des progrès mais la culture du déchet a provoqué une crise anthropologique : ce n’est plus l’homme qui est au centre des actions mais la consommation et les intérêts économiques » a-t-il répété, dans un ton proche de celui employé dans son encyclique "Laudato Si" publiée jeudi dernier.

    Parmi les personnes délaissées, le Pape François a cité les personnes âgées. « Elles sont la mémoire et la sagesse des peuples ; et pourtant leur longévité n’est pas toujours perçue comme un don de Dieu, mais au contraire comme un poids difficile à supporter. » Le Souverain Pontife invite donc à « développer des anticorps » contre cette mentalité qui fait tant de mal à la société. « Il s’agit d’un péché, a-t-il martelé, d’un grave péché social ».

    Le Pape François a rendu un hommage appuyé au Père Cottolengo, à son amour évangélique concret. « La raison d’être de cette institution, a-t-il dit, n’est pas une forme d’assistanat ou de philanthropie, c’est l’Évangile, l’amour préférentiel de Jésus pour les plus fragiles et les plus faibles. »  Le Saint-Père a par ailleurs invité les malades à devenir les témoins et les apôtres de la Divine Miséricorde qui sauve le monde. « En contemplant le Christ crucifié, et avec l’aide de ceux qui prennent soin de vous, leur a-t-il dit, vous trouverez la force et la consolation pour porter votre croix tous les jours. »

    Source : Radio Vatican.

    Texte intégral du discours en italien sur le site internet du Vatican.

  • Le Pape François à Turin - Rencontre avec les Salésiens et les Filles de Marie Auxiliatrice

    La visite du Pape François à Turin a été organisée aussi pour célébrer le bicentenaire de Saint Jean Bosco, grande figure du catholicisme italien et du Piémont, apôtre des jeunes qui s'est consacré à l'éducation des enfants défavorisés, et qui a fondé la grande famille des Salésiens. Après avoir déjeuné avec des jeunes détenus, des immigrés, des SDF et une famille Rom, et avoir brièvement visité le sanctuaire de la Consolata, lié au culte de la Vierge Marie dans le vieux Turin, le Saint-Père s’est rendu, ce dimanche en début d’après-midi, à la basilique Sainte-Marie-Auxiliatrice, construite selon la volonté de Don Bosco près de la maison pour les enfants pauvres qu’il avait fondée et qui abrite ses reliques. Le Pape François a été accueilli par les jeunes éducateurs et animateurs, par le recteur majeur des Salésiens, le Père Artime et par la Supérieur générale des Filles de Marie Auxiliatrice, Sœur Yvonne Reungoat.

    Le Saint-Père avait préparé un discours, mais comme il l'a souvent fait, il a laissé ses notes pour improviser. Il a d'abord raconté ses souvenirs personnels en soulignant qu'il était très lié à la famille salésienne. « C'est un Salésien qui m'a baptisé et a guidé ma vocation » a-t-il expliqué, révélant que son propre père, arrivé en Argentine s'était inscrit dans une école de football fondée en 1908 par des Salésiens.

    Le charisme de Don Bosco

    Le Pape est ensuite revenu en particulier sur la figure de Don Bosco, au charisme toujours très fort. « Don Bosco a risqué son ministère, en allant vers ces jeunes abandonnés, livrés à eux-mêmes. Aujourd’hui, 40% des jeunes Italiens sont sans travail a rappelé le Sain-Père, et vous, Salésiens, avez le même défi que Don Bosco. »

    Il a souligné qu'il fallait une éducation à la hauteur de la crise d'aujourd'hui, et loué le charisme du fondateur de la famille salésienne pour son courage, sa confiance en Dieu et sa grande dévotion à la Vierge lorsqu'il priait Marie Auxiliatrice. Le Saint-Père a rappelé les "trois blancheurs" de Don Bosco : la Vierge, l'Eucharistie et le Pape, car il aimait l’Église. Il a aussi rendu hommage à la joie salésienne qui l'a personnellement toujours marqué. « Les Salésiens ont le sens concret des choses... je rends grâce à Dieu pour mon expérience salésienne, cela m’a aidé à avancer avec joie dans la prière » a-t-il conclu, très applaudi.

