Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

septembre

  • Intention de prière du pape pour le mois de septembre

    La protection des océans :
    « Pour que les politiques, scientifiques et économistes travaillent ensemble pour la protection des mers et des océans. »

    Source : prieraucoeurdumonde.net.

  • Mercredi 19 septembre 2018

  • Intention de prière du pape pour le mois de septembre

    Les jeunes d’Afrique :
    « Pour que les jeunes du continent africain aient accès à l’éducation et au travail dans leur propre pays. »

    Source : prieraucoeurdumonde.net.

  • Le Pape François visitera les pays baltes en septembre 2018

    logo-pays-baltes-2018_1a.jpg

    Le directeur de la salle de presse du Saint-Siège, Greg Burke, a officialisé dans la matinée du 9 mars, le voyage apostolique du Pape François aux pays baltes.

    À l’invitation des chefs d'État et des évêques respectifs des trois pays baltes, le Pape François se rendra en Lituanie, Lettonie et en Estonie du 22 au 25 septembre 2018. Il visitera les villes de Vilnius et Kaunas en Lituanie, Riga et Aglona en Lettonie, ainsi que la capitale estonienne de Tallinn. Le programme du voyage sera publié ultérieurement.

    Ce voyage s’effectue à l’occasion du centenaire de l’indépendance de ces trois états. La Lituanie, la Lettonie et l’Estonie ont gagné leur indépendance, après les révolutions russes de 1917.

    Le Pape Jean-Paul II s’était rendu dans les pays baltes en 1993, exprimant son souhait d’évangéliser ces anciens pays communistes confrontés au danger de l’indifférence religieuse, et voisins de sa Pologne natale.

    Source : Vatican News.

  • Mercredi 20 septembre 2017

    Mercredi des Quatre-Temps de Septembre

    Nous pouvons distinguer trois éléments dans les Quatre-Temps : les Quatre-Temps étaient des semaines de recueillement spirituel revenant une fois tous les trimestres. Aussi, durant ces semaines, on jeûnait plus rigoureusement et au jeûne était jointe la prière. On devait aussi pratiquer avec une ferveur particulière les œuvres de miséricorde et donner aux pauvres ce qu'on avait épargné par le jeûne.

    Ensuite on voulut, aux Quatre-Temps, remercier Dieu pour la moisson ou demander la bénédiction divine sur les semailles. Les Quatre-Temps de la Pentecôte correspondaient à la moisson, ceux de l'automne à la vendange et ceux d'hiver à la récolte d'huile. On aimait à rappeler à cette occasion les paroles du psaume où il est question du froment, du vin et de l'huile (4, 8). De nombreuses peintures des catacombes montrent du reste combien les chrétiens de Rome vivaient avec la nature et avec les saisons.

    Enfin, à partir du pape Gélase Ier, les vigiles des Quatre-Temps devinrent les jours de collation des ordres majeurs.

    Les semaines des Quatre-Temps ont disparu, au cours des derniers siècles, de la pratique chrétienne, surtout là où le jeûne ne fut plus prescrit. À la fin du moyen âge, les jours des Quatre-Temps étaient encore comme des fêtes d'obligation, où l'on devait s'abstenir des œuvres serviles. Les dimanches des Quatre-Temps étaient des jours consacrés au souvenir des défunts. Aujourd'hui encore il y a des paroisses, dans le Tyrol par exemple, où ces dimanches se distinguent par une réception presque générale des sacrements et par des prières spéciales pour les défunts. Et si ailleurs on pense durant ces jours au sacerdoce et prie pour de bons et dignes prêtres, cela aussi répond parfaitement au sens que l'antiquité chrétienne attachait aux Quatre-Temps.

    Extraits de "La Liturgie de l'Église romaine", J. A. Jungmann, S.J., 1957.
    (Source)

    Mémoire de St Eustache et ses compagnons, martyrs

    mercredi,quatre-temps,septembre,st eustache,compagnons,martyrs

  • Intention de prière pour le mois de septembre 2017

    Les paroisses au service de la mission :
    « Pour nos paroisses afin qu’animées d’un esprit missionnaire, elles soient des lieux de communication de la foi et de témoignage de la charité. »

    Source : prieraucoeurdumonde.net.

