Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

abbaye

  • "Pulchra es"

    Abbaye Notre Dame de Fontgombault
     
    Pulchra es, amica mea,
    suavis et decora sicut Jerusalem,
    terribilis ut castrorum acies ordinata.

    Tu es belle, mon amie,
    fille de Jerusalem douce et fraîche,
    redoutable comme des troupes déployées.


    (Cantique des Cantiques, VI,4)
  • À la découverte de l’abbaye de Lérins, entre terre, mer et Ciel…

    A compter de ce mois de juillet, nous vous proposerons régulièrement ici quelques articles concoctés par les fondateurs de la Divine Box, qui diffusent les produits des abbayes et mettent en valeur leur vie et leur patrimoine.

    Lerins-1a.jpg

    Cette semaine, Divine Box vous emmène à la découverte de l’abbaye de Lérins, véritable joyau historique et culturel de la Côte d’Azur. L’abbaye pluricentenaire intrigue autant qu’elle fascine. Malgré son emplacement insulaire et la cohabitation absurde avec les luxueux yachts, l’abbaye demeure, authentique et fidèle à la tradition monastique cistercienne. Vous voulez en savoir un peu plus sur cette magnifique abbaye ? Cliquez ci-dessous !

    Lire la suite

  • Séquence "Lauda Sion Salvatorem"

    Abbaye Saint Maurice et Saint Maur de Clervaux

  • Introit "Benedicta sit"

    Abbaye Notre-Dame de Fontgombault
     
    Ant. ad Introitum. Tob. 12, 6.
    Benedícta sit sancta Trínitas atque indivísa Unitas : confitébimur ei, quia fecit nobíscum misericórdiam suam.
    Bénie soit la sainte Trinité et son indivisible unité : glorifions-la, car elle a exercé envers nous sa miséricorde.
  • Veni, Sancte Spíritus

    (Séquence de la Messe du jour de la Pentecôte)
    Abbaye de Solesmes
     
    1. Veni, Sancte Spíritus, et emítte cælitus lucis tuæ rádium.
    1. Viens, Esprit-Saint, en nos cœurs, et envoie du haut du ciel un rayon de ta lumière.

    2. Veni, pater páuperum, veni, dator múnerum, veni, lumen córdium.
    2. Viens en nous, père des pauvres, viens, dispensateur des dons, viens, lumière de nos cœurs.

    3. Consolátor óptime, dulcis hospes ánimæ, dulce refrigérium.
    3. Consolateur souverain, hôte très doux de nos âmes adoucissante fraîcheur.

    4. In labóre réquies, in æstu tempéries, in fletu solácium.
    4. Dans le labeur, le repos, dans la fièvre, la fraîcheur, dans les pleurs, le réconfort.

    5. O lux beatíssima, reple cordis íntima tuórum fidélium.
    5. O lumière bienheureuse, viens remplir jusqu'à l'intime le cœur de tous tes fidèles.

    6. Sine tuo númine, nihil est in hómine nihil est innóxium.
    6. Sans ta puissance divine, il n'est rien en aucun homme, rien qui ne soit perverti.

    7. Lava quod est sórdidum, riga quod est áridum, sana quod est sáucium.
    7. Lave ce qui est souillé, baigne ce qui est aride, guéris ce qui est blessé.

    8. Flecte quod est rígidum, fove quod est frígidum, rege quod est dévium.
    8. Assouplis ce qui est raide, réchauffe ce qui est froid, rends droit ce qui est faussé.

    9. Da tuis fidélibus, in te confidéntibus, sacrum septenárium.
    9. A tous ceux qui ont la foi et qui en toi se confient donne tes sept dons sacrés.

    10. Da virtútis méritum, da salútis éxitum, da perénne gáudium. Amen. (Alleluia).
    10. Donne mérite et vertu, donne le salut final donne la joie éternelle. Amen. (Alleluia).
  • Veni Creator Spiritus

    Abbaye bénédictine Saint-Martin de Ligugé
     
    Veni, creator, Spiritus,
    Mentes tuorum visita,
    Imple superna gratia
    Quae tu creasti pectora.

    Qui diceris Paraclitus,
    Altissimi donum Dei.
    Fons vivus, ignis, caritas
    Et spiritalis unctio.

    Tu septiformis munere,
    Digitus paternae dexterae.
    Tu rite promissum Patris,
    Sermone ditans guttura.

    Accende lumen sensibus
    Infunde amorem cordibus,
    Infirma nostri corporis
    Virtute firmans perpeti.

    Hostem repellas longius
    Pacemque dones protinius;
    Ductore sic te praevio
    Vitemus omne noxium.

