Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

decrets

  • Sept nouveaux vénérables reconnus par l'Église

    Le pape François a autorisé la congrégation pour la Cause des Saints à publier les décrets reconnaissant les vertus héroïques d’un archevêque, de trois prêtres dont un Suisse, et de trois religieuses décédées du virus Ebola en République démocratique du Congo. 

    C’est à l’issue d’un entretien ce mercredi 17 mars avec le préfet de la congrégation pour la Cause des Saints, le cardinal Marcello Semeraro, que le pape François a autorisé la publication de ces décrets. Sont donc reconnues les vertus héroïques de Mercurio Maria Teresi, archevêque de Monreale, en Sicile, né le 10 octobre 1742 et décédé le 18 avril 1805.

    Trois prêtres diocésains sont également reconnus vénérables :
    Cosma Muñoz Pérez, fondateur de la congrégation des Filles du Patronage de Sainte Marie, né en 1573 à Villar del Rio en Espagne, et décédé à Cordoue le 3 décembre 1636 ;
    Salvador Valera Parra, lui aussi espagnol, né le 27 février 1816 à Huércal-Overa et mort dans cette même ville le 15 mars 1889
    Léon Veuthey, au siècle Clovis, prêtre suisse de l’ordre des Frères mineurs conventuels, né le 3 mars 1896 à Dorénaz et mort à Rome le 7 juin 1974.

    Les derniers décrets de la congrégation reconnaissent enfin les vertus héroïques de trois religieuses italiennes mortes du virus Ebola à Kikwit, en République démocratique du Congo au mois de mai 1995. Appartenant à la congrégation des Sœurs des pauvres de Bergame, elles opéraient dans la ville de Kikwit, dans la province de Kwilu, à l’est de Kinshasa, la capitale congolaise. Il s’agit donc d’Annelvira Ossoli, au siècle Celeste Maria, née le 26 août 1936 à Orzivecchi, en Italie, de Vitarosa Zorza, au siècle Maria Rosa, née le 9 octobre 1943 à Palosco, en Italie, et de Danielangela Sorta, au siècle Anna Mariam née le 15 juin 1947 à Bergame, en Italie. Trois de leurs consœurs avaient fait l'objet d'autres décrets le 20 février dernier.

    Ces sept serviteurs et servantes de Dieu deviennent donc vénérables, dernière étape avant de devenir bienheureux. Il faut pour cela qu’un miracle soit maintenant reconnu.

    Source : Vatican News.

  • Cause des Saints : une bienheureuse et sept nouveaux vénérables

    Ce samedi 20 février, le Pape François a reçu en audience le cardinal Marcello Semeraro, préfet de la Congrégation pour la Cause des saints, qu'il a autorisé à promulguer des décrets concernant une future bienheureuse et sept nouveaux vénérables. Ces décrets concernent :

    - le miracle, attribué à l'intercession de la vénérable Armida Barelli (1882-1952), du Tiers-Ordre Séculier de Saint François, co-fondatrice italienne de l'Institut Séculier des Missionnaires de la Royauté de Notre Seigneur Jésus Christ ;

    - les vertus héroïques du serviteur de Dieu Albino Alves da Cunha e Silva (1882-1973), prêtre diocésain portugais ;

    - les vertus héroïques du serviteur de Dieu Ignace de Saint-Paul (né George Spencer, 1799-1864), prêtre profès anglais de la Congrégation de la Passion de Jésus-Christ ;

    - les vertus héroïques de la servante de Dieu Maria Felicita Fortunata Baseggio (au siècle : Anna Clara Giovanna, 1752-1829), moniale italienne de l'Ordre de Saint Augustin ;

    - les vertus héroïques de la Servante de Dieu Elisa Giambelluca (1941-1986), fidèle laïque italienne, membre de l'Institution Thérésienne ;

    - les vertus héroïques de la servante de Dieu Floralba Rondi (née Luigia Rosina, 1924-1995), religieuse professe italienne de la Congrégation des Sœurs des Pauvres - Institut Palazzolo ;

    - les vertus héroïques de la Servante de Dieu Clarangela Ghilardi (née Alessandra, 1931-1995), religieuse professe italienne de la Congrégation des Sœurs des Pauvres - Institut Palazzolo ;

    - les vertus héroïques de la Servante de Dieu Dinarosa Belleri (née Teresa Santa, 1936-1995), professeure de religion italienne de la Congrégation des Clarisses - Institut Palazzolo.

    Les trois religieuses italiennes mortes en République démocratique du Congo font partie des six religieuses emportées entre avril et mai 1995 après avoir été infectés par le virus Ebola alors qu'elles soignaient des malades à l'hôpital de Kikwit. « Elles avaient une grande expertise reconnue dans le domaine des soins infirmiers. Mais leur plus grande compétence était leur capacité à transformer un hôpital en un lieu d'espérance et de bien pour les gens et pour les pauvres. C'est là que réside leur véritable contagion, plus forte que la maladie qui les a frappées », avait déclaré le 25 janvier 2014 Mgr Francesco Beschi, évêque de Bergame, pendant la Messe de clôture du procès diocésain de béatification.

    Source : Vatican News.

  • Célébrations de la Semaine Sainte 2021 : les indications du Vatican

    Dans une note aux évêques et aux conférences épiscopales publiée ce mercredi 17 février, la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des sacrements donne plusieurs lignes directrices concernant les célébrations de la Semaine sainte, qui seront marquées, comme l’année dernière, par des précautions liées à la pandémie de Covid-19.

    Explications à lire sur Vatican News.

    Rappel : Décrets émis le 25 mars 2020 pour ces célébrations

    « Ce prononcé est également valable cette année. On invite donc à le relire en vue des décisions que les Évêques devront prendre concernant les prochaines célébrations pascales dans la situation particulière de leur pays. »
    Cardinal Robert Sarah, 17 février 2021.

  • Nouveaux décrets de la Congrégation pour les causes des saints

    Lundi 21 décembre, le pape François a reçu en audience le cardinal Marcello Semeraro, préfet de la Congrégation pour les Causes des Saints. Le dicastère a été autorisé à publier plusieurs décrets reconnaissant le martyre et les vertus héroïques de plusieurs serviteurs et servantes de Dieu.

