Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

revue

  • Le site du Secrétariat des Œuvres du Sacré-Cœur fait peau neuve

    vqh88.jpg

    Le Secrétariat des Œuvres du Sacré-Cœur à Paray-le-Monial a mis en ligne en cette nouvelle année son nouveau site internet.

    Voici l'adresse de ce nouveau site : www.secretariatdesoeuvresdusacrecoeur.org/

    N'hésitez pas à adresser vos messages et intentions de prières via ce nouveau site et à vous y rendre pour mieux connaître cette belle Œuvre.

    Vous pourrez également y consulter la revue en ligne. Si elle vous plaît et vient nourrir votre foi, n'hésitez pas à vous abonner et à faire découvrir la revue autour de vous ! Vous rejoindrez ainsi tous les Amis du Cœur de Jésus, fidèles au Message de Paray-le-Monial.

  • Découvrez gratuitement la revue "Le Cœur de Jésus, Source de l’Amour", en lien avec le Message de Paray-le-Monial !

    CJ-501.jpg

    Unique par son contenu spirituel, cette revue, éditée par le Secrétariat des Œuvres du Sacré-Cœur et publiée à Paray-le-Monial depuis 1912, poursuit la mission que le Christ assigne à tous ceux qui œuvrent pour instaurer la « civilisation de l’Amour ». Le Secrétariat des Œuvres du Sacré-Cœur est animé par une équipe composée de religieuses et de laïcs au service de la Mission : faire connaître l’amour du Cœur de Jésus.

    • Spiritualité du Cœur de Jésus
    • Prières
    • A l’écoute du pape François
    • Message de Paray-le-Monial
    • Biographies et témoignages
    • Vie de l’Eglise et du monde
    • Interviews de grands témoins
     
    Mieux que toute documentation, affiches et autres communications, les témoignages des lecteurs expriment le mieux la paix intérieure et les bienfaits qu’apportent la revue, grâce à la connaissance et à l’accueil de l’amour du Cœur de Jésus :

    « Votre revue m’aide à prier, à garder l’espérance, sa lecture me donne un souffle de vie. Je sais que la Communauté prie pour moi. Lorsque je vous écris et vous confie mes intentions, j’ai une vraie réponse personnalisée, ce qui est très rare aujourd’hui. »

    "Après avoir demandé un numéro gratuit à la communauté, je me suis abonné car j’avais du mal à prier et à trouver les paroles du Pape. Aujourd’hui, la revue est un vrai soutien pour ma foi. J’ai apporté un jour la revue dans mon groupe de prière. Elle a été pendant des mois un véritable support pour nous accompagner. Beaucoup d’amies se sont abonnées."

    Soyez vous aussi « les instruments qui attirent les cœurs à l’Amour de Dieu » et demandez gratuitement votre numéro "Découverte" par courrier, par téléphone, ou par Internet rubrique "nous contacter" :

    Secrétariat des Œuvres du Sacré-Cœur
    9 rue Chervier
    71600 Paray le Monial - Tél : 03 85 81 15 04
    Mail : contact@secretariatdesoeuvresdusacrecoeur.org
    Internet : http://www.secretariatdesoeuvresdusacrecoeur.org
  • Une prière à l'Ange gardien

    « Mon saint Ange gardien, à qui Dieu a confié ma protection, je vous salue et je vous remercie.
    Je vous en prie, éclairez-moi, protégez-moi, guidez-moi, conduisez-moi.
    Veuillez prier pour moi et prier à ma place dans tous les moments où je ne peux formuler mes prières.
    Daignez aussi, dans la Lumière divine, vous rencontrer avec les Anges gardiens de ceux que j'aime le plus, de tous ceux auxquels je m'intéresse spirituellement, pour les éclairer, les protéger et les conduire. Amen. »

    L'Association "L'Ange gardien"

    prière,ange,ange gardien

  • Découvrez gratuitement la revue Le Cœur de Jésus, Source de l’Amour, en lien avec le Message de Paray-le-Monial !

