Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

immaculée conception

  • ... parce que vous êtes Immaculée

    « Parce que vous êtes belle, parce que vous êtes Immaculée,
    La femme dans la Grâce enfin restituée,

    La créature dans son honneur premier
    Et dans son épanouissement final,
    Telle qu'elle est sortie de Dieu au matin
    De sa splendeur originale.

    Intacte ineffablement parce que vous êtes
    La Mère de Jésus-Christ,
    Qui est la Vérité entre vos bras, et la seule Espérance
    Et le seul Fruit.

    Parce que vous êtes la femme,
    L'Eden de l'ancienne tendresse oubliée,
    Dont le regard trouve le cœur tout à coup et fait jaillir
    Les larmes accumulées,

    Parce qu'il est midi,
    Parce que nous sommes en ce jour d'aujourd'hui,
    Parce que vous êtes là pour toujours,
    Simplement parce que vous êtes Marie,
    Simplement parce que vous existez,

    Mère de Jésus-Christ, soyez remerciée ! »

    Paul Claudel (1868-1955), extrait de "La Vierge à midi",
    du recueil "Poèmes de Guerre" (1914-1915).

    Paul Claudel,Vierge,Marie,Immaculée Conception,midi,Mère,Jésus-Christ,tendresse,espérance

    Bartolomé Esteban Murillo (1617-1682), Inmaculada Concepción, la Niña
    Musée des Beaux-Arts de Séville (Espagne)

    (Crédit photo)

  • Grande neuvaine de l'Immaculée Conception 2019

    Grande,neuvaine,Immaculée Conception,2019

    Neuvaine en ligne sur notre site internet

  • Angelus de ce samedi 8 décembre 2018

    L’Église célèbre aujourd’hui la solennité de l’Immaculée Conception. Le Pape François a récité la prière de l’Angélus à midi, avec les fidèles rassemblés Place Saint-Pierre. Il a auparavant prononcé un message pour donner en exemple la disponibilité de la Vierge Marie et sa confiance en Dieu.

    Compte rendu d'Adélaïde Patrignani sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Simple prière

    « Ô Vierge Immaculée, faites-moi comprendre, à moi qui suis si indocile, si lent et avare dans le don de moi-même, si plongé dans les choses terrestres, combien mon cœur doit être pur pour ne jamais rien refuser au Seigneur, pour pouvoir répéter toujours avec vous le "fiat" d'une âme docile et pleinement disponible.

    Que mon esprit soit éclairé par la lumière qui émane de votre pureté resplendissante, afin qu'aucun attachement, aucune affection terrestre ne demeure ancrée en moi et m'empêche de mener une vie de réelle et pleine consécration à mon Dieu. »

    P. Gabriel de Ste Marie-Madeleine, Intimité Divine Tome I (L'Immaculée Conception, extrait du Colloque), Monastère des Carmélites Déchaussées, Librairie du Carmel, 1963.

    Immaculee-Conception_Murillo_1a.jpg

    Bartolomé Estéban Murillo (1617-1682), Immaculée Conception

  • Samedi 8 décembre 2018

    Immaculée Conception de la Très Sainte Vierge Marie

    Immacolata_Barocci_a.jpg

    Frederico Barocci (1535-1612), L'Immaculée Conception
    Galerie nationale des Marches, Palais ducal d'Urbino, dans les Marches (Italie)

  • Grande Neuvaine de l'Immaculée Conception 2018

    Vierge_a_l_enfant-114.jpg

    Comme chaque année, le texte de cette Neuvaine de l'Immaculée Conception est reproduit sur notre site internet « Chemin d'Amour vers le Père » en ses pages dédiées aux neuvaines.

  • Angelus du 8 décembre 2017

    En ce 8 décembre, fête de l’Immaculée Conception qui est une fête religieuse majeure et un jour férié très important en Italie, le Pape François a prononcé sa traditionnelle bénédiction de l’Angélus, depuis la fenêtre du Palais apostolique.

    Le Pape a délivré une méditation sur la beauté de Marie et sur sa jeunesse, due au fait qu’elle n’a pas été corrompue par le péché.