    Les décrets publiés reconnaissent ainsi les vertus héroïques de :

    - Vasco de Quiroga, évêque de Michoacán ; né vers 1470 à Madrigal de las Altas Torres (Espagne) et mort à Pátzcuaro (Mexique) le 14 mars 1565 ;

    - Bernardino Piccinelli (Dino, dans le siècle), de l'Ordre des Serviteurs de Marie, évêque titulaire de Gaudiaba et auxiliaire d'Ancône ; né le 24 janvier 1905 à Madonna dei Fornelli, hameau de San Benedetto Val di Sambro (Italie) et mort à Ancône (Italie) le 1er octobre 1984 ;

    - Antonio Vincenzo González Suárez, prêtre diocésain ; né le 5 avril 1817 à Agüimes (Espagne) et mort à Las Palmas (Espagne) le 22 juin 1851 ;

    - Antonio Seghezzi, prêtre diocésain ; né le 25 août 1906 à Premolo (Italie) et mort à Dachau (Allemagne) le 21 mai 1945 ;

    - Bernardo Antonini, prêtre diocésain ; né le 20 octobre 1932 à Cimego (Italie) et mort à Karaganda (Kazakhstan) le 27 mars 2002 ;

    - Ignatius Stuchlý, prêtre profès de la Compagnie de Saint-François de Sales ; né le 14 décembre 1869 à Boleslaw (aujourd'hui Pologne) et mort à Lukov (République tchèque) le 17 janvier 1953 ;

    - Rosa Staltari, professeure de religion de la Congrégation des Filles de Marie Très Sainte Co-rédemptrice ; née le 3 mai 1951 à Antonimina (Italie) et décédée à Palerme (Italie) le 4 janvier 1974.

    Un dernier décret reconnaît également le martyre du Serviteur de Dieu Rosario Angelo Livatino, fidèle laïc ; né le 3 octobre 1952 à Canicattì (Italie) et tué en haine de la Foi, sur la route de Canicattì à Agrigente (Italie), le 21 septembre 1990.

    Source : Vatican News.

  • Publication de décrets en vue de futures béatifications

    decrets,beatification,miracle,martyre

    Le Vénérable Alfonso Ugolini (1908-1999)

    Ce lundi 23 novembre, le pape François a reçu en audience Mgr Marcello Semeraro, le préfet de la Congrégation pour les Causes des Saints, qui sera créé cardinal ce samedi 28 novembre. Il a autorisé son dicastère à publier plusieurs décrets concernant des personnes faisant l’objet de procès en béatification.

    Un premier décret concerne la reconnaissance d’un miracle attribué à l’intercession du Vénérable Mario Ciceri (1900-1945), prêtre diocésain italien, qui pourra donc être prochainement béatifié.

    Un décret concerne des martyrs de la Guerre d’Espagne : il reconnaît formellement le martyre du prêtre Juan Elias Medina et de 126 compagnons, prêtres, religieux et laïcs tués en haine de la foi entre 1936 et 1939. Ils feront donc l’objet d’une béatification collective.

    Les autres décrets concernent des reconnaissances de vertus héroïques. L’attribution d’un miracle à leur intercession sera donc la dernière étape avant la béatification éventuelle.

    Ils concernent l’évêque italien Fortunato Maria Farina (1881-1954) ; le prêtre espagnol Andrès Manjón y Manjón (1846-1923), fondateur des écoles de l’Ave Maria ; le prêtre italien Alfonso Ugolini (né à Thionville, en France, en 1908, et décédé à Sassuolo en 1999) ; la moniale clarisse italienne Maria Francesca Ticchi (Clementina Adelaide Cesira, 1887-1922) ; la religieuse italienne Maria Carola Cecchin (Fiorina Cecchin, 1887-1925), de la Congrégation des Sœurs de saint Joseph Cottolengo, qui fut missionnaire au Kenya ; et enfin la religieuse italienne Maria Francesca Giannetto (Carmela Giannetto, 1902-1930), de la Congrégation des Filles de Marie Immaculée.

    Source : Vatican News.

  • Nouveaux décrets en vue de futures béatifications et canonisations

    Bx_giustino-maria-russolillo.jpg

    Bx Giustino Maria Russolillo

    Ce mardi 27 octobre, le pape François a reçu en audience Mgr Marcello Semeraro, le nouveau préfet de la congrégation pour la Cause des Saints, qui sera créé cardinal le 28 novembre. Il a autorisé la publication de sept décrets concernant des futurs saints et bienheureux.

    Le premier décret concerne la reconnaissance d’un miracle attribué au bienheureux Giustino Maria Russolillo (1891-1955), prêtre napolitain, fondateur de la Société des Divines Vocations et de la Congrégation des Sœurs des Divines Vocations, qui pourra donc être prochainement canonisé.

    Deux autres décrets concernent des reconnaissances de miracles en vue de futures béatifications, pour deux religieuses : Maria Lorenza Requenses in Longo, fondatrice de l’hôpital des Incurables à Naples et des moniales capucines, née vers 1463 à Lleida, en Espagne, et morte à Naples en 1539 ; et la Polonaise Elisabetta Czacka (Rosa de son prénom civil, 1876-1961), fondatrice de la Congrégation des Sœurs Franciscaines Servantes de la Croix.

    Trois décrets concernent des martyrs de l’époque contemporaine, qui pourront donc être béatifiés. Il s’agit des prêtres capucins Leonard Melki et Thomas Saleh, tués en haine de la foi en Turquie en 1915 et 1917, du prêtre diocésain italien Luigi Lenzini, tué en haine de la foi dans la nuit du 20 au 21 juillet 1945 à Crocette di Pavullo, près de Bologne, et d’une laïque brésilienne, Isabella Cristina Mrad Campos, tuée en haine de la foi le 1er septembre 1982 à Juiz de Fora, une ville située au nord de Rio de Janeiro.