    Per te sciamus da Patrem,
    Noscamus atque Filium;
    Teque utriusque Spiritum
    Credamus omni tempore.

    Deo Patri sit gloria,
    Et Filio, qui a mortuis
    Surrexit, ac Paraclito
    In saeculorum saecula.

    Amen.
    Viens, Esprit Créateur nous visiter,
    Viens éclairer l’âme de tes fils,
    Emplis nos cœurs de grâce et de lumière,
    Toi qui créas toute chose avec amour,

    Toi le Don, l’envoyé du Dieu Très Haut,
    Tu t’es fait pour nous le Défenseur,
    Tu es l’Amour, le Feu, la source vive,
    Force et douceur de la grâce du Seigneur,

    Donne-nous les sept dons de ton amour,
    Toi le doigt qui œuvres au Nom du Père,
    Toi dont il nous promit le règne et la venue,
    Toi qui inspires nos langues pour chanter,

    Mets en nous ta clarté, embrase-nous,
    En nos cœurs répands l’amour du Père,
    Viens fortifier nos corps dans leur faiblesse,
    Et donne-nous ta vigueur éternelle,

    Chasse au loin l’ennemi qui nous menace,
    Hâte-toi de nous donner la paix,
    Afin que nous marchions sous ta conduite,
    Et que nos vies soient lavées de tout péché,

    Fais-nous voir le visage du Très-Haut,
    Et révèle-nous celui du Fils,
    Et toi, l’Esprit commun qui les rassemble,
    Viens en nos cœurs, qu’à jamais nous croyions en toi,

    Gloire à Dieu notre Père dans les cieux,
    Gloire au Fils qui monte des enfers,
    Gloire à l’Esprit de Force et de Sagesse,
    Dans tous les siècles des siècles.

    Amen.
  • Introit "Viri Galilaei"

    Abbaye de Solesmes
     
    Ant. ad Introitum. Act. 1, 11.

    Viri Galilæi, quid admirámini aspiciéntes in cælum ? allelúia : quemádmodum vidístis eum ascendéntem in cælum, ita véniet, allelúia, allelúia, allelúia.
    Hommes de Galilée, pourquoi vous étonnez-vous en regardant le ciel ? Alléluia. De la même manière que vous l’avez vu monter au ciel, il reviendra, alléluia, alléluia, alléluia.

    Ps. 46, 2.
    Omnes gentes, pláudite mánibus : iubiláte Deo in voce exsultatiónis.
    Nations, frappez toutes des mains ; célébrez Dieu par des cris d’allégresse.

    V/. Glória Patri.
  • Aurora lucis rutilat

    Hymne des Laudes au Temps Pascal
    Schola des moines de l'Abbaye de Ligugé
     
  • Chants du propre de la Messe du Dimanche de Pâques

    Moines de l'Abbaye bénédictine de Fontgombault (1976)
     
    00:07 : Introït Resurrexit
    04:37 : Graduel "Hæc dies"
    07:38 : Alleluia "Pascha nostrum"
    09:46 : Séquence "Victimæ Paschali"
    11:33 : Offertoire "Terra tremuit"
    13:07 : Communion "Pascha nostrum"
  • Hymne (avant 1632) "Ad Caenam"

    (ancienne Hymne des Vêpres au Temps Pascal)
    Bénédictins de l'Abbaye de Kergonan
    (Congrégation de Solesme, Dom Le Feuvre)
     
    Antiphonale 1912

    Ad cenam Agni próvidi,
    Et stolis albis cándidi,
    post tránsitum maris Rubri
    Christo canámus Príncipi.

    Cuius corpus sanctíssimum
    in ara crucis tórridum,
    Cruóre eius róseo
    Gustándo vívimus Deo.

    Protécti paschæ véspere
    a devastánte Angelo,
    Erépti de duríssimo
    Pharaónis império.

    Iam pascha nostrum Christus est,
    Qui immolátus agnus est :
    sinceritátis ázyma
    Caro eius obláta est.

    O vere digna hóstia,
    per quam fracta sunt tártara,
    Redémpta plebs captiváta,
    Réddita vitæ præmia.

    Consúrgit Christus túmulo,
    victor redit de bárathro,
    tyránnum trudens vínculo
    et Paradísum réserans.

    Quæsumus, Auctor ómnium,
    In hoc pascháli gáudio,
    Ab omni mortis ímpetu
    Tuum defénde pópulum.

    Glória tibi Dómine,
    Qui surrexísti a mórtuis,
    cum Patre et almo Spíritu,
    in sempitérna sæcula.
    Amen.

    (Source)
    Antiphonaire 1912

    Invités au repas de l’Agneau,
    revêtus de nos robes blanches,
    après avoir passé la mer rouge,
    chantons au Christ notre Chef.