    Source : Radio Vatican.

    Texte intégral du discours (préparé par le Saint-Père) en italien sur le site internet du Vatican.

  • Le Pape François à Turin - Messe et Angélus Piazza Vittorio

    « l'amour de Dieu est un roc qui nous rend fort »

    Après sa rencontre avec le monde du travail, le Pape François s'est rendu dans la cathédrale de Turin, le Duomo, où il s'est recueilli quelques minutes devant le Saint-Suaire exposé dans l'obscurité, avant de se rendre en papamobile sur la place Vittorio pour célébrer la Messe en plein-air. Devant une place noire de monde, le Saint-Père a présidé la célébration eucharistique, concélébrée par Mgr Cesare Nosiglia, archevêque de Turin et le cardinal Severino Poletto, l'archevêque émérite de la ville.

    Au cours de son homélie, le Pape est revenu sur l'amour fidèle de Dieu évoqué dans les lectures du jour. « Jésus nous aime pour toujours, sans limite et sans mesure. La fidélité de Jésus ne faiblit jamais devant notre infidélité » a dit le Souverain Pontife. « L'amour de Dieu recrée tout, a-t-il poursuivi en développant une deuxième caractéristique de cet amour, il fait toute chose nouvelle. » « Reconnaitre nos propres faiblesses et limites ouvre la porte au pardon de Jésus. » L'amour de Dieu est stable et sûr a enfin souligné le Pape, Jésus le manifeste dans le miracle de l’Évangile de Matthieu, où il calme la tempête et rassure ses disciples.

    Ne pas se laisser paralyser par la peur

    « Chers Piémontais, nos ancêtres savaient bien ce que veut dire le roc et la solidité ! » a poursuivi le Saint-Père en faisant allusion à ses racines piémontaises, avant de citer des vers de Nino Costa, un célèbre poète local. Ce poème, en dialecte piémontais était dédié aux travailleurs italiens de la région partis trouver du travail à l'étranger, et revient sur le courage de ces hommes et femmes qui n'ont pas épargné leurs efforts.

    Aujourd'hui a expliqué le Saint-Père, nous pouvons nous demander si nous reposons sur ce roc qu'est l'amour de Dieu. Il y a toujours ce risque d'oublier l'amour que Dieu nous a montré. « Nous aussi, chrétiens, a t-il lancé, nous courons le risque de nous laisser paralyser par nos peurs de l'avenir, de chercher des sécurités dans des choses qui passent, dans un modèle de société fermé qui tend à exclure plutôt qu'à inclure ». Nous aussi pouvons, comme tant de Saints, vivre et partager la joie de l’Évangile avec miséricorde, spécialement les plus fragiles et ceux qui sont marqués par la crise économique. Le Pape a ainsi fait une nouvelle allusion aux familles : « les familles ont besoin de sentir la caresse maternelle de l’Église » pour aller de l'avant.

    Appel à la générosité

    Si nous sommes conscient de cet amour, il nous rend fort, prêts à affronter les difficultés et regarder l'avenir avec courage. « L'amour de Dieu est comme une barrière sûre contre les ondes de l'orgueil et des fausses nouveautés » a expliqué le Pape François, invitant ainsi les Italiens à ne pas se fermer devant les difficultés. Reprenant les paroles de l'Évangile, il a expliqué que « comme le lac de Galilée, Jésus est Celui qui vainc les forces du mal et les menaces de désespoir sur la mer de notre existence ». « La paix que Jésus nous donne est pour tous, et aussi pour nos frères et sœurs qui fuient les guerres et persécutions à la recherche de la paix et de la liberté » a t-il poursuivi dans une allusion claire à l'actualité.

