Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vatican et Papauté

  • Présentation de l'« Instrument de travail » du Synode pour les jeunes ...

    ... qui se tiendra au Vatican du 3 au 28 octobre 2018
     
    La XVe Assemblée générale du Synode des évêques se tiendra au Vatican sur le thème : « Jeunes, foi et discernement des vocations », du 3 au 28 octobre 2018.
     
    L'« Instrument de travail » (Instrumentum Laboris) est présenté aujourd'hui par le Cardinal Lorenzo Baldisseri, Secrétaire général du Synode des évêques, entouré de Mgr Fabio Fabene, sous-secrétaire, du P. Giacomo Costa, S.I., Secrétaire spécial de la XVe Assemblée Générale ordinaire du Synode, et du P. Rossano Sala, S.D.B., également Secrétaire spécial.

    C’est le fruit de nombreux échanges entre le Vatican et les Eglises locales, notamment après le questionnaire contenu dans le document préparatoire (« Lineamenta ») présenté à la presse le 13 janvier dernier, et du « pré-synode » de février denier.

    D'après Zenit.org.

  • Angelus de ce dimanche 17 juin 2018

    En ce onzième dimanche du temps ordinaire, le Pape François a commenté l’Évangile du jour (Mc, 4, 26 à 34) : « C’est la plus petite de toutes les semences, mais quand elle grandit, elle dépasse toutes les plantes potagères ».

    Commentaire à lire sur Vatican.News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

    Bse_Carmen-Rendiles-Martinez_1b.jpg

    Après la prière de l'Angélus, le Pape a évoqué la béatification samedi 16 juin dans la capitale du Venezuela de Mère Carmen Rendíles Martínez, fondatrice de la Congrégation des Siervas de Jesus de Venezuela : « une fidèle disciple du Seigneur » qui, au siècle dernier, « a servi avec amour dans les paroisses, les écoles et auprès des plus démunis ». Il a demandé aux fidèles de confier leurs prières pour le peuple vénézuélien à l'intercession à la nouvelle bienheureuse.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Message du Pape François pour la Journée Mondiale des Pauvres 2018

    Le message du Pape François pour la deuxième Journée mondiale des pauvres, qui se tiendra le dimanche 18 novembre, a été rendu public ce jeudi 14 juin. Cette initiative organisée à la fin de l’année liturgique vise à inviter tous les acteurs de la vie de l’Église à « se laisser évangéliser » par les pauvres.

    Commentaire de Cyprien Viet sur Vatican.News.

    Texte intégral du Message en français sur le site internet du Vatican.

  • Audience générale de ce mercredi 13 juin 2018

    Lors de l’audience générale de ce mercredi matin, le Pape François a commencé un nouveau parcours de catéchèses sur les « commandements de la loi de Dieu ». Le Saint-Père a expliqué que l’existence humaine doit s’appuyer sur le désir d’une vie pleine et infinie, et non pas sur des « choses éphémères » qui finissent par détruire la dignité humaine.

    Compte rendu de Cyprien Viet sur Vatican.News.

    Texte intégral de la catéchèse traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, nous commençons aujourd’hui un nouvel itinéraire de catéchèse sur le thème des commandements. Pour l’introduire, nous pouvons nous arrêter au passage de l’évangile que nous avons entendu tout à l’heure. Dans la demande de l’homme il y a le défi de toute existence : le désir d’une vie pleine, infinie. Comment faire pour y arriver ? Je voudrais dire en particulier aux jeunes que notre pire ennemi ce ne sont pas les problèmes concrets, mais la médiocrité, la peur d’agir. Pour eux, il faut demander au Père céleste le don de la saine inquiétude, la capacité de ne pas se contenter d’une vie sans beauté, sans couleur. Si les jeunes ne sont pas affamés d’une vie authentique, où ira l’humanité ? On passe à la maturité, on devient adulte, quand on commence à accepter ses propres limites, quand on prend conscience de ce qui manque. L’invitation de Jésus à l’homme de l’évangile est merveilleuse, c’est la proposition de la véritable richesse : « Une seule chose te manque : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel. Puis viens, suis-moi ». Jésus n’offre pas des succédanés, mais une vie véritable, un amour vrai, une vraie richesse. Il nous invite à “un plus”. Au cours de ces catéchèses nous prendrons la main de Jésus pour marcher avec lui et passer des illusions de la jeunesse au trésor qui est dans le ciel.

    Je salue cordialement les pèlerins provenant de France et du Canada ainsi que d’autres pays francophones. Je salue en particulier les jeunes du lycée Paul Mélizan de Marseille et les fidèles du sanctuaire de Montligeon. Chers amis, n’ayez pas peur de prendre la main de Jésus pour marcher à sa suite. Il vous conduira sur le chemin de la vraie vie. Que Dieu vous bénisse ! »

    Source : site internet du Vatican.

