Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pape

  • Angelus de ce dimanche 24 mars 2019

    Lors de l’Angélus du dimanche 24 mars, le Pape François a médité sur la miséricorde divine, en s’arrêtant sur la parabole du figuier stérile (Lc 13,1-9). Le Saint-Père a rappelé que nous pouvons compter sur la miséricorde de Dieu mais « sans en abuser ».

    Compte rendu à lire sur Vatican.News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Appel au Pape de chrétiens du Maroc en faveur de davantage de liberté religieuse

    maroc_1.jpg

    Fez (Agence Fides) – Deux semaines avant la visite du Pape François au Maroc, prévue pour les 30 et 31 mars, le Comité chrétien marocain (CCM) a adressé une lettre ouverte au Pape, en demandant l'intervention du Saint-Siège sur un thème qui leur tient fortement à coeur, à savoir la liberté religieuse dans le pays.

    Les baptisés représentent seulement 1,1% de la population soit 380.000 personnes sur un total de 33,6 millions d'habitants, en majorité musulmans, et ils sont en majorité de confession évangélique. Dans leur lettre ouverte, publiée par le quotidien Al Massae, sont signalées « des violations de la liberté religieuse des chrétiens », les services de sécurité marocains étant accusés de « persécuter les chrétiens au travers de continuelles arrestations illégales ».

    Dans le texte parvenu à l'Agence Fides, le Comité affirme que certains fonctionnaires de police marocains « ont arrêté, torturé, maltraité mais aussi privé de documents d'identité certaines personnes qui avaient proclamé leur religion ou adhéré à des prières au sein d'églises clandestines. En outre, les autorités ont expulsé des centaines d'étrangers accusés de prosélytisme ».

    Le Comité soutient l'Association marocaine pour les droits et la liberté religieuse et l'Association marocaine pour les droits fondamentaux, organismes non reconnus officiellement qui, affirme la lettre, « défendent la liberté religieuse, enregistrent les violations et accueillent les ahmadis, les chiites, les chrétiens et les ibadites ».

    Le Roi Mohamed VI – reconnaît le Conseil – mène d'importantes initiatives pour faire du Maroc un pays tolérant. Il ne faut pas oublier « la Conférence sur les droits des minorités religieuses dans les pays islamiques » organisée en 2016 même si « nombreux sont encore les fonctionnaires marocains qui discriminent les chrétiens » relève le texte. (MP/AP)

    Source : Agence Fides (18/03/2019).

  • Audience générale de ce mercredi 20 mars 2019

    Le Pape François a poursuivi son cycle de catéchèses autour du Notre Père, mercredi 20 mars 2019. Il s’est arrêté plus précisément sur la troisième invocation de la prière : « Que ta volonté soit faite ».

    Compte rendu à lire sur Vatican News.

    Texte intégral de la catéchèse du Pape traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, pour bien comprendre la troisième invocation du Notre Père – Que ta volonté soit faite – il convient de se rappeler que Dieu prend soin, sans jamais se fatiguer, des hommes et du monde. La volonté de Dieu, incarnée en Jésus, est de chercher et de sauver ce qui est perdu. Et nous, dans la prière, nous demandons que ce projet universel de salut s’accomplisse. Les fidèles connaissent le cœur de leur Père et sont certains de son dessein d’amour. Il ne s’agit pas de courber servilement la tête, de s’avouer vaincus devant un destin qui nous répugne et que nous ne pouvons pas changer. Il s’agit au contraire d’une prière pleine de confiance en Dieu qui veut pour nous le bien, la vie, le salut. Une prière courageuse, combattive également, car il y a dans le monde, de trop nombreuses réalités qui ne sont pas selon la volonté de Dieu. Nous prions parce que nous croyons fermement que Dieu veut et peut changer la réalité en faisant vaincre le mal par le bien. A ce Dieu, il est possible d’obéir et de s’abandonner, même à l’heure de l’épreuve la plus dure. »

    « Je salue cordialement les pèlerins de langue française, en particulier le Séminaire de la Société Saint Jean Marie Vianney, les jeunes et toutes les personnes venant de France, de Monaco, de Suisse et de Belgique. En ce temps de carême, contemplons Jésus à Gethsémani, écrasé par le mal mais qui s’abandonne avec confiance à la volonté du Père. Dieu, peut nous conduire sur des sentiers difficiles et douloureux, mais - c’est une certitude - il ne nous abandonnera jamais. Que Dieu vous bénisse ! »

    Source : site internet du Vatican.

