Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

calcutta

  • Méditation - des ténèbres à la lumière

    « Jésus leur dit : Je suis la lumière du monde :
    celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres,
    mais il aura la lumière de la vie. »
    (Jn 8,12).

    « Toutes paroles sont inutiles, si elles ne proviennent pas de l’âme.
    Les paroles qui ne donnent pas la lumière du Christ augmentent les ténèbres. »

    Ste Teresa de Calcutta (1910-1997).

    bougies-monde-a.jpg

  • Méditation : La prière silencieuse

    « Nous avons besoin de trouver Dieu, et ce n'est ni dans l'agitation ni dans le bruit que nous le pourrons. Dieu est l'ami du silence. Dans quel silence croissent les arbres, les fleurs et l'herbe ! Dans quel silence se meuvent les étoiles, la lune et le soleil ! N'est-ce pas notre mission de donner Dieu aux pauvres des taudis ? Non pas un Dieu mort, mais un Dieu vivant et aimant. Plus nous recevons dans la prière silencieuse, plus nous pouvons donner dans notre vie active. Nous avons besoin de silence pour être capables de toucher les âmes. L'essentiel n'est pas ce que nous disons, mais ce que Dieu nous dit et dit à travers nous. Toutes nos paroles seront vaines tant qu'elles ne viendront pas du plus intime, les paroles qui ne transmettent pas la lumière du Christ accroissent les ténèbres. »

    Bse Teresa de Calcutta (1910-1997), La Joie du don ("Something beautiful for God"), Éditions du Seuil, Paris, 1975.

    Mère Teresa,Calcutta,prière,silence,bruit,paroles,lumière,Christ,ténèbres

  • La Bienheureuse Mère Teresa sera canonisée l'an prochain

    Bse_Mere_Teresa_24.jpg

    Le Pape François a autorisé la Congrégation pour la cause des Saints à publier plusieurs décrets ce vendredi 18 décembre. Parmi eux, la congrégation reconnait un miracle attribué à la Bienheureuse Mère Teresa de Calcutta, fondatrice des Missionnaires de la Charité. Ce miracle ouvre officiellement la voie à la canonisation de la religieuse d'origine albanaise, décédée en 1997 et béatifiée par le Pape Jean-Paul II le 19 octobre 2003, en la Journée Mondiale des Missions.

    Anjezë (Agnès) Gonxha Bojaxhiu, en religion Mère Teresa, née le 26 août 1910 à Üsküb, dans l’Empire ottoman (aujourd’hui en Albanie), missionnaire en Inde, et de nationalité indienne, est morte le 5 septembre 1997 à Calcutta, aujourd’hui jour de sa fête. Sa canonisation pourrait avoir lieu durant l'année jubilaire de la miséricorde, même si aucune date n'a encore été arrêtée.

    Elle disait : « Par mon sang, je suis albanaise. Par ma nationalité, indienne. Par ma foi, je suis une religieuse catholique. Pour ce qui est de mon appel, j’appartiens au monde. Pour ce qui est de mon cœur, j’appartiens entièrement au Cœur de Jésus. ». Les missionnaires de la Charité sont aujourd'hui 5000, réparties dans 132 pays, dévouées aux plus pauvres.

    Source : Radio Vatican (avec Zenit).

    Commentaire de Mgr Thomas D'Souza, Archevêque de Calcutta : « C’est un Noël spécial que celui que nous nous apprêtons à vivre. Nous avons accueilli avec une joie immense le grand don de la nouvelle de la canonisation de Mère Teresa de Calcutta. Nous sommes profondément reconnaissants envers Dieu et le Saint-Père François. Dans la communauté catholique de Calcutta, règne aujourd’hui une atmosphère de grand enthousiasme ».

    A lire sur le site de l'Agence Fides.org.

  • Promulgation de Décrets de la Congrégation de la Cause des Saints

    A la suite de l'audience accordée hier au Cardinal Angelo Amato, SDB, Préfet de la Congrégation pour les causes des saints, le Pape a ordonné la promulgation des décrets relatifs :

    - au miracle attribué à l'intercession de la Bienheureuse Mère Teresa de Calcutta (née Agnès Gonxha Bojaxhiu, 1910-1997), religieuse albanaise (né en Macédoine sous l'empire ottoman), fondatrice de la Congrégation des Missionnaires de la Charité.
    - aux vertus héroïques du Serviteur de Dieu Giuseppe Ambrosoli (1923-1987), prêtre italien des Missionnaires Comboniens du Cœur de Jésus.
    - aux vertus héroïques du Serviteur de Dieu Adolfo (né Leonardo Lanzuela Martínez, 1894-1976), religieux espagnol de l'Institut des Frères des Écoles Chrétiennes
    - aux vertus héroïques du Serviteur de Dieu Heinrich Hahn (1800-1882), laïc allemand.

    Source : Vatican Information Service - Salle de Presse du Saint-Siège.

  • Samedi 5 septembre 2015

    St Laurent Justinien, évêque

    St Laurent Justinien,évêque,

    Luca Giordano (1634-1705), Saint Laurent Justinien adorant l'Enfant-Jésus (Coll. privée, Naples)

  • Mère Teresa canonisée le 4 septembre 2016 ? Information à confirmer.

    canonisation,bienheureuse,mère teresa,Calcutta,4 septembre 2016

    La canonisation de Mère Térésa par le Pape François devrait avoir lieu le 4 septembre 2016. Après des mois de rumeurs, nos confrères de Kerknet aurait eu vent de la date officielle, citant une information de l’agence de presse I.Media non vérifiée à l’heure d’écrire ces lignes.

