Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 février 2015

Qui sont les chrétiens d'Orient ? Une lecture d'actualité : "Communautés chrétiennes du Ier siècle"

Communautés chrétiennes du Ier siècle,Edouard Cothenet,Salvator

 Communautés chrétiennes du Ier siècle
Edouard Cothenet

L'histoire des premiers temps de l'Eglise a depuis 2000 ans été maintes fois comptée, à commencer par les écrits de Flavius Josèphe et de Justin, et l'incontournable Histoire Ecclésiastique d'Eusèbe de Césarée. Elle s'est enrichie ces 70 dernières années des nombreuses découvertes historiques et archéologiques au Proche et Moyen Orient (Nag Hammadi en 1945, Qumrân entre 1947 et 1956, etc.), et les "Ecrits intertestamentaires" (La Pléiade, Gallimard) sont dans ce domaine d'une lecture passionnante. Synthèse bienvenue dans ce foisonnement de lecture, le livre rédigé par Edouard Cothenet, bibliste reconnu et déjà auteur de nombreux livres sur le sujet, est remarquable par sa grande pédagogie et son accessibilité.

A une époque particulièrement douloureuse pour les chrétiens d'Orient, et peut être plus encore pour pallier à cette indifférence manifeste des gouvernements et de certains media, il est urgent de comprendre de quel formidable dynamisme missionnaire ces communautés sont nées, et de découvrir les fondements de ces foyers du christianisme primitif, d'Ephèse à Antioche, et de Jérusalem à Corinthe, jusqu'à Rome où seront martyrisés les deux colonnes de l'Eglise que sont les Apôtres Pierre et Paul.

Parallèlement au récit des Actes des Apôtres, dont il suit la trame chronologique, l'auteur nous emmène ainsi à la rencontre des différents courants religieux des premiers siècles (Saducéens, Esséniens, ...), des groupes judéo-chrétiens (Ebionnites, Nazoréens, ...), faisant revivre pour nous les premiers envois en mission et l'organisation des premières communautés. Dans un style fluide et clair, il permet au lecteur de mieux comprendre dans quel cadre historique, politique, religieux, ces premiers chrétiens ont vécu, et essaimé sur tout le pourtour du bassin méditerranéen. Des encadrés sur quelques points particuliers, tels les "frères du Seigneur", Simon le magicien, le proconsul Gallion, la légende du "Quo vadis", ou encore l'esclavage, sont là pour éclairer des questions souvent posées ou parfois sujettes à polémique. Le récit est vivant, explicitant avec clarté et pédagogie les caractéristiques des évangiles et des lettres des apôtres - en premier lieu celles de Paul bien sûr - et c'est avec passion que l'on suit de l'intérieur le déploiement de ces premières communautés, ballottées sans cesse entre enthousiasme de l'évangélisation et persécutions romaines.

Un tableau chronologique en fin de volume permet de situer avec précision tel ou tel événement, et un cahier photographique illustre ce livre fort bien conçu, dont je ne saurais que trop recommander la lecture.

Prêtre du diocèse de Bourges, le P. Edouard Cothenet est professeur émérite à l’Institut catholique de Paris où il a enseigné l’exégèse. Grand connaisseur du monde biblique, il déploie de vrais talents de pédagogue. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages aux éditions du Cerf et chez DDB, d’une Petite vie de saint Paul et d’un ouvrage consacré aux évangiles apocryphes (Découvrir les apocryphes chrétiens, DDB, 2009).


Salvator - 300 pages - 20 €

7e édition de la Nuit des Témoins, 6 au 13 mars - AED - pour les chrétiens persécutés

Ces veillées de prière et de témoignages rendent hommage à ceux qui ont été tués parce qu’ils étaient des disciples du Christ.
Elles permettent aussi de porter dans la prière ceux qui souffrent toujours et d’écouter leur témoignage.