  • Angelus de ce dimanche 17 mars 2019

    En ce second dimanche de Carême, le Pape François a commenté l'Évangile de Luc (9, 28b-36) qui nous fait contempler l'événement de la Transfiguration. Lorsque Jésus concède à ses disciples un avant-goût de la gloire de la résurrection, il assure que la croix et les épreuves trouvent leur solution dans sa Pâques.

    Compte rendu à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Rappel : retraite du Pape et de la Curie romaine à Ariccia

    Du dimanche 10 au vendredi 15 mars, le Pape est en retraite spirituelle avec l’ensemble de la Curie romaine à Ariccia. Il n’y aura donc pas d’audience générale le mercredi 13 mars.

  • Angelus de ce dimanche 10 mars 2019

    Lors de la prière de l’Angélus de ce premier dimanche de Carême, le Pape est revenu sur le récit des tentations de Jésus dans le désert, évoqué dans l’Évangile du jour, tiré du premier chapitre de Saint-Marc.

    Compte rendu à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Message pour la 56e Journée mondiale de prière pour les Vocations 2019

    « Le courage de risquer pour la promesse de Dieu »

    Le message du Pape pour la Journée mondiale de prière pour les vocations, qui se tiendra le dimanche 12 mai, a été rendu public ce samedi 9 mars.

    Commentaire à lire sur Vatican News.

    Texte intégral du Message (version française) sur le site internet du Vatican.

  • Bulgarie et Macédoine : programme du voyage du pape du 5 au 7 mai 2019

    logo-bulgarie-macedoine.jpeg

    Le Pape François se rendra dans les deux pays des Balkans du 5 au 7 mai prochain. Le programme de ce déplacement a été dévoilé par le Bureau de presse du Saint-Siège. Deux étapes sont particulièrement significatives : le Saint-Père visitera un camp de réfugiés en Bulgarie et priera au mémorial dédié à sainte Teresa de Calcutta à Skopje.

    Annoncé à la mi-décembre, ce 29ème voyage apostolique conduira le Pape en Bulgarie et en République de Macédoine du Nord. Ce sera la première fois qu’un pape se rendra à Skopje. En revanche saint Jean-Paul II a précédé François en Bulgarie, lors d’un voyage apostolique effectué du 23 au 26 mai 2002, après 24 heures en Azerbaïdjan.

    En Bulgarie

    Dimanche 5 mai, dès son arrivée à l’aéroport de Sofia, la capitale, le Pape s’entretiendra avec le Premier ministre bulgare.

    Ancien entraîneur de l’équipe nationale de karaté, ex-responsable d’une entreprise de sécurité puis chef de la police, Boïko Metodiev Borissov s’est engagé en politique en 2005. Elu député, puis maire de Sofia, il a créé le GERB, un parti de centre-droit, et occupé par trois fois le poste de Premier ministre. Lors de sa rencontre avec le Pape, il fêtera les deux ans de son troisième mandat à la tête de l’exécutif.

    Le Pape se rendra ensuite au palais présidentiel. A l’issue d’une cérémonie d’accueil, comme le veut la tradition, le Saint-Père rencontrera le président socialiste Roumen Radev, un ancien responsable de l’armée de l’air, élu chef de l’État en novembre 2016. Sur la place Atanas Burov, le Pape s’adressera ensuite à la société civile et aux membres du corps diplomatique.

    Dans l’après-midi, François se rendra au siège du Patriarcat de l’Église orthodoxe autocéphale de Bulgarie au palais du Saint-Synode. Il priera ensuite en privé dans la cathédrale orthodoxe Saint-Alexander-Nevsky, devant le trône des saints Cyrille et Méthode, frères de sang et dans la foi, «apôtres des slaves» et co-patrons de l’Europe. Sur la place Alexander Nevsky, le Pape récitera la prière du Regina coeli et célèbrera la messe à partir de 16h45.

    Visite d’un camp de migrants

    Le lendemain, lundi 6 mai, le Pape visitera un camp de réfugiés. En 2015, des milliers de migrants sont entrés en Bulgarie, membre de l’Union européenne depuis 2007, en traversant la frontière sud du pays qui la sépare de la Turquie. Le nombre d’arrivée a cependant considérablement baissé dès 2017.

    Après cette étape, François s’envolera pour Rakvosky, dans le centre du pays, pour célébrer la messe dans l’église du Sacré-Cœur avec des jeunes ayant fait leur première communion. Il déjeunera avec les évêques du pays dans un couvent de sœurs franciscaines et rentrera dans la capitale. A Sofia, le Pape conclura son voyage par une prière sur la place Nezavisimost avec les dignitaires d’autres religions.

