Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chemin d'Amour vers le Père - Au fil des jours

  • Mois de mars, dédié à Saint Joseph

    Saint_Joseph_7a.jpg

    Rappel : les méditations de ce mois de Saint Joseph sont mises en ligne quotidiennement sur notre site internet, tout au long du mois de mars 2017.

  • Mardi 28 mars 2017

    Mardi de la 4ème semaine de Carême
     
    St Jean Capistran, religieux (franciscain)

    Saint_Jean_de_Capistran_3b.jpg

  • Mois de mars, dédié à Saint Joseph

    Saint_Joseph_7a.jpg

    Rappel : les méditations de ce mois de Saint Joseph sont mises en ligne quotidiennement sur notre site internet, tout au long du mois de mars 2017.

  • Lundi 27 mars 2017

    Lundi de la 4ème semaine de Carême
     
    St Jean Damascène, prêtre et docteur de l’Église

    Saint_Jean-Damascene_2b.jpg

  • Angelus de ce dimanche 26 mars 2017

     

    Ce dimanche 26 mars, quatrième du Carême, le Pape François a invité les fidèles à faire confiance à Jésus, vraie « lumière du monde », et non aux fausses lumières qui nous éloignent du prochain.

    Il s’est concentré sur l'Évangile du jour, un récit dans lequel Jésus redonne la vue à un homme aveugle de naissance. À travers ce miracle, le Christ se manifeste comme la « lumière du monde ». Cet épisode de la Bible pousse à réfléchir « à notre foi en le Christ, Fils de Dieu, et en même temps, fait référence au baptême, qui est le premier sacrement de la foi, celui qui fait venir la lumière », grâce à la « renaissance de l’eau et de l’Esprit-Saint ». C’est ainsi que « chacun de nous est illuminé à travers le baptême » explique le Pape.

    Cet homme aveugle de naissance, sans nom, « il représente nous-même, quand nous ne réalisons pas que Jésus est la lumière du monde, quand on regarde ailleurs, quand on préfère compter sur les petites lumières, quand on tâtonne dans l'obscurité ». Comme cet aveugle qui guérit, « nous aussi nous avons été éclairés par le Christ dans le baptême, et nous sommes appelés à nous comporter comme des enfants de lumière » insiste le Saint-Père.

    Ce baptême exige de choisir « de marcher dans la lumière », c’est-à-dire de d’abord abandonner les « fausses lumières, celles des préjugés qui déforment la réalité et provoquent de la haine contre ceux qui jugent sans pitié et condamnent sans appel ». Le Pape le rappelle, « ces bavardages sur les autres qui occupent les journées de chacun, c’est marcher dans l’ombre et non dans la lumière ».

    L’autre lumière factice, parce qu’ils sont séduisants et ambigus, ce sont les intérêts personnels. Car « si nous évaluons les gens et les choses en fonction du critère de notre propre utilité, notre plaisir, notre prestige, nous ne sommes pas dans la vérité des relations et des situations ». « La recherche du gain personnel, c’est marcher dans l'ombre. » Et pour éviter cela, le Pape appelle à « un changement radical de mentalité, une capacité de juger les hommes et les choses selon une autre échelle de valeurs, celle qui vient de Dieu ».

    Après la prière de l’Angelus, le Pape a rappelé la béatification, ce samedi 25 mars en Espagne, de José álvarez-Benavides y de la Torre et de ses 114 compagnons martyrs de la guerre civile espagnole. « Ces prêtres, religieux et laïcs ont été les témoins héroïques du Christ et de son Évangile de paix et de réconciliation fraternelle. Leur exemple et leur intercession soutiennent l’engagement de l'Église dans l’édification de la civilisation de l'amour ».

    angelus,pape,françois,dimanche,26 mars 2017

    De retour de Milan, le Saint-Père a aussi tenu, ce dimanche, à remercier le Cardinal Angelo Scola et tous les Milanais, croyants et non-croyants, pour l’extraordinaire accueil qu’il a reçu ce samedi 25 mars dans la cité lombarde. « Vous m’avez vraiment fait sentir comme à la maison » s’est réjoui le Pape, soulignant la générosité de ses habitants avec ce dicton « Milan si riceve col coeur in man ! ».

    Source : Radio Vatican.

    Texte intégral des paroles du Pape avant et après l'Angelus sur Zenit.org.

  • Giovanni Pierluigi da Palestrina (1525-1594) : Missa Brevis - Sanctus et Benedictus

    The Tallis Scholars - Dir. Peter Phillips

  • Mois de mars, dédié à Saint Joseph

    Saint_Joseph_7a.jpg

    Rappel : les méditations de ce mois de Saint Joseph sont mises en ligne quotidiennement sur notre site internet, tout au long du mois de mars 2017.

