Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chemin d'Amour vers le Père - Au fil des jours - Page 4

  • Les patriarches de Syrie condamnent la récente attaque à Damas

    patriarches,Syrie,condamnation,attaque,Damas

    COMMUNIQUE – Veuillez trouver, ci-dessous, le communiqué des Patriarches d’Antioche et de tout l’Est pour les grecs-orthodoxes, les syriaques-orthodoxes et les grecs melkites catholiques, dans lequel ils condamnent la récente attaque des Etats-Unis, de la France et du Royaume-Uni, en Syrie.

    Déclaration conjointe des patriarcats grec-orthodoxe, syriaque-orthodoxe et grec-melkite catholique d’Antioche et tout l’Orient.

    Damas, le 14 avril 2018

    « Dieu est avec nous ; écoutez toutes les nations et soumettez-vous ! ».

    Nous, les patriarches Jean X, patriarche grec-orthodoxe d’Antioche et tout l’Orient, Ignace Ephrem II, patriarche syriaque-orthodoxe d’Antioche et tout l’Orient, et Joseph Ier Absi, patriarche grec-melkite catholique d’Antioche, d’Alexandrie et de Jérusalem, condamnons et dénonçons l’agression brutale qui a eu lieu ce matin contre la Syrie, notre pays si cher, par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni, selon les allégations de recours aux armes chimiques par le gouvernement syrien.

    Nous élevons nos voix pour affirmer ce qui suit :

    1. Cette agression brutale constitue une violation manifeste des lois internationales et de la charte des Nations unies, car il s’agit d’une agression injustifiée contre un pays souverain, membre de l’ONU.

    2. Nous souffrons de constater que ces bombardements aient été perpétrés par de puissants pays auxquels la Syrie n’a causé aucun préjudice d’aucune sorte.

    3. Les allégations des États-Unis et d’autres pays selon lesquelles l’armée syrienne utilise des armes chimiques et que la Syrie est un pays qui possède et utilise ce type d’arme, sont injustifiées et non étayées par des preuves suffisantes et claires.

    4. Le calendrier de cette agression injustifiée contre la Syrie sape le travail de la Commission d’enquête internationale indépendante, sur le point de se rendre en Syrie.

    5. Cette agression brutale détruit les chances d’une solution politique pacifique et entraîne une escalade de la violence et davantage de complications.

    6. Cette agression injuste encourage les organisations terroristes et leur donne un élan pour poursuivre leurs actes barbares.

    7. Nous demandons au Conseil de sécurité de l’organisation des Nations unies de jouer son rôle en apportant la paix au lieu de contribuer à l’escalade des guerres.

    8. Nous appelons toutes les Églises des pays qui ont participé aux frappes, à remplir leurs devoirs chrétiens, selon les enseignements de l’Évangile, à condamner cette agression et à appeler leurs gouvernements à s’engager dans la protection de la paix internationale.

    9. Nous saluons le courage, l’héroïsme et les sacrifices de l’Armée arabe syrienne qui protège courageusement la Syrie et assure la sécurité de son peuple. Nous prions pour les âmes des martyrs et la guérison des blessés. Nous sommes convaincus que l’armée ne s’inclinera pas devant les agressions terroristes externes ou internes ; elle continuera à lutter courageusement contre le terrorisme jusqu’à ce que chaque centimètre de la terre syrienne soit purifié du terrorisme. Nous saluons également la position courageuse des pays alliés de la Syrie et de son peuple.

    Nous offrons nos prières pour la sécurité, la victoire et la libération de la Syrie de toutes sortes de guerres et de terrorisme. Nous prions également pour la paix en Syrie et dans le monde entier, et appelons à renforcer les efforts de réconciliation nationale dans le souci de protéger le pays et de préserver la dignité de tous les Syriens.

    Sources : Greek Orthodox Patriarchate of Antioch and all the East - Patriarcat latin de Jérusalem.

