Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chemin d'Amour vers le Père - Au fil des jours

  • Nouveaux décrets de la Congrégation pour la Cause des saints

    Bx_Carlo-Acutis_et_Rutilio-Grande.jpg

    Carlo Acutis et le Père Rutilio Grande

    Carlo Acutis, décédé en 2006 à 15 ans des suites d’une leucémie foudroyante, connu pour son amour de l’Eucharistie et ses talents en informatique mis au service de l’Évangile, devrait bientôt être proclamé bienheureux, tout comme le jésuite salvadorien Rutilio Grande García. Leurs noms figurent sur les derniers décrets promulgués par la Congrégation pour la Cause des saints après avoir reçu l’approbation du Saint-Père le 21 février.

    Hier, vendredi 21 février, à l’occasion d’une audience accordée au cardinal Becciu, le préfet de la Congrégation pour les Causes des Saints, le Saint-Père a autorisé son dicastère à promulguer plusieurs décrets qui concernent :

    - le miracle attribué à l’intercession du bienheureux Lazare, dit Devasahayam, laïc et martyr, né le 23 avril 1712 dans le village de Nattalam, en Inde, et tué en haine de la foi à Aralvaimozhy, également en Inde, le 14 janvier 1752.

    - le miracle attribué à l’intercession de la bienheureuse Maria Francesca de Jésus (née Anna Maria Rubatto), fondatrice des soeurs tertiaires capucines de Loano, née à Carmagnola, en Italie, le 14 février 1844, et morte à Montevideo, en Uruguay, le 6 août 1904.

    Ces deux bienheureux pourront donc être canonisés prochainement.

    - le miracle attribué à l’intercession du vénérable serviteur de Dieu Carlo Acutis, laïc, né le 3 mai 1991 à Londres, au Royaume-Uni, et mort le 12 octobre 2006 à Monza, en Italie ; cette reconnaissance ouvre la voie à sa béatification.

    - le martyre du serviteur de Dieu Rutilio Grande García, prêtre de la Compagnie de Jésus, et ses deux compagnons laïcs, tués au Salvador, en haine de la foi, le 12 mars 1977 ; cette reconnaissance ouvre la voie à leur béatification, sans qu’un miracle ne soit nécessaire.

    - les vertus héroïques du serviteur de Dieu Emilio Venturini, prêtre diocésain, fondateur de la Congrégation des sœurs servantes de l’Addolorata, né à Chioggia, en Italie, le 9 janvier 1842 et mort dans cette même ville le 1er décembre 1905.

    - les vertus héroïques du serviteur de Dieu Pirro Scavizzi, prêtre diocésain, né à Gubbio, en Italie, le 31 mars 1884, et mort à Rome le 9 septembre 1964.

    - les vertus héroïques du serviteur de Dieu Emilio Recchia, prêtre de la Congrégation des Stigmates de Notre Seigneur Jésus Christ, né à Vérone, en Italie, le 19 février 1888, et mort dans cette même ville le 27 juin 1969.

    - les vertus héroïques du serviteur de Dieu Hiriart Pulido, laïc, né à Santiago du Chili, au Chili, le 23 juillet 1931, et mort à Milwaukee, aux États-Unis, le 15 juillet 1964.

    Ces quatre serviteurs de Dieu figureront donc d’ici peu au rang des vénérables de l’Église catholique.

    Source : Vatican News.

  • Audience générale de ce mercredi 19 février 2020

    Au cours de l’audience hebdomadaire ce mercredi, le Pape s’est arrêté sur la troisième Béatitude (Mt 5,5) : « heureux les doux, ils recevront la terre en héritage ». L’occasion pour le Saint-Père de revenir sur les vertus de la douceur, capable de défaire la colère, de sauver des amitiés, et de restaurer des liens brisés.

    Compte rendu à lire sur Vatican News.

