Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vie de l'Eglise

  • Medjugorge : autorisation des pèlerinages, mais pas de reconnaissance des apparitions

    Sanctuaire-de-Medjugorje.jpeg

    Sanctuaire de Medjugorje, Bosnie-Herzégovine

    L’organisation de pèlerinages dans ce sanctuaire marial de Bosnie-Herzégovine est désormais autorisée par l’Église catholique, comme l’a annoncé ce dimanche 12 mai la Salle de presse du Saint-Siège. Cela ne signifie pas la reconnaissance des apparitions mariales, mais permet un meilleur encadrement de l’important flux de pèlerins.

    Commentaire d'Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

    « Comme annoncé conjointement ce matin par Mgr Henryk Hoser, visiteur apostolique à caractère spécial pour la paroisse de Medjugorje et par la nonciature apostolique à Sarajevo, le Saint-Père est disposé à ce qu’il soit possible d’organiser des pèlerinages à Medjugorje », a déclaré ce matin Alessandro Gisotti, directeur ad interim de la Salle de Presse du Saint-Siège, répondant aux questions de journalistes.

    « Ceci en ayant toujours soin d’éviter que ces pèlerinages soient interprétés comme une authentification des évènements connus, qui demandent encore d’être examinés par l’Église. Il faut donc éviter que de tels pèlerinages créent toute confusion ou ambiguïté sur l’aspect doctrinal. Cela concerne aussi les pasteurs de tous ordres et rangs qui ont l’intention de se rendre à Medjugorje et d’y célébrer ou concélébrer, y compris de manière solennelle », a ajouté Alessandro Gisotti.

    « Étant donné le flux notable de personnes qui se rendent à Medjugorje et les abondants fruits de grâce qui en ont découlé, une telle disposition s’insère dans l’attention pastorale particulière que le Saint-Père a voulu donner à cette réalité, destinée à favoriser et à promouvoir les bons fruits », poursuit le communiqué de la Salle de presse du Saint-Siège.

    « Le visiteur apostolique aura, de cette façon, une plus grande facilité à établir – en accord avec les ordinaires des lieux – des liens avec les prêtres chargés d’organiser des pèlerinages à Medjugorje, comme personnes sûres et bien préparées, en leur offrant des informations et des indications pour pouvoir mener de manière fructueuse de tels pèlerinages », est-il écrit en conclusion.

    Source et compléments sur Vatican News.

  • Audience générale de ce mercredi 8 mai 2019

    Lors de l’audience générale tenue Place Saint-Pierre ce mercredi 8 mai 2019, le Pape est revenu sur son récent voyage apostolique en Bulgarie et en Macédoine du Nord, et notamment sur la tendresse des Sœurs de Mère Teresa.

    Compte rendu à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, je suis rentré hier d’un voyage en Bulgarie et en Macédoine du Nord et je rends grâce à Dieu. Le peuple Bulgare est appelé à faire un pont entre Europe centrale, orientale et méridionale, et j’ai invité chacun à marcher sur le chemin de la fraternité. Sur ce chemin, les chrétiens ont vocation à être des signes d’unité. C’est pourquoi je suis resté en prière devant l’image des Saints Cyrille et Méthode, patrons de l’Europe, qui, avec créativité et passion, ont évangélisé cette région. A leur suite, j’ai renouvelé la communauté catholique dans son espérance et le don d’elle-même. La Macédoine du Nord accueille diverses appartenances ethniques et religieuses. J’ai béni la première pierre d’un sanctuaire dédié à Mère Térésa de Calcutta, qui est née et a reçu la foi dans ce pays. Cette sainte, petite mais remplie de la force de l’Esprit Saint, représente bien l’Église accueillante de ce pays. J’ai exhorté les jeunes à s’impliquer, répondant à la voix de Dieu qui se fait entendre dans la prière et dans la chair de pauvres. La messe célébrée dans la capitale a renouvelé, en cette périphérie de l’Europe, le miracle de Dieu qui rassasie la faim des multitudes. »

    « Je salue cordialement les pèlerins de langue française, en particulier un groupe du diocèse de La Rochelle, accompagné de son évêque Mgr Georges Colomb, ainsi que des pèlerins de Côte d’Ivoire. Je recommande à votre prière le présent et l’avenir des peuples que j’ai visités lors de mon récent voyage afin qu’ils puissent s’ouvrir à de nouveaux horizons sans perdre leurs racines. Que l’Évangile y rejoigne tous ceux qui ne le connaissent pas encore.

    Et je voudrais aussi dédier une pensée à un grand homme de l'Église décédé hier, Jean Vanier. Il a travaillé pour les plus pauvres, pour les plus abandonnés, même pour ceux qui avaient été condamnés à mort dans le ventre de leur mère - parfois, on essayait de convaincre leurs parents de les éliminer et de ne pas les laisser naître. Il les a accueillis et leur a donné sa vie. Que Jean Vanier reste un exemple pour nous tous, qu'il nous aide du ciel. Que Dieu vous bénisse. »

    Source : site internet du Vatican.