    CJ-492.jpg

    Unique par son contenu spirituel, cette revue, éditée par le Secrétariat des Œuvres du Sacré-Cœur et publiée à Paray-le-Monial depuis 1912, poursuit la mission que le Christ assigne à tous ceux qui œuvrent pour instaurer la « civilisation de l’Amour ». Le Secrétariat des Œuvres du Sacré-Cœur est animé par une équipe composée de religieuses et de laïcs au service de la Mission : faire connaître l’amour du Cœur de Jésus.

    • Spiritualité du Cœur de Jésus
    • Prières
    • A l’écoute du pape François
    • Message de Paray-le-Monial
    • Biographies et témoignages
    • Vie de l’Eglise et du monde
    • Interviews de grands témoins
     
    Mieux que toute documentation, affiches et autres communications, les témoignages des lecteurs expriment le mieux la paix intérieure et les bienfaits qu’apportent la revue, grâce à la connaissance et à l’accueil de l’amour du Cœur de Jésus :

    « Votre revue m’aide à prier, à garder l’espérance, sa lecture me donne un souffle de vie. Je sais que la Communauté prie pour moi. Lorsque je vous écris et vous confie mes intentions, j’ai une vraie réponse personnalisée, ce qui est très rare aujourd’hui. »

    "Après avoir demandé un numéro gratuit à la communauté, je me suis abonné car j’avais du mal à prier et à trouver les paroles du Pape. Aujourd’hui, la revue est un vrai soutien pour ma foi. J’ai apporté un jour la revue dans mon groupe de prière. Elle a été pendant des mois un véritable support pour nous accompagner. Beaucoup d’amies se sont abonnées."

    Soyez vous aussi « les instruments qui attirent les cœurs à l’Amour de Dieu » et demandez gratuitement votre numéro "Découverte" par courrier, par téléphone, ou par Internet rubrique "nous contacter" :

    logo_100.jpgSecrétariat des Œuvres du Sacré-Cœur
    9 rue Chervier
    71600 Paray le Monial - Tél : 03 85 81 15 04
    Mail : contact@secretariatdesoeuvresdusacrecoeur.org
    Internet : http://www.secretariatdesoeuvresdusacrecoeur.org
  • Découvrez gratuitement la revue Le Cœur de Jésus, Source de l’Amour, en lien avec le Message de PARAY-LE-MONIAL !

    CJ-492.jpg

    Unique par son contenu spirituel, cette revue, éditée par le Secrétariat des Œuvres du Sacré-Cœur et publiée à Paray-le-Monial depuis 1912, poursuit la mission que le Christ assigne à tous ceux qui œuvrent pour instaurer la « civilisation de l’Amour ». Le Secrétariat des Œuvres du Sacré-Cœur est animé par une équipe composée de religieuses et de laïcs au service de la Mission : faire connaître l’amour du Cœur de Jésus.

    • Spiritualité du Cœur de Jésus
    • Prières
    • A l’écoute du pape François
    • Message de Paray-le-Monial
    • Biographies et témoignages
    • Vie de l’Eglise et du monde
    • Interviews de grands témoins
     
    Mieux que toute documentation, affiches et autres communications, les témoignages des lecteurs expriment le mieux la paix intérieure et les bienfaits qu’apportent la revue, grâce à la connaissance et à l’accueil de l’amour du Coeur de Jésus :

    « Votre revue m’aide à prier, à garder l’espérance, sa lecture me donne un souffle de vie. Je sais que la Communauté prie pour moi. Lorsque je vous écris et vous confie mes intentions, j’ai une vraie réponse personnalisée, ce qui est très rare aujourd’hui. »

    "Après avoir demandé un numéro gratuit à la communauté, je me suis abonné car j’avais du mal à prier et à trouver les paroles du Pape. Aujourd’hui, la revue est un vrai soutien pour ma foi. J’ai apporté un jour la revue dans mon groupe de prière. Elle a été pendant des mois un véritable support pour nous accompagner. Beaucoup d’amies se sont abonnées."

