Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vie de l'Eglise

  • Un nouveau bienheureux et plusieurs vénérables pour l'Église

    Après avoir reçu en audience, vendredi 5 juillet, le cardinal Angelo Becciu, préfet de la Congrégation pour les causes des saints, le Pape a autorisé la promulgation de plusieurs décrets établissant, notamment, de futurs vénérables. Un autre ouvre la voie à la béatification de Mgr Fulton Sheen, évêque américain, connu pour ses émissions télévisées et radiophoniques d'évangélisation.

    Le Pape François a d’abord approuvé l’extension, à toute l’Église universelle, du culte liturgique de Barthélémy des Martyrs (Bartolomeu Fernandes, 1514-1590), dominicain portugais, archevêque de Braga, l’inscrivant au catalogue des saints (canonisation équipollente).

    Bx_Fulton-Sheen_1a.jpg

    Un autre décret reconnait le miracle attribué à l’intercession du vénérable Fulton Sheen (1895-1979), ancien évêque de Rochester et ancien évêque auxiliaire de New-York. Le prélat américain, écrivain prolifique et brillant orateur, anima plusieurs émissions télévisées et radiophoniques très populaires aux États-Unis.

    Les autres décrets reconnaissent les vertus héroïques de plusieurs serviteurs et servantes de Dieu :

    - Élias Hoyek (1843-1931), Patriarche d’Antioche des maronites, fondateur de la Congrégation des sœurs maronites de la Sainte Famille. Président de la délégation libanaise à la conférence de la paix, à Versailles en 1919, cet ardent patriote milita inlassablement pour l’indépendance de son pays (Liban).

    - Giovanni Vittorio Ferro (1901-1992), ancien archevêque de Reggio Calabria-Bova (Italie).

    - Angelo Riesco Carbajo (1902-1972), ancien évêque auxiliaire de l’administarteur apostolique de Tuledo, fondateur de l’Institut des missionnaires de la charité (Espagne).

    - Ladislas Kornilowicz (1884-1946), prêtre diocésain, théologien, fondateur de mouvements de jeunesse (Pologne).

    - Angelico Lipani (1842-1920), prêtre capucin, fondateur de la Congrégation des sœurs franciscaines du Seigneur (Italie).

    - Francesca du Saint-Esprit (1647- 1711), fondatrice des religieuses dominicaines de Sainte Catherine de Sienne (Philippines).

    - Étienne-Pierre Morlanne (1772-1862), laïc, médecin-obstétricien, fondateur à Metz des sœurs de la charité maternelle. (France)

    Source : Vatican News.

  • À la découverte de l’abbaye de Lérins, entre terre, mer et Ciel…

    A compter de ce mois de juillet, nous vous proposerons régulièrement ici quelques articles concoctés par les fondateurs de la Divine Box, qui diffusent les produits des abbayes et mettent en valeur leur vie et leur patrimoine.

    Lerins-1a.jpg

    Cette semaine, Divine Box vous emmène à la découverte de l’abbaye de Lérins, véritable joyau historique et culturel de la Côte d’Azur. L’abbaye pluricentenaire intrigue autant qu’elle fascine. Malgré son emplacement insulaire et la cohabitation absurde avec les luxueux yachts, l’abbaye demeure, authentique et fidèle à la tradition monastique cistercienne. Vous voulez en savoir un peu plus sur cette magnifique abbaye ? Cliquez ci-dessous !

    Lire la suite

  • Intention de prière du pape pour le mois de juillet

    Intégrité de la justice :
    « Pour que ceux qui administrent la justice, œuvrent avec intégrité, et que l’injustice qui traverse le monde n’ait pas le dernier mot. »

    Source : prieraucoeurdumonde.net.

