Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Méditations

  • Mois de mars, dédié à Saint Joseph

    Saint_Joseph_7a.jpg

    Rappel : les méditations de ce mois de Saint Joseph sont mises en ligne quotidiennement sur notre site internet, tout au long du mois de mars 2017.

  • Mois de mars, dédié à Saint Joseph

    Saint_Joseph_7a.jpg

    Rappel : les méditations de ce mois de Saint Joseph sont mises en ligne quotidiennement sur notre site internet, tout au long du mois de mars 2017.

  • Méditation - Devenir saints : reconnaissance et gratitude

    « La sainteté de la vie chrétienne n'est pas fondée sur l'amour d'une loi abstraite, mais sur l'amour du Dieu vivant, d'une Personne divine, Jésus-Christ, le Verbe de Dieu incarné, qui nous a rachetés et délivrés des ténèbres du péché. Elle est fondée également sur l'amour de nos frères dans le Christ. Il s'ensuit que notre vie morale n'est pas formaliste, qu'elle ne consiste pas seulement en une simple fidélité au devoir. C'est avant tout une question de gratitude personnelle, d'amour et de louange. C'est une morale « eucharistique », un code d'amour fondé sur la reconnaissance et la compréhension de notre vie nouvelle dans le Christ, une compréhension profonde de la divine miséricorde qui nous fait tous partager les fruits de la mort et de la résurrection du Christ. Ceci implique une prise de conscience du fait que notre vie chrétienne est, en réalité, la vie du Christ ressuscité, actif et fécond à tous les moments dans nos âmes. Notre morale est alors centrée sur l'amour, la louange et le désir de voir Notre Seigneur pleinement glorifié dans nos vies et dans le milieu auquel nous appartenons.

    [...] Le Sacré Cœur du Sauveur ressuscité communique à notre être le plus profond tous les mouvements de grâce et de charité qui nous font partager Sa vie divine. Notre réponse est donc la réponse aux suggestions délicates et aimantes de l'amour personnel du Seigneur pour nous. Le comprendre, c'est non seulement transférer notre attention de nous à Lui, mais c'est aussi éveiller dans nos cœurs un amour plus profond, plus vital, une foi plus féconde et plus dynamique. C'est remplir notre vie chrétienne de l'inexprimable chaleur de la gratitude ; c'est prendre conscience de la signification du terme « fils de Dieu » parce que le Fils unique du Père nous a aimés jusqu'à mourir pour nous sur la Croix, afin que nous soyons unis dans Son amour. »

    Thomas Merton (1915-1968), Vie et Sainteté (chap. III), Traduit par Marie Tadié, Aux Éditions du Seuil, Paris, 1966.

    Croix_louange_2a.jpg

  • Mois de mars, dédié à Saint Joseph

    Saint_Joseph_7a.jpg

    Rappel : les méditations de ce mois de Saint Joseph sont mises en ligne quotidiennement sur notre site internet, tout au long du mois de mars 2017.

  • Méditation - « Ecce Ancilla Domini » : « Voici la servante du Seigneur »

    « Quand il fut décidé dans les décrets divins, que la seconde Personne de la Sainte Trinité prendrait la nature humaine et naîtrait d'une Vierge, cependant Dieu ne voulut pas exécuter ce décret de son amour infini, sans le consentement de cette Vierge, pour nous apprendre que, même dès le début de l’œuvre de la Rédemption, la justification, la sanctification ne nous sont point données en partage sans notre consentement, comme le déclare si bien le docteur de l’Église S. Augustin : « Dieu qui vous créa sans vous, ne vous sanctifiera pas sans vous, et Dieu qui vous a formé, sans que vous le sachiez, ne vous sanctifiera pas sans que vous le vouliez. » Pour cette raison Dieu voulut rendre dépendante l'Incarnation de son Fils et la dignité de Mère de Dieu de l'acquiescement de Marie ; mais aussi pour une autre raison, savoir pour nous faire connaître que tout bien doit venir pour ainsi dire par Marie ; car Jésus-Christ, la source de tout bien, est venu par elle jusqu'à nous.

    Considérez aussi ce à quoi Marie s'est déclarée prête par ce consentement : elle n'a pas seulement accepté la dignité éminente de Mère de Dieu, mais aussi toutes les charges et les peines attachées à cette dignité incomparable : car Marie savait fort bien, en partie par les livres prophétiques, surtout d'Isaïe, en partie par une révélation spéciale divine, ce que son divin Fils et elle, devraient souffrir en conséquence de son consentement ; c'est pourquoi, d'après le témoignage de saint Bernard, elle s'est acquis par ce consentement magnanime de plus nombreuses et de plus grandes faveurs, que les autres saints en ont obtenu de Dieu dans le cours de leur vie entière.