    Soyez vous aussi « les instruments qui attirent les cœurs à l’Amour de Dieu » et demandez gratuitement votre numéro "Découverte" par courrier, par téléphone, ou par Internet rubrique "nous contacter" :

    logo_100.jpgSecrétariat des Œuvres du Sacré-Cœur
    9 rue Chervier
    71600 Paray le Monial - Tél : 03 85 81 15 04
    Mail : contact@secretariatdesoeuvresdusacrecoeur.org
    Internet : http://www.secretariatdesoeuvresdusacrecoeur.org
  • Revue Credere : Entretien avec le Pape François au sujet du Jubilé de la miséricorde

    La revue catholique italienne Credere publie ce jour une interview du Saint-Père, dans laquelle il explique les motivations et les attentes du Jubilé de la miséricorde, ainsi que son expérience personnelle de la miséricorde divine. En voici de larges extraits :

    "Le thème de la miséricorde a fortement été accentué dans l’Église à partir de Paul VI. Jean-Paul II y est revenu dans l'encyclique Dives in Misericordia, instituant avec la canonisation de sainte Faustine Kowalska la fête de la Divine Miséricorde, fixée à l'octave de Pâques. Dans ce sillage, j'ai ressenti comme un désir du Seigneur de montrer sa miséricorde aux hommes. Il s'est donc agi pour moi de suivre une tradition relativement récente pour une attention qui a toujours existé... Il est évident que le monde a besoin de la miséricorde, besoin de compassion, c'est à dire 'souffrir avec'. Nous sommes habitués aux mauvaises nouvelles, à la cruauté et aux pires atrocités qui offensent le nom et la vie de Dieu. Le monde a besoin de découvrir que Dieu est Père, qu'il y a la miséricorde, que la cruauté n'est pas plus une solution que la condamnation. Si l’Église suit parfois une ligne dure ou est tentée de la suivre en soulignant les normes morales, beaucoup de gens sont laissés de côté. ... Je vois l’Église comme un hôpital de campagne après la bataille : Combien de personnes souffrent, sont blessées ou tuées !... Nous devons soigner, guérir, soutenir... Nous sommes tous pécheurs, et tous portons nos croix. J'ai senti que Jésus veut ouvrir la porte de son Cœur, que le Père veut montrer sa tendre miséricorde, nous envoyant l'Esprit... C'est l'année du pardon, de la réconciliation. D'un côté, nous voyons la production et le commerce des armes qui tuent les personnes innocentes d'une manière la plus cruelle possible, de l'autre l'exploitation des personnes, des enfants. Un sacrilège est en cours contre l'humanité. L'homme est sacré, car image du Dieu vivant. Et le Père dit de nous arrêter pour aller vers Lui".

    Plusieurs fois le Pape François a dit se sentir pécheur. Comment vit-il la miséricorde de Dieu ? : "Je suis un pécheur, j'en suis sûr, un pécheur que le Seigneur a regardé avec pitié. Comme je l'ai dit aux prisonniers en Bolivie, je suis un homme pardonné. Dieu me regarda avec compassion et m'a pardonné. Même maintenant, je fais des erreurs et commets des péchés. Je me confesse tous les quinze ou vingt jours, parce que je ressens toujours le besoin de la miséricorde de Dieu... J'ai eu ce sentiment à dix-sept ans, d'une manière spéciale le 21 septembre 1953, quand j'ai ressenti le besoin d'entrer dans une église me confesser... C'est devenu évident. J'ai décidé de devenir prêtre...et c'est un prêtre malade de la leucémie qui m'a accompagné pendant un an. Il est mort l'année suivante. Après l'enterrement, je pleurais à chaudes larmes, je me sentais complètement perdu, comme si Dieu m'avait abandonné. C'est là que j'ai rencontré la miséricorde de Dieu, qui est désormais étroitement liée à ma devise épiscopale... La traduction littérale serait en étant miséricordieux et en choisissant".

