Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chemin d'Amour vers le Père - Au fil des jours - Page 2

  • Angelus du dimanche 9 septembre 2018

    S’appuyant sur l’épisode de l’Évangile selon Saint-Marc qui raconte la guérison miraculeuse d’un sourd-muet par Jésus, le Pape François a délivré ce dimanche 9 septembre une réflexion sur la guérison, matérielle et spirituelle, lors de l'Angélus dominical, place Saint-Pierre.

    Compte rendu sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Béatification de Mère Alphonse Marie Eppinger

    Mère Alphonse Marie Eppinger (1814-1867), fondatrice de la Congrégation du Très Saint-Sauveur, sera béatifiée ce dimanche 9 septembre 2018, en la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg. La Messe sera présidée par le représentant du Pape, le Cardinal Angelo Becciu, préfet de la Congrégation pour les causes des saints. Il sera accueilli par l’archevêque de Strasbourg, Mgr Luc Ravel, et le chapitre cathédral, à 14h30, au grand portail de la cathédrale.

    Retransmission en direct sur KTO

    Béatification,Alphonse Marie,Eppinger,

    Mère Eppinger @ redeemersisters.org
     
  • William Byrd (v.1540-1623) : Messe pour cinq voix - Agnus Dei

    The Tallis Scholars - Dir. Peter Phillips

  • Méditation - L'Abandon à la Providence divine

    « Vous voulez que je vous indique la voie la plus courte pour arriver à la perfection ?... La voici : c'est l'abandon, oui, l'abandon entier, absolu ; c'est là le comble et le résumé de la perfection, parce que la perfection consiste dans le pur amour, et que l'exercice du pur amour consiste dans l'abandon. »

    P. de Caussade s.j. (1675-1751), L'Abandon à la Providence divine, Collection Christus n°22, Desclée de Brouwer, Paris, 1966.

    enfant_bras-ouverts_1a.jpg

    « Si vous ne devenez pas comme de petits enfants... » (Mt 18,3)

  • Dimanche 9 septembre 2018

    16ème Dimanche après la Pentecôte

    (23ème dimanche du Temps Ordinaire)

  • Voce di Corsica - Salva sancta parens


    (Les plus belles polyphonies Corses)

  • Introit 'Salve Sancta Parens'

    Abbaye Saint-Pierre de Solesmes
     
    IN NATIVITATE B. MARIÆ V.

    Ant. ad Introitum. Sedulius.
    Salve, sancta Parens, eníxa puérpera Regem : qui cælum terrámque regit in sæcula sæculórum.
    Salut, ô Mère sainte ; mère qui avez enfanté le Roi qui régit le ciel et la terre dans les siècles des siècles.

    Ps. 44, 2.
    Eructávit cor meum verbum bonum : dico ego ópera mea Regi.
    De mon cœur a jailli une parole excellente, c’est que je consacre mes œuvres à mon Roi.

    V/. Glória Patri.
  • Samedi 8 septembre 2018

    Nativité de la Sainte Vierge

    nativite_vierge_marie_sorg_1a.jpg

    Jean-Jacques Sorg (1743-1821), Nativité de la Vierge
    Eglise Saint-Etienne, Rosheim (Bas-Rhin)

    (Crédit photo)

  • "Bénis le Seigneur, ô mon âme, N'oublie aucun de ses bienfaits..." (Ps. 102)

    Chœur de la Cathédrale de la Transfiguration du Sauveur (Ouglitch ?)

  • 1er vendredi du mois, dédié au Sacré-Coeur de Jésus

    « Rien n'est doux à votre Cœur comme de faire des heureux, ô mon Dieu ! Vous en avez les moyens, et Vous seul. Vous le savez bien.
    D'autre part, Vous nous avez faits pour le bonheur, pour le bonheur vrai, le vôtre, ô bienheureuse Trinité !
    Achever votre œuvre en nous, c'est tout votre désir. Il ne Vous manque semble-t-il qu'une chose : des âmes qui veulent se laisser béatifier. Quand Vous en rencontrez une, on dirait que votre Cœur ne se possède plus de joie. Enfin, Vous allez pouvoir faire votre métier de Dieu !
    Le soleil ne veut, dit-on, que répandre lumière et chaleur. Le Bien parfait ne veut que transformer en Lui, autant qu'il est possible, tout cœur aimant et droit. Il sait comment il faut s'y prendre. Il y travaille sans relâche. Plus Il donne, plus Il est satisfait. L'âme qui s'ouvre ainsi à son action est donc pour Lui pleine de charme.
    Ce qui ajoute beaucoup, et à l'infini, aux délices de ce saint commerce qui s'établit entre Dieu et l'âme aimante, c'est qu'il est ininterrompu. C'est un va-et-vient perpétuel de votre Cœur à son cœur et de son cœur à votre Cœur.
    Vous lui donnez sans cesse, elle Vous rend sans cesse. Plus Vous l'aimez et plus elle Vous aime. Plus Vous la rendez aimable à vos yeux, plus elle devient affectueuse et aimante. Toutes les délicatesses, toutes les tendresses, toutes les énergies de votre Cœur passent peu à peu, goutte à goutte, pour l'ordinaire, à flots par moments, dans le sien. Elle s'en rend compte, elle en est heureuse, elle en pleure de joie. Mais, aussitôt, tout remonte vers Vous en admiration, en action de grâces, en amour.

