Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chemin d'Amour vers le Père - Au fil des jours - Page 2

  • Jean Mouton (1459-1522) : Salva nos, Domine

    The Tallis Scholars - Dir. Peter Phillips
     
    Salva nos domine vigilantes
    custodi nos dormientes
    ut vigilemus cum Christo
    et requiescamus in pace.
  • Méditation - Du saint abandon à Dieu

    « Voulons-nous être heureux, acceptons les dispositions de la Providence, en parfaite union avec la divine volonté, sans regarder si elles sont, ou non, de notre goût. « Quand sera-ce, demandait la sainte mère de Chantal, que nous goûterons la douceur de la divine volonté dans tous les événements et accidents de notre vie, en n'y considérant que le bon plaisir divin, lequel bien certainement, nous envoie les adversités et les prospérités avec un égal amour et pour notre plus grand avantage ? Quand sera-ce que nous nous abandonnerons tout à fait entre les bras de notre très aimant Père céleste, de telle sorte que, lui laissant le soin de nos personnes et de nos intérêts, nous nous réservions uniquement celui de le satisfaire en tout ? » Les amis de saint Vincent de Paul disaient de lui pendant sa vie : « Monsieur Vincent est toujours Vincent. » Ils voulaient dire qu'en toute rencontre favorable ou fâcheuse, on voyait le saint toujours égal à lui-même, le visage serein, son complet abandon à Dieu le mettant au-dessus de toute crainte et ne lui laissant d'autre volonté que le plaisir de Dieu. Sainte Thérèse nous montre ce saint abandonnement comme la source « de cette liberté d'esprit qui se rencontre dans les parfaits, et où se trouve renfermée toute la félicité que l'on peut souhaiter en cette vie. Les âmes qui l'ont en partage ne craignent ni ne désirent aucune chose sur la terre, elles possèdent tout en ne voulant rien (1). » »

    (1) Fondat. chap. 5.

    St Alphonse de Liguori (1696-1787), La pratique de l'amour envers Jésus-Christ (Chap. XIII, 7), Trad. F. Lupy, Bureaux de l'Apôtre du Foyer, Saint-Étienne, 1991.

    Alphonse de Liguori,abandon,Dieu

  • Angelus de ce dimanche 3 décembre 2017

    Être attentif et rester éveillé pour accueillir le Christ, c’est l’appel du Saint-Père pour ce premier dimanche de l’Avent. Lors de la prière de l’Angelus, ce 3 décembre 2017, de retour du Bangladesh et de la Birmanie, son 21e voyage apostolique, le Pape François a ainsi exhorté les fidèles à se préparer au retour du Seigneur « qui vient à notre rencontre » en ces fêtes de Noël.

    Ce chemin de l’Avent qui s’ouvre aujourd’hui et culmine à Noël, a commencé le Pape, est un temps « qui nous est donné pour vérifier notre désir de Dieu ». Ce temps « nous rappelle aussi sa venue dans l’humilité de la condition humaine » à la rencontre de tous ceux qui sont disposés à l’accueillir. C’est pour cette raison, explique le Saint-Père, qu’il faut toujours être dans la veille et dans l’attente.

    La personne attentive, souligne ainsi le Pape François, est celle qui se tourne d’abord vers les autres. « Dans le bruit du monde, elle ne se laisse pas submerger par les distractions ou ce qui est superficiel, mais qui vit pleinement et avec conscience, avec une préoccupation tournée avant tout vers les autres », qui permet de voir leurs larmes et leurs besoins. La personne qui fait attention, continue-t-il, se tourne aussi vers le monde, et cherche à « combattre l’indifférence et la cruauté qui s’y trouvent, et se réjouir de ses trésors de beautés qu’il faut préserver ». Il s’agit donc, insiste le Pape, d’avoir « un regard de compréhension pour reconnaître à la fois la misère et la pauvreté des individus et de la société, et la richesse cachée dans les petites choses de chaque jour », là aussi il y a une place pour le Seigneur.