    Enfin, deux décrets concernent des reconnaissances de vertus héroïques, en attendant que la reconnaissance d’un miracle ouvre la voie à la possibilité d’une béatification : ils concernent le religieux brésilien Roberto Giovanni (1903-1994), frère de la Congrégation des Sacrés Stigmates de Notre Seigneur Jésus-Christ, et la religieuse espagnole Maria Teresa del Cuore di Gesù (de son nom civil Celia Méndez y Delgado, 1844-1908), cofondatrice de la Congrégation des Servantes du Divin Cœur de Jésus.

    Source : Vatican News.

  • Une bienheureuse, quatre martyrs et deux nouveaux vénérables

    Le Pape François a autorisé mercredi 30 septembre la Congrégation de la Cause des Saints à promulguer les décrets reconnaissant un miracle attribué à l’intercession de la vénérable servante de Dieu italienne, la fidèle laïque Gaetana Tolomeo, dite Nuccia, le martyr de quatre serviteurs de Dieu espagnols et les vertus héroïques de deux servantes de Dieu espagnoles.

    La vénérable servante de Dieu Gaetana Tolomeo, dite Nuccia, sera bientôt béatifiée : un miracle a été attribué à son intercession par la congrégation de la Cause des Saints. Cette fidèle laïque, née le 10 avril 1936 à Catanzaro en Italie, est morte dans cette même ville le 24 janvier 1997.

    Les décrets publiés reconnaissent également les martyrs du serviteur de Dieu espagnol Francesco Cástor Sojo López et celui de trois de ses compagnons, prêtres de l'association séculière des prêtres ouvriers diocésains, tués en haine de la foi, in odium fidei, en Espagne entre 1936 et 1938.

    Les vertus héroïques de deux servantes de Dieu espagnoles ont aussi été reconnues : Francisca de la Concepcion Pascual Domenech, fondatrice de la Congrégation des Sœurs franciscaines de l’Immaculée (1833-1903), et Maria Dolores Segarra Gestoso, fondatrice des Sœurs missionnaires du Christ Prêtre (1921-1959). Elles deviennent donc vénérables.

    Source : Vatican News.

  • Promulgation de décrets de la Congrégaton pour les causes des saints

    Ce 19 juin 2020, le pape François a reçu le cardinal Angelo Becciu, préfet de la Congrégation pour les causes des saints. Lors de l'audience, le Souverain Pontife a autorisé la Congrégation à promulguer les décrets concernant :

    - le miracle, attribué à l'intercession du Vénérable Mamerto Esquiú (1826-1883), de l'Ordre des Frères Mineurs, Évêque de Córdoba (Argentine) ;

    - le miracle, attribué à l'intercession du Vénérable François-Marie de la Croix (au siècle : Johann Baptist Jordan, 1848-1918), prêtre allemand, fondateur de la Société du Divin Sauveur (Salvatoriens) et de la Congrégation des Sœurs du Divin Sauveur (Salvatoriennes) ;

    - le miracle, attribué à l'intercession du Vénérable Giuseppe Gregorio Hernández Cisneros (1864-1919), laïc vénézuélien, « médecin des pauvres » ;

    - le martyre de la Servante de Dieu Maria Laura Mainetti (au siècle : Teresina Elsa, 1939-2000), religieuse de la Congrégation des Filles de la Croix, Sœurs de Saint-André, tuée à Chiavenna (Italie) en haine de la foi le 6 juin 2000 ;

    - les vertus héroïques de la Servante de Dieu Gloria Maria de Jésus Elizondo García (au siècle : Speranza, 1908-1966), religieuse mexicaine, Supérieure générale de la Congrégation des Missionnaires Catéchistes des Pauvres.

    Source : Bulletin de la Salle de Presse du Saint-Siège.

  • Trois nouveaux saints dont Charles de Foucauld

    Ce mardi 26 mai, au cours de l'audience accordée au cardinal Angelo Becciu, préfet de la Congrégation pour les Causes des Saints, le pape François a autorisé la publication de huit décrets reconnaissant plusieurs miracles et martyres.

    décrets,canonisation,charles de foucauld,pauline jaricot

    Le bienheureux P. César de Bus, fondateur de la Congrégation des Pères de la Doctrine chrétiennes, les doctrinaires, né le 3 février 1544 à Cavaillon, en Provence, et mort en Avignon le 15 avril 1607, s'est vu attribuer un miracle et sera donc canonisé.

    Idem pour le bienheureux Charles de Foucauld, né à Strasbourg le 15 septembre 1858 et mort à Tamanrasset en Algérie le 1er décembre 1916, et pour la bienheureuse Maria Domenica Mantovani, cofondatrice et première supérieure générale de l'institut des Petites Soeurs de la Sacré Famille, née le 12 novembre 1862 et décédée le 2 février 1934 à Castelletto di Brenzone.

    Neuf nouveaux bienheureux

    Les décrets reconnaissent également les miracles attribués à l'intercession de deux vénérables serviteurs de Dieu qui seront ainsi béatifiés : Michael McGivney, fondateur de l'ordre des Chevaliers de Colomb, né le 12 août 1852 aux États-Unis et mort le 14 août 1890, et Pauline Marie Jaricot, fondatrice des œuvres de la Propagation de la foi et du Rosaire vivant, née le 22 juillet 1799 et morte le 9 janvier 1862 à Lyon.

    Deux martyres sont également reconnus par les décrets du 26 mai : ceux du serviteur de Dieu Siméon Cardon et de cinq de ses compagnons, religieux cisterciens tués dans l'abbaye de Casamari en haine de la foi entre le 13 et le 16 mai 1799, lors de la retraite des troupes françaises du royaume des Deux-Siciles, et celui du serviteur de Dieu Cosma Spessotto, prêtre franciscain né à Mansué en Italie et tué à San Juan Nonualco au Salvador, en haine de la foi, le 14 juin 1980. Ils seront tous béatifiés.