    Le compte rendu de Cyprien Viet est à lire / écouter sur Radio Vatican.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Neuvaine à l’Immaculée Conception du 29 novembre au 8 décembre

    Immaculee-Conception_7.png

    Très Sainte Vierge Marie,
    Reine des Anges et des saints,
    Médiatrice de toutes grâces,
    nous trouvons refuge et protection auprès de votre Cœur Immaculé,
    car vous êtes notre Mère.
    Accordez-nous, comme vous l'avez promis aux trois pastoureaux de Fatima,
    de savoir offrir chaque jour notre vie pour le salut des pécheurs.
    Que votre amour maternel touche les cœurs endurcis par le péché,
    pour que tous les hommes, sauvés par le sang de votre Fils versé sur la croix,
    trouvent le chemin de l'amour, de la pénitence et de la réconciliation
    avec Dieu et avec leurs frères.
    Alors, nous pourrons chanter tous ensemble et d'un seul cœur,
    le triomphe de votre maternelle Miséricorde.
    Amen.

    Robert, Cardinal Sarah - Vatican, le 25 mars 2017.

  • Place d'Espagne à Rome : Prière à Marie Immaculée avec le Pape François

    Retransmission en direct sur KTO

    Livret de la célébration

    immaculée conception,8 décembre,prière,place d'espagne,pape,françois

    Prière du Pape François

    O Marie, notre Mère Immaculée,
    en ce jour de ta fête, je viens vers Toi
    et je ne viens pas seul :
    je porte avec moi tous ceux que ton Fils m’a confiés
    dans cette ville de Rome et dans le monde entier,
    pour que Tu les bénisses et les sauves des périls.

    Je t’apporte, Mère, les enfants,
    spécialement ceux qui sont seuls, abandonnés,
    et qui par conséquent sont trompés et exploités.
    Je t’apporte, Mère, les familles,
    qui font avancer la vie et la société
    par leur effort quotidien et caché,
    en particulier les familles qui doivent affronter de nombreux problèmes internes et externes.
    Je t’apporte, Mère, tous les travailleurs, hommes et femmes,
    et je te confie surtout ceux qui, par nécessité,
    sont contraints à un travail indigne,
    ceux qui l’ont perdu ou ceux qui ne parviennent pas à en trouver.

    Nous avons besoin de ton regard immaculé,
    pour retrouver la capacité de regarder les personnes et les choses
    avec respect et reconnaissance,
    sans intérêts égoïstes et hypocrisies.
    Nous avons besoin de ton cœur immaculé,
    pour aimer de manière gratuite,
    sans arrière-pensée mais en cherchant le bien de l’autre,
    avec simplicité et sincérité, en renonçant aux masques et aux ruses.
    Nous avons besoin de tes mains immaculées
    pour caresser avec tendresse,
    pour toucher la chair de Jésus
    dans les pauvres, les malades, les méprisés,
    pour relever celui qui est tombé et soutenir celui qui vacille.
    Nous avons besoin de tes pieds immaculés
    pour aller vers celui qui n’ose pas faire le premier pas,
    pour cheminer sur les sentiers de celui qui est perdu,
    pour aller trouver les personnes seules.

    Nous te remercions, o Mère, parce qu’en te montrant à nous,
    libre de toute tâche du péché,
    Tu nous rappelles qu’avant tout il y a la grâce de Dieu
    et l’amour de Jésus-Christ qui a donné la vie pour nous,
    il y a la force de l’Esprit Saint qui renouvelle tout.
    Fais que nous ne cédions pas au découragement,
    mais, confiants dans ton aide constante,
    nous nous engagions à fond pour nous renouveler nous-mêmes,
    cette ville et le monde entier.
    Prie pour nous, Sainte Mère de Dieu !

    Texte original en italien sur le site internet du Vatican.

