Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

communications sociales

  • Dimanche 28 mai 2017

    6ème Dimanche après Pâques
    (7ème Dimanche de Pâques)
     
    Commentaire de l'Evangile du dimanche
    (Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux)
     
     
    Journée mondiale des communications sociales
    « Ne crains pas, car je suis avec toi. » (Is 43, 5)
     
    Rappel : Présentation du Message.
    Texte intégral du Message en français sur le site internet du Vatican.

  • Présentation du Message pour la Journée Mondiale des Communications Sociales

    Le message du Pape François pour la prochaine Journée mondiale des communications sociales (28 mai 2017) a été publié ce mardi 24 janvier, comme le veut la tradition, jour de la fête de Saint François de Sales, patron des journalistes. Le thème choisi cette année est « Ne crains pas, car je suis avec toi » (verset tiré du livre d'Isaïe), « Communiquer l'espérance et la confiance en notre temps ». Le Pape invite à communiquer avec espérance, en privilégiant les récits inspirés par la Bonne Nouvelle, sans occulter les drames de notre histoire.

    Le compte-rendu d’Olivier Bonnel est à écouter sur Radio Vatican.

    Texte intégral du Message en français sur le site internet du Vatican.

  • Rappel : 50ème Journée mondiale des communications sociales

    « Redécouvrir le pouvoir de la miséricorde de guérir les relations déchirées, et de ramener la paix et l’harmonie entre les familles et dans les communautés. » Voilà ce à quoi appelle le Pape François dans son Message pour la 50ème Journée mondiale des communications sociales, un événement qui se déroule ce dimanche 8 mai.

    Ce vendredi, le Pape avait reçu le directeur général d'Apple, Tim Cook, et publié dans le même temps un message où il met en garde contre la nouvelle agressivité dans le discours politique, religieux et sur les réseaux sociaux. Tim Cook a été reçu au lendemain de l'annonce par le géant informatique américain de la prochaine ouverture à Naples d'un centre de développement d'applications mobiles, le premier de ce type en Europe.

    La semaine dernière, le président exécutif de Google, l'Américain Eric Schmidt, avait été reçu par le Saint-Père, alors que la communication via internet et les réseaux sociaux fait partie des nouvelles préoccupations du Saint-Siège.

    Les précisions d'Antonino Galofaro à lire / écouter sur Radio Vatican.

    Rappel : Message du Pape François pour la 50ème Journée Mondiale des Communications Sociales, le dimanche 8 mai 2016, sur le thème « Communication et miséricorde, une rencontre féconde » en cette année du Jubilé de la Miséricorde.

    communications-sociales_1a.jpg

    « Toi, qui appartiens à la grande communauté numérique, me demandes une bénédiction et une prière, je veux te dire :
    tu seras le don précieux dans ma prière au Père.
    Et toi, n’oublie pas de prier pour moi, moi qui suis serviteur de l’Evangile de la miséricorde. »
    Franciscus

  • Message du Pape François pour la 50e Journée mondiale des communications sociales

    sur le thème : "Communication et Miséricorde : une rencontre féconde"

    « Redécouvrir le pouvoir de la miséricorde de guérir les relations déchirées, et de ramener la paix et l’harmonie entre les familles et dans les communautés. » Voilà ce à quoi appelle le Pape François dans son message pour la 50e Journée mondiale des communications sociales, un événement qui se déroulera le 8 mai prochain.

    Les précisions d'Antonino Galofaro, à lire / écouter sur Radio Vatican.

    Texte intégral en français ci-dessous.

    Lire la suite

  • Thème de la prochaine Journée Mondiale des Communications Sociales (24 janvier 2016)

    « Communication et Miséricorde : une rencontre féconde »

    Aujourd'hui a été rendu public le thème choisi pour la prochaine Journée Mondiale de la Communication (24 janvier 2016) : "Communication et miséricorde, une rencontre féconde" : Le choix du thème de cette année, informe le Conseil Pontifical pour les Communications Sociales, "a été clairement déterminé par la célébration du Jubilé extraordinaire de la miséricorde, et, sans doute, le Saint-Père souhaite que la Journée mondiale de la communication soit une occasion propice pour réfléchir sur les synergies profondes entre communication et miséricorde.

