Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chemin d'Amour vers le Père - Au fil des jours

  • Angelus de ce dimanche 2 août 2020

    Lors de la prière de l'Angélus ce dimanche place Saint-Pierre, le pape a rappelé le lien fort entre le pain eucharistique et le pain quotidien, en commentant l'Évangile de saint Matthieu et le récit de la multiplication des pains.

    Texte intégral des paroles du pape traduites en français sur Vatican News.

  • Chants de l'Eglise Orthodoxe Bulgare

    Ensemble de Musique de Chambre - Dir. Ioan Kukuzel (1994)
     
    1. Lamentation Bulgare, extrait 0:00
    2. Le Jour du Jugement 4:43
    3. Kondaktion de Saint Ivan Rilski 7:10
    4. Terirem 8:42
    5. Psaume 50 11:04
    6. Anaphore 17:49
    7. "Nous chantons Dieu, la puissante Source" 24:27
    8. Hymne des Chérubins 27:13
    9. Troparion de Saint Ivan Rilski 35:19
    10. Hymne au saint Ivan Rilski 36:49
    11. Epitaphios 45:36
    12. L'Ange a dit aux miséricordieux de se réjouir 53:18
    13. Dans les bras de Dieu 58:15
    14. Tu es digne Seigneur 1:00:38
    15. "Seigneur, ayez pitié" trois fois 1:04:36
     
    (si la lecture vidéo est impossible, merci de cliquer ICI)
  • Méditation - On me dit Qu’il y a des hommes qui ne dorment pas...

    « Je n'aime pas celui qui ne dort pas, dit Dieu.
    Le sommeil est l'ami de l'homme.
    Le sommeil est l'ami de Dieu.
    Le sommeil est peut-être ma plus belle création.
    Et moi-même, je me suis reposé le septième jour.
    Celui qui a le cœur pur, dort. Et celui qui dort a le cœur pur.
    C'est le grand secret d'être infatigable comme un enfant.
    D'avoir comme un enfant cette force dans les jarrets.
    Ces jarrets neufs, ces âmes neuves
    Et de recommencer tous les matins, toujours neuf,
    Comme la jeune, comme la neuve
    Espérance. Or on me dit qu'il y a des hommes
    Qui travaillent bien et qui dorment mal.
    Qui ne dorment pas. Quel manque de confiance en moi.
    C'est presque plus grave que s'ils travaillaient mal mais dormaient bien.
    [...]
    Comme l'enfant se couche innocent dans les bras de sa mère ainsi ils ne se couchent point.
    Innocents dans les bras de ma Providence.
    Ils ont le courage de travailler. Ils n'ont pas le courage de ne rien faire.
    Ils ont la vertu de travailler. Ils n'ont pas la vertu de ne rien faire.
    De se détendre. De se reposer. De dormir.
    Les malheureux ils ne savent pas ce qui est bon.
    Ils gouvernent très bien leurs affaires pendant le jour.
    Mais ils ne veulent pas m'en confier le gouvernement pendant la nuit.
    Comme si je n'étais pas capable d'en assurer le gouvernement pendant une nuit.
    Celui qui ne dort pas est infidèle à l'Espérance. »

    Charles Péguy (1873-1914), Le Porche du Mystère de la deuxième vertu,
    "Œuvres poétiques complètes", Bibliothèque de la Pléiade, NRF, 1975.
    (Texte intégral en ligne)

    Charles Péguy,sommeil,dormir,repos,nuit,enfant,confiance,travail,Providence,Espérance

    (Crédit photo)

  • Dimanche 2 aoüt 2020

    Neuvième Dimanche après la Pentecôte
     
    (18ème dimanche du Temps Ordinaire)

  • Intention de prière du pape pour le mois d'août

    Le monde de la mer :
    « Prions pour les personnes qui travaillent et vivent du monde de la mer, parmi eux les marins, les pêcheurs et leur famille. »

    Source : prieraucoeurdumonde.net.