Venez écouter des témoins exceptionnels d'Irak, du Nigeria, du Liban et de Colombie.

Où et quand ?

Avignon : vendredi 6 mars, 20h Eglise du Sacré-Cœur avec Mgr Cattenoz
Saint Germain en Laye : dimanche 8 mars, 20h30 Eglise Saint-Germain avec Mgr Aumônier
Dijon : mardi 10 mars, 20h30, Cathédrale Saint-Bénigne avec Mgr Minnerath
Troyes : mercredi 11 mars, 20h, Eglise Saint-Bruno avec Mgr Stenger
Toulouse : jeudi 12 mars, 20h, Cathédrale Saint-Etienne avec Mgr Le Gall
Paris : vendredi 13 mars, 20h, Cathédrale Notre-Dame de Paris

Qui sont les grands témoins ?

L’AED invite des grands témoins pour honorer les martyrs de la foi, prêtres, religieuses, religieux et laïcs engagés ayant perdu la vie ces derniers mois par fidélité au Christ. Au cours de la Nuit des témoins, ils donneront leur témoignage sur la réalité de la situation des chrétiens dans leur pays respectif :

Mgr Sleiman, Irak
Archevêque latin de Bagdad

Mgr Kaigama, Nigeria
Archevêque de Jos, Président de la Conférence des Evêques du Nigeria

Sœur Hanan Youssef, Liban
religieuse du Bon-Pasteur, en charge de réfugiés syriens et irakiens à Beyrouth

P. Bernardo Colmenares, Colombie
prêtre diocésain colombien

Tous renseignements sur le site de l'AED (Aide à l'Eglise en Détresse).

Couronnée d'étoiles

Chorale de Grenoble

Nous te saluons, ô toi Notre Dame
Marie, Vierge Sainte que drape le soleil
Couronnée d'étoiles, la lune est sous tes pas
En toi nous est donnée l'aurore du Salut

1 - Marie Ève nouvelle et joie de ton Seigneur,
Tu as donné naissance à Jésus le Sauveur.
Par toi nous sont ouvertes, les portes du jardin
Guide-nous en chemin, étoile du matin.

2 - Tu es restée fidèle, Mère au pied de la Croix,
Soutiens notre espérance et garde notre foi.
Du côté de ton Fils, tu as puisé pour nous,
L'eau et le sang versés qui sauvent du péché.

3 - Quelle fut la joie d'Ève lorsque tu es montée,
Plus haut que tous les anges, plus haut que les nuées,
Et quelle est notre joie, douce Vierge Marie
De contempler en toi la promesse de vie.

4 - Ô Vierge Immaculée, préservée du péché,
En ton âme en ton corps, tu entres dans les cieux.
Emportée dans la gloire, sainte Reine des Cieux,
Tu nous accueilleras, un jour auprès de Dieu.

Méditation 1ère semaine de Carême : humilité et sainteté (6)

« L'histoire de l’Église catholique, cette mère féconde de toutes les grandes institutions, raconte par des témoignages dont la voix ne peut plus se taire la puissance créatrice de l'humilité. Prenez tous les saints qui ont marqué leur passage dans l'humanité par des œuvres fécondes ; la grandeur de leurs œuvres a pour mesure la grandeur de leurs abaissements. J'affirme qu'il n'y a pas dans le christianisme une chose vraiment grande et vraiment efficace qui n'ait été produite par des humbles. Peut-être à la surface il y a des orgueilleux, mais au fond il se trouve des humbles : les superbes font le bruit en recueillant la gloire ; les humbles seuls font les choses en recueillant l'opprobre : c'est que seuls ils ont le germe de la fécondité : et célèbres ou ignorés, applaudis ou insultés, vainqueurs ou vaincus, ils produisent ; et leurs œuvres font le progrès du monde. Vaincus ! les saints le paraissent souvent ; mais en définitive, ils triomphent toujours ; car Dieu est avec eux, assurant au sein de leurs plus apparentes défaites leurs plus réelles victoires. »

R.P. C.J. Félix s.j. (1810-1891), Le Progrès par le christianisme - Conférences de Notre-Dame de Paris, Année 1858 (Troisième conférence : le progrès moral par l'humilité chrétienne), 4e édition, Paris, Librairie d'Adrien Le Clere et Cie, s.d.