  • Angélus de la fête de l'Immaculée Conception du 8 décembre 2016

    Notre « oui » à Dieu est-il un oui « à moitié » et médiocre, ou entier et inconditionnel ? C’est la réflexion proposée par le Pape ce jeudi, lors de la prière de l’Angélus, à l’occasion de la Solennité de l’Immaculée Conception. Devant une Place St Pierre, où trônent déjà le sapin décoré de Noël et la traditionnelle crèche, le Saint-Père est revenu sur les lectures du jour, tirées du livre de la Genèse et de l’Évangile selon St Luc, qui présentent deux « passages cruciaux » de l’histoire des relations entre Dieu et les hommes.

    « Le livre de la Genèse nous montre le ‘non’ des origines, lorsque l’homme a préféré se regarder plutôt que son Créateur, qu’il a voulu n’en faire qu’à sa tête, en choisissant de se suffire à lui-même ». Une attitude qui le conduit au péché et le coupe de la communion avec Dieu ; Dieu qui n’abandonne pourtant pas l’homme au mal. Il le cherche, et lui pose la question d’un père ou d’une mère dont le fils aurait disparu : « Où es-tu ? ».

    Face à ce « non des origines », le passage de l’Évangile nous montre le « oui le plus important de l’Histoire », celui de l’humble jeune fille de Nazareth, Marie. Sa disponibilité et son abandon rendent possible l’incarnation du Fils de Dieu. Jésus commence ainsi « dans le sein de Marie, son chemin sur les routes de l’humanité ». « Il se fait l’un de nous, en toute chose, excepté le péché ». Et c’est pour cela qu’il a choisi Marie, la toute pure, l’immaculée, la « comblée de grâce », la créature en qui le péché ne trouve aucun espace. Son « oui » humble et fidèle « détruit le non orgueilleux des origines », « guérit la désobéissance » originelle, et « renverse l’égoïsme du péché ».

    Partant de l’exemple de ce « oui » inconditionnel, le Pape s’interroge sur notre attitude, et constate : « parfois, dit-il, nous sommes experts des ‘oui à moitié’, nous excellons à faire semblant de ne pas comprendre la volonté de Dieu ». Mais plutôt que de dire « non », nous disons à Dieu « oui, mais... pas aujourd’hui. Demain je serai meilleur, je prierai, je ferai du bien ». Or, en agissant ainsi, « nous fermons la porte au bien », et « le mal profite de ces oui manqués ». En revanche, chaque « oui » donne naissance à une histoire de salut nouvelle et originale avec Dieu, et particulièrement en ce temps de l’Avent, où Dieu « désire nous visiter et attend notre 'oui' ».

    Au terme de la prière de l'Angélus, le Pape a évoqué le fort séisme qui a frappée l'ile de Sumatra, en Indonésie, ce mercredi. La secousse, de magnitude 6,5, a provoqué la mort d'une centaine de personnes. Le Pape François a affirmé prier pour les victimes et leurs familles, pour les blessés, et ceux qui ont perdu leurs maisons. « Que le Seigneur donne force à la population et soutiennent les opérations de secours ».

    Source : Radio Vatican.

    Texte intégral traduit en français sur Zenit.org.

  • Méditation - L'Immaculée Conception de la Très Sainte Vierge Marie

    « Marie, si sainte dès le premier instant de son existence, ne vit dans ce privilège qu'une raison de s'élever plus haut et de croître à tout moment de vertu en vertu : aussi cet astre, si radieux à son lever, monta sans cesse vers son midi, jetant autour d'elle un éclat toujours nouveau de sainteté. Chez les âmes ordinaires, la grâce est gênée par l'opposition au bien et la tendance au mal que nous apportons en naissant. Mais dans Marie Immaculée, la grâce, loin de rencontrer aucun obstacle, trouve tous les canaux de l'âme ouverts pour la recevoir ; elle s'y épanche sans réserve, y coule à plein bords et y fait épanouir toutes les vertus. De là cette pureté de conscience, d'esprit, de cœur, de corps, qui fait paraître Marie aux regards du Ciel comme un beau lis éclatant de blancheur ; de là cette humilité qui rend chère à la fille des rois la pauvreté d'une chaumière ; cette patience invincible dans la souffrance ; cette douceur inaltérable dans la contradiction ; cette tranquillité d'âme dans le péril ; cette foi vive qui ne transporte pas seulement les montagnes, mais fait descendre des cieux le Verbe éternel ; cette espérance plus héroïque que celle d'Abraham après la mort et la sépulture du véritable Isaac ; cette charité... ô charité de Marie, fournaise ardente, vaste incendie, torrent de flammes divines ! ô sainteté de Marie, vous ravissez mon cœur ! Bien d'autres filles de Juda ont amassé de grandes vertus ; mais vous les surpassez toutes (1). Et vraiment le Très-Haut a sanctifié en vous son tabernacle (2).

