Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

angelus

  • Angelus du 15 août 2018

    Vidéo KTO mise en ligne dès que disponible

    En ce 15 août, le Pape François a prononcé sa traditionnelle bénédiction de l’Angélus depuis la fenêtre du Palais apostolique, comme un dimanche, revenant sur le sens de cette fête de l’Assomption.

    Compte rendu d'Olivier Bonnel sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Angelus de ce dimanche12 août 2018

    Ambiance digne des JMJ ce dimanche 12 août Place St Pierre où plus de 70 000 jeunes Italiens étaient rassemblés pour la conclusion d’un pèlerinage organisé en vue du prochain synode qui leur sera consacré en octobre. Après une messe présidée par le cardinal Gualtiero Bassetti, président de la conférence épiscopale italienne, les jeunes ont prié l’Angélus avec le Pape François, qui les exhortés avec force et insistance à dire « non » au mal et « oui » au bien.

    Compte rendu de Manuella Affejee sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Audience générale du 1er août & Angelus du 5 août

    En cette période de vacances, les vidéos KTO et les traductions françaises sont mises en ligne avec retard. Vous trouverez ci-dessous les deux dernières interventions du Pape au Vatican en ce début du mois d'août.

    Audience générale du 1er août 2018

    Texte intégral de la catéchèse du Pape traduite en français sur Zenit.org.

     

    Angélus du 5 août 2018

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Angelus de ce dimanche 29 juillet 2018

    Lors de l’Angélus de ce dimanche 29 juillet 2018, devant les quelques milliers de personnes rassemblées Place Saint-Pierre malgré une chaleur écrasante, le Pape François s’est appuyé sur le récit de la multiplication des pains pour inviter à la solidarité.

    Commentaire de Cyprien Viet sur Vatican.News.

    Traduction intégrale en français des paroles du Pape sur Zenit.org.

    Journée mondiale de la dignité des victimes de la traite d’êtres humains

    Traduction française des paroles du Pape après l'Angelus :

    « Demain marque la Journée mondiale contre la traite des personnes, promue par les Nations Unies. Ce fléau réduit en esclavage de nombreux hommes, femmes et enfants à des fins d'exploitation sexuelle et de travail, de trafic d'organes, de mendicité et de délinquance forcée. Même ici, à Rome. Les itinéraires de migration sont également souvent utilisés par les trafiquants et les exploiteurs pour recruter de nouvelles victimes de la traite. Il est de la responsabilité de tous de dénoncer les injustices et de s'opposer fermement à ce crime honteux. »

  • Angelus de ce dimanche 22 juillet 2018

    Voir, avoir de la compassion et enseigner : ce sont les trois verbes qui caractérisent le pasteur et sur lesquels le Pape François est revenu dans son commentaire de l’Évangile. Sans Jésus, il est impossible de bien s’orienter dans la vie.

    Compte rendu de Xavier Sartre sur Vatican.News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Angelus de ce dimanche 15 juillet 2018

    Vidéo KTO mise en ligne dès que disponible

    Le disciple missionnaire, prêtre ou baptisé, a « un unique centre de référence qui est la personne de Jésus ». Fort de son amour et de sa Parole, sans appuis, ni faveurs, il ne doit pas se décourager d’annoncer l’Évangile, même s'il lui arrive de ne pas être entendu. En ce dimanche 15 juillet, le Pape a parlé du style missionnaire à l’occasion de la prière de l’Angélus.

    Compte rendu de Marie Duhamel à lire sur Vatican.News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Angelus de ce dimanche 8 juillet 2018

    Avant la prière de l’Angélus ce dimanche 8 juillet, le Pape François est revenu sur l’incrédulité que les enseignements de Jésus provoquèrent chez ses contemporains, développant une méditation sur les manières « souvent surprenantes », par lesquelles Dieu peut se manifester.

    S’appuyant sur l'Évangile du jour (Marc 6, 1-6), le Pape a rappelé comment les habitants de Nazareth passèrent de l’émerveillement à l’incrédulité à l’écoute des enseignements du Christ. Un changement d’attitude qui s’est opéré dès lors qu’ils apprirent que celui qui prêchait n’était que ce « simple charpentier, fils de Marie » qu’ils avaient vu grandir.

