Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chemin d'Amour vers le Père - Au fil des jours - Page 2

  • Angelus du dimanche 6 janvier 2019

    Depuis la fenêtre du Palais apostolique, le Pape est revenu sur le sens de l’Épiphanie, devant des milliers de fidèles rassemblés sur la Place Saint-Pierre.

    Compte rendu de Cyprien Viet à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Messe de l'Épiphanie célébrée par le Pape François

     
    Retransmission en direct sur KTO
     
     
    Lors de la Messe de l’Épiphanie célébrée à la basilique Saint-Pierre, le Pape François est revenu sur le sens de cette fête commémorant la visite des Mages à l’Enfant-Jésus à Bethléem.
     
    Compte rendu de Cyprien Viet à lire sur Vatican News.

    Texte intégral de l'homélie traduite en français sur le site internet du Vatican.

  • Roland de Lassus (1532-1594) : Omnes de Saba venient

    Chœur de la Christchurch Cathedral d'Oxford - Dir. Simon Preston
     
    (Textes du Graduel & de l'Offertoire de la Messe de l’Épiphanie)

    Graduale. Is. 60, 6.
    Omnes de Saba vénient, aurum et thus deferéntes, et laudem Dómino annuntiántes. Allelúia.
    Tous ceux de Saba viendront, ils apporteront de l’or et de l’encens, et publieront les louanges du Seigneur. Alleluia.

    Ant. ad Offertorium. Ps. 71, 10-11.
    Reges Tharsis, et ínsulæ múnera ófferent : reges Arabum et Saba dona addúcent [et adorábunt eum omnes reges terræ, omnes gentes sérvient ei.]
    Les rois de Tharsis et les îles lui offriront des présents, les rois d’Arabie et de Saba apporteront des dons [et tous les rois de la terre l’adoreront, toutes les nations le serviront.]

    (partition)
  • Poème - Épiphanie

    « Il était trois grands rois jadis
    Qu'une étoile du Paradis
    Un soir mena jusqu'au lieu-dit
    Où le Seigneur était petit.

    Ils partirent pour voir l'Enfant,
    Montés sur leurs trois éléphants.
    Un nègre en pantalons bouffants
    Jouait de la flûte devant.

    Derrière allaient deux nains jumeaux
    En balançant de grands plumeaux...
    Ils traversèrent les hameaux,
    Suivis de trente-trois chameaux.

    Ils passèrent de bourg en bourg,
    précédés de quatre tambours,
    S'interrogeant aux carrefours
    De peur de marcher à rebours.

    Mais à l’Étable droit conduits,
    Ils arrivèrent à minuit
    Non sans faire quelque grand bruit...
    Saint Joseph entrebâilla l'huis.

    Ceints de pourpre qui resplendit,
    Ils entrèrent. La Vierge dit :
    "Prenez garde, sires hardis,
    De faire peur à mon petit".

    Mais les trois rois, très bas, très doux,
    Baissant le front, ployant le cou,
    Se prosternèrent tout d'un coup
    Disant : "Ayez pitié de nous".

    Et dans leurs trésors ayant pris,
    Ils offrirent à Jésus-Christ
    L'or, l'encens, la myrrhe prescrits
    Plus un don qui n'est pas écrit :

    La galette dorée au lait
    Où leurs reines dans leurs palais
    Ont pétri farine, œufs, sel et
    La fève sans dire où elle est.

    Lors tout riant le petit Dieu
    De les voir si beaux, si pieux,
    Leur fourra son doigt dans les yeux
    Et tira la barbe au plus vieux.

    Et le vieux roi barbu savant,
    Et grave, et triste bien souvent
    D'avoir souffert à tous les vents
    Aussitôt redevint enfant.

    Et quoique ayant eu des malheurs
    Après - tous les rois ont les leurs -
    Ce sire, malgré maux et pleurs,
    Mourut à cent ans l'âme en fleur.

    Veuille, ô Jésus, nous qu'ont raidis
    Le temps passé, les ans partis,
    Comme lui nous garder petits
    Jusqu'aux portes du Paradis. »

    Marie Noël (1883-1967), Les chansons et les heures,
    Paris, Éditions G. Crès et Cie, 1928.

    adoration-des-mages_vanloo_2a.jpg

    Charles-André van Loo (1705-1765), L'Adoration des Mages
    Los Angeles County Museum of Art

    (Crédit photo)

  • Introit "Ecce Advenit"

    Ant. ad Introitum. Malach. 3, 1 ; 1 Par. 29, 12.
    Ecce, advénit dominátor Dóminus : et regnum in manu eius et potéstas et impérium.
    Voilà que vient le Seigneur Maître ; le pouvoir est dans sa main, la puissance et l’empire.