  • Le Congrès Mission à Montmartre du 25 au 27 septembre 2015

    CONGRES POUR L’ÉVANGELISATION PAR L’ANNONCE DIRECTE

    UN ÉVÉNEMENT ORGANISÉ PAR ANUNCIO, AÏN KAREM, ALPHA ET LA COMMUNAUTÉ DE L’EMMANUEL

    congres_mission-2015.jpg

    Découvrez les 25, 26 et 27 septembre 2015 le Congrès Mission au Sacré-Cœur de Montmartre organisé par Anuncio. Ce congrès se veut un temps fondateur pour (re)trouver l’élan missionnaire par la prière, la formation et l’expérimentation de l’annonce directe. Anuncio, Ain Karem, Alpha et la Communauté de l’Emmanuel, partagent le désir d’annoncer à tous que l’amour de Dieu triomphe de tout et peut guérir même les cœurs les plus blessés. Ensemble, ils vous invitent à venir nombreux pour participer à cet événement afin de : rendre grâce, partager, se former, vivre la mission, grandir dans l’unité.

    A noter parmi les intervenants : Mgr Eric de Moulins-Beaufort, Mgr Renauld de Dinechin, Mgr Luc Ravel, l'Abbé Grosjean, l'Abbé Loiseau, Véronique Levy, et beaucoup d'autres...

    Programme détaillé.

  • Intentions de prière pour le mois de septembre

    L'insertion des jeunes
    Pour qu'augmentent les possibilités de formation et de travail pour tous les jeunes.

    Les catéchistes
    Pour que les catéchistes soient dans leur propre vie des témoins cohérents de la foi qu'ils annoncent.

    Source : Apostolat de la Prière.

  • Programme du Voyage apostolique du Pape à Cuba, aux États-Unis d'Amérique et visite à l'ONU (septembre 2015)

    Programme,Voyage,apostolique,Pape,François,Cuba,États-Unis d'Amérique,USA,visite,ONU

    Aujourd'hui a été publié le programme du Voyage apostolique que le Pape François effectuera à Cuba et aux Etats-Unis, ainsi que de sa visite à l'ONU, à l'occasion de sa participation à la VIIIe Rencontre mondiale des familles à Philadelphie du 19 au 28 septembre 2015.

    Le Pape partira samedi 19 septembre à 10 h de Rome pour arriver à La Havane vers 16 h (heure locale) où aura lieu la cérémonie de bienvenue. Dimanche 20, il célèbrera la messe Plaza de la Revolución à La Havane, et l'après-midi il rencontrera le président cubain. Le soir il célèbrera les vêpres avec les prêtres, les religieux et religieuses, et les séminaristes, avant de saluer les jeunes au centre culturel.

    Lundi 21 au matin, il se rendra à Holguín où il célébrera la messe Plaza de la Revolución, et bénira la ville. Il rejoindra ensuite Santiago en avion où il rencontrera les évêques au séminaire local. La journée se conclura avec une prière à la Vierge de la Charité en la basilique mineure du sanctuaire de la Vierge de la Charité du Cuivre.

    La journée de mardi 22 commencera par une messe à la basilique mineure du sanctuaire, puis le Pape rencontrera les familles dans la cathédrale de Santiago. Après la bénédiction de la ville, il gagnera par avion les Etats-Unis arrivant à Washington.

    Mercredi 23, aura lieu la cérémonie de bienvenue dans les jardins de la Maison Blanche où le Pape prononcera un discours avant de rencontrer le président des Etats-Unis. A 11 h, le Pape rencontrera les évêques américains en la cathédrale. L'après-midi, il célébrera une messe au sanctuaire national de l'Immaculée Conception pour la canonisation du bienheureux Frère Junípero Serra.

    Jeudi 24, il se rendra au Congrès des Etats-Unis où il prononcera un discours, au terme duquel il rejoindra le centre caritatif de la paroisse St.Patrick pour rencontrer des sans-abri. En fin de journée, il reprendra l'avion pour se rendre à New-York où, à 18h45, il célèbrera les vêpres avec les prêtres, les religieux et religieuses en la cathédrale.

    Vendredi 25, au matin, il prononcera un discours au siège des Nations Unies à New York, et à 11 h 30', participera à une rencontre interreligieuse au mémorial Ground Zero. Il visitera ensuite l'école ND Reine des Anges avant de rencontrer les familles d'immigrés à Harlem. La journée se terminera par une messe au Madison Square Garden.

    Samedi 26, il se rendra en avion à Philadelphie où à 10h30, il célèbrera la messe avec les évêques, le clergé, les religieux et les religieuses de Pennsylvanie en la cathédrale des Sts.Pierre et Paul. L'après-midi, il participera à une rencontre pour la liberté religieuse avec la communauté hispanique et d'autres immigrés au centre commercial Indépendance de Philadelphie. Il assistera ensuite à la fête des familles et à la veillée de prière au B. Franklin Parkway.