    Le Saint-Père a achevé son homélie en demandant de se confier à la Vierge. C'est elle qui nous aide à suivre le Seigneur pour demeurer fidèles, pour se laisser renouveler chaque jour et demeurer dans son amour.

    Source : Radio Vatican.

    Texte intégral de l'homélie en italien sur le site internet du Vatican.

    Texte intégral de l'Angélus en italien sur le site internet du Vatican.

  • Le Pape François à Turin - Prière du Pape François devant le Saint-Suaire

    Le Pape François à genoux devant le Saint Suaire

  • Le Pape François à Turin - Rencontre avec le monde du travail (Place Royale)

    Premier temps fort de sa visite à Turin, la rencontre du Pape François avec le monde du travail. Un rendez-vous avec plusieurs milliers de personnes réunies sur la place Reale, en plein cœur de la capitale piémontaise. Plusieurs témoignages ont été lus, que le Souverain Pontife a écoutés avec une grande attention, comme celui d'une ouvrière au chômage partiel dont le mari est sans emploi. Lors de son discours, le Pape a salué les ouvriers, entrepreneurs et familles présents et exprimé sa proximité en particulier aux jeunes au chômage, aux personnes précaires et à tous ceux dont les conditions de travail sont difficiles. « Le travail est nécessaire non seulement pour l'économie, mais pour la personne humaine a-t-il souligné, pour sa dignité, pour sa citoyenneté et aussi pour l'insertion sociale. »

    « Turin est historiquement un pôle d'attractivité, a poursuivi le Saint-Père, mais qui ressent aujourd'hui fortement la crise : le travail manque, les inégalités économiques et sociales ont augmenté, et tant de personnes se sont appauvries, ont des problèmes de logement, de santé, d'accès à l'éducation. L'immigration augmente la compétition, mais les migrants ne peuvent être blâmés, a t-il précisé, parce qu'ils sont victimes de l'iniquité, de cette économie qui gaspille et des guerres. Le spectacle de ces derniers jours fait pleurer, où l'on a vu des êtres humains traités comme des marchandises ! » 

    Un modèle économique basé sur le bien commun

    Nous sommes donc appelés une nouvelle fois à redire "non" à une économie du déchet, a poursuivi le Pape, "non" à l'idéologie de l'argent qui pousse à rentrer à tout prix dans la logique de ceux qui s'enrichissent au détriment de ceux qui s'appauvrissent, dire "non" aussi à la corruption tellement diffuse qu'elle semble être devenue un comportement normal.

    Dans ce contexte, a expliqué le Saint-Père, il ne faut pas top attendre de la "reprise" annoncée avec insistance par les économistes. Plutôt que d'attendre cette hypothétique reprise, « il est nécessaire que toute la société collabore pour qu'il y ait un travail digne pour chaque homme et femme, mais cela exige un modèle économique qui ne soit pas organisé en fonction du capital et de la production, mais basé sur le bien commun ».

    Le Pape François a également souligné que les femmes étaient encore trop souvent discriminées au travail, il a invité à investir avec courage dans la formation en cherchant à inverser la spirale de l'échec pour des jeunes et des enfants qui abandonnent l'école. Le Pape a vanté également les mérites d'un pacte social et générationnel déjà expérimenté dans le diocèse de Turin, et qui met à disposition des personnes des ressources pour qu'elles puissent surmonter la crise. « Il est temps de réactiver une solidarité entre les générations » a-t-il insisté en plaidant pour un soutien à l'apprentissage et pour un renforcement du lien entre les entreprises, les écoles professionnelles et l'université.

    Le Saint-Père a enfin rappelé combien la famille était importante en ces temps de crise : les enfants, promesse de l'avenir, tout comme les personnes âgées, richesse de la mémoire. « Soyez créatifs, courageux, allez de l'avant et soyez créatifs ! » a conclu le Pape, invitant ces représentants du monde travail à être les artisans du futur, en gardant l'espérance dans le Seigneur, qui ne déçoit jamais.