Saint_Vincent_de_Paul_gravure4b.jpg

Samedi 28 février 2015

Samedi des Quatre-Temps de Printemps

27 février 2015

Chrétiens d’Orient : Nulle persécution ne peut être commise au nom de Dieu

ciric_orient_550.jpgProfondément choqués et attristés face au drame vécu par des milliers de chrétiens en Syrie ces derniers jours, nous voulons manifester notre entière solidarité avec les Églises locales et les assurer des prières ferventes des catholiques de France.

En lien régulier avec les autorités religieuses et les acteurs humanitaires chrétiens, nous savons combien sont particulièrement inhumaines les situations subies par les chrétiens d’Orient.

En Irak, en Syrie, ces persécutions et ces exodes durent depuis de trop nombreuses années. Il est urgent que le sort de ces milliers d’hommes, de femmes et d’enfants martyrisés en raison de leur foi soit enfin pris en compte.

Encore une fois, nous redisons que nulle persécution ne peut être commise au nom de Dieu.

Monseigneur Georges Pontier
Archevêque de Marseille
Président de la Conférence des Évêques de France

Son Éminence le Cardinal André Vingt-Trois
Archevêque de Paris
Ordinaire des catholiques de rite oriental en France

Source : Eglise catholique en France. Photo P.RAZZO/CIRIC.

L’EI s’attaque à l’Histoire - Un nouvel acte barbare

Aux côtés des exactions perpétrées par le groupe terroriste Etat Islamique (EI), dont la barbarie atteint de sommets, il est une autre facette de la folie des membres de cette organisation : s’attaquer à la culture et à l’Histoire.

Le groupe djihadiste EI a publié une nouvelle vidéo sur les réseaux sociaux, dans laquelle certains de ses membres détruisent les collections archéologiques d’un musée à Ninive, dans le nord de l’Irak. Des sculptures assyriennes, dont certaines pouvant dater de 7 siècles avant notre ère, des reproductions et des plâtres sont renversés sur le sol et sont fracassés à coups de marteau. Et pour que rien ne subsiste, les parties intactes sont achevées à la masse et au marteau-piqueur.

Les images sont édifiantes et sont accompagnées d’un commentaire « justifiant » cette destruction. Pour les djihadistes, ce saccage  a pour but de respecter l’injonction du prophète qui, à son retour de La Mecque, aurait demandé à sa communauté de retirer les statues et reliques, jugées idolâtres, car elles constitueraient des objets d’adoration. En quelques minutes, ce sont des millénaires d’Histoire qui ont été effacés, comme les fameux taureaux ailés qui servaient à garder l’entrée des palais assyriens. Selon des experts, les pièces dont on voit la destruction sur la vidéo comprennent des originaux, des reconstitutions autour de fragments et des copies. Beaucoup proviennent des ères assyriennes et parthiennes, datant de plusieurs siècles avant l’ère chrétienne.

Ce n’est pas la première fois que les extrémistes islamistes s’en prennent à des monuments historiques. En 2012, plusieurs tombeaux et mausolées anciens avaient été saccagés à Tombouctou. Plus récemment, plus 8.000 livres rares ont été brûlés, dimanche 22 février, dans la bibliothèque de Mossoul, en Irak.