  • Programme du voyage du Pape en Irlande pour la Rencontre des familles

    rencontre,mondiale,familles,irlande,dublin,2018,voyage,pape,françoisLe programme officiel du voyage apostolique du Pape en Irlande, les 25 et 26 août prochains, à l’occasion de la Rencontre mondiale des familles, a été rendu public ce lundi par le Bureau de presse du Saint-Siège.

     

    L’avion du Pape devrait atterrir à 10h30 à l’aéroport de Dublin, après 2 heures de vol depuis Rome. Après l’accueil officiel sur le tarmac, il se rendra directement à Áras an Uachtaráin, le siège de la présidence irlandaise, où aura lieu une cérémonie de bienvenue, avant une rencontre avec le président, Michael D. Higgins.

    Le Saint-Père et sa délégation prendront ensuite la direction du château de Dublin, pour la traditionnelle rencontre avec les autorités civiles et politiques, et les représentants du Corps diplomatique. C’est à cette occasion que le Pape prononcera son premier discours. Puis il se rendra à la pro-cathédrale Sainte Marie, le siège de l’archidiocèse de Dublin.

    Plus tard dans l’après-midi, il effectuera une visite privée au centre des sans-abris tenu par les frères Capucins. Depuis près de 40 ans, cette structure offre des centaines de repas par jour aux SDF de la capitale irlandaise.

    Pour clore cette première journée, le Pape participera au festival des familles, qui se tiendra au Croke Park Stadium : un temps de témoignages, de chants, danses et de prière. Le Pape doit prendre la parole au cours de cette veillée.

    Dans la matinée du dimanche 26 août, le Pape se rendra au sanctuaire marial de Knock, dans l’ouest du pays, connu comme étant le « Lourdes irlandais ». En 1879, la Vierge Marie y apparut à une quinzaine de personnes. Le Pape se recueillera dans la chapelle avant de réciter la prière de l’Angélus depuis l’esplanade du sanctuaire.

    Le retour à Dublin est prévu en début d’après-midi. A 15h, le Souverain Pontife présidera la Messe de clôture de la Rencontre mondiale des familles, au Phoenix Park. Puis il rencontrera les évêques du pays au couvent des sœurs dominicaines, avant de repartir pour Rome, où il devrait arriver vers 23h.

    Source : Vatican.News.

  • Angelus de ce dimanche 10 juin 2018

    Devant les fidèles réunis comme tous les dimanches place Saint-Pierre, le Pape François est revenu sur deux types d’incompréhensions auxquelles Jésus a été confronté : celle des scribes et celle de son propre entourage.

    Compte rendu de Joris Bolomey sur Vatican.News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

    À l’issue de la prière de l’Angélus, le Pape a adressé un message au diocèse d’Agen en France, où se tient ce dimanche à 15h la béatification de Mère Marie de la Conception, au siècle, Adèle de Batz de Trenquelléon, la fondatrice de la Congrégation des Filles de Marie Immaculée :

    « Aujourd'hui, à Agen, en France, est proclamée Bienheureuse Sœur Marie de la Conception, au siècle Adélaïde de Batz de Trenquelléon. Elle a vécu entre les XVIIIe et XIXe siècles, et a fondé les Filles de Marie Immaculée, appelées Marianistes. Nous louons le Seigneur pour sa fille qui Lui a consacré sa vie et au service de ses frères. Des d'applaudissements pour la nouvelle Bienheureuse, des applaudissements, tous. »

  • Bientôt de nouveaux bienheureux et un jeune saint italien

    L’Argentine comptera quatre nouveaux bienheureux, parmi lesquels Mgr Enrique Angelelli, le "Romero argentin". Le Pape François a signé ce vendredi le décret reconnaissant le martyre de l’ancien évêque de la Rioja et de ses compagnons, après avoir reçu en audience le Cardinal Angelo Amato, Préfet de la Congrégation pour les causes des saints, actuellement sur le départ.

    Mgr Angelelli, un évêque contre la dictature

    Mgr Enrique Angelelli (1923-1976) fut une figure particulièrement marquante de l’Eglise argentine. Après avoir été évêque de Cordoba, et avoir participé au Concile Vatican II, il fut nommé par le Bienheureux Paul VI évêque de La Rioja, où il se distingua par un fort engagement social. «Toujours avoir une oreille tournée vers le peuple, et l’autre vers l’Evangile», aimait à répéter celui que beaucoup surnomment le «Romero argentin». Il ne prit jamais la peine de cacher son hostilité envers la «guerre sale» et la dictature du général Videla, s’attirant l’ire des autorités.