  • Samedi 1er aoüt 2020

    De la Sainte Vierge
    (Salve sancta parens)
     
    Au nouveau calendrier : Mémoire de
    St Alphonse de Liguori, évêque et docteur de l’Église
    (Fête le 2 août au calendrier traditionnel)

  • Hymnes de l'Eglise Orthodoxe Russe

    Chœur uni de la Laure de la Sainte Trinité-Saint-Serge
    et de l'école théologique de Moscou
    Archmandrite Matthew (Mormyl)
    Infos Album : https://tinyurl.com/y6cdydpj
     
    (si la lecture vidéo est impossible, merci de cliquer ICI)
  • Méditation - indispensable recueillement

    « Il faut passer par le désert et y séjourner pour recevoir la Grâce de Dieu ; c'est là qu'on se vide, qu'on chasse de soi tout ce qui n'est pas Dieu et qu'on vide complètement cette petite maison de notre âme pour laisser toute la place à Dieu seul.
    Les Hébreux ont passé par le désert, Moïse y a vécu avant de recevoir sa mission, saint Paul, saint Jean Chrysostome se sont aussi préparés au désert... C'est indispensable... C'est un temps de grâce, c'est une période par laquelle toute âme qui veut porter des fruits doit nécessairement passer.
    Il lui faut ce silence, ce recueillement, cet oubli de tout le créé, au milieu desquels Dieu établit son règne et forme en elle l'esprit intérieur.
    La vie intime avec Dieu, la conversation de l'âme avec Dieu dans la foi, l'espérance et la charité. Plus tard l'âme produira des fruits exactement dans la mesure où l'homme intérieur se sera formé en elle.

    Si cette vie intérieure est nulle, il y aura beau avoir du zèle, de bonnes intentions, beaucoup de travail, les fruits sont nuls : c'est une source qui voudrait donner de la sainteté aux autres, mais qui ne peut, ne l'ayant pas : on ne donne que ce qu'on a, et c'est dans la solitude, dans cette vie, seul avec Dieu seul, dans ce recueillement profond de l'âme qui oublie tout le créé pour vivre seule en union avec Dieu, que Dieu se donne tout entier à celui qui se donne ainsi tout entier à Lui.
    Donnez-vous tout entier à Lui seul, mon bien-aimé Père, durant ces années de préparation, de grâce, et Il se donnera tout entier à vous.
    En cela ne craignez pas d'être infidèle à vos devoirs envers les créatures ; c'est au contraire le seul moyen pour vous de les servir efficacement. Regardez saint Paul, saint Benoît, saint Patrice, saint Grégoire le Grand, tant d'autres, quel long temps de recueillement et de silence !
    Montez plus haut : regardez saint Jean Baptiste, regardez Notre Seigneur.
    Notre Seigneur n'en n'avait pas besoin mais il a voulu nous donner l'exemple.
    Rendez à Dieu ce qui est à Dieu. »

    Bx Charles de Foucauld, Lettre au père Jérôme, 19 mai 1898 (OS p.765).

    Charles de Foucauld,recueillement,désert,silence

    (Crédit photo)

  • Mercredi 29 juillet 2020

    Ste Marthe, vierge

    Sainte_Marthe_9b.jpg

    Sainte Marthe capturant le dragon
    Livre d'Heures, Avignon, v.1485-1490
    (MS M.348 fol. 264r.)

    (Source : Medieval & Renaissance Manuscripts)
     
  • Angélus de ce dimanche 26 juillet 2020

    Au cours de la prière de l'Angélus le pape François s'est attardé ce dimanche sur la construction du Royaume à laquelle Jésus invite. Une construction qui requiert la grâce de Dieu mais aussi la disponibilité active de l'homme.

    Compte rendu à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Joseph Haydn (1732-1809) : La Création - N°14 Die Himmel erzählen

    ("Les cieux racontent la gloire de Dieu")
    Chœur de chambre des Pays-Bas, Concertgebouw d'Amsterdam
    Johanette Zomer, soprano ; Marcel Beekman, ténor ; André Morsch, baryton
    Dir. Klaas Stok
     
    (si la lecture vidéo est impossible, merci de cliquer ICI)
  • Prière de Sainte Hildegarde

    « Je crois en Vous fidèlement, ô mon Dieu,
    et c’est dans la foi que j’accomplis toutes mes œuvres.
    Augmentez ma joie par la pratique de chaque vertu,
    Vous ma joie, ô Seigneur de l’univers !
    Dans l’amour et la foi, je veux Vous suivre, car c’est Vous qui m’avez créé(e).
    Vous me donnez ce qui est bon, il ne me manque rien de ce que je demande et désire.
    La foi m’enseigne la prière juste : donnez-moi uniquement ce qui Vous plaît et qui ne passe pas !
    Plein(e) de misère, vers Vous je soupire, pour mon frère ou pour moi-même,
    inspirez-moi les œuvres bonnes et saintes
    qui accomplissent toutes les exigences de Votre amour ;
    Comblez mes désirs légitimes ! »