  • Jean Vanier : édition spéciale

    Emission Spéciale KTO du 07/05/2019

    À la suite du rappel à Dieu de Jean Vanier le mardi 07 mai 2019, KTO a proposé une édition spéciale en direct le jour même à 20h40. À travers les extraits de vidéos KTO enregistrées avec Jean Vanier au fil des ans, et de nombreux témoignages, la chaîne de télévision catholique est revenue sur le cœur de son message et le fil rouge de sa vie : l´accueil de la fragilité. Stephan Posner, responsable international de L´Arche et Philippe de Lachapelle, directeur de l´OCH (Office Chrétien des personnes Handicapées) étaient notamment les invités d´Étienne Loraillère.

  • Mort de Jean Vanier, un géant de la tendresse de Dieu

    Jean_Vanier_2.jpg

    Le fondateur des communautés de L’Arche est décédé ce mardi 7 mai à Paris, à l’âge de 90 ans. Retour sur une vie d’une grande fécondité, marquée par la rencontre, le partage de l'esprit évangélique, et dédiée aux plus fragiles. Jean Vanier avait rencontré le Pape François en mars 2014, nous vous proposons de réécouter son témoignage.

    Commentaire d'Adélaïde Patrignani à lire sur Vatican News.

    Église Catholique en France : Décès de Jean Vanier, fondateur de l’Arche.

  • Voyage apostolique du Pape François en Bulgarie et en Macédoine du Nord (2e jour)

    voyage,pape,françois,bulgarie,macedoine"

    Programme détaillé

    Missel pour le Voyage en Bulgarie et en Macédoine (pdf)

    Mardi 7 mai 2019
    SOFIA-SKOPJE-ROME

    ----- : Cérémonie de congé de Bulgarie à l’aéroport de Sofia

    08h20 : Départ en avion de l’aéroport de Sophie pour Skopje

    08h15 : Arrivée à l’Aéroport international de Skopje
           Accueil officiel
           Retransmission en direct sur KTO à 08h15



    09h00 : Cérémonie de bienvenue dans la cour du palais présidentiel
           Retransmission en direct sur KTO à 09h00



    09h15 : Visite de courtoisie au président au palais présidentiel

    09h30 : Rencontre avec le Premier ministre au palais présidentiel

    09h45 : Rencontre avec les autorités, la société civile et avec le corps diplomatique dans le Mosaique Hall du palais présidentiel
           Retransmission en direct sur KTO à 09h45

    Texte intégral du discours du Pape (version française) sur le site du Vatican.

    10h20 : Visite au mémorial de Mère Teresa avec les représentants religieux et rencontre avec les pauvres
           Retransmission en direct sur KTO à 10h20

    Prière du Pape à Mère Teresa (version française) sur le site du Vatican.

    11h30 : Messe place de la Macédoine
           Retransmission en direct sur KTO à 11h15


    Texte intégral de l'homélie du Pape (version française) sur le site du Vatican.

    13h30 : Déjeuner avec la suite papale

    16h00 : Rencontre œcuménique et interreligieuse avec les jeunes au Centre pastoral
           Retransmission en direct sur KTO à 16h00

    Texte intégral du discours du Pape (version française) sur le site du Vatican.

    17h00 : Rencontre avec les prêtres, leurs familles et les religieux en la cathédrale
           Retransmission en direct sur KTO à 17h00



    18h15 : Cérémonie de congé à l’aéroport international de Skopje

    18h30 : Départ en avion pour Rome/Ciampino

    20h30 : Arrivé à l’aéroport international de Rome/Ciampino

    Source : Site internet du Vatican.

  • Voyage apostolique du Pape François en Bulgarie et en Macédoine du Nord [5-7 mai 2019]

    voyage,pape,françois,bulgarie,macedoine

    Programme détaillé

    Missel pour le Voyage en Bulgarie et en Macédoine (pdf)

    Dimanche 5 mai 2019
    ROME-SOFIA

    07h00 : Départ en avion de l'aéroport de Rome/Fiumicino pour Sofia

    10h00 : Arrivée à l’aéroport international de Sofia
           Accueil officiel
           Retransmission en direct sur KTO à 09h00



    10h10 : Rencontre avec le Premier ministre dans le Governmental Lounge de l’aéroport

    10h40 : Cérémonie de bienvenue sur la place devant le palais présidentiel
           Retransmission en direct sur KTO à 09h40



    11h00 : Visite de courtoisie au président de la République au palais présidentiel

    11h30 : Rencontre avec les autorités, la société civile et les membres du corps diplomatique sur la place Atanas Burov
           Retransmission en direct sur KTO à 10h30

    Texte intégral du discours du Pape (version française) sur le site du Vatican.

