Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bénédictins

  • Séquence "Veni Sancte Spiritus"

    Abbaye bénédictine Saint-Dominique de Silos
     
    Veni, Sancte Spiritus,
    et emitte caelitus
    lucis tuae radium.

    Veni, pater pauperum,
    veni, dator munerum
    veni, lumen cordium.

    Consolator optime,
    dulcis hospes animae,
    dulce refrigerium.

    In labore requies,
    in aestu temperies
    in fletu solatium.

    O lux beatissima,
    reple cordis intima
    tuorum fidelium.

    Sine tuo numine,
    nihil est in homine,
    nihil est innoxium.

    Lava quod est sordidum,
    riga quod est aridum,
    sana quod est saucium.

    Flecte quod est rigidum,
    fove quod est frigidum,
    rege quod est devium.

    Da tuis fidelibus,
    in te confidentibus,
    sacrum septenarium.

    Da virtutis meritum,
    da salutis exitum,
    da perenne gaudium.
    Viens, Esprit-Saint, en nos cœurs,
    et envoie du haut du ciel
    un rayon de ta lumière.

    Viens en nous, père des pauvres,
    viens, dispensateur des dons,
    viens, lumière de nos cœurs.

    Consolateur souverain,
    hôte très doux de nos âmes
    adoucissante fraîcheur.

    Dans le labeur, le repos,
    dans la fièvre, la fraîcheur,
    dans les pleurs, le réconfort.

    O lumière bienheureuse,
    viens remplir jusqu’à l’intime
    le cœur de tous tes fidèles.

    Sans ta puissance divine,
    il n’est rien en aucun homme,
    rien qui ne soit perverti.

    Lave ce qui est souillé,
    baigne ce qui est aride,
    guéris ce qui est blessé.

    Assouplis ce qui est raide,
    réchauffe ce qui est froid,
    rends droit ce qui est faussé.

    A tous ceux qui ont la foi
    et qui en toi se confient
    donne tes sept dons sacrés.

    Donne mérite et vertu,
    donne le salut final
    donne la joie éternelle.
  • Séquence "Ave mundi spes Maria"

    (Séquence de la Nativité de la Vierge-Marie que l’on chante au Salut du Saint Sacrement)
    Moines bénédictins du monastère de Silos (Castille, Espagne)

  • Saint Benoît veille sur la destinée de l'Europe depuis 50 ans

    L’identité européenne et les racines chrétiennes de l’Europe : c’est le thème d’un Congrès qui se déroule ce samedi 25 octobre à l’Abbaye du Mont Cassin à l’occasion du 50° anniversaire de la proclamation de Saint Benoît de Nursie, fondateur de l’Ordre bénédictin, comme Patron principal de l’Europe.

    L’abbaye du Mont-Cassin a été construite par Saint Benoît, avec l’idée d’en faire un phare d’inspiration pour les autres monastères dans le monde. C’est là qu’il définit la Règle bénédictine et qu’il mourut en 547. L’abbaye fut réduite en cendres lors de la Seconde guerre mondiale puis reconstruite.

    Messager de paix, artisan d’unité, maître de civilisation, héraut de la religion du Christ et surtout fondateur du monachisme occidental, tel fut Saint Benoît dont le charisme à l’échelle européenne fut solennellement reconnu par Paul VI le 26 octobre 1964. Après avoir consacré la basilique de l’Abbaye du Mont-Cassin qui avait été détruite en 1944 par les bombardements alliés, Paul VI prononça ces mots : « Aujourd’hui l’Europe a tellement besoin de puiser dans ses racines une vigueur et une splendeur nouvelles, dans ses racines chrétiennes dont elle est redevable en si grande partie à saint Benoit qui les a alimentées de son esprit. C’est pourquoi, après avoir mûrement réfléchi, en vertu de la plénitude de Notre pouvoir apostolique, par le présent Bref et pour toujours, Nous constituons et proclamons Saint Benoît, Abbé, patron principal de toute l’Europe ».

    Ce samedi, le Secrétaire d’Etat du Saint-Siège fera le déplacement jusqu’au Mont Cassin. Le cardinal Pietro Parolin participera au Congrès sur les racines chrétiennes de l’Europe et présidera la célébration des Vêpres en présence des abbés bénédictins d’Europe et des ambassadeurs européens en Italie et au Vatican.

    Source : Radio Vatican.

  • Veni Creator - Hymnus (tonus monasticus)

    Moines bénédictins de Clairvaux

    Veni,creàtor Spìritus,
    mentes tuòrum visita,
    imple supérna gràtia,
    quae tu creàsti péctora.

    Qui dìceris Paràclitus,
    donum Dei,Altìssimi,
    fons vivus,ignis,càritas,
    et spiritàlis ùnctio.

    Tu septifòrmis mùnere,
    dextrae Dei tu dìgitus,
    tu rite promìssum Patris,
    sermòne ditans gùttura.

    Accénde lumen sénsibus:
    infùnde amòrem còrdibus:
    infìrma nostri còrporis
    virtùte firmans pérpeti.

    Hostem repéllas lòngius,
    pacémque dones pròtinus:
    ductòre sic te praevio
    vitémus omne nòxium.

    Per te sciàmus da Patrem,
    noscàmus atque Fìlium,
    te utriùsque Spìritum
    credàmus omni témpore.

    Deo Patri sit gloria,
    Et Filio,qui a mortuis
    Surrexit,ac paraclito,
    In saeculorum saecula.
    Amen.
    Viens, Esprit Créateur,
    visite l'âme de tes fidèles,
    emplis de la grâce d'En-Haut
    les cœurs que tu as créés.

    Toi qu'on nomme le Consolateur,
    Le don du Dieu très-Haut,
    La source vivante, le Feu, la Charité,
    L'Onction spirituelle.

    Tu es l'Esprit aux sept dons,
    le doigt de la main du Père,
    Son authentique promesse,
    Celui qui enrichit toute prière.

    Fais briller en nous ta lumière,
    Répands l'amour dans nos cœurs,
    Soutiens la faiblesse de nos corps
    Par ton éternelle vigueur !

    Repousse au loin l'Ennemi,
    Donne-nous la paix qui dure ;
    Que sous ta prévenante conduite,
    nous évitions tout mal et toute erreur.

    Fais-nous connaître le Père,
    révèle-nous le Fils,
    et toi, leur commun Esprit,
    fais-nous toujours croire en toi.

    Gloire soit à Dieu le Père,
    au Fils ressuscité des morts,
    à l'Esprit Saint Consolateur,
    maintenant et dans tous les siècles.
    Amen.
  • Ave Regina Caelorum

    Moines bénédictins de l'abbaye de Ganagobie

  • Chants grégoriens

    Moines bénédictins de Saint Dominique de Silos (Espagne)

    1. Spiritus Domini

    2. Christus Factus Est Pro Nobis

    3. Veni Creator Spiritus

    4. Laetatus Sum

    5. Media Vita In Morte Sumus

    6. Puer Natus Est Nobis

    7. Ave Mundi Spes Maria

    8. Alleluia, Beatus Vir Qui Suffert (désolé... je n'ai pu l'ôter pour ce Temps de Carême !)

    9. Os Iusti

    10. Kyrie Fons Bonitatis

    11. A Solis Ortus Cardine

    12. Genuit Puerpera Regem

    13. Occuli Omnium

    14. Mandatum Novum Do Vobis

  • Vie monastique bénédictine

    "La connaissance de Dieu est reçue dans le silence divin" (St Jean de la Croix)
    Voix