    82,6% des Bulgares sont orthodoxes, 12% musulmans, pour 0,6% catholiques, soit 44 000 personnes. Il existe également une minorité protestante.

    En Macédoine du Nord

    Mercredi 7 mai, le Pape quittera la Bulgarie pour se rendre en République de Macédoine du Nord. Accueilli à l’aéroport de Skopje, la capitale, François se rendra au palais présidentiel pour une cérémonie de bienvenue, une visite de courtoisie au président depuis 2019, Gjorge Ivanov, un ancien professeur universitaire engagé pour le pluralisme à l’époque de la Yougoslavie communiste, avant de s’engager auprès de la jeunesse socialiste puis d’être, en tant qu’indépendant, nommé candidat du parti du centre-droit à l’élection présidentielle de 2009 qu’il remporta. Sa priorité était alors de mettre fin au litige qui opposait son pays à la Grèce à propos du nom « Macédoine » emprunté par l'ex-république yougoslave, mais qu’Athènes revendiquait pour des raisons historiques. Un accord entre les deux pays a été trouvé en juin dernier et approuvé en janvier dernier par leurs parlements respectifs.

    Toujours au palais présidentiel, le Pape s’entretiendra également avec le Premier ministre social-démocrate Zoran Zaev en place depuis le 31 mai 2017, et s’adressera aux autorités, à la société civile et au corps diplomatique.

    Hommage à sainte Teresa de Calcutta

    Le Pape se rendra ensuite au Mémorial dédié à sainte Teresa de Calcutta, avec différents dignitaires religieux du pays. De mère albanaise, Mère Teresa, de son vrai nom Agnes Gonxha Bojaxhiu est née le 26 août 1910 à Üsküb, cité multiculturelle de l'Empire ottoman qui devait devenir Skopje. François rencontrera des pauvres, si chers aux yeux de la sainte des Balkans.

    Le Pape célèbrera la messe place de la Macédoine.

    Dans l’après-midi, dans un centre pastoral de la capitale, il participera à une rencontre œcuménique et interreligieuse avec des jeunes. Il y prononcera un discours, son avant-dernier.

    Avant de quitter Skopje, le Pape s’adressera en effet aux prêtres et religieux, ainsi qu’à leurs familles en la cathédrale de la ville.

    En Macédoine, qui compte une population de 2,1 millions d'habitants, l’Église catholique est minoritaire avec seulement 20 000 fidèles (0,37 %), après les orthodoxes (64,8 %) et les musulmans (33,3 %).

    Six voyages apostoliques

    2019 est une année de déplacements à l’étranger pour le Pape François qui s’est déjà rendu au Panama (23-27 janvier), aux Émirats arabes unis (3-5 février), et qui s’apprête à aller au Maroc (30-31 mars), en Bulgarie et Macédoine (5-7 mai), puis en Roumanie (31 mai- 2 juin).

    Marie Duhamel - Cité du Vatican

    Source : Vatican News.

  • Audience générale de ce mercredi 6 mars 2019

    Catéchèse du Pape ce matin place Saint-Pierre. Le Saint-Père a poursuivi son cycle sur le « Notre Père », revenant en particulier sur la seconde invocation de cette prière : « Que ton règne vienne » (Mt 6, 10), lorsque le croyant exprime son désir de voir le Règne du Seigneur arriver.

    Compte rendu de Marie Duhamel à lire sur Vatican News.

    Texte intégral de la catéchèse traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Chers frères et sœurs, lorsque nous prions le « Notre Père », la seconde invocation nous fait dire : « Que ton règne vienne » (Mt 6, 10). Les signes de la venue du Règne de Dieu sont multiples, et tous sont positifs. Avec la venue de Jésus le Règne de Dieu est proche. Ainsi, Jésus lui-même commence son ministère en prenant soin des malades, de ceux qui vivent une exclusion sociale, des pécheurs qui sont regardés par tous avec mépris. Jésus est venu, mais le monde est encore marqué par le péché, peuplé de tant de gens qui souffrent, de personnes qui ne pardonnent pas, qui ne se réconcilient pas, par des guerres, par de nombreuses formes d’exploitation. Tous ces faits sont la preuve que la victoire du Christ n’est pas encore complètement mise en œuvre : tant d’hommes et de femmes vivent encore avec le cœur fermé ! C’est dans ces situations qu’apparaît sur les lèvres du chrétien l’invocation « Que ton Règne vienne ! » Parfois nous nous demandons pourquoi ce Règne se réalise si lentement. Dieu n’est pas comme nous, il est patient ! Ce n’est pas par la violence que s’instaure le Règne de Dieu dans le monde, mais par la douceur. Une graine qui germe est plus l’œuvre de Dieu que de l’homme qui l’a semée. Dieu nous précède toujours. Dieu nous surprend toujours. Grâce à lui après la nuit du Vendredi saint il y a une aube de résurrection capable d’illuminer d’espérance le monde entier. »