    Tâchez donc, mon âme, d'après l'exemple de Marie, de vous montrer en tout magnanime, de vous soumettre à la volonté divine et de dire avec Marie : Voici la servante (ou le serviteur) du Seigneur, qu'il me soit fait selon votre parole. Vous vous montrerez ainsi le vrai serviteur de la Mère de Dieu. »

    Père Alphonse de la Mère des Douleurs, Pratique journalière de l'oraison et de la contemplation divine d'après la méthode de Sainte Thérèse et de Saint Jean de la Croix, Tome II (25 mars : l'Annonciation, Oraison de la nuit), Desclée de Brouwer & Cie, Lille - Paris - Bruges, 1917.

    annonciation_san_marco_florence_1a.jpg

    L'Annonciation du retable Nettoli Becchi (style de Jacopo di Cione) (1371)
    Basilique San Marco (Florence)

    (Crédit photo)

  • Mois de mars, dédié à Saint Joseph

    Saint_Joseph_7a.jpg

    Rappel : les méditations de ce mois de Saint Joseph sont mises en ligne quotidiennement sur notre site internet, tout au long du mois de mars 2017.

  • Mois de mars, dédié à Saint Joseph

    Saint_Joseph_7a.jpg

    Rappel : les méditations de ce mois de Saint Joseph sont mises en ligne quotidiennement sur notre site internet, tout au long du mois de mars 2017.

  • Méditation - « Mettez une garde à mes lèvres, Seigneur, veillez au seuil de ma bouche. » (Ps 140 (141), 3)

    « Mettez, ô mon Dieu, mettez sur mes lèvres comme un corps de garde pour arrêter tout ce que vous m'ordonnez de retenir dans le cœur. Que la prudence et la circonspection servent de porte à ma bouche pour la fermer à tous les propos où la médisance aurait quelque part. Vous ne m'avez donné une langue que pour vous louer et pour porter les autres à vous bénir avec moi ; faites, s'il est possible, qu'elle ne se délie jamais que pour un si saint usage. Quoi ! cette langue que vous consacrez si souvent par les attouchements mystérieux de votre corps adorable, par le Sacrement de votre amour, serait-elle encore profanée par des discours contraires à la charité ? Non, Seigneur, vous ne le permettrez pas, et de mon côté, je n'oublierai rien pour me garantir de ce désordre. Je ne vous offense que trop par mes pensées, dont je ne suis pas toujours le maître ; mais, puisque je puis prendre sur ma langue un pouvoir entier et absolu, ou elle gardera un perpétuel silence, ou je veillerai sur tous ses mouvements avec tant de soin, que jamais elle ne profèrera de paroles qui ne tendent à votre gloire.
    Soit qu'il faille compatir aux peines des affligés, réunir les esprits où règne la division, instruire ceux qui ne vous connaissent pas assez, ô mon Dieu, entretenir tout le monde de votre puissance infinie et de votre miséricorde sans bornes, soit qu'il faille enfin allumer votre amour dans tous les cœurs, vous louer, vous bénir, vous glorifier ; voilà désormais à quoi je consacre ma langue et toutes mes paroles. Oui, ou je parlerai à vous, ô mon Dieu, ou je parlerai de vous, ou je me tairai par amour pour vous, afin que je puisse un jour mêler aux louanges que vous donnent vos élus, les louanges que je vous donnerai à mon tour dans la gloire, où nous conduisent le Père, le Fils et le Saint-Esprit ! Ainsi soit-il. »

    St Claude la Colombière, extraits du Sermon sur la médisance, in "Pensées et sentiments du Serviteur de Dieu le R. Père Claude de La Colombière de la Compagnie de Jésus" par le P. Pierre-Xavier Pouplard, Paris, Haton, 1877.

    louange_ciel_10a.jpg

    (Crédit photo)

  • Mercredi 22 mars 2017

    Mercredi de la 3ème semaine de Carême

     
    Mois de mars, dédié à Saint Joseph

    Saint_Joseph_7a.jpg

    Rappel : les méditations de ce mois de Saint Joseph sont mises en ligne quotidiennement sur notre site internet, tout au long du mois de mars 2017.