    Le Pape a ensuite appelé à rester éveillé, en cette période de l’Avent. La « personne qui veille » est celle qui « ne se laisse pas emporter par le sommeil du découragement, du manque d’espérance, de la déception », et dans le même temps, « rejette toutes les vanités » qui gâchent le temps pour soi ou sa famille. Ainsi, résume le Saint-Père, être attentif et éveillé sont les « conditions préalables » pour arrêter de s'éloigner des chemins du Seigneur, à se perdre « dans nos péchés et dans nos infidélités », car en étant dans l’attention et la veille, Dieu peut « pénétrer dans notre existence, lui redonner du sens et de la valeur à travers sa présence pleine de bonté et de tendresse ».

    Source : Radio Vatican (BH).

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • J.-S. Bach : Cantate BWV 61 "Nun komm, der Heiden Heiland"

    (pour le 1er Dimanche de l'Avent)
    Concentus Musicus Vienna - Arnold Schoenberg Choir - Dir. Nikolaus Harnoncourt
    (Kloster Melk Benedictine Monastery)
     
    Cantate BWV 61 - 1. Chœur

    Nun komm, der Heiden Heiland,
    Maintenant viens, Sauveur des gentils,
    Der Jungfrauen Kind erkannt,
    Connu comme l'enfant de la Vierge,
    Des sich wundert alle Welt,
    Sur qui le monde entier s'étonne
    Gott solch Geburt ihm bestellt.
    Que Dieu ait décrété une telle naissance pour lui.

    (Source et texte intégral de la Cantate)
  • Méditation - Un bon emploi du temps

    « Qu'est-ce donc que cette fête à laquelle Notre Seigneur nous dit de monter et dont le temps est à tout instant ? La fête la plus élevée et la plus vraie, la fête suprême, est la fête de la vie éternelle, c'est-à-dire l'éternelle félicité où nous serons vraiment en face de Dieu. Cela, nous ne pouvons pas l'avoir ici-bas ; mais la fête que nous pouvons avoir, c'est un avant-goût de celle-là, une expérience de la présence de Dieu dans l'esprit par la jouissance intérieure que nous en donne un sentiment tout intime. Le temps qui est toujours nôtre, c'est celui de chercher Dieu et de poursuivre le sentiment de sa présence dans toutes nos œuvres, notre vie, notre vouloir et notre amour. C'est ainsi que nous devons nous élever au-dessus de nous-mêmes et de tout ce qui n'est pas Dieu, en voulant et n'aimant que lui seul, en toute pureté, et rien autre chose. Ce temps est de tous les instants.

    [...] Dieu est toujours là présent, et même si nous ne le sentons pas il est cependant secrètement entré pour la fête. Où Dieu est, là il y a en vérité jour de fête ; il ne peut manquer, ni s'abstenir d'être là, où l'appelle une intention loyale et où l'on ne cherche que lui seul ; il doit de toute nécessité être là. Il y est peut-être de manière cachée, mais il y est. »

    Jean Tauler (v.1300-1361), Extraits du Sermon XII, Les Éditions du Cerf, Sagesses Chrétiennes, Paris, 1991.

    sablier_6a.jpg

  • Dimanche 3 décembre 2017

    1er Dimanche de l'Avent
     
    Commentaire de l’Évangile du Dimanche
    (Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux)
     
    Dominica Prima Adventus
     
    Ant. ad Introitum. Ps. 24, 1–3.

    Ad te levávi ánimam meam : Deus meus, in te confíde, non erubéscam : neque irrídeant me inimíci mei : étenim univérsi, qui te exspéctant, non confundéntur.
    Vers vous l’élan de mon âme, ô mon Dieu ! En vous ma confiance : que je n’aie pas à en rougir et que mes ennemis ne puissent pas se moquer de moi car ceux qui comptent sur votre venue ne seront pas déçus.

    Ps. ibid., 4    
    Vias tuas, Dómine, demónstra mihi : et sémitas tuas édoce me.
    Montrez-moi votre chemin, Seigneur, et apprennez-moi à le suivre.

    V/. Glória Patri.

    Écouter (mp3).

    Commentaire spirituel et musical par un moine sur le Blog de L'Homme Nouveau.

