Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chemin d'Amour vers le Père - Au fil des jours - Page 3

  • A solis ortus cardine

    Hymne des Laudes pour ce 1er janvier, la même que pour le matin de Noël.
     
    A solis ortus cárdine
    Ad usque terræ límitem,
    Christum canámus Príncipem,
    Natum María Vírgine.
    Du point où le soleil se lève
    jusqu’aux limites de ta terre,
    chantons le Christ Roi,
    né de la Vierge Marie.
    Beátus auctor sæculi
    Servíle corpus índuit :
    Ut carne carnem líberans,
    Ne pérderet quos cóndidit.
    Le bienheureux Auteur du monde
    revêt un corps d’esclave,
    afin que, délivrant la chair par la chair,
    il sauve de leur perte, ceux qu’il a créés.
    Castæ Paréntis víscera
    Cæléstis intrat grátia :
    Venter Puéllæ báiulat
    Secréta, quæ non nóverat.
    Au sein d’une chaste Mère
    descend la grâce céleste,
    les flancs d’une Vierge portent
    un mystère qu’elle ne connaissait pas.
    Domus pudíci péctoris
    Templum repénte fit Dei :
    Intácta nésciens virum,
    Concépit alvo Fílium.
    La demeure d’un sein pudique
    devient soudain le temple de Dieu ;
    la Vierge, intacte et toujours pure,
    conçoit un Fils dans ses entrailles.
    Enítitur puérpera,
    Quem Gábriel prædíxerat,
    Quem ventre Matris géstiens,
    Baptísta clausum sénserat.
    Cette jeune mère enfante
    celui qu’annonça Gabriel ;
    celui dont Jean, captif encore au sein maternel,
    reconnut la présence.
    Fœno iacére pértulit :
    Præsépe non abhórruit :
    Et lacte módico pastus est,
    Per quem nec ales ésurit.
    Il a souffert de reposer sur du foin ;
    il n’a pas eu horreur de la crèche ;
    il s’est nourri d’un peu de lait,
    lui qui rassasie jusqu’au petit oiseau.
    Gaudet chorus cæléstium,
    Et Angeli canunt Deo ;
    Palámque fit pastóribus
    Pastor, Creátor ómnium.
    Le chœur des Esprits célestes se réjouit,
    et les Anges chantent à Dieu ;
    il se manifeste aux bergers,
    le Pasteur, le Créateur de tous.
    Iesu tibi sit glória,
    Qui natus es de Vírgine,
    Cum Patre et almo Spíritu,
    In sempitérna sæcula. Amen.
    Gloire soit à vous, ô Jésus !
    qui êtes né de la Vierge :
    gloire au Père et à l’Esprit-Saint,
    dans les siècles éternels. Ainsi soit-il.


    Version grégorienne :

    Abbaye bénédictine Saint Dominique de Silos

     

    Version polyphonique :

     
    Giovanni Pierluigi da Palestrina (1525-1594)
    Quire Cleveland - Dir. Ross W. Duffin
  • Méditation - Marie, Sainte Mère du Sauveur à Bethléem

    « Ô heureuse Mère ! heureuse au-delà de toute expression ! Elle a vu la face de Jésus, et Jésus a répondu à son regard par un sourire. Était-ce à travers les larmes ? Quelle signification n'y avait-il pas dans ce sourire céleste et humain ? Il a souri comme un fils sourit à une mère chérie. Il a souri comme le Sauveur victorieux qui avait racheté sa Mère par la Conception Immaculée. Il a souri comme le Créateur qui regarde avec complaisance la plus gracieuse de ses oeuvres. [...] Il a souri comme Dieu, et son sourire était ineffable. [...] Et la joie de ce sourire n'était pas moindre non plus que sa signification. Mais Marie seule peut le dire. Nous tremblons d'attente lorsque nous pensons que ce même sourire sera un jour notre joie, et une joie qui ne finira jamais ! Mais, comme tous les regards de Dieu, ce sourire apportait avec lui tout un monde de grâces. Il était substantiel, comme le sont toujours les visites de Dieu, et il produisait substantiellement ce qu'il exprimait. Comme il a dû en conséquence élever Marie en sainteté ! C'était pour elle en quelque sorte une création nouvelle. Un regard de Jésus a converti Pierre ; que doit avoir fait un sourire et un sourire dirigé vers la face de sa Mère sans tache ? Ô doux Enfant de Bethléem ! Quand nous aussi tomberons-nous à genoux devant ta face ? Quand te verrons-nous sourire, sourire à notre arrivée dans le ciel, sourire de ce sourire qui viendra se reposer sur tes lèvres pour être notre gloire et notre possession à jamais ! »

    P. F. W. Faber (1814-1863), Bethléem ou le mystère de la Sainte Enfance, Tome I (Ch. III La grotte de minuit), Paris, Ambroise Bray, 1862.