    12h00 : Visite au patriarche et aux membres du Saint-Synode au palais du Saint-Synode

    Texte intégral du discours du Pape (version française) sur le site du Vatican.

    12h50 : Prière en silence devant le trône des saints Cyrille et Méthode dans la cathédrale patriarcale Saint-Alexander-Nevsky
    et
    13h00 : Regina Caeli sur la place saint Alexander Nevsky
           Retransmission en direct sur KTO à 11h50

    Texte intégral des paroles du Pape (version française) sur le site du Vatican.

    16h45 : Messe sur la place Knyaz Alexandar I
           Retransmission en direct sur KTO à 15h30

    Texte intégral de l'homélie du Pape (version française) sur le site du Vatican.

    Source : Site internet du Vatican.

  • 12h00 : Bénédiction Urbi et Orbi

    Retransmission en direct sur KTO

    Texte intégral du message du Pape traduit en français sur le site internet du Vatican.

  • Nouveaux Décrets : un futur bienheureux et sept vénérables

    Le Pape François a reçu samedi 6 avril le cardinal Angelo Becciu, préfet de la Congrégation pour les Causes des saints, autorisant le dicastère dont il a la tête à promulguer huit décrets ; ceux-ci concernent un futur bienheureux et sept vénérables serviteurs de Dieu.

    Le futur bienheureux :

    Donizetti-Tavares-de-Lima_1a.jpg

    - Donizetti Tavares de Lima (1882-1961), prêtre brésilien, connu pour avoir déclenché plusieurs conversions à Tambau (État de Sao Paulo) à la suite de plusieurs événements inexpliqués. Il est ainsi relaté qu’en 1927 une pluie torrentielle menaçant la statue de Notre Dame d’Aparecida cessa alors que le P. Tavares de Lima menait la procession autour de cette sainte patronne du Brésil. Fondateur d’une crèche et d’une école à Tambau, le P. Donizetti devient rapidement une référence en matière de conseils sociaux pour la mairie de la localité. D’autres témoignages affluent sur des cas de guérisons survenues lors de ses bénédictions. En 1976, quinze ans après sa mort, un sanctuaire consacré à Notre-Dame d'Aparecida est construit à Tambau. Le Père Tavares de Lima y repose en paix.

    Les sept vénérables :

    - Victorin Nymphas Arnaud Pagés (1885-1966), français, frère de l’Institut des Frères des Écoles Chrétiennes. Né à Ozillon dans le diocèse du Puy-en-Velay, il est admis chez les Frères des Écoles chrétiennes dès l’âge de 16 ans. Les lois de 1905 contraignant les religieux à quitter la France, frère Victorin accepte une mission à Cuba, où il prononcera ses vœux définitifs à La Havane en 1913. Le jeune religieux y fonde une Fédération de la Jeunesse catholique cubaine sous l’égide de l’évêque de la capitale. Un mouvement qui a laissé son empreinte sur le catholicisme cubain, du moins jusqu’à l’arrivée au pouvoir de Fidel Castro en 1961. Tous les religieux étrangers sont alors expulsés par le régime et frère Victorin se retrouve au Canada, avant de passer par la Floride, et enfin Puerto Rico où il passera la fin de sa vie à aider l’afflux de réfugiés cubains fuyant la dictature castriste.

    - Nelson Santana (1955-1964), petit enfant brésilien atteinte d’ostéosarcome. Il vécut sa souffrance avec une foi simple. « La douleur est importante pour augmenter le véritable amour », disait-il. Il rend l’âme la veille du Noël 1964, à l'âge de 9 ans.

    - Gaetana Tolomeo (1936-1997), plus connue sous le nom de « Nuccia ». Elle aussi vécu le mystère de la douleur avec foi. Frappée par une paralysie progressive, elle trouva en Jésus la force de donner courage et espoir à tous ceux qui la côtoyait. Contrainte à l'immobilité pendant 60 ans, elle transforma sa souffrance en prière. « Par ton pouvoir d'amour, Seigneur, transforme ma plainte en une joie éternelle : je tiens à te remercier de manière particulière pour le don de l'immobilité, qui était pour moi une véritable école d'abandon, d'humilité, de patience et de gratitude », implorait-elle.

    - Carlo Cavina (1820-1880), prêtre originaire de Castel Bolognese près de Ravenne en Emilie-Romagne, fondateur de la Congrégation des Filles de Saint François de Sales

    - Raffaele da Sant’Elia a Pianisi (au siècle : Domenico Petruccelli, 1816-1901), prêtre italien de l’Ordre des frères mineurs capucins, originaire de la région italienne de Molise au sud de la péninsule

    - Damiano de Bozzano (au siècle : Pio Giannotti, 1898-1997) prêtre italien de l’Ordre des frères mineurs capucins, originaire de Toscane

    - Sœur Consolata Betrone (au siècle : Pierina Lorenzina Giovanna, 1903-1946), religieuse des clarisses capucines.

