Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chemin d'Amour vers le Père - Au fil des jours

  • Angelus de ce dimanche 29 mars 2020

    Lors de la prière de l’Angélus de ce dimanche 29 mars 2020, prononcée depuis la bibliothèque du Palais apostolique, le Pape est revenu sur l’Évangile de la Résurrection de Lazare.

    Compte rendu à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du pape traduites en français sur Zenit.org.

  • J.-S. Bach : Passion selon saint Matthieu BWV 244 - 39. Erbarme dich

    Munchener Bach Orchester - Dir. Karl Richter (1971)
    Otto Büchner, violon - Julia Hamari, alto
     
    Erbarme dich,
         Aie pitié de moi,
    Mein Gott, um meiner Zähren willen!
         Mon Dieu, à cause de mes larmes !
    Schaue hier,
         Regarde ici,
    Herz und Auge weint vor dir
         Mon cœur et mes yeux pleurent devant toi
    Bitterlich.
         Amèrement.
     
    Version intégrale (mêmes interprètes)

    Texte intégral (allemand/français)
  • Méditation - « Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés » (Luc 6,37)

    « Un frère demanda à un ancien : Pourquoi jugé-je constamment mes frères ? L'ancien répondit : Parce que tu ne te connais pas encore toi-même. Car celui qui se connaît lui-même ne voit pas ce que font ses frères. »

    Jean Mochus (+ 619), Le pré spirituel (144), in M.J. Rouët de Journel s.j., "Textes ascétiques des Pères de l’Église", Éditions Herder, Fribourg (Bade), 1947.

    Jean Mochus,Pères de l'Eglise,juger,jugement,frère,prochain,connaissance,soi,soi-même

  • A 18h : Prière et adoration avec le pape François et Bénédiction Urbi et Orbi

    « ... vendredi 27 mars prochain, à 18 heures, je présiderai un moment de prière sur le parvis de la Basilique Saint-Pierre, la place étant vide. Désormais, j'invite tout le monde à participer spirituellement à travers les médias. Nous écouterons la Parole de Dieu, élèverons nos supplications, adorerons le Saint Sacrement, avec lequel à la fin je donnerai la Bénédiction Urbi et Orbi, à laquelle sera attachée la possibilité de recevoir l'indulgence plénière. »

    « venerdì prossimo 27 marzo, alle ore 18, presiederò un momento di preghiera sul sagrato della Basilica di San Pietro, con la piazza vuota. Fin d’ora invito tutti a partecipare spiritualmente attraverso i mezzi di comunicazione. Ascolteremo la Parola di Dio, eleveremo la nostra supplica, adoreremo il Santissimo Sacramento, con il quale al termine darò la Benedizione Urbi et Orbi, a cui sarà annessa la possibilità di ricevere l’indulgenza plenaria. »

    Le Pape à l'Angelus du dimanche 22 mars - Source : site internet du Vatican.

    Retransmission en direct sur KTO et Aleteia

    Paroles du pape (version française) sur le site internet du Vatican.

  • Vendredi 27 mars 2020

    Vendredi de la 4ème semaine de Carême
     
    Mémoire de St Jean Damascène, Conf. et Doct.

    Jean Damascène,confesseur,Docteur de l'eglise

  • 12h : Récitation du Notre Père avec le pape François

    À l’occasion de la fête de l’Annonciation, et dans le contexte tragique de l’épidémie de coronavirus, le Pape avait proposé à tous les chrétiens du monde de s’unir dans la prière du “Notre Père” :