    Faber,Marie,Mère,Dieu,Bethléem,Jésus,sourire,joie,grâces,ciel

  • Intention de prière du pape pour le mois de janvier 2018

    Les minorités religieuses en Asie :
    « Pour que les chrétiens, ainsi que les autres minorités religieuses, puissent vivre leur foi en toute liberté dans les pays asiatiques. »

    Source : prieraucoeurdumonde.net.

  • Lundi 1er janvier 2018

    Octave de la Nativité du Seigneur

    Jusqu’à la réforme liturgique de 1960, le 1er janvier - huitième jour de l’octave de Noël - était dans l’Église latine la fête de la Circoncision de Jésus : "Circoncision du Seigneur et Octave de la Nativité". La réforme de 1960, par un décret de la Sacrée Congrégation des Rites, changea le degré de l’Octave (de 2ème classe à 1ère classe) et le nom de la fête devint "Octave de la Nativité du Seigneur". En 1974 eut lieu une nouvelle modification : le pape Paul VI la remplaça par la célébration de "Sainte Marie, Mère de Dieu", dont la fête avait été instaurée en 1932 par le pape Pie XI et fixée au 11 octobre.

    Au nouveau calendrier : Sainte Marie, Mère de Dieu

  • 17h00, Basilique Saint-Pierre : Célébration des Vêpres de la solennité de sainte Marie Mère de Dieu

    et Te Deum d’action de grâces de fin d’année
    présidés par le Pape François
     
    Le pape François présidera les premières vêpres de la solennité de sainte Marie Mère de Dieu, en la basilique Saint-Pierre, à 17h en ce dimanche 31 décembre 2017. La liturgie sera suivie par l’exposition du Saint Sacrement, par le traditionnel « Te Deum », en action de grâce pour l’année civile écoulée, et par la bénédiction eucharistique.
     
     
     
    Traduction intégrale en français de l'homélie du Pape François sur Zenit.org.

  • Angelus de ce dimanche 31 décembre 2017

    Avant de réciter la prière de l'Angélus, ce 31 décembre, le Pape François est revenu sur la Sainte Famille au centre de l’Évangile du jour. Il a insisté sur la confiance que Marie et Joseph ont placée en Dieu en présentant Jésus au temple.

    Le commentaire d'Olivier Bonnel est à lire sur Vatican.News.

    Traduction intégrale en français des paroles du Pape avant l'Angelus sur Zenit.org.

  • Jean Baptiste Lully (1632-1687) : Te Deum LWV 55

    Le Concert Spirituel, Hervé Niquet
     
    [00:00] I. Symphonie
    [06:42] II. Patrem immensae majestatis
    [12:42] III. Tu ad dexteram Dei sedes
    [17:08] IV. Salvum fac populum tuum
    [21:41] V. Dignare, Domine
    [27:09] VI. In Te, Domine, speravi
  • Méditation - Paix aux hommes de bonne volonté

    « Gloria in altissimis Deo
    et in terra pax in hominibus bonae voluntatis ! »
    (Lc 2,14)


    « Les Anges promettent la paix « aux hommes de bonne volonté ». La volonté est « bonne » quand elle est droite, docile, résolue. Droite, c'est-à-dire orientée sincèrement et totalement vers le bien. Docile, autrement dit, toujours disposée à suivre chaque indication de la volonté divine. Résolue, signifie prompte à adhérer à la volonté de Dieu, même quand cette conformité entraîne des difficultés, des obstacles et exige des sacrifices. Le Seigneur nous sollicite continuellement à la générosité, à l'abnégation, par les circonstances de la vie, même les plus minimes. Nous devons nous donner à Dieu sans hésiter, persuadés que, s'Il demande, Il donnera aussi la force d'exécuter ses désirs. Telle a été la conduite des bergers : dès qu'ils eurent entendu l'annonce de l'Ange, ils quittèrent tout, troupeau et repos, « ils vinrent donc en hâte et trouvèrent... le nouveau-né couché dans la crèche » (Lc II, 16). Les premiers, ils trouvèrent Jésus et goûtèrent sa paix.
    [...]
    Donnez-moi, ô Seigneur, votre paix ; qu'elle établisse en moi votre règne et fasse de moi une louange de gloire de votre saint Nom. Mais Vous voulez que, bien qu'attendant tout de votre grâce et de votre miséricorde, je ne manque pas de travailler assidûment pour obtenir votre si grand don.
    Vous me donnerez la paix à condition que je sois de « bonne volonté ». Volonté sincère qui adhère avec rectitude au bien, sans duplicité, sans artifice, sans envisager des fins secondaires ou des compromis. Ô Seigneur, donnez-moi cette volonté droite qui ne se sépare à aucun prix du bien, du vrai... Je voudrais aussi, ô mon Seigneur, avoir une volonté très docile au moindre signe de votre part, telle une légère embarcation à voile qui suit docilement chaque souffle du vent. Hélas, ma volonté est encore si tenace, si obstinée, si difficile à faire plier, si ancrée dans ses positions ! Rendez-la souple, très doux Jésus, Vous qui, du ciel, Vous êtes penché sur la terre pour exécuter la volonté de votre Père.