    Source : Vatican News.

  • Christus vivit : Exhortation apostolique post-synodale aux jeunes et à tout le Peuple de Dieu

    Six mois après le Synode sur “Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel”, un de ses fruits majeurs est rendu public ce 2 avril : l’Exhortation apostolique post-synodale Christus vivit (« Il vit, le Christ »). Un document que le Pape François avait signé le 25 mars dernier, aux pieds de la Vierge Marie, dans le sanctuaire de la Sainte Maison de Lorette. Dans ce texte divisé en neuf chapitres reprenant les principaux sujets abordés lors du Synode, le Saint-Père s’adresse directement aux jeunes, mais aussi « à tout le peuple de Dieu, à ses pasteurs et à ses fidèles, car la réflexion sur les jeunes et pour les jeunes nous interpelle et nous stimule tous ».

    Compte rendu d'Adélaïde Patrignani à lire sur Vatican News.

    Synthèse de l'Exhortation Apostolique "Christus vivit" (Vatican News)

    Texte intégral de l'Exhortation Apostolique "Christus vivit" (Site internet du Vatican)

  • Pakistan – Enlèvement et conversions forcées à l’Islam de jeunes chrétiennes et hindoues

    pakistan-femmes.jpg

    Lahore (Agence Fides) – « Il est urgent que le nouveau gouvernement pakistanais d’Imran Khan mette en place des mesures sérieuses et efficaces pour protéger les jeunes, chrétiennes et hindoues, qui subissent de continuelles violences physiques et morales ». Tel est l’appel remis à l’Agence Fides par Anjum James Paul, responsable laïc chrétien, enseignant d’une école publique et Président de la Pakistan Minorities Teachers Association. Il observe que « le festival de Holi est devenu un jour de deuil pour les hindous en ce que deux sœurs, Ravina, 13 ans, et Rina, 15 ans, qui vivent dans le Sindh, ont été enlevées le 20 mars et converties de force à l’ìslam ». Le responsable remarque que « de même, une jeune chrétienne de 13 ans, Sadaf Khan, a été enlevée, convertie à l’islam et contrainte à s’unir en mariage avec un musulman en février dernier au Pendjab ».

    « Ces actes – poursuit-il – sont intolérables. L’heure est venue de décider si les jeunes chrétiennes et hindoues ont le droit de vivre librement ou bien si elles doivent vivre cachées, en étant exposées à de dangereux crimes qui demeurent impunis ». « Nous exhortons avec force le gouvernement à garantir la vie des femmes pakistanaises chrétiennes et hindoues et à prendre des mesures afin de bloquer la plaie des enlèvements, des conversions et des mariages forcés, en affrontant les violations des droits des minorités religieuses au Pakistan ».

    S’adressant au Premier Ministre pakistanais, Imran Khan, Anjum James Paul dit à Fides : « Nous nous souvenons de ses promesses de protéger les droits des minorités religieuses faites au cours de la campagne électorale de 2018. Les minorités religieuses souffrent à cause de la discrimination et de la persécution au Pakistan », concluant : « Contre cet horrible phénomène qui foule aux pieds les droits fondamentaux élémentaires de la vie, de la liberté de conscience et de la religion, il faut un plan d’action national qui bloque les enlèvements, les conversions à l’islam et les mariages forcés ».

    Selon des communiqués envoyés à l’Agence Fides par l’Église au Pakistan, quelques 1.000 jeunes chrétiennes et hindoues sont enlevées au Pakistan chaque année. De nombreux autres cas ne font pas même l’objet d’une plainte, du fait de la complicité de la police ou d’une magistrature complaisante qui décourage les minorités d’entreprendre des actions légales. Les femmes des communautés religieuses minoritaires – le Pakistan compte environ 2% de population hindoue et 1,5% de population chrétienne – vivent dans une condition de « double vulnérabilité », exposées à des abus et à des discriminations en tant que femmes et en tant que non musulmanes. (PA)

    Source : Agence Fides (23/03/2019)

  • Programme du Voyage apostolique du Saint-Père en Roumanie [31 mai - 2 juin 2019]

    VOYAGE APOSTOLIQUE DU PAPE FRANÇOIS
    EN ROUMANIE

    31 MAI - 2 JUIN 2019

    Voyage apostolique du Saint-Père en Roumanie (31 mai - 2 juin 2019)

     

    Vendredi 31 mai 2019

    ROME-BUCAREST

    8h10 Départ en avion de l’aéroport de Rome/Fiumicino pour Bucarest
    11h30 Arrivée à l’aéroport international Henri Coanda-Otopeni à Bucarest
      Accueil officiel à l’aéroport
      Cérémonie de bienvenue à l’entrée du palais présidentiel Cotroceni
      Visite de courtoisie au président de la Roumanie au palais présidentiel Cotroceni
      Rencontre avec le Premier ministre au palais présidentiel Cotroceni
    13h Rencontre avec les autorités, la société civile et le corps diplomatique au palais Cotroceni
    15h45 Rencontre privée avec le Patriarche au palais patriarcal
      Rencontre avec le Synode permanent de l'Église orthodoxe roumaine au palais patriarcal
      Prière du Notre-Père dans la nouvelle cathédrale orthodoxe
      Messe dans la cathédrale catholique Saint-Joseph