  • Synode sur l’Amazonie (octobre 2019) : présentation de l’Instrumentum Laboris

    “Des nouveaux chemins pour l’Église et pour une écologie intégrale”, tel est le thème du prochain Synode sur l’Amazonie qui se tiendra au Vatican du 6 au 27 octobre prochains. L’Instrumentum Laboris, le document de travail de cette assemblée, a été présenté ce lundi en salle de presse du Saint-Siège. Un document en trois parties qui met au cœur le « cri des pauvres et de la terre » et le rôle que l’Église est appelée à tenir pour être l’avocate de ces voix oubliées et exploitées, tout en poursuivant sa mission d’annoncer le Christ.

    Commentaires d'Olivier Bonnel et Cristiane Murray à lire sur Vatican News.

    Le synode sur l’Amazonie devrait étudier la question des viri probati (sur Cath.ch).

  • Message du Pape François pour la Journée Mondiale des Pauvres [17 novembre 2019]

    « L’espérance des pauvres ne sera jamais déçue »

    Le message pour la 3ème journée mondiale des pauvres a été dévoilé ce jeudi 13 juin par le Saint-Siège. Le Pape François exhorte chacun à prendre le temps pour les personnes faibles et fragiles, et fustige une société où la situation des riches et des pauvres reste inchangée, « comme si l’histoire ne nous apprenait rien », observe le Pape.

    Commentaire à lire sur Vatican News.

    Texte intégral du Message (version française) sur le site du Vatican.

  • Publication par le Vatican d'un document sur la question du genre

    CONGRÉGATION POUR L’ÉDUCATION CATHOLIQUE
    (pour les Institutions d’enseignement)

    « IL LES CRÉA HOMME ET FEMME »
    POUR UN CHEMIN DE DIALOGUE
    SUR LA QUESTION DU GENRE
    DANS L’ÉDUCATION

    Le Dicastère en charge des écoles et universités catholiques a publié ce lundi 10 juin 2019 un document intitulé "Il les créa homme et femme. Pour un chemin de dialogue sur la question du genre dans l'éducation". Son objectif est de guider les familles et les éducateurs dans l’approche des transformations profondes qui marquent les relations entre garçons et filles, dans le contexte de la multiplication des études liées à la question du genre.

    Commentaire de Cyprien Viet à lire sur Vatican News.

    Texte intégral à lire et/ou télécharger ICI.

  • Message du Pape François pour la Journée Mondiale des Missions 2019

    « Baptisés et envoyés :
    l’Église du Christ en mission dans le monde »

    Le thème de ce texte, dévoilé en ce dimanche de Pentecôte pour préparer cette année, s’inscrit dans la préparation du mois missionnaire organisé en octobre 2019, à l’occasion du centenaire de la Lettre apostolique de Benoît XV, “Maximum illud”.

    Commentaire à lire sur Vatican News.

    Texte intégral du Message (version française) sur le site du Vatican.

  • L'illusion d'un christianisme sans croix

    primopiano_8098.JPGKara (Agence Fides) – « L’une des grandes orientations existentielles de notre monde d’aujourd’hui est de vouloir tout anesthésier. Nombreux sont ces adeptes de la foi qui rêvent d’une vie chrétienne paisible, débridée de toutes souffrances, de tous sacrifices. On rêve fortement, en effet, d’un christianisme anesthésié » explique le Père Donald Zagore, théologien ivoirien de la Société des Mission africaines. « On rêve d’une vie humaine sans douleur, sans peine, sans souffrance. Cette approche existentielle de la vie humaine purifiée de toutes angoisses, de toutes pénitences prend de plus en plus forme et racine dans le vécu de l’expérience religieuse. Et pourtant – continue le prêtre - parler de Christianisme anesthésié renvoie tout simplement l’individu à devenir prisonnier d’une réalité religieuse illusoire. Un véritable mirage spirituel. Il faut le dire avec force, il ne peut pas avoir de christianisme authentique et vrai sans la force et la puissance de la croix, symbole à la fois du sacrifice, du sang et de la rédemption ». Le missionnaire poursuit : « Toute l’activité missionnaire du Christ comme le souligne les évangiles, de laquelle découle l’activité missionnaire de l’Église, avec ces pionniers les apôtres comme rapporté dans le livre des Actes des Apôtres, est une activité missionnaire qui embrasse en son cœur la croix. C’est dans la souffrance, la douleur, les larmes, les déceptions, les incompréhensions, les contradictions que la puissance de l’évangile se déploie. Telle est la réalité existentielle de la foi et de l’activité missionnaire à laquelle tout chrétien, missionnaire par le principe fondamental de son baptême, ne peut se dérober. Autan, il n’y a pas d’activité missionnaire sans croix, il n’y a pas de Christianisme sans croix ».

