Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chemin d'Amour vers le Père - Au fil des jours - Page 3

  • Franz Schubert (1797-1828) : Arpeggione Sonata (D821)

    Mstislav Rostropovich, violoncelle ; Benjamin Britten, piano

  • Méditation - Donner à chacun avec joie

    « A qui prend ta tunique, dit le Christ, donne aussi ton manteau ; à qui prend ton bien, ne réclame pas ; et ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux (Mt 5,40 ; Lc 6,30-31). De la sorte, nous ne nous attristerons pas comme des gens qu'on aurait dépossédés contre leur gré, mais au contraire nous nous réjouirons comme des gens qui auraient donné de bon coeur, puisque nous ferons un don gratuit au prochain plus que nous ne céderons à la contrainte. Et, dit-il, si quelqu'un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en avec lui deux mille. De la sorte nous ne le suivons pas comme un esclave, mais nous le précédons comme un homme libre. En toutes choses donc le Christ t'invite à te rendre utile à ton prochain, ne considérant pas sa méchanceté, mais mettant le comble à ta bonté. Il nous invite ainsi à nous rendre semblable à notre Père « qui fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes » (Mt 5,45). »

    St Irénée de Lyon (v.130-v.208), Contre les hérésies, IV, 13, 3 (trad. cf SC n°100).

    St Irénée de Lyon,générosité,charité,don,bonté,Christ,prochain

  • Mercredi 27 février 2019

    St Gabriel de l'Addolorata
    (de la Mère des Douleurs)
    religieux, confesseur passionniste

    Saint_Gabriel-de-l-Addolorata_3b.jpg

  • Message du Pape François pour le Carême 2019

    « La création attend avec impatience la révélation des fils de Dieu » (Rm 8,19)

    Le message du Pape pour le Carême 2019 a été rendu public et présenté ce 26 février lors d’une conférence de presse. Il explique en quoi l’homme peut et doit coopérer à la rédemption de la Création, en rompant avec le péché par le jeûne, la prière et l’aumône.

    Commentaire d'Adélaïde Patrignani sur Vatican News.

    Texte intégral du Message (version française) sur le site internet du Vatican.

  • Angelus de ce dimanche 24 février 2019

    Avant de prier l’Angélus avec les pèlerins rassemblés Place Saint-Pierre, le Pape François a commenté l’Évangile de ce dimanche 24 février. Un passage qui aborde « un point central et caractéristique de la vie chrétienne: l’amour des ennemis ».

    Compte rendu d'Adélaïde Patrignani à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Messe de clôture et discours du Pape (Rencontre pour la protection des mineurs dans l'Eglise)

    En concluant la rencontre internationale sur la protection des mineurs dans l’Église ce dimanche, au Vatican, le Pape François a fermement condamné les « abominations » que constituent les abus sur mineurs, - sous toutes leurs formes -, et derrière lesquels se cache « la main du mal » qui n’épargne pas l’innocence des petits.

    Compte rendu à lire sur Vatican News.

    Homélie de Mgr Coleridge à la Messe de conclusion (Texte intégral traduit en français).

    Discours du Pape après la Messe (Texte intégral traduit en français).

  • W.-A. Mozart (1756-1791) : Concerto pour piano No. 23 en la majeur, K. 488 - 2. Adagio

    Chamber Orchestra of the Bavarian Radio
    Kammerorchester des Bayerischen Rundfunks Prinzregententheater, Munich, Germany
    Dir. Radoslaw Szulc
    Hélène Grimaud, piano

  • Méditation - Pas d'inquiétude inutile...

    « Il me semble que vous devriez vous résoudre à faire avec calme ce que vous pouvez. Ne soyez pas inquiet de tout le reste, mais abandonnez à la divine Providence ce que vous ne pouvez accomplir par vous-même.
    Sont agréables à Dieu notre soin et notre sollicitude raisonnables pour mener à bien les affaires dont nous devons nous occuper par devoir.
    Ne plaisent pas à Dieu l’anxiété et l’inquiétude de l’esprit, parce que le Seigneur veut que nos limites et nos faiblesses prennent appui en sa force et en sa toute-puissance ; il veut que nous espérions que sa bonté suppléera à l’imperfection de nos moyens.
    Ceux qui se chargent d’affaires nombreuses, même avec une intention saine et droite, doivent se résoudre à faire simplement ce qui est en leur pouvoir, sans s’affliger s’ils ne parviennent pas à tout réaliser comme ils le voudraient, à condition qu’ils aient accompli tout ce que la nature humaine peut et doit faire selon les indications de la conscience.
    Si on doit laisser de côté certaines choses, il faut s’armer de patience et ne pas penser que Dieu attend de nous ce que nous ne pouvons faire ; il ne veut pas davantage que l’homme s’afflige de ses limites.
    Pourvu que l’on donne satisfaction à Dieu - ce qui est plus important que de donner satisfaction aux hommes – il n’est pas nécessaire de se fatiguer exagérément. Bien plus, lorsqu’on s’est efforcé d’agir de son mieux, on peut abandonner tout le reste à Celui qui a le pouvoir d’accomplir tout ce qu’il veut.
    Plaise à la divine Bonté de nous communiquer toujours la lumière de sa sagesse pour que nous puissions voir clairement et accomplir fermement son bon plaisir en nous et dans les autres. Amen. »