    Vous sentir au fond de soi-même, Vous goûter à loisir, Vous posséder dans une paix tranquille et sûre. Être riche de Vous tout entier et le savoir. Vivre avec Vous, en Vous, de Vous.
    Sentir que son âme s'appuie sur Vous, s'enfonce et s'enracine en Vous, qu'elle puise en Vous une sève mystérieuse qui la vivifie, la fortifie et la réjouit. Et cela non pas de temps à autre, mais toujours et de plus en plus.
    Jouir de Vous, ô mon Dieu, Bonté sans limite, Puissance infinie, Sagesse parfaite, Beauté sans tache et sans déclin. Est-ce possible ici-bas ?
    Ah ! si on comprenait, on serait fou de joie ! »

    Robert de Langeac (Abbé Augustin Delage) (1877-1947), Vous... mes Amis (Chap. V : Qu'ils aient en eux la plénitude de ma Joie), P. Lethielleux, Paris, 1952.

    sacre_coeur_36a.jpg

  • Audience générale de ce mercredi 5 septembre 2018

    Le vrai repos ne consiste pas en une course effrénée vers le divertissement et les plaisirs, mais en une « bénédiction de la réalité » : c’est le cœur de la catéchèse délivrée par le Pape François en ce mercredi 5 septembre, jour d’audience générale.

    Compte rendu de Manuella Affejee sur Vatican News.

    Texte intégral de la catéchèse traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, se reposer vraiment le jour du Seigneur, comme le demande le Décalogue, n’est pas si facile, car il existe une fausse manière de se reposer. La mentalité actuelle met en valeur le divertissement, le plaisir qui sont une manière de s’évader de la réalité, et qui ouvre sur l’insatisfaction et le vide. Le repos authentique fait référence à celui de Dieu se réjouissant de la bonté de son œuvre après la création. Le vrai repos est donc le moment de la contemplation et de la louange. Loin d’être une fuite de la réalité, le repos est une bénédiction de la réalité qui, pour nous chrétiens, trouve son centre dans la célébration de la messe. Le dimanche n’est pas un jour fait pour effacer les autres jours, mais pour les rappeler et les bénir. Certes la vie est parfois douloureuse, et entrer dans ce repos est un choix qui implique de nous éloigner des amertumes de notre cœur, de faire la paix avec ce que nous voulons fuir, de nous réconcilier avec les moments difficiles de notre existence. C’est ainsi que notre vie devient belle, lorsque, ouvrant notre cœur à la providence, et sachant que tout est grâce, le mur intérieur de l’insatisfaction se détruit et commence le repos authentique, car il n’y a de repos qu’en Dieu seul. »

    « Je salue cordialement les pèlerins de langue française, en particulier, le pèlerinage national de Guinée, accompagné par le Cardinal Sarah et par Mgr Coulibaly, Archevêque de Conakry, et le pèlerinage national du Sénégal, accompagné par Mgr Mamba, Evêque de Ziguinchor. A l’exemple de Marie qui, par son Fiat, s’est ouverte à l’Esprit Saint et a accueilli la Vie, prenons le temps de rendre grâce au Seigneur pour la vie qu’il nous donne et apprenons à y trouver notre joie. Que Dieu vous bénisse ! »

    Source : site internet du Vatican.

  • Antonio Vivaldi (1678-1741) : Laudate pueri, RV 600

    (Psaume 112 : "Alléluia ! Louez, serviteurs du Seigneur, louez le nom du Seigneur !")
    Ensemble Inégal, Prague Baroque Soloists - Dir. Adam Viktora
    Gabriela Eibenová & Hana Blažíková, sopranos
  • Méditation - Le mal dans le monde ?

    « Ne pas arrêter son esprit sur le mal qui est dans le monde ; semer, semer toujours ; prières, œuvres, sacrifices. Laisser tout autre soin au Bon Dieu. Si nous étions meilleurs, nous, le monde serait moins mauvais. »

    Robert de Langeac (Abbé Augustin Delage, 1877-1947), Conseils aux âmes d'oraison, P. Lethielleux, Paris, 1931.

    montagne-fleurs-soleil_2a.jpg

  • Mercredi 5 septembre 2018

    St Laurent Justinien, évêque

    Saint_Laurent-Justinien_Bellini_1.jpg

    Gentile Bellini (1429-1507), Saint Laurent Justinien
    (Crédit photo)

  • Angelus de ce dimanche 2 septembre 2018

    Pour ce 22e dimanche du temps ordinaire, lors de l'Angélus, le Pape François a repris la lecture de l'Évangile de Marc, invitant chacun à faire un examen de conscience et à fuir ce danger de donner plus d'importance à la forme qu'au fond.