    Pour ces Galiléens, Jésus est d’abord charpentier, « il n'a pas étudié », mais pourtant « il prêche mieux que les scribes et fait des miracles », souligne le Pape, didactique. Hélas, poursuit-il, « au lieu de s'ouvrir à la réalité, les habitants de Nazareth sont scandalisés, car selon eux, Dieu est trop grand pour s'abaisser à parler par la voix d’un homme aussi simple ».

    Jésus devient alors pour eux « le scandale de l'Incarnation », « l'événement choquant d'un Dieu fait chair, qui pense, travaille, agit, aime, mange et dort comme un homme »...

    « Le Fils de Dieu bouscule tous les schémas humains : ce ne sont pas les disciples qui lavèrent les pieds du Seigneur, mais le Seigneur qui lavait les leurs », devenant ainsi cause de scandale et d'incrédulité, affirme le Saint-Père, « à toutes les époques, même aujourd'hui ».

    Ce renversement fait par Jésus nous engage donc tous aujourd’hui « à une vérification personnelle et communautaire », car il peut arriver à tous de nourrir des préjugés qui nous empêchent de saisir la réalité. Et c’est justement le Seigneur qui invite à adopter au contraire une attitude d'écoute humble et d'attente docile, « car la grâce de Dieu se présente souvent de manière surprenante, qui ne correspond pas à nos attentes ». « Dieu ne se conforme pas aux préjugés », a insisté le Souverain pontife depuis la fenêtre du Palais apostolique.

    L’importance de la foi prend ici tout son sens. Pour le Saint-Père, « beaucoup de baptisés vivent comme si le Christ n'existait pas, répétant les gestes et les signes de la foi, sans parvenir à  une réelle adhésion à la personne de Jésus et de son Évangile », a-t-il déploré, souhaitant de tout son cœur que Dieu parvienne « à dissoudre en chacun la dureté de cœur et l’étroitesse des esprits ».

    Source : Vatican.News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Angelus de ce dimanche 24 juin 2018

    A l'occasion de la prière de l’Angélus de ce dimanche 24 juin, le Pape a proposé place Saint Pierre une réflexion sur le mystère de la naissance, s’appuyant sur celle de Saint Jean-Baptiste dans les Écritures.

    Dans l’Évangile selon Saint Luc cité par le Pape François depuis la fenêtre du palais apostolique, l'annonce de la naissance de  Jean-Baptiste laisse Zacharie incrédule « parce que les lois naturelles ne le permettaient pas ». Ainsi apparait que « Dieu ne dépend pas de notre logique et de nos capacités humaines limitées ». Tout l'événement de la naissance de Jean-Baptiste est donc entouré d'un joyeux sentiment « d'étonnement, de surprise et de gratitude » que le Pape assimile « au mystère de la naissance ».

    Insistant sur l’importance de ces sentiments de joie, d’étonnement, de surprise et de gratitude, véritables « âmes de la foi », le Souverain Pontife a loué toutes les variables de l’existence humaine « qui ne peuvent être ni prévues ni contrôlées ». Et ce, malgré une époque qui a tendance à tout planifier, a-t-il relevé.

    « Plus on en sait et plus l’on reste étonné et fasciné ! », s’est donc réjoui le Saint-Père, car « la vie d'une personne dépasse toujours nos modèles et nos propres attentes »: elle est « don de Dieu ».

    Enfin, le Pape a surtout appelé chacun à demeurer toujours plus conscients « que dans la génération d'un enfant, les parents agissent comme des collaborateurs de Dieu ». Chaque parent est ainsi porteur d'une « mission sublime qui fait de chaque famille un sanctuaire de la vie ».

    Ces paroles du Pape François sur l'importance de la vie, de la conception à la naissance, résonnent tout particulièrement en ce 24 juin, veille de deux jours du Congrès sur la bioéthique mondiale à l'Académie pontificale pour la vie. Ces travaux présidés par Mgr Vincenzo Paglia, président de cette Académie pontificale, pencheront sur le rôle de l'éducation dans les problématiques de bioéthique, ainsi que sur « la santé maternelle et infantile ».