     

    Samedi 1 juin 2019

    BUCAREST-BACAU-SUMULEU-CIUC-IASI-BUCAREST

    9h30 Départ en avion pour Bacau
    10h10 Arrivée à l’aéroport de Bacau et transfert en hélicoptère au stade de Miercurea-Ciuc
      Messe au sanctuaire de Sumuleu-Ciuc
      Transfert du Saint-Pére en hélicopthère à l’aéroport de Iaşi
    17h25 Visite à la Chatédrale de Iaşi
      Rencontre marial avec les jeunes et leurs familles sur l'esplanade du palais de la Culture de Iaşi
    19h Départ en avion pour Bucarest
    20h Arrivée à l’aéroport Henri Coanda-Otopeni de Bucarest

     

    Dimanche 2 juin 2019

    BUCAREST-SIBIU-BLAJ-SIBIU-ROME

    9h Départ en avion pour Sibiu
    9h40 Arrivée à l’aéroport de Sibiu et transfert en hélicoptère à Blaj
      Divine Liturgie avec la béatification des sept évêques grec-catholiques martyrs sur le Champ de la Liberté à Blaj
    12h Regina Coeli
    13h20 Déjeuner avec la Suite papale
      Rencontre avec la communauté Rom de Blaj
      Transfert en voiture fermée au Stade municipal
      Transfert du Saint-Père en hélicoptère à l’aéroport de Sibiu
      Arrivée à l’aéroport de Sibiu
      Cérémonie de congé
    17h30 Départ de l'avion papal pour Rome/Ciampino

     

    Fuseau horaire
       
    Rome : + 2h UTC
    Bucarest : + 3h UTC
    Bacau : + 3h UTC
    Sumuleu-Ciuc : + 3h UTC
    Iaşi : + 3h UTC
    Sibiu : + 3h UTC
    Blaj : + 3h UTC

     

    Bullet du Bureau de Presse du Saint-Siège, 25 mars 2019.


    © Copyright - Libreria Editrice Vaticana

  • Appel au Pape de chrétiens du Maroc en faveur de davantage de liberté religieuse

    maroc_1.jpg

    Fez (Agence Fides) – Deux semaines avant la visite du Pape François au Maroc, prévue pour les 30 et 31 mars, le Comité chrétien marocain (CCM) a adressé une lettre ouverte au Pape, en demandant l'intervention du Saint-Siège sur un thème qui leur tient fortement à coeur, à savoir la liberté religieuse dans le pays.

    Les baptisés représentent seulement 1,1% de la population soit 380.000 personnes sur un total de 33,6 millions d'habitants, en majorité musulmans, et ils sont en majorité de confession évangélique. Dans leur lettre ouverte, publiée par le quotidien Al Massae, sont signalées « des violations de la liberté religieuse des chrétiens », les services de sécurité marocains étant accusés de « persécuter les chrétiens au travers de continuelles arrestations illégales ».

    Dans le texte parvenu à l'Agence Fides, le Comité affirme que certains fonctionnaires de police marocains « ont arrêté, torturé, maltraité mais aussi privé de documents d'identité certaines personnes qui avaient proclamé leur religion ou adhéré à des prières au sein d'églises clandestines. En outre, les autorités ont expulsé des centaines d'étrangers accusés de prosélytisme ».

    Le Comité soutient l'Association marocaine pour les droits et la liberté religieuse et l'Association marocaine pour les droits fondamentaux, organismes non reconnus officiellement qui, affirme la lettre, « défendent la liberté religieuse, enregistrent les violations et accueillent les ahmadis, les chiites, les chrétiens et les ibadites ».

    Le Roi Mohamed VI – reconnaît le Conseil – mène d'importantes initiatives pour faire du Maroc un pays tolérant. Il ne faut pas oublier « la Conférence sur les droits des minorités religieuses dans les pays islamiques » organisée en 2016 même si « nombreux sont encore les fonctionnaires marocains qui discriminent les chrétiens » relève le texte. (MP/AP)

    Source : Agence Fides (18/03/2019).

  • Nouveaux décrets sur des causes de béatification

    Recevant en audience le Cardinal Angelo Becciu, préfet de la Congrégation des Causes des Saints, le Pape François a autorisé la publication de plusieurs décrets concernant des causes de béatification.