  • Méditation - Devenir saints : reconnaissance et gratitude

    « La sainteté de la vie chrétienne n'est pas fondée sur l'amour d'une loi abstraite, mais sur l'amour du Dieu vivant, d'une Personne divine, Jésus-Christ, le Verbe de Dieu incarné, qui nous a rachetés et délivrés des ténèbres du péché. Elle est fondée également sur l'amour de nos frères dans le Christ. Il s'ensuit que notre vie morale n'est pas formaliste, qu'elle ne consiste pas seulement en une simple fidélité au devoir. C'est avant tout une question de gratitude personnelle, d'amour et de louange. C'est une morale « eucharistique », un code d'amour fondé sur la reconnaissance et la compréhension de notre vie nouvelle dans le Christ, une compréhension profonde de la divine miséricorde qui nous fait tous partager les fruits de la mort et de la résurrection du Christ. Ceci implique une prise de conscience du fait que notre vie chrétienne est, en réalité, la vie du Christ ressuscité, actif et fécond à tous les moments dans nos âmes. Notre morale est alors centrée sur l'amour, la louange et le désir de voir Notre Seigneur pleinement glorifié dans nos vies et dans le milieu auquel nous appartenons.

    [...] Le Sacré Cœur du Sauveur ressuscité communique à notre être le plus profond tous les mouvements de grâce et de charité qui nous font partager Sa vie divine. Notre réponse est donc la réponse aux suggestions délicates et aimantes de l'amour personnel du Seigneur pour nous. Le comprendre, c'est non seulement transférer notre attention de nous à Lui, mais c'est aussi éveiller dans nos cœurs un amour plus profond, plus vital, une foi plus féconde et plus dynamique. C'est remplir notre vie chrétienne de l'inexprimable chaleur de la gratitude ; c'est prendre conscience de la signification du terme « fils de Dieu » parce que le Fils unique du Père nous a aimés jusqu'à mourir pour nous sur la Croix, afin que nous soyons unis dans Son amour. »

    Thomas Merton (1915-1968), Vie et Sainteté (chap. III), Traduit par Marie Tadié, Aux Éditions du Seuil, Paris, 1966.

    Croix_louange_2a.jpg

  • Dimanche 26 mars 2017

    4ème Dimanche de Carême, de Lætare
     
    Commentaire de l'Evangile du dimanche
    (Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux)
     
    Introït de la Messe de ce jour

     
    Ant. ad Introitum. Is. 66, 10 et 11.
    Lætáre, Ierúsalem : et convéntum fácite, omnes qui dilígitis eam : gaudéte cum lætítia, qui in tristítia fuístis : ut exsultétis, et satiémini ab ubéribus consolatiónis vestræ.
    Réjouis-toi, Jérusalem, et rassemblez-vous, vous tous qui l’aimez ; tressaillez de joie avec elle, vous qui avez été dans la tristesse afin que vous exultiez et soyez rassasiés à la mamelle de vos consolations.

    Ps. 121, 1.
    Lætátus sum in his, quæ dicta sunt mihi : in domum Dómini íbimus.
    Je me suis réjoui de ce qui m’a été dit : Nous irons dans la maison du Seigneur.

    V/. Glória Patri.

  • Visite pastorale du Pape François à Milan (Toscane)

    Programme de la journée

    07h10 : Départ de l'aéroport de Rome-Fiumicino
    08h00 : Atterrissage à l’aéroport de Milan-Linate

    08h30 : Visite au quartier Forlanini - “Case Bianche” de Milan
           Rencontre avec deux familles dans leurs appartements respectifs
           Rencontre avec les résidents place des “Case Bianche”
           Retransmission en direct sur KTO - VIDEO
           Salut du Saint-Père
           Rencontre avec les représentants des familles rom, musulmans, immigrés et habitants du quartier

    10h00 : Rencontre avec les prêtres et les religieux dans la cathédrale
           Retransmission en direct sur KTO - VIDEO
           Paroles de S. Em. le Card. Angelo Scola, archevêque de Milan
           Réponses à quelques questions posées par les prêtres

    11h00 : Récitation de l’Angélus et bénédiction sur le parvis de la Cathédrale
    11h30 : Visite à la prison de San Vittore

    12h30 : Déjeuner avec cent détenus dans la troisième aile de la prison de San Vittore
    13h45 : Transfert en voiture au Parc de Monza

    15h00 : Messe au parc de Monza
           Retransmission en direct sur KTO à partir de 14h30 - VIDEO
           Homélie
           Au terme, remerciement de S. Em. le Card. Angelo Scola, archevêque de Milano

    16h30 : Transfert en voiture au stade Meazza-San Siro de Milan

    17h30 : Rencontre avec les jeunes confirmés au stade Meazza-San Siro de Milan
           Retransmission en direct sur KTO à partir de 17h15 - VIDEO
           Réponses à quelques questions posées par un confirmé, un parent et un catéchiste
           Congé et décollage de l’aéroport de Milan-Linate

    19h30 : Atterrissage à l’aéroport de Rome-Fiumicino

  • Changement d'heure...