    Enfin, un dernier décret reconnaît les vertus héroïques du serviteur de Dieu Melchior de Marion-Brésillac, fondateur de la Société des missions africaines, évêque titulaire de Pruse et vicaire apostolique de Coimbatore, en Inde. Né le 2 décembre 1813 à Castelnaudary en France, il meurt de la fièvre jaune le 25 juin 1859 à Freetown en Sierra Leone. Il deviendra vénérable.

    Source : Vatican News.

  • Nouveaux décrets de la Congrégation pour la Cause des saints

    Bx_Carlo-Acutis_et_Rutilio-Grande.jpg

    Carlo Acutis et le Père Rutilio Grande

    Carlo Acutis, décédé en 2006 à 15 ans des suites d’une leucémie foudroyante, connu pour son amour de l’Eucharistie et ses talents en informatique mis au service de l’Évangile, devrait bientôt être proclamé bienheureux, tout comme le jésuite salvadorien Rutilio Grande García. Leurs noms figurent sur les derniers décrets promulgués par la Congrégation pour la Cause des saints après avoir reçu l’approbation du Saint-Père le 21 février.

    Hier, vendredi 21 février, à l’occasion d’une audience accordée au cardinal Becciu, le préfet de la Congrégation pour les Causes des Saints, le Saint-Père a autorisé son dicastère à promulguer plusieurs décrets qui concernent :

    - le miracle attribué à l’intercession du bienheureux Lazare, dit Devasahayam, laïc et martyr, né le 23 avril 1712 dans le village de Nattalam, en Inde, et tué en haine de la foi à Aralvaimozhy, également en Inde, le 14 janvier 1752.

    - le miracle attribué à l’intercession de la bienheureuse Maria Francesca de Jésus (née Anna Maria Rubatto), fondatrice des soeurs tertiaires capucines de Loano, née à Carmagnola, en Italie, le 14 février 1844, et morte à Montevideo, en Uruguay, le 6 août 1904.

    Ces deux bienheureux pourront donc être canonisés prochainement.

    - le miracle attribué à l’intercession du vénérable serviteur de Dieu Carlo Acutis, laïc, né le 3 mai 1991 à Londres, au Royaume-Uni, et mort le 12 octobre 2006 à Monza, en Italie ; cette reconnaissance ouvre la voie à sa béatification.

    - le martyre du serviteur de Dieu Rutilio Grande García, prêtre de la Compagnie de Jésus, et ses deux compagnons laïcs, tués au Salvador, en haine de la foi, le 12 mars 1977 ; cette reconnaissance ouvre la voie à leur béatification, sans qu’un miracle ne soit nécessaire.

    - les vertus héroïques du serviteur de Dieu Emilio Venturini, prêtre diocésain, fondateur de la Congrégation des sœurs servantes de l’Addolorata, né à Chioggia, en Italie, le 9 janvier 1842 et mort dans cette même ville le 1er décembre 1905.

    - les vertus héroïques du serviteur de Dieu Pirro Scavizzi, prêtre diocésain, né à Gubbio, en Italie, le 31 mars 1884, et mort à Rome le 9 septembre 1964.

    - les vertus héroïques du serviteur de Dieu Emilio Recchia, prêtre de la Congrégation des Stigmates de Notre Seigneur Jésus Christ, né à Vérone, en Italie, le 19 février 1888, et mort dans cette même ville le 27 juin 1969.

    - les vertus héroïques du serviteur de Dieu Hiriart Pulido, laïc, né à Santiago du Chili, au Chili, le 23 juillet 1931, et mort à Milwaukee, aux États-Unis, le 15 juillet 1964.

    Ces quatre serviteurs de Dieu figureront donc d’ici peu au rang des vénérables de l’Église catholique.

    Source : Vatican News.

  • Promulgation de décrets de la Congrégation pour les Causes des Saints

    Ce mercredi 11 décembre 2019, le Pape François a reçu en audience le cardinal Angelo Becciu, préfet de la Congrégation pour les Causes des Saints, autorisant son dicastère à promulguer une série de décrets.

    Ils concernent :

    Le miracle attribué à l’intercession de la Vénérable Servante de Dieu Maria Luigia del Santissimo Sacramento (Maria Velotti, 1826-1886), fondatrice des soeurs franciscaines adoratrices de la Sainte-Croix.

    Le martyre des Serviteurs de Dieu Angel Marina Álvarez et ses 19 compagnons dominicains, tués en haine de la foi durant la guerre d’Espagne, en 1936.

    Le martyre des Serviteurs de Dieu Juan Aguilar Donis et ses 4 compagnons dominicains, et du Serviteur de Dieu Fruttuoso Pérez Márquez, fidèle laïc du Tiers-ordre de saint Dominique, tués en haine de la foi durant la guerre d’Espagne, en 1936.

    Le martyre de la Servante de Dieu Isabella Sánchez Romero (en religion: Ascensión de San José), moniale dominicaine, tuée en haine de la foi durant la guerre d’Espagne, en 1937.

    Les vertus héroïques du Vénérable Serviteur de Dieu Vincenzo Maria Morelli (1741-1812), religieux théatin italien, archevêque d’Otrante (Otranto, dans les Pouilles) de 1792 à 1812.

    Les vertus héroïques du Serviteur de Dieu Carlo Angelo Sonzini (1878-1957), prêtre diocésain italien, fondateur de la Congrégation des Sœurs servantes de Saint-Joseph.

    Les vertus héroïques du Serviteur de Dieu Americo Monteiro de Aguiar (1887-1956), prêtre diocésain portugais.

    Les vertus héroïques du Serviteur de Dieu Giulio Facibeni (1884-1958), prêtre diocésain italien.

    Les vertus héroïques du Serviteur de Dieu Gregorio Tommaso Suárez Fernández (1915-1949), prêtre espagnol de l’Ordre de Saint-Augustin

    Les vertus héroïques de la Servante de Dieu Maria de Los Angeles di Santa Teresa (Dináh Amorim, 1917-1988), religieuse brésilienne.

    Source : Vatican News.