    Bse_Maria-Emilia-Riquelme-y-Zayas.jpg

    Ces décrets concernent un miracle attribué à une religieuse espagnole, Maria Emilia Riquelme y Zayas (1847-1940), fondatrice de la Congrégation des Sœurs missionnaires du Saint-Sacrement et de la Bienheureuse Marie Vierge Immaculée.

    Ils concernent également la reconnaissance du martyre de sept évêques tués en haine de la foi en Roumanie communiste entre 1950 et 1970, (Vasile Aftenie, Ioan Balan, Tit-Liviu Chinezu, Alexandru Rusu, Ioan Suciu, Valeriu-Traian Frentiu et Iuliu Hossu), ainsi que le martyre d’un prêtre italien de l’Institut pontifical pour les Missions étrangères, Alfredo Cremonesi, assassiné en Birmanie en 1953. La voie vers leur future béatification est donc ouverte sans qu'il ne soit nécessaire d'identifier des miracles liés à leur intercession.

    Enfin cinq autres Italiens voient reconnaître leurs « vertus héroïques » :
    - le prêtre Francesco Maria di Francia (1853-1913), fondateur de la Congrégation des Sœurs capucines du Sacré-Cœur,
    et les religieuses :
    - Maria Hueber (1653-1705), fondatrice de la Congrégation des Sœurs tertiaires de saint François,
    - Maria Teresa Camora (1818-1894), fondatrice de la Congrégation des Filles de Notre-Dame-de-la-Piété,
    - Maria Teresa Gabrieli (1837-1908), cofondatrice de la Congrégation des “Suore delle Poverelle” – Institut Palazzolo,
    - Giovanna Francesca dello Spirito Santo (Luisa Ferrari, 1888-1984), fondatrice de l’Institut des Sœurs Missionnaires Franciscaines du Verbe Incarné.

    Source : Vatican News.

  • 11e Nuit des Témoins : 23 au 29 mars 2019

    Quand une flamme vacillante traverse « l'épaisseur des nuits »

    nuit-des-temoins-2019a.jpg

    L'AED organise du 23 au 29 mars 2019 « la Nuit des Témoins », une veillée de prière et de témoignage dédiée à ceux qui souffrent à cause de leur foi. Découvrez les trois témoins qui évoqueront la situation de l'Église dans des pays où celle-ci traverse « l'épaisseur des nuits » :

    Mgr Fridolin AMBONGO, Archevêque de Kinshasa (République démocratique du Congo)

    Mgr Theodore MASCARENHAS, Évêque auxiliaire de Ranchi (Inde)

    Soeur Mona ALDHEM, Religieuse de la congrégation des Sœurs de la Charité (Syrie)

    Témoignages et renseignements sur le site de l'AED.

    Ils donnent leur vie pour le Christ, venez prier pour eux !
    (cliquez ici pour voir les dates et les lieux)

  • Rappel : retraite du Pape et de la Curie romaine à Ariccia

    Du dimanche 10 au vendredi 15 mars, le Pape est en retraite spirituelle avec l’ensemble de la Curie romaine à Ariccia. Il n’y aura donc pas d’audience générale le mercredi 13 mars.

  • Message pour la 56e Journée mondiale de prière pour les Vocations 2019

    « Le courage de risquer pour la promesse de Dieu »

    Le message du Pape pour la Journée mondiale de prière pour les vocations, qui se tiendra le dimanche 12 mai, a été rendu public ce samedi 9 mars.

    Commentaire à lire sur Vatican News.

    Texte intégral du Message (version française) sur le site internet du Vatican.

  • Bulgarie et Macédoine : programme du voyage du pape du 5 au 7 mai 2019

    logo-bulgarie-macedoine.jpeg

    Le Pape François se rendra dans les deux pays des Balkans du 5 au 7 mai prochain. Le programme de ce déplacement a été dévoilé par le Bureau de presse du Saint-Siège. Deux étapes sont particulièrement significatives : le Saint-Père visitera un camp de réfugiés en Bulgarie et priera au mémorial dédié à sainte Teresa de Calcutta à Skopje.

    Annoncé à la mi-décembre, ce 29ème voyage apostolique conduira le Pape en Bulgarie et en République de Macédoine du Nord. Ce sera la première fois qu’un pape se rendra à Skopje. En revanche saint Jean-Paul II a précédé François en Bulgarie, lors d’un voyage apostolique effectué du 23 au 26 mai 2002, après 24 heures en Azerbaïdjan.

    En Bulgarie

    Dimanche 5 mai, dès son arrivée à l’aéroport de Sofia, la capitale, le Pape s’entretiendra avec le Premier ministre bulgare.

    Ancien entraîneur de l’équipe nationale de karaté, ex-responsable d’une entreprise de sécurité puis chef de la police, Boïko Metodiev Borissov s’est engagé en politique en 2005. Elu député, puis maire de Sofia, il a créé le GERB, un parti de centre-droit, et occupé par trois fois le poste de Premier ministre. Lors de sa rencontre avec le Pape, il fêtera les deux ans de son troisième mandat à la tête de l’exécutif.