    Attention : en France, dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 mars, nous devons avancer nos montres d’une heure pour adopter l’heure d’été. A 2 heures du matin, il sera 3 heures. (Nous allons donc perdre une heure de sommeil :))

    montre_8a.jpg

  • Mois de mars, dédié à Saint Joseph

    Saint_Joseph_7a.jpg

    Rappel : les méditations de ce mois de Saint Joseph sont mises en ligne quotidiennement sur notre site internet, tout au long du mois de mars 2017.

  • Hymne des matines de l'office de la Sainte Vierge : Quem terra

    Version écrite par Ignacio de Jerusalem (1707-1769)

    Les paroles de cet hymne à la Vierge Marie ("Quem terra, pontus, Aethera" ou "Quem terra") sont attribués à Venance Fortunat (v.530-609). Le Pape Urbain VIII en 1632 a changé le mot "aethera" par "sidera" dans le Bréviaire romain. Dans ce dernier, l'hymne est coupée en deux hymnes plus courts. La première partie commence avec "Quem terra" et est utilisée dans les Matines des fêtes mariales.

    Quem terra, pontus, sídera (æthera)
    Colunt, adórant, prædicant,
    Trinam regéntem máchinam,
    Claustrum Maríæ báiulat.

    Celui que la terre, la mer, et les cieux
    vénèrent, adorent et annoncent ;
    Celui qui régit ce triple monde,
    Marie le porte caché dans son sein.


    Cui luna, sol et ómnia
    Desérviunt per témpora,
    Perfúsa cæli grátia,
    Gestant puéllæ víscera.

    Celui à qui la lune, le soleil et toutes les choses
    obéissent constamment,
    est porté par les entrailles d’une jeune vierge,
    toute pénétrée de la grâce céleste.


    Beáta Mater múnere,
    Cuius, supérnus Artifex
    Mundum pugíllo cóntinens,
    Ventris sub arca clausus est.

    Bienheureuse mère !
    dont le sein virginal par un prodige de grâce,
    renferme l’Artisan suprême
    qui tient le monde dans sa main.


    Beáta cæli núntio,
    Fœcúnda Sancto Spíritu,
    Desiderátus géntibus
    Cuius per alvum fusus est.

    Bienheureuse ! À la parole d’un messager du ciel,
    elle est rendue féconde par le Saint-Esprit,
    et son sein donne au monde
    le désiré des nations.


    Iesu tibi sit glória,
    Qui natus es de Vírgine,
    Cum Patre, et almo Spíritu,
    In sempitérna sæcula. Amen.

    O Jésus, gloire à vous
    qui êtes né de la Vierge,
    ainsi qu’au Père et à l’Esprit-Saint
    dans les siècles éternels. Amen.

    Cf. la version grégorienne interprétée par les Moines Trappistes de l'abbaye de Gethsemani,
    proposée ici le 25 mars 2014.

  • Méditation - « Ecce Ancilla Domini » : « Voici la servante du Seigneur »

    « Quand il fut décidé dans les décrets divins, que la seconde Personne de la Sainte Trinité prendrait la nature humaine et naîtrait d'une Vierge, cependant Dieu ne voulut pas exécuter ce décret de son amour infini, sans le consentement de cette Vierge, pour nous apprendre que, même dès le début de l’œuvre de la Rédemption, la justification, la sanctification ne nous sont point données en partage sans notre consentement, comme le déclare si bien le docteur de l’Église S. Augustin : « Dieu qui vous créa sans vous, ne vous sanctifiera pas sans vous, et Dieu qui vous a formé, sans que vous le sachiez, ne vous sanctifiera pas sans que vous le vouliez. » Pour cette raison Dieu voulut rendre dépendante l'Incarnation de son Fils et la dignité de Mère de Dieu de l'acquiescement de Marie ; mais aussi pour une autre raison, savoir pour nous faire connaître que tout bien doit venir pour ainsi dire par Marie ; car Jésus-Christ, la source de tout bien, est venu par elle jusqu'à nous.

    Considérez aussi ce à quoi Marie s'est déclarée prête par ce consentement : elle n'a pas seulement accepté la dignité éminente de Mère de Dieu, mais aussi toutes les charges et les peines attachées à cette dignité incomparable : car Marie savait fort bien, en partie par les livres prophétiques, surtout d'Isaïe, en partie par une révélation spéciale divine, ce que son divin Fils et elle, devraient souffrir en conséquence de son consentement ; c'est pourquoi, d'après le témoignage de saint Bernard, elle s'est acquis par ce consentement magnanime de plus nombreuses et de plus grandes faveurs, que les autres saints en ont obtenu de Dieu dans le cours de leur vie entière.