    Aussi ce qui réjouit le plus le Cœur de Marie, ce n'est ni le titre de Reine du ciel, ni celui de Souveraine de la terre ; c'est bien plutôt son Immaculée conception. Ce qui la regarde ne lui est rien, le consentement de Dieu lui est tout. Voilà pourquoi, interrogée sur son nom, dans ces dernières années, par l'humble vierge de Lourdes : « Je suis, lui répondit-elle, l'Immaculée Conception. » Apprenons de là : 1° à tendre toujours en avant dans le chemin de la vertu, sans jamais dire : C'est assez ; 2° à placer le bonheur de plaire à Dieu avant toute autre considération. »

    1. Prov. XXXI, 29. - 2. Ps. XLV, 5.

    Abbé André-Jean-Marie Hamon (1795-1874), curé de Saint Sulpice, Méditations à l'usage du clergé et des fidèles pour tous les jours de l'année, Tome I (8 décembre. L'Immaculée Conception, Second Point), Paris, Victor Lecoffre, 1886.

    « Ô Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ! »

    Immaculée Conception,Vierge,Marie

    Francisco de Zurbarán (1598–1664), L'Immaculée Conception (1661)
    Magyar Szépmüvészeti Múzeum de Budapest

    (Crédit photo)

  • Jeudi 8 décembre 2016

    Immaculée Conception de la Très Sainte Vierge

    Immaculee_Conception_Murillo_La_Nina_1a.jpg

    Bartolomé Esteban Murillo (1618-1682), Inmaculada del Coro “la Niña” (1668)
    Convento de Capuchinos, Seville (Espagne)

    (Crédit photo)

  • Angelus de ce 8 décembre 2015

    Des dizaines de milliers de personnes ont participé sur la place Saint-Pierre à l’Angélus de ce 8 décembre 2015. Le Pape François leur a rappelé la signification de l’Immaculée Conception : « Marie est notre sœur dans la souffrance, mais elle ne l’est pas dans le mal et le péché ». « En elle, le mal a été vaincu avant même de l’effleurer ». Marie est « la première à avoir été sauvée par la miséricorde infinie du Père ». « C’est pour cette raison que l’Immaculée est devenue l’icône sublime de la miséricorde divine qui a vaincu le péché ». Et en ce début de l’Année Sainte extraordinaire, le Saint-Père a exhorté les fidèles à tourner leurs regards « vers cette icône avec un amour confiant et à la contempler dans toute sa splendeur en imitant sa foi ».

    Dans la conception immaculée de Marie, a-t-il dit, « nous sommes invités à reconnaître l’aube d’un nouveau monde, transformé par l’œuvre salvifique du Père, du Fils et du Saint-Esprit ». La Vierge Marie est « la Mère d’une humanité nouvelle, la Mère d’un monde recréé ». Célébrer la fête de l’Immaculée Conception veut dire tout d’abord « accueillir pleinement dans nos vies Dieu et sa grâce miséricordieuse » ; et en deuxième lieu, cela veut dire « devenir à notre tour des artisans de la miséricorde dans un cheminement évangélique ». « La fête de l’Immaculée devient alors notre fête à tous si par des “oui” quotidiens nous parvenons à vaincre notre égoïsme, à mettre de la joie dans la vie de nos prochains, à leur donner l’espérance, à essuyer quelques larmes, à offrir un peu de gaité ».