    Le Pape se rendra ensuite au palais présidentiel. A l’issue d’une cérémonie d’accueil, comme le veut la tradition, le Saint-Père rencontrera le président socialiste Roumen Radev, un ancien responsable de l’armée de l’air, élu chef de l’État en novembre 2016. Sur la place Atanas Burov, le Pape s’adressera ensuite à la société civile et aux membres du corps diplomatique.

    Dans l’après-midi, François se rendra au siège du Patriarcat de l’Église orthodoxe autocéphale de Bulgarie au palais du Saint-Synode. Il priera ensuite en privé dans la cathédrale orthodoxe Saint-Alexander-Nevsky, devant le trône des saints Cyrille et Méthode, frères de sang et dans la foi, «apôtres des slaves» et co-patrons de l’Europe. Sur la place Alexander Nevsky, le Pape récitera la prière du Regina coeli et célèbrera la messe à partir de 16h45.

    Visite d’un camp de migrants

    Le lendemain, lundi 6 mai, le Pape visitera un camp de réfugiés. En 2015, des milliers de migrants sont entrés en Bulgarie, membre de l’Union européenne depuis 2007, en traversant la frontière sud du pays qui la sépare de la Turquie. Le nombre d’arrivée a cependant considérablement baissé dès 2017.

    Après cette étape, François s’envolera pour Rakvosky, dans le centre du pays, pour célébrer la messe dans l’église du Sacré-Cœur avec des jeunes ayant fait leur première communion. Il déjeunera avec les évêques du pays dans un couvent de sœurs franciscaines et rentrera dans la capitale. A Sofia, le Pape conclura son voyage par une prière sur la place Nezavisimost avec les dignitaires d’autres religions.

    82,6% des Bulgares sont orthodoxes, 12% musulmans, pour 0,6% catholiques, soit 44 000 personnes. Il existe également une minorité protestante.

    En Macédoine du Nord

    Mercredi 7 mai, le Pape quittera la Bulgarie pour se rendre en République de Macédoine du Nord. Accueilli à l’aéroport de Skopje, la capitale, François se rendra au palais présidentiel pour une cérémonie de bienvenue, une visite de courtoisie au président depuis 2019, Gjorge Ivanov, un ancien professeur universitaire engagé pour le pluralisme à l’époque de la Yougoslavie communiste, avant de s’engager auprès de la jeunesse socialiste puis d’être, en tant qu’indépendant, nommé candidat du parti du centre-droit à l’élection présidentielle de 2009 qu’il remporta. Sa priorité était alors de mettre fin au litige qui opposait son pays à la Grèce à propos du nom « Macédoine » emprunté par l'ex-république yougoslave, mais qu’Athènes revendiquait pour des raisons historiques. Un accord entre les deux pays a été trouvé en juin dernier et approuvé en janvier dernier par leurs parlements respectifs.

    Toujours au palais présidentiel, le Pape s’entretiendra également avec le Premier ministre social-démocrate Zoran Zaev en place depuis le 31 mai 2017, et s’adressera aux autorités, à la société civile et au corps diplomatique.

    Hommage à sainte Teresa de Calcutta

    Le Pape se rendra ensuite au Mémorial dédié à sainte Teresa de Calcutta, avec différents dignitaires religieux du pays. De mère albanaise, Mère Teresa, de son vrai nom Agnes Gonxha Bojaxhiu est née le 26 août 1910 à Üsküb, cité multiculturelle de l'Empire ottoman qui devait devenir Skopje. François rencontrera des pauvres, si chers aux yeux de la sainte des Balkans.

    Le Pape célèbrera la messe place de la Macédoine.

    Dans l’après-midi, dans un centre pastoral de la capitale, il participera à une rencontre œcuménique et interreligieuse avec des jeunes. Il y prononcera un discours, son avant-dernier.

    Avant de quitter Skopje, le Pape s’adressera en effet aux prêtres et religieux, ainsi qu’à leurs familles en la cathédrale de la ville.

    En Macédoine, qui compte une population de 2,1 millions d'habitants, l’Église catholique est minoritaire avec seulement 20 000 fidèles (0,37 %), après les orthodoxes (64,8 %) et les musulmans (33,3 %).

    Six voyages apostoliques

    2019 est une année de déplacements à l’étranger pour le Pape François qui s’est déjà rendu au Panama (23-27 janvier), aux Émirats arabes unis (3-5 février), et qui s’apprête à aller au Maroc (30-31 mars), en Bulgarie et Macédoine (5-7 mai), puis en Roumanie (31 mai- 2 juin).

    Marie Duhamel - Cité du Vatican

    Source : Vatican News.