  • Regina Caeli de ce dimanche 15 avril 2018

    Lors de la prière du Regina Caeli sur la place Saint-Pierre, le Pape François s’est arrêté sur le sens chrétien à accorder « au corps », éclairant sa réflexion par le mystère de la Résurrection qui eut lieu « avec corps et âme » et non « comme fantôme ».

    Compte rendu de Delphine Allaire sur Vatican.News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Bienheureux Ramose Lucien Botovasoa (1908-1947)

    Béatification ce dimanche à Madagascar de Ramose Lucien Botovasoa (1908-1947), laïc et père de famille, membre du Tiers Ordre franciscain, tué en haine de la foi à Vohipeno (Madagascar).

    Bx_Ramose-Lucien-Botovasoa_1.png

    Biographie

    A l'issue de la prière du Regina Caeli, le Pape François a salué la béatification de Lucien Botovasoa, « père de famille, témoin cohérent du Christ jusqu’au don héroïque de sa vie. Arrêté et tué pour avoir manifesté sa volonté de rester fidèle au Seigneur et à l’Église, il représente pour nous tous un exemple de charité et de force dans la foi. »

    « oggi, a Vohipeno, in Madagascar, viene proclamato beato il martire Luciano Botovasoa, padre di famiglia, coerente testimone di Cristo fino al dono eroico della vita. Arrestato e ucciso per aver manifestato la sua volontà di rimanere fedele al Signore e alla Chiesa, rappresenta per tutti noi un esempio di carità e di fortezza nella fede. »

    (Source)

  • Huit nouveaux "Vénérables" dans l'Eglise catholique

    Le Pape François a reçu en audience le Cardinal Angelo Amato, Préfet de la Congrégation de la Cause des Saints, et a autorisé la promulgation de huit décrets reconnaissant les vertus héroïques des serviteurs et servantes de Dieu suivants :

    - Varghese Payapilly (1876-1929), prêtre diocésain, fondateur en Inde de la Congrégation des Sœurs des Indigents (Sisters of the Destitute) ;

    - Manuel Nunes Formigão (1883-1958), prêtre diocésain, fondateur au Portugal de la Congrégation des Religieuses Réparatrices de Notre Dame de Fatima ;

    - Ludovico Longari (1889-1963), prêtre italien, religieux de la Congrégation des Prêtres du Saint-Sacrement ;

    - Elisabeth Bruyère (1818-1876), fondatrice au Canada des Sœurs de la Charité d’Ottawa ;

    - Margherita Ricci Curbastro (au siècle: Costanza, 1856-1923), fondatrice en Italie de la Congrégation des Servantes du Sacré Cœur de Jésus Agonisant ;

    - Florenza Giovanna Profilio (1873-1956), fondatrice en Italie de l’Institut des Sœurs franciscaines de l’Immaculée Conception de Lipari ;

    - Maria Dolores di Cristo Re (au siècle: Maria Di Majo, 1888-1967), fondatrice en Italie de la Congrégation des Servantes Missionnaires du Christ Roi ;

    - Justa Domínguez de Vidaurreta y Idoy (1875-1958), Supérieure de la Province espagnole de la Société des Filles  de la Charité de Saint Vincent de Paul.

    Source : Bulletin de la Salle de Presse du Vatican (14.04.2018).

  • Giovanni Gabrieli (1557–1612) : Motet "Jubilate Deo" (à 8)

    The Cambridge Singers & La Nuova Musica

  • Méditation - Tout en vue de Dieu

    « Il y a tant de choses à faire, tant d'offices à la maison, tant d'emplois à la ville, aux champs ! travail partout ; faut-il donc laisser tout là pour ne penser qu'à Dieu ? Non, mais il faut sanctifier ces occupations en y cherchant Dieu, et les faire pour l'y trouver plutôt que pour les voir faites. Notre Seigneur veut que devant tout nous cherchions sa gloire, son royaume, sa justice, et, pour cela, que nous fassions notre capital de la vie intérieure, de la foi, de la confiance, de l'amour, des exercices de religion, de l'oraison, de la confusion, des humiliations, des travaux et des peines, en la vue de Dieu, notre souverain Seigneur ! [...] Si une fois nous sommes ainsi établis en la recherche de la gloire de Dieu, nous sommes assurés que le reste suivra. »