    « Chers frères et sœurs,

    en ces jours d'épreuve, alors que l'humanité tremble à cause de la menace de la pandémie, je voudrais proposer à tous les chrétiens d'unir leurs voix vers le Ciel. J'invite tous les chefs des Eglises et les responsables de toutes les communautés chrétiennes, avec tous les chrétiens des diverses confessions, à invoquer le Très-Haut, Dieu tout-puissant, en récitant tous ensemble la prière que Jésus Notre Seigneur nous a enseignée. J'invite donc tous à le faire de nombreuses fois par jour, mais, tous ensemble, à réciter le Notre-Père mercredi prochain 25 mars à midi, tous ensemble. Le jour où de nombreux chrétiens rappellent l'annonce à la Vierge Marie de l'Incarnation du Verbe, puisse le Seigneur écouter la prière unanime de tous ses disciples qui se préparent à célébrer la victoire du Christ Ressuscité. »

    (Angélus, 22 mars 2020)

    Voici les quelques mots prononcés par le Pape François, depuis la bibliothèque du Palais apostolique, en introduction de ce temps de prière œcuménique :

    « Chers frères et sœurs, aujourd’hui nous nous sommes donnés rendez-vous, tous les chrétiens du monde, pour prier ensemble le Notre Père, la prière que Jésus nous a enseigné.

    Comme des enfants confiants, nous nous adressons au Père. Nous le faisons tous les jours, plusieurs fois par jour, mais en ce moment nous voulons implorer la miséricorde pour l’humanité durement éprouvée par la pandémie de coronavirus. Et nous le faisons ensemble, chrétiens de toute Église et communauté, de toute tradition, de tout âge, langue et nation.

    Prions pour les malades et pour les familles, pour les opérateurs de santé et ceux qui les aident ; pour les autorités, les forces de l’ordre et les volontaires ; pour les ministres de vos communautés.

    Aujourd’hui beaucoup d’entre nous célèbrent l’Incarnation du Verbe dans le sein de la Vierge Marie, quand son “me voici”, humble et total, se reflète le “moi voici” du Fils de Dieu. Nous aussi nous nous confions avec pleine confiance dans les mains de Dieu et avec un seul cœur et une seule âme nous prions. »

    Source : Vatican News.

  • Audience générale de ce mercredi 25 mars 2020

    Dans le contexte de l’épidémie de coronavirus, et en ce jour du 25e anniversaire de la publication de l’encyclique de saint Jean-Paul II “Evangelium Vitae”, le Pape François a consacré sa catéchèse de ce mercredi matin à la défense de la vie.

    Compte rendu à lire sur Vatican News.

    Texte intégral de la catéchèse du pape traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, ce 25 mars, solennité de l’Annonciation du Seigneur, marque le vingt-cinquième anniversaire de la promulgation par saint Jean-Paul II de l’Encyclique Evangelium vitae, sur la valeur et l’inviolabilité de la vie humaine. Dans le récit évangélique de l’Annonciation, la Vierge Marie par son “oui” accueille le verbe fait chair et réalise en elle la rencontre de Dieu avec l’homme. Aujourd’hui, dans le contexte d’une pandémie qui menace la vie humaine et l’économie mondiale, l’Évangile de la vie prôné par l’Encyclique est plus que jamais une bonne nouvelle pour tout homme. A l’exemple de la Vierge Marie, cet Évangile de la vie est accueilli et mis en pratique par tant de personnes qui sont au chevet des malades, des personnes âgées, seules ou pauvres. Cependant, les atteintes à la dignité et à la vie des personnes continuent, avec de nouvelles menaces et de nouveaux esclavages. C’est pourquoi le message de l’Encyclique Evangelium vitae est plus que jamais actuel. Au-delà des situations de crise, comme celle que nous vivons, il faut investir dans la culture et dans l’éducation pour transmettre aux générations futures les valeurs de la vie. En effet, toute vie humaine, unique et irremplaçable, est une valeur inestimable. »

    « Je salue cordialement les fidèles de langue française.
    Chers frères et sœurs, que le “oui” de la Vierge Marie vous fortifie dans votre lutte pour la promotion et la défense de la vie et vous rende solidaires de toute personne souffrante, âgée ou seule, surtout en cette période de grande épreuve.
    Que Dieu vous bénisse ! »

    Source : site internet du Vatican.