    Texte intégral de la catéchèse du pape traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Chers frères et sœurs, ce matin nous nous arrêterons à la troisième Béatitude : Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage. La douceur se manifeste dans les moments de conflit, car c’est alors que l’on voit comment on réagit à une situation hostile. Cette Béatitude cite le Psaume 36 qui met en relation la douceur et la possession de la terre. Ces deux choses peuvent sembler incompatibles. En effet, la possession de la terre est le milieu typique du conflit. On se combat souvent pour un territoire, pour obtenir l’hégémonie sur une région. Dans les guerres, le plus fort prévaut et conquiert d’autres terres. Ici il ne s’agit pas de conquérir la terre, mais de la recevoir en héritage. Cette terre est une promesse et un don pour le peuple de Dieu et devient un signe de quelque chose de plus grand et de plus profond qu’un simple territoire. Il s’agit de la terre vers laquelle nous sommes en chemin : les cieux nouveaux et la terre nouvelle. Alors celui qui est doux n’est pas quelqu’un d’accommodant, mais le disciple du Christ qui défend la paix de cette terre nouvelle, et la relation qu’il a avec Dieu et ses dons, en gardant la miséricorde, la fraternité, la confiance, l’espérance. Et ici nous devons faire allusion au péché de colère et nous demander combien de choses nous avons détruites par la colère. Par contre, la douceur est capable de vaincre le cœur, de sauver des amitiés et tant d’autres choses. Il n’y a pas de terre plus belle que le cœur d’autrui, il n’y a pas de territoire plus beau à gagner que la paix retrouvée avec un frère. Voilà la terre qui nous est donnée en héritage ! »

    « Je salue cordialement les pèlerins venus de France et d’autres pays francophones, en particulier les diocésains du Mans avec Mgr Yves Le Saux, les diocésains de Bourges avec Mgr Jérôme Beau, les représentants de la Confédération française des travailleurs chrétiens, ainsi que les jeunes et les pèlerins de plusieurs paroisses. Chers frères et sœurs, je vous invite à demander à Dieu de nous faire le don de la douceur pour construire ensemble un monde plus fraternel. Que Dieu vous bénisse. »

    Source : site internet du Vatican.

  • J.-S. Bach (1685-1750) : Sonates & Partitas pour luth BWV 1001-1006

    Hopkinson Smith, luth baroque
     
    NB : Bien que ces œuvres aient été écrites à l'origine pour le violon, certains morceaux furent transcrits pour d'autres instruments par Bach lui-même.
    Sonata No. 1 in G minor, BWV 1001
    0:00:03 - I. Adagio
    0:03:45 - II. Fuga
    0:08:35 - III. Siciliana
    0:11:12 - IV. Presto

    Partita No. 1 in B minor, BWV 1002
    0:16:07 - I. Allemanda
    0:20:51 - III. Corrente
    0:24:51 - II. Double #1 (Out of order)
    [manque] - IV. Double #2
    0:28:21 - V. Sarabande
    0:31:42 - VI. Double #3
    0:34:07 - VII. Bourrée
    0:37:22 - VIII. Double #4

    Sonata No. 2 in A minor, BWV 1003
    0:40:59 - I. Grave
    0:45:01 - II. Fuga
    0:53:17 - III. Andante
    0:57:55 - IV. Allegro

    Partita No. 2 in D minor, BWV 1004
    1:02:38 - I. Allemanda
    1:07:37 - II. Corrente
    1:10:28 - III. Sarabanda
    1:14:04 - II. Corrente (Repeated here instead of Giga)
    [manque] - IV. Giga
    1:16:54 - V. Ciaccona

    Sonata No. 3 in C major, BWV 1005
    1:29:19 - I. Adagio
    1:32:21 - II. Fuga
    1:43:08 - III. Largo
    1:45:34 - IV. Allegro Assai

    Partita No. 3 in E major, BWV 1006
    1:50:10 - I. Preludio
    1:55:02 - II. Loure
    1:58:36 - III. Gavotte En Rondo
    2:02:01 - IV. Menuet #1
    [manque] - V. Menuet #2
    2:03:54 - VI. Bourrée
    2:06:06 - VII. Gigue
  • Méditation - Exigence évangélique

    « Quand il n'y aurait qu'une seule personne au monde que vous n'aimeriez pas comme vous-même, c'est en vain que vous vous flattez d'aimer Dieu. »

    St Claude la Colombière (1641-1682), Réflexions chrétiennes (De l'amour du prochain), in "Écrits spirituels", DDB, Coll. Christus n°9, 1982 (Deuxième édition revue et augmentée).