  • Voyage apostolique du Saint-Père en Birmanie et au Bangladesh (7e jour)

    logo-bangladesh-myanmar-2017a.jpg

    Missel pour le Voyage apostolique

    Programme complet du 26 novembre au 2 décembre

    Programme du samedi 2 décembre 2017

    10h00 : Visite privée à la Maison Mère Teresa de Tejgaon

    10h45 : Rencontre avec les prêtres, les religieux/ses, les consacrés, les séminaristes et les novices en l'église Saint-Rosaire

    11h45 : Visite au Cimetière paroissial et à l'ancienne église Saint-Rosaire

    15h20 : Rencontre avec les jeunes au Notre Dame College de Dhaka

    16h45 : Congé officiel à l’Aéroport international de Dhaka

    17h05 : Départ en avion pour Rome/Ciampino

    23h00 : Arrivée à Rome/Ciampino

  • Voyage apostolique du Saint-Père en Birmanie et au Bangladesh (6e jour)

    logo-bangladesh-myanmar-2017a.jpg

    Missel pour le Voyage apostolique

    Programme complet du 26 novembre au 2 décembre

    Programme du vendredi 1er décembre 2017

    10h00 : Messe et ordination sacerdotale au Suhrawardy Udyan Park

    15h20 : Visite du Premier ministre à la Nonciature apostolique

    16h00 : Visite à la Cathédrale

    16h15 : Rencontre avec les évêques du Bangladesh à la Maison des prêtres âgés

    17h00 : Rencontre interreligieuse et œcuménique pour la paix dans le jardin de l’Archevêché

  • Intention de prière du pape pour le mois de décembre

    Pour les personnes âgées :
    « Pour les personnes âgées afin que, grâce au soutien de leurs familles et des institutions, elles collaborent par leur sagesse et par leur expérience à l’éducation des nouvelles générations. »

    Source : prieraucoeurdumonde.net.

  • Alexeï Fiodorovitch Lvov (1798-1870) : "Standing by the Cross"

    The Orthodox Singers Male Choir - Dir. Georgy Smirnov

  • 1er vendredi du mois dédié au Sacré Cœur de Jésus

    Églises désertées, oubliées, profanées...

    « Entretien de Jésus-Christ avec l'âme fidèle

    L'âme fidèle. Oh ! si les hommes connaissaient vos amabilités, combien votre Cour serait habituellement plus nombreuse ! A coup sûr, on ne verrait pas vos Sanctuaires convertis en solitude.

    Jésus-Christ. Sans doute, si les hommes voulaient se donner la peine d'étudier mes mystères, et les dispositions de mon Cœur à leur égard, ils seraient jour et nuit aux pieds de mes Autels ; mais les ingrats ne me connaissent plus, ils m'abandonnent ; ils méprisent mon amour... En vain je fais consister mes délices à demeurer au milieu d'eux pour être la nourriture de leurs âmes et le confident de leurs peines ; en vain je me rends à perpétuité prisonnier et victime de ma tendresse ; tant et de si grandes preuves du désir ardent que j'ai de les sauver, n'empêchent pas que je sois oublié, délaissé, entièrement ignoré par les uns, horriblement insulté par les autres. Les lâches rougissent de m'appartenir, n'osent plus prononcer mon nom, et sont disposés à s'éloigner de moi, à me renoncer entièrement. Ils ne m'ont déjà que trop montré que ma Religion les incommode, que mon joug leur est insupportable, que ma Croix leur fait honte. Ils me renient précisément parce que je les ai trop aimés ; et, en reconnaissance de ce que j'ai consenti à être crucifié sur le calvaire pour les sauver de l'enfer, ils me crucifient sur mes Autels. Combien de fois n'ont-ils pas entrepris de me détrôner ? Ils ont affreusement dévasté mon héritage, profané, renversé mes Temples, égorgé mes Ministres et mes amis les plus fidèles ; bien plus, après avoir imité la fureur des premiers persécuteurs de ma Religion, ils travaillent à déshonorer mon culte, à précipiter mon Église dans le mépris et l'avilissement ; ils repoussent avec opiniâtreté toutes les avances de ma miséricorde ; ils insultent aux Ministres de ma parole, chargés de leur annoncer que je veux leur pardonner ; ils rejettent avec dédain la grâce de la réconciliation que j'ai la générosité de leur offrir ; ils me disputent pas à pas l'héritage que ma droite elle-même a planté, et osent enfin déclarer nettement qu'ils ne veulent plus que je règne sur eux. Ô hommes altiers ! est-ce ainsi que vous me traitez...? »