    Ps. 71, 1.
    Deus, iudícium tuum Regi da : et iustítiam tuam Fílio Regis.
    O Dieu, donnez au roi votre jugement et au fils du roi votre justice.

    V/. Glória Patri.

  • Palestrina (v.1525-1594) : Motet "Ave Maria" à 8 voix

    Chœur du Clare College de Cambridge - Dir. Timothy Brown

  • 1er vendredi du mois, dédié au Sacré-Coeur de Jésus

    Totale confiance

    « Retenons bien l'exemple de la foi de Marie. Nous aimerions peut-être, dans notre obéissance de foi, mesurer, réserver, compter, alors que Dieu demande tout. Nous aimerions amener Dieu à suivre notre cheminement, notre manière de donner, alors qu'il attend notre disponibilité absolue. Quand Marie dit « oui » à l'Annonciation, elle ne prévoit pas qu'au détour de la route, Dieu lui demandera de donner ce qu'elle n'a pas prévu, de livrer sa vie sur un plan auquel elle n'a pas pensé. Mais comme elle adhère de tout son être à Dieu, elle peut vraiment donner toute sa substance, en un mot, se livrer.
    [...]
    La foi de Marie ne fut pas une foi facile ; elle porte loin ! Cela peut nous faire trembler quelquefois, parce que nous aimerions presque dire à Dieu : « Oh ! je voudrais bien aller jusque là, mais pas plus loin ; je veux bien donner ça, mais pas autre chose ! » Alors que c'est cela qu'il attend de nous et qu'il demande ; oh ! discrètement, car on peut toujours refuser, tant il est vrai que nous avons à apprendre comme Marie, dans l'obéissance de notre foi, à nous laisser guider par la main de Dieu lui-même.
    [...]
    Vivre intensément chaque moment, c'est une part de vie, c'est notre vie dans la vie divine. C'est ce qui nous est demandé maintenant ; par notre adhésion totale à cet instant même, nous disons « oui » à Dieu, et nous n'avons rien de mieux à faire. Puiser dans cette grâce de l'instant présent, c'est puiser à la source de la vie, et offrir à Dieu un espace de liberté pour qu'il puisse « s'incarner » en nous. Que Marie nous apprenne à ne penser ni avant, ni après, maintenant, cela suffit ! »

    P. Jean Lafrance (1931-1991), La puissance de la prière (chap. IV : Marie méditait dans son cœur, 4, b), Abbaye Ste-Scholastique, Dourgne, 1978.

    Just-Trust-Me_0a.jpg

  • Audience générale du mercredi 2 janvier 2019

    Pour sa première audience générale de l’année 2019, le Pape François a repris ce matin son cycle de catéchèses sur le Notre Père en évoquant le contexte de l’enseignement de cette prière par Jésus, lors du Discours sur la Montagne, qui correspond également au lieu d’évocation des Béatitudes. Un contexte qui donne donc une indication sur l’état d’esprit à cultiver lorsque l’on veut s’adresser à Dieu.

    Compte rendu de Cyprien Viet à lire sur Vatican News.

    Texte intégral de la catéchèse traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, nous poursuivons notre catéchèse sur le Notre-Père. Cette prière se situe, dans l’Evangile de Matthieu, au centre du discours sur la montagne, un discours qui concentre les aspects les plus importants de l’enseignement de Jésus et qui commence par les Béatitudes. La Loi n’est pas abolie mais doit être réinterprétée dans son sens originaire : nous sommes appelés à être des Fils du Père qui est aux cieux. Le chrétien sait qu’il est un pécheur, mais il se tient devant Dieu qui demande à ses enfants de l’invoquer sous le nom de Père, de se laisser renouveler par sa puissance et de refléter dans le monde un rayon de sa bonté. La prière chrétienne n’est pas celle de l’hypocrite qui cherche à se faire voir des hommes. Elle n’a pour seul témoin que sa propre conscience où se noue un dialogue continuel avec le Père. Elle n’est pas non plus la prière du païen qui cherche à capter la bienveillance de la divinité par un flot de louanges ou de sacrifices. Il suffit de se mettre sous son regard, et le Père sait ce dont nous avons besoin, avant même qu’on le lui demande. »

    « Je salue cordialement les pèlerins de langue française et souhaite à chacun de vous et à vos proches une bonne année. Je forme le vœu que, sous la conduite de la Mère de Dieu que nous avons fêtée hier, chacun puisse grandir dans l’intimité avec le Père et dans l’amour et le service du prochain.
    Que Dieu vous bénisse ! »

    Source : site internet du Vatican.