  • Mois de mars, dédié à Saint Joseph

    Saint_Joseph_7a.jpg

    Rappel : les méditations de ce mois de Saint Joseph sont mises en ligne quotidiennement sur notre site internet, tout au long du mois de mars 2017.

  • Méditation - Saint Joseph, miroir de la paternité éternelle

    « Dieu a confié à saint Joseph, non seulement ce qu'il y a de plus précieux dans tout l'univers, mais ce qui dépasse le prix de tous les univers possibles : Jésus, son Fils ; Marie, sa mère. Joseph est l'époux de Marie ; il est le père putatif, le père légal, le père par adoption et par amour, le père nourricier de Jésus. Il est le lieu vivant où vivront Jésus et Marie ; le cadre libre, animé, aimant où ils se mouvront ; le firmament sans nuage où ils brilleront. Lui-même ne brillera point, mais il fera briller ces deux astres, dont sa vie et son coeur sont comme l'atmosphère et la sphère. Il y a une analogie frappante entre la vie et l'âme de Joseph et le sein du Père éternel. Ce sein du Père est le lieu incréé où naît, s'épanouit et se consomme le mystère tout entier de Jésus et Marie ; l'âme et la vie de saint Joseph sont, à leur manière, le lieu créé où ce même mystère adorable se pose, demeure et grandit. Le mystère, il est vrai, se couronne en dehors de Joseph, puisque le saint Patriarche disparaît avant la Passion du Sauveur, et très probablement vers la fin de sa vie cachée ; mais il ne se consomme ainsi hors de lui, que pour avoir été préparé en lui, protégé, conservé et comme couvé par lui.

    Posé l'ordre établi par Dieu, sans saint Joseph rien ici ne pouvait aboutir. Il n'est assurément ni la source ni le fleuve de la Rédemption ; mais il est la terre docile et ouverte qui permet à la source de jaillir et au fleuve de s'écouler. Qui dira la grandeur, la beauté, la sainteté d'une vie assortie ainsi par Dieu même à un pareil mystère ? Si on dore avec tant de soin l'intérieur de ces coupes sacrées qui, chaque matin, durant quelques instants, doivent contenir le sang de la Victime Eucharistique, comment le Saint-Esprit a-t-il dû revêtir de pureté, de justice, de charité surtout ; comment a-t-il dû transformer en amour, en religion, en humilité, en piété fervente, en dévouement sans bornes, non seulement l'intérieur de cet être, mais tout cet être destiné et consacré à servir de lieu humain, de demeure, d'abri, de garantie, à l'ineffable vie de Jésus et de la Très Sainte Vierge ? Oui, cette paternité de Joseph au regard de Jésus est le miroir de la paternité éternelle ; elle en reflète l'autorité, l'imperturbable sérénité, l'immensité, la suavité. »

    Mgr Charles Gay (1815-1892), Élévations sur la vie et la doctrine de Notre-Seigneur Jésus-Christ, Tome I (Vingt-deuxième élévation), Oudin Frères, Poitiers - Paris, 1879.

    Saint_Joseph_5aa.jpg

  • Mois de mars, dédié à Saint Joseph

    Saint_Joseph_7a.jpg

    Rappel : les méditations de ce mois de Saint Joseph sont mises en ligne quotidiennement sur notre site internet, tout au long du mois de mars 2017.

  • Méditation - Devenir saints : le Christ, Source de toute sainteté

    « Ce qui importe surtout, ce n'est pas telle ou telle observance, tel ou tel ensemble de pratiques morales, mais notre renouveau, notre « création nouvelle » dans le Christ (1). C'est lorsque nous sommes unis au Christ dans « la foi qui opère par la charité » (2) que nous possédons en nous le Saint-Esprit, source de tout amour et de tout acte bon. La vie chrétienne n'est pas seulement une vie dans laquelle nous nous efforçons de nous unir à Dieu par la pratique de la vertu. C'est plutôt une vie dans laquelle, attirés par l'Esprit-Saint de Dieu, dans le Christ, nous essayons d'exprimer notre amour et notre conversion par des actes de vertu. Étant unis au Christ, nous cherchons, avec toute la ferveur possible, à Le laisser manifester Sa vertu et Sa sainteté dans nos vies. Efforçons-nous donc de faire disparaître les obstacles que l'égoïsme, la désobéissance et l'attachement à ce qui est contraire à Son amour dressent devant Lui. »

    1. Épitre aux Galates, 6, 15. - 2. Ibid., 5, 6.