    Il mourut dans un accident de voiture déguisé le 4 août 1976. Pendant des années, les autorités soutinrent que cette mort était accidentelle, en dépit des signes qui attestèrent de sa nature criminelle.  En 2014, deux officiers de l’armée, -qui avaient, selon un témoin, achevé par balles Mgr Angelelli après le simulacre d’accident-, furent condamnés à la prison à perpétuité.

    Deux autres Argentins et un Français tués en haine de la foi

    Avec Mgr Angelelli seront béatifiés trois autres personnes, tous morts « en haine de la foi », durant la même période :
    - Le Père Carlos Murias, jeune franciscain, avait été envoyé par Mgr Angelelli au service des pauvres de Chamical. Son engagement en faveur des paysans lui avait valu une étroite surveillance des militaires. Le 18 juillet 1976, des hommes se présentant comme des policiers l’arrêtèrent alors qu’il se trouvait dans un monastère.
    - Le curé de la paroisse de Chamical, le Père Gabriel Longueville, prêtre français Fidei Donum, refusa de le laisser partir seul et choisit de l’accompagner. Leurs corps furent retrouvés deux jours plus tard dans un champ, atrocement mutilés.
    - Wenceslao Pedernera, paysan, organisateur du Mouvement rural catholique, fut assassiné chez lui, devant sa femme et ses filles, par des hommes masqués, le 25 juillet 1976. Avant d’expirer, à l’hôpital où on l’avait transporté, il pardonna à ses meurtriers.

    Signature de trois autres décrets

    Bse_Conchita_1a.jpg

    Conchita Cabrera @ Domaine public

    D’autres décrêts ont été signés à la même occasion. Celui reconnaissant le miracle attribué à l’intercession du Bienheureux Nunzio Sulprizio (1817-1836), jeune ouvrier italien mort à 19 ans, « le petit saint boîteux ». Une Mexicaine et une Espagnole seront également prochainement béatifiées : la vénérable Maria Cabrera Arias de Armida (1862-1937), « Conchita », laïque et mère de famille mexicaine, et la vénérable Maria Guadalupe Ortiz de Landazuri y Fernández de Heredia (1916-1975), laïque espagnole, membre de l’Opus Dei.

    Source : Vatican.News.

  • Amazonie : Nouveaux chemins pour l’Église et pour une écologie intégrale - Document Préparatoire de l’Assemblée synodale d’octobre 2019

    À 15 mois de l’Assemblée spéciale du Synode des Évêques sur le thème “Amazonie : Nouveaux chemins pour l’Église et pour l’écologie intégrale”, le document préparatoire a été présenté ce vendredi 8 juin.

    Les explications de Cyprien Viet sur Vatican.News.

    Texte intégral du document en français sur le site internet du Vatican.

  • Audience générale de ce mercredi 6 juin 2018

    Lors de l’audience générale de ce mercredi matin, tenue sur la Place Saint-Pierre, le Pape François a poursuivi sa série de catéchèses sur les sacrements, en s’arrêtant sur les dons que l’Esprit Saint offre à travers le sacrement de la confirmation, des dons qui ne doivent pas être conservés pour soi-même mais transmis aux autres.

    Compte rendu de Cyprien Viet sur Vatican.News.

    Texte intégral de la catéchèse traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, avec la Confirmation, nous reconnaissons que le don de l’Esprit Saint nous porte à devenir, à notre tour, un don pour les autres, à nous décentrer de notre "je" pour nous ouvrir au "nous" de la communauté chrétienne, ainsi qu’au bien de la société dans laquelle nous vivons. Car la Confirmation unit plus fortement les baptisés à cet organisme vivant qu’est l’Église, au Corps mystique de l’Église. Aussi, dans l’Église latine, ce sacrement est ordinairement conféré par l’Évêque pour souligner cette incorporation ecclésiale signifiée notamment par le geste de paix qui conclut le rite de la chrismation. Recevoir la paix de l’Évêque engage les confirmés à œuvrer pour tisser la communion à l’intérieur et à l’extérieur de l’Église, avec enthousiasme. Car l’Esprit est créatif et non pas répétitif : ses dons suscitent la symphonie et non pas la monotonie ! Ainsi, si la Confirmation se reçoit une seule fois, nous n’en finirons jamais d’accomplir la mission de répandre partout le bon parfum d’une vie sainte, inspirée par la simplicité de l’Évangile. Personne, en effet, ne reçoit ce sacrement pour lui-même, mais bien plutôt pour contribuer à la croissance spirituelle des autres. Alors, n’opposons pas de résistance au Vent qui souffle pour nous pousser à avancer en liberté et n’étouffons pas le Feu de la charité qui nous porte à consumer notre vie pour Dieu et pour les frères. »