    Le Père Zagore conclut : « Le Christianisme Le Christianisme anesthésié qui est vendu comme des petits pains à tout point de rue et qui attire des masses ne vient pas de Jésus Christ, mais plutôt d’entreprise purement humaine construite dans une dynamique essentiellement économique qui se veut être un produit de marché pour satisfaire la demande des consommateurs. Pour cela, le Christianisme anesthésié ne peut en aucun cas conduire à une foi et à une activité missionnaire authentique et prophétique ».

    Source : Agence Fides, 04/06/2019 (DZ/AP).

  • Message du pape François pour la 105e Journée mondiale du Migrant et du Réfugié [29 septembre 2019]

    « Il ne s’agit pas seulement de migrants »

    Il ne s’agit pas seulement de migrants : c’est le thème du message de la Journée mondiale des migrants qui aura lieu le 29 septembre prochain. Dans ce texte, le Pape François rappelle que ce qui est en jeu, ce n’est pas seulement les migrants, mais nous tous.

    Commentaire de Xavier Sartre à lire sur Vatican News.

    Texte intégral du Message (version française) sur le site internet du Vatican.

  • Vendredi 24 mai 2019 : Journée de prière pour l’Eglise de Chine...

    ... instituée par Benoît XVI à l'occasion de
    la fête de la Bienheureuse Vierge Marie « Soutien des chrétiens »
    vénérée au sanctuaire de Sheshan à Shanghai

    Ce mercredi 22 mai 2019, à l'occasion de l'audience générale donnée place Saint-Pierre, le Pape François a exprimé sa proximité avec les catholiques de ce pays :

    « Cette heureuse occasion me permet d’exprimer proximité spéciale et affection à tous les catholiques en Chine, lesquels, entre les fatigues quotidiennes et les épreuves, continuent à croire, à espérer et à aimer. Chers fidèles en Chine, que notre maman du Ciel vous aide tous à être témoins de charité et de fraternité, en vous maintenant toujours unis dans la communion de l’Église universelle. Je prie pour vous et je vous bénis. »

    Source : Vatican News.

    ND-de-Sheshan-1.jpg

    Prière à Notre Dame de Sheshan

    « Vierge très sainte, Mère du Verbe incarné et notre Mère, vénérée dans le sanctuaire de Sheshan sous le vocable d'« Aide des Chrétiens », toi vers qui toute l'Église qui est en Chine regarde avec une profonde affection, nous venons aujourd'hui devant toi pour implorer ta protection. Tourne ton regard vers le peuple de Dieu et guide-le avec une sollicitude maternelle sur les chemins de la vérité et de l'amour, afin qu'il soit en toute circonstance un ferment de cohabitation harmonieuse entre tous les citoyens.

    Par ton « oui » docile prononcé à Nazareth, tu as permis au Fils éternel de Dieu de prendre chair dans ton sein virginal et d'engager ainsi dans l'histoire l'œuvre de la Rédemption, à laquelle tu as coopéré par la suite avec un dévouement empressé, acceptant que l'épée de douleur transperce ton âme, jusqu'à l'heure suprême de la Croix, quand, sur le Calvaire, tu restas debout auprès de ton Fils, qui mourait pour que l'homme vive.