    Le Jubilé de la miséricorde peut-il être l'occasion de redécouvrir la maternité de Dieu ? Y a-t-il un aspect féminin de l’Église qui doive être réévalué ?

    "Oui, dans le livre d'Isaïe, Dieu affirme que si une mère en arrivait à oublier son enfant, lui ne nous oubliera pas. Voici la dimension maternelle de Dieu. Tout le monde ne comprend pas l'expression Maternité de Dieu, qui n'appartient pas au langue populaire... C'est pourquoi je préfère utiliser le mot tendresse, typique d'une mère, la tendresse de Dieu. Dieu est père et mère."

    La miséricorde dans la Bible nous fait découvrir un Dieu plus miséricordieux qu'on ne pourrait le croire. Cette tendresse envers l'homme peut-elle favoriser un changement d'attitude envers l'autre ?

    "Certes, cela conduira à être un plus tolérant, plus patient, plus attentif... Durant le Synode de 1994, j'avais dit qu'il fallait mettre en route une révolution de la tendresse... Aujourd'hui cette tendresse nous devons la faire grandir comme résultante de l'Année de la miséricorde : La tendresse de Dieu est pour chacun de nous. Chacun de nous a le droit de dire : Je suis malheureux, mais Dieu m'a aimé, alors je dois aussi aimer les autres de la même manière."

    Évoquant le célèbre 'Discours de la lune', lorsque Jean XXIII recommanda aux fidèles de rentrer chez eux avec une caresse aux enfants. C'est devenu une icône de l’Église de la tendresse, qui aide les communautés chrétiennes à se développer et à se renouveler : "Quand je vois les malades, les personnes âgées, je reçois une caresse spontanée, car c'est le premier geste que font les parents sur leur nouveau-né. C'est un 'Je t'aime, je veux tu ailles bien'."

    Source : Vatican Information Service (Publié VIS Archive 01 - 2.12.15).

    Texte intégral original en italien en Salle de Presse du Saint-Siège.

  • Spécimen gratuit !

    Spécimen gratuit !

    Depuis 1891, la revue "L'Ange Gardien" créée et dirigée par les Clercs de St-Viateur, fait connaître et aimer tous les saints Anges.

    Spécimen gratuit sur demande à :

    L'ANGE GARDIEN
    21, Montée St-Laurent
    69005 LYON - France


    Ou  ICI  (par e-mail)
    ... sans oublier vos coordonnées postales !

    (Offre limitée à un exemplaire par famille)

     Association des Saints Ange Gardiens

  • Le "décalogue" du Pape... quelques remarques

    Le 27 juillet dernier, la revue dominicale argentine "Viva", supplément du quotidien "Clarin", a publié une nouvelle interview du Pape François, signée du journaliste Pablo Calvo. On y trouve une "recette du bonheur" en 10 points, relayée par de très nombreux média catholiques (ICI, ICI, ...).

    Ce nouveau "décalogue" du Pape - puisqu'ainsi le nomment certains de ces média - m'inspire quelques remarques, et je vous fais part de celles qui me semblent les plus importantes...

    Tout d'abord "une "recette du bonheur", énoncée par un chrétien, et à fortiori par un catholique (quel qu'il soit), devrait faire mention - au moins une fois, et en première place - de Dieu, du Christ Jésus, ...
    Peut-être est-ce un oubli dans les traductions, mais je n'en vois aucune trace dans les textes reproduits, du moins sur internet. Bien triste oubli !


    5. "On ne travaille pas le dimanche. Le dimanche, c’est pour la famille."

    Le Saint-Père - et ce qui suit étant écrit en toute déférence et obéissance envers lui - aurait du préciser : "Le dimanche, c'est pour Dieu (essentiellement et en tout premier lieu), et en famille lorsque cela est possible."