    Depuis plusieurs mois, le monde chrétien spécule sur la date de l’éventuelle canonisation de Mère Teresa. En plein « Jublié de la Misericorde » célébré du 8 décembre 2015 au 20 novembre 2016, la date du 4 septembre 2016 avait déjà été plusieurs fois évoquée,  Selon nos confrères de Kerknet, citant eux-mêmes l’agence de presse spécialisée I.Media, cette date aurait, finalement, été officiellement arrêtée.

    Mère Teresa, fondatrice de la congrégation des Missionnaires de la Charité est mondialement connue pour son action auprès des pauvres des bidonvilles de Calcutta. Selon Kerknet, le Vatican aurait reconnu la guérison inexpliquée, par l’intercession de Mère Teresa, d’un Brésilien alors que ce dernier combattait en phase finale une tumeur au cerveau.

    Pour canoniser la religieuse d’origine albanaise, au moins deux miracles doivent être reconnus par l’Eglise catholique. Ce deuxième miracle s’ajoute à celui déjà reconnu d’une Indienne guérie d’une tumeur à l’estomac en 1998.

    Mère Teresa fut béatifiée le 19 octobre 2003 par Jean-Paul II et devrait être proclamée sainte dans un peu plus de 13 mois.

    S.T. (d’après Kerknet) - InfoCatho.be.

  • 5 septembre : Sanctoral

    Comme au calendrier traditionnel :

    St Laurent Justinien, évêque et confesseur


    Vie de Saint Laurent Justinien, Patriarche de Venise (1381-1455)

    Bse Mère Teresa de Calcutta (1910-1997)
    Fondatrice des Missionnaires de la Charité
    Béatifiée le 19 octobre 2003

    « Par mon sang, je suis albanaise. Par ma nationalité, indienne. Par ma foi, je suis une religieuse catholique. Pour ce qui est de mon appel, j'appartiens au monde. Pour ce qui est de mon cœur, j'appartiens entièrement au Cœur de Jésus. »

  • 29 avril : Méditation

    « Comme Jésus nous parle avec tendresse lorsqu'il s'offre aux siens dans la Sainte Communion : "Ma chair est vraiment une nourriture et mon sang est vraiment une boisson. Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui". Qu'est-ce que mon Jésus pourrait me donner de plus que sa chair en nourriture ? Non, Dieu ne pourrait pas faire plus, ni me montrer un plus grand amour.

    La Sainte Communion, comme le mot lui-même l'implique, est l'union intime de Jésus avec notre âme et notre corps. Si nous voulons avoir la vie et la posséder de façon plus abondante, nous devons vivre de la chair de notre Seigneur. Les saints l'ont tellement bien compris qu'ils pouvaient passer des heures en préparation et plus encore en action de grâce. Qui pourrait expliquer cela ? "Quelle profondeur de richesse dans la sagesse et la science de Dieu ! Comme ses jugements sont incompréhensibles, s'exclamait Paul, comme ses chemins sont impénétrables, car qui connaît l'Esprit du Seigneur ?" (Rm 11,33-34).

    Lorsque vous accueillez le Christ dans votre coeur après le partage du Pain Vivant, souvenez-vous de ce que Notre-Dame a dû ressentir alors que le Saint Esprit l'enveloppait de son ombre et qu'elle, qui était pleine de grâce, a reçu le Corps du Christ (Lc 1,26s). L'Esprit était si fort en elle qu'immédiatement "elle se leva en hâte" (v. 39) pour aller et servir. »

    Bienheureuse Teresa de Calcutta (1910-1997), Jésus, celui qu'on invoque, Nlle Cité, 1988.

    benoitxvi_communion-a.jpg

  • 11 avril : Méditation

    « "Dieu aime celui qui donne avec joie" (2 Co 9,7). Le meilleur moyen de manifester notre gratitude à l'égard de Dieu, ainsi qu'aux autres, est de tout accepter avec joie. Un coeur joyeux s'accorde naturellement avec un coeur embrasé par l'amour. Les pauvres se sentaient attirés par Jésus parce qu'il était habité par quelque chose de plus grand que lui ; il rayonnait de cette force dans ses yeux, ses mains, dans tout son corps. Tout son être manifestait le don qu’il faisait de lui-même à Dieu et aux hommes.
    Que rien ne puisse nous faire du souci au point de nous remplir de tristesse et de découragement et de nous laisser enlever la joie de la Résurrection. La joie n'est pas une simple question de tempérament lorsqu'il s'agit de servir Dieu et les âmes ; elle est toujours à accueillir. Et c'est là une raison de plus pour tâcher de l'acquérir et la faire grandir dans nos coeurs. Même si nous avons peu à donner, il nous restera néanmoins la joie qui jaillit d'un coeur amoureux de Dieu.
    Partout dans le monde les gens sont affamés et assoiffés de l'amour de Dieu. Nous répondons à ce manque lorsque nous semons la joie. Elle est aussi l'un des meilleurs remparts contre la tentation. Jésus ne peut prendre pleine possession d'une âme que si elle s'abandonne à lui joyeusement. »

    Bienheureuse Teresa de Calcutta (1910-1997), Il n’y a pas de plus grand amour, Lattès, 1997.

    joie-enfant-1a.jpg