    Depuis lors, tu es devenue, de manière nouvelle, Mère de tous ceux qui accueillent dans la foi ton Fils Jésus et qui acceptent de le suivre en prenant sa Croix sur leurs épaules. Mère de l'espérance, qui, dans l'obscurité du Samedi-Saint, avec une confiance inébranlable, est allée au devant du matin de Pâques, donne à tes fils la capacité de discerner en toute situation, même la plus obscure, les signes de la présence aimante de Dieu.

    Notre-Dame de Sheshan, soutiens l'engagement de tous ceux qui, en Chine, au milieu des difficultés quotidiennes, continuent à croire, à espérer, à aimer, afin qu'ils ne craignent jamais de parler de Jésus au monde et du monde à Jésus. Dans la statue qui domine le Sanctuaire, tu élèves ton Fils, le présentant au monde avec les bras grands ouverts en un geste d'amour. Aide les catholiques à être toujours des témoins crédibles de cet amour, les maintenant unis au roc qui est Pierre, sur lequel est construite l'Église. Mère de la Chine et de l'Asie, prie pour nous maintenant et toujours. Amen ! »

    Benoît XVI, Prière à Notre Dame de Sheshan, mai 2008.
    © Copyright du texte original en français : Librairie Editrice du Vatican.

  • Medjugorge : autorisation des pèlerinages, mais pas de reconnaissance des apparitions

    Sanctuaire-de-Medjugorje.jpeg

    Sanctuaire de Medjugorje, Bosnie-Herzégovine

    L’organisation de pèlerinages dans ce sanctuaire marial de Bosnie-Herzégovine est désormais autorisée par l’Église catholique, comme l’a annoncé ce dimanche 12 mai la Salle de presse du Saint-Siège. Cela ne signifie pas la reconnaissance des apparitions mariales, mais permet un meilleur encadrement de l’important flux de pèlerins.

    Commentaire d'Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

    « Comme annoncé conjointement ce matin par Mgr Henryk Hoser, visiteur apostolique à caractère spécial pour la paroisse de Medjugorje et par la nonciature apostolique à Sarajevo, le Saint-Père est disposé à ce qu’il soit possible d’organiser des pèlerinages à Medjugorje », a déclaré ce matin Alessandro Gisotti, directeur ad interim de la Salle de Presse du Saint-Siège, répondant aux questions de journalistes.

    « Ceci en ayant toujours soin d’éviter que ces pèlerinages soient interprétés comme une authentification des évènements connus, qui demandent encore d’être examinés par l’Église. Il faut donc éviter que de tels pèlerinages créent toute confusion ou ambiguïté sur l’aspect doctrinal. Cela concerne aussi les pasteurs de tous ordres et rangs qui ont l’intention de se rendre à Medjugorje et d’y célébrer ou concélébrer, y compris de manière solennelle », a ajouté Alessandro Gisotti.

    « Étant donné le flux notable de personnes qui se rendent à Medjugorje et les abondants fruits de grâce qui en ont découlé, une telle disposition s’insère dans l’attention pastorale particulière que le Saint-Père a voulu donner à cette réalité, destinée à favoriser et à promouvoir les bons fruits », poursuit le communiqué de la Salle de presse du Saint-Siège.

    « Le visiteur apostolique aura, de cette façon, une plus grande facilité à établir – en accord avec les ordinaires des lieux – des liens avec les prêtres chargés d’organiser des pèlerinages à Medjugorje, comme personnes sûres et bien préparées, en leur offrant des informations et des indications pour pouvoir mener de manière fructueuse de tels pèlerinages », est-il écrit en conclusion.

    Source et compléments sur Vatican News.

  • Audience générale de ce mercredi 8 mai 2019

    Lors de l’audience générale tenue Place Saint-Pierre ce mercredi 8 mai 2019, le Pape est revenu sur son récent voyage apostolique en Bulgarie et en Macédoine du Nord, et notamment sur la tendresse des Sœurs de Mère Teresa.