    Ste Hildegarde de Bingen (1098-1179)
    (Source : Prieuré Notre-Dame de Bethléem, Faverney)

    prière,Hildegarde,Bingen

    Catéchèse de Benoît XVI sur Sainte Hildegarde de Bingen
    (Audience générale du 1er septembre 2010)

  • Dimanche 26 juillet 2020

    Huitième Dimanche après la Pentecôte
     
    (17ème dimanche du Temps Ordinaire)

  • Promesses de Jésus transmises par sainte Marguerite-Marie

    sainte Marguerite-marie

    Connaissez-vous les Promesses de Jésus transmises par sainte Marguerite-Marie ?

    A l'occasion de l'année jubilaire de la canonisation de Sainte Marguerite-Marie, le Secrétariat des Œuvres du Sacré-Cœur à Paray-le-Monial a édité des "feuillets-promesses", qui présentent ces Promesses de Jésus à sainte Marguerite-Marie.

    "Dans l’Évangile, Jésus nous a promis qu’il serait avec nous jusqu’à la fin du monde. Qu’Il enverrait l’Esprit Saint  consolateur pour nous soutenir et nous réconforter. Qu’Il nous prendrait avec Lui pour la vie éternelle. Le signe de cette Promesse, c’est le Cœur ouvert de Jésus sur la Croix.  

    À l’approche des temps difficiles, Il a voulu donner une nouvelle preuve de sa fidélité en révélant l’amour de son Cœur à sainte Marguerite-Marie et en promettant des grâces spéciales à celles et ceux qui se montreront ses fidèles disciples. Aujourd’hui, en ces temps d’épreuve pour tous,  accueillons pour nous-mêmes, les promesses de Jésus."

    Les Promesses transmises par le Christ s'adressent à chacun de nous et méritent d'être diffusées. Vous pouvez commander ces feuillets-prière pour vous-même, mais aussi les faire connaître dans votre paroisse, votre groupe de prière, votre aumônerie, votre famille, vos amis...

    Feuillet-prière Promesses de Jésus à sainte Marguerite-Marie

    BON DE COMMANDE DU FEUILLET-PRIERE PROMESSES DE JÉSUS

  • Roland de Lassus (1532-1594) : Lauda mater Ecclesia

    (In festo beatae Mariae Magdalenae hymnus)
    Oxford Camerata - Dir. Jeremy Summerly
    Lauda mater Ecclesia
    lauda Christi clementiam
    qui septem purgat vitia
    per septiformam gratiam.

    Maria soror Lazari
    quae tot commisit crimina
    ab ipsa fauce tartari
    redit ad vitae limina.

    Post fluxae carnis scandala
    fit ex lebete phiala
    in vas translata gloriae
    de vase contumeliae.

    Aegra currit ad medicum
    vas ferens aromaticum
    et a morbo multiplici
    verbo curatur medici.

    Contriri cordis unctio
    cum lacrimarum fluvio
    et pietatis actio
    ream solvit a vitio.

    Surgentem cum victoria
    Jesum videt ab inferis
    prima meretur gaudia
    quae plus ardebat caeteris.

    Uni Deo sit gloria
    pro multiformi gratia
    qui culpas et supplicia
    remittit et dat praemia.
    Amen.
    Loue, mère Église,
    Loue la clémence du Christ
    Qui purifie les sept vices
    Par la grâce septiforme.

    Marie, soeur de Lazare,
    Qui a commis tant de fautes
    De la gueule de l'enfer
    A été rendue aux faveurs de la vie.

    Après les scandales de la chair faible
    A fait du bassin pour se laver les mains
    Une coupe transformée en vase de gloire,
    Le vase d'outrage.

    Avec peine elle courut au Médecin
    Portant un vase d'aromates
    Et de ses passions multiples
    Fut soignée par la parole du Médecin.

    Le remords du coeur contrit
    Avec le fleuve des larmes
    Et l'oeuvre de piété
    Débarrassa la coupable du vice.

