Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

messe

  • Guillaume de Machaut (v.1300-1377) : Messe de Notre-Dame - Gloria

    Ensemble Organum - Marcel Pérès

  • Claudio Monteverdi (1567-1643) : Messe à quatre voix, SV 190

    Ensemble Vocal Européen - Dir. Philippe Herreweghe
     
    1. Kyrie: 0:00
    2. Gloria: 4:10
    3. Credo: 8:33
    4. Sanctus: 14:21
    5. Benedictus: 17:04
    6. Agnus Dei: 18:41

    (partition)
  • 09h30, Place Saint-Pierre : Messe et bénédiction des palliums pour les nouveaux archevêques métropolitains

     

     
    Dans son homélie prononcée en la fête de Saint Pierre et Saint Paul, le Pape François a développé une réflexion sur les ressorts de la foi des disciples du Christ, à l’image de celle de Pierre, « tenté » à de multiples reprises.
     
    Le compte rendu est à lire sur Vatican.News.

    Texte intégral de l'homélie du Pape traduite en français sur le site internet du Vatican.

    Juste après la Messe, le Pape François a donné une brève catéchèse avant de réciter avec les fidèles présents la prière de l’Angélus.

    Le compte rendu est à lire sur Vatican.News.

  • Visite du Pape François à Genève ce jeudi 21 juin 2018

    Le Pape François doit quitter Rome à 8h 30 direction Genève où il passera la journée. Après la cérémonie de bienvenue, le Saint-Père sera reçu en privé par le président de la Confédération suisse Alain Berset.

    A 11h15, il est attendu au siège du Conseil œcuménique des Eglises (COE) pour une prière œcuménique, au cours de laquelle il prononcera une homélie. Une cérémonie qui sera suivie d’un déjeuner avec les membres du COE. L’après-midi, à partir de 15h45, le Saint-Père prononcera un discours devant le Conseil, à l’occasion des 70 ans de sa création.

    Le Pape achèvera cette journée à Genève en présidant la Messe avec les catholiques suisses au Palais des expositions et des congrès de la ville. Son départ pour Rome est prévu à 20h locales.

    Programme détaillé de la journée :

    08h30 : Départ en avion de l’aéroport de Rome/Fiumicino

    10h10 : Cérémonie de bienvenue à l’aéroport de Genève
           Retransmission en direct sur KTO (10h10)

           Rencontre privée avec le président de la Confédération helvétique, Alain Berset, dans une salle de l’aéroport.

    11h15 : Prière œcuménique au Conseil œcuménique des Eglises (COE)
           Retransmission en direct sur KTO (11h15)

     Texte intégral en français du discours du Pape François sur le site internet du Vatican.

    12h45 : Déjeuner avec les responsables du COE à l’Institut œcuménique de Bossey

    15h45 : Rencontre œcuménique - Discours du Pape devant le COE
           Retransmission en direct sur KTO (15h45)

    Texte intégral en français du discours du Pape François sur le site internet du Vatican.

    17h30 : Messe avec les catholiques de Suisse au Palais des expositions et des congrès (Palexpo)
           Retransmission en direct sur KTO (17h15)

    Texte intégral en français de l'homélie du Pape François sur le site internet du Vatican.

    19h15 : Prise de congé des évêques et des représentants pontificaux dans le pays

    19h45 : Congé officiel à l’aéroport international de Genève

    20h00 : Départ pour l’aéroport de Rome/Ciampino

    21h40 : Arrivée à l’aéroport de Rome/Ciampino

    Source : Vatican News.

  • 18h, à Ostie : Sainte Messe célébrée par le Pape François suivie de la procession eucharistique et de la bénédiction

    Le Pape a présidé la Messe en l’église Sainte-Monique, avant de participer à la procession eucharistique jusqu’à l’église Notre-Dame-de-Bonaria (dont le culte est à l’origine du nom de la capitale argentine, Buenos Aires), d’où il a donné sa bénédiction.
    Environ 850 enfants qui viennent de faire leur Première Communion ont participé à la fête du Saint-Sacrement : il leur a été demandé de porter une aube blanche. Il y avait aussi 150 adolescents des “oratori” (patronages), identifiables par leur tee-shirt jaune, et 350 jeunes confirmands avec un tee-shirt rouge.
     