L’UNESCO pour une réunion de crise du Conseil de sécurité

Face à la destruction de ces joyeux de l’Histoire de l’humanité, la directrice générale de l’UNESCO a demandé une réunion de crise du conseil de sécurité des Nations unies. « Cette attaque est bien plus qu’une tragédie culturelle, c’est également une question de sécurité parce qu’elle alimente le sectarisme, l’extrémisme violent et le conflit en Irak », a estimé Irina Bokova. Et d’ajouter : « C’est pourquoi j’ai immédiatement contacté le président du Conseil de sécurité pour lui demander de convoquer une réunion d’urgence du conseil sur la protection du patrimoine irakien en tant qu’élément faisant partie intégrante de la sécurité du pays ».

Il faut dire qu’il y a urgence puisque quelque 1.800 sites archéologiques irakiens se situent dans la zone contrôlée par l’EI.

J.J.D.

Source : InfoCatho.be.

 

L’Œuvre d’Orient condamne la nouvelle destruction d’œuvres d’art à Mossoul.

Mgr-Gollnisch_2.jpgIl serait urgent d’élaborer la notion de crime culturel contre l’humanité.

Mgr Pascal Gollnisch

Source : L'Oeuvre d'Orient.

 

A l'adresse de nos gouvernants

Loin de moi l'idée de nier la barbarie de ces destructions perpétrées par les membres de l'EI, qui s'attaquent au patrimoine historique de notre humanité.
Mais je suis pour le moins surpris - je devrais dire scandalisé - d'entendre des sommités de la république, ministres ou députés, qui se réclament ouvertement des "valeurs" nées de la révolution française de 1789, s'indigner à grands cris de ces dégradations. Ont-ils donc oublié les destructions innombrables de biens religieux commises par les révolutionnaires, dont ils se disent les enfants ? Statues, retables, tableaux, reliquaires, orfèvrerie et objets liturgiques, mobilier d'église, bibliothèques monastiques, incunables et parchemins inestimables, ... la liste est longue, et tant de villes et de villages en gardent encore aujourd'hui les stigmates, au porche des églises...
Messieurs qui vous réclamez de cette révolution sanguinaire, dévastatrice et liberticide, ayez la décence de vous taire.

Frans-Joseph Krafft (1721-1795) : Motet "De profundis"

Il Fondamento & La Sfera del canto - Dir. Paul Dombrecht

Méditation 1ère semaine de Carême : humilité et sainteté (5)

« J'admire cette sagesse vraiment divine qui commence dans l'homme par un abaissement volontaire toute restauration morale. Le retour au bien, dans l’Église, s'accomplit dans la confession : or, la confession est une double humiliation : elle abaisse le corps dans une prostration, et l'âme dans un aveu. Par ce double abaissement l'homme se relève ; il se réhabilite devant Dieu, devant les hommes, devant lui-même. Par là, vous pouvez juger de l'aveuglement des réformateurs qui, en supprimant la confession, ont supprimé ces abaissements sublimes qui rendent à l'homme, même après ses dégradations, toute sa vraie grandeur. Ah ! regardez sur nos autels : voici devant vous des pécheurs transfigurés par le miracle du repentir : ils sont grands de tous leurs abaissements ; du milieu de la gloire qui resplendit autour de ce front qu'a prosterné leur humiliation, ils vous disent avec ce mot du réparateur le secret de leur grandeur : Celui qui s'abaisse sera exalté. Ils étaient notre scandale, ils sont devenus notre édification ; ils étaient des personnifications de la décadence morale par le prodige de leurs prévarications, ils sont devenus les modèles de notre progrès moral par le prodige de leurs vertus ; pourquoi ? pour cette seule raison : ils se sont abaissés. »

R.P. C.J. Félix s.j. (1810-1891), Le Progrès par le christianisme - Conférences de Notre-Dame de Paris, Année 1858 (Troisième conférence : le progrès moral par l'humilité chrétienne), 4e édition, Paris, Librairie d'Adrien Le Clere et Cie, s.d.

humilité,sainteté,repentir,confession,vertus,grandeur,perfection

Vendredi 27 février 2015

Vendredi des Quatre-Temps de Printemps

St Gabriel de l'Addolorata (de la Mère des Douleurs)
religieux, confesseur passionniste

Saint_Gabriel-de-l-Addolorata_3b.jpg

Calendrier liturgique et sanctoral

La Neuvaine - Neuf mois de prière pour la France (16ème semaine)

La Neuvaine,Neuf mois,prière,France,Méditation,abbé,Eric Iborra

16e semaine - Méditation du Père Jean-Emmanuel de Gabory

Disponible également en téléchargement ici.