    Compte rendu à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, je suis rentré hier d’un voyage en Bulgarie et en Macédoine du Nord et je rends grâce à Dieu. Le peuple Bulgare est appelé à faire un pont entre Europe centrale, orientale et méridionale, et j’ai invité chacun à marcher sur le chemin de la fraternité. Sur ce chemin, les chrétiens ont vocation à être des signes d’unité. C’est pourquoi je suis resté en prière devant l’image des Saints Cyrille et Méthode, patrons de l’Europe, qui, avec créativité et passion, ont évangélisé cette région. A leur suite, j’ai renouvelé la communauté catholique dans son espérance et le don d’elle-même. La Macédoine du Nord accueille diverses appartenances ethniques et religieuses. J’ai béni la première pierre d’un sanctuaire dédié à Mère Térésa de Calcutta, qui est née et a reçu la foi dans ce pays. Cette sainte, petite mais remplie de la force de l’Esprit Saint, représente bien l’Église accueillante de ce pays. J’ai exhorté les jeunes à s’impliquer, répondant à la voix de Dieu qui se fait entendre dans la prière et dans la chair de pauvres. La messe célébrée dans la capitale a renouvelé, en cette périphérie de l’Europe, le miracle de Dieu qui rassasie la faim des multitudes. »

    « Je salue cordialement les pèlerins de langue française, en particulier un groupe du diocèse de La Rochelle, accompagné de son évêque Mgr Georges Colomb, ainsi que des pèlerins de Côte d’Ivoire. Je recommande à votre prière le présent et l’avenir des peuples que j’ai visités lors de mon récent voyage afin qu’ils puissent s’ouvrir à de nouveaux horizons sans perdre leurs racines. Que l’Évangile y rejoigne tous ceux qui ne le connaissent pas encore.

    Et je voudrais aussi dédier une pensée à un grand homme de l'Église décédé hier, Jean Vanier. Il a travaillé pour les plus pauvres, pour les plus abandonnés, même pour ceux qui avaient été condamnés à mort dans le ventre de leur mère - parfois, on essayait de convaincre leurs parents de les éliminer et de ne pas les laisser naître. Il les a accueillis et leur a donné sa vie. Que Jean Vanier reste un exemple pour nous tous, qu'il nous aide du ciel. Que Dieu vous bénisse. »

    Source : site internet du Vatican.

  • Jean Vanier : édition spéciale

    Emission Spéciale KTO du 07/05/2019

    À la suite du rappel à Dieu de Jean Vanier le mardi 07 mai 2019, KTO a proposé une édition spéciale en direct le jour même à 20h40. À travers les extraits de vidéos KTO enregistrées avec Jean Vanier au fil des ans, et de nombreux témoignages, la chaîne de télévision catholique est revenue sur le cœur de son message et le fil rouge de sa vie : l´accueil de la fragilité. Stephan Posner, responsable international de L´Arche et Philippe de Lachapelle, directeur de l´OCH (Office Chrétien des personnes Handicapées) étaient notamment les invités d´Étienne Loraillère.

  • Mort de Jean Vanier, un géant de la tendresse de Dieu

    Jean_Vanier_2.jpg

    Le fondateur des communautés de L’Arche est décédé ce mardi 7 mai à Paris, à l’âge de 90 ans. Retour sur une vie d’une grande fécondité, marquée par la rencontre, le partage de l'esprit évangélique, et dédiée aux plus fragiles. Jean Vanier avait rencontré le Pape François en mars 2014, nous vous proposons de réécouter son témoignage.

    Commentaire d'Adélaïde Patrignani à lire sur Vatican News.

    Église Catholique en France : Décès de Jean Vanier, fondateur de l’Arche.