     
     
    Compte rendu sur Vatican.News.
     
    Texte intégral de l'homélie du Pape traduite en français sur Zenit.org.

  • Séquence "Lauda Sion, Salvatorem"

    composée par St Thomas d'Aquin pour la Messe de la Fête-Dieu

    1. Lauda, Sion, Salvatorem * lauda ducem et pastorem, * in hymnis et canticis,
    Loue, Sion, ton Sauveur, loue ton chef et ton pasteur par des hymnes et des cantiques.

    2. Quantum potes, tantum aude, * quia major omni laude * nec laudare sufficis.
    Autant que tu le peux, tu dois oser, car Il dépasse tes louanges et tu ne pourras jamais trop Le louer.

    3. Laudis thema specialis, * Panis vivus et vitalis * hodie proponitur.
    Le sujet particulier de notre louange, le Pain vivant et vivifiant, c’est cela qui nous est proposé aujourd’hui.

    4. Quem in sacræ mensa cenæ * turbæ fratrum duodenæ * datum non ambigitur.
    Au repas sacré de la Cène, au groupe des douze frères, Il a été clairement donné.

    5. Sit laus plena, sit sonora ; * Sit jucunda, sit decora * mentis jubilatio.
    Que notre louange soit pleine, qu’elle soit sonore ; qu’elle soit joyeuse, qu’elle soit belle la jubilation de nos cœurs.

    6. Dies enim solemnis agitur * in qua mensæ prima recolitur * hujus institutio.
    C’est en effet la journée solennelle où nous fêtons de ce banquet divin la première institution.

    7. In hac mensa novi Regis, * novum Pascha novæ legis, * phase vetus terminat.
    A cette table du nouveau Roi, la nouvelle Pâque de la nouvelle loi met fin à la Pâque ancienne.

    8. Vetustatem novitas, * umbram fugat veritas, * noctem lux eliminat.
    L’ordre ancien cède la place au nouveau, la vérité chasse l’ombre, la lumière dissipe la nuit.

    9. Quod in cena Christus gessit, * faciendum hoc expressit, * in sui memoriam.
    Ce que le Christ a fait à la Cène, Il a ordonné de le refaire en mémoire de Lui.

    10. Docti sacris institutis, * panem, vinum in salutis * consecramus hostiam.
    Instruits par ces commandements sacrés, nous consacrons le pain et le vin en victime de salut.

    11. Dogma datur christianis, * quod in carnem transit panis * et vinum in sanguinem.
    C’est un dogme pour les chrétiens que le pain se change en son Corps et le vin en son Sang.

    12. Quod non capis, quod non vides * animosa firmat fides, * præter rerum ordinem.
    Ce que tu ne comprends pas, ce que tu ne vois pas, la foi vive l’affirme, hors de l’ordre naturel des choses.

    13. Sub diversis speciebus, * signis tantum et non rebus, * latent res eximiæ.
    Sous des espèces différentes, signes seulement et non réalités, se cachent des choses sublimes.

    14. Caro cibus, sanguis potus, * manet tamen Christus totus, * sub utraque specie.
    Sa chair est nourriture, son Sang est breuvage, pourtant le Christ tout entier demeure sous l’une ou l’autre espèce.

    15. A sumente non concisus, * non confractus, non divisus, * integer accipitur.
    Par celui qui le reçoit, il n’est ni coupé ni brisé, ni divisé : Il est reçu tout entier.

    16. Sumit unus, sumunt mille, * quantum isti, tantum ille * nec sumptus consumitur.
    Qu’un seul le reçoive ou mille, celui-là reçoit autant que ceux-ci et l’on s’en nourrit sans le détruire.

    17. Sumunt boni, sumunt mali, * sorte tamen inæquali : * vitæ vel interitus.
    Les bons le reçoivent, les méchants aussi, mais pour un sort bien inégal : pour la vie ou pour la mort.

    18. Mors est malis, vita bonis, * vide paris sumptionis * quam sit dispar exitus.
    Mort pour les méchants, vie pour les bons, vois comme d’une même communion l’effet peut être différent.

