Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

évêques

  • Présentation de l'« Instrument de travail » du Synode pour les jeunes ...

    ... qui se tiendra au Vatican du 3 au 28 octobre 2018
     
    La XVe Assemblée générale du Synode des évêques se tiendra au Vatican sur le thème : « Jeunes, foi et discernement des vocations », du 3 au 28 octobre 2018.
     
    L'« Instrument de travail » (Instrumentum Laboris) est présenté aujourd'hui par le Cardinal Lorenzo Baldisseri, Secrétaire général du Synode des évêques, entouré de Mgr Fabio Fabene, sous-secrétaire, du P. Giacomo Costa, S.I., Secrétaire spécial de la XVe Assemblée Générale ordinaire du Synode, et du P. Rossano Sala, S.D.B., également Secrétaire spécial.

    C’est le fruit de nombreux échanges entre le Vatican et les Eglises locales, notamment après le questionnaire contenu dans le document préparatoire (« Lineamenta ») présenté à la presse le 13 janvier dernier, et du « pré-synode » de février denier.

    D'après Zenit.org.

  • Lettre « Placuit Deo » de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi adressée aux Évêques de l’Église catholique sur certains aspects du salut chrétien

    A 11h ce jeudi 1er mars a été présentée cette Lettre « Placuit Deo » adressée aux évêques catholiques.

    Le titre, « Placuit Deo » (Il a plu à Dieu) est tiré de la Lettre de St Paul aux Ephésiens (I,9) : « Placuit Deo in sua bonitate et sapientia Seipsum revelare et notum facere sacramentum voluntatis suae » (Il a plu à Dieu dans sa bonté et sa sagesse de se révéler en personne et de faire connaître le mystère de sa volonté).

    Ce document est signé par Mgr Luis Francisco Ladaria Ferrer et Mgr Giacomo Morandi, respectivement préfet et secrétaire du Dicastère.

    Les explications de Sergio Centofanti sont à lire sur Vatican.News.

    Le texte intégral en français est disponible sur le site internet du Vatican.

  • Lettre apostolique en forme de Motu Proprio “Apprendre à prendre congé” sur la renonciation pour raison d'âge des titulaires d'offices de nomination pontificale

    « Apprendre à prendre congé » (“Imparare a congedarsi”) : c’est le titre de la Lettre apostolique en forme de motu proprio signée par le Pape François ce jeudi 15 février et rendue public par le Saint-Siège. « La conclusion d’un office ecclésial doit être considérée comme partie intégrante du service lui-même, dans la mesure où il requiert une nouvelle forme de disponibilité » écrit le Saint-Père.

    Les explications de Xavier Sartre sont à lire sur Vatican News.

    Texte intégral original en italien sur le site internet du Vatican.

  • Voyage apostolique du Saint-Père en Birmanie et au Bangladesh (4e jour)

    logo-bangladesh-myanmar-2017a.jpg

    Missel pour le Voyage apostolique

    Programme complet du 26 novembre au 3 décembre

    Programme du mercredi 29 novembre 2017

    09h30 : Messe au Kyaikkasan Ground
           Résumé de la Messe au Kyaikkasan Ground sur KTO à 09h00

    16h15 : Rencontre avec le Conseil suprême “Sangha” des moines bouddhistes au Kaba Aye Centre

    17h15 : Rencontre avec les évêques de Birmanie dans une salle de la Cathédrale de St Mary’s

  • Basilique Saint-Pierre à 11h30 : Messe célébrée par le Pape François en hommage aux cardinaux et évêques morts dans l’année

    Livret de la célébration

    Texte intégral de l'homélie (version française) sur le site internet du Vatican.

  • 09h30 : Place Saint-Pierre, Messe célébrée par le Pape François

    et bénédiction des palliums pour les nouveaux archevêques métropolites
     
     
     
    Texte intégral de l'homélie traduite en français sur le site internet du Vatican.

  • Nouveaux décrets de reconnaissance des vertus héroiques

    Le Pape François a reçu en audience vendredi 16 juin le cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour la Cause des Saints. Le Saint-Père a autorisé des décrets reconnaissant les vertus héroïques de six personnes, qui sont donc déclarées vénérables. Le Pape a aussi reconnu le martyre de Teresio Olivelli, un laïc tué le 17 janvier 1945, fait prisonnier par les allemands, dont les vertus héroïques avaient été reconnues le 16 décembre 2015.