  • Voyage apostolique du Pape François en Bulgarie et en Macédoine du Nord (2e jour)

    voyage,pape,françois,bulgarie,macedoine"

    Programme détaillé

    Missel pour le Voyage en Bulgarie et en Macédoine (pdf)

    Mardi 7 mai 2019
    SOFIA-SKOPJE-ROME

    ----- : Cérémonie de congé de Bulgarie à l’aéroport de Sofia

    08h20 : Départ en avion de l’aéroport de Sophie pour Skopje

    08h15 : Arrivée à l’Aéroport international de Skopje
           Accueil officiel
           Retransmission en direct sur KTO à 08h15



    09h00 : Cérémonie de bienvenue dans la cour du palais présidentiel
           Retransmission en direct sur KTO à 09h00



    09h15 : Visite de courtoisie au président au palais présidentiel

    09h30 : Rencontre avec le Premier ministre au palais présidentiel

    09h45 : Rencontre avec les autorités, la société civile et avec le corps diplomatique dans le Mosaique Hall du palais présidentiel
           Retransmission en direct sur KTO à 09h45

    Texte intégral du discours du Pape (version française) sur le site du Vatican.

    10h20 : Visite au mémorial de Mère Teresa avec les représentants religieux et rencontre avec les pauvres
           Retransmission en direct sur KTO à 10h20

    Prière du Pape à Mère Teresa (version française) sur le site du Vatican.

    11h30 : Messe place de la Macédoine
           Retransmission en direct sur KTO à 11h15


    Texte intégral de l'homélie du Pape (version française) sur le site du Vatican.

    13h30 : Déjeuner avec la suite papale

    16h00 : Rencontre œcuménique et interreligieuse avec les jeunes au Centre pastoral
           Retransmission en direct sur KTO à 16h00

    Texte intégral du discours du Pape (version française) sur le site du Vatican.

    17h00 : Rencontre avec les prêtres, leurs familles et les religieux en la cathédrale
           Retransmission en direct sur KTO à 17h00



    18h15 : Cérémonie de congé à l’aéroport international de Skopje

    18h30 : Départ en avion pour Rome/Ciampino

    20h30 : Arrivé à l’aéroport international de Rome/Ciampino

    Source : Site internet du Vatican.

  • Voyage apostolique du Pape François en Bulgarie et en Macédoine du Nord [5-7 mai 2019]

    voyage,pape,françois,bulgarie,macedoine

    Programme détaillé

    Missel pour le Voyage en Bulgarie et en Macédoine (pdf)

    Dimanche 5 mai 2019
    ROME-SOFIA

    07h00 : Départ en avion de l'aéroport de Rome/Fiumicino pour Sofia

    10h00 : Arrivée à l’aéroport international de Sofia
           Accueil officiel
           Retransmission en direct sur KTO à 09h00



    10h10 : Rencontre avec le Premier ministre dans le Governmental Lounge de l’aéroport

    10h40 : Cérémonie de bienvenue sur la place devant le palais présidentiel
           Retransmission en direct sur KTO à 09h40



    11h00 : Visite de courtoisie au président de la République au palais présidentiel

    11h30 : Rencontre avec les autorités, la société civile et les membres du corps diplomatique sur la place Atanas Burov
           Retransmission en direct sur KTO à 10h30

    Texte intégral du discours du Pape (version française) sur le site du Vatican.

    12h00 : Visite au patriarche et aux membres du Saint-Synode au palais du Saint-Synode

    Texte intégral du discours du Pape (version française) sur le site du Vatican.

    12h50 : Prière en silence devant le trône des saints Cyrille et Méthode dans la cathédrale patriarcale Saint-Alexander-Nevsky
    et
    13h00 : Regina Caeli sur la place saint Alexander Nevsky
           Retransmission en direct sur KTO à 11h50

    Texte intégral des paroles du Pape (version française) sur le site du Vatican.

    16h45 : Messe sur la place Knyaz Alexandar I
           Retransmission en direct sur KTO à 15h30

    Texte intégral de l'homélie du Pape (version française) sur le site du Vatican.

    Source : Site internet du Vatican.

  • 12h00 : Bénédiction Urbi et Orbi

    Retransmission en direct sur KTO

    Texte intégral du message du Pape traduit en français sur le site internet du Vatican.