    Source : Radio Vatican.

    Texte intégral du discours en italien sur le site internet du Vatican.

  • Rappel du Programme de la Visite pastorale du Pape François à Turin (21-22 juin 2015)

    Ce programme a été détaillé ici le 30 mai dernier. Nous vous le redonnons ci-dessous.

    Les vidéos enregistrées par KTO, ainsi que les discours du Saint-Père (et l'homélie de la Messe du dimanche matin) seront mis en ligne au fur et à mesure de leur disponibilité.

    Les vidéos originales de CTV seront disponibles ici.

    Lire la suite

  • Visite Pastorale du Pape François à Turin (21-22 juin 2015) - Programme

    Le programme détaillé de ce prochain voyage du Saint-Père à Turin a été rendu public ce matin par la Salle de Presse du Saint-Siège.

    Ce déplacement aura lieu dans le cadre de l'Ostension du Saint-Suaire (19 avril-24 juin 2015) et du bicentenaire de la naissance de Saint Jean Bosco (1815-1888). Le programme est dense. Le Saint-Père ira à la rencontre des jeunes, des religieux, des prisonniers et des malades.

    A découvrir ci-dessous.

    Lire la suite

  • Béatification à Turin de Luigi della Consolata (1922-1977)

    Bx_Luigi_Bordino_1a.jpg

    Au siècle Andrea Bordino, Frère Luigi est un religieux profès de la Congrégation des Frères de saint Joseph Benoît Cottolengo. La cérémonie sera présidée par le cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les causes des saints, qui représente le Pape François.

    Le diocèse organise trois journées de célébrations autour de cet événement, les 1er, 2 et 3 mai, avec au programme notamment : veillée de prière, messe de béatification, bénédiction d'une statue à l'effigie du bienheureux.

    Frère Luigi della Consolata avait été déclaré « vénérable » le 12 avril 2003. Le Pape François a reconnu un miracle attribué à son l'intercession le 3 avril 2014.

  • Visite pastorale du Pape François à Turin en juin 2015

    Voici le programme de la visite pastorale que le Saint-Père effectuera les 21 et 22 juin prochain à Turin (Italie), où il arrivera à 8h00. Il rencontrera tout d'abord le monde du travail sur la Piazzetta Reale, avant de gagner la cathédrale dans laquelle il ira se recueillir à 9h15 devant le Saint-Suaire, devant l'autel du bienheureux Pier Giorgio Frassati. A 10h45 ensuite, le Pape célébrera la Messe Piazza Vittorio, prononcera l'homélie et récitera l'Angélus. Après le déjeuner à l'archevêché avec de jeunes détenus, des émigrés, des sans-abri et des Rom, il se rendra au sanctuaire de la Consolata. A 15h, en la basilique Sainte Marie Auxiliatrice, il rencontrera les salésiens et les sœurs de Marie Auxiliatrice, puis en l'église du Cottolengo des malades et des handicapés. Piazza Vittorio à 18h00, il s'adressera à la jeunesse, avant de regagner l'archevêché.

    Le lendemain à 9h00, il se rendra au temple de l’Église vaudoise. Puis regagnera l'archevêché à 10h15 pour rencontrer en privé des parents, pour lesquels il célébrera la Messe avant de partager leur repas. Avant de se rendre à l'aéroport pour rentrer à Rome, il saluera le comité d'organisation de l'ostension du Saint Suaire.

    Source : Vatican Information Service (Publié VIS Archive 01 - 25.3.15).

  • Présentation de l’ostension du Saint Suaire de Turin

    présentation,ostention,saint suaire,turin

    Ce matin en Salle de Presse du Saint-Siège, a eu lieu une conférence de présentation de la prochaine ostension du Saint Suaire (Turin, 19 avril - 24 juin 2015), à l’occasion du deuxième centenaire de la naissance de saint Jean Bosco, qui sera consacrée aux jeunes en particulier et à ceux qui souffrent. Le Pape se rendra également à Turin les 21 et 22 juin. Ont participé à cette conférence l’archevêque de Turin, Mgr Cesare Nosiglia, Custode pontifical du Saint Suaire, Mme Elide Tisi, adjointe au maire de Turin, le P. Roberto Gottardo, Président de la Commission diocésaine pour le saint-Suaire, et le P. Luca Ramello, directeur de la pastorale des jeunes de ce diocèse.