    Parmi les six personnes dont les vertus héroïques ont été reconnues, il y a 3 évêques :

    - Antonio José De Sousa Barroso (1854-1918), évêque de Porto (Portugal).

    - José de Jesús López y González (1872-1950), évêque de Aguas Calientes (Mexique), fondateur de la Congrégation des Sœurs catholiques maîtresses du Sacré-Cœur de Jésus.

    - Agostino Ernesto Castrillo (1904-1955), évêque de San Marco Argentano-Bisignano (Italie), de l’ordre des frères mineurs.

    Le Pape François a aussi autorisé ces décrets pour :

    decrets,pape,vertus heroiques,venerables,eveques

    - Giacomo da Balduina (Beniamino Filon, 1900-1948), prêtre italien, de l’Ordre des Frères mineurs capucins.

    - Maria degli Angeli (Giuseppa Operti, 1871-1949), carmélite italienne, fondatrice des Sœurs carmélites de Santa Teresa de Turin.

    - Humilde Patlán Sánchez (Maria, 1895-1970), religieuse mexicaine, profès des Sœurs franciscaines de l’Immaculé Conception.

    D'après Radio Vatican.

  • Document préparatoire à la XVe Assemblée générale ordinaire du Synode des évêques

    Ce vendredi matin, le « Document préparatoire » à la XVe Assemblée générale ordinaire du Synode des évêques prévue à Rome en octobre 2018 sur « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel », a été présenté par deux jeunes (Elvis Do Ceu Nicolaia Do Rosario et Federica Cecile) au côté du Cardinal Lorenzo Baldisseri, secrétaire général du Synode des évêques, et de Mgr Fabio Fabene, sous-secrétaire.
    Aussi appelé « Lineamenta », ce Document préparatoire inclut un questionnaire adapté aux divers contextes géographiques, et il sera envoyé aux Églises locales par l’intermédiaire des Conférences épiscopales.
    Les jeunes aussi seront consultés par le biais d’un questionnaire disponible sur Internet, des questions sur leurs attentes et leur vie. Les réponses apportées à ces deux questionnaires serviront de base pour la rédaction de l’Instrumentum Laboris, le document de référence pour les travaux des Pères synodaux.

    A cette occasion, le Pape François s'est adressé aux jeunes, dans une lettre qui encourage avec instance les jeunes à entendre la voix de Dieu, à « sortir » d’eux-mêmes, et à se mettre en route, à l’image d’Abraham.

    Texte intégral de la Lettre du Pape (traduction française) ci-dessous.

    Le Document préparatoire (texte intégral en français) est en ligne sur News.va.

    Et sur Zenit.org, texte intégral des :
    - Témoignages des deux jeunes Italiens
    - Présentation du Cardinal Baldisseri
    - Présentation de Mgr Fabene

    Lire la suite

  • 11h30, Basilique du Vatican : Sainte Messe célébrée par le Pape François

    en suffrage pour les cardinaux et les évêques morts au cours de l’année

    En direct sur KTO

    Livret de la célébration

  • Voyage du Pape en Pologne - Rencontre avec les évêques polonais

    Rencontre avec les évêques polonais
    dans la cathédrale de Cracovie

    La retransmission vidéo de cette rencontre par KTO a été annulée en raison de l'actualité en France, et de la diffusion en direct de la Messe célébrée à Notre-Dame de Paris à l'intention des victimes de Saint-Etienne-du-Rouvray et de leurs familles.