    St Ignace de Loyola (1491-1556), Extraits d'une Lettre à Jérôme Viñes, Rome, le 17 novembre 1555, Éditions du Soleil Levant, Namur, 1957.

    St Ignace,Loyola,calme,providence,anxiété,inquiétude,patience,fatigue,limites,faiblesse,imperfection

    (Crédit photo)

  • Propos de Marlène Schiappa : La Manif Pour Tous va porter plainte

    logo-manif-pour-tous.png

    – COMMUNIQUÉ DE PRESSE –

    Propos de Marlène Schiappa :
    La Manif Pour Tous va porter plainte demain
    pour diffamation publique devant
    la Cour de Justice de la République

    La secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa évoque dans une interview à Valeurs actuelles “l’existence d’une convergence idéologique » entre la Manif Pour Tous et « les terroristes islamistes » !

    Ces propos scandaleux sont une insulte gravissime aux millions de Français mobilisés depuis 2012 pour témoigner pacifiquement de leur attachement à la famille, premier lieu de solidarité et refuge pour les plus vulnérables. Ces propos sont également une insulte aux victimes du terrorisme islamiste dont ils relativisent la souffrance.  Comment oser assimiler les assassins de Charlie Hebdo du Bataclan, de Nice, de Saint-Etienne-du-Rouvray, de Strasbourg… à des manifestants pacifistes.

    Dès avoir pris connaissance de ces propos, La Manif Pour Tous a demandé des excuses à Marlène Schiappa. Pensant qu’il s’agissait d’un dérapage, La Manif Pour Tous s’attendait à un geste d’apaisement rapide de la part de la Secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes. Loin de s’excuser, Marlène Schiappa a fait le choix d’assumer et de réitérer ses propos devant des caméras.

    Depuis 24 heures, l’émotion légitime et le tollé suscité par ces propos sont unanimes. Tous bords confondus, proches ou non de La Manif Pour Tous, de très nombreux responsables politiques, observateurs de la vie publique, éditorialistes et intellectuels ont dénoncé l’amalgame réalisé par  Marlène Schiappa, qualifié de « dérapage intolérable », de « faute » ou encore d’ « ignoble » par Alain Finkielkraut.

    La Manif Pour Tous ne peut se résoudre à laisser sans suite ces propos qui ont heurté des millions de Français. C’est pourquoi, elle a décidé de porter plainte demain, vendredi 22 février, pour diffamation publique devant la Cour de Justice de la République, juridiction compétente puisque les propos ont été tenus par Marlène Schiappa dans l’exercice de ses responsabilités de Secrétaire d’État.

    Les caricatures et les violences verbales n’ont pas leur place dans le débat public. Trop, c’est trop ! La Manif Pour Tous, et les millions de Français choqués par cette banalisation du terrorisme islamiste et de ses trop nombreuses victimes, attendent toujours les excuses de Marlène Schiappa.

    www.lamanifpourtous.fr  –  twitter.com/LaManifPourTous  –  facebook.com/LaManifPourTous

  • Audience générale de ce mercredi 20 février 2019

    Le Pape a poursuivi sa catéchèse sur le Notre Père, ce mercredi 20 février, à partir d’extraits du Livre d’Isaïe (49, 14-16), insistant sur l’imperfection de l’amour terrestre, comparé à celui prodigué par Dieu.

    Compte rendu de l'Audience à lire sur Vatican News.

    Texte intégral de la catéchèse du Pape traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    Frères et sœurs, comme toute prière chrétienne, le Notre Père nous introduit dans le mystère de la paternité de Dieu. Lorsque nous parlons de Dieu comme Père, nous pensons à l’image de nos parents, surtout s’ils ont été bons et nous on fait du bien. Mais nous devons aller au-delà : Dieu est un Père qui est aux cieux. Il est l’amour total, alors qu’en cette vie, nous ne goûtons l’amour que de manière imparfaite et transitoire : il n’est souvent qu’une promesse qui a du mal à tenir, une quête qui bien vite se dessèche et s’évanouit. Mais il existe un autre amour : celui du Père qui est aux cieux. Personne ne doit douter d’être destinataire de cet amour. Même si notre père et notre mère ne nous ont pas aimés ici-bas, il y a au ciel un Père qui nous aime comme personne ne pourra jamais le faire sur la terre. Ne craignons donc pas : à personne n’est refusée l’expérience fondamentale de la foi chrétienne, celle de se savoir enfant aimé de Dieu. Rien ne peut éteindre cet amour passionné qu’il a pour chacun de nous.