    « Je salue cordialement les pèlerins des pays francophones, en particulier les jeunes venus de France, de Suisse et de Belgique ! Au cours de ce temps du Carême, qui commence aujourd’hui, je vous invite à prier et à œuvrer pour que le Règne de Dieu s’établisse dans notre monde et pour que nous sachions en discerner les signes. Bon carême à tous et que Dieu vous bénisse. »

    Source : site internet du Vatican.

  • Angelus de ce dimanche 3 mars 2019

    Commentant l’Évangile de ce dimanche devant la foule rassemblée Place Saint-Pierre, le Pape François a donné des conseils utiles pour le chemin de foi de tout croyant : exercer des responsabilités avec sagesse, corriger l’autre avec humilité, ne pas faire de commérages.

    Compte rendu d'Adélaïde Patrignani à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Intention de prière du pape pour le mois de mars

    Reconnaissance des droits des communautés chrétiennes :
    « Pour les communautés chrétiennes, en particulier celles qui sont persécutées, afin qu’elles sentent la proximité du Christ et que soient reconnus leurs droits. »

    Source : prieraucoeurdumonde.net.

  • Audience générale de ce mercredi 27 février 2019

    “Que ton Nom soit sanctifié”: cette première demande du “Notre Père” a été au cœur de la catéchèse du Pape en ce mercredi, jour d’audience générale. Parler à Dieu n’exige pas de se perdre en vaines paroles a notamment assuré le Pape ; le premier pas de la prière chrétienne consiste plutôt à s’en remettre au Seigneur et à sa Providence.

    Compte rendu à lire sur Vatican News.

    Texte intégral de la catéchèse du Pape traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, la prière du "Notre Père" est composée de sept demandes, facilement divisibles en deux sous-groupes. Avec les trois premières, Jésus nous fait entrer dans ses désirs, tous tournés vers le Père, alors que, dans les quatre autres demandes, c’est lui qui entre en nous et se fait l’interprète de nos besoins. Là se trouve la matrice de toute prière chrétienne : la contemplation de Dieu et de son mystère, d’une part, et de l’autre, une sincère et courageuse demande de ce qui nous est nécessaire pour vivre, et vivre bien. Point n’est besoin de vaines paroles pour parler avec Dieu : le premier pas de la prière chrétienne est toujours de s’en remettre à Dieu, à sa providence, car il connaît notre cœur mieux que nous-mêmes. Ainsi, la confiance nous conduit à demander ce dont nous avons besoin, sans angoisse ni agitation. C’est pour cela que nous prions en disant, « que ton nom soit sanctifié ». En demandant avec Jésus, que Dieu le Père soit reconnu par tous et adoré pour ce qu’il est vraiment, nous prions aussi pour que la sainteté de Dieu soit manifestée par notre vie et dans le monde. Car la sainteté de Dieu est une force en expansion ; elle s’élargit en cercles concentriques. Voilà pourquoi la prière chasse toute peur. Une chose est sûre : l’Esprit travaille en secret pour la rédemption du monde et les jours du mal sont comptés ! »

    « Je suis heureux de saluer les pèlerins venus du Canada, de Suisse et de France. Je salue les groupes de plusieurs diocèses et de paroisses françaises, en particulier ceux du diocèse de Belley-Ars et de Brazzaville avec Mgr Roland, du diocèse de Poitiers avec Mgr Wintzer, de la paroisse de Porto-Vecchio ; en outre, je salue tous les jeunes présents, en particulier ceux du diocèse de Créteil avec Mgr Santier. Demandons à l’Esprit Saint de nous aider à manifester par toute notre vie la sainteté de Dieu et à rendre son nom présent dans le monde. Que notre prière nous permette ainsi de grandir dans la confiance en Dieu, en sa providence. Que Dieu vous bénisse ! »

    Source : site internet du Vatican.