    Thomas Merton (1915-1968), Vie et Sainteté (chap. III), Traduit par Marie Tadié, Aux Éditions du Seuil, Paris, 1966.

    cascade_23a.jpg

    (Crédit photo)

  • Mois de Saint Joseph & Neuvaine à Saint Joseph

    Neuvaine à Saint Joseph

    Neuvième Jour
     
     
    Mois de mars, dédié à Saint Joseph

    Dix-neuvième Jour

    Saint_Joseph_7a.jpg

    Rappel : les méditations de ce mois de Saint Joseph sont mises en ligne quotidiennement sur notre site internet, tout au long du mois de mars 2017.

  • Mois de Saint Joseph & Neuvaine à Saint Joseph

    Neuvaine à Saint Joseph

    Huitième Jour
     
    NB : le 19 mars tombant cette année un dimanche, la fête de Saint Joseph est reportée au lendemain, lundi 20 mars.
     
     
    Mois de mars, dédié à Saint Joseph

    Dix-huitième Jour

    Saint_Joseph_7a.jpg

    Rappel : les méditations de ce mois de Saint Joseph sont mises en ligne quotidiennement sur notre site internet, tout au long du mois de mars 2017.

  • Mois de Saint Joseph & Neuvaine à Saint Joseph

    Neuvaine à Saint Joseph

    Septième Jour
     
    NB : le 19 mars tombant cette année un dimanche, la fête de Saint Joseph est reportée au lendemain, lundi 20 mars.
     
     
    Mois de mars, dédié à Saint Joseph

    Dix-septième Jour

    Saint_Joseph_7a.jpg

    Rappel : les méditations de ce mois de Saint Joseph sont mises en ligne quotidiennement sur notre site internet, tout au long du mois de mars 2017.

  • Jeudi 16 mars 2017

    Jeudi de la 2ème semaine de Carême

     

    Neuvaine à Saint Joseph

    Sixième Jour
     
    NB : le 19 mars tombant cette année un dimanche, la fête de Saint Joseph est reportée au lendemain, lundi 20 mars.
     
     
    Mois de mars, dédié à Saint Joseph

    Seizième Jour
     

    Saint_Joseph_7a.jpg

    Rappel : les méditations de ce mois de Saint Joseph sont mises en ligne quotidiennement sur notre site internet, tout au long du mois de mars 2017.

  • Méditation - Ne manquez jamais à la prière du matin

    « Ne manquez jamais à la prière du matin, autrement vous vous exposeriez à tout perdre. Quoi ! vous lasseriez-vous du bon Dieu, ou mépriseriez-vous l'honneur qu'il vous fait de s'entretenir avec vous ? Il faut que cela passe avant tout le reste, et ne songez non plus aux affaires avant votre méditation, que s'il n'y avait point d'affaires pour vous. En vérité, ce serait une belle civilité et une grande marque d'amour que, lorsque Jésus-Christ vous attend et vous appelle pour vous ouvrir son Cœur et pour savoir ce qui se passe dans le vôtre, vous l'oubliassiez pour aller vous occuper à des niaiseries ! »

    St Claude la Colombière, extraits de la Lettre 85, in "Pensées et sentiments du Serviteur de Dieu le R. Père Claude de La Colombière de la Compagnie de Jésus" par le P. Pierre-Xavier Pouplard, Paris, Haton, 1877.

    fenetre-5a.jpg

    (Crédit photo)

  • Mois de Saint Joseph & Neuvaine à Saint Joseph

    Neuvaine à Saint Joseph

    Cinquième Jour
     
    NB : le 19 mars tombant cette année un dimanche, la fête de Saint Joseph est reportée au lendemain, lundi 20 mars.
     
     
    Mois de mars, dédié à Saint Joseph

    Quinzième Jour

    Saint_Joseph_7a.jpg

    Rappel : les méditations de ce mois de Saint Joseph sont mises en ligne quotidiennement sur notre site internet, tout au long du mois de mars 2017.

  • Mardi 14 mars 2017

    Mardi de la 2ème semaine de Carême

     

    Neuvaine à Saint Joseph

    Quatrième Jour
     
    NB : le 19 mars tombant cette année un dimanche, la fête de Saint Joseph est reportée au lendemain, lundi 20 mars.
     
     
    Mois de mars, dédié à Saint Joseph

    Quatorzième Jour
     

    Saint_Joseph_7a.jpg

    Rappel : les méditations de ce mois de Saint Joseph sont mises en ligne quotidiennement sur notre site internet, tout au long du mois de mars 2017.