    Source : Vatican.News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

    angelus,pape,françois,nativite,jean baptiste,beatification,chiquitunga,maría felicia de jesús sacramentado

    Bse María Felicia de Jesús Sacramentado (1925-1959)

    Après la prière de l'Angelus, le Pape a salué la béatification au Paraguay, ce samedi 23 juin, de Sœur Maria Felicia de Jésus au Saint-Sacrement (au siècle : Maria Felicia Guggiari Echeverría), moniale professe de l’Ordre des Carmélites Déchaussées, rappelant que son papa l’appelait – comme les Paraguayens aussi aujourd’hui encore – « la Chiquitunga », ce qui signifie « utile, simple, modeste » : un modèle que le Pape a proposé aux jeunes.

    Précisions et biographie sur Zenit.org.

  • Angelus de ce dimanche 17 juin 2018

    En ce onzième dimanche du temps ordinaire, le Pape François a commenté l’Évangile du jour (Mc, 4, 26 à 34) : « C’est la plus petite de toutes les semences, mais quand elle grandit, elle dépasse toutes les plantes potagères ».

    Commentaire à lire sur Vatican.News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

    Bse_Carmen-Rendiles-Martinez_1b.jpg

    Après la prière de l'Angélus, le Pape a évoqué la béatification samedi 16 juin dans la capitale du Venezuela de Mère Carmen Rendíles Martínez, fondatrice de la Congrégation des Siervas de Jesus de Venezuela : « une fidèle disciple du Seigneur » qui, au siècle dernier, « a servi avec amour dans les paroisses, les écoles et auprès des plus démunis ». Il a demandé aux fidèles de confier leurs prières pour le peuple vénézuélien à l'intercession à la nouvelle bienheureuse.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Angelus de ce dimanche 10 juin 2018

    Devant les fidèles réunis comme tous les dimanches place Saint-Pierre, le Pape François est revenu sur deux types d’incompréhensions auxquelles Jésus a été confronté : celle des scribes et celle de son propre entourage.

    Compte rendu de Joris Bolomey sur Vatican.News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

    À l’issue de la prière de l’Angélus, le Pape a adressé un message au diocèse d’Agen en France, où se tient ce dimanche à 15h la béatification de Mère Marie de la Conception, au siècle, Adèle de Batz de Trenquelléon, la fondatrice de la Congrégation des Filles de Marie Immaculée :

    « Aujourd'hui, à Agen, en France, est proclamée Bienheureuse Sœur Marie de la Conception, au siècle Adélaïde de Batz de Trenquelléon. Elle a vécu entre les XVIIIe et XIXe siècles, et a fondé les Filles de Marie Immaculée, appelées Marianistes. Nous louons le Seigneur pour sa fille qui Lui a consacré sa vie et au service de ses frères. Des d'applaudissements pour la nouvelle Bienheureuse, des applaudissements, tous. »

  • Angelus de ce dimanche 3 juin 2018

    En cette solennité du Corpus Domini, célébrée aujourd'hui dans de nombreux pays, dont l’Italie, le Pape François est revenu sur le mystère Eucharistique lors de l’Angélus du dimanche 3 juin.

    « Chaque fois que nous célébrons l'Eucharistie, à travers ce sacrement si sobre et solennel, nous faisons l'expérience de la Nouvelle Alliance, qui réalise pleinement la communion entre Dieu et nous », a d’emblée assuré le Souverain Pontife.

    Par la logique de l’Eucharistie, « nous sommes assimilés au Christ, nous recevons son amour en nous, non pas pour le garder jalousement, mais pour le partager avec les autres », a-t-il poursuivi.

    Par conséquent, la fête du Corpus Domini est « un mystère d'attraction pour le Christ ». Son sacrifice nous enseigne à devenir plus accueillants et disponibles pour ceux qui sont en quête de compréhension, d'aide, d'encouragement, et ceux qui sont marginalisés et seuls, a souligné le Pape.

    La présence de Jésus vivant dans l'Eucharistie devient alors, selon lui, « une porte ouverte entre le temple et la rue », « entre la foi et l'Histoire », « entre la cité de Dieu et la cité de l'homme ».