  • Message du Pape François pour le Carême 2019

    « La création attend avec impatience la révélation des fils de Dieu » (Rm 8,19)

    Le message du Pape pour le Carême 2019 a été rendu public et présenté ce 26 février lors d’une conférence de presse. Il explique en quoi l’homme peut et doit coopérer à la rédemption de la Création, en rompant avec le péché par le jeûne, la prière et l’aumône.

    Commentaire d'Adélaïde Patrignani sur Vatican News.

    Texte intégral du Message (version française) sur le site internet du Vatican.

  • Angelus de ce dimanche 24 février 2019

    Avant de prier l’Angélus avec les pèlerins rassemblés Place Saint-Pierre, le Pape François a commenté l’Évangile de ce dimanche 24 février. Un passage qui aborde « un point central et caractéristique de la vie chrétienne: l’amour des ennemis ».

    Compte rendu d'Adélaïde Patrignani à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Messe de clôture et discours du Pape (Rencontre pour la protection des mineurs dans l'Eglise)

    En concluant la rencontre internationale sur la protection des mineurs dans l’Église ce dimanche, au Vatican, le Pape François a fermement condamné les « abominations » que constituent les abus sur mineurs, - sous toutes leurs formes -, et derrière lesquels se cache « la main du mal » qui n’épargne pas l’innocence des petits.

    Compte rendu à lire sur Vatican News.

    Homélie de Mgr Coleridge à la Messe de conclusion (Texte intégral traduit en français).

    Discours du Pape après la Messe (Texte intégral traduit en français).

  • Audience générale de ce mercredi 20 février 2019

    Le Pape a poursuivi sa catéchèse sur le Notre Père, ce mercredi 20 février, à partir d’extraits du Livre d’Isaïe (49, 14-16), insistant sur l’imperfection de l’amour terrestre, comparé à celui prodigué par Dieu.

    Compte rendu de l'Audience à lire sur Vatican News.

    Texte intégral de la catéchèse du Pape traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    Frères et sœurs, comme toute prière chrétienne, le Notre Père nous introduit dans le mystère de la paternité de Dieu. Lorsque nous parlons de Dieu comme Père, nous pensons à l’image de nos parents, surtout s’ils ont été bons et nous on fait du bien. Mais nous devons aller au-delà : Dieu est un Père qui est aux cieux. Il est l’amour total, alors qu’en cette vie, nous ne goûtons l’amour que de manière imparfaite et transitoire : il n’est souvent qu’une promesse qui a du mal à tenir, une quête qui bien vite se dessèche et s’évanouit. Mais il existe un autre amour : celui du Père qui est aux cieux. Personne ne doit douter d’être destinataire de cet amour. Même si notre père et notre mère ne nous ont pas aimés ici-bas, il y a au ciel un Père qui nous aime comme personne ne pourra jamais le faire sur la terre. Ne craignons donc pas : à personne n’est refusée l’expérience fondamentale de la foi chrétienne, celle de se savoir enfant aimé de Dieu. Rien ne peut éteindre cet amour passionné qu’il a pour chacun de nous.

    Je salue cordialement les personnes de langue française, en particulier les jeunes venus de France et les pèlerins venus de Suisse et de Monaco. Je vous invite, à l’occasion de votre pèlerinage à Rome, à refaire l’expérience de cet immense amour paternel que Dieu a pour nous afin de le faire découvrir aux autres. Que Dieu vous bénisse !

    Source : site internet du Vatican.

  • Angélus du dimanche 17 février 2019

    Avant de réciter l’Angélus place Saint-Pierre de Rome, le Pape François a livré une méditation sur les Béatitudes de l'évangile du jour selon saint Luc (cf. Lc 6, 17-20-26), ce dimanche 17 février 2019. Il a mis en garde contre « les professionnels de l’illusion » et l’esprit du monde.

    Compte rendu à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Audience générale du mercredi 13 février 2019

    Dans le cadre de l’audience générale de ce mercredi matin, tenue en Salle Paul VI, le Pape François a repris ce matin le cycle de ses catéchèses sur le Notre Père, en expliquant qu’il faut prendre exemple sur Jésus, qui invite à prier dans le secret du cœur, sans chercher à se faire remarquer par les autres.

    Compte rendu de Cyprien Viet à lire sur Vatican News.