  • Décrets de la Congrégation pour les Causes des saints

    Ce 28 novembre, à l’occasion d’une audience accordée au cardinal Becciu, le préfet de la Congrégation pour les Causes des Saints, le Saint-Père a autorisé son dicastère à promulguer plusieurs décrets concernant un bienheureux, deux vénérables et vingt-trois serviteurs de Dieu. Il s’agit en majorité d’Italiens et d’Espagnols, mais on trouve aussi un Canadien, un Polonais et un Allemand.

    Ces décrets concernent :

    - Le miracle attribué à l’intercession du bienheureux Luigi Maria Palazzolo (1827-1886), prêtre italien, fondateur de L’Istituto delle Suore delle Poverelle – Istituto Palazzolo ;

    - Le miracle attribué à l’intercession du vénérable serviteur de Dieu Olinto Marella, prêtre itlalien (1882-1969) ;

    - Le miracle attribué à l’intercession du vénérable serviteur de Dieu Giuseppe Ambrosoli, missionnaire combonien, né en Italie en 1923 et décédé en Ouganda en 1987.

    Par ailleurs sont également reconnus :

    - Le martyre des serviteurs de Dieu Gaetano Giménez Martín et ses 15 compagnons, prêtres et laïcs, tués en haine de la foi durant la guerre civile en Espagne en 1936 ;

    - Le martyre du Serviteur de Dieu Jan Franciszek Macha, prêtre polonais, né en 1914 et tué en haine de la foi à Katowice, en Pologne, en 1942 ;

    - Les vertus héroïques du serviteur de Dieu Ovide Charlebois (1862-1933), évêque canadien, vicaire apostolique de Keewatin, issu de la Congrégation des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée ;

    - Les vertus héroïques du serviteur de Dieu Georg Michael Wittmann (1760-1833), évêque auxiliaire de Ratisbonne en Allemagne ;

    - Les vertus héroïques du serviteur de Dieu Olinto Fedi (1841-1923), prêtre diocésain italien, fondateur de la Congrégation des Sœurs franciscaines de l’Immaculée ;

    - Les vertus héroïques du serviteur de Dieu Giacomo Bulgaro (1879-1967), religieux franciscain italien ;

    - Les vertus héroïques de la servante de Dieu Giovanna Maria Battista Solimani (1688-1758), moniale italienne, fondatrice des moniales et des missionnaires de Saint-Jean-Baptiste ;

    - Les vertus héroïques de la servante de Dieu Anne de Jésus (Ana de Lobera Torres, 1545-1621), religieuse carmélite, née en 1545 en Espagne et décédée en Belgique en 1621.

    Source : Vatican News.

  • Un nouveau bienheureux et plusieurs vénérables pour l'Église

    Après avoir reçu en audience, vendredi 5 juillet, le cardinal Angelo Becciu, préfet de la Congrégation pour les causes des saints, le Pape a autorisé la promulgation de plusieurs décrets établissant, notamment, de futurs vénérables. Un autre ouvre la voie à la béatification de Mgr Fulton Sheen, évêque américain, connu pour ses émissions télévisées et radiophoniques d'évangélisation.

    Le Pape François a d’abord approuvé l’extension, à toute l’Église universelle, du culte liturgique de Barthélémy des Martyrs (Bartolomeu Fernandes, 1514-1590), dominicain portugais, archevêque de Braga, l’inscrivant au catalogue des saints (canonisation équipollente).

    Bx_Fulton-Sheen_1a.jpg

    Un autre décret reconnait le miracle attribué à l’intercession du vénérable Fulton Sheen (1895-1979), ancien évêque de Rochester et ancien évêque auxiliaire de New-York. Le prélat américain, écrivain prolifique et brillant orateur, anima plusieurs émissions télévisées et radiophoniques très populaires aux États-Unis.

    Les autres décrets reconnaissent les vertus héroïques de plusieurs serviteurs et servantes de Dieu :

    - Élias Hoyek (1843-1931), Patriarche d’Antioche des maronites, fondateur de la Congrégation des sœurs maronites de la Sainte Famille. Président de la délégation libanaise à la conférence de la paix, à Versailles en 1919, cet ardent patriote milita inlassablement pour l’indépendance de son pays (Liban).

    - Giovanni Vittorio Ferro (1901-1992), ancien archevêque de Reggio Calabria-Bova (Italie).

    - Angelo Riesco Carbajo (1902-1972), ancien évêque auxiliaire de l’administarteur apostolique de Tuledo, fondateur de l’Institut des missionnaires de la charité (Espagne).

    - Ladislas Kornilowicz (1884-1946), prêtre diocésain, théologien, fondateur de mouvements de jeunesse (Pologne).

    - Angelico Lipani (1842-1920), prêtre capucin, fondateur de la Congrégation des sœurs franciscaines du Seigneur (Italie).

    - Francesca du Saint-Esprit (1647- 1711), fondatrice des religieuses dominicaines de Sainte Catherine de Sienne (Philippines).

    - Étienne-Pierre Morlanne (1772-1862), laïc, médecin-obstétricien, fondateur à Metz des sœurs de la charité maternelle. (France)

    Source : Vatican News.

  • L’Église compte 10 nouveaux vénérables

    Recevant en audience le cardinal Angelo Becciu, préfet de la Congrégation des Causes des Saints, le Pape François a autorisé le mardi 11 juin 2019 la publication de plusieurs décrets établissant de nouveaux vénérables, ayant tous vécu au XIXe ou au XXe siècle.

    Ces décrets concernent la reconnaissance du martyre de trois laïques servantes de Dieu, Maria Colón Gullón Yturriaga et ses deux compagnes, tuées en haine de la foi à Pola de Somiedo (Espagne), le 28 octobre 1936.