  • Voyage apostolique du Pape François en Pologne

    Programme du Voyage apostolique du Pape François en Pologne
    à l'occasion de la XXXIe Journée Mondiale de la Jeunesse

    Mercredi 27 juillet 2016

    16h00 : Cérémonie de bienvenue à l’aéroport international “St-Jean-Paul II” de Cracovie-Balice
    17h00 : Rencontre avec les autorités, la société civile et le Corps diplomatique dans la cour d’honneur du Wawel
    17h40 : Visite de courtoisie au Président de la République dans la Salles des oiseaux du Palais du Wawel
    18h30 : Rencontre avec les évêques polonais dans la cathédrale de Cracovie

    Vidéos KTO mises en ligne dès que disponibles

    Voyage,Pape,François,Pologne,Cérémonie,bienvenue,rencontre,autorités,société civile,Corps diplomatique,visite,courtoisie,Président de la République,évêques,polonais

    JMJ 2016 à Cracovie : Site officiel - Site officiel France

    Programme des JMJ de Cracovie 2016

    Journal des JMJ - Émissions - Reportages - Direct - Replay

  • Messe présidée par le Pape François en la Basilique Saint-Pierre

    Bénédiction des palliums pour les nouveaux archevêques métropolitains nommés dans l’année
     
    Ce mercredi 29 juin 2016, le Pape François a présidé dans la basilique Saint-Pierre la solennité des Saints Pierre et Paul, « deux apôtres sur la foi desquels s’est fondée l’Église de Rome » qui les vénère depuis comme patrons ; deux « colonnes », « deux grandes lumières qui brillent dans le ciel de Rome mais également dans le cœur des croyants d’Orient et d’Occident ».
    Lors de la célébration, le Pape a béni les palliums des nouveaux archevêques métropolitains nommés dans l’année. Devant eux, il a expliqué comment les deux apôtres étaient parvenus à s’abandonner à Dieu et à sa sainte volonté, par la prière.
     
    Le commentaire de Marie Duhamel à lire / écouter sur Radio Vatican.

    Texte intégral de l'homélie traduite en français ci-dessous.

    Lire la suite

  • Légalisation de l'euthanasie : les évêques canadiens sans langue de bois

    euthanasie_1.jpg

    Suite à l’entrée en vigueur de la loi encadrant l’aide médicale à mourir au Canada (cf. Aide Médicale à mourir : Au Canada, la loi C-14 est entrée en vigueur vendredi), les évêques catholiques ont déclaré : « Le meurtre a été légalisé au Canada ». Ils craignent « des abus, des dérapages, et des risques d’élargissement de la loi comme cela s’est produit dans d’autres pays ayant légalisé l’euthanasie ». Monseigneur Simard redoute notamment que « le droit à l’euthanasie devienne un devoir, et mette beaucoup de pressions sur les personnes âgées et les plus vulnérables ».

    Mobilisé dès le début des travaux sur ce projet de loi, l’Eglise canadienne a rappelé à maintes reprises qu’elle n’était pas en faveur d’un acharnement thérapeutique, mais contre la légalisation de l’euthanasie (cf. Canada : Il est « périlleux » d’autoriser l’aide médicale à mourir, Euthanasie : Les évêques canadiens veulent se faire entendre , Euthanasie : Les évêques canadiens veulent se faire entendre). « De toute évidence elle ne compte pas baisser les bras », et montrera à présent que « ce qui est légal n’est pas forcément moral ».

    Le Cardinal Thomas Collins a pour sa part « invité la société canadienne à s’interroger sur la différence fondamentale qui existe entre mourir et être tué ». Il rappelle que « la dignité de la personne ne peut-être réduite à son autonomie, à sa capacité à fonctionner selon des standards de prestation ».

    Sources : Gènéthique.org (23/06/2016) - Radio Vatican (22/06/2016).

  • Syrie : Message des Evêques catholiques d’Alep

    syrie,alep,eveques,message,martyrs,chrétiens,guerre,paix,prière,marieAlep – « Nous sommes fils de la Résurrection, fils de l’Espérance et nous croyons fermement que ces souffrances ne seront pas perdues. A l’exemple des Saints et des Martyrs, nous les unissons à la Passion du Christ afin qu’elles deviennent souffrances sanctifiées et sanctifiantes pour la paix en Syrie et le salut de notre ville ». C’est ainsi que les Évêques catholiques d’Alep, offrent des paroles de consolation et d’espérance aux habitants de la ville dans un Message adressé d’abord à leurs propres fidèles, alors que la ville est de nouveau bouleversée par la reprise du conflit qui, après quelques semaines de trêve, a recommencé à s’acharner sur la population civile, tant dans les quartiers contrôlés par l’armée syrienne que dans ceux tenus par les milices rebelles au travers de tirs d’artillerie et de bombardements qui ont également frappé un hôpital géré par Médecins sans frontières.