    St Vincent de Paul (1581-1660), Correspondance du 21 février 1659, Édition du Seuil, 1960 (p.547) et P. Coste, Correspondance, vol. XII (p.132)

    recolte-des-foins_1a.jpg

    Julien Dupré (1851-1910), La récolte des foins
    (Collection particulière)

  • Audience générale de ce mercredi 11 avril 2018

    La vie chrétienne sera au cœur des audiences générales hebdomadaires, et ce, durant tout le temps pascal. Le Souverain Pontife a inauguré ce nouveau cycle ce mercredi 11 avril 2018, en évoquant le sacrement fondateur de toute la vie chrétienne : le baptême.

    Compte rendu de Manuella Affejee sur Vatican.News.

    Texte intégral de la catéchèse traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, le Temps liturgique de Pâques nous rappelle que nous sommes chrétiens dans la mesure où nous laissons Jésus-Christ vivre en nous. Ainsi, le Baptême, « fondement de toute la vie chrétienne », est cette porte qui permet au Christ Seigneur d’habiter en nous, en nous plongeant, par le don de l’Esprit Saint, dans sa mort et sa résurrection, pour être recréés en Lui. L’eau du Baptême est, en effet, celle sur laquelle est invoqué l’Esprit Saint qui « donne la vie ». Le premier des Sacrements est donc un signe efficace de renaissance qui nous appelle à mener une vie nouvelle. Car, par le Baptême, nous sommes plongés dans la vie même de la Trinité : nous devenons membres du Corps du Christ, qui est l’Église, pour collaborer, chacun selon sa condition propre, à sa mission dans le monde. Ainsi, le Baptême, reçu une seule fois, illumine toute notre vie, en guidant nos pas vers la Jérusalem céleste. Il est un don gratuit fait à tous, adultes et nouveau-nés, un don porté par la foi et appelé à s’enraciner et à fructifier dans la foi. Aussi est-il nécessaire de raviver chaque jour les promesses de notre Baptême pour permettre au Christ de vivre en nous et de faire de chacun de nous un autre Christ. »

    « Je suis heureux de saluer les pèlerins venus de France, de Belgique et de divers pays francophones, et en particulier les nombreux jeunes français de différents collèges et lycées. Que le renouvellement des promesses de notre Baptême nous aide à vivre toujours plus unis à Jésus-Christ pour mener une vie nouvelle et collaborer dans l’Église à la transformation du monde. Que Dieu vous bénisse ! »

    Source : site internet du Vatican.

  • Thomas Tallis (v.1505-1585) : Spem in Alium, Motet pour 40 voix indépendantes

    The Tallis Scholars - Peter Phillips
     
    Spem in alium nunquam habui praeter in te,
         Je n’ai jamais placé mon espérance en aucun autre que Toi,

    Deus Israel,
         Ô Dieu d’Israël,

    Qui irasceris, Et propitius eris,
         Toi dont la colère fait place à la miséricorde,

    Et omnia peccata hominum in tribulatione dimittis.
         Toi qui absous tous les péchés de l’humanité souffrante.

    Domine Deus,
         Ô Seigneur Dieu,

    Creator coeli et terrae,
         Créateur de la terre et du ciel,

    Respice humilitatem nostram.
         Considère notre humilité.
  • Méditation - Créés pour la sainteté

    « Tout ce qui passe et ne tourne pas à la gloire de Dieu est néant, et au-dessous même du néant. »
    Ste Thérèse d'Avila

    « Comprenez-vous pourquoi une âme cesse de savourer la paix et la sérénité quand elle s'écarte de sa fin, quand elle oublie que Dieu l'a créée pour la sainteté ? Efforcez-vous de ne jamais perdre ce point de vue surnaturel, pas même aux heures de loisir ou de repos, aussi nécessaires dans la vie de chacun que le travail.
    Vous pouvez bien parvenir au sommet de votre activité professionnelle ; vous pouvez obtenir les succès les plus retentissants grâce à votre libre initiative dans vos activités temporelles ; mais si vous abandonnez ce sens surnaturel qui doit présider à toutes vos activités humaines, vous ferez lamentablement fausse route. »

    St Josemaria Escriva de Balaguer (1902-1975), Amis de Dieu. Homélies (Homélie prononcée le 11.03.1960, La grandeur de la vie ordinaire, 10), Fayard / Mame, 1981.