  • Introït de la Fête de l'Annonciation

    Abbaye de Solesmes
     
    Ant. ad Introitum. Ps. 44,13,15 et 16.
    Vultum tuum deprecabúntur omnes dívites plebis : adducéntur Regi Vírgines post eam : próximæ eius adducéntur tibi in lætítia et exsultatióne. (T.P. Allelúia, allelúia.)
    Tous les riches du peuple imploreront votre visage. On amènera au Roi des vierges à sa suite : ses proches vous seront présentées dans l’allégresse. (T.P. Alléluia, alléluia.)

    Ps. Ibid., 2.
    Eructávit cor meum verbum bonum : dico ego ópera mea Regi.
    Mon cœur a fait jaillir la bonne parole : je dédie mes œuvres au Roi.
  • Poème - Annonciation

    « La Vierge Marie a fermé les yeux
    Et voilé son cœur de ses deux paupières
    pour ne plus rien voir, pour entendre mieux
    Un souffle qui fait trembler ses prières...

    Un frisson le long du petit jardin
    A couru... Qui vient ? La feuille nouvelle ?
    Qui passe ?... Un oiseau sort du ciel. Soudain,
    La graine des champs les sent partir d'elle.

    Le vent sur le toit vient de rencontrer
    Dessus, un oiseau que l'azur apporte.
    Qui vole ?... Le ciel a poussé la porte,
    La porte a chanté, un Ange est entré.

    Un Ange a parlé tout bas dans la chambre.
    Toi seule, ô Marie, entends ce qu'il dit,
    Toi seule dans l'ombre et le Paradis.
    Il a semé Dieu tout grand dans tes membres.

    Je ne l'ai pas vu. Mais en s'en allant,
    - J'étais sur le pas ému de la porte -
    Il a laissé choir dans mon coeur tremblant
    Un grain murmurant du Verbe qu'il porte.

    Il a fait tomber à la place en moi
    La plus ignorée et la plus profonde,
    Un mot où palpite on ne sait quoi,
    Un mot dans mon sein pour le mettre au monde.

    Ah ! comment un mot sortira-t-il bien
    De moi que voilà qui suis peu savante ?
    Mais le Saint-Esprit - je suis sa servante -
    S'Il veut qu'il me naisse y mettra du sien.

    ......................................

    La Vierge Marie est dans son bonheur.
    La Vierge Marie est là qui se noie
    Dans le miel de Dieu. L'épine est en fleur
    Autour du jardin, autour de ma joie.

    Il y a dans toi, Vierge, un petit Roi,
    Ton petit enfant, un Dieu ! Trois ensemble !
    Et nul ne s'en doute. Il y a dans moi
    Un petit oiseau dont le duvet tremble... »

    Marie Noël (1883-1967), Le Rosaire des joies ("Annonciation", extrait), Crès, 1930.

    poésie,poème,Marie Noël,Annonciation,Vierge,Marie,ange,Gabriel,Saint-Esprit,enfant

    Fra Angelico (v.1395–1455), Annonciation faite à Marie
    Musée du Prado de Madrid (Espagne)

  • Mercredi 25 mars 2020

    Annonciation de la Bse Vierge Marie

    Annonciation,Seigneur,Vierge,Marie

    Fra Angelico (v.1395–1455), Annonciation de Cortone (1433-1434)
    Musée diocésain de Cortone (Italie)

  • Le vendredi 27 mars à 18h, adoration avec le pape et bénédiction Urbi et Orbi

    « Chers frères et sœurs,

    en ces jours d'épreuve, alors que l'humanité tremble devant la menace de la pandémie, je voudrais proposer à tous les chrétiens d'unir leurs voix vers le ciel. J'invite tous les chefs des églises et les dirigeants de toutes les communautés chrétiennes, ainsi que tous les chrétiens des différentes confessions, à invoquer le Très-Haut, Dieu Tout-Puissant, en récitant simultanément la prière que Jésus Notre Seigneur nous a enseignée. J'invite donc chacun à le faire plusieurs fois par jour, mais, tous ensemble, à réciter le Notre Père mercredi 25 mars à midi, tous ensemble. Le jour où de nombreux chrétiens se souviendront de l'annonce à la Vierge Marie de l'Incarnation du Verbe, que le Seigneur entende la prière unanime de tous ses disciples qui se préparent à célébrer la victoire du Christ ressuscité.