    Dans le message parvenu à l’Agence Fides, les Évêques adressent leur cri « aux consciences de ceux qui conçoivent et exécutent cette guerre » invoquant à haute voix la fin de ce conflit « pour l’amour de Dieu » et « par miséricorde pour les hommes », à cause du « cri du sang des enfants et des martyrs qui monte vers Dieu » et « des larmes des mères en deuil ».

    Dans le délire de mort et de violence qui submerge Alep, les Évêques expriment finalement un regard chrétien sur les souffrances de leurs frères dans la foi et de tous leurs concitoyens, loin des pauses intéressées de ceux qui exploitent les souffrances des chrétiens comme argumentaire instrumental pour des batailles idéologiques ou comme prétexte pour des mobilisations et des campagnes à fonds culturel et politique.

    Les Évêques d’Alep invitent tout un chacun à ne pas se laisser « vaincre par la tristesse et le désespoir » et suggèrent que, dans leur mystérieuse participation à la Passion du Christ, les souffrances des chrétiens d’Alep font percevoir au monde entier quelque chose de la manière dont s’incarne dans l’histoire le mystère du salut annoncé par l’Évangile. « Tel est – indiquent les Évêques dans leur Message – la signification la plus importante de notre présence maintenue à Alep ». Dans cette perspective, les Pasteurs catholiques de la ville renouvèlent la consécration d’Alep au Cœur Immaculé de Marie, Celle qui « dans ses apparitions de Fatima avait demandé la consécration du monde à son Cœur Immaculé afin d’obtenir la paix ». En particulier, les Evêques demandent aux catholiques, en ce mois de mai consacré à la Très Sainte Vierge Marie, d’offrir « des prières et en particulier celle du Rosaire dans nos églises pour cette intention : se convertir à Dieu en suppliant l’intercession de la Reine de la paix et mettre le pays, la Syrie et la ville d’Alep, sous Sa protection ».

    Source : Agence Fides (GV) 02/05/2016.

  • Regina Caeli de ce dimanche 24 avril 2016

    Au terme de la Messe célébrée Place Saint-Pierre, lors de la prière du Regina Caeli, le Pape François a exprimé sa « préoccupation toujours vive pour les frères évêques, prêtres et religieux, enlevés depuis longtemps en Syrie. Que Dieu miséricordieux touche le cœur des ravisseurs, et permette dès que possible à nos frères d'être libérés et de pouvoir retourner à leurs communautés. Pour cela, je vous invite tous à prier, sans oublier les autres personnes enlevées dans le monde. »

    Rappelons que le Père jésuite Paolo dall'Oglio a été enlevé il y a près de 1000 jours et reste porté disparu, de même que les deux évêques orthodoxes d’Alep, Mgr Boulos Yazigi et Mgr Yohanna Ibrahim, trois ans après leur enlèvement par un groupe armé islamiste, le 22 avril 2013. Le 9 février 2013, deux prêtres, le Père Michel Kayyal, arménien catholique, et le Père Maher Mahfouz, grec-orthodoxe, avaient également été séquestrés par des djihadistes. Aucune nouvelle sur le sort de ces religieux n’a été publiée depuis lors.

    Le Pape a par ailleurs évoqué la béatification samedi à Burgos d'un martyr de la guerre d'Espagne, le prêtre Valentin Palencia Marquina, et de ses quatre compagnons tués pour leur foi. « Louons le Seigneur pour leurs courageux témoignages, et par leur intercession, supplions-le de libérer le monde de toute violence », a lancé le Saint-Père.

    Source : Radio Vatican (CV avec I.MEDIA).

    Texte intégral en italien sur le site internet du Vatican.

  • 3 ans après, toujours sans nouvelles des deux évêques orthodoxes disparus en Syrie

    Syrie,lep,enlevement,eveques,Mgr Youhanna Ibrahim,Mgr Boulos Yazigi

    Il y a trois ans, Mgr Boulos Yazigi (grec-orthodoxe) et Mgr Youhanna Ibrahim (syriaque-orthodoxe), étaient enlevés. Depuis, aucune nouvelle certaine n’est parvenu sur leur sort.