    Elle vit Jésus surgissant
    De l'enfer victorieux ;
    La première, obtint l'allégresse
    Dont elle brûle plus que d'autres.

    Au Dieu unique soit la gloire
    Pour la grâce multiple
    Qui remet les fautes et les vices
    Et donne les récompenses.
    Amen.
     
     
    (si la lecture vidéo est impossible, merci de cliquer ICI)
  • Prière à Sainte Marie-Madeleine

    « Sainte Marie-Madeleine,
    toi qui as été pardonnée par Jésus,
    toi qui as beaucoup aimé ;
    Montre-nous le chemin de la conversion véritable
    et de la pureté du coeur.
    Par amour, tu as suivi Jésus pour le servir ;
    Apprends-nous à livrer gratuitement notre vie
    pour nos frères.
    Tu te trouvais près de la croix de Jésus
    auprès de Marie et Jean ;
    Obtiens la grâce de la foi et de l’espérance
    dans nos épreuves.
    Au matin de Pâques, tu as reçu de Jésus la mission d’annoncer
    la résurrection à ses disciples ;
    Aide-nous à croire que la vie est plus forte
    que la mort, que l’amour triomphe de tout.
    Par ton intercession, nous confions au Seigneur… »

    Source : Sainte-Baume Roc de la miséricorde

    Prière,Sainte,Marie-Madeleine

    Guido Reni (1575-1642), Sainte Marie-Madeleine Pénitente
    © Musée des beaux-arts de Quimper

    (Crédit photo)

  • Mercredi 22 juillet 2020

    Ste Marie-Madeleine, pénitente

    Sainte_Marie-Madeleine_penitente_a.jpg

    Guy François, Marie Madeleine pénitente (vers 1620/30)
    Musée du Louvre, Paris

    (Crédit photo)

  • Angelus de ce dimanche 19 juillet 2020

    S’appuyant sur la parabole du bon grain et de l’ivraie dans l'Évangile du jour (cf. Mt 13, 24-43), le pape François a livré une méditation sur la patience de Dieu, « ouvrant les cœurs à l’espérance », ce dimanche 19 juillet 2020, avant de réciter la prière de l’Angélus depuis la fenêtre du Palais apostolique.

    Compte rendu à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Nikolaï Rimski-Korsakov (1844-1908) : Notre Père

    St. Petersburg Chamber Choir - Dir. Nikolai Korniev
     
    (si la lecture vidéo est impossible, merci de cliquer ICI)
  • Prière - Viens, Seigneur Jésus...

    « Viens, Seigneur Jésus, cherche ton serviteur ; cherche ta brebis fatiguée ; viens, berger... Pendant que tu t'attardes sur les montagnes, voilà que ta brebis erre : laisse donc les quatre-vingt-dix-neuf autres qui sont tiennes et viens chercher l'unique qui s'est égarée. Viens, sans te faire aider, sans te faire annoncer ; c'est toi maintenant que j'attends. Ne prends pas de fouet, prends ton amour ; viens avec la douceur de ton Esprit. N'hésite pas à laisser sur les montagnes ces quatre-vingt-dix-neuf brebis qui sont tiennes ; sur les sommets où tu les as mises, les loups n'ont pas d'accès... Viens à moi, qui me suis égaré loin des troupeaux d'en haut, car tu m'avais mis là-haut moi aussi, mais les loups de la nuit m'ont fait quitter tes bergeries.
    Cherche-moi, Seigneur, puisque ma prière te cherche. Cherche-moi, trouve-moi, relève-moi, porte-moi ! Celui que tu cherches, tu peux le trouver, celui que tu trouves, daigne le relever, et celui que tu relèves, pose-le sur tes épaules. Ce fardeau de ton amour n'est jamais trop lourd pour toi... Viens donc, Seigneur, car s'il est vrai que j'erre, « je n'ai pas oublié ta parole » (Ps 118,16), et je garde l'espoir du remède. »

    St Ambroise (v.340-397), Commentaire du Ps 118, 22, 27-30 ; CSEL 62, 502-504.

    prière,St Ambroise,serviteur,chercher,brebis,perdue,retrouvée,Jésus

    Alfred Soord (1868-1915), "The Lost Sheep"
    (Crédit photo)