    19. Fracto demum sacramento, * ne vacilles, sed memento * tantum esse sub fragmento * quantum toto tegitur.
    Quand le Sacrement est rompu ne te laisses pas ébranler, mais souviens-toi qu’il y a autant sous chaque fragment que dans le tout.

    20. Nulla rei fit scissura * signi tantum fit fractura ; * qua nec status, nec statura * signati minuitur.
    La réalité n’est pas divisée, le signe seulement est fractionné ; mais ni l’état ni la taille de ce qui est signifié n’est diminué.

    21. Ecce panis angelorum * factus cibus viatorum, * vere Panis filiorum * non mittendis canibus.
    Voici le pain des anges devenu l’aliment de ceux qui sont en chemin, vrai Pain des enfants à ne pas jeter aux chiens.

    22. In figuris præsignatur, * cum Isaac immolatur, * Agnus paschæ deputatur * datur manna patribus.
    D’avance il est annoncé en figures, lorsqu’Isaac est immolé, l’Agneau pascal, sacrifié la manne, donnée à nos pères.

    23. Bone pastor, Panis vere, * Jesu, nostri miserere, * Tu nos pasce, nos tuere, * Tu nos bona fac videre * in terra viventium.
    Ô bon Pasteur, notre vrai Pain, Jésus, aie pitié de nous. nourris-nous, protège-nous, fais-nous voir le bonheur dans la terre des vivants.

    24. Tu qui cuncta scis et vales, * qui nos pascis hic mortales * tuos ibi commensales, * Coheredes et sociales * Fac sanctorum civium. Amen. Alleluia.
    Toi qui sais tout et qui peux tout, Toi qui sur terre nous nourris, fais que, là-haut, invités à ta table, nous soyons les cohéritiers et les compagnons des saints de la cité céleste. Amen. Alléluia.

    Trad. Notre-Dame des Neiges.

  • 10h00, Basilique Saint-Pierre : Messe de la Solennité de la Pentecôte célébrée par le Pape François

     
     
     
    Dans son homélie prononcée lors de la Messe de la Pentecôte célébré en la Basilique Saint-Pierre de Rome ce 20 mai, le Pape François a loué la puissante « force intérieure et extérieure » de l’Esprit Saint. Une force qui permet à l’Église et à ses fidèles de connaître une jeunesse perpétuelle.
     
    Compte rendu de Delphine Allaire sur Vatican.News.
     
    Texte intégral de l'homélie (version française) sur le site internet du Vatican.

  • 09h30, Basilique Saint-Pierre : Sainte Messe célébrée par le Pape François avec Ordinations sacerdotales

    Livret de la célébration

    Retransmission en direct sur KTO

    Ce 22 avril 2018, Dimanche du Bon Pasteur et 55e Journée mondiale de prière pour les vocations, le Pape a présidé, en la Basilique St Pierre, la messe d’ordination de 16 nouveaux prêtres.

    Compte rendu de Manuella Affejee à lire sur Vatican.News.

    Texte intégral de l'homélie du Pape traduite en français sur Zenit.org.

  • J.S. Bach : Messe in si mineur BWV 232 - Et resurrexit

    Egidienchor Nürnberg - L'arpa festante
    Direction musicale : Pia Praetorius

  • 10h30, place Saint-Pierre : Sainte Messe célébrée par le Pape François

    à l’occasion de la « rencontre des Missionnaires de la Miséricorde »
     
     
     
    Devant des milliers de fidèles réunis sur la place Saint-Pierre ensoleillée, le Pape a présidé la cérémonie, accompagné des 550 missionnaires de la miséricorde, venus du monde entier, présents à Rome à cette occasion. Dans son homélie, le Saint-Père est revenu sur l’Évangile de Saint Jean qui relate l'incrédulité de Thomas.

    Compte rendu sur Vatican.News.
     
    Texte intégral de l'homélie traduite en français sur le site internet du Vatican.
     