    Enfin, le Saint-Père a rappelé combien cette solennité de la Fête-Dieu, selon son acception française, exprimait « une piété eucharistique populaire » par les nombreuses processions du Saint-Sacrement, dans de nombreux pays. Le Pape lui-même participera à la procession du Saint-Sacrement à Ostie, près de Rome, à partir de 18h00 ce dimanche 3 juin, « comme le fit le Bienheureux Paul VI il y a 50 ans ».

    Source : Vatican.News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

    Après l'Angélus, le Pape a salué la béatification de Mère Maria Crocefissa dell’Amore Divino (Maria Gargani, 1892-1973) fondatrice des Apôtres du Sacré Cœur, qui a eu lieu hier à Naples (Italie).

    angelus,pape,françois,dimanche,corpus domini,procession,saint-sacrement,eucharistie

    « Hier, à Naples, a été proclamée Bienheureuse Sœur Maria Crocefissa dell’Amore Divino, au siècle Maria Gargani, fondatrice des Sœurs Apôtres du Sacré Cœur. Fille spirituelle de Padre Pio, elle a été une vraie apôtre dans le domaine scolaire et paroissial. Que son exemple et son intercession soutiennent ses filles spirituelles et tous les éducateurs. Un applaudissement pour la nouvelle bienheureuse, tous : saluons-la ! »

  • Angelus de ce dimanche 27 mai 2018


    En cette Solennité de la Sainte Trinité, que l’Église célèbre le dimanche suivant la Pentecôte, nous sommes invités à contempler le « mystère d’un Dieu qui ne cesse de nous créer, de nous racheter et de nous sanctifier » : le Pape François l’a affirmé lors de la prière de l’Angélus, qu’il a récitée depuis les fenêtres du Palais apostolique.

    Compte rendu de Manuella Affejee sur Vatican. News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

    Après la prière de l’Angélus, le Pape a évoqué la béatification à Piacenza en Italie, hier samedi 27 mai, de Sœur Leonella Sgorbati, tuée en 2006 à Mogadiscio en Somalie. Il a invité à prier avec lui un « Ave Maria » pour la paix en Afrique.

    « Hier à Piacenza a été proclamée bienheureuse Leonella Sgorbati, sœur Missionnaire de la Consolata, tuée en haine de la foi à Mogadiscio (Somalie) en 2006. Sa vie dépensée pour l’Évangile et au service des pauvres, ainsi que son martyre, représentent un gage d’espérance pour l’Afrique et pour le monde entier. Prions ensemble pour l’Afrique, afin qu’il y a la paix là-bas. » [Ave Maria…] « Notre Dame d’Afrique, prie pour nous. »

    Bse_Leonella-Sgorbati_4.JPG

  • Angelus du Dimanche des Rameaux

    À l’issue de la Messe des Rameaux, le Pape a adressé quelques mots au moment de l’Angélus. Il a expliqué que cette journée diocésaine des jeunes représentait une étape vers le Synode d’octobre et les JMJ de Panama en janvier 2019.

    Compte rendu sur Vatican.News.

  • Angelus de ce dimanche 18 mars 2018

    La croix de Jésus n’est pas « un objet ornemental », ni un « accessoire de mode », mais « un signe religieux à contempler et à comprendre » : le Pape François l’a rappelé au cours de sa catéchèse ce dimanche 18 mars 2018, peu avant de réciter la prière de l’Angélus depuis les fenêtres du Palais apostolique, devant des milliers de fidèles réunis Place Saint Pierre. Commentant l’Evangile de ce dimanche, le Pape a longuement évoqué le sens profond de la mort et de la résurrection du Christ, à la lumière de l’image utilisée par Jésus lui-même : celle du grain de blé.

    Compte rendu de Manuella Affejee sur Vatican.News.

    Texte intégral des paroles du Pape avant et après l'Angelus (Zenit.org).

  • Angélus du dimanche 11 mars 2018

    Le Pape François a récité ce dimanche 11 mars 2018 la prière de l’Angélus depuis le balcon du palais apostolique. Dans sa méditation devant les fidèles rassemblés sur la Place Saint-Pierre, le Saint-Père est revenu sur l’Évangile de ce quatrième dimanche de Carême, dimanche de la joie.