    « À l’imitation de Marie, nous sommes invités à annoncer le Christ, à être les témoins de son amour, en accordant notre attention surtout à ceux qui sont les préférés de Jésus » : ceux qui ont faim et soif, les malades, les détenus. La fête de l’Immaculée conception, a poursuivi le Saint-Père, nous rappelle que « dans notre vie tout est don, tout est miséricorde ». C’est la miséricorde divine qui doit distinguer les chrétiens. Un chrétien authentique ne peut pas ne pas être miséricordieux. La miséricorde est « la synthèse de l’Évangile ». Elle est « le trait distinctif du visage du Christ quand Il va à la rencontre de tous, quand Il guérit les malades, quand Il partage ses repas avec les pécheurs, et surtout quand, cloué sur la croix, Il pardonne ». Le Pape François encourage donc les chrétiens à « ne pas avoir peur, à se laisser embrasser par la miséricorde de Dieu qui nous attend et pardonne tout. Rien n’est plus doux que sa miséricorde. Laissons-nous caresser par Dieu », a-t-il lancé avant de prier pour que, par l’intercession de Marie Immaculée, la miséricorde s’empare de nos cœurs et transforme toute notre vie.

    Après l’Angélus, le Souverain Pontife a rappelé qu’il se rendrait dans l’après-midi place d’Espagne, dans le centre historique de Rome, pour rendre hommage à la statue de l’Immaculée Conception, une tradition qui se répète chaque année le 8 décembre. Mais il a ajouté qu’il se rendrait également dans la foulée à la basilique Sainte-Marie Majeure où se trouve une icône pour laquelle il nourrit une grande dévotion. Un geste, a-t-il expliqué, pour « confier à Marie, Mère de Miséricorde, l’Église et l’humanité tout entière, et en particulier la ville de Rome ». Avant de prendre congé des fidèles, le Pape François les a invités à saluer le Pape émérite Benoît XVI qui venait lui aussi de franchir la Porte de la Miséricorde.

    Source : Radio Vatican (HD-RF).

    Texte intégral traduit en français sur Zenit.org.

    Texte intégral original en italien sur le site internet du Vatican.

  • Méditation : Immaculée Conception de la Sainte Vierge Marie

    « Comme le temps approchait auquel Dieu avait résolu de se revêtir de notre nature, le Verbe divin commença à disposer toutes choses pour sa venue en ce monde. Son premier soin fut de créer cette sainte Vierge qui devait être sa mère, et de la remplir, au moment de sa conception, de grâces convenables à sa dignité, n'étant pas possible qu'un Fils si puissant épargnât rien pour une mère qu'il avait choisie entre toutes les femmes, et qu'il aimait trop pour n'user à son égard que d'une libéralité commune. [...]
    Il la préserva du péché originel dont elle devait naturellement être coupable comme les autres filles d'Adam, et il sanctifia son âme dès qu'il la créa pour l'unir à son corps. Si bien que, comme le Créateur donna au soleil l'être et la lumière tout ensemble, et comme avec la vie naturelle il communiqua celle de la grâce tant aux Anges qu'à nos premiers pères, il remplit aussi l'âme de la Vierge d'une excellente sainteté à l'instant même qu'il la tira de l'abîme du néant, d'où elle sortit toute brillante, comme un soleil que les ténèbres du péché n'avaient jamais obscurci. [...]

    O Verbe divin ! qui vous êtes fait homme dans le sein de cette Vierge pour vous former une Église pleine de gloire, sans tache, sans ride et sans nul défaut (1), je vous rends grâce de ce que, par une faveur spéciale, vous avez communiqué à votre bienheureuse Mère, dès le moment de sa conception, cette pureté parfaite que les autres Saints n'obtiennent que dans le ciel. O glorieuse Mère de Dieu ! je me réjouis de ce que vous êtes venue au monde toute éclatante de lumière, aussi bien que votre Fils qui est le Soleil de Justice. Vous pouvez dire comme lui, en ce premier moment de votre vie, que vous êtes prête à exécuter la volonté du Seigneur (2), et que sa loi, qui est la loi de la charité et de la grâce, est déjà gravée au milieu de votre cœur. Tout ce que je vous demande, c'est que notre divin Rédempteur vous ayant choisie pour coopérer avec lui à notre salut, vous le conjuriez de nous appliquer ses mérites, de nous pardonner nos fautes passées, de nous préserver de celles que nous pouvons faire à l'avenir, de nous imprimer en général une telle horreur du péché, que nous comptions pour le dernier de tous les maux, celui d'être un moment privé de sa grâce. »