    A l'issue de la Messe, le Pape François a lancé un nouvel appel à la paix en Syrie :

    « De terribles nouvelles de bombardements nous viennent de Syrie avec des dizaines de victimes, dont beaucoup sont des femmes et des enfants. Nouvelles de tant de personnes touchées par les effets des substances chimiques contenues dans les bombes. Nous prions pour tous les morts, pour les blessés, pour les familles qui souffrent. Il n'y a pas de bonne et de mauvaise guerre, et rien, rien ne peut justifier l'utilisation de tels instruments d'extermination contre des personnes et des populations sans défense. Nous prions pour que les dirigeants politiques et militaires choisissent l'autre voie, celle de la négociation, la seule qui puisse conduire à une paix qui ne soit pas celle de la mort et de la destruction. »

    Texte original en italien sur le site internet du Vatican.

  • Audience générale de ce mercredi 4 avril 2018

    Le rite de conclusion : c’est le thème de l’audience générale du Pape François qui a poursuivi son cycle de catéchèse sur la Messe. Place Saint-Pierre, il a souligné que les chrétiens, lors de la Messe, participent à la Passion et à la Résurrection du Christ.

    Compte rendu de Xavier Sartre sur Vatican.News.

    Texte intégral de la catéchèse traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, avec cette catéchèse, nous concluons le cycle consacré à la Messe. Après la postcommunion, elle se termine par la bénédiction et le congé du peuple. Comme elle avait commencé par le signe de la Croix, c’est encore au nom de la Trinité qu’elle s’achève. Toutefois, nous savons bien que la Messe terminée, s’ouvre l’engagement du témoignage chrétien. Nous sortons de l’église pour « aller en paix » porter la bénédiction de Dieu dans nos activités quotidiennes, nos maisons, nos milieux de travail. Nous allons donc de la célébration à la vie, conscients que la Messe trouve un accomplissement dans nos choix concrets. Nous célébrons l’Eucharistie pour apprendre à laisser agir le Christ dans nos œuvres : que ses pensées soient nos pensées, ses sentiments les nôtres et ses choix aussi les nôtres. Parce que la présence réelle du Christ dans le Pain consacré ne se termine pas avec la Messe, l’Eucharistie est conservée dans le tabernacle pour la communion des malades et pour l’adoration silencieuse. Par ailleurs, les fruits de la Messe sont destinés à murir dans la vie de chaque jour. La participation régulière à l’Eucharistie approfondit notre lien avec la communauté chrétienne et nous engage à l’égard des pauvres. Remercions le Seigneur pour le chemin de redécouverte de la Messe qu’il nous a donné d’accomplir ensemble. »

    « Je suis heureux d’accueillir les pèlerins venant de France, de Belgique, de Suisse et d’autres pays francophones. Je salue les jeunes présents ce matin, particulièrement les élèves et les professeurs du Collège Sainte Catherine à Geraardsbergen, en Belgique. Que le Christ ressuscité soit toujours votre joie et vous donne sa force pour l’annoncer autour de vous. Que Dieu vous bénisse ! »

    Source : site internet du Vatican.

  • 10h00, Place Saint-Pierre : Dimanche de Pâques - Messe du jour célébrée par le Pape François

     
     
     
    Texte intégral de l'homélie traduite en français sur Zenit.org.


     
    Texte intégral du Message Urbi et Orbi traduit en français sur le site internet du Vatican.

  • 20h30, Basilique du Vatican : Veillée Pascale présidée par le Pape François

    Livret de la célébration

    Texte intégral de l'homélie du Pape traduite en français sur Zenit.org.

  • 18h30, Notre-Dame de Paris : Messe de la Cène du Seigneur

    Retransmise en direct sur KTO

  • 10h00, place Saint-Pierre : Bénédiction et Messe des Rameaux présidée par le Pape François

     

  • Audience générale de ce mercredi 21 mars 2018

    Le Pape François a poursuivi ce matin, dans le cadre de son audience générale du mercredi, son cycle de catéchèses sur la Messe. Après avoir évoqué en improvisant le début du printemps en filant la métaphore des racines, qui permettent aux arbres de fleurir tout comme notre enracinement en Jésus doit nous permettre de faire fleurir notre foi, le Saint-Père s’est arrêté sur le temps de la Communion sacramentelle, avec le Corps et le Sang du Christ.

    Compte rendu de Cyprien Viet sur Vatican.News.

    Texte intégral de la catéchèse traduite en français sur Zenit.org.