  • Nouveaux Décrets : un futur bienheureux et sept vénérables

    Le Pape François a reçu samedi 6 avril le cardinal Angelo Becciu, préfet de la Congrégation pour les Causes des saints, autorisant le dicastère dont il a la tête à promulguer huit décrets ; ceux-ci concernent un futur bienheureux et sept vénérables serviteurs de Dieu.

    Le futur bienheureux :

    Donizetti-Tavares-de-Lima_1a.jpg

    - Donizetti Tavares de Lima (1882-1961), prêtre brésilien, connu pour avoir déclenché plusieurs conversions à Tambau (État de Sao Paulo) à la suite de plusieurs événements inexpliqués. Il est ainsi relaté qu’en 1927 une pluie torrentielle menaçant la statue de Notre Dame d’Aparecida cessa alors que le P. Tavares de Lima menait la procession autour de cette sainte patronne du Brésil. Fondateur d’une crèche et d’une école à Tambau, le P. Donizetti devient rapidement une référence en matière de conseils sociaux pour la mairie de la localité. D’autres témoignages affluent sur des cas de guérisons survenues lors de ses bénédictions. En 1976, quinze ans après sa mort, un sanctuaire consacré à Notre-Dame d'Aparecida est construit à Tambau. Le Père Tavares de Lima y repose en paix.

    Les sept vénérables :

    - Victorin Nymphas Arnaud Pagés (1885-1966), français, frère de l’Institut des Frères des Écoles Chrétiennes. Né à Ozillon dans le diocèse du Puy-en-Velay, il est admis chez les Frères des Écoles chrétiennes dès l’âge de 16 ans. Les lois de 1905 contraignant les religieux à quitter la France, frère Victorin accepte une mission à Cuba, où il prononcera ses vœux définitifs à La Havane en 1913. Le jeune religieux y fonde une Fédération de la Jeunesse catholique cubaine sous l’égide de l’évêque de la capitale. Un mouvement qui a laissé son empreinte sur le catholicisme cubain, du moins jusqu’à l’arrivée au pouvoir de Fidel Castro en 1961. Tous les religieux étrangers sont alors expulsés par le régime et frère Victorin se retrouve au Canada, avant de passer par la Floride, et enfin Puerto Rico où il passera la fin de sa vie à aider l’afflux de réfugiés cubains fuyant la dictature castriste.

    - Nelson Santana (1955-1964), petit enfant brésilien atteinte d’ostéosarcome. Il vécut sa souffrance avec une foi simple. « La douleur est importante pour augmenter le véritable amour », disait-il. Il rend l’âme la veille du Noël 1964, à l'âge de 9 ans.

    - Gaetana Tolomeo (1936-1997), plus connue sous le nom de « Nuccia ». Elle aussi vécu le mystère de la douleur avec foi. Frappée par une paralysie progressive, elle trouva en Jésus la force de donner courage et espoir à tous ceux qui la côtoyait. Contrainte à l'immobilité pendant 60 ans, elle transforma sa souffrance en prière. « Par ton pouvoir d'amour, Seigneur, transforme ma plainte en une joie éternelle : je tiens à te remercier de manière particulière pour le don de l'immobilité, qui était pour moi une véritable école d'abandon, d'humilité, de patience et de gratitude », implorait-elle.

    - Carlo Cavina (1820-1880), prêtre originaire de Castel Bolognese près de Ravenne en Emilie-Romagne, fondateur de la Congrégation des Filles de Saint François de Sales

    - Raffaele da Sant’Elia a Pianisi (au siècle : Domenico Petruccelli, 1816-1901), prêtre italien de l’Ordre des frères mineurs capucins, originaire de la région italienne de Molise au sud de la péninsule

    - Damiano de Bozzano (au siècle : Pio Giannotti, 1898-1997) prêtre italien de l’Ordre des frères mineurs capucins, originaire de Toscane

    - Sœur Consolata Betrone (au siècle : Pierina Lorenzina Giovanna, 1903-1946), religieuse des clarisses capucines.

    Source : Vatican News.