    Le dimanche 27 commencera par une rencontre avec les évêques invités à la Rencontre mondiale des familles au Séminaire St.Charles Borromée de Philadelphie, après quoi le Pape visitera les détenus du centre de détention Curran-Fromhold. Il célébrera ensuite la messe de clôture de la VIII Rencontre mondiale des familles au B.Franklin Parkway. Le soir, avant la cérémonie de départ, il saluera le comité organisateur, les bénévoles et les sponsors à l'aéroport international de Philadelphie d'où il décollera à 20 h à destination de Rome. L'avion devrait atterrir le lundi 28 vers 10 h heure de Rome.

    Source : Vatican Information Service (Publié VIS Archive 01 - 30.6.15).

    Programme détaillé au jour le jour en Salle de Presse du Saint-Siège.

  • Le Président cubain Raul Castro reçu par le Pape François

    pape,françois,président,cubain,cuba,raoul castro,visite,rencontre,voyage,septembre

    Le Pape François a reçu dimanche matin au Vatican le Président de la République Cubaine Raul Castro, de passage à Rome. La rencontre, qui s’est déroulée en privé a duré plus de 50 minutes selon le directeur de la Salle de presse du Saint-Siège, dans le bureau du Pape attenant à la salle Paul VI. Raul Castro est arrivé vers 9h30 et a été accueilli par le Préfet de la Maison pontificale, Mgr Gansweïn, et salué par le Substitut pour les Affaires générales de la Secrétairerie d’État du Saint-Siège Mgr Angelo Becciù, ainsi que par Mgr Gallagher, secrétaire pour les relations avec les Etats. Le Président cubain était lui accompagné d’une délégation d’une dizaine de personnes, parmi lesquelles le vice-premier ministre cubain ainsi que le ministre des affaires étrangères.

    Lors de ce tête-à tête très cordial, souligne le communiqué du Saint-Siège, Raul Castro a tenu à remercier le Pape pour son rôle actif dans l’amélioration des relations entre Cuba et les Etats-Unis, et lui a fait part de l’amitié du peuple cubain dans l’attente de son voyage sur l’île au mois de septembre prochain.

    Comme le veut la tradition, le Pape et son hôte se sont échangés des cadeaux. Le chef de l’état cubain a offert au Saint-Père une médaille commémorative de la cathédrale de La Havane ainsi qu’un tableau réalisé par un artiste cubain, représentant une grande croix formée par des bateaux devant laquelle un migrant est agenouillé en prière. Le peintre cubain, présent à la rencontre, a expliqué que l’engagement du Pape auprès des migrants et en particulier son voyage à Lampedusa avait inspiré cette œuvre. Pour sa part, le Pape a offert au Président cubain un grand médaillon représentant Saint-Martin partageant son manteau ainsi qu’un exemplaire de son encyclique La joie de l’Evangile.

    Cette rencontre avec le Pape François a visiblement marqué Raul Castro qui a donné une conférence de presse peu après sa rencontre avec le premier ministre italien Matteo Renzi. Il a ainsi précisé qu’il assisterait à toutes les Messes célébrées par le Souverain Pontife lors de voyage en septembre. « Je suis sorti de cette rencontre très marqué, vraiment, par sa sagesse, sa modestie et toutes les vertus que nous connaissons. Je lis tous les discours du Saint-Père et j'ai dit au président du Conseil que si le Pape continue à parler ainsi, un jour je recommencerai à prier et je retournerai à l'Eglise catholique. Et je ne le dis pas pour plaisanter », a affirmé le dirigeant cubain qui a rappelé qu'il avait été élevé chez les jésuites.

    « Je suis communiste, du parti communiste cubain, qui n'a jamais autorisé la mission des croyants, a poursuivi Raul Castro lors de la conférence de presse. Aujourd'hui, nous permettons cependant qu'il y ait des croyants, précisant que pour avoir une fonction importante aujourd'hui, il n'est pas besoin d'être inscrit dans le parti, il faut accepter son programme ». Le dialogue entre le régime castriste et l'Eglise s'est renforcé ces dernières années.

    A noter que cette visite du Président cubain s’inscrit dans les pas de celle, également historique, de son frère Fidel, qui avait rendu visite à Jean-Paul II en novembre 1996.