    Dans la bulle d'Indiction de l'année jubilaire...le Pape rappelle que l'Eglise a pour mission d’annoncer la miséricorde de Dieu, cœur battant de l’Evangile, qu’elle doit faire parvenir au cœur et à l’esprit de chaque personne. Et, d'ajouter : Son langage et ses gestes doivent transmettre la miséricorde pour pénétrer le cœur des personnes et les inciter à retrouver le chemin du retour au Père. Il semble opportun de rappeler, à cet égard, que nous sommes dans le contexte d'une communication qui est un moment constitutif d'une promotion de la culture de la rencontre. Le Pape, à cette occasion, fait référence au langage et aux gestes de l'Eglise, mais dans la perspective indiquée, tout homme et toute femme aujourd'hui, dans sa communication, vers la rencontre de l’autre, doivent être animée d’une profonde dimension d’accueil, de disponibilité, de pardon.

    Le thème souligne qu'une bonne communication peut ouvrir un espace pour le dialogue, la compréhension mutuelle et la réconciliation, permettant ainsi que fleurissent de rencontres humaines fécondes. À un moment où notre attention est souvent captée par la nature polarisée et ségrégative de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux, le thème veut mettre l'accent sur le pouvoir des mots et des gestes pour surmonter les incompréhensions, pour guérir les mémoires, pour construire la paix et l'harmonie.

    Une fois de plus, le Pape François aide à redécouvrir qu'au cœur de la communication, se trouve avant tout une profonde dimension humaine. Cette communication n'est pas seulement une technologie actuelle ou mise à jour, mais une profonde relation interpersonnelle".

    Source : Vatican Service Information (Publié VIS Archive 01 - 29.9.15).

    Texte intégral du Communiqué en français ci-dessous.

    Lire la suite

  • 49ème Journée Mondiale des Communications Sociales

    « Communiquer la famille : milieu privilégié de la rencontre dans la gratuité de l’amour »

    Message du Pape François

  • Message à l'occasion de la XLIXe Journée Mondiale des Communications Sociales, 2015

    "Communiquer la famille : milieu privilégié de la rencontre dans la gratuité de l'amour"

    Ce matin près la Salle de Presse, Mgr Claudio Maria Celli, Président du Conseil pontificale pour les communications sociales, assisté de Mme Chiara Giaccardi, Professeur à l'Université catholique de Milan (Italie), a présenté le Message du Pape François pour la prochaine Journée mondiale des communications sociales (17 mai). Il y rappelle que la famille continue d'être une grande institution, pleine de ressources. Même si elle est une institution en crise, elle est capable de se faire connaître et de communiquer. Elle dispose d'un lien fort qui fait inter-agir ses membres". Et puis la prière, qui trouve en elle un mode de communication fondamental, définit la famille comme lieu authentique de découverte et d'expérience. "Dans ce contexte, le pardon doit être considéré une dynamique de communication...car le repentir exprimé et reçu fait grandir". Il faut également être attentifs aux media de dernière génération et à leur influence dans la communication familiale, au sein de la famille et entre les familles. Loin d'être des obstacles, ils doivent la favoriser comme l'avait déjà indiqué Jean-Paul II et Benoît XVI. "Il est de grande importance de redécouvrir la primauté éducative des parents, de mieux en mieux représentée sur la toile", avec un profit pour la connaissance plus que pour la technologie. "Cela ne veut absolument pas dire que les rapports amicaux seraient absents de la communication numérique", a conclu Mgr Celi, qui a rappelé que nous devons tous, jeunes compris, partout témoigner du Christ. Donc aussi sur le web.

    Source : Vatican Information Service (Publié VIS Archive 01 - 23.1.15).

    « Le thème de la famille se trouve au Centre d'une réflexion ecclésiale approfondie et d’un processus synodal qui comporte deux synodes, un extraordinaire – qui vient d’être célébré – et un synode ordinaire, convoqué pour octobre prochain. Dans ce contexte, il m’a semblé opportun que la famille soit le point de référence du thème de la prochaine Journée mondiale des communications sociales. La famille est du reste, le premier lieu où l'on apprend à communiquer. Retourner à ce moment originel peut nous aider autant à rendre la communication plus authentique et plus humaine qu’à considérer la famille d'un nouveau point de vue.