Nouvelles de nos frères et soeurs au Niger (rappel) : Mgr Aillet invite à la solidarité, la prière et l’aide concrète

Niger-2015_550.jpg

Dans un communiqué publié le vendredi 30 janvier 2015, Mgr Aillet invite à la solidarité, la prière et l'aide concrète en faveur des chrétiens du Niger qui subissent actuellement des actes de violence et de haine au nom de leur Foi. Cette proximité qu'il manifeste est d'autant plus forte que l'archevêque de Niamey au Niger, Mgr Michel Caratateguy est originaire du Pays basque.

Chers amis,
 
En ces jours d’épreuves et de souffrances pour les chrétiens du Niger, victimes de barbarie, je voudrais exprimer ici ma compassion et ma prière à toutes les personnes qui vivent cette situation, à cause de leur Foi et de la folie des hommes.
 
Notre proximité dans leur souffrance est d’autant plus grande que notre responsabilité est engagée, parce que comme chrétiens nous souffrons avec toute l’Eglise dans ses membres blessés. Parce qu’occidentaux, nous déplorons qu'une nation, au nom d'une fausse conception de la liberté, oublie de respecter la chose sacrée, tandis que les auteurs des actes de violence à l'encontre de nos frères ne manquent pas quant à eux, d'associer les chrétiens à cette culture qui a pourtant rejeté ses racines chrétiennes.
 
Cet élan qui nous pousse à témoigner de notre solidarité envers les chrétiens du Niger est d’autant plus spontané pour les membres de notre communauté que l’archevêque de Niamey, Mgr Michel Cartateguy, est originaire d’Hasparren, une ville de notre diocèse qui, au cours de l'Histoire, a donné cinq évêques à l’Eglise.
 
A l’exemple de cet élan missionnaire qui a guidé notre frère dans son apostolat, et malgré les difficultés, prenons la mesure de notre propre engagement. A cette « apostasie tranquille » et cette prétendue liberté d’expression qui se rit de tout, dont nous souffrons en Occident et qui met en péril nos frères chrétiens en Orient et en Afrique, que pouvons-nous opposer ? La Foi, parce que la seule arme du chrétien c’est la prière, la Charité, parce son seul combat c’est l’Amour, et l’Espérance, parce qu’aux jours de déluge, elle est la colombe qui revient vers l’arche annonçant que la terre est proche.
 
Aussi j’invite tous les membres de notre communauté ecclésiale à s’associer à ma prière pour nos frères et soeurs du Niger, et leur témoigner notre proximité par des œuvres concrètes de solidarité. A cet effet, vous trouverez ci-dessous un appel au don émanant de l’Eglise catholique au Niger.
 
Chers amis, œuvrons ici et maintenant pour que la Charité unisse nos cœurs au diapason de ceux de Jésus et Marie, seuls capables d’alléger nos souffrances et de donner au monde la Paix.
 
+ Marc Aillet

l'Eglise Catholique au Niger lance un appel au don

Les 16 et 17 janvier 2015, les chrétiens du Niger ont subi des attaques d'une rare violence, suite aux manifestations de protestation contre les caricatures du Prophète Mohamed, réalisées par le journal français « Charlie Hebdo ». Des jeunes en furie s'en sont pris aux églises et écoles chrétiennes, à des orphelinats chrétiens, aux maisons des religieux... Les dégâts sont considérables. Tout est à reconstruire. Si vous souhaitez manifester votre solidarité pour nous aider à reconstruire, ci-dessous, voici nos références.