    « Je suis heureux de saluer les pèlerins venus de France et de divers pays francophones. Je salue en particulier ceux du diocèse de Saint-Claude avec leur évêque Mgr Jordy ; ceux du diocèse canadien de Valleyfield avec leur évêque Mgr Simard ;  les membres de la Société des Deux Cœurs d’Amour avec Mgr Rivière, Évêque d’Autun, ainsi que le Chœur Notre Dame d’Arménie. Que l’Esprit Saint nous accorde le courage apostolique de communiquer l’Évangile, en paroles et en actes, à tous ceux que nous rencontrons sur notre route. Que Dieu vous bénisse ! »

    Source : site internet du Vatican.

    Message en italien : Mois du Sacré-Cœur de Jésus

    « Venerdì ricorre la Solennità del Sacratissimo Cuore di Gesù. Per tutto il mese di giugno, vi invito a pregare il Cuore di Gesù e a sostenere con la vicinanza e l’affetto i vostri sacerdoti, affinché siano immagine di quel Cuore pieno di amore misericordioso.

    Un pensiero speciale porgo ai giovani, agli anziani, agli ammalati e agli sposi novelli. Attingete dal Cuore di Gesù il cibo e la bevanda spirituale della vostra vita, perché, nutriti da Cristo, siate persone nuove, trasformate nel profondo da quell’amore divino. »

    « Vendredi ce sera la solennité du Cœur Sacré de Jésus. Tout au long du mois de juin, je vous invite à prier le Cœur de Jésus et à soutenir vos prêtres avec proximité et affection afin qu'ils soient des images de ce Cœur plein d'amour miséricordieux.

    Une pensée spéciale pour les jeunes, les personnes âgées, les malades et les jeunes mariés. Puisez du Cœur de Jésus la nourriture spirituelle et la boisson de votre vie, afin que, nourris par le Christ, vous soyez des personnes nouvelles, transformées en profondeur par cet amour divin. »

  • 18h, à Ostie : Sainte Messe célébrée par le Pape François suivie de la procession eucharistique et de la bénédiction

    Le Pape a présidé la Messe en l’église Sainte-Monique, avant de participer à la procession eucharistique jusqu’à l’église Notre-Dame-de-Bonaria (dont le culte est à l’origine du nom de la capitale argentine, Buenos Aires), d’où il a donné sa bénédiction.
    Environ 850 enfants qui viennent de faire leur Première Communion ont participé à la fête du Saint-Sacrement : il leur a été demandé de porter une aube blanche. Il y avait aussi 150 adolescents des “oratori” (patronages), identifiables par leur tee-shirt jaune, et 350 jeunes confirmands avec un tee-shirt rouge.
     
     
     
    Compte rendu sur Vatican.News.
     
    Texte intégral de l'homélie du Pape traduite en français sur Zenit.org.

  • Angelus de ce dimanche 3 juin 2018

    En cette solennité du Corpus Domini, célébrée aujourd'hui dans de nombreux pays, dont l’Italie, le Pape François est revenu sur le mystère Eucharistique lors de l’Angélus du dimanche 3 juin.

    « Chaque fois que nous célébrons l'Eucharistie, à travers ce sacrement si sobre et solennel, nous faisons l'expérience de la Nouvelle Alliance, qui réalise pleinement la communion entre Dieu et nous », a d’emblée assuré le Souverain Pontife.

    Par la logique de l’Eucharistie, « nous sommes assimilés au Christ, nous recevons son amour en nous, non pas pour le garder jalousement, mais pour le partager avec les autres », a-t-il poursuivi.

    Par conséquent, la fête du Corpus Domini est « un mystère d'attraction pour le Christ ». Son sacrifice nous enseigne à devenir plus accueillants et disponibles pour ceux qui sont en quête de compréhension, d'aide, d'encouragement, et ceux qui sont marginalisés et seuls, a souligné le Pape.

    La présence de Jésus vivant dans l'Eucharistie devient alors, selon lui, « une porte ouverte entre le temple et la rue », « entre la foi et l'Histoire », « entre la cité de Dieu et la cité de l'homme ».

    Enfin, le Saint-Père a rappelé combien cette solennité de la Fête-Dieu, selon son acception française, exprimait « une piété eucharistique populaire » par les nombreuses processions du Saint-Sacrement, dans de nombreux pays. Le Pape lui-même participera à la procession du Saint-Sacrement à Ostie, près de Rome, à partir de 18h00 ce dimanche 3 juin, « comme le fit le Bienheureux Paul VI il y a 50 ans ».