    Fortifiez, ensuite, ma volonté afin que je parvienne à vaincre toute répugnance, tout tâtonnement ou toute hésitation, surtout lorsqu'il me faudra surmonter des difficultés ou faire face au sacrifice. Ô Seigneur, je voudrais avoir une volonté droite, résolue, pour aller droit à Vous, avec la rapidité de la flèche ; une volonté souple comme l'onde qui obéit au vent, afin de suivre fidèlement les indices de votre divin vouloir. Alors, il n'y aurait plus aucune division entre ma volonté et la vôtre, il y aurait union parfaite, paix inaltérable. »

    P. Gabriel de Ste Marie-Madeleine O.C.D., Intimité Divine - Méditations sur la vie intérieure pour tous les jours de l'année, Tome I (33, Paix aux hommes, 29 décembre, Méditation 2 & Colloque), Monastère des Carmélites Déchaussées, Alost (Belgique) - Librairie du Carmel, Paris, 5ème éd., 1963 (1ère éd. 1955).

    adoration-des-bergers_van-Honthorst_3a.jpg

    Gerrit van Honthorst (1590-1656), L'adoration des bergers (1622)
    Wallraf-Richartz Museum, Cologne, Allemagne

    (Crédit photo)

  • Dimanche 31 décembre 2017

    Dimanche dans l’Octave de la Nativité
     
    Au nouveau calendrier :
    Fête de la Sainte Famille

  • Franz Xaver Biebl (1906-2001) : Ave Maria

    Chanticleer

  • Prière à la Vierge Marie

    « Étoile resplendissante du matin, Vierge Marie, ta lumière se lève avant le jour, car ta venue précède celle de Jésus-Christ, ton Fils béni, lui qui est lumière et jour. Et si la lune et les étoiles disparaissent lorsqu'arrive la lumière du soleil, toi qui brillais au matin, tu brilles encore avec le Soleil, et sa lumière ne te fait pas perdre ta clarté : toi qui as enfanté le Soleil, tu brilles avec lui, ton Fils béni. Et plus éclatante est sa dignité, plus splendide est la tienne, toi qui es sa Mère ; et parce que l'honneur du fils est l'honneur de la mère, dans l'excellence de ton Fils béni la tienne resplendit, car tu es la Mère qui a mérité d'engendrer un tel Fils.

    Etoile du matin, attire-moi, moi qui suis soumis à la corruption, jusqu'à toi qui es l'incorrompue ; moi qui suis vide de toute grâce, jusqu'à toi qui es pleine de grâce ; moi qui suis imparfait, jusqu'à toi qui es parfaite ; moi qui suis petit, jusqu'à toi qui es grande ; moi qui suis faible, jusqu'à toi qui es forte. Ainsi, lorsque je tomberai, je ne me briserai pas, car toi, Mère de la divine Miséricorde, tu me protègeras de ta main, maintenant et pour l'éternité. »

    Raymond Jordan (*), Les Contemplations faites à l'honneur et louange de la très sacrée Vierge Marie, XI, XVI.
    * Prévôt du chapitre d'Uzès (Gard) à la fin du XIVe siècle, puis abbé de Celles-en-Berry (Cher). Son œuvre fut publiée sous le pseudonyme de savant idiot.

    Vierge-Marie_enfants_1a.jpg

  • 23 missionnaires catholiques tués au cours de l'année 2017

    Crucifixion_15a.jpg

    Selon les informations recueillies par l’Agence Fides, au cours de l’année 2017, ont été tués de par le monde 23 opérateurs pastoraux, à savoir 13 prêtres, 1 religieux non prêtre, 1 religieuse et 8 laïcs.