    Rappel du Troisième commandement :

    3 - Tu feras du sabbat un mémorial, un jour sacré. Pendant six jours tu travailleras et tu feras tout ton ouvrage ; mais le septième jour est le jour du repos, sabbat en l’honneur du Seigneur ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni tes bêtes, ni l’immigré qui réside dans ta ville. Car en six jours le Seigneur a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qu’ils contiennent, mais il s’est reposé le septième jour. C’est pourquoi le Seigneur a béni le jour du sabbat et l’a consacré.

    (Église catholique en France - Édité par la Conférence des évêques de France)


    Extraits du Catéchisme de l’Église Catholique :

    Souviens-toi du jour du Sabbat pour le sanctifier. Pendant six jours tu travailleras et tu feras tout ton ouvrage ; mais le septième jour est un sabbat pour le Seigneur ton Dieu. Tu n’y feras aucun ouvrage (Ex 20, 8-10 ; cf. Dt 5, 12-15).

    Le sabbat a été fait pour l’homme, et non l’homme pour le sabbat ; en sorte que le Fils de l’homme est maître même du sabbat (Mc 2, 27-28).

    EN BREF

    2075 " Que dois-je faire de bon pour posséder la vie éternelle ? " – " Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements " (Mt 19, 16-17).

    2076 Par sa pratique et par sa prédication, Jésus a attesté la pérennité du Décalogue.

    2077 Le don du Décalogue est accordé à l’intérieur de l’Alliance conclue par Dieu avec son peuple. Les commandements de Dieu reçoivent leur signification véritable dans et par cette Alliance.

    2078 En fidélité à l’Écriture et conformément à l’exemple de Jésus, la Tradition de l’Église a reconnu au Décalogue une importance et une signification primordiales.

    2079 Le Décalogue forme une unité organique où chaque " parole " ou " commandement " renvoie à tout l’ensemble. Transgresser un commandement, c’est enfreindre toute la Loi (cf. Jc 2, 10-11).

    2080 Le Décalogue contient une expression privilégiée de la loi naturelle. Il nous est connu par la révélation divine et par la raison humaine.

    2081 Les dix commandements énoncent, en leur contenu fondamental, des obligations graves. Cependant, l’obéissance à ces préceptes implique aussi des obligations dont la matière est, en elle-même, légère.

    2082 Ce que Dieu commande, Il le rend possible par sa grâce.

    (Catéchisme de l’Église catholique)


    Ou résumé plus succinctement :

    Le jour du Seigneur garderas, en servant Dieu dévotement.
    (formule catéchistique abrégée tirée du Catechismus Catholicus de P. Card. Gasparri, Vatican, 1933.


    9. "L’Église croît par l’attraction, non par le prosélytisme."

    "L'attraction" est bien insuffisante, et ne répond pas à elle seule au commandement du Christ :

    "Allez, faites de toutes les nations des disciples ; baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à garder tout ce que je vous ai prescrit." (Mt 28, 19-20)

    Ce que St Paul résuma en une vibrante profession de foi :
    "Malheur à moi si je n'annonce pas l’Évangile !" (1Co 9, 16)

    Qu'ont fait les Apôtres au jour de la Pentecôte ? Sont-ils sortis tranquillement, parlant entre eux, discutant avec les uns et les autres, sans chercher à "convaincre" ?
    Qu'ont fait tous les chrétiens des premiers siècles, et les martyrs ? N'ont-ils pas professé haut et fort leur foi, allant même pour nombre d'entre eux jusqu'à convertir leurs gardiens en prison ?

    L'évangélisation est bien un devoir, un ordre donné à chacun par Notre Seigneur.

    Il ne suffit donc pas d'être chrétien, ni de témoigner : il faut annoncer, enseigner, "proclamer la Parole, à temps et à contretemps" (2Tm 4, 2).

    Il ne suffit pas "d'attirer" par l'exemple (toujours imparfait), mais dire et redire sa foi à tous ceux dont il nous est donné de croiser le chemin.