    Je salue cordialement les personnes de langue française, en particulier les jeunes venus de France et les pèlerins venus de Suisse et de Monaco. Je vous invite, à l’occasion de votre pèlerinage à Rome, à refaire l’expérience de cet immense amour paternel que Dieu a pour nous afin de le faire découvrir aux autres. Que Dieu vous bénisse !

    Source : site internet du Vatican.

  • Franz Schubert (1797-1828) : Fantaisie en fa mineur pour piano à 4 mains, D.940

    Maria Joao Pires & Ricardo Castro, piano

  • Méditation - « n'importe qui peut être utile à son prochain »

    « Est-il rien de plus dérisoire qu'un chrétien qui ne se soucie pas des autres ? Ne prends pas comme prétexte ta pauvreté : la veuve qui a mis deux petites pièces dans le tronc du Temple (Mc 12,42) se lèverait contre toi ; Pierre aussi, qui disait au boiteux : "Je n'ai ni or ni argent" (Ac 3,6), et Paul, si pauvre qu'il avait souvent faim. N'objecte pas ta condition sociale, car les apôtres étaient humbles aussi et de basse condition. N'invoque pas ton ignorance, car ils étaient des hommes sans lettres. Même si tu étais esclave ou fugitif, tu pourrais toujours faire ce qui dépend de toi. Tel était Onésime dont Paul fait l’éloge (Phm 1,10). Serais-tu de santé fragile ? Timothée l'était aussi. Oui, qui que nous soyons, n'importe qui peut être utile à son prochain, s'il veut vraiment faire ce qu'il peut.

    Vois-tu combien les arbres de la forêt sont vigoureux, beaux, élancés ? Et cependant, dans nos jardins, nous préférons des arbres fruitiers ou des oliviers couverts de fruits. De beaux arbres stériles…, tels sont les hommes qui ne considèrent que leur propre intérêt…

    Si le levain ne fait pas lever la pâte, il n’est pas un vrai ferment. Si un parfum n'embaume pas ceux qui approchent, pouvons-nous l'appeler un parfum ? Ne dis donc pas qu’il est impossible d’avoir une bonne influence sur les autres, car si tu es vraiment chrétien, il est impossible qu'il ne se passe rien ; cela fait partie de l'essence même du chrétien… Il serait aussi contradictoire de dire qu'un chrétien ne peut pas être utile à son prochain que de dénier au soleil la possibilité d'éclairer et de réchauffer. »

    St Jean Chrysostome (v.345-407), Homélie 20 sur les Actes des apôtres (trad. cf. AELF).

    plein-soleil_1aa.jpg

  • Angélus du dimanche 17 février 2019

    Avant de réciter l’Angélus place Saint-Pierre de Rome, le Pape François a livré une méditation sur les Béatitudes de l'évangile du jour selon saint Luc (cf. Lc 6, 17-20-26), ce dimanche 17 février 2019. Il a mis en garde contre « les professionnels de l’illusion » et l’esprit du monde.

    Compte rendu à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Gabriel Fauré (1845-1924) : Maria, Mater gratiae, Op. 47 (No. 2)

    The Cambridge Singers - Dir. J. Rutter

  • Méditation - Confiance, confiance, et... confiance.

    « Ayez confiance en Dieu de toute l'étendue de votre cœur, et ne vous appuyez pas sur votre propre prudence. Pensez à lui dans toutes vos voies (Pr III,5) ; et il dirigera lui-même vos pas. Voilà l'abrégé de toute la vie chrétienne.
    Ayez une pleine confiance en Dieu, et alors votre cœur se dilatera ; il laissera une libre entrée à ce Dieu, qui ne désire rien tant que d'y entrer, et d'en prendre une possession éternelle.
    Dans quelque état que vous soyez, dans quelque disposition que vous vous trouviez, pensez à Dieu, et vous trouverez dans cette pensée la lumière de votre esprit, la consolation de votre cœur et la force de votre âme.
    Quoique ce soit que vous veuillez entreprendre, consultez Dieu et il vous éclairera pour l'entreprise, et vous aidera pour l'exécution.
    Quelque part que vous alliez, il conduira lui-même toutes vos démarches, si vous n'en faites aucune que par son mouvement.
    Si vous vous trouvez dans des perplexités qui vous présentent plusieurs partis à prendre, et qui ne vous permettent pas d'en prendre aucun, parlez à Dieu, Vérité éternelle, Lumière infinie ; et votre âme éclairée changera bientôt ses doutes en résolutions...
    [...]
    Si vous le consultez en tout, il ne manquera pas de vous faire connaître ce qu'il veut et de quelle manière il le veut, et il vous donnera les secours nécessaires pour l'accomplir, si vous les lui demandez avec une pleine confiance. »

    Ambroise de Lombez (1708-1778), Capucin, Traité de la joie de l'âme chrétienne (ch.VI, 7e m.), Paris, 1774.