    Nous pouvons nous laisser inspirer par l'icône évangélique de la visitation de Marie à Elisabeth (Lc 1, 39-56). « Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : “Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni” » (v. 41-42). » ...

    Texte intégral sur le site internet du Vatican.

  • Message du Pape François pour la XLVIIIe Journée mondiale des Communications sociales

    "La communication au service d'une authentique culture de la rencontre"

    « Aujourd'hui nous vivons dans un monde qui devient de plus en plus « petit » et où il semblerait alors facile de se faire proches les uns des autres. Le développement des transports et des technologies de communication nous rapprochent, nous connectant toujours plus, et la mondialisation nous rend interdépendants. Cependant, au sein de l'humanité persistent des divisions, parfois très marquées. Au niveau mondial, nous voyons l'écart scandaleux entre le luxe des plus riches et la misère des plus pauvres. Souvent il suffit d'aller dans les rues d'une ville pour voir le contraste entre les personnes vivant sur les trottoirs et les lumières étincelantes des boutiques. Nous y sommes tellement habitués que cela ne nous frappe plus. »
    ...
    « Comment la communication peut-elle être au service d'une authentique culture de la rencontre ? Et pour nous, les disciples du Seigneur, que signifie rencontrer une personne selon l'Évangile ? Comment est-il possible, malgré toutes nos limites et nos péchés, d’être vraiment proches les uns des autres ? Ces questions se résument à celle qu'un jour, un scribe c'est-à-dire un communicateur, posa à Jésus : « Et qui est mon prochain ? » (Lc 10, 29). »
    ...
    « Il ne suffit pas de passer le long des « routes » numériques, c'est-à-dire simplement d’être connecté : il est nécessaire que la connexion s'accompagne d’une rencontre vraie. »
    ...
    « Que l'icône du bon Samaritain, qui soigne les blessures de l'homme blessé en y versant de l’huile et du vin, soit notre guide. Que notre communication soit une huile parfumée pour la douleur et le bon vin pour l’allégresse. [...] N'ayez pas peur de devenir les citoyens du territoire numérique. L'attention et la présence de l’Église sont importantes dans le monde de la communication, pour dialoguer avec l'homme d'aujourd'hui et l'amener à rencontrer le Christ. »

    Texte intégral sur le site internet du Vatican.
  • Sur Internet, qui sera mon prochain ?

    Billet de Mgr Podvin, porte-parole des Évêques de France, à l'occasion de la Journée Mondiale des communications sociales du 1er juin 2014 sur le thème : "La communication au service d'une authentique culture de la rencontre".

    Par discrétion, nous l'appellerons Jean.

    Il vient de mettre fin à ses jours. Son entourage est consterné. Personne n'a rien vu venir. Pourtant, Dieu sait si Jean était connecté. Au top de la technologie. Relié en permanence à ce que l'on appelle les réseaux sociaux. Que s'est-il passé ? A-t-il laissé un message à quelqu'un quelque part ? La vérité est que sa solitude était criante d'assourdissement dans ce bruit médiatique illusoire. On comprend pourquoi le Pape François insiste tant pour que notre communication soit au service de la relation humaine ! A quoi bon en effet se bousculer sur la Toile si c'est pour y répéter les mêmes tics de comportement ? A quoi bon se battre pour être bien référencé sur Internet si c'est pour y perdre son frère humain ?

    Le buzz numérique nous fait-il entendre les émotions profondes du cœur ? Dans son message pour la 48ème Journée Mondiale des communications sociales, le Pape actualise la parabole du bon Samaritain.
    Dans l'évangile, un homme est gravement blessé et abandonné sur le bord du chemin. Plusieurs personnes passent là "par hasard" selon la traduction du texte. Elles ne voient pas la détresse. Le bon Samaritain, lui, est "pris aux entrailles". Notez que cette expression de compassion très forte, dans l’Écriture, est réservée à Dieu et à son Fils. Le Samaritain s'approche du blessé. Il le soigne du meilleur baume afin de soulager ses plaies. Il le charge sur sa monture. Il le confie à l'aubergiste. Il reviendra vers lui au retour de son voyage. Comme le Christ !... Sur Internet, il nous arrive si souvent d'être "par hasard" les uns à proximité des autres. Que percevons-nous de la réalité d'autrui ? Quelle qualité d'attention portons-nous à ce qui fait vibrer, rire, pleurer, s'indigner, espérer... Les disciples du Christ en 2014 ne doivent pas bouder Internet.