    Le Pape officialise sa venue en Irlande pour la Rencontre mondiale des familles

    Au terme de l’audience générale, le Pape a annoncé qu'il visitera Dublin les 25 et 26 août prochain et interviendra lors de la Rencontre mondiale des Familles, organisée tous les trois ans. Il s'agira de sa deuxième participation à ce rassemblement, après sa venue à Philadelphie, aux États-Unis, en 2015. Cette année, la rencontre portera sur le thème de "L’Évangile de la famille : joie pour le monde".

    Source : Vatican.News.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, lorsque nous célébrons l’Eucharistie nous sommes nourris du Christ qui se donne dans sa Parole et dans le Sacrement de l’autel. Après la fraction du pain consacré, le prêtre invite les fidèles au banquet Eucharistique pour faire l’expérience de l’union intime avec le Seigneur, source de joie et de sainteté. Il est vrai que nous sommes très loin de la sainteté du Christ, mais nous croyons que son Sang a été versé pour la rémission des péchés et nous le prions : « Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais dis seulement une parole et je serai guéri ». Dans la Communion eucharistique, même sous une seule des deux espèces, nous recevons le Christ tout entier. En nous unissant à lui, la Communion nous arrache à nos égoïsmes et nous unit à tous ceux qui ne font qu’un avec lui. Nous devenons ce que nous recevons : le Corps du Christ, et, par notre Amen, nous reconnaissons l’engagement que cela implique. Dans l’oraison après la Communion le prêtre remercie Dieu d’avoir fait de nous ses hôtes et il demande que le don reçu transforme notre vie. »

    « Je salue cordialement les pèlerins de langue française en particulier les jeunes venus de Suisse et de France. Alors que la fête de Pâques se fait plus proche, je vous invite à redoubler de ferveur, notamment par une participation active à la messe et par les œuvres de charité, afin que la grâce de la résurrection transforme vraiment toute notre vie. Que Dieu vous bénisse ! »

    Source : site internet du Vatican.

  • Audience générale du mercredi 14 mars 2018

    Lors de l’audience générale de ce mercredi matin sur la Place Saint-Pierre, le Pape François a poursuivi sa série de catéchèses sur les rites de la Messe, en s’arrêtant cette fois sur la prière du Notre Père, « la prière des enfants de Dieu », qui nous a été enseignée par Jésus en personne.

    Le compte rendu de Cyprien Viet sur Vatican.News.

    Texte intégral de la catéchèse traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, les rites de la Communion, lors de la Messe, commencent par la récitation communautaire du Notre Père, qui est la prière des enfants de Dieu. Il n’y a pas de meilleure prière que celle que Jésus nous a enseignée pour nous préparer à la communion sacramentelle avec lui. Dans cette prière, nous demandons « le pain quotidien » dans lequel nous voyons une référence particulière à l’Eucharistie et dont nous avons besoin pour vivre en enfants de Dieu. Alors que nous implorons le pardon de Dieu et que nous nous engageons à pardonner à ceux qui nous ont offensés, le Notre Père nous dispose à l’amour fraternel. Et enfin, nous demandons à Dieu de nous libérer du mal qui nous sépare de lui et de nos frères. Ce sont là des demandes très adaptées pour nous préparer à la communion. Le geste de paix qui suit est une sorte de sceau qui exprime la communion ecclésiale et l’amour réciproque avant de communier. Puis vient la fraction du pain eucharistique accompagnée de l’invocation « Agneau de Dieu ». Dans ce pain rompu pour la vie du monde, l’assemblée reconnaît le véritable Agneau de Dieu, le Christ Rédempteur, et le supplie : Prends pitié de nous… Donne-nous la paix ! »

    « Je suis heureux d’accueillir les pèlerins francophones, venant en particulier de France et de Suisse. Je salue les membres de la Communauté de Taizé, les jeunes des collèges et lycées de France et les diocésains d’Angers et du Puy. En ce temps de préparation à la célébration de Pâques, je vous invite à enraciner la paix du Christ dans vos cœurs, afin de vivre la fraternité et de la guérir lorsqu’elle a été blessée. Que Dieu vous bénisse ! »

    Source : site internet du Vatican.

  • Audience générale du mercredi 7 mars 2018

    Lors de l’audience générale, le Pape François a poursuivi son cycle de catéchèses dédiées à la Messe. Il est revenu ce mercredi 7 mars, salle Paul VI, sur la Prière eucharistique.