    Dans cette même intention, vendredi 27 mars prochain, à 18 heures, je présiderai un moment de prière sur le parvis de la basilique Saint-Pierre, la place étant vide. Désormais, j'invite tout le monde à participer spirituellement à travers les médias. Nous écouterons la Parole de Dieu, élèverons nos supplications, adorerons le Saint Sacrement, avec lequel à la fin je donnerai la bénédiction Urbi et Orbi, à laquelle sera attachée la possibilité de recevoir l'indulgence plénière.

    Nous voulons répondre à la pandémie du virus par l'universalité de la prière, de la compassion, de la tendresse. Restons unis. Nous faisons sentir notre proximité avec les personnes les plus solitaires et les plus touchées. Notre proximité avec les médecins, les agents de santé, les infirmières et les infirmières, les bénévoles ... Notre proximité avec les autorités qui doivent prendre des mesures sévères, mais pour notre bien. Notre proximité avec les policiers, avec les soldats qui essaient toujours de maintenir l'ordre sur la route, afin que les mesures que le gouvernement demande de faire pour le bien de nous tous soient respectées. La proximité avec tout le monde. »

    Lire la suite

  • Angelus de ce dimanche 22 mars 2020

    Lors de la prière de l’Angélus de ce dimanche 22 mars 2020, prononcée depuis la Bibliothèque du Palais apostolique, le Pape est revenu sur le long texte de l’Évangile du jour, tiré du 9e chapitre de saint Jean. Ce récit de la guérison de l’aveugle représente une métaphore du chemin de la libération du péché, et indique donc la voie à suivre pour chaque chrétien : celle de la lumière.

    Compte rendu à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du pape traduites en français sur Zenit.org.

  • J.-S. Bach : Messe en si mineur - Benedictus

    Collegium Vocale Gent - Dir. Philippe Herreweghe
    Christoph Prégardien, ténor

  • Méditation - le feu de la charité

    « Tiens un flambeau allumé, et tiens-le droit, la flamme se dirige vers le ciel ; renverse-le, la flamme monte également ; tourne-le du côté de la terre, est-ce que la flamme y va ? De quelque côté que se dirige le flambeau, la flamme ne fait que s'élever vers le ciel. Que la ferveur spirituelle vous embrase ainsi du feu de la charité ; excitez-vous les uns les autres à chanter les louanges de Dieu et à vivre saintement. L'un est ardent, l'autre froid ; que la ferveur de l'un se communique à l'autre, que celui qui en a trop peu désire en avoir davantage et implore le secours du Seigneur. Le Seigneur est prêt à donner, aspirons à recevoir avec un cœur ouvert. »

    St Augustin (354-430), Sermon CCXXXIV (Pour la semaine de Pâques, V. La Foi chrétienne).

    feu_5a.jpg

    (Crédit photo : Rami Duek on unisci24)

  • Josquin des Prés (v.1450-1521) : Motet "Ave Maria"

    La Chapelle Royale - Dir. Philippe Herreweghe

  • Méditation - Saint Joseph

    « Connaissant aujourd'hui par une si longue expérience l'étonnant crédit de saint Joseph auprès de Dieu, je voudrais persuader à tout le monde de l'honorer d'un culte particulier. Jusqu'ici j'ai toujours vu les personnes qui ont eu pour lui une dévotion vraie et soutenue par les oeuvres, faire des progrès dans la vertu ; car ce céleste protecteur favorise d'une manière frappante l'avancement spirituel des âmes qui se recommandent à lui. Déjà depuis plusieurs années, je lui demande, le jour de sa fête, une faveur particulière, et j'ai toujours vu mes désirs accomplis. Si par quelque imperfection ma demande s'écartait tant soit peu du but de la gloire divine, il la redressait admirablement dans la vue de m'en faire retirer un plus grand bien.