    Mais ils doivent se mobiliser pour que le lien n'y soit pas un artifice ! Qui donc est mon prochain sur l'ordinateur, la tablette, le smartphone ?

    La maîtrise de l'outil est-elle mise au service de l'essentiel ? Que ce soit sur la route de Jéricho ou sur les cyber sentiers, il est tellement facile de s'ignorer. De passer outre sans se voir. D'avoir quantité d'amis du Net. Mais d'être seul devant le mur de la détresse. Livré aux angoisses de n'être compris par personne. Dans cette société hyper connectée, entendrons-nous la fragilité du prochain ? Si l’Église catholique organise, chaque année, une Journée mondiale de la communication, c'est pour relancer la vigilance de nos communautés. Serons-nous "pris aux entrailles" dans les forums, les blogs, les supports auxquels nous participons ? Prenons soin les uns des autres sur la Toile comme en chacun de nos actes. Comme je souhaite que de nombreuses auberges numériques voient le jour grâce à la puissance de notre amour !

    Mgr Bernard Podvin
    Porte-parole des évêques de France

    Source : Conférence des Évêques de France - 28 avril 2014.

  • Message du Pape pour la 48ème Journée mondiale des communications sociales [Dimanche 1er juin 2014]

    "La communication au service d'une authentique culture de la rencontre"

    Ce matin près la Salle de Presse du Saint-Siège, Mgr Claudio Maria Celli, assisté de Mme Chiara Giaccardi, professeur de philosophie à Milan, a présenté le message du Pape pour la 48 Journée mondiale des communications sociales, intitulé : "La communication au service d'une authentique culture de la rencontre". Dans ce texte, a d'abord déclaré le Président du Conseil pontifical pour les communications sociales, "se dégage l'image d'une Église qui entend communiquer, dialoguer avec les hommes et les femmes de notre temps, consciente du rôle qui lui a été confié en la matière. Plusieurs fois le Saint-Père rappelle l'importance de la culture de la rencontre en invitant l’Église et ses membres à la mettre en pratique... Le message s'adresse d'abord au monde de la communication au sens large, auquel le Pape offre des réflexions valables aussi pour qui en a fait une option religieuse de sa vie, tous appelés à percevoir la profonde valeur humaine du monde des médias... En s'adressant à des disciples du Seigneur le message papal trouve sa plus profonde signification". C'est là qu'il est utile de se tourner vers la parabole du Bon Samaritain. Nous ne pouvons vivre seuls et isolés mais rencontrer l'autre, l'aimer et en être aimés. "C'est dans cette perspective que prend corps un défi pour tous ceux qui s'efforcent d'être de vrais disciples du Seigneur, prendre conscience de ce que la toile peut être un lieu d'humanité riche, un réseau numérique mais constitué de personnes". Puis Mgr Celli a souligné le caractère éminemment "francescano" du message : "Parler de culture de la rencontre en prêtant attention à autrui fait que l’Église ne peut se soustraire à son devoir d'accompagner les gens en partageant leur cheminement... Sa trilogie est compréhension, disponibilité et rencontre... Cette attention à la personne, par le biais d'un dialogue respectueux, dans le concret des parcours de chacun, prend forme et aboutit à la culture de la rencontre qui porteront les gens d'aujourd'hui à rencontrer le Christ".

    Ensuite Mme Giaccardi a montré qu'en partant du principe de rencontre, le Saint-Père fournit au lecteur trois indications pour approcher et percevoir un monde où les médias sont omniprésents, surtout numériques : Si l'anthropologie a le primat sur la technologie, tout déterminisme est à rejeter. La toile ne pouvant nous rendre plus sociables ni isolés, n'en faisons pas un alibi ou un bouc émissaire de nos propres responsabilités. Envisager ensuite la communication en terme de proximité, en disant qu'au delà de la transmission de contenus elle réduit la distance. Comprendre que cette communication de proximité a de profondes implications, notamment pour l'éducation, la formation, la catéchèse. Quant parole et vie sont en syntonie, c'est que le cœur s'est laissé transformer par la rencontre, par la foi qui est rencontre. La Parole incarnée répand sa beauté partout, y compris dans le domaine de la communication numérique. Le savoir et le prestige social ne suffisent plus pour communiquer. Attention en cela à l’Église des fonctionnaires. Journalistes, intellectuels et scientifiques doivent se prémunir contre l'auto-référentialité et choisir le bon camp. Ils ne peuvent présenter les blessures de ce monde de façon neutre sous prétexte d'objectivité, pas plus qu'ils ne peuvent manipuler l'information à leur avantage et sans envisager les conséquences de leurs actes. En bons samaritains, ils doivent voir le blessé, se pencher sur lui, le secourir comme il se peut et mettre en place une chaîne de témoignages.