  • Christus vivit : Exhortation apostolique post-synodale aux jeunes et à tout le Peuple de Dieu

    Six mois après le Synode sur “Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel”, un de ses fruits majeurs est rendu public ce 2 avril : l’Exhortation apostolique post-synodale Christus vivit (« Il vit, le Christ »). Un document que le Pape François avait signé le 25 mars dernier, aux pieds de la Vierge Marie, dans le sanctuaire de la Sainte Maison de Lorette. Dans ce texte divisé en neuf chapitres reprenant les principaux sujets abordés lors du Synode, le Saint-Père s’adresse directement aux jeunes, mais aussi « à tout le peuple de Dieu, à ses pasteurs et à ses fidèles, car la réflexion sur les jeunes et pour les jeunes nous interpelle et nous stimule tous ».

    Compte rendu d'Adélaïde Patrignani à lire sur Vatican News.

    Synthèse de l'Exhortation Apostolique "Christus vivit" (Vatican News)

    Texte intégral de l'Exhortation Apostolique "Christus vivit" (Site internet du Vatican)

  • Pakistan – Enlèvement et conversions forcées à l’Islam de jeunes chrétiennes et hindoues

    pakistan-femmes.jpg

    Lahore (Agence Fides) – « Il est urgent que le nouveau gouvernement pakistanais d’Imran Khan mette en place des mesures sérieuses et efficaces pour protéger les jeunes, chrétiennes et hindoues, qui subissent de continuelles violences physiques et morales ». Tel est l’appel remis à l’Agence Fides par Anjum James Paul, responsable laïc chrétien, enseignant d’une école publique et Président de la Pakistan Minorities Teachers Association. Il observe que « le festival de Holi est devenu un jour de deuil pour les hindous en ce que deux sœurs, Ravina, 13 ans, et Rina, 15 ans, qui vivent dans le Sindh, ont été enlevées le 20 mars et converties de force à l’ìslam ». Le responsable remarque que « de même, une jeune chrétienne de 13 ans, Sadaf Khan, a été enlevée, convertie à l’islam et contrainte à s’unir en mariage avec un musulman en février dernier au Pendjab ».

    « Ces actes – poursuit-il – sont intolérables. L’heure est venue de décider si les jeunes chrétiennes et hindoues ont le droit de vivre librement ou bien si elles doivent vivre cachées, en étant exposées à de dangereux crimes qui demeurent impunis ». « Nous exhortons avec force le gouvernement à garantir la vie des femmes pakistanaises chrétiennes et hindoues et à prendre des mesures afin de bloquer la plaie des enlèvements, des conversions et des mariages forcés, en affrontant les violations des droits des minorités religieuses au Pakistan ».

    S’adressant au Premier Ministre pakistanais, Imran Khan, Anjum James Paul dit à Fides : « Nous nous souvenons de ses promesses de protéger les droits des minorités religieuses faites au cours de la campagne électorale de 2018. Les minorités religieuses souffrent à cause de la discrimination et de la persécution au Pakistan », concluant : « Contre cet horrible phénomène qui foule aux pieds les droits fondamentaux élémentaires de la vie, de la liberté de conscience et de la religion, il faut un plan d’action national qui bloque les enlèvements, les conversions à l’islam et les mariages forcés ».

    Selon des communiqués envoyés à l’Agence Fides par l’Église au Pakistan, quelques 1.000 jeunes chrétiennes et hindoues sont enlevées au Pakistan chaque année. De nombreux autres cas ne font pas même l’objet d’une plainte, du fait de la complicité de la police ou d’une magistrature complaisante qui décourage les minorités d’entreprendre des actions légales. Les femmes des communautés religieuses minoritaires – le Pakistan compte environ 2% de population hindoue et 1,5% de population chrétienne – vivent dans une condition de « double vulnérabilité », exposées à des abus et à des discriminations en tant que femmes et en tant que non musulmanes. (PA)

    Source : Agence Fides (23/03/2019)