    Ils reconnaissent aussi les vertus héroïques de plusieurs serviteurs de Dieu. Il s’agit de prêtres, religieux et religieuses, et d’un laïc :

    - Agostino Tolton, prêtre diocésain né à Brush Creek (États-Unis), le 1er avril 1854, et mort à Chicago le 9 juillet 1897;

    - Enzo Boschetti, prêtre diocésain né à Costa de’ Nobili (Italie) le 19 novembre 1929, et mort à Valcamonica (Italie) le 15 février 1993;

    - Felice Tantardini, frère de l’Institut Pontifical pour les Missions Étrangères, né à Introbio (Italie) le 28 juin 1898 et mort à Taunggy (Birmanie) le 23 mars 1991;

    - Giovanni Nadiani, laïc convers de la Congrégation des pères du Très Saint Sacrement, né à Santa Maria Nuova (Italie) le 20 février 1885 et mort à Bergame (Italie) le 6 janvier 1940;

    - Rosario della Visitazione (dans le siècle: Maria Beatrice Rosario Arroyo), fondatrice de la Congrégation des sœurs dominicaines du Saint Rosaire, née à Molo (Philippines) le 17 février 1884 et morte à Molo le 14 juin 1957;

    - Maria Paola Muzzeddu, fondatrice de la Société des filles de la Mère très pure, née à Aggius (Italie) le 26 février 1913 et morte à Aggius le 12 août 1971;

    - Maria Santina Collani, sœur profès de l’Institut des sœurs miséricordieuses, née à Isorella (Italie) le 2 mars 1914 et morte à Borgo d’Ale (Italie) le 22 décembre 1956.

    Source : Vatican News.

  • Nouveaux décrets pour de possibles futurs saints et bienheureux

    Le cardinal Becciu, préfet de la Congrégation des Causes des Saints, s’est entretenu avec le Pape François hier, lundi 13 mai 2019. Le Saint-Père a autorisé son dicastère à promulguer plusieurs décrets concernant de possibles futurs saints et bienheureux.

    Deux religieuses, déjà bienheureuses, pourront être bientôt canonisées grâce à la reconnaissance de miracles attribués à leur intercession ; il s’agit de :
    - Giuseppina Vannini (au siècle Giuditta Adelaide Agata, 1859-1911), fondatrice italienne des Filles de Saint-Camille ;
    - Dulce Lopes Pontes (au siècle Maria Rita, 1914-1992), membre brésilienne de la Congrégation des Sœurs Missionnaires de l’Immaculée Conception de la Mère de Dieu.

    Un miracle est également attribué à l’intercession d’une autre religieuse italienne :
    la Servante de Dieu Lucia dell’Immacolata (au siècle Maria Ripamonti, 1909-1954), sœur professe de l’Institut des Servantes de la Charité, ce qui ouvre la voie à une future béatification.

    Enfin plusieurs décrets reconnaissent les vertus héroïques de plusieurs personnalités, qui deviennent donc Serviteurs de Dieu et Servante de Dieu, avant que l’identification d’un miracle n’ouvre éventuellement la voie à leur béatification. Ces cinq personnes sont :

    - Giovanni Battista Pinardi (1880-1962), ancien évêque auxiliaire de Turin, en Italie ;
    - Carlo Salerio (1827-1870), prêtre milanais, membre des MEP (Missions étrangères de Paris) et fondateur de l’Institut des Sœurs de la Réparation ;
    - Domenico Lázaro Castro (1877-1935), prêtre espagnol, membre de la Société de Marie ;
    - Salvatore da Casca (Erminio Pinzetta, 1911-1972), frère capucin brésilien ;
    - Maria Eufrasia Iaconis (au siècle Maria Giuseppina Amalia Sofia, 1867-1916), religieuse italienne, fondatrice de la Congrégation des Filles de l’Immaculée Conception, qui était née en Calabre et a fini sa vie en Argentine, à Buenos Aires, comme beaucoup d’Italiens de sa génération.

    Source : Vatican News.

  • Nouveaux Décrets : un futur bienheureux et sept vénérables

    Le Pape François a reçu samedi 6 avril le cardinal Angelo Becciu, préfet de la Congrégation pour les Causes des saints, autorisant le dicastère dont il a la tête à promulguer huit décrets ; ceux-ci concernent un futur bienheureux et sept vénérables serviteurs de Dieu.

    Le futur bienheureux :

    Donizetti-Tavares-de-Lima_1a.jpg

    - Donizetti Tavares de Lima (1882-1961), prêtre brésilien, connu pour avoir déclenché plusieurs conversions à Tambau (État de Sao Paulo) à la suite de plusieurs événements inexpliqués. Il est ainsi relaté qu’en 1927 une pluie torrentielle menaçant la statue de Notre Dame d’Aparecida cessa alors que le P. Tavares de Lima menait la procession autour de cette sainte patronne du Brésil. Fondateur d’une crèche et d’une école à Tambau, le P. Donizetti devient rapidement une référence en matière de conseils sociaux pour la mairie de la localité. D’autres témoignages affluent sur des cas de guérisons survenues lors de ses bénédictions. En 1976, quinze ans après sa mort, un sanctuaire consacré à Notre-Dame d'Aparecida est construit à Tambau. Le Père Tavares de Lima y repose en paix.

    Les sept vénérables :

    - Victorin Nymphas Arnaud Pagés (1885-1966), français, frère de l’Institut des Frères des Écoles Chrétiennes. Né à Ozillon dans le diocèse du Puy-en-Velay, il est admis chez les Frères des Écoles chrétiennes dès l’âge de 16 ans. Les lois de 1905 contraignant les religieux à quitter la France, frère Victorin accepte une mission à Cuba, où il prononcera ses vœux définitifs à La Havane en 1913. Le jeune religieux y fonde une Fédération de la Jeunesse catholique cubaine sous l’égide de l’évêque de la capitale. Un mouvement qui a laissé son empreinte sur le catholicisme cubain, du moins jusqu’à l’arrivée au pouvoir de Fidel Castro en 1961. Tous les religieux étrangers sont alors expulsés par le régime et frère Victorin se retrouve au Canada, avant de passer par la Floride, et enfin Puerto Rico où il passera la fin de sa vie à aider l’afflux de réfugiés cubains fuyant la dictature castriste.

    - Nelson Santana (1955-1964), petit enfant brésilien atteinte d’ostéosarcome. Il vécut sa souffrance avec une foi simple. « La douleur est importante pour augmenter le véritable amour », disait-il. Il rend l’âme la veille du Noël 1964, à l'âge de 9 ans.