    Source : Vatican Information Service (Publié VIS Archive 01 - 23.1.14)

    Texte du Message : sur le site internet du Vatican.

  • Message de Benoît XVI pour la 47ème Journée mondiale des communications sociales

    "Réseaux sociaux, portes de vérité et de foi, nouveaux espaces pour l’évangélisation" : tel est le titre du message de Benoît XVI publié ce matin pour la Journée mondiale des communications sociales du 12 mai 2013.

    A lire en intégralité sur le site internet du Vatican.

  • 20 mai : 46e Journée mondiale des Communications Sociales

    46e Journée mondiale des Communications Sociales
    Thème retenu par Benoît XVI : « Silence et parole : chemin d’évangélisation »

    Extraits :

    « Le silence fait partie intégrante de la communication et sans lui aucune parole riche de sens ne peut exister. Dans le silence nous écoutons et nous nous connaissons mieux nous-mêmes ; dans le silence, la pensée naît et s’approfondit, nous comprenons avec une plus grande clarté ce que nous voulons dire ou ce que nous attendons de l'autre, nous choisissons comment nous exprimer. Se taire permet à l'autre personne de parler, de s’exprimer elle-même, et à nous de ne pas rester, sans une utile confrontation, seulement attachés à nos paroles ou à nos idées. Ainsi s’ouvre un espace d’écoute mutuelle et une relation humaine plus profonde devient possible...
    [...]
    ... Les moteurs de recherche et les réseaux sociaux sont le point de départ de la communication pour beaucoup de personnes qui cherchent des conseils, des suggestions, des informations, ou des réponses. De nos jours, le Réseau devient toujours plus le lieu des questions et des réponses; bien plus, l'homme contemporain est souvent bombardé de réponses à des questions qu’il ne s’est jamais posées et soumis à des besoins qu’il n'aurait pas ressentis. Le silence est précieux pour favoriser le nécessaire discernement parmi tant de sollicitations et tant de réponses que nous recevons, précisément pour reconnaître et focaliser les questions vraiment importantes...
    [...]
    "... Nous avons besoin de ce silence qui devient contemplation et qui nous fait entrer dans le silence de Dieu pour arriver ainsi au point où naît la Parole, la Parole rédemptrice." (Homélie du Pape Benoit XVI à la concélébration avec la Commission Théologique Internationale, Chapelle Redemptoris Mater, 6 octobre 2006). Pour parler de la grandeur de Dieu, notre langage se révèle toujours inadéquat et ainsi s’ouvre l'espace de la contemplation silencieuse. De cette contemplation naît dans toute sa force intérieure l'urgence de la mission, la nécessité impérieuse "de communiquer ce que nous avons vu et entendu", pour que tous soient en communion avec Dieu (cf. 1 Jn 1,3). La contemplation silencieuse nous immerge dans la source de l’Amour, qui nous conduit vers notre prochain, pour sentir sa douleur et lui offrir la lumière du Christ, son Message de vie, son don d’amour total qui sauve.
    [...]
    Silence et parole. S'éduquer à la communication veut dire apprendre à écouter, à contempler, bien plus qu'à parler, et ceci est particulièrement important pour les acteurs de l’évangélisation : silence et parole sont les deux éléments essentiels et parties intégrantes de l’action de communiquer de l'Église, pour un renouveau de l’annonce du Christ dans le monde contemporain. À Marie, dont le silence "écoute et fait fleurir la Parole" (Prière pour l'Agora des Jeunes à Lorette, 1-2 septembre 2007), je confie toute l'oeuvre d'évangélisation que l'Église accomplit à travers les moyens de communication sociale. »

    Texte intégral ICI.