    Claude la Colombière,citation,amour,prochain,Dieu

    (Crédit photo : Teddy Rawpixel)

  • Angelus de ce dimanche 16 février 2020

    Depuis la fenêtre du Palais Apostolique, le pape François a commenté l’Évangile de ce 6e dimanche du Temps Ordinaire, issu du “Discours sur la montagne”, dans lequel Jésus évoque l’accomplissement de la Loi, invitant ses interlocuteurs à une approche juste des prescriptions contenues dans les Commandements donnés à Moïse. Un parcours qui part du cœur et se poursuit avec la secours de la grâce divine, comme l’a expliqué le pape.

    Compte rendu d'Adélaïde Patrignani à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du pape traduites en français sur Zenit.org.

  • F. J. Naderman (1781-1835) : 7 Sonates Progressives, Op.92 : No.6 en ré mineur

    Maria Graf, harpe

  • Méditation - douce et humble prière

    « Quand tu pries, ne recherche pas de mots compliqués, car le bégaiement simple et sans variété des enfants a souvent touché leur Père des cieux.

    Ne cherche pas à beaucoup parler quand tu pries, de peur que ton esprit ne se distraie à chercher des mots. Un seul mot du publicain apaisa Dieu et un seul cri de foi sauva le larron. La loquacité dans la prière disperse souvent l'esprit et le remplit d'images, alors que la répétition d'une même parole ordinaire le recueille.

    Si une parole de ta prière te remplit de douceur ou de componction, demeure sur elle, car alors notre ange gardien est là, priant avec nous.

    Quelque pureté que tu aies acquise, ne sois pas trop confiant ; mais approche-toi plutôt avec une profonde humilité et tu recevras une confiance encore plus grande.

    Même si tu as gravi toute l'échelle des vertus, prie pour le pardon de tes péchés. Écoute Paul dire, en parlant des pécheurs : "Je suis le premier d'entre eux" (1 Tim 1,15).

    L'huile et le sel assaisonnent la nourriture ; la tempérance et les larmes donnent des ailes à la prière. Si tu es revêtu de douceur et libre de toute colère, tu n'auras pas à peiner beaucoup pour délivrer ton esprit de la captivité. »

    St Jean Climaque (+ v.649), L’Échelle Sainte (Vingt-huitième Degré, 9 à 15), Spiritualité Orientale n°24, Abbaye de Bellefontaine, 1978.

    Jean Climaque,echelle,sainte,prière,douceur,humilité,componction,tempérance,larmes,péchés,ange gardien

    (Crédit photo)

  • "Querida Amazonia", "Chère Amazonie" l'exhortation post-synodale sur l'Amazonie rendue publique

    L'exhortation post-synodale sur l'Amazonie a été rendue publique. Le document trace de nouvelles voies d'évangélisation, pour la protection de l'environnement et le salut des pauvres. Le pape François espère un nouvel élan missionnaire et encourage le rôle des laïcs dans les communautés ecclésiales.

    Commentaire d'Alessandro Gisotti à lire sur Vatican News.

    Texte intégral (version française) sur le site internet du Vatican.

    "Chère Amazonie" - Conférence de presse

  • Audience générale de ce mercredi 14 février 2020

    Ce mercredi 12 février, le pape François a poursuivi son « voyage dans les Béatitudes » avec les pèlerins venus écouter sa catéchèse en Salle Paul VI. Cette fois-ci, c’est la deuxième béatitude qui a été explorée : “Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés” (Mt 5,4).