    1. Ephes. 5, 27. - 2. Psal. 39.

    Vénérable Louis Dupont s.j. (Luis de la Puente, 1554–1624), Le Trésor des Serviteurs de Marie ou Méditations sur les vertus et les glorieuses prérogatives de la Sainte Vierge (Première Partie, IIIe Méditation), Trad. des Méditations du P. Brignon, A Lyon, Chez Rusand / A Paris, A la Librairie Ecclésiastique de Rusand, 1829.

    Louis Dupont,Luis de la Puente,Immaculée Conception,Vierge,Marie,péché originel,pureté,sainteté,gloire

    L'Immaculée Conception, Francisco de Zurbarán
    Magyar Szépmüvészeti Múzeum, Budapest (Crédit photo)

  • Mardi 8 décembre 2015

    Immaculée Conception de la Sainte Vierge

    Immaculée Conception,Sainte Vierge Marie

    L'Immaculée Conception, Peter Paul Rubens (1626-1628)
    Madrid, Musée du Prado

    « Par l’autorité de Notre-Seigneur Jésus-Christ, des bienheureux apôtres Pierre et Paul, et la Nôtre, nous déclarons, prononçons et définissons que la doctrine suivant laquelle, par une grâce et un privilège singulier de Dieu tout-puissant et en vue des mérites de Jésus-Christ, Sauveur du genre humain, la très bienheureuse Vierge Marie a été, au premier instant de sa conception, préservée de toute tache du péché originel, est une doctrine révélée de Dieu et qui, par conséquent, doit être crue fermement et constamment par tous les fidèles. »
    Bx Pie IX, Bulle papale Ineffabilis Deus, 8 décembre 1854.

  • Voyage apostolique du Pape : Messe et canonisation du bienheureux P. Junipero Serra

    Galerie photographique

    La première journée du Pape François dans la capitale américaine avait des tonalités très hispaniques. Le Saint-Père a en effet célébré la messe au sanctuaire national de l'Immaculée Conception, au cours de laquelle il a canonisé le Bienheureux Junípero Serra, un franciscain espagnol qui évangélisa l'Ouest des Etats-Unis et donna une impulsion décisive au catholicisme dans le pays. Il est devenu ainsi le premier Saint hispanique proclamé pour l’Église américaine.

    Cette messe avait d'ailleurs des accents très hispaniques, dans un pays où près de la moitié des catholiques sont de langue espagnole. La première lecture a été lue par un Amérindien dans sa langue traditionnelle. Au cours de son homélie, prononcée en langue espagnole, le Pape est d'abord revenu sur la mission joyeuse à laquelle nous appelle le Seigneur. « Il y a quelque chose en nous qui nous invite à la joie et à ne pas nous satisfaire de placébos qui simplement veulent nous apaiser » a dit le Saint-Père, tout en reconnaissant que les tensions de la vie quotidienne peuvent être un frein.

    Renouveler le sens de la mission

    « Mais voulons-nous, oui ou non, que la résignation soit le moteur de notre vie ? » a demandé le Pape, qui a pointé le danger que représente une anesthésie du cœur, face au conformisme du monde. Les chrétiens ont la responsabilité d’annoncer le message de Jésus. En effet, « la source de notre joie naît de ce désir inépuisable d’offrir la miséricorde, a-t-il expliqué, fruit de l’expérience de l’infinie miséricorde du Père et de sa force communicative. C'est pour cela que le Christ nous envoie en mission, qui nous mène à la joie. » Cette joie, le chrétien la trouve dans une invitation : "allez et annoncez", et la renouvelle dans un appel : "allez et baptisez".