    Ambroise de Lombez,confiance,Dieu,prudence,lumière,consolation,force,coeur,esprit,âme,vérité,secours

  • Audience générale du mercredi 13 février 2019

    Dans le cadre de l’audience générale de ce mercredi matin, tenue en Salle Paul VI, le Pape François a repris ce matin le cycle de ses catéchèses sur le Notre Père, en expliquant qu’il faut prendre exemple sur Jésus, qui invite à prier dans le secret du cœur, sans chercher à se faire remarquer par les autres.

    Compte rendu de Cyprien Viet à lire sur Vatican News.

    Texte intégral de la catéchèse traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Chers frères et sœurs, nous continuons d’apprendre à prier comme Jésus nous l’a enseigné. A la racine, il y a un dialogue silencieux, un échange de regard entre deux personnes qui s’aiment : l’homme et Dieu. La prière nous place en vérité devant Dieu : elle fuit le mensonge. Dans le secret de sa conscience, le chrétien ne s’éloigne pas du monde, mais il porte dans son cœur les personnes et les situations. Dans son enseignement, Jésus souligne que la prière est un dialogue avec Dieu qui passe du « Tu » au « nous ». En effet, dans la prière chrétienne, personne ne demande pour lui-même : c’est la prière d’une communauté de frères et de sœurs. Cela m’empêche de rester tranquille tout seul et m’invite à me sentir responsable des autres. A la suite de Jésus qui a éprouvé une grande compassion devant les misères du monde, « éprouver de la compassion » est une attitude-clé de l’Evangile. Ainsi, le bon samaritain s’approche de l’homme blessé, contrairement à ceux qui ont le cœur dur. Quand je prie, est-ce que je m’ouvre au cri de tant de personnes proches ou éloignées ? Jésus nous demande de prier pour ceux qui apparemment ne cherchent pas Dieu, car Dieu les cherche plus que tous les autres, lui qui est toujours bon avec tous. »

    « Je salue les pèlerins venus de France et de Belgique, en particulier les séminaristes de Lorraine avec leur évêque, Monseigneur Jean-Christophe Lagleize, et tous les jeunes présents. Je vous invite à prendre chaque jour un moment pour prier afin d’ouvrir votre cœur à Dieu et aux autres. Que Jésus soit votre guide sur le chemin de la prière ! Bon pèlerinage à tous. »

    Source : site internet du Vatican.

  • Le Cardinal Newman bientôt canonisé

    Bx_John-Henry-Newman_6.jpeg

    Le Pape François a autorisé mercredi 13 février la publication de huit décrets par la Congrégation pour la cause des saints. Le Cardinal Newman sera bientôt canonisé.

    Le Souverain Pontife valide ainsi le miracle attribué au Bienheureux Cardinal britannique John Henry Newman (1801-1890). Anglican converti au catholicisme au milieu du XIXème siècle, ce fut un théologien à « l’intelligence fine et à la plume féconde », disait de lui Benoît XVI lors de sa béatification en 2010.

    Le miracle attribué à la religieuse indienne Marie Thérèse Chiramel Mankidyan (1876-1926) est également reconnu. Fondatrice des sœurs de la Sainte Famille de Thrissur, Marie Thérèse Chiramel Mankidyan avait été béatifiée par Jean-Paul II le 9 avril 2000.

    Également dans la salve de décrets, la reconnaissance du martyre du serviteur de Dieu Salvador Victor Emilio Moscoso Cárdenas (1846-1897). Prêtre jésuite, il est mort in odium fidei en Équateur.

    De prochains bienheureux

    Cinq vertus héroïques ont été reconnues, ouvrant la voie à de prochaines béatifications. Sont ainsi déclarés "vénérables" :
    - Giovanni Battista Zuaboni (1880-1939), prêtre, fondateur de la l’Institut séculier de la Compagnia della Sacra Famiglia
    - Cardinal Jozsef Mindszensty (1892-1975), archevêque d’Esztergom et primat de Hongrie, héros de la résistance contre le communisme
    - Emmanuel Garcia Nieto (1894-1974), prêtre jésuite
    - Serafina Formai, religieuse italienne, fondatrice de la Congrégation des sœurs missionnaires de la Bonne nouvelle
    - Maria Berenice Duque Hencker (1898-1993), religieuse colombienne, fondatrice de la Congrégation des sœurs de l’Annonciation.

    Source : Vatican News.