    Compte rendu de Xavier Sartre sur Vatican.News.

    Texte intégral de la catéchèse traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, après le rite de la présentation du pain et du vin, la Prière eucharistique, moment central de la célébration de la Messe, nous associe à l’action de grâce et au sacrifice de salut de Jésus lui-même. Car « le sacrifice du Christ et le sacrifice de l’Eucharistie sont un unique sacrifice ». Ainsi, la préface est une action de grâce pour les dons de Dieu, et en particulier pour l’envoi de son Fils comme Sauveur. Puis, l’invocation de l’Esprit pour qu’il consacre par sa puissance le pain et le vin, et l’efficacité des paroles mêmes du Christ prononcées par le prêtre, rendent réellement présents son Corps et son Sang, son sacrifice offert sur la croix une fois pour toutes. L’Église offre ainsi au Père le sacrifice qui réconcilie le ciel et la terre, le sacrifice pascal du Christ, en s’unissant à son offrande et à son intercession, pour devenir son corps vivant aujourd’hui dans le monde. En communion avec l’Église universelle et l’Église particulière, la Prière eucharistique demande à Dieu de rassembler tous ses enfants dans la perfection de l’amour, n’oubliant rien ni personne, et ramenant toutes choses à Dieu. Bien comprise, elle nous apprend ainsi à « rendre grâce toujours et en tous lieux », à faire de notre vie un don d’amour, libre et gratuit, et à construire la communion concrète, dans l’Église et avec tous. »

    « Je suis heureux de saluer les pèlerins venus de France, de Belgique et de divers pays francophones, en particulier les jeunes du Collège catholique Stanislas de Paris. Que le Seigneur nous aide à bien comprendre le sens de la Prière eucharistique, pour nous apprendre, peu à peu, à faire de toute notre vie une "eucharistie". Que Dieu vous bénisse ! »

    Source : site internet du Vatican.

  • Audience générale du mercredi 28 février 2018

    Lors de l’audience générale ce matin, le Pape a poursuivi sa série d’enseignements sur la Messe. Dans sa catéchèse tenue en salle Paul VI, le Pape François s’est arrêté sur « la spiritualité du don de soi » qui s’exprime dans la liturgie eucharistique.

    Le compte rendu de Cyprien Viet est à lire sur Vatican.News.

    Texte intégral de la catéchèse traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, après la liturgie de la Parole, la Messe se poursuit par la liturgie eucharistique dans laquelle l’Église rend présent le Sacrifice de Jésus sur la Croix. Le prêtre qui représente le Christ accomplit ce que le Seigneur a fait et a confié à ses disciples lors de la Cène. Cette liturgie commence par la préparation des dons. Les fidèles sont appelés à faire d’eux-mêmes un sacrifice apprécié par le Père. Dans les signes du pain et du vin déposés sur l’autel par les mains du prêtre, la vie des fidèles, avec leurs souffrances, leurs prières, leur travail, est unie à celle du Christ et prend une valeur nouvelle. L’encens consumé par le feu et qui libère un parfum s’élevant vers le ciel, exprime bien le mouvement oblatif de ce moment. Enfin, dans l’oraison sur les offrandes le prêtre demande à Dieu d’accepter les dons que l’Église lui offre. Que nos vies soient transformées par l’Esprit Saint et deviennent avec le Christ une seule offrande à Dieu le Père ! »

    « Je salue cordialement les pèlerins de langue française en particulier les jeunes venus de plusieurs régions de France. Je vous invite à développer dans le quotidien de votre vie cette spiritualité du don de soi qui s’exprime pleinement dans l’offertoire de la messe, et qui nous porte à offrir au Seigneur nos activités, nos souffrances et nos relations avec les autres. Que Dieu vous bénisse. »

    Source : site internet du Vatican.

  • Dimanche 18 février 2018

    1er Dimanche de Carême

    Ce dimanche 18 février, le Pape François présidera la Messe du premier dimanche de Carême depuis Ariccia, au début des exercices spirituels de la Curie romaine. Le vendredi 23 février, il célébrera la Messe de clôture de cette retraite de Carême.