    Selon la répartition continentale, pour la huitième année consécutive, le nombre le plus élevé de ces morts est enregistré en Amérique, où ont été tués 11 opérateurs pastoraux (8 prêtres, 1 religieux non prêtre et 2 laïcs), suivie par l’Afrique, où ont été tués 10 autres opérateurs pastoraux (4 prêtres, 1 religieuse et 5 laïcs) et en Asie 2 (1 prêtre et 1 laïc).

    De 2000 à 2016, selon les données recueillies par l’Agence Fides, ont été tués de par le monde 424 opérateurs pastoraux dont 5 Evêques.

    La liste annuelle établie par Fides, sans doute incomplète, ne concerne pas seulement les missionnaires ad gentes au sens strict mais tous les opérateurs pastoraux morts de façon violente. Nous n’utilisons pas de fait le terme « martyr », sauf dans son sens étymologique de « témoin », pour ne pas devancer le jugement que l’Église pourra éventuellement donner à certains d’entre eux, mais aussi à cause de la pauvreté des informations que, dans la majorité des cas, il est possible de recueillir sur leur vie et sur les circonstances mêmes de leur mort.

    De nombreux opérateurs pastoraux tués a trouvé la mort suite à des vols ou à des cambriolages, perpétrés par ailleurs avec férocité, dans des contextes marqués par la dégradation morale, la pauvreté économique et culturelle, l'intolérance, la violence comme règle de comportement, le manque de respect pour la vie et de tout droit fondamental. Sous toutes les latitudes, les prêtres, religieuses et laïcs partageaient avec les personnes la même vie quotidienne, apportant la valeur spécifique de leur témoignage évangélique comme signe d’espérance. Les personnes tuées ne représentent que la pointe de l’iceberg en ce qu’est sûrement longue la liste des opérateurs pastoraux ou des simplex catholiques agressés, malmenés, volés, menacés tout comme celle des structures catholiques au service de l’ensemble de la population qui font l’objet d’attaques, d’actes de vandalisme ou de saccages. A ces listes provisoires établies par l’Agence Fides sur base annuelle, vient s’ajouter la longue liste de ceux, nombreux, dont on ne saura jamais rien, pas même le nom, et qui, souffrent dans tous les angles de la terre et paient de leur vie leur foi en Jésus Christ. Rarement, les meurtriers de prêtres ou de religieuses sont identifiés ou condamnés. Le cas de la condamnation du mandant de l’assassinat du Frère Vincente Canas, missionnaire jésuite espagnol, tué au Brésil en 1987, est exemplaire. Dans le cadre d’un premier procès, en 2006, les inculpés furent acquittés pour manque de preuve alors que la nouvelle procédure, portée à terme les 29 et 30 novembre derniers, a porté à la condamnation du mandant, seul survivant des inculpés.

    Source : Agence Fides, 28/12/2017 (SL).

    Pour lire l'ensemble de l'édition spéciale (fichier Word)

  • Audience générale de ce mercredi 27 décembre 2017

    Lors de l’audience générale de ce mercredi 27 décembre 2017, tenue en salle Paul VI, le Pape François est revenu sur le sens de Noël, la fête de la Nativité du Seigneur. Le Pape a regretté une dénaturation de cette fête, notamment en Europe, où au nom d’un « faux respect de qui n’est pas chrétien », on élimine toute référence explicite à la naissance de Jésus, dans une volonté de « marginaliser la foi ».

    Le commentaire de Cyprien Viet est à lire / écouter sur Vatican.News.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, je m’arrêterai aujourd’hui à la signification de la fête de la Nativité du Seigneur. A une époque où nous assistons à une sorte de dénaturation de Noël, il faut dire que c’est la naissance de Jésus qui est le vrai Noël, sans Jésus ce n’est pas Noël ! A travers l’annonce de l’Eglise, comme les bergers de l’Evangile, nous sommes guidés pour trouver la vraie lumière, celle de Jésus qui se révèle de façon surprenante : il naît d’une pauvre jeune fille inconnue, qui le met au monde dans une étable, avec la seule aide de son mari. C’est ainsi que le Fils de Dieu se présente encore à nous aujourd’hui : comme le don de Dieu pour l’humanité qui surgit dans la nuit et dans la torpeur du sommeil, alors que souvent l’humanité préfère demeurer dans l’obscurité et ne pas changer ses habitudes erronées. Par l’incarnation de son Fils, Dieu nous a ouvert le chemin d’une vie nouvelle, fondée sur l’amour et non sur l’égoïsme. A Noël, l’histoire humaine a été visitée par l’histoire de Dieu. Avec les petits, les méprisés, Jésus établit une amitié qui continue dans le temps et nourrit l’espérance d’un avenir meilleur. Avec eux, Dieu veut construire un monde nouveau où il n’y aura plus de personnes rejetées, maltraitées, indigentes. En ces jours de fête, ouvrons notre esprit et notre cœur pour accueillir cette grâce. »