    Compte rendu à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Célébration de l'Epiphanie dans le désert d'Optina

  • Prière des starets du Monastère d'Optina

    « Seigneur,
    Accorde-moi de recevoir dans la tranquillité du cœur tout ce que m'apportera cette journée qui commence.
    Accorde-moi de me livrer entièrement à Ta sainte volonté.
    Prépare-moi et soutiens-moi à chaque heure de ce jour.
    Quelles que soient les nouvelles que je reçoive, apprends-moi à les accueillir d'un cœur tranquille, fermement persuadé qu'elles sont l'expression de Ta sainte volonté.
    Dirige toutes mes paroles, mes actions, pensées et sentiments.
    Que je n'oublie jamais dans les circonstances imprévues que tout m'est envoyé de Toi.
    Apprends-moi à agir avec droiture et sagesse, avec chacun des membres de ma famille, sans troubler ni peiner personne.
    Seigneur,
    Donne-moi la force de supporter la fatigue et les événements du jour naissant.
    Dirige ma volonté et apprends-moi à prier, à croire, espérer, supporter, pardonner et aimer.
    Amen. »

    Monastère d'Optina (Éparchie de Kalouga, au sud-ouest de Moscou, en Russie)

    prière,starets,monastère,Optina,Russie,orthodoxe

    Icône du Seigneur dans la chapelle du monastère d'Optina
    De l'album photos du monastère : Album Optina Christmas

  • Dimanche 2 septembre 2018

    15ème Dimanche après la Pentecôte

    (22ème dimanche du Temps Ordinaire)

  • Béatification d'Anna Kolesárová, martyre de la pureté à Kosice en Slovaquie

    béatification,Anna Kolesarova,martyre,pureté,chasteté,Kosice,Slovaquie

    Ce 1er septembre, la jeune martyre Anna Kolesárová sera béatifiée à Kosice en Slovaquie. Il s’agira de la première béatification présidée par le cardinal Angelo Becciu, récemment nommé préfet de la Congrégation pour la cause des saints.

    La jeune Anna Kolesárová est morte en martyre à l’âge de 16 ans. Née en 1928 à l’est de la Slovaquie, elle reçoit sa confirmation un an avant l’éclatement de la Seconde guerre mondiale, le 14 mai 1938. Elle a alors dix ans.

    Un quotidien pieux et simple

    Issue d'une famille modeste profondément catholique l'ayant dotée d’une solide éducation religieuse, Anna Kolesárová fréquentait régulièrement la communauté paroissiale et participait à la messe, se confessant et communiant régulièrement.

    Le 15 avril 1942, alors qu'elle n'avait que 13 ans, sa mère meurt. Anna doit assurer toutes les charges familiales et domestiques avec son père et son frère aîné.

    L'avancée du front soviétique vers l'ouest provoqua, au cours de l'année 1944, le retrait des troupes allemandes et l'avènement des troupes russes. La jeune vie d'Anna fut brusquement interrompue. La fillette, alors âgée de 16 ans, a été abattue par un soldat soviétique dans la soirée du mercredi 22 novembre 1944, devant les yeux de son père, à la maison.

    Morte en défense de la chasteté

    Compte tenu de la résistance du père face au comportement violent du militaire qui en voulait à la chasteté de la jeune fille, le soldat lui ordonne de faire ses adieux à son père et à son frère. « Jésus, Marie, Joseph, je vous rends mon âme », prononce-t-elle, avant de recevoir deux coups de fusil mortels.

    Anna Kolesárová a été enterrée dans le cimetière de Vysoká nad Uhom, son village natal. Les funérailles ont été célébrées par le curé une semaine après sa mort le 29 novembre 1944. A cette occasion, le prêtre a souligné que la jeune fille était morte dans la grâce de Dieu. Pour lui, Anna est morte en « sacrifice de la sainte chasteté », soit « Hostia sanctae castitatis ».

    Anna se propose aujourd’hui comme modèle pour les jeunes, afin qu'ils redécouvrent la beauté d'un véritable amour et la valeur de la vertu de pureté dans leur vie, relève le postulateur de sa cause, le père Marek Ondrej dans les colonnes de L’Osservatore Romano.

    La cause pour la béatification d'Anna Kolesárová a débuté le 2 avril 2005 à Košice. L'enquête diocésaine s'est clôturée le 14 février 2012, puis a été envoyée à Rome afin d'y être étudiée par la Congrégation pour les causes des saints. Au terme de l'enquête canonique, le Pape François reconnaît le martyre d'Anna Kolesárová, en « haine de la foi » et pour la « défense de sa chasteté », et signe le décret de sa béatification.

    Source : Vatican News.

  • Intention de prière du pape pour le mois de septembre

    Les jeunes d’Afrique :
    « Pour que les jeunes du continent africain aient accès à l’éducation et au travail dans leur propre pays. »

    Source : prieraucoeurdumonde.net.