    Escriva de Balaguer,âme,créée,sainteté,loisir,repos,travail,surnaturel,gloire,Dieu

    (Image shutterstock)

  • Mercredi 11 avril 2018

    St Léon, Pape, Confesseur et Docteur de l’Église

    Saint_Leon-le-Grand_2a.jpg

  • Exhortation « Gaudete et Exsultate » sur la sainteté

    Publication ce lundi 9 avril 2018 de l’exhortation apostolique du Pape François sur la sainteté. "Gaudete et exsultate" - "Soyez dans la joie et l’allégresse" (Mt 5, 12) - est un document d’une quarantaine de pages, divisé en 5 chapitres et 177 paragraphes. D’emblée, le Souverain Pontife précise qu’il ne s’agit nullement d’un traité savant sur la question, mais bien d’un appel à une sainteté simple et joyeuse dans le monde actuel, « avec ses risques, ses défis et ses opportunités ».

    Présentation de Manuella Affejee sur Vatican.News.

    Texte intégral en français sur le site internet du Vatican.

  • Josquin des Prez (v.1450-1521) : "Vultum tuum"

    Cf. texte de l'Introït de la Messe de ce jour
     
    Vultum tuum deprecabuntur omnes divites plebes, quia in te sola, virgine Maria, omnis spes posita est.

    Tous les riches d’entre le peuple vous offriront leurs humbles prières, parce qu'en vous seule Vierge Marie, demeurent tous les espoirs.
  • Méditation - Annonciation

    « Tu l'as entendu, Vierge Marie, tu concevras et enfanteras un fils, non d'un homme — tu l'as entendu — mais de l'Esprit Saint. L'ange attend ta réponse ; il faut qu'il retourne vers Celui qui l'a envoyé. Nous attendons nous aussi, notre Dame. Accablés misérablement par une sentence de condamnation, nous attendons une parole de pitié. Le prix de notre salut est entre tes mains. Si tu consens, nous sommes libres. Dans le Verbe éternel de Dieu nous avons tous été créés ; mais hélas, la mort fait son œuvre en nous. Une brève réponse de toi suffit pour nous recréer, de sorte que nous soyons rappelés à la vie...
    Donne ta réponse, Vierge Marie, n'hésite pas... Prononce cette parole si attendue par la terre, les enfers, les cieux mêmes. Voici que le Roi et Seigneur de l'univers, lui qui a « désiré ta beauté » (Ps 44,12), désire aussi le oui de ta réponse. A ton consentement il a voulu suspendre le salut du monde. Tu lui as plu par ton silence ; tu lui plairas davantage à présent par ta parole. »

    St Bernard (1091-1153), Homélies sur ces paroles de l'Évangile : « L'ange fut envoyé », n° 4, 8-9.

    Annonciation,Vierge,Marie,ange,Saint-Esprit,prière,jardin,joie

    « La Vierge Marie a fermé les yeux
    Et voilé son cœur de ses deux paupières
    pour ne plus rien voir, pour entendre mieux
    Un souffle qui fait trembler ses prières...

    Un frisson le long du petit jardin
    A couru... Qui vient ? La feuille nouvelle ?
    Qui passe ?... Un oiseau sort du ciel. Soudain,
    La graine des champs les sent partir d'elle.

    Le vent sur le toit vient de rencontrer
    Dessus, un oiseau que l'azur apporte.
    Qui vole ?... Le ciel a poussé la porte,
    La porte a chanté, un Ange est entré.