    - Gaetana Tolomeo (1936-1997), plus connue sous le nom de « Nuccia ». Elle aussi vécu le mystère de la douleur avec foi. Frappée par une paralysie progressive, elle trouva en Jésus la force de donner courage et espoir à tous ceux qui la côtoyait. Contrainte à l'immobilité pendant 60 ans, elle transforma sa souffrance en prière. « Par ton pouvoir d'amour, Seigneur, transforme ma plainte en une joie éternelle : je tiens à te remercier de manière particulière pour le don de l'immobilité, qui était pour moi une véritable école d'abandon, d'humilité, de patience et de gratitude », implorait-elle.

    - Carlo Cavina (1820-1880), prêtre originaire de Castel Bolognese près de Ravenne en Emilie-Romagne, fondateur de la Congrégation des Filles de Saint François de Sales

    - Raffaele da Sant’Elia a Pianisi (au siècle : Domenico Petruccelli, 1816-1901), prêtre italien de l’Ordre des frères mineurs capucins, originaire de la région italienne de Molise au sud de la péninsule

    - Damiano de Bozzano (au siècle : Pio Giannotti, 1898-1997) prêtre italien de l’Ordre des frères mineurs capucins, originaire de Toscane

    - Sœur Consolata Betrone (au siècle : Pierina Lorenzina Giovanna, 1903-1946), religieuse des clarisses capucines.

    Source : Vatican News.

  • La bienheureuse Marguerite Bays bientôt canonisée

    Le Pape a reçu le Cardinal Angelo Becciu, préfet de la Congrégation pour les causes des saints ce mardi 15 janvier 2019, et a autorisé la promulgation de plusieurs décrets concernant seize servantes de Dieu ainsi qu’une bienheureuse, la Suissesse Marguerite Bays (1815-1879).

    Compte rendu de Adélaïde Patrignani sur Vatican News.

    Ces décrets reconnaissent un miracle dû à l'intercession de :
    - la Bse Marguerite Bays (1815-1879), membre du Tiers-Ordre de saint François d’Assise

    decrets,martyre,miracle,Marguerite Bays,Maria del Carmen,Anna Kaworek,Maria Soledad Sanjurjo Santos

    le martyre de :
    - Maria del Carmen (au monde Isabella Lacaba Andía, (1882-1936) et ses 13 compagnes, religieuses espagnoles de l’ordre des Franciscaines Conceptionnistes.

    les vertus héroïques de :
    - Anna Kaworek (1872-1936), religieuse polonaise, co-fondatrice de la Congrégation des Sœurs de Saint-Michel Archange
    - Maria Soledad Sanjurjo Santos (dans le monde Maria Consolata, 1892-1973), religieuse de la Congrégation des Serviteurs de Marie Ministres des Malades.

  • Nouveaux vénérables et bienheureux dans l'Eglise

    Le 7 novembre dernier, le Pape François a autorisé la Congrégation pour les causes des saints à promulguer 16 nouveaux décrets : ils concernent une béatification équipollente, deux miracles, trois martyrs, et dix reconnaissances de vertus héroïques.

    Bx_Michal-Giedrojc_1a.jpg

    Statue du bx Michal à Cracovie Pologne @ Eglise Saint-Marc

    la béatification équipollente :
    Il s'agit de Michal Giedrojc (v. 1420-1485), frère lai profès de l’Ordre de Saint-Augustin, originaire de Litualie et vénéré en Pologne depuis le XVe siècle. Il était déjà honoré du titre de bienheureux.

    les miracles attribués à :
    Edvige Carboni (1880-1952), laïque italienne
    Benedetta Bianchi Porro (1936-1964), laïque italienne

    trois martyrs :
    Angelo Cuartas Cristóbal et 8 compagnons, séminaristes espagnols d’Oviedo morts entre 1934 et 1937
    Mariano Mullerat i Soldevila (1897-1936), laïc et père de famille espagnol
    James Alfred Miller (1944-1982), frère des Ecoles chrétiennes né aux Etats-Unis et mort au Guatemala

    dix reconnaissances de vertus héroïques :
    Giovanni Jacono (1873-1957), évêque italien de Caltanissett
    Alfredo Obviar (1889-1978), évêque philippin de Lucena, fondateur de la Congrégation des Missionnaires catéchistes de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus
    Giovanni Ciresola (1902-1987), prêtre diocésain italien, fondateur de la Congrégation des « Povere Ancelle del Preziosissimo Sangue – Cenacolo della Carità »
    Luigi Bosio (1909-1994), prêtre diocésain
    Luigi Maria Raineri (1895-1918), religieux italien de la Congrégation des Clercs réguliers de Saint-Paul – barnabites
    Rafaela de la Pasion (au siècle : Rafaela Veintemilla Villacís, 1836-1918), religieuse équatorienne, fondatrice de la Congrégation des Augustiniennes Filles du Très Saint Sauveur
    Maria Antonia de Jesus (au siècle : Maria Antonia Pereira y Andrade, 1700-1760), carmélite espagnole
    Arcangela Badosa Cuatrecasas (1878-1918), religieuse espagnole de la Congrégation des Sœurs de la bienheureuse Vierge Marie du Mont Carmel
    Maria Addolorata del Sacro Costato (au siècle : Maria Luciani, 1920-1954), religieuse italienne de la Congrégation des Sœurs de la Passion de Jésus Christ
    Ludovico Coccapani (1849-1931), laïc italien, membre de l’Ordre franciscain séculier.

    Bulletin de la Salle de Presse du Saint-Siège.

  • L’Église a douze nouveaux Vénérables Serviteurs et Servantes de Dieu

    Samedi 19 mai, le Pape François a signé le décret que lui a présenté le Préfet de la Congrégation pour la Cause des saints et qui a été rendu public ce lundi 21 mai. Il reconnait les vertus héroïques de douze Serviteurs et Servantes de Dieux. Parmi eux, le prêtre français Jean-Baptiste Berthier, déclaré vénérable en 1953.