    Source : Radio Vatican (Avec AFP).

    Texte intégral du communiqué en italien par la Salle de presse du Saint-Siège.

  • Vendredi 26 septembre 2014

    Calendrier liturgique

  • Mercredi 24 septembre 2014

    Notre-Dame des Grâces - Notre-Dame de la Merci

    Mercredi des Quatre-Temps,Septembre,automne,Notre-Dame des Grâces,Notre-Dame de la Merci,Saint,Anathalon,Anatalo,Anatole,évêque,Milan,Rome,Gérard,Moriséna,martyr,Pannonie,Gérard Sagredo,Csanad,Hongrie,Saints,Andoche,prêtre,Thyrse,diacre,Félix,martyrs,Saulieu,Autun,Bourgogne, Paphnuce,compagnons,Egypte,Rustique,Rusticus,confesseur,Clermont,Auvergne,Gaule,Germer,abbé,monastère,Flay,diocèse,Beauvais,Pacifique,San-Severino,les Marches,Loup de Lyon,anachorète,Coprios,Saint Théodose,Palestine,Ysarn,Isarn,Saint-Victor,Marseille,Bienheureux,Robert de Knaresborough,ermite,York,Angleterre,Etienne de Serbie,frère,St Sabas,Dalmace Moner,Girone,Catalogne,Nicandre de Pskov,moine,Krypetsk,Guillaume,William,Spencer,Robert Hardesty,Galaction,veuf,Antoine Gonzalez,Nagasaki,Japon,Antoine-Martin,Anton Martin,Slomyek,Slomsek,Lavant-Maribor,Slovénie,Bienheureuse,Colombe Gabriel,Joanna Matylda,abbesse,fondatrice,Joseph-Raymond-Pascal Ferrer Botella,Joseph-Marie Fernandiz Hernandez,Incarnation Gil Valls,Joseph-Raymond Ferragud Girbès,guerre civile espagnole,Silouane,l’Athonite,Syméon Ivanovitch Antonov,Mont Athos

    Au temps où d’innombrables fidèles étaient détenus misérablement sous la cruelle servitude des Sarrasins, au risque de perdre le salut éternel, la bienheureuse Vierge Marie, apparaissait la nuit à saint Pierre Nolasque, au bienheureux Raymond de Pennafort et à Jacques, roi d’Aragon, leur dit qu’il serait très agréable à son Fils unique et à elle-même, si l’on fondait en son honneur un Ordre religieux chargé d’arracher les captifs à la tyrannie des Turcs. C’est pourquoi, après avoir conféré entre eux et s’être mis tous d’accord, ils entreprirent de fonder un institut en l’honneur de la Vierge Mère, sous le vocable de sainte Marie de la Merci, de la rédemption des captifs. Les associés s’engageaient par un quatrième vœu à demeurer comme otages au pouvoir des païens, s’il en était besoin pour la délivrance des chrétiens. Le roi lui-même leur permit de porter ses propres armes sur la poitrine et veilla à ce que l’institut d’une si éminente charité fût approuvé par Grégoire IX. Afin de rendre à Dieu et à la Vierge Mère de dignes actions de grâces pour un si grand bienfait et pour cette institution, le siège apostolique accorda la célébration de cette fête particulière.
    (Fête instituée en 1696 - Leçon du Bréviaire Romain)

     (Mercredi des Quatre-Temps d’automne, jour de jeûne et d’abstinence)

    Historique et actualité des Quatre-Temps
    [La Liturgie de l'Église romaine, J. A. Jungmann, S.J., 1957, & Cæremoniale episcoporum, 1984]

    Calendrier liturgique
  • Intentions de prière du Pape pour le mois de septembre

    Générale (Universelle) :
    "Prions pour que les personnes souffrant d'une déficience mentale reçoivent l'amour et l'aide dont elles ont besoin pour une vie digne."

    Missionnaire (Pour l'évangélisation) :
    "Pour qu'inspirés par la Parole de Dieu, les chrétiens s'engagent au service des pauvres et de ceux qui souffrent."

    Source : Apostolat de la Prière.

  • Angélus de ce dimanche 15 juin 2014

    Le Pape a présidé la prière de l’Angélus en ce dimanche de la Sainte Trinité. “Dans la Trinité, nous reconnaissons aussi le modèle de l’Église, dans laquelle nous sommes appelés à nous aimer comme Jésus nous a aimé” a expliqué François aux très nombreux pèlerins réunis sur la place Saint-Pierre. L’amour est le signe concret qui manifeste la foi en Dieu, Père, Fils et Saint Esprit. C’est l’amour qui distingue le chrétien a-t-il souligné.