    En goûtant sa chair toute sainte
    brulée sur l’autel de la Croix,
    en goûtant le vin de son sang,
    nous vivons de la vie de Dieu.

    Protégés au soir de la Pâque
    contre l’Ange exterminateur,
    nous avons été arrachés
    au dur pouvoir de Pharaon.

    C’est le Christ qui est notre Pâque,
    qui est l’agneau immolé ;
    azyme de sincérité,
    c’est sa chair qui est livrée.

    O victime vraiment digne
    brisant la porte des enfers :
    le peuple captif est racheté,
    les biens de la vie sont rendus.

    Le Christ se lève de la tombe ;
    il revient de l’abîme en vainqueur,
    poussant le tyran enchaîné,
    rouvrant l’entrée du Paradis.

    Nous vous prions, Auteur de toute chose,
    en cette joie pascale
    de tout assaut de la mort
    défendez votre peuple.

    Gloire à Vous, Seigneur,
    ressuscité d’entre les morts ;
    avec le Père et l’Esprit bienfaisant,
    dans les siècles éternels.
    Ainsi soit-il.
  • Hymne "Attende Domine"

    (Hymne du 10ème siècle)
    Abbaye de Solesmes
     
    Attende Domine, et miserere, quia peccavimus tibi.
    Ecoutez, Seigneur, et ayez pitié, parce que nous avons péché contre vous.
    (Baruch 3,2)
    Ad te Rex summe, omnium Redemptor,
    oculos nostros sublevamus flentes:
    exaudi, Christe, supplicantum preces.

         Attende Domine...

    Dextera Patris, lapis angularis,
    via salutis, ianua caelestis,
    ablue nostri maculas delicti.

         Attende Domine...

    Rogamus, Deus, tuam maiestatem:
    auribus sacris gemitus exaudi:
    crimina nostra placidus indulge.

         Attende Domine...

    Tibi fatemur crimina admissa:
    contrito corde pandimus occulta:
    tua, Redemptor, pietas ignoscat.

         Attende Domine...

    Innocens captus, nec repugnans ductus;
    testibus falsis pro impiis damnatus
    quos redemisti, tu conserva, Christe.

         Attende Domine...
    Vers Vous, souverain Roi, Rédempteur de tous les hommes,
    nous élevons nos yeux pleins de larmes.
    Écoutez, ô Christ, nos prières suppliantes !

         Ecoutez, Seigneur...

    Droite du Père, pierre angulaire,
    voie du salut, porte du ciel,
    Lavez les souillures de notre péché.

         Ecoutez, Seigneur...

    Nous prions, ô Dieu, Votre Majesté ;
    que Vos oreilles saintes entendent nos gémissements ;
    Dans Votre bonté, pardonnez-nous de nos crimes.

         Ecoutez, Seigneur...

    Nous Vous avouons les fautes commises ;
    d’un cœur contrit nous Vous dévoilons nos péchés ;
    Ô Rédempteur, que Votre clémence pardonne.

         Ecoutez, Seigneur...

    Arrêté innocent et emmené sans résistance,
    Vous avez été condamné pour les pécheurs par de faux témoins ;
    Ô Christ, conservez ceux que Vous avez rachetés.

    Ecoutez, Seigneur...
  • Veni Sancte Spiritus

    Abbaye bénédictine Saint-Dominique de Silos

  • Introït "Quasi modo"

    Abbaye de Solesmes
     
    Dominica in Albis In Octava Paschæ

    Ant. ad Introitum. 1. Petri 2, 2.
    Quasi modo géniti infántes, allelúia : rationabiles, sine dolo lac concupíscite, allelúia, allelúia allelúia.
    Comme des enfants nouveau-nés, alléluia ; désirez ardemment le lait spirituel, alléluia, alléluia, alléluia.

    Ps. 80, 2.
    Exsultáte Deo, adiutóri nostro : iubiláte Deo Iacob.
    Tressaillez d’allégresse en Dieu notre protecteur ; chantez avec transport en l’honneur du Dieu de Jacob.

    V/. Glória Patri.

    Commentaire spirituel et musical par un moine de Triors sur le Blog de L'Homme Nouveau.
  • Dimanche 11 mars 2018

    4e Dimanche de Carême, de Lætare

    Introït Laetare Jerusalem
    Abbaye de Solesmes
     
    Dominica Quarta in Quadragesima

    Ant. ad Introitum. Is. 66, 10 et 11.
    Lætáre, Ierúsalem : et convéntum fácite, omnes qui dilígitis eam : gaudéte cum lætítia, qui in tristítia fuístis : ut exsultétis, et satiémini ab ubéribus consolatiónis vestræ.
    Réjouis-toi, Jérusalem, et rassemblez-vous, vous tous qui l’aimez ; tressaillez de joie avec elle, vous qui avez été dans la tristesse afin que vous exultiez et soyez rassasiés à la mamelle de vos consolations.