    Mgr Nosiglia a expliqué que le Saint Suaire représente pour l’Église universelle une référence de premier ordre pour la vie de foi de tant de personnes et communautés qui reconnaissent dans cette image les signes de la Passion du Seigneur, de Jésus qui "inspire nos vies, nous pousse à réaliser pleinement notre vocation la plus profonde. C’est pourquoi j’ai choisi comme devise pour la prochaine ostension : L’amour plus grand : le don du salut qui se rend visible dans notre réponse, l’adoration de Dieu et le service de nos frères... Le voyage du Pape, comme toute l’ostension se caractérise aussi comme un remerciement pour le don de ce saint des jeunes, saint Jean Bosco, et pour le service que la Famille salésienne continue d’accomplir à Turin et dans le monde entier dans les milieux de l’éducation, de la mission, du sport et de la communication. Le monde des jeunes est le plus impliqué dans la mission salésienne et au cours de la visite du Pape aura lieu une mini Journée mondiale de la jeunesse, c’est-à-dire une série de rencontres pour entrer en contact avec des jeunes. La présence de la Croix des JMJ, qui fera étape à Turin sur sa route vers Cracovie, sera un signe extraordinaire.

    Une autre particularité de cette ostension est l’attention au monde de la souffrance... Cette année les pèlerins malades et leurs accompagnateurs auront à leur disposition de nouvelles structures d’accueil basées sur le modèle des accueils de Lourdes. Le pèlerinage au saint Suaire sera aussi une occasion de s’approcher du sacrement de réconciliation, signe concret de pardon, et comme pour les occasions précédentes, en divers endroits les prêtres écouteront les confessions des fidèles, en toutes les langues du monde pour ainsi dire". Le prélat a souligné que l’ostension a été organisée selon un critère d’économie, vu la période de dure crise économique et sociale du territoire turinois, et a remercié les organismes qui ont apporté leur coopération pour réduire au maximum les dépenses. Il a ajouté qu’au cours de l’ostension sera exceptionnellement exposé au musée diocésain le célèbre tableau de Fra Angelico de Marie pleurant sur le Christ mort, prêté pour l’occasion par la ville de Florence. "Comme vous le savez - a-t-il conclu - l’ostension du saint Suaire est gratuite. Traditionnellement, de nombreux pèlerins, à la fin de leur pèlerinage, laissent une offrande, une offrande simple qui est déposée dans la plus grande discrétion à la sortie de la cathédrale et dans d’autres lieux de confessions. A cette occasion, toutes les offrandes recueillies seront remises au Pape quand il nous rejoindra à Turin le 21 juin. Nous lui demanderons qu’il la destine, dans la plus grande liberté naturellement, à une œuvre ou un projet d’aide aux pauvres ou personnes dans le besoin". Le site web officiel de la Commission diocésaine, www.sindone.org, est le seul endroit où l’on peut faire une réservation pour le pèlerinage. Il contient et met à jour constamment toutes les informations sur cet événement, les services, l’accueil, etc.

    Source : Vatican Information Service (Publié VIS Archive 01 - 25.3.15).

    Texte intégral en italien de la Conférence de presse sur le site internet du Vatican.