  • Angelus du 1er janvier 2019

    En cette fin d’octave de Noël et ce début d’année 2019, le Pape a récité son premier Angélus de l’année depuis la fenêtre du palais apostolique qui donne sur la Place Saint-Pierre de Rome.

    En ce premier jour de l’année, tous les regards sont fixés sur la Vierge Marie, Sainte Mère de Dieu, a d’emblée affirmé le Pape François avant de réciter l’Angélus.

    Compte rendu à lire sur Vatican.News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • LIIe Journée mondiale de la Paix - Messe au Vatican

    10h00 : Messe pour la Paix célébrée par le Pape François
     
     
    Retransmission en direct sur KTO

     
    En ce mardi 1er janvier 2019, où l’Église célèbre la Solennité de Sainte-Marie Mère de Dieu, le Pape François a présidé la traditionnelle Messe pour la paix, en la Basilique Saint-Pierre de Rome.
     
    Cette première célébration de l’année 2019, à laquelle ont assisté de nombreux fidèles, était toute entière tournée vers la Vierge Marie.

    Compte rendu à lire sur Vatican.News.

    Texte intégral de l'homélie du pape traduite en français sur le site internet du Vatican.

  • LIIe Journée mondiale de la Paix - Message du Pape

    Rappel : Message du Pape François pour la LIIe Journée mondiale de la Paix

    « La bonne politique est au service de la paix »

  • Palestrina : Alma Redemptoris Mater a 8 (Collegio Romano ms.)

    Monteverdi Choir - Dir. Julian Podger
     
    « Alma Redemptóris Mater, quae pérvia caéli pórta mánes, et stélla máris, succúrre cadénti súrgere qui cúrat pópulo. Tu quae genuísti, natúra miránte, túum sánctum Genitórem, Virgo prius ac postérius. Gabriélis ab óre súmens íllud Ave, peccatórum miserére. »

    « Sainte Mère du Rédempteur, Porte du ciel toujours ouverte, Etoile de la mer, viens au secours du peuple qui tombe et qui cherche à se relever. Tu as enfanté, ô merveille ! Celui qui t'a créée, et tu demeures toujours Vierge. Accueille le salut de l'ange Gabriel et prends pitié de nous, pécheurs. »
     
  • Intention de prière du pape pour le mois de janvier

    Les jeunes à l’école de Marie :
    « Pour les jeunes, en particulier ceux d’Amérique Latine (1), afin qu’à l’exemple de Marie ils répondent à l’appel du Seigneur pour communiquer au monde la Joie de l’Évangile. »

    (1) : Les JMJ 2019 auront lieu à Panama du 22 au 27 janvier prochains.

    Source : prieraucoeurdumonde.net.

  • Mardi 1er janvier 2019

    Vierge-Orante_2b.jpg

    Orante d'Iaroslavl
    (XIIe / XIIIe siècle)
    « Notre-Dame des signes » ou « Grande Panagia »
    Galerie Tretiakov, Moscou (Russie)

    (Crédit photo)

  • Vêpres et Te Deum à la Basilique Saint-Pierre présidés par le Pape François

     
    Retransmission en direct sur KTO
     
     
    Le Pape François a présidé les Vêpres de la solennité de la Très Sainte Mère de Dieu ce 31 décembre en la basilique Saint-Pierre avant le chant du Te Deum en action de grâces pour 2018. Le Souverain pontife y a loué, entre autres, « la maternité de l’Église ».
     
    Compte rendu à lire sur Vatican News.

    Texte intégral de l'homélie du Pape traduite en français sur Zenit.org.

  • Antiphona : O admirabile commercium

    Schola Hungarica · Dir. László Dobszay
     
    O admirabile commercium !
    creator generis humani animatum corpus sumens
    de virgine nasci dignatus est
    et procedens homo sine semine
    largitus est nobis suam deitatem.

    O admirable échange !
    Le créateur du genre humain, prenant un corps d'homme,
    a accepté de naître d'une vierge.
    Et le voici, homme sans père ici-bas,
    qui nous dispense sa divinité.
  • Lundi 31 décembre 2018

    St Sylvestre, pape et confesseur

    Saint_Sylvestre_3b.jpg

  • Angelus de ce dimanche 30 décembre 2018

    En ce dimanche où l’Église fête la Sainte Famille, le Pape François a mis en avant deux aspects de l’Évangile du jour: l’angoisse et l’étonnement qui saisissent Marie et Joseph lorsqu’ils sont séparés de Jésus puis le retrouvent. Deux sentiments qui manifestent l’importance de Jésus dans leur vie.

    Compte rendu d'Adélaïde Patrignani à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.