    Source : Vatican.News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

    Après l'Angélus, le Pape a salué la béatification de Mère Maria Crocefissa dell’Amore Divino (Maria Gargani, 1892-1973) fondatrice des Apôtres du Sacré Cœur, qui a eu lieu hier à Naples (Italie).

    angelus,pape,françois,dimanche,corpus domini,procession,saint-sacrement,eucharistie

    « Hier, à Naples, a été proclamée Bienheureuse Sœur Maria Crocefissa dell’Amore Divino, au siècle Maria Gargani, fondatrice des Sœurs Apôtres du Sacré Cœur. Fille spirituelle de Padre Pio, elle a été une vraie apôtre dans le domaine scolaire et paroissial. Que son exemple et son intercession soutiennent ses filles spirituelles et tous les éducateurs. Un applaudissement pour la nouvelle bienheureuse, tous : saluons-la ! »

  • Intention de prière du pape pour le mois de juin

    Les réseaux sociaux :
    « Pour que les réseaux sociaux favorisent la solidarité et l’apprentissage du respect de l’autre dans sa différence. »

    Source : prieraucoeurdumonde.net.

  • Audience générale de ce mercredi 30 mai 2018

    Après sa série de catéchèses sur le baptême, le Pape a poursuivi ce mercredi 30 mai celle sur la confirmation, proposant une réflexion sur le sceau de l’Esprit reçu lors de ce sacrement, ainsi que « son lien intime avec toute initiation chrétienne ».

    Compte rendu de Delphine Allaire sur Vatican.News.

    Texte intégral de la catéchèse traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, aujourd’hui, en poursuivant notre méditation sur la Confirmation, je voudrais mettre en lumière le lien étroit entre ce sacrement et l’ensemble de l’initiation chrétienne. Avant de recevoir l’onction, les confirmands sont appelés à renouveler les promesses faites un jour par leurs parents et leurs parrains et marraines. Maintenant, ce sont eux qui professent la foi de l’Eglise. Les mains étendues, l’évêque prie sur eux, demandant à Dieu de répandre son Esprit, auteur de la diversité des charismes dans l’Eglise, qui vient à nous avec la richesse de ses dons : sagesse, intelligence, conseil, force, science, piété et crainte de Dieu. L’Esprit qui complète la grâce du Baptême est communiqué par le geste biblique de l’imposition des mains. A ce geste est ajouté l’onction sur le front d’huile parfumée pour exprimer l’effusion de l’Esprit qui remplit ceux qui le reçoivent, qui consacre et pénètre le baptisé, l’embellissant de ses charismes. En recevant ainsi sur le front le signe de la croix, le confirmé reçoit une marque spirituelle indélébile, « le caractère », qui le configure plus parfaitement au Christ et lui donne la grâce de répandre sa « bonne odeur » parmi les hommes. »

    « Je salue cordialement les pèlerins de langue française, provenant de France et d’autres pays francophones. Je salue en particulier les étudiants de Strasbourg et les jeunes de Nice, Avignon et Seix. Chers frères et sœurs, je vous invite à accueillir en vous avec gratitude les dons du Saint Esprit, « pour refléter Jésus Christ dans le monde d’aujourd’hui » ! Que Dieu vous bénisse ! »

    Source : site internet du Vatican.

  • Angelus de ce dimanche 27 mai 2018


    En cette Solennité de la Sainte Trinité, que l’Église célèbre le dimanche suivant la Pentecôte, nous sommes invités à contempler le « mystère d’un Dieu qui ne cesse de nous créer, de nous racheter et de nous sanctifier » : le Pape François l’a affirmé lors de la prière de l’Angélus, qu’il a récitée depuis les fenêtres du Palais apostolique.

    Compte rendu de Manuella Affejee sur Vatican. News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

    Après la prière de l’Angélus, le Pape a évoqué la béatification à Piacenza en Italie, hier samedi 27 mai, de Sœur Leonella Sgorbati, tuée en 2006 à Mogadiscio en Somalie. Il a invité à prier avec lui un « Ave Maria » pour la paix en Afrique.

    « Hier à Piacenza a été proclamée bienheureuse Leonella Sgorbati, sœur Missionnaire de la Consolata, tuée en haine de la foi à Mogadiscio (Somalie) en 2006. Sa vie dépensée pour l’Évangile et au service des pauvres, ainsi que son martyre, représentent un gage d’espérance pour l’Afrique et pour le monde entier. Prions ensemble pour l’Afrique, afin qu’il y a la paix là-bas. » [Ave Maria…] « Notre Dame d’Afrique, prie pour nous. »

    Bse_Leonella-Sgorbati_4.JPG

  • Jeudi 24 mai 2018 : Fête de Notre Dame de Sheshan, « Aide des chrétiens », en Chine

    Le Pape a invité hier tous les fidèles réunis place Saint-Pierre à s’unir par la prière à leurs frères chinois.