    Les deux Métropolites d’Alep ont été enlevés dans la zone comprise entre la ville syrienne et la frontière turque. Depuis lors, aucun groupe n’a revendiqué leur enlèvement. Autour de ce cas, ont filtré à plusieurs reprises des rumeurs et annonces de nouveauté qui se sont révélées par la suite peu fondées. Six mois après l’enlèvement, le Chef de la Sécurité générale libanaise, le GCA Abbas Ibrahim, avait affirmé que le lieu où étaient détenus les deux Métropolites enlevés avait été identifié et qu’avaient commencé « des contacts indirects » avec les ravisseurs pour obtenir leur libération. Ces révélations n’ont cependant pas été suivies de faits concrets.

    Leur disparition rappelle celle du prêtre italien Paolo Dall’Oglio, enlevé le 29 juillet 2013 dans le nord-est du pays.

    Source : L'Œuvre d'Orient (22/04/2016) - ASSM avec Fides.

    A lire : le long et émouvant Message des Patriarches orthodoxes d'Antioche envoyé à l'Agence Fides.

  • Une délégation d’évêques français à Erbil en Irak

    eveques,français,erbil,irak,mgr pontier,mgr lalanne,mgr ribadeau dumasÀ partir de ce dimanche 17 avril, et pour cinq jours, une délégation d’évêques de l’épiscopat français se rendra à Erbil, au Kurdistan irakien, auprès des réfugiés. Une initiative de Mgr Pontier, archevêque de Marseille et président de la Conférence des évêques de France.

    Seront présents entre autres Mgr Pascal Gollnisch, Directeur général de l’Œuvre d’Orient, Mgr Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise où sont présents plusieurs communautés orientales chaldéennes, l’Église principale en Irak et Mgr Olivier Ribadeau Dumas, secrétaire général de l’épiscopat. Les évêques rencontreront les réfugiés et feront le point sur l’action menée au Kurdistan.

    Ils y rencontreront notamment des étudiants irakiens qui ont fui la région de Mossoul et la Vallée de Ninive depuis le mois d’août 2014. Aujourd’hui un projet porté par Mgr Youssif Thomas Mirkis, archevêque chaldéen de Kirkouk et de Souleymanieh est mené pour leur permettre de poursuivre leurs études dans leur langue à Erbil, dès la rentrée prochaine.

    Source : L'Œuvre d'Orient, 16/04/2016.

  • Communiqué de la Conférence épiscopale belge

    Les attentats perpétrés à l’aéroport de Bruxelles National et dans le métro ont fait réagir très rapidement les évêques de Belgique. Dans un communiqué, ils disent leur consternation et appellent à prier pour les victimes et leurs familles.

    « Les évêques de Belgique sont consternés d’apprendre l’attentat perpétré à l’aéroport de Zaventem et au centre de Bruxelles. Ils partagent l’angoisse de milliers de voyageurs et de leurs familles, des professionnels de l’aviation et des équipes de secours une nouvelle fois sur la brèche. Ils confient les victimes à la prière de tous dans cette nouvelle situation dramatique. Les aumôniers de l’aéroport sont quotidiennement au service de tous et apporteront le soutien spirituel nécessaire. Que l’ensemble du pays puisse vivre ces jours en grande responsabilité citoyenne. »

    Source : CathoBel.

  • Sainte Messe et ordinations épiscopales conférées par le Pape François

    Livret de la célébration

    Deux nouveaux évêques ont été ordonnés par le Pape François ce samedi matin 19 mars dans la basilique Saint-Pierre : un combonien espagnol de 64 ans, Mgr Miguel Ángel Ayuso Guixot, actuellement secrétaire du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, après avoir été notamment missionnaire en Egypte et au Soudan puis président du Pisai, l'Institut pontifical des Etudes arabes et d’Islamologie ; et un américain de 53 ans, Mgr Peter Brian Wells, ancien assesseur aux Affaires générales de la Secrétairerie d’Etat du Saint-Siège, nommé nonce apostolique en Afrique du Sud, Botswana, Lesotho et Namibie.