    Commentaire d'Adélaïde Patrignani à lire sur Vatican News.

    Texte intégral de la catéchèse du pape traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, dans notre parcours avec les Béatitudes, nous méditons aujourd’hui sur la deuxième : Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés. Il s’agit d’une attitude centrale dans la spiritualité chrétienne que les Pères du désert appelaient la douleur intérieure qui ouvre à une relation vraie avec le Seigneur et avec le prochain. Dans les Saintes Ecritures, les pleurs peuvent avoir deux significations. D’une part, les pleurs peuvent être dus à la mort ou à la souffrance de quelqu’un. En effet, le deuil est un chemin d’amertume, mais utile pour ouvrir les yeux sur la vie et sur la valeur sacrée et irremplaçable de toute personne. D’autre part, les pleurs sont le signe du mal commis, du bien non fait et de la trahison de la relation avec Dieu. C’est le thème difficile, mais vital des erreurs personnelles à affronter. Nous pensons aux pleurs de saint Pierre qui le conduisent à un amour nouveau et authentique. Comprendre donc le péché est un don de Dieu, c’est une œuvre de l’Esprit Saint. Ainsi, la vie chrétienne trouve sa meilleure expression dans la miséricorde. »

    « Je salue cordialement les pèlerins de langue française, les groupes venus de France, particulièrement l’aumônerie diocésaine d’Auch, accompagnée par S.E. Monseigneur Maurice Gardès et les jeunes venus de Marseille. Sage et bienheureux est celui qui accueille la douleur liée à l’amour car il recevra le Consolateur, c’est-à-dire l’Esprit Saint, tendresse de Dieu qui pardonne et corrige. Que le Seigneur fasse de nous des hommes et des femmes de miséricorde et de compassion ouverts à un amour généreux. Que Dieu vous bénisse ! »

    Source : site internet du Vatican.

  • Antonio Vivaldi (1678-1741) : Sonate No.5 en mi mineur - II. Allegro

    Francois Rabbath, Double basse

  • Méditation - Semez l'amour

    « Y adonde no hay amor, ponga amor y sacara amor : Là où il n'y a pas d'amour, mettez l'amour et vous extrairez l'amour. »

    St Jean de la Croix (1542-1591), Lettre à Maria de la Encarnacion de Ségovie, in "Obras del mistico Doctor San Juan de la Cruz...", Édition du P. Gerardo de San Juan de la Cruz, T.III, Tolède, 1912-1914.

    desert_fleur_10a.jpg

    (Crédit photo)

  • Mercredi 12 février 2020

     
    (fête reportée au 17 février au nouveau calendrier :
    St Alexis Falconieri et les fondateurs des Servites)

    sept-saints-fondateurs-servites.jpg

  • Accompagnement pour le Carême

    careme2020a.jpg

    Nous nous approchons du Carême : 40 jours pour cheminer vers Pâques, 40 jours pour nous tourner vers Dieu. Ce temps nous rappelle les 40 jours que Jésus passa au désert pour préparer sa mission. De même, le Carême est, pour nous, comme un désert où nous mesurons tout ce qui est mal en nous. Pendant quarante jours, nous sommes donc invités à éloigner ce mal qui nous tente si souvent. De quelle manière ? En priant, en pratiquant la charité, en faisant des petits sacrifices. À travers ces actes, nous sommes invités à une véritable conversion pour nous rapprocher de Dieu et c'est là l'essentiel d'un vrai Carême.

    Le Carême est aussi un temps de grâce, où Dieu nous conduit pour nous parler au cœur. Écoutons-le et reconnaissons que les déserts dans nos propres vies ne manquent pas : la monotonie du quotidien, l'adolescent qui prend ses distances, la parole de notre conjoint que nous attendons et qui manque, les moments où l'on éprouve la solitude même au milieu des autres, la maladie qui persiste, le travail qui ne vient pas… C'est là, et pas ailleurs, que Dieu nous donne rendez-vous ! À nous de supplier pour obtenir la grâce de pouvoir choisir le pardon plutôt que la rancune, de choisir la vie plutôt que la désespérance, d’accueillir les contrariétés comme des bénédictions, car Dieu ne peut permettre des souffrances inutiles.