    Tâchez donc, mon âme, d'après l'exemple de Marie, de vous montrer en tout magnanime, de vous soumettre à la volonté divine et de dire avec Marie : Voici la servante (ou le serviteur) du Seigneur, qu'il me soit fait selon votre parole. Vous vous montrerez ainsi le vrai serviteur de la Mère de Dieu. »

    Père Alphonse de la Mère des Douleurs, Pratique journalière de l'oraison et de la contemplation divine d'après la méthode de Sainte Thérèse et de Saint Jean de la Croix, Tome II (25 mars : l'Annonciation, Oraison de la nuit), Desclée de Brouwer & Cie, Lille - Paris - Bruges, 1917.

    annonciation_san_marco_florence_1a.jpg

    L'Annonciation du retable Nettoli Becchi (style de Jacopo di Cione) (1371)
    Basilique San Marco (Florence)

    (Crédit photo)

  • Samedi 25 mars 2017

    Annonciation de la Bse Vierge Marie
    (Annonciation du Seigneur)

    Angelico-Annonciation-2a.jpg

    Fra Angelico (v.1395–1455), L'Annonciation de Cortone

  • Antonio Vivaldi (1678-1741) : Magnificat, RV 611

    Elina Garamca & Alisa Kolosova, mezzo-soprani
    Dir. Riccardo Muti (Munich Herkulessaal, 2011)
     
    1. Magnificat. Adagio
    2. Et exultavit. Allegro
    3. Quia respexit. Andante molto
    4. Quia fecit. Andante
    5. Et misericordia. Andante molto
    6. Fecit potentiam. Presto
    7. Deposuit potentes. Allegro
    8. Esurientes implevit. Allegro
    9. Suscepit Israel. Largo
    10. Sicut locutus. Andante
    11. Gloria. Largo - Allegro
  • Mois de mars, dédié à Saint Joseph

    Saint_Joseph_7a.jpg

    Rappel : les méditations de ce mois de Saint Joseph sont mises en ligne quotidiennement sur notre site internet, tout au long du mois de mars 2017.

  • Prière à Saint Gabriel

    « Saint Gabriel Archange
    toi qui es appelé à juste titre
    la Force de Dieu,
    puisque tu as été choisi
    pour annoncer à Marie
    le mystère où le Tout Puissant devait
    déployer merveilleusement
    la force de son bras,
    fais-nous connaître les trésors
    renfermés dans la personne du Fils de Dieu,
    et sois notre messager
    auprès de sa sainte Mère.
    Rends-nous forts
    dans la Foi, l'Espérance, l'Amour.
    Amen. »

    Prière diffusée par la Confrérie de L'Ange Gardien.
    Vous pouvez demander un spécimen gratuit de la revue en écrivant à :
    "L'Ange Gardien" - 21, montée Saint-Laurent - 69005 Lyon - France
    ou en nous communiquant vos coordonnées postales via notre boîte aux lettres.

    Autres textes relatifs à Saint Gabriel Archange dans notre dossier dédié aux Saints Anges.

    annonciation_Carl-Heinrich-Bloch_1a.jpg

    Carl Heinrich Bloch, L'Annonciation
    Chapelle du Palais Frederiksborg, Copenhague (Danemark)

    (Crédit photo)

  • Vendredi 24 mars 2017

    Vendredi de la 3ème semaine de Carême
     

    Saint_Gabriel_from_Annonciation_1b.jpg

  • Fatima : Francisco et Jacinta bientôt canonisés

    Lucia-Francisco-Jacintha-5a.jpg

    Le Pape a reconnu un nouveau miracle ouvrant la voie à la canonisation des voyants de Fatima. Dans un décret publié jeudi 23 mars, la Congrégation pour la cause des Saints a annoncé la canonisation prochaine de 36 nouveaux saints et de 40 nouveaux bienheureux. Parmi ceux qui seront prochainement canonisés, figurent Jacinthe et François Marto, les petits bergers à qui la Vierge Marie apparut à Fatima en 1917. Jacinthe et François n'avaient que 7 et 9 ans au moment de la première apparition.

    C'est aux côtés de Lucie Dos Santos, décédée en 2005, qu'ils verront la Sainte Vierge six fois entre le 13 mai et le 13 octobre 2017. Jacinthe et Francesco mourront en 1919 et 1920, emportés par la grippe espagnole. Ils avaient été béatifiés par le Pape Jean-Paul II le 13 mai 2000, jour de la fête de Notre-Dame de Fatima. Ce décret intervient quelques semaines avant la visite du Pape François au sanctuaire marial portugais, les 12 et 13 mai prochains.

    Source : Radio Vatican (OB).