1. En France

Par Chèque à envoyer à : Missions Africaines, 150 cours Gambetta
69361 LYON, Cedex 07
Chèque libellé à l'ordre de : Missions Africaines
Pour l'Eglise du Niger

Par virement au compte : BANQUE POSTALE
Centre financier de Lyon, 69900 LYON CEDEX 20
Numéro 038 0063656 P / Missions Africaines
Motif : Don Eglise Catholique Niger

2. Au Niger

BANQUE INTERNATIONALE POUR L'AFRIQUE – NIGER
BIA AGENCE DE NIAMEY
BP 10 350 Niamey (NIGER)
E-mail : bia@intnet.ne
Au compte numéro : NE 0040 01001 25110400584-52
Intitulé : MISSION CATHOLIQUE
Fonds Appui Pastorale
BP 10 270 NIAMEY - NIGER

Merci pour vos dons !

source: Eglise catholique au Niger

« Ce qui se passe en ce moment au Niger et dans d’autres pays devrait constituer une interpellation forte. Nous disons tous oui à la liberté sous toutes ses formes, mais en gardant toujours en esprit que « la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres ». Avec le Pape François, nous affirmons que la liberté d’expression doit s’accompagner de réalisme et de prudence. Autant nous déplorons l’intégrisme et le terrorisme destructeur, autant faut-il également que nous dénoncions « la dictature de la pensée unique » qui constitue une autre forme d’intolérance.

La promotion de la « sacro-sainte liberté d’expression » ne devrait pas être aveugle au point d’ignorer et de nier la diversité multi culturelle et multi religieuse qui méritent considération et respect.

Nous déplorons l’amalgame fait avec raccourci par certains, qui ont vite confondu le christianisme avec l’Europe, l’Eglise avec Charlie Hebdo, qui a caricaturé de façon grossière Jésus, la Vierge Marie et le Pape. » (Cardinal Philippe Ouédraogo, 21 janvier 2015)

 

Télécharger les pièces jointes :
Qui se soucie des « pogroms » contre les chrétiens au Niger ? - La Semaine du Pays basque

Source : Diocèse Bayonne Lescar Oloron

NB : Que soit remerciée ici la fidèle lectrice qui m'a transmis cette information de son diocèse. Il n'est jamais trop tard pour agir. N'hésitez pas à faire de même, afin que soient relayés sur ce blog les appels à la prière et à l'action concrète émanant des différents diocèses en faveur de nos frères et soeurs chrétiens persécutés à travers le monde.

26 février 2015

Devant le drame qui se joue au nord est de la Syrie, prions avec Mgr Hindo, archevêque syriaque catholique d’Hassaké

26/02/2015

Alors que des centaines de familles chrétiennes fuient devant la menace de DAESH et se réfugient en ayant tout perdu à Hassaké, prions avec les mots que Mgr Hindo nous avait confiés en septembre dernier.

Mgr-Hindo_mars-2010.gif

Ô Christ,
notre Dieu crucifié et mort entre deux pécheurs pour le salut des pécheurs,
Donnez-nous,
qui portons ton Saint nom et qui sommes jetés sur la route du Golgotha,
bannis, maltraités, persécutés, et tués,
d’être à votre exemple un sacrifice agréable pour la rédemption de nos persécuteurs et le salut du monde,
Amen.

 

Source : L'Oeuvre d'Orient.

Nouvelles de nos frères et soeurs en Syrie : 350 chrétiens capturés, 15 morts et plus de 5000 déplacés

Le 26 février 2015

Les chrétiens assyriens sont plus de 350 à avoir été capturés par le groupe État Islamique dans le gouvernorat de Hassake au nord-est de la Syrie. Au moins 15 d’entre eux ont été tués. Nous publions ci-dessous les dernières nouvelles envoyées à l’AED ce matin 26 février par l’Archimandrite Youkhana, en contact avec la ville de Hassake.