    Si j'avais autorité pour écrire, je goûterais un plaisir bien pur à raconter, dans un récit détaillé, les grâces dont tant de personnes sont comme moi redevables à ce grand Saint. Je me contente donc de conjurer pour l'amour de Dieu, ceux qui ne me croiront pas, d'en faire l'épreuve : ils verront par expérience combien il est avantageux de se recommander à ce glorieux patriarche et de l'honorer d'un culte particulier. Les personnes d'oraison surtout devraient toujours l'aimer avec une filiale tendresse. Je ne comprends pas comment on peut penser à la Reine des Anges et à tout ce qu'elle essuya de tribulations durant le bas âge du divin Enfant Jésus, sans remercier saint Joseph du dévouement si parfait avec lequel il vint au secours de l'un et de l'autre. Que celui qui ne trouve personne pour lui enseigner oraison, choisisse cet admirable Saint pour maître, il n'aura pas à craindre de s'égarer sous sa conduite. »

    Ste Thérèse de Jésus (d'Avila, 1515-1582), Vie écrite par elle-même chap.VI, Trad. du P. Bouix, citée par le R.P. Huguet in "Pouvoir de Saint Joseph", Perisse Frères, Paris - Bruxelles, 1865 (15ème édition).

    Saint,Joseph,Thérèse de Jésus,Avila,culte,dévotion,faveur,secours,oraison,prière

  • Jeudi 19 mars 2020

    Saint Joseph, époux de la Vierge Marie

    Saint_Joseph_8a.jpg

  • Audience générale de ce mercredi 18 mars 2020

    Depuis la Bibliothèque du Palais apostolique où il a tenu une nouvelle fois son audience générale retransmise en direct, mercredi 18 mars 2020, le Pape François est revenu sur la miséricorde, au centre de la cinquième béatitude : « Heureux les miséricordieux car ils obtiendront miséricorde ».

    Compte rendu d'Olivier-Bonnel à lire sur Vatican News.

    Texte intégral de la catéchèse du pape traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Chers frères et sœurs, nous nous arrêtons aujourd’hui à la cinquième Béatitude : Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde. C’est la seule béatitude où la cause et le fruit du bonheur coïncident. Ceux qui exercent la miséricorde seront « objets de miséricorde ». Comment pourrait-il en être autrement, car la miséricorde est le cœur même de Dieu. Le pardon donné et le pardon reçu ne peuvent pas être séparés. La réciprocité de la miséricorde indique que nous avons besoin de renverser la perspective. Nous sommes tous des débiteurs : envers Dieu qui est tellement généreux et envers nos frères. Et si, comme nous l’avons entendu dans le passage de l’Evangile, la mesure dont nous nous servons pour les autres sera aussi la mesure qui servira pour nous, alors il convient d’élargir cette mesure, de remettre les dettes et de pardonner. Chacun doit se rappeler qu’il a besoin de pardon et de patience. En pardonnant on est pardonné, c’est le secret de la miséricorde. En recevant le pardon de Dieu nous devenons capables de pardonner. La miséricorde est le centre de la vie chrétienne. Il n’y a pas de christianisme sans miséricorde. C’est l’un des plus beaux fruits de la charité. La miséricorde de Dieu est notre libération et notre bonheur. Nous avons besoin de pardonner parce que nous avons besoin d’être pardonnés. »

    « Je salue cordialement les fidèles de langue française. Chers frères et sœurs, en ce temps du Carême, je vous invite particulièrement à recevoir le pardon de Dieu dans le sacrement de la Réconciliation. Vous y trouverez aussi la force de pardonner à votre tour. Que Dieu vous bénisse ! »

    Source : site internet du Vatican.