  • Jeudi 20 novembre 2014

    Au calendrier traditionnel : St Félix de Valois, religieux, confesseur
    fondateur avec St Jean de Matha
    de l'Ordre de la Très-Sainte-Trinité pour la Rédemption des captifs (Trinitaires)

     Saint,Félix de Valois,ermite,confesseur,Cerfroid,Meaux,Nersès,évêque,compagnons,martyrs,Perse,Saints,Ampèle,Caïus,Messine,Sicile,Octave,Soluteur,Solutor,Adventeur,Adventor,soldats,Turin,Agape,martyr,Césarée de Palestine,Dasius,Dasios,Dase,Dorostore,Mésie,Silistria,Bulgarie,Eustache,Thespèse,Thespessios,Anatole,Nicée,Bithynie,Galatie,Basse,Denis,Agapit,Héraclée,Thrace,Edmond,Edme,roi,Est-Anglia,Angleterre,Grégoire le Décapolite,moine,Constantinople,Bénigne,Milan,Silvestre,Sylvestre,Chalon-sur-Saône,France,Simplice,Vérone,Bernward,Hildesheim,Saxe,Basile,Basilée,Auxilius,Saturnin,Antioche,Théoneste,Teonesto,Verceil,Piémont,Apothème,Angers,Crispin,Andalousie,Ecija,Dorus,Bénévent,Campanie,Autbode,Aubeu,missionnaire,Laon,Soissons,Arras,Eudon,Lérins,fondateur,monastère,Velay,Hippolyte,abbé,Condat,Belley,Jura,Cyprien,Cipriano,Calami,Calabre,Ambroise Traversari,général,Camaldules,Florence,Bienheureux,Libérat Weiss,Samuel Marzorati,Michel-Pie Fasoli,prêtre,Ethiopie,François-Xavier Can,Hanoï,Tonkin,Bienheureuse,Marie-Fortunée,Marie-Fortunata,Anne-Félice Viti,moniale,Veroli,Latium,Joseph Anaclet Gonzales Flores,Mexique,Marie des Miracles Ortello Gimero,Angèle de saint-Joseph,Françoise Loret Marti,religieuses,martyres,guerre civile espagnole

    Saint Félix de Valois avec le cerf de St Hubert, l'un de ses attributs
    (Tableau anonyme du XVIIe)

  • Prochaine ostension du Saint Suaire à Turin : 19 avril au 24 juin 2015

    Prochaine,ostension,Saint Suaire,Turin,19 avril,24 juin,2015

    Ce matin près la Salle de Presse, l'Archevêque de Turin, accompagné du Maire de la ville et du Maire adjoint en charge du Comité pour l'ostension, a présenté le programme des manifestations qui accompagneront du 19 avril au 24 juin prochain la nouvelle ostension du Saint Suaire, en parallèle au 200 anniversaire de Don Bosco. Deux événements auxquels le Pape François a annoncé sa participation.

    Troisième ostension du siècle, elle insistera sur les jeunes et les personnes qui souffrent, sujets chers à saint Jean Bosco et aux salésiens. Le service pastoral diocésain de la santé mettra à leur disposition accompagnateurs et lieux d'accueil. A l'occasion des cérémonies, 3.500 volontaires seront autour de la cathédrale au service des confessions en plusieurs langues. Si la visite à Turin sera gratuite, il conviendra d'effectuer une réservation afin de gérer le flux des pèlerins.

    Voir www.sindone.org

    Source : Vatican Information Service (Publié VIS Archive 01 - 5.11.14).

    A noter que lors des salutations en italien, au terme de l'Audience générale de ce mercredi, le Pape François a salué une délégation du diocèse de Turin présente place Saint-Pierre avec leur archevêque Mgr Cesare Nosiglia, ainsi que leur maire Piero Fassino.

    « Je suis heureux d'annoncer que, s'il plaît à Dieu, le 21 juin prochain je me rendrai en pèlerinage à Turin pour vénérer le Saint-Suaire et honorer saint Jean Bosco pour les 200 ans de sa naissance », a-t-il déclaré.

    Information complète et détaillée (en italien) sur le site internet du Vatican.

    Et traduction française de ces informations sur Zenit.org

  • Mercredi 25 juin 2014

    Calendrier liturgique

  • Lundi 23 juin 2014

    Calendrier liturgique