    Texte intégral de la catéchèse traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Chers frères et sœurs, nous continuons d’apprendre à prier comme Jésus nous l’a enseigné. A la racine, il y a un dialogue silencieux, un échange de regard entre deux personnes qui s’aiment : l’homme et Dieu. La prière nous place en vérité devant Dieu : elle fuit le mensonge. Dans le secret de sa conscience, le chrétien ne s’éloigne pas du monde, mais il porte dans son cœur les personnes et les situations. Dans son enseignement, Jésus souligne que la prière est un dialogue avec Dieu qui passe du « Tu » au « nous ». En effet, dans la prière chrétienne, personne ne demande pour lui-même : c’est la prière d’une communauté de frères et de sœurs. Cela m’empêche de rester tranquille tout seul et m’invite à me sentir responsable des autres. A la suite de Jésus qui a éprouvé une grande compassion devant les misères du monde, « éprouver de la compassion » est une attitude-clé de l’Evangile. Ainsi, le bon samaritain s’approche de l’homme blessé, contrairement à ceux qui ont le cœur dur. Quand je prie, est-ce que je m’ouvre au cri de tant de personnes proches ou éloignées ? Jésus nous demande de prier pour ceux qui apparemment ne cherchent pas Dieu, car Dieu les cherche plus que tous les autres, lui qui est toujours bon avec tous. »

    « Je salue les pèlerins venus de France et de Belgique, en particulier les séminaristes de Lorraine avec leur évêque, Monseigneur Jean-Christophe Lagleize, et tous les jeunes présents. Je vous invite à prendre chaque jour un moment pour prier afin d’ouvrir votre cœur à Dieu et aux autres. Que Jésus soit votre guide sur le chemin de la prière ! Bon pèlerinage à tous. »

    Source : site internet du Vatican.

  • Angelus de ce dimanche 10 février 2019

    Le Pape a commenté l’Évangile de ce dimanche qui relate en Saint Luc le récit de l’appel de Simon-Pierre et la pêche miraculeuse sur la rive du lac de Galilée.

    Compte rendu d'Olivier Bonnel à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du papes traduites en français sur Zenit.org.

  • Audience générale de ce mercredi 6 février 2019

    Lors de l’audience générale du mercredi 6 février, tenue en Salle Paul VI, le Pape est revenu sur son voyage aux Émirats arabes unis, qui s’est achevé hier. « Un voyage bref mais très important qui a écrit une nouvelle page dans l’histoire du dialogue entre le christianisme et l’islam, et dans l’engagement de promouvoir la paix dans le monde sur la base de la fraternité humaine », a expliqué le Pape François.

    Compte rendu de Cyprien Viet à lire sur Vatican News.

    Texte intégral de la catéchèse du Pape traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, le voyage accompli ces jours derniers aux Émirats Arabes Unis a constitué un pas en avant important dans le dialogue interreligieux et l’engagement à promouvoir la paix dans le monde sur la base de la fraternité humaine. Et, en pensant à saint François d’Assise, c’est l’Évangile dans le cœur que j’ai prié le Père pour tous ses enfants, en particulier pour les pauvres, pour les victimes des injustices et des guerres, afin que le dialogue entre le Christianisme et l’Islam soit un facteur décisif pour la paix dans le monde. Les Émirats Arabes Unis sont devenus une "oasis" multiethnique et multi-religieuse et donc, un lieu adapté pour promouvoir la culture de la rencontre. Ainsi, en plus des différents discours prononcés dans le cadre de la rencontre interreligieuse, le Document sur la Fraternité humaine, signé par le Grand Imam d’al-Ahzar et moi-même, réaffirme la vocation commune de tous les hommes et de toutes les femmes à être frères, condamne toutes les formes de violence, en particulier celles invoquant des motifs religieux, et nous engage à défendre dans le monde les valeurs authentiques et la paix. A notre époque où les religions sont souvent considérées comme une source de conflits, nous avons voulu donner un nouveau signe, clair et décisif, qu’il est au contraire possible de se rencontrer, de se respecter et de dialoguer. Et, hier matin, avec des membres de la communauté catholique présente dans ce pays, au cours de la messe, nous avons prié pour la paix et la justice, en particulier au Moyen-Orient et au Yémen. Ainsi ce voyage fait partie des "surprises" de Dieu. »

    « Je suis heureux de saluer les pèlerins venus de France et de divers pays francophones, en particulier les séminaristes et les professeurs du Séminaire de Nantes, ainsi que les jeunes de Marseille et de Paris. Demandons à l’Esprit Saint de nous aider à promouvoir une véritable culture de la rencontre, et, en tant qu’enfants de Dieu, à faire grandir la fraternité entre les hommes, grâce au respect, au dialogue et à la prière. Que Dieu vous bénisse ! »

    Source : site internet du Vatican.