    Compte rendu de Joris Bolomey sur Vatican.News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Angelus de ce dimanche 4 mars 2018

    Le Pape François a récité ce dimanche 4 mars 2018 la prière de l’Angélus depuis le balcon du palais apostolique. Dans sa méditation, le Saint-Père est revenu sur l’Évangile de ce troisième dimanche de Carême, où Saint Jean relate l’épisode où Jésus chasse les marchands du Temple de Jérusalem.

    Compte rendu d'Olivier Bonnel sur Vatican.News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Angelus de ce dimanche 25 février 2018

    À l’occasion de la prière de l’Angélus, devant les fidèles rassemblés sur la Place Saint-Pierre, le Pape François est revenu sur la scène évangélique de la Transfiguration, montrant que Jésus avait ainsi offert aux disciples une préfiguration de sa Résurrection.

    Compte rendu de Cyprien Viet à lire sur Vatican.News.

    Texte intégral des paroles du Pape (avant l'Angelus) traduites en français sur Zenit.org.

    Au terme de la prière de l’Angélus, le Pape s’est exprimé au sujet de la situation en Syrie, dans un contexte d’aggravation des combats autour de Damas.

    Texte intégral des paroles du Pape (après l'Angelus) traduites en français sur Zenit.org.

  • Angelus de ce dimanche 18 février 2018

    En ce premier dimanche de Carême, le Pape a expliqué combien ces quarante jours de « pénitence » avant Pâques représentaient l’occasion inespérée de s’engager « aussi joyeusement que sérieusement », pour lutter contre l’esprit du mal, et ainsi renouveler « la grâce de son baptême ».

    Compte rendu de Delphine Allaire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Angelus du dimanche 11 février 2018


    Ce n’est pas la maladie qui rend impur, mais bien le péché : le Pape l’a affirmé ce dimanche 11 février 2018, jour où l’Eglise fête Notre-Dame de Lourdes, et célèbre la Journée mondiale du malade. Avant l’Angélus récité devant des milliers de fidèles réunis sur une Place Saint Pierre inondée de soleil, le Souverain Pontife s’est attardé sur l’Evangile de ce jour : la guérison d’un lépreux par Jésus, le médecin des corps et des âmes (Mc 1, 40-45).

    Compte rendu de Manuella Affejee à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

    Au terme de la prière de l’Angélus, le Pape François a symboliquement ouvert les inscriptions pour les prochaines Journées mondiales de la jeunesse. C’est entouré de deux jeunes, et pourvu d’une tablette tactile que le Pape s’est inscrit symboliquement « comme pèlerin », aux prochaines Journées mondiales de la jeunesse, qui auront lieu dans un an, au Panama. « J’invite tous les jeunes du monde entier à vivre avec foi et enthousiasme cet événement de grâce et de fraternité, soit en se rendant au Panama, soit au sein de leurs propres communautés », a-t-il déclaré.

    Compte rendu de Manuella Affejee à lire sur Vatican News.

  • Angelus du dimanche 4 février 2018

    Ce dimanche 4 février, le Pape François a invité chaque fidèle « à planter sa tente parmi les personnes pour apporter, à tous, les paroles régénératrices de Jésus, le médecin des âmes et des corps ».

    Commentaire de Marie Duhamel à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

    Au terme de la prière de l’Angélus, le Pape François a annoncé la convocation, le vendredi 23 février, d’une journée de prière et de jeûne pour la paix : « Devant la poursuite tragique de situations de conflit dans différentes parties du monde, j’invite tous les fidèles à une Journée spéciale de prière et de jeûne pour le paix le 23 février prochain, vendredi de la Première semaine du Carême ».

    Commentaire de Cyprien Viet à lire sur Vatican News.

    Bx_Teresio-Olivelli_1a.jpg

    Par ailleurs, en évoquant la Journée pour la Vie organisée ce dimanche en Italie, il s’est attristé du manque de personnes mobilisées sur ces enjeux. Il a également évoqué la béatification samedi à Vigevano, au nord de l’Italie, du jeune Teresio Olivelli (1916–1945), laïc italien tué en haine de la foi au camp nazi de Hersbruck : « Il a donné témoignage du Christ dans l’amour envers les plus faibles, et il s’unit à la longue ligne de martyrs du siècle dernier. Que son sacrifice héroïque soit une semence d’espérance et de fraternité, surtout pour les jeunes. »

    Commentaire de Cyprien Viet à lire sur Vatican News.