    Un Ange a parlé tout bas dans la chambre.
    Toi seule, ô Marie, entends ce qu'il dit,
    Toi seule dans l'ombre et le Paradis.
    Il a semé Dieu tout grand dans tes membres.

    Je ne l'ai pas vu. Mais en s'en allant,
    - J'étais sur le pas ému de la porte -
    Il a laissé choir dans mon cœur tremblant
    Un grain murmurant du Verbe qu'il porte.

    Il a fait tomber à la place en moi
    La plus ignorée et la plus profonde,
    Un mot où palpite on ne sait quoi,
    Un mot dans mon sein pour le mettre au monde.

    Ah ! comment un mot sortira-t-il bien
    De moi que voilà qui suis peu savante ?
    Mais le Saint-Esprit - je suis sa servante -
    S'Il veut qu'il me naisse y mettra du sien.

    ......................................

    La Vierge Marie est dans son bonheur.
    La Vierge Marie est là qui se noie
    Dans le miel de Dieu. L'épine est en fleur
    Autour du jardin, autour de ma joie.

    Il y a dans toi, Vierge, un petit Roi,
    Ton petit enfant, un Dieu ! Trois ensemble !
    Et nul ne s'en doute. Il y a dans moi
    Un petit oiseau dont le duvet tremble... »

    Marie Noël (1883-1967), Le Rosaire des joies
    ("Annonciation", extrait), Crès, 1930.

  • Introït "Vultum tuum"

    Cantarte Regensburg
     
    IN ANNUNTIATIONE B. M. V.

    Ant. ad Introitum. Ps. 44,13,15 et 16.
    Vultum tuum deprecabúntur omnes dívites plebis : adducéntur Regi Vírgines post eam : próximæ eius adducéntur tibi in lætítia et exsultatióne. (T.P. Allelúia, allelúia.)
    Tous les riches d’entre le peuple vous offriront leurs humbles prières. Des Vierges seront amenées au roi après vous, vos compagnes seront présentées au milieu de la joie et de l’allégresse. (T.P. Alléluia, alléluia.)

    Ps. Ibid., 2.
    Eructávit cor meum verbum bonum : dico ego ópera mea Regi.
    De mon cœur a jailli une excellente parole ; c’est que j’adresse mes œuvres à un roi.
  • Lundi 9 avril 2018

    Annonciation de la Bienheureuse Vierge Marie
    (transférée du 25 mars)

    annonciation-nd-victoires.jpg

    Tableau de l'Annonciation, Basilique Notre-Dame des Victoires (Paris)

  • 10h30, place Saint-Pierre : Sainte Messe célébrée par le Pape François

    à l’occasion de la « rencontre des Missionnaires de la Miséricorde »
     
     
     
    Devant des milliers de fidèles réunis sur la place Saint-Pierre ensoleillée, le Pape a présidé la cérémonie, accompagné des 550 missionnaires de la miséricorde, venus du monde entier, présents à Rome à cette occasion. Dans son homélie, le Saint-Père est revenu sur l’Évangile de Saint Jean qui relate l'incrédulité de Thomas.

    Compte rendu sur Vatican.News.
     
    Texte intégral de l'homélie traduite en français sur le site internet du Vatican.
     
    A l'issue de la Messe, le Pape François a lancé un nouvel appel à la paix en Syrie :

    « De terribles nouvelles de bombardements nous viennent de Syrie avec des dizaines de victimes, dont beaucoup sont des femmes et des enfants. Nouvelles de tant de personnes touchées par les effets des substances chimiques contenues dans les bombes. Nous prions pour tous les morts, pour les blessés, pour les familles qui souffrent. Il n'y a pas de bonne et de mauvaise guerre, et rien, rien ne peut justifier l'utilisation de tels instruments d'extermination contre des personnes et des populations sans défense. Nous prions pour que les dirigeants politiques et militaires choisissent l'autre voie, celle de la négociation, la seule qui puisse conduire à une paix qui ne soit pas celle de la mort et de la destruction. »

    Texte original en italien sur le site internet du Vatican.