    « Pour eux, prions la Sainte Vierge pour qu’ils puissent vivre la foi avec générosité et sérénité, et pour qu’ils sachent accomplir des gestes concrets de fraternité, de concorde et de réconciliation, en pleine communion avec le Successeur de Pierre. L’Église universelle prie avec vous et pour vous afin qu’au travers même des difficultés vous puissiez continuer à vous confier à la volonté de Dieu. La Sainte Vierge vous aidera toujours et vous gardera dans son cœur de mère. »

    C’est en 2008 que Benoît XVI, dans une lettre qu’il avait adressée aux catholiques chinois, avait exprimé sa volonté qu’une journée de prière se tienne chaque année le 24 mai pour l’Église en Chine. Il avait rédigé alors une prière à Notre Dame de Sheshan, vénérée dans la basilique du même nom, près de Shanghaï, premier lieu marial en Chine.

    D'après Vatican.News.

    « Vierge très sainte, Mère du Verbe incarné et notre Mère,
    vénérée dans le sanctuaire de Sheshan sous le vocable d’« Aide des Chrétiens »,
    toi vers qui toute l’Église qui est en Chine regarde avec une profonde affection,
    nous venons aujourd’hui devant toi pour implorer ta protection.
    Tourne ton regard vers le peuple de Dieu et guide-le avec une sollicitude maternelle
    sur les chemins de la vérité et de l’amour, afin qu’il soit en toute circonstance
    un ferment de cohabitation harmonieuse entre tous les citoyens.

    Par ton « oui » docile prononcé à Nazareth, tu as permis
    au Fils éternel de Dieu de prendre chair dans ton sein virginal
    et d’engager ainsi dans l’histoire l’œuvre de la Rédemption,
    à laquelle tu as coopéré par la suite avec un dévouement empressé,
    acceptant que l’épée de douleur transperce ton âme,
    jusqu’à l’heure suprême de la Croix, quand, sur le Calvaire, tu restas
    debout auprès de ton Fils, qui mourait pour que l’homme vive.

    Depuis lors, tu es devenue, de manière nouvelle, Mère
    de tous ceux qui accueillent dans la foi ton Fils Jésus
    et qui acceptent de le suivre en prenant sa Croix sur leurs épaules.
    Mère de l’espérance, qui, dans l’obscurité du Samedi-Saint,
    avec une confiance inébranlable, est allée au devant du matin de Pâques,
    donne à tes fils la capacité de discerner en toute situation,
    même la plus obscure, les signes de la présence aimante de Dieu.

    Notre-Dame de Sheshan, soutiens l’engagement de tous ceux qui, en Chine,
    au milieu des difficultés quotidiennes, continuent à croire, à espérer, à aimer,
    afin qu’ils ne craignent jamais de parler de Jésus au monde et du monde à Jésus.
    Dans la statue qui domine le Sanctuaire, tu élèves ton Fils,
    le présentant au monde avec les bras grands ouverts en un geste d’amour.
    Aide les catholiques à être toujours des témoins crédibles de cet amour,
    les maintenant unis au roc qui est Pierre, sur lequel est construite l’Église.
    Mère de la Chine et de l’Asie, prie pour nous maintenant et toujours. Amen ! »

    Benoît XVI, Prière à Notre Dame de Sheshan, 15 mai 2008.
    © Copyright - Libreria Editrice Vaticana.
     
  • Audience générale de ce mercredi 23 mai 2018

    Le Pape François est revenu lors de l’audience générale sur le don de l’Esprit Saint reçu lors du sacrement de la confirmation. Il a ainsi proposé une réflexion sur le témoignage qu’il suscite chez les baptisés.

    Compte rendu de Xavier Sartre sur Vatican.News.

    Texte intégral de la catéchèse traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, en ces jours suivant la solennité de la Pentecôte, nous nous rappelons que c’est seulement l’Esprit du Christ qui peut nous donner d’être le sel de la terre et la lumière du monde, en fidélité à la mission confiée par Jésus à ses disciples. Et c’est le don que nous recevons dans le sacrement de la Confirmation. Renaître à la vie divine par le Baptême est le premier pas. Il faut ensuite se comporter en enfant de Dieu, se conformer au Christ qui agit dans l’Église pour être associé à sa mission dans le monde. C’est à cela que pourvoit l’onction de l’Esprit Saint dans la Confirmation. Les évangiles témoignent que Jésus, depuis sa conception virginale, est rempli de l’Esprit Saint et qu’il est aussi la source de l’Esprit promis par le Père. Ainsi, le souffle du Christ ressuscité remplit de vie les poumons de l’Église et permet aux disciples de proclamer les merveilles de Dieu. Si, dans le Baptême, c’est l’Esprit Saint qui nous plonge en Christ, dans la Confirmation, c’est le Christ qui nous remplit de son Esprit : il fait de nous ses témoins, en nous consacrant et en nous rendant participants de sa vie et de sa mission. Le témoignage chrétien consiste à faire tout ce que l’Esprit du Christ nous demande, en nous donnant la force de l’accomplir. »