    Alors, pendant ce temps au désert, le Secrétariat des Œuvres du Sacré-Cœur à Paray-le-Monial vous propose de cheminer ensemble avec confiance, abandon et amour vers la lumière de Pâques. Pour fortifier votre foi et propager la Parole et la lumière de Dieu, le Secrétariat vous propose de commander et offrir autour de vous des feuillets de prière du Carême 2020.

    Vous pourrez vous les procurer en cliquant ICI.

    Ce feuillet de prière pour le Carême 2020 tient dans une enveloppe, dans votre sac, votre poche, dans votre livre de prière. Vous êtes invités à le diffuser autour de vous (famille, paroisse, groupe de prière, aumônerie d’hôpital, maison de retraite, école…). "Donne-nous, Seigneur, un coeur nouveau, mets en nous, Seigneur, un esprit nouveau".

    Nous vous souhaitons un très beau carême et un très beau chemin de foi.

    La communauté du Secrétariat des Œuvres du Sacré Cœur vous assure de sa prière à votre intention.
  • Angelus de ce dimanche 9 février 2020

    Ce dimanche, le Pape est revenu sur l’Évangile du jour selon saint Mathieu : « Vous êtes le sel de la terre (…) Vous êtes la lumière du monde », lorsque Jésus recourt à un « langage symbolique » pour indiquer à ceux qui veulent le suivre, ici ses disciples, « certains critères pour vivre la présence et témoigner dans le monde ».

    Compte rendu à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Hildegard von Bingen : Caritas abundat in omnia

    Kingdom of Navarre, Maite Itoiz & John Kelly
    (Album Elfenthal - An Ancient Story)
     
    Caritas abundat in omnia
    de imis excellentissima super sidera
    atque amantissima in omnia
    quia summo regi osculum pacis dedit.
  • Méditation - Compassion et bienveillance

    « Je vous conjure de ne dire jamais mal du prochain, ni rien qui tant soit peu le puisse offenser. Il ne faut pas toutefois favoriser le mal, le flatter ou le couvrir, mais parler rondement et dire franchement mal du mal, et blâmer les choses blâmables, quand l'utilité de celui de qui l'on parle le requiert ; car en cela, Dieu est glorifié. Et surtout, blâmer le vice et épargner le plus que l'on peut la personne à laquelle il est, d'autant plus que la bonté de Dieu est si grande, qu'un moment seul suffit pour impétrer [obtenir] sa grâce. Et qui pourra assurer que celui qui était hier pécheur et méchant, le soit aujourd'hui ?

    Quand nous regardons les actions du prochain, voyons-les dans le biais qui est le plus doux, et quand nous ne pouvons excuser ni le fait ni l'intention de celui que, d'ailleurs, nous connaissons être bon, n'en jugeons point, mais ôtons cela de notre esprit et laissons le jugement à Dieu. Quand nous ne pouvons excuser le péché, rendons-le au moins digne de compassion, l'attribuant à la cause la plus supportable, comme à l'ignorance ou infirmité. La charité craint de rencontrer le mal, tant s'en faut qu'elle l'aille chercher. »

    St François de Sales, Lettre à Sainte Jeanne de Chantal, 1605-08 (Lettre 508, T.XIV édition d'Annecy).

    François de Sales,médisance,compassion,bienveillance,charité,prochain

    (Crédit photo)

  • Du 7 au 15 février, neuvaine à St Claude La Colombière

    Saint_Claude-neuvaine_1a.jpg

    Neuvaine à Saint Claude
    Disciple du Sacré-Coeur
    sur le site du Sanctuaire du Sacré-Coeur, Paray-le-Monial