« Voici les dernières mises à jour que j’ai apprises ce matin de notre contact à Hasseke:

Environ 15 jeunes Assyriens ont été martyrisés. Beaucoup d’entre eux se battaient pour défendre et protéger les villages et les familles.

Les personnes capturées viennent des villages suivants:
Tel Shamiram: 51 familles (la moyenne est de 5 personnes par famille). Aucune des familles de ce village n’a réussi à s’enfuir. Il y a eu des échanges de coups de feu entre les combattants protégeant le village et le groupe terroriste EI. On pense qu’il y a des victimes et que de nombreux Assyriens ont été tués dans le village. Pas de nouvelles sur ces familles. Elles ont très probablement été capturées et transportées au mont Abdul Aziz, une région voisine contrôlée par l’EI.
Tel Jazira: 81 personnes
Tel Gouran: 21 personnes
Tel Feytha: 5 personnes
Qabir Shamiya: 3 personnes
Tel Hormizd: 12 combattants hommes et deux femmes. Il semblerait qu’une des femmes combattantes ait été décapitée et deux combattants hommes fusillés.
13 autres combattants d’autres villages ont été capturés.

Les familles déplacées enregistrées jusqu’à hier soir étaient environ 800 à Hassake et 175 à Qamishly. Les chiffres doivent être mis à jour aujourd’hui et devraient atteindre 1 200 familles.
A présent, toutes les familles assyriennes des 35 villages de Khabour ont fui vers Hasseke ou Qamishly.
Le Père Bakos de Tel Tamar était la dernière personne à quitter la ville pour Hasseke. Seuls restent les combattants qui protègent les abords de la ville aux côtés des soldats kurdes du PYD. Dans l’espoir que la région soit libérée et que les familles puissent y revenir.

Les personnes déplacées ont besoin de matelas, de couvertures, d’oreillers, de chauffage, de vêtements, de nourriture, d’hygiène, de soins de bébé et de médicaments.

Une nouvelle non confirmée d’une autre source :
Selon une source arabe du village sunnite de Bab Alfaraj, la mosquée du village a annoncé et a appelé la population à participer à un massacre des infidèles dans la montagne de Abdul Aziz le vendredi (demain).

Archimandrite E. Youkhana* – 26. Februar 2015 07:31 »
* l’Archimandrite Youkhana travaille pour soutenir les chrétiens persécutés dans la région auprès du CAPNI: Christian Aid Program Northern Iraq

Voir l’article publié le 24 février à ce sujet: Syrie : chrétiens assyriens aux prises avec l’État Islamique

Source : AED (Aide à l'Eglise en Détresse)

Osip Kozlovsky (1757-1831) : Requiem en mi bémol mineur

USSR Ministry of Culture Somphony Orchestra, State Moscow Choir - Dir. Vladimir Yesipov

Méditation 1ère semaine de Carême : humilité et sainteté (4)

« Le malheur, le grand malheur de beaucoup d'hommes de notre temps, si vous voulez le savoir, le voici : c'est d'ignorer encore ce premier élément de perfection chrétienne. Comme nous et avec nous, tous vous voulez le progrès moral de l'humanité. Je vous adjure de répondre ici à la vérité qui vous interroge : Que vous manque-t-il par dessus tout pour entrer dans cette voie, et y entraîner les autres après vous ? pour féconder en vous-mêmes tous ces germes de grandeur que Dieu a laissés tomber de son sein au fond de vos riches natures, que faudrait-il ? Une seule chose, l'humilité. Un acte d'humilité volontaire, un seul, ferait de plus de mille d'entre vous des prodiges de vertus et des instruments de progrès. L'humiliation volontaire du repentir ferait en vous cette transfiguration, par où il faut passer pour monter vers le parfait. Mais on ne veut pas ; on se croit trop grand pour s'abaisser dans l'aveu de sa misère, et cette conviction superbe fait qu'on ne sortira jamais de sa misère. »