    Ainsi, a poursuivi le Pape, c’est une contradiction de penser à des chrétiens qui se haïssent ! C’est cela que cherche toujours le diable : nous faire se haïr, car lui sème la zizanie de la haine, il ne connait pas l’amour qui est Dieu ! Nous sommes tous appelés à témoigner de l’amour de Jésus, un Dieu qui n’est pas lointain ni insensible à nos histoires humaines.

    Les reflets de la Trinité

    Dieu nous a tant aimé qu’il s’est fait homme a rappelé François, cet amour de Jésus qu’il est difficile de comprendre mais que nous sentons quand nous nous approchons de Lui. C’est Lui qui nous pardonne toujours, qui nous attend toujours, Lui qui nous aime tant !
    L’Esprit Saint est le don de Jésus ressuscité, il nous communique la vie divine et nous fait entrer dans le dynamisme de la Trinité a poursuivi le Pape, un dynamisme d’amour, de communion, de service réciproque, de partage. Une personne qui aime les autres pour la joie-même d’aimer, une famille dans laquelle on s’aime et l’on s’aide les uns les autres, une paroisse dans laquelle se partagent les biens spirituels et matériels sont toutes des reflets de la Trinité.

    L’amour vrai est sans limites, mais sait se limiter pour aller à la rencontre de l’autre, pour respecter la liberté de l’autre. Tous les dimanches, nous allons à la messe pour célébrer l’Eucharistie, nous la célébrons « ensemble ». L’eucharistie est comme le buisson ardent dans lequel habite et se transmet humblement la Trinité. C’est pour cela que l’Église a placé la fête du Corps du Christ après celle de la Trinité a conclu le Pape, qui a rappelé qu’il se rendrait jeudi prochain à la basilique Saint Jean de Latran pour célébrer cette fête du 'Corpus Domini', invitant les fidèles qui le peuvent à s’y rendre ou à l'accompagner par la prière.

    Les violences en Irak

    Après l’Angélus, le Souverain Pontife a invité les fidèles à « s’unir à sa prière pour la chère nation irakienne, surtout pour les victimes et pour ceux qui souffrent des conséquences des violences croissantes, et en particulier pour toutes ces personnes, dont tant de chrétiens, qui ont dû quitter leur maison ».

    Il a enfin souhaité, « pour toute la population, la sécurité et la paix et un futur de réconciliation et de justice dans lequel tous les Irakiens, quelle que soit leur appartenance religieuse, puissent construire ensemble leur patrie, en en faisant un modèle de cohabitation ».

    Le Pape François se rendra à Tirana, en Albanie, le dimanche 21 septembre prochain.

    Répondant à l’invitation des évêques et des autorités civiles albanaises, il « désire confirmer dans la foi l’Église en Albanie et témoigner son encouragement et son amour à un pays qui a souffert longuement des conséquences des idéologies du passé ».

    Source : Radio Vatican.

  • Audience du Pape François aux catéchistes à l'occasion de leur congrès international à Rome (26 au 29 septembre)

    Le Pape aux catéchistes : les chrétiens ne doivent pas avoir peur de changer

    Le Pape François s’est adressé à plus de 1 600 catéchistes d'une cinquantaine de pays, ce vendredi en début de soirée ; parmi eux de nombreux français. Ils participent à un congrès international dans le cadre de l’Année de la Foi. Le Pape les a rencontrés dans la salle Paul VI, où ils lui ont réservé un accueil particulièrement festif et enthousiaste. Dans le discours qu’il leur a adressé, il a repris quelques-unes des idées maitresse de son enseignement, des idées qu’il a déjà eu plusieurs fois l’occasion de proposer aux fidèles depuis son élection : le Pape est revenu, en particulier, sur la nécessité de sortir de soi-même pour aller vers les périphéries, mettant en garde contre l’excès d’intransigeance et de rigueur, contre le risque de rester enfermé dans des certitudes. « Pour être fidèle, il faut savoir changer - a-t-il martelé - Dieu n'est pas rigide. »

    Plusieurs fois interrompu par les applaudissements, citant tour à tour Benoît XVI, Saint François d'Assise et Saint Paul, le Pape François a ainsi affirmé qu’il ne fallait pas seulement « faire » le catéchisme, travailler en tant que catéchistes, cela ne sert à rien ; il faut « être » des catéchistes, par la parole, mais surtout par les actes et le témoignage. Or pour « être catéchiste », il faut repartir du Christ.