  • "Aurora lucis rutilat", Hymne des Laudes au Temps Pascal

    "Aurora lucis rutilat", Hymne des Laudes au Temps Pascal
    Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux
     
    1. Aurora lucis rutilat,
    Cælum laudibus intonat,
    Mundus exultans iubilat,
    Gemens infernus ululat,

         L'aurore a du vrai jour ramené la lumière,
         Le ciel fait des concerts charmants,
         Le monde par les siens marque une joie entière,
         Et l'enfer n'y répond que par des hurlements.


    2. Cum rex ille fortissimus,
    Mortis confractis viribus,
    Pede conculcans tartara
    Solvit a pœna miseros.

         Aussi c'est en ce jour que l'auteur de leur être,
         Brisant les chaînes de la mort,
         Foulant aux pieds l'Averne et son orgueilleux maître,
         Change des malheureux le déplorable sort.


    3. Ille, qui clausus lapide
    Custoditur sub milite,
    Triumphans pompa nobili,
    Victor surgit de funere.

         Ce corps d'un froid tombeau renfermé sous la pierre,
         Ce corps gardé par des soldats,
         En pompe triomphante est revenu sur terre,
         Réparateur du siècle, et vainqueur du trépas.


    4. Solutis jam gemitibus
    Et inferni doloribus,
    Quia surrexit Dominus,
    Resplendens clamat angelus.

         Qu'on cesse de gémir, il n'est plus de misères,
         Leur triste cours est arrêté :
         De la prison du limbe un mort tire nos pères,
         Et l'ange nous annonce un Dieu ressuscité.


    5. Quæsumus, Auctor omnium,
    In hoc Paschali gaudio,
    Ab omni mortis impetu
    Tuum defende populum.

         Sauveur de tout le monde, en cette pleine joie
         Dont la Pâque remplit nos cœurs,
         Daigne si bien guider ton peuple dans ta voie,
         Que d'une mort funeste il échappe aux rigueurs.


    6. Gloria tibi, Domine,
    Qui surrexisti a mortuis,
    Cum Patre et Sancto Spiritu,
    In sempiterna sæcula. Amen.

         Gloire à toi, rédempteur et monarque suprême,
         Par toi-même ressuscité !
         Même gloire à ton père, au Saint-Esprit la même,
         Et durant tous les temps et dans l'éternité !


    Traduction-adaptation de Pierre Corneille
  • Méditation - « Quasi modo geniti infantes... » (1 P 2, 2 - Introït de la Messe)

    « Soyez vraiment comme des enfants. Plus vous le serez, mieux ce sera. [...]
    Nos grandes chutes, celles qui ravagent profondément l'âme, et qui sont parfois presque irréparables, sont provoquées par notre orgueil, quand nous nous croyons adultes, autosuffisants. Dans ces cas-là nous sommes comme incapables de demander de l'aide à qui pourrait nous la fournir. Non seulement à Dieu mais à l'ami, au prêtre. Nous nous isolons alors, malheureux que nous sommes, en nous enfermant dans notre désarroi, dans notre égarement.
    Dès maintenant prions Dieu de ne jamais permettre que nous nous sentions satisfaits, de faire toujours grandir en nous le besoin de son secours, de sa parole, de son Pain, de son réconfort, de sa force : rationabile, sine dolo lac concupiscite (1) ; aiguisez votre faim, votre aspiration à devenir des enfants. Croyez bien que c'est le meilleur moyen de vaincre l'orgueil. Soyez-en persuadés, c'est bien le seul remède pour que notre conduite soit bonne, grande, divine. En vérité, je vous le dis, si vous ne retournez pas à l'état des enfants vous ne pourrez entrer dans le Royaume des Cieux (2). »

    1. Suite de l'Introit : "désirez ardemment le lait spirituel et très pur" - 2. Mt 18, 3.

    St Josemaria Escriva de Balaguer (1902-1975), Amis de Dieu. Homélies (Homélie prononcée le 05.04.1964, Dimanche in albis, L'amitié avec Dieu, 142-147), Fayard / Mame, 1981.

    Jesus_enfants_32a.jpg