    Jean-Baptiste-Berthier_1a.jpg

    Jean-Baptiste Berthier (1840-1908)
    fondateur de la Congrégation des Missionnaires de la Sainte-Famille

    Jean-Baptiste Berthier, né le 24 janvier 1840 à Châtonnay dans le Dauphiné, et mort le 16 octobre 1908 à Grave dans le Brabant-Septentrional, est un prêtre français, ordonné en 1862 et fondateur de la Congrégation des Missionnaires de la Sainte-Famille en 1895.

    D’abord missionnaire de la Salette, il veut créer un séminaire pour les vocations tardives, mais ses supérieurs refusent. Il décide alors de créer une congrégation, sous le patronage de l’archevêque de Reims, le cardinal Langénieux et s’installe finalement aux Pays-Bas, à cause du climat alors hostile dans la France de la IIIème République, à l’égard des congrégations religieuses. Il a écrit de nombreux livres de spiritualité, ce qui a fait de lui l’un des auteurs religieux les plus lus de son époque en France.

    August-Joseph-Hlond_1a.jpg

    Le cardinal Hlond

    Les vertus héroïques du cardinal polonais August Joseph Hlond (1881-1948), de la Société de Saint-Jean-Bosco, ont également été reconnues. Fils de cheminot dans une fratrie de onze enfants, August Joseph Hlond a été ordonné prêtre en 1905. En 1926, il devient archevêque de Gniezno et Poznan et primat de Pologne. L'année suivante, le Pape le fait cardinal. En 1932, il a fondé la Société du Christ pour les émigrants, afin d'aider ses nombreux compatriotes qui ont quitté le pays.

    En mars 1939, il a participé au conclave qui élit Pie XII. Lorsque la Seconde Guerre mondiale commence, le cardinal s'est positionné contre les violations des droits de l'Homme et de la liberté religieuse commises par Adolf Hitler. Contraint à l'exil, il s'est réfugié en France, à l'abbaye de Hautecombe en Savoie. Mais la Gestapo entre dans l'abbaye et le déporte à Paris. Il a ensuite été incarcéré en Lorraine puis en Westphalie. Il rentra chez lui en 1945, dans une Pologne libérée du nazisme qui découvre le communisme de Joseph Staline. Il défend courageusement les Polonais contre l'oppression du Kremlin. Il est mort le 22 octobre 1948 à cause d'une pneumonie, à l'âge de 67 ans.

    Les autres Vénérables Serviteurs et Servantes de Dieu :

    - Mgr Michele Angelo Builes (1888-1971), évêque de Santa Rosa de Osos en Colombie et fondateur de plusieurs congrégations religieuses.

    - Père Enrico Mauri (1883-1967), prêtre diocésain italien qui a fondé les Oblates du Christ-Roi ainsi qu’une œuvre destinée aux veuves et orphelins de la Première Guerre mondiale.

    - Père Wilhelm Eberschweiler (1837-1920), prêtre allemand de la Compagnie de Jésus. Il a formé pendant 45 ans des futurs prêtres et missionnaires.

    - Père Pietro Uccelli (1874-1954), membre italien de la Société pieuse de Saint-François-Xavier pour les missions étrangères. Fondée en 1895, elle est entièrement consacrée au travail en pays de mission.

    - Père Pio Dellepiane (1904-1976), Italien de l’Ordre des minimes, considéré comme religieux exemplaire au sein de sa congrégation. Il était également un fervent dévot du Padre Pio.

    - Norbert McAuliffe (1886-1959), de l’Institut des frères du Sacré-Cœur. Né à New York (États-Unis), le missionnaire américain s’est éteint en Ouganda.

    - Francesca des Plaies de Jésus (1860-1899), moniale espagnole du second Ordre de Saint-François du monastère de la divine Providence de Badalona en Catalogne.

    - Eleonora de Sainte-Marie (1841-1900), religieuse argentine de l’Ordre de Saint-Dominique.

    - Angela Maria du Cœur de Jésus (1900-1944). Membre de la Congrégation des sœurs de la Sainte-Trinité, cette religieuse allemande est morte dans le camp de concentration de Birkenau à Auschwitz (Pologne).

    - Maria Edvige Zivelonghi (1919-1949), sœur de la Congrégation des Filles de Jésus.

    Source : Vatican.News.

  • Promulgation de nouveaux décrets par la Congrégation pour les Causes des Saints

    Le Pape François a autorisé, le mercredi 8 novembre dernier, la promulgation de plusieurs décrets par la Congrégation pour les Causes des Saints. L’un d’entre eux reconnaît les vertus héroïques de Jean-Paul 1er (Albino Luciani, 1912-1978), qui pourrait donc être béatifié si un miracle lié à son intercession est identifié, comme ce fut le cas pour ses prédécesseur et successeur, Paul VI et Jean-Paul II.

    jean-paul-Ier_5.jpg

    Parmi les autres décrets signés hier par le Pape figurent aussi deux reconnaissances de martyres vécus par un prêtre hongrois, Janos Brenner (1931-1957), victime du régime communiste, et une religieuse italienne, Leonella Sgorbati (au siècle: Rosa, 1940-2006), assassinée en Somalie.

    Sont également reconnues les vertus héroïques de quatre serviteurs de Dieu : le jésuite vénézuélien Tommaso Morales Pérez (1908-1994), le franciscain italien Gregorio Fioravanti (au siècle : Lodovico, 1822-1894), le laïc du tiers-ordre franciscain Marcellino da Capradosso (au siècle : Giovanni Maoloni, 1873-1909), et la fondatrice de l’Institut des Sœurs pauvres, Teresa Fardella, veuve De Blasi (1867-1957).

    Enfin, concernant un dossier plus ancien remontant au Moyen-Âge, Bernard II de Bade (vers 1428-1458), béatifié en 1769, pourrait être prochainement canonisé, le Pape ayant reconnu ses vertus héroïques. Cet aristocrate allemand impliqué dans les croisades était un homme connu pour sa grande attention aux plus pauvres.

    Source : Radio Vatican (CV).