    Ps. 121, 1.
    Lætátus sum in his, quæ dicta sunt mihi : in domum Dómini íbimus.
    Je me suis réjoui de ce qui m’a été dit : Nous irons dans la maison du Seigneur.

    V/. Glória Patri.
  • Dimanche 10 décembre 2017

    2ème Dimanche de l'Avent
     
    Commentaire de l’Évangile du Dimanche
    (Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux)
     

     
    Dominica II Adventus.

    Ant. ad Introitum. Is. 30, 30.
    Pópulus Sion, ecce, Dóminus véniet ad salvándas gentes : et audítam fáciet Dóminus glóriam vocis suæ in lætítia cordis vestri.
    Peuple de Sion, voici que le Seigneur vient pour sauver les nations. Il va faire retentir sa voix majestueuse, et vous aurez le cœur en joie.

    Ps. 79, 2.
    Qui regis Israël, inténde : qui dedúcis, velut ovem, Ioseph.
    Ecoutez-moi, Pasteur d’Israël, vous qui menez le peuple de Joseph comme un berger son troupeau.

    V/. Glória Patri.

  • Alma Redemptóris Mater

    (Antienne mariale du temps de l’Avent)
    Moines de l'Abbaye de Ligugé
     
    Alma Redemptóris Mater,
    quæ pérvia caéli pórta mánes,
    Et stélla máris,
    succúrre cadénti
    súrgere qui cúrat pópulo :
    Tu quæ genuísti, natúra miránte,
    túum sánctum Genitórem :
    Virgo prius ac postérius,
    Gabriélis ab óre
    súmens íllud Ave,
    peccatórum miserére.

    Sainte Mère du Rédempteur
    Porte du ciel, toujours ouverte,
    étoile de la mer
    viens au secours du peuple qui tombe
    et qui cherche à se relever.
    Tu as enfanté,
    ô merveille !
    Celui qui t’a créée,
    et tu demeures toujours Vierge.
    Accueille le salut
    de l’ange Gabriel
    et prends pitié de nous, pécheurs.
  • Dimanche 3 décembre 2017

    1er Dimanche de l'Avent
     
    Commentaire de l’Évangile du Dimanche
    (Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux)
     
    Dominica Prima Adventus
     
    Ant. ad Introitum. Ps. 24, 1–3.

    Ad te levávi ánimam meam : Deus meus, in te confíde, non erubéscam : neque irrídeant me inimíci mei : étenim univérsi, qui te exspéctant, non confundéntur.
    Vers vous l’élan de mon âme, ô mon Dieu ! En vous ma confiance : que je n’aie pas à en rougir et que mes ennemis ne puissent pas se moquer de moi car ceux qui comptent sur votre venue ne seront pas déçus.

    Ps. ibid., 4    
    Vias tuas, Dómine, demónstra mihi : et sémitas tuas édoce me.
    Montrez-moi votre chemin, Seigneur, et apprennez-moi à le suivre.

    V/. Glória Patri.

    Écouter (mp3).

    Commentaire spirituel et musical par un moine sur le Blog de L'Homme Nouveau.

  • Dimanche 26 novembre 2017

    Dernier Dimanche après la Pentecôte
    (Office du 24ème Dimanche après la Pentecôte)

    (Au nouveau calendrier :
    Notre Seigneur Jésus Christ Roi de l'Univers)

    Commentaire de l’Évangile du dimanche
    (Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux)

  • Dimanche 19 novembre 2017

    24ème Dimanche après la Pentecôte
    (textes du 6e dimanche après l’Épiphanie)


    (33ème dimanche du Temps Ordinaire)

    Commentaire de l’Évangile du dimanche
    (Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux)

  • Dimanche 12 novembre 2017

    23ème Dimanche après la Pentecôte

    (32ème dimanche du Temps Ordinaire)

     Commentaire de l’Évangile du dimanche
    (Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux)

    L'Alléluia "De profundis"
     
    Allelúia, allelúia.
    V/. Ps, 129, 1-2.
    De profúndis clamávi ad te, Dómine : Dómine, exáudi oratiónem meam. Allelúia.
    Du fond des abîmes je crie vers vous, ô Seigneur ; Seigneur, exaucez ma prière. Alléluia.
     
    Ecouter (mp3).

    Commentaire spirituel et musical par un moine sur le Blog de L'Homme Nouveau.