R.P. C.J. Félix s.j. (1810-1891), Le Progrès par le christianisme - Conférences de Notre-Dame de Paris, Année 1858 (Troisième conférence : le progrès moral par l'humilité chrétienne), 4e édition, Paris, Librairie d'Adrien Le Clere et Cie, s.d.

humilité,sainteté,perfection,grandeur,vertus,progrès,humiliation,repentir,transfiguration,misère

Saint Dominique en prière, El Greco (1541-1614)
(Collection privée - Source)

25 février 2015

Syrie : Condamnation de l’Archevêque syro-catholique d’Hassaké-Nisibi des choix « malheureux » de l’Occident après que plus de 100 otages se trouvent entre les mains des djihadistes ayant attaqué des villages chrétiens

De 120 à 140 chrétiens assyriens sont actuellement otages des djihadistes du prétendu « Etat islamique » qui a attaqué, dans la nuit du 22 au 23 février, un grand nombre de villages disséminés le long des rives de la rivière Khabur, en province de Jézirah, dans le nord-est du pays. C’est ce que confirme à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Jacques Behnan Hindo, Archevêque syro-catholique d’Hassaké-Nisibi. Les otages vivaient tous dans les villages de Tel Jazira, Tel Shamiram et Tel Gouram.

« Les djihadistes – indique l’Archevêque – ont pris le contrôle total des villages se trouvant sur la rive ouest du Khabur alors qu’hier après-midi, 24 février, tous les habitants des 22 villages disséminés le long de la rive est ont été évacués, plus de 1.000 familles chrétiennes assyriennes et chaldéennes ayant ainsi fui en direction des plus grands centres (que sont) Hassakè, Qamishli, Dirbesiye et Ras al-Ayn. Jusqu’à hier soir, les familles des nouveaux évacués présentes à Hassakè dépassaient les 950 ».

L’offensive des djihadistes du prétendu « Etat islamique » a provoqué jusqu’ici la mort au combat de 4 chrétiens appartenant aux milices assyriennes – intégrées aux unités de miliciens kurdes dans leur combat contre le prétendu « Etat islamique » - alors que pour l’heure, selon des sources assyriennes, un jeune chrétien assyrien du nom de Milad serait la seule victime civile des islamistes.

Selon l’Archevêque syro-catholique d’Hassaké-Nisibi, les djihadistes ont lancé l’offensive dans la région du Khabur afin de trouver de nouveaux espaces et des voies de fuite, compensant les défaites et les pertes de territoire subies à Kobane et autour de leur point fort, Raqqa. Selon Mgr Hindo, les contre-mesures envisagées par un certain nombre de pays étrangers face aux récentes stratégies militaires du prétendu « Etat islamique » confirment les graves responsabilités de l’Occident dans le déclenchement des conflits qui bouleversent actuellement le Moyen-Orient.

« Par leurs politiques malheureuses – explique à Fides l’Archevêque – en particulier les français et les américains, avec leurs alliés régionaux, ont favorisé de facto la montée en puissance du Daesh (le prétendu « Etat islamique » NDR). Maintenant, ils persévèrent dans l’erreur, commettant des fautes stratégiques grotesques telles que l’annonce aux moyens de communication d’une campagne de printemps visant à libérer Mossoul. De plus, ils s’obstinent à interférer au travers d’interventions sans importance, au lieu de reconnaître que le soutien qu’ils apportent aux groupes djihadistes nous a porté à ce chaos et a détruit la Syrie, nous faisant régresser de 200 ans ». (GV)

Source : Agence Fides 25/02/2015.

Cf. également l'entretien qu'il a accordé à Radio Vatican, dont nous vous faisions par ce matin ici.