  • Message du Pape François pour le Carême 2019

    « La création attend avec impatience la révélation des fils de Dieu » (Rm 8,19)

    Le message du Pape pour le Carême 2019 a été rendu public et présenté ce 26 février lors d’une conférence de presse. Il explique en quoi l’homme peut et doit coopérer à la rédemption de la Création, en rompant avec le péché par le jeûne, la prière et l’aumône.

    Commentaire d'Adélaïde Patrignani sur Vatican News.

    Texte intégral du Message (version française) sur le site internet du Vatican.

  • 11 février 1858, première apparition de Notre-Dame à Lourdes

    Le récit de l'apparition par Bernadette

    Ce jour-là, il fait bien froid. Vers 11 heures, Bernadette Soubirous, sa sœur Marie-Antoinette et une amie, Jeanne Abadie, se dirigent vers les bords du Gave du côté de la grotte de Massabielle pour chercher du bois. Pendant que Toinette et Jeanne s'éloignent de Bernadette, celle-ci avant de passer l'eau glaciale du canal se met à genoux pour réciter l'Angélus qu'on vient de sonner. C’est alors qu’a lieu la première apparition, comme la raconte Bernadette :

    « J'avais commencé à ôter mon premier bas, quand tout à coup j'entendis une grande rumeur pareille à un bruit d'orage. Je regardai à droite, à gauche, sur les arbres de la rivière. Rien ne bougeait ; je crus m'être trompée. Je continuai à me déchausser, lorsqu'une nouvelle rumeur, semblable à la première, se fit encore entendre. Oh! alors, j'eus peur et me dressai. Je n'avais plus de parole et ne savais que penser, quand, tournant la tête du côté de la grotte, je vis à une des ouvertures du rocher un buisson, un seul, remuer, comme s'il avait fait grand vent. Presque en même temps il sortit de l'intérieur de la grotte un nuage couleur d'or, et peu après une Dame jeune et belle, belle surtout, comme je n'en avais jamais vu, vint se placer à l'entrée de l'ouverture au-dessus du buisson. Aussitôt elle me regarda, me sourit et me fit signe d'avancer, comme si elle avait été ma mère. La peur m'avait passé, mais il me semblait que je ne savais plus où j'étais. Je me frottais les yeux, je les fermais, je les ouvrais, mais la Dame était toujours là, continuant à me sourire et me faisant comprendre que je ne me trompais pas. Sans me rendre compte de ce que je faisais, je pris mon chapelet dans ma poche et me mis à genoux. La Dame m'approuva par un signe de tête et amena elle-même dans ses doigts un chapelet qu'elle, tenait à son bras droit. Lorsque je voulus commencer le chapelet et porter ma main au front, mon bras demeura comme paralysé, et ce n'est qu'après que la Dame se fut signée que je pus faire comme elle. La Dame me laissa prier toute seule ; elle faisait bien passer entre ses doigts les grains de son chapelet, mais elle ne parlait pas ; et ce n'est qu'à la fin de chaque dizaine qu'elle disait avec moi : Gloria Patri, et Filio, et Spiritui Sancto. Quand j'eus fini de réciter mon chapelet, la Dame me fit signe d'approcher. Mais je n'ai pas osé. Alors elle rentra à l'intérieur de la roche et le nuage disparut avec elle. »

    « La Dame avait l'air d'une jeune fille de seize à dix-sept ans, aux yeux bleus. Elle était vêtue d'une robe blanche, serrée à la ceinture par un ruban bleu glissant le long de la robe. Elle portait sur sa tête un voile blanc, laissant à peine apercevoir ses cheveux, retombant ensuite en arrière jusqu'au dessous de la taille. Ses pieds étaient nus, mais couverts par les derniers plis de la robe sauf à la pointe où brillait sur chacun d'eux une rose jaune, épanouie. Les grains de son chapelet étaient blancs et la chaîne d'or brillante comme les deux roses des pieds. Je n'en ai jamais vu de semblable, ça brillait comme de l'or et bien plus encore. »

    Source : J.M., Agence Fides, 2 mai 2007.

    Notre-Dame_de_Lourdes_8a.jpg

  • Voyage apostolique du Pape François aux Émirats arabes unis [3-5 février 2019]

    voyage,apostolique,pape,françois,emirats arabes unis,

    Programme détaillé du Voyage à Abou Dabi

     

    12h00 : Cérémonie de bienvenue à l’entrée principale du Palais présidentiel
           Retransmission en direct sur KTO à 09h00



    12h20 : Visite officielle au prince héritier au Palais présidentiel

    17h00 : Rencontre privée avec les membres du « Muslim Council of Elders » dans la grande mosquée du cheikh Zayed

    18h10 : Rencontre interreligieuse au Founder's Memorial
           Retransmission en direct sur KTO à 15h10


    Document sur la fraternité humaine
    pour la paix mondiale et la coexistence commune

    Texte intégral (version française) sur le site internet du Vatican.

    Fuseau horaire :
    Rome : +1h UTC
    Abou Dabi : +4h UTC