    « Je suis heureux de saluer les pèlerins venus de France, du Gabon, du Canada et de divers pays francophones, en particulier les membres de la Militia Christi et les jeunes de Neuilly, de Châteaubriant et de Paris. Que le témoignage rendu par les confirmés manifeste la réception de l’Esprit et la docilité à son inspiration créatrice ! Que Dieu vous bénisse ! »

    Source : site internet du Vatican.

  • L’Église a douze nouveaux Vénérables Serviteurs et Servantes de Dieu

    Samedi 19 mai, le Pape François a signé le décret que lui a présenté le Préfet de la Congrégation pour la Cause des saints et qui a été rendu public ce lundi 21 mai. Il reconnait les vertus héroïques de douze Serviteurs et Servantes de Dieux. Parmi eux, le prêtre français Jean-Baptiste Berthier, déclaré vénérable en 1953.

    Jean-Baptiste-Berthier_1a.jpg

    Jean-Baptiste Berthier (1840-1908)
    fondateur de la Congrégation des Missionnaires de la Sainte-Famille

    Jean-Baptiste Berthier, né le 24 janvier 1840 à Châtonnay dans le Dauphiné, et mort le 16 octobre 1908 à Grave dans le Brabant-Septentrional, est un prêtre français, ordonné en 1862 et fondateur de la Congrégation des Missionnaires de la Sainte-Famille en 1895.

    D’abord missionnaire de la Salette, il veut créer un séminaire pour les vocations tardives, mais ses supérieurs refusent. Il décide alors de créer une congrégation, sous le patronage de l’archevêque de Reims, le cardinal Langénieux et s’installe finalement aux Pays-Bas, à cause du climat alors hostile dans la France de la IIIème République, à l’égard des congrégations religieuses. Il a écrit de nombreux livres de spiritualité, ce qui a fait de lui l’un des auteurs religieux les plus lus de son époque en France.

    August-Joseph-Hlond_1a.jpg

    Le cardinal Hlond

    Les vertus héroïques du cardinal polonais August Joseph Hlond (1881-1948), de la Société de Saint-Jean-Bosco, ont également été reconnues. Fils de cheminot dans une fratrie de onze enfants, August Joseph Hlond a été ordonné prêtre en 1905. En 1926, il devient archevêque de Gniezno et Poznan et primat de Pologne. L'année suivante, le Pape le fait cardinal. En 1932, il a fondé la Société du Christ pour les émigrants, afin d'aider ses nombreux compatriotes qui ont quitté le pays.

    En mars 1939, il a participé au conclave qui élit Pie XII. Lorsque la Seconde Guerre mondiale commence, le cardinal s'est positionné contre les violations des droits de l'Homme et de la liberté religieuse commises par Adolf Hitler. Contraint à l'exil, il s'est réfugié en France, à l'abbaye de Hautecombe en Savoie. Mais la Gestapo entre dans l'abbaye et le déporte à Paris. Il a ensuite été incarcéré en Lorraine puis en Westphalie. Il rentra chez lui en 1945, dans une Pologne libérée du nazisme qui découvre le communisme de Joseph Staline. Il défend courageusement les Polonais contre l'oppression du Kremlin. Il est mort le 22 octobre 1948 à cause d'une pneumonie, à l'âge de 67 ans.

    Les autres Vénérables Serviteurs et Servantes de Dieu :

    - Mgr Michele Angelo Builes (1888-1971), évêque de Santa Rosa de Osos en Colombie et fondateur de plusieurs congrégations religieuses.

    - Père Enrico Mauri (1883-1967), prêtre diocésain italien qui a fondé les Oblates du Christ-Roi ainsi qu’une œuvre destinée aux veuves et orphelins de la Première Guerre mondiale.

    - Père Wilhelm Eberschweiler (1837-1920), prêtre allemand de la Compagnie de Jésus. Il a formé pendant 45 ans des futurs prêtres et missionnaires.

    - Père Pietro Uccelli (1874-1954), membre italien de la Société pieuse de Saint-François-Xavier pour les missions étrangères. Fondée en 1895, elle est entièrement consacrée au travail en pays de mission.