    « La mission ne naît jamais d’un projet parfaitement élaboré ou d’un manuel très structuré et planifié a poursuivi le Saint-Père ; elle naît toujours d’une vie qui s’est sentie recherchée et guérie, rencontrée et pardonnée. Cette mission n'a jamais faibli depuis 2000 ans : « Nous sommes des débiteurs d’une Tradition, d’une chaîne de témoins qui ont permis que la Bonne Nouvelle de l’Évangile continue d’être, de génération en génération, Nouvelle et Bonne » a ainsi expliqué le Pape en citant l'exhortation apostolique Evangelii Gaudium.

    La figure de Junípero Serra

     voyage,pape,françois,messe,homélie,canonisation,bx junipero serra,sanctuaire,immaculée conception,washington

    Le Pape François a ainsi voulu rappeler que Junípero Serra fut de ces infatigables témoins. « Il a su vivre ce qu’est ‘‘l’Église en sortie’’, en parlant du nouveau Saint, cette Église qui sait sortir et aller par les chemins, pour partager la tendresse réconciliatrice de Dieu. Il a su quitter sa terre, ses coutumes, il a eu le courage d’ouvrir des chemins, il a su aller à la rencontre de tant de personnes en apprenant à respecter leurs coutumes et leurs particularités. »

    « Junípero a su dire, mais surtout il a su vivre, en disant : toujours de l’avant. Ce fut sa manière  de vivre la joie de l’Évangile, a conclu le Saint-Père, pour que son cœur ne s’anesthésie pas. Comme lui hier, aujourd’hui nous pouvons dire : toujours de l’avant ! »

    Source : Radio Vatican.

    Texte intégral de l'homélie traduite en français ci-dessous.

    Lire la suite

  • Voyage du Pape François - Programme du mercredi 23 septembre

    voyage,pape,françois,Cuba,La Havane,messe,vêpres,jeunes,homélie,discours

     
    Statistiques
    Rappel du programme

    Mercredi 23 septembre 2015
    09h15 : Cérémonie de bienvenue au South Lawn de la Maison Blanche (15h15 sur KTO ?)
    [Discours]
           Visite de courtoisie au Président des États-Unis d'Amérique
    11h30 : Rencontre avec les évêques des États-Unis d'Amérique en la cathédrale Saint-Matthieu de Washington, D.C. (17h30 sur KTO)
    [Discours]
    16h15 : Messe et canonisation du bienheureux P. Junipero Serra au Sanctuaire national de l'Immaculée Conception à Washington, D.C.
    [Homélie]

    Vidéos KTO et textes mis en ligne dès que possible

    Fuseau horaire :
    Washington : -4h UTC
  • Le Père André Cabes, nouveau recteur du Sanctuaire de Lourdes à compter du mois d’octobre 2015

    Père,André Cabes,nomination,recteur,Sanctuaire,Lourdes,octobre 2015

    A compter du mois d’octobre 2015, le Père André Cabes, actuellement recteur de l’église de la Trinité-des-Monts, à Rome, deviendra le nouveau recteur du Sanctuaire de Lourdes. Il vient d’être nommé à cette responsabilité par Mgr Nicolas Brouwet, évêque du diocèse de Tarbes et Lourdes. Le Père André Cabes succèdera au Père Horacio Brito, recteur du Sanctuaire depuis 2008.

    André Cabes est né le 14 décembre 1950 à Tarbes. Il est ordonné prêtre à la basilique Notre-Dame du Rosaire à Lourdes, le 26 juin 1977. Par la suite, il intègre la communauté des chapelains de Lourdes jusqu’en 1995. Il est notamment responsable du Service Jeunes jusqu’en 1989 et fondateur de l’école de l’Evangile de Lourdes, dont il est le responsable de 1991 à 1996. En 1995, il fonde la Communauté Notre-Dame de l’Aurore. Depuis 2012, il est recteur de l’église de la Trinité-des-Monts, à Rome.

    Source : Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes - Lourdes-Infos.com

    Dans la vidéo d'archives ci-dessous, enregistrée en 2011, le Père André Cabes prend une minute pour dire avec ses mots le mystère de l'Immaculée Conception. Une vidéo de L. Jarneau pour le site officiel du Sanctuaire de Lourdes.