    Instructions, Exercices de piété, Règlement à l'usage des fidèles Associés à la Confrérie du Sacré Cœur de Jésus, canoniquement érigée dans l’Église Paroissiale de Saint-Nizier de Lyon (Premier entretien de Jésus-Christ avec l'âme fidèle), Seconde édition, A Lyon, Chez Rusand, 1819.

    image-SC-allemande-1912aa.jpg

    Prière

    Me représenter Jésus-Christ m'ouvrant ses bras et son Cœur, comme le père de l'enfant prodigue, et m'invitant avec tendresse à profiter de ses bontés.

    « Ô Cœur de Jésus ! Cœur du plus tendre et du plus indulgent de tous les pères, daignez, je vous en supplie, pénétrer mon cœur des sentiments de respect, d'amour et de confiance qui vous sont si justement dus ! Mon bien-aimé Sauveur, vous m'avez donné la vie surnaturelle de la grâce, vous me préparez la vie bienheureuse de la gloire, et c'est à votre amour que je suis redevable de l'une et de l'autre. Votre divin Cœur a pour moi tous les sentiments, toutes les dispositions du meilleur des pères à l'égard de l'enfant le plus chéri ! Comment ne pas aimer un Père si tendre et si bon, comment ne pas me confier en lui, comment ne pas lui obéir avec cette délicatesse que l'amour et la reconnaissance inspirent au cœur d'un enfant à l'égard du plus généreux et du meilleur des pères ? »

    Résolution : Dans toutes mes peines, mes difficultés et mes besoins, recourir au Cœur adorable de Jésus avec la plus filiale confiance.

    Ô Jésus ! source inépuisable de tout bien, ouvrez-moi votre Cœur sacré, montrez-moi ses charmes et unissez-moi à lui pour toujours.

    La France au Sacré Cœur de Jésus ou Petit Manuel de dévotion avec exercices, prières, neuvaine et Mois en l'honneur du Cœur de Jésus, Souvenir du Pèlerinage au tombeau de la B. Mte-Marie (Courtes réflexions et aspirations pour le Premier vendredi de chaque mois, Premier vendredi de janvier), Dijon, Pellion et Marchet Frères, 1875.

  • Voyage apostolique du Saint-Père en Birmanie et au Bangladesh (5e jour)

    logo-bangladesh-myanmar-2017a.jpg

    Missel pour le Voyage apostolique

    Programme complet du 26 novembre au 3 décembre

    Programme du jeudi 30 novembre 2017

    10h15 : Messe avec les jeunes dans la Cathédrale de St Mary’s

    12h45 : Congé officiel à l’Aéroport international de Yangon

    13h05 : Départ en avion pour Dhaka

    15h00 : Arrivée à l’Aéroport international de Dhaka
           Cérémonie de bienvenue

    16h00 : Visite au National Martyr’s Memorial de Savar

    16h45 : Hommage au Père de la Nation au Bangabandhu Memorial Museum et signature du Livre d'Honneur

    17h30 : Visite de courtoisie au Président au Palais présidentiel

    18h00 : Rencontre avec les autorités, la Société civile et le Corps diplomatique au Palais présidentiel

  • Jeudi 30 novembre 2017

    St André, apôtre

    St André,apôtre

    Bartolomé Esteban Murillo (1617-1682) : Le Martyr de Saint André
    Musée du Prado, Madrid (Espagne)
    (Crédit photo)

  • "La persécution des chrétiens aujourd’hui dans le monde"

    Ce film de Raphaël Delpard est projeté depuis le 15 novembre au cinéma Le Lucernaire à Paris.