    - Père Pio Dellepiane (1904-1976), Italien de l’Ordre des minimes, considéré comme religieux exemplaire au sein de sa congrégation. Il était également un fervent dévot du Padre Pio.

    - Norbert McAuliffe (1886-1959), de l’Institut des frères du Sacré-Cœur. Né à New York (États-Unis), le missionnaire américain s’est éteint en Ouganda.

    - Francesca des Plaies de Jésus (1860-1899), moniale espagnole du second Ordre de Saint-François du monastère de la divine Providence de Badalona en Catalogne.

    - Eleonora de Sainte-Marie (1841-1900), religieuse argentine de l’Ordre de Saint-Dominique.

    - Angela Maria du Cœur de Jésus (1900-1944). Membre de la Congrégation des sœurs de la Sainte-Trinité, cette religieuse allemande est morte dans le camp de concentration de Birkenau à Auschwitz (Pologne).

    - Maria Edvige Zivelonghi (1919-1949), sœur de la Congrégation des Filles de Jésus.

    Source : Vatican.News.

  • Regina Caeli de ce dimanche 20 mai 2018

    « La fête de la Pentecôte est source de sainteté grâce à l’Esprit Saint », a affirmé le Pape François lors de la prière du Regina Caeli, ce dimanche 20 mai.

    Compte rendu sur Vatican.News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

    Le Pape a par ailleurs annoncé ce dimanche midi la création de 14 nouveaux cardinaux, qui seront élevés à la pourpre le 29 juin prochain en la fête de Saint Pierre et Saint Paul.

    Compte rendu et détail des nouveaux cardinaux sur Vatican.News.

  • 10h00, Basilique Saint-Pierre : Messe de la Solennité de la Pentecôte célébrée par le Pape François

     
     
     
    Dans son homélie prononcée lors de la Messe de la Pentecôte célébré en la Basilique Saint-Pierre de Rome ce 20 mai, le Pape François a loué la puissante « force intérieure et extérieure » de l’Esprit Saint. Une force qui permet à l’Église et à ses fidèles de connaître une jeunesse perpétuelle.
     
    Compte rendu de Delphine Allaire sur Vatican.News.
     
    Texte intégral de l'homélie (version française) sur le site internet du Vatican.

  • Audience générale du mercredi 16 mai 2018

    Lors de l’audience générale de ce mercredi matin, tenue sur la Place Saint-Pierre, le Pape François a conclu son cycle de catéchèses sur le baptême. Il s’est penché cette fois sur les effets spirituels du baptême, « invisibles aux yeux mais opérationnels dans le cœur de celui qui est devenu une nouvelle créature » grâce à ce sacrement.

    Compte rendu de l'audience générale sur Vatican.News.

    Texte intégral de la catéchèse traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, nous concluons aujourd’hui le cycle de catéchèses sur le Baptême. La remise du vêtement blanc et du cierge allumé sont les signes visibles qui manifestent la dignité des baptisés et leur vocation chrétienne, telle que l’énonce saint Paul : « Vous tous que le baptême a unis au Christ, vous avez revêtu le Christ » (Ga 3, 27). Le vêtement blanc annonce la condition de ceux qui sont transfigurés dans la gloire divine. Le mandat de le porter sans tache pour la vie éternelle trace le chemin qui, depuis la fontaine baptismale, conduit vers la Jérusalem céleste. Se revêtir du Christ signifie cultiver des sentiments de tendresse, de bonté, de compassion, d’humilité, de douceur et de patience et par-dessus tout d’amour, qui est le lien le plus parfait. La remise de la flamme allumée au cierge pascal rappelle que c’est Jésus Christ qui est la lumière et que nous sommes appelés à recevoir sa splendeur. La vocation chrétienne est de marcher en enfants de la lumière, en persévérant dans la foi. Le devoir des parents et des parrains et marraines est d’avoir soin d’alimenter la flamme de la grâce baptismale dans leurs enfants et de les aider à persévérer dans la foi. La célébration du baptême se conclut par le Notre Père, prière de la communauté des enfants de Dieu. Les baptisés recevront en effet la plénitude du don de l’Esprit dans la Confirmation et participeront à l’Eucharistie, apprenant ce que signifie se tourner vers Dieu en l’appelant ‘Père’ dans la sainte Église. »

    « J’accueille avec plaisir les pèlerins provenant de France, de Suisse, et d’autres pays francophones. Je salue en particulier les jeunes ainsi que les pèlerins du diocèse du Mans. Chers frères et sœurs, je souhaite que la grâce de votre baptême fructifie en chacun de vous en un chemin de sainteté. Que Dieu vous bénisse ! »

    Source : site internet du Vatican.