    Le Père André Cabes explique le mystère de l'Immaculée Conception

  • Voyage du Pape François au Sri Lanka et aux Philippines

    Programme du jour
     
    09h15   Cérémonie de bienvenue au Palais présidentiel (02h15 heure française)
         Visite de courtoisie au Président
    10h15   Rencontre avec les autorités et le corps diplomatique dans le Rizal Ceremonial Hall du Palais présidentiel
    11h15   Messe avec les évêques, les prêtres, les religieuses et les religieux en la Cathédrale de l'Immaculée Conception de Manille
    17h30   Rencontre avec les familles au Mall of Asia Arena à Manille (10h30 heure française)

    Fuseau horaire :
    Rome : +1h UTC
    Manille : +8h UTC

  • Angélus, en la Solennité de l'Immaculée Conception de la Bienheureuse Vierge Marie

    « Tout est don gratuit de Dieu et de son amour pour nous »

    En ce lundi 8 décembre, solennité de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie, le Pape François a tenu à souligner que le message de cette fête « peut se résumer facilement : tout est grâce, tout est don gratuit de Dieu et de son amour pour nous. »

    « L’attitude de Marie de Nazareth nous montre que l’être passe avant le faire, qu’il faut laisser Dieu agir pour être vraiment comment Il veut. Marie est réceptive, mais pas passive. Comme, au niveau physique, elle reçoit la puissance de l’Esprit Saint, mais ensuite donne chair et sang au Fils de Dieu qui se forme en Elle, ainsi, sur le plan spirituel, elle accueille la grâce et lui correspond avec la foi. Ce mystère de l’accueil de la grâce, qui en Marie, par un privilège unique, était sans l’obstacle du péché, est une possibilité pour nous tous. Comme Marie, nous aussi avons été bénis, c'est-à-dire aimés, et pour cela, choisis avant la création du monde pour être saints et immaculés. Marie a été préservée, alors que nous avons été sauvés grâce au Baptême et à la foi. Tous cependant, elle autant que nous, par l’intermédiaire du Christ. »

    « Face à l’amour, à la miséricorde, à la grâce divine réservée à nos cœurs, la conséquence qui s’impose est une seule : la gratuité. Comme nous avons reçu gratuitement, ainsi gratuitement nous sommes appelés à donner. Comme Marie qui à peine entendue l’annonce de l’Ange, va aussi vite partager le don de la fécondité avec sa cousine Élisabeth. Parce que, si tout nous a été donné, tout doit être redonné. De quelle manière ? En permettant que l’Esprit Saint fasse de nous un don pour les autres ; qu’il nous fasse devenir des instruments d’accueil, de réconciliation et de pardon. Si notre existence se laisse transformer par la grâce du Seigneur, nous ne pourrons retenir pour nous la lumière qui vient de son visage, mais nous la laisserons transparaître pour qu’elle illumine les autres. Apprenons de Marie, qui a constamment conservé son regard fixé sur le Fils et son visage est devenu « le visage qui ressemble le plus au Christ » (Dante, Paradis, XXXII, 87). »

    Source : Radio Vatican.

    Cérémonie Place d'Espagne

    « Cet après-midi je vais aller à Sainte Marie Majeure pour saluer la Salus Populi Romani, puis à la Place d'Espagne pour renouveler le traditionnel acte d'hommage et de prière au pied du monument à l'Immaculée. Ce sera toute une après-midi consacrée à la Vierge. Je vous demande de vous unir spirituellement à moi dans ce pèlerinage, qui exprime la dévotion filiale à notre Mère céleste. Et n'oubliez pas : la grâce est gratuite. Nous avons reçu cette grâce gratuitement, cette grâce de Dieu, et nous devons la redonner ; nous avons reçu le don et nous devons le redonner aux autres. Ne l'oubliez pas ! »

    Texte intégral en français sur Zenit.org

    Texte intégral en italien sur le site internet du Vatican.