    « Si rien n’arrête le flot destructeur, dans quelques années, en dehors des lieux sanctuarisés, les chrétiens auront disparu. »

  • Voyage apostolique du Saint-Père en Birmanie et au Bangladesh (4e jour)

    logo-bangladesh-myanmar-2017a.jpg

    Missel pour le Voyage apostolique

    Programme complet du 26 novembre au 3 décembre

    Programme du mercredi 29 novembre 2017

    09h30 : Messe au Kyaikkasan Ground
           Résumé de la Messe au Kyaikkasan Ground sur KTO à 09h00

    16h15 : Rencontre avec le Conseil suprême “Sangha” des moines bouddhistes au Kaba Aye Centre

    17h15 : Rencontre avec les évêques de Birmanie dans une salle de la Cathédrale de St Mary’s

  • Neuvaine à l’Immaculée Conception du 29 novembre au 8 décembre

    Immaculee-Conception_7.png

    Très Sainte Vierge Marie,
    Reine des Anges et des saints,
    Médiatrice de toutes grâces,
    nous trouvons refuge et protection auprès de votre Cœur Immaculé,
    car vous êtes notre Mère.
    Accordez-nous, comme vous l'avez promis aux trois pastoureaux de Fatima,
    de savoir offrir chaque jour notre vie pour le salut des pécheurs.
    Que votre amour maternel touche les cœurs endurcis par le péché,
    pour que tous les hommes, sauvés par le sang de votre Fils versé sur la croix,
    trouvent le chemin de l'amour, de la pénitence et de la réconciliation
    avec Dieu et avec leurs frères.
    Alors, nous pourrons chanter tous ensemble et d'un seul cœur,
    le triomphe de votre maternelle Miséricorde.
    Amen.

    Robert, Cardinal Sarah - Vatican, le 25 mars 2017.

  • Georgy Sviridov (1915-1998) : Holy God

    (Hymns and Prayers, Introduction)
    Credo Chamber Choir - Dir. Bogdan Plish

  • Méditation - « Jésus, doux et humble de Coeur, rendez mon coeur semblable au Vôtre »

    « Oh ! combien les cœurs doux sont chers à Jésus-Christ, lorsque, en butte aux affronts, aux moqueries, aux calomnies, et même aux coups et aux blessures, ils ne s'irritent point contre qui les outrage ou les frappe ! « Seigneur, dit l’Écriture, vous avez toujours eu pour agréable la prière des hommes humbles et doux. » (Judith IX, 16). Dieu agrée leurs prières, cela veut dire qu'il les exauce. « Bienheureux les doux, ajoute l’Évangile, car ils possèderont la terre » (Matth. V, 4), la vraie terre de promission, le ciel, dont ils ont ainsi une spéciale promesse. Le père Balthasar Alvarez appelait le paradis la patrie des méprisés et des opprimés ; oui, à ceux-là, et non aux orgueilleux que le monde comble d'honneurs et d'estime, est réservée la possession du royaume éternel. Mais, d'après David, ce n'est pas seulement l'éternelle béatitude qui leur est garantie, mais aussi dès ici-bas les délices d'une paix profonde : « Seigneur, les hommes doux recevront la terre en héritage et ils se délecteront dans l'abondance de la paix. » (Ps. XXXVI, 11). De fait, les saints, loin de garder rancune à ceux qui les maltraitent, ne les en aiment que davantage ; et le Seigneur, en retour de leur patience, accroît en eux la paix du cœur. « Il me semblait, avouait sainte Thérèse, éprouver une affection nouvelle pour les personnes qui parlaient mal de moi. » Aussi le tribunal de la Rote atteste que « les mauvais procédés alimentaient la flamme de sa charité (1). » Un tel degré de douceur suppose nécessairement une âme profondément humble et qui, dans le vif sentiment de sa bassesse, se croit digne de tout mépris. Les orgueilleux, au contraire, sont toujours irritables et vindicatifs, car, persuadés de leur mérite, ils s'estiment dignes de tout honneur. »

    (1) Offensiones amoris ipsi escam ministrabant.

    St Alphonse de Liguori (1696-1787), La pratique de l'amour envers Jésus-Christ (Chap. XII, 3), Trad. F. Lupy, Bureaux de l'Apôtre du Foyer, Saint-Etienne, 1991.

    Sacre-Coeur_enfant_2a.jpg

  • Mercredi 29 novembre 2017

    De la férie

     Mémoire de St Saturnin, martyr

    Saint_Saturnin_1b.jpg

    Martyre de St Saturnin, premier Évêque de Toulouse, devant le Capitole, l'an 70.