    Dans son homélie le Saint-Père a mis l’accent sur la responsabilité ecclésiale des évêques. C’est par l’intermédiaire du ministère épiscopal que le Christ continue de prêcher l’Evangile du salut et à sanctifier les croyants. C’est grâce à la prudence et à la sagesse des évêques qu’Il guide le peuple de Dieu. L’Episcopat, a expliqué le Pape François, n’est pas un honneur mais un service ; l’évêque n’est pas appelé à dominer mais à servir. Sa tâche principale c’est la prière, la deuxième c’est l’annonce de la Parole à toute occasion.

    Le Souverain Pontife a exhorté les deux nouveaux membres du collège épiscopal à mettre en garde, à réprimander et à encourager leurs fidèles avec magnanimité et en s’appuyant sur la doctrine. Un évêque doit connaître ses fidèles un par un, mais surtout écouter les prêtres et les diacres. Trop d'évêques refusent de recevoir leurs collaborateurs sous prétexte qu’ils sont trop occupés, qu’ils n’ont pas le temps. Cela fait peine à voir, a martelé le Pape François. Le Saint-Père recommande enfin aux membres du collège épiscopal d’être attentifs aussi aux non chrétiens et à se montrer généreux à l’égard des Eglises qui ont besoin d’aide.

    Source : Radio Vatican (OB-RF).

    Texte intégral de l'homélie traduite en français à venir sur Zenit.org.

    Texte intégral original en italien sur le site internet du Vatican.

  • L'honneur de sept évêques

    Article rédigé par Liberté politique, le 05 février 2016

    Il est en France des sujets interdits, sur lesquels s'exprimer aboutit mécaniquement à une condamnation définitive et sans circonstances atténuantes par le système médiatico-politique. Parmi ceux-ci, l'avortement tient une place de choix, probablement la première place.

    FbdL_medium.jpgMgr Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, bien connu pour sa grande liberté de parole et son souci constant de rechercher et de dire la vérité, a osé, une nouvelle fois, braver l'interdit en prenant publiquement une position claire sur le drame que constitue l'interruption volontaire de grossesse.

    Il n'est pas bon, dans la France d'aujourd'hui, de faire preuve d'une telle liberté. Le canon, comme à Valmy, s'est mis de ce pas à tonner. Les premiers salves ont été tirées par une obscure féministe du sud-ouest, député de son état, bientôt relayée par Madame le Ministre de la famille en personne, indiquant à l'Assemblée nationale, au cours d'une intervention convenue, que de telles positions réactionnaires ramenaient notre pays aux heures les plus sombres de notre histoire. A bien l’écouter, cependant, son petit discours, passablement mensonger et caricatural, ne pouvait que conforter ce que tant de Français pensent désormais : la liberté d’expression, violemment et publiquement attaquée au sein même de l’Assemblée nationale par des autorités publiques, est plus que jamais menacée.

    Tout au long de son pontificat, le pape Jean-Paul II ne cessa de marteler que l'avortement constituait le drame le plus grave auquel était confronté le monde. La position de Mgr Aillet s'inscrit naturellement dans le prolongement de ce que disait le saint pape.

    Le déchaînement contre l'évêque de Bayonne a pris des proportions telles que plusieurs évêques lui ont publiquement manifesté leur soutien, en signant en sa compagnie une déclaration commune. Sans doute aurait-il fallu que cette tribune, qui s'inscrit dans la continuité de l'enseignement constant de l’Église sur le sujet fondamental de la vie, soit signée par l’ensemble des évêques de France, dans un beau mouvement de solidarité et d’union épiscopale concernant un constat sur lequel ils ne peuvent être en désaccord.

    Quoi qu'il en soit, sept évêques se sont publiquement dévoilés, au risque de subir une nouvelle fois les foudres du système. Cela est leur honneur. 

    Source : Liberté Politique.

    Cf. plus bas nos articles des :

    - 29 janvier : Merci Mgr Aillet

    - 30 janvier : Communiqué de Mgr Aillet : "Avortement, le débat est-il permis ?"

    - 1er février : les évêques qui appellent au « droit à la vie pour tous »