Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cierges

  • Bénédiction des cierges et procession - Antienne "Lumen ad revelationem"

    Prieuré Carmélitain, Londres (G.B.)
     
    Antiphona (Antienne) Luc. 2, 32.
    Lumen ad revelatiónem géntium et glóriam plebis tuæ Israël.
    Lumière pour éclairer les nations, et gloire d’Israël votre peuple.

    Cant. ibid. 29-31.
    Nunc dimíttis servum tuum, Dómine, secúndum verbum tuum in pace.
    Maintenant, Seigneur, vous vous laisserez votre serviteur s’en aller en paix, selon votre parole.

           Lumen ad revelatiónem...

    Cant.
    Quia vidérunt óculi mei salutáre tuum.
    Puisque mes yeux ont vu le salut qui vient de vous.

           Lumen ad revelatiónem...

    Cant.
    Quod parásti ante fáciem ómnium populorum.
    Que vous avez préparé à la face de tous les peuples.

           Lumen ad revelatiónem...

    Cant.
    Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto.
    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit.

           Lumen ad revelatiónem...

    Cant.
    Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.
    Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

           Lumen ad revelatiónem...
  • Méditation : Purification de la Bienheureuse Vierge Marie

    « Aujourd'hui, en souvenir de ce jour-là, en souvenir de la procession incomparable et unique, qui se déroulait dans le temple de Dieu, et dans laquelle, Hostie sainte, sur la patène des bras de votre Mère, vous étiez porté au sanctuaire sacro-saint, l’Église bénit les cierges et les sanctifie en cette nouvelle Chandeleur.
    [...]
    Cierge de Dieu, nous porterons nos cierges bénits, sanctifiés aujourd'hui, dans la procession de Chandeleur ; c'est pour dire que nous aussi, qui les recevons et les désirons porter allumés à la gloire de votre Nom, nous devons être les cierges de Dieu, imitateurs de la clarté, de la chaleur du vôtre, du vôtre qui est Vous-même.

    Que nous soyons lumières, que nous soyons ardeurs ; et que nous allions ainsi, nous consumant à votre gloire. Je recevrai, ô Jésus, mon cierge, cierge bénit, figure de votre propre substance. Je vous recevrai dans mes bras et je vous porterai.

    Avec Siméon, je pourrai chanter : « Laissez-moi aller maintenant, nunc dimitis, car je vous vois, je vous tiens, je vous porte, je ne désire plus rien que Vous.

    O Jésus, faites que, comme ce luminaire, brillant d'une lumière invisible, chasse les ténèbres, ainsi mon cœur illuminé d'un feu invisible par la splendeur de votre Esprit, soit délivré de l'aveuglement de tous les vices.

    O Marie, sainte fête ! Oui, sainte fête ; car, nous allons avec vous, portant Jésus, ô Porte du ciel ! Portez devant nous le Roi de gloire, la Lumière nouvelle engendrée dès l'aurore, le Maître de la vie et de la mort, le sauveur du monde. »

    Dom Vandeur, Élévations sur la Messe de chaque jour - Noël, Épiphanie (Purification de la Bienheureuse Vierge Marie), Éditions de Maredsous, 1955.

    presentation-seigneur_Palma_il_Giovane_1a.jpg

    Présentation de Jésus au Temple, Palma le Jeune (Palma il Giovane, v.1548-1628)