    Les catéchistes ne doivent pas être comme des statues dans un musée

    C'est en trois points qu'il a expliqué ce que voulait dire repartir du Christ ; en trois points comme le faisaient les vieux jésuites - a-t-il précisé en plaisantant. Sortant plusieurs fois de son texte, racontant des anecdotes personnelles, il a expliqué que recommencer par le Christ, cela voulait dire tout d’abord entretenir des rapports familiers avec Lui. Par exemple, en regardant le Tabernacle et en se laissant regarder par Dieu. Vous vous ennuyez, vous vous endormez - a-t-il lancé - Peu importe, Dieu, Lui, vous regarde. Il faut se laisser regarder par le Seigneur, lui permettre de nous réchauffer pour réchauffer les autres. Bien sûr, pour ceux qui sont mariés et qui ont des enfants, il peut être difficile de prendre du temps. Mais il y a dans l’Église différentes vocations et formes spirituelles. Pour le Souverain Pontife ce qui compte c’est que chacun trouve sa façon de rester avec le Seigneur.

    Repartir du Christ, cela veut dire aussi sortir de soi-même et aller à la rencontre de l’autre. Ceux qui placent le Christ au centre de leur vie – explique le Pape - se décentrent. Plus on s’unit à Jésus, plus Il nous ouvre aux autres. Dieu est le centre, mais il est toujours don de soi, relations, vie qui se communique. Et avec le sens de la formule qui le caractérise, le pape François a affirmé que le cœur du catéchiste vit toujours le mouvement de « systole et diastole » : union avec Jésus – rencontre avec l’autre. Si l’un de ces deux mouvements vient à manquer, son cœur ne bat plus.

    Savoir sortir des schémas établis

    Repartir du Christ, cela veut dire enfin ne pas avoir peur de partir avec Lui dans les « périphéries ». A ce propos, le Pape a invité les catéchistes à relire le Livre de Jonas, homme pieux mais rigide, qui juge tout selon des schémas bien établis. Ce Livre nous enseigne à ne pas avoir peur de sortir de nos systèmes pour suivre Dieu. Pour être fidèles et créatifs, il faut savoir changer. Pour rester avec Dieu, il faut savoir sortir. Si un catéchiste se laisse saisir par la crainte, c’est un lâche ; si un catéchiste reste tranquille dans son coin, il finit par être comme une statue dans un musée ; si un catéchiste est rigide, il devient stérile et raide comme un parchemin.

    La catéchèse est un pilier de l’éducation à la foi ; l’Église a besoin de bons catéchistes. Même si la tache des catéchistes peut être parfois difficile, c’est une des plus belles aventures, car c’est l’Église qu’ils construisent. Mais les chrétiens, selon le Pape François, doivent éviter à tout prix de s'enfermer dans leur groupe, leur paroisse, leur mouvement. Quand on reste enfermé, on finit par tomber malade.

    Source : Radio Vatican.

  • Intentions de prière du Pape pour le mois de septembre

    Générale : La valeur du silence
    Pour que les hommes de notre temps, souvent submergés par le bruit, redécouvrent la valeur du silence et sachent écouter la voix de Dieu et de leurs frères.

    Missionnaire : Les chrétiens persécutés
    Pour que les chrétiens persécutés puissent être témoins de l'amour du Christ.

    Source : Apostolat de la Prière.

  • 19 septembre : Sanctoral

    Mémoire de St Janvier, évêque, et ses Compagnons, martyrs

    Vie de Saint Janvier († 305)

    Sainte Émilie de Rodat (1787-1852), fondatrice de la Congrégation de la Sainte Famille
    (canonisée en 1950)


    Au calendrier traditionnel :

    Mercredi des Quatre-Temps de Septembre


    Graduel (Ps. 112,5-7)

    (Moines du monastère de St Benoît à São Paulo au Brésil)

    Quis sicut Dóminus, Deus noster, qui in altis hábitat, et humilia réspicit in cælo et in terra ?
    Qui est semblable au Seigneur notre Dieu qui habite les hauteurs, et qui abaisse ses regards sur ce qu’il y a de plus humble dans le ciel et sur la terre ?

    V/. Súscitans a terra ínopem et de stércore érigens páuperem.
    Retirant le faible de la poussière et élevant le pauvre de dessus le fumier.