    « Je suis heureux d’accueillir les pèlerins de langue française, en particulier les fidèles du diocèse de Séez, avec l’évêque, Mgr Jacques Habert, ainsi que les familles du diocèse de Cambrai. Chers amis, en ce temps de Noël, que Jésus naisse aussi dans vos vies et qu’à travers vous, il devienne un don de salut pour les petits et les exclus ! Bon Noël et que Dieu vous bénisse ! »

    Source : site internet du Vatican.

  • Morten Lauridsen : O Magnum Mysterium

    Nordic Chamber Choir - Dir. Nicol Matt

  • Méditation - L'Enfant-Jésus

    « Le but de Jésus, dans son Incarnation, c'est de tout réparer et de tout accomplir : accomplir toute justice, réparer toute iniquité. Tout ce que la création doit à Dieu, il prétendait le lui donner ; tout ce qu'elle lui a méchamment ravi, il avait dessein de le lui rendre. A ces deux titres, il devait être ici-bas le plus dépendant et le plus divinement lié de tous les hommes. Ce fut sans doute l'une des raisons pour lesquelles il lui plut d'être d'abord un enfant.

    Un enfant ne fait peur à personne. On vient à lui sans peine, sans préambule, sans cérémonie d'aucune sorte ; on se rend tout de suite familier avec lui ; sa seule vue épanouit l'âme. Aussi, dès que Jésus est né, les bergers accourent à la crèche. Ils représentent les petits, les pauvres, les ignorants ; ceux qui étant si souvent les méprisés du monde, y vivent comme des honteux. Dieu ne veut plus que ceux-là aient peur, et surtout peur de lui. Au reste, et sans tarder, les mages viennent à leur tour. L'enfant n'exclut personne et fait à tous le même accueil ; il se laisse faire : c'est le propre de l'état d'enfance.

    A Bethléem, l'enfant reste là jour et nuit ; jour et nuit l'étable est ouverte. Il y est comme une fleur en plein champ ; quiconque passe seulement auprès d'une de ces fleurs agrestes est libre d'en admirer l'éclat, d'en respirer le parfum, ou même de la cueillir. Ainsi en est-il de Jésus à la crèche. Tous ne viennent pas à lui, mais tous y pourraient venir, et ceux qui viendraient seraient reçus. »

    Mgr Charles Gay (1815-1892), Élévations sur la vie et la doctrine de Notre-Seigneur Jésus-Christ Tome I (dix-neuvième élévation), Oudin Frères, Poitiers - Paris, 1879.

    nativite_enfant-jesus_4a.jpg

  • Mercredi 27 décembre 2017

    St Jean, apôtre et évangéliste

    Saint_Jean_burgkmair_1aa.jpg

    Hans Burgkmair l’Ancien (1473-1531), St Jean l'Evangéliste à Patmos
    Panneau central d'un triptyque
    Alte Pinakothek, Munich (Allemagne)

  • Angelus du 26 décembre 2017 (St Etienne)

    Avant la prière de l’Angélus, ce mardi 26 décembre 2017, le Pape a invité les fidèles réunis place Saint-Pierre à confier leur vie et leur esprit au Christ pour rester fidèle à sa parole. Le Pape François a ainsi posé Saint-Etienne, dont la foi irrita les chefs de son temps, en exemple. Car si la fête de ce premier martyr tombe aujourd’hui, au lendemain de Noël, cela n’a rien d’un hasard.

    Le commentaire de Samuel Bleynie est à lire sur Vatican.News.

    Traduction intégrale des paroles du Pape sur Zenit.org.

  • Jean Mouton (1459-1522) : "Nesciens mater"

    (composition en canon, l'œuvre la plus célèbre de Jean Mouton)
    The Monteverdi Choir - Dir. Sir John Eliot Gardiner
     
    Nesciens mater virgo virum
    peperit sine dolore
    salvatorem saeculorum.
    Ipsum regem angelorum
    sola virgo lactabat,
    ubere de caelo pleno.
  • Messe de la Nativité & Bénédiction Urbi et Orbi

    10h00, Messe à Notre-Dame de Paris
    Messe de la Nativité

    Retransmission en direct sur KTO

     

    12h00, Bénédiction Urbi et Orbi

    Retransmission en direct sur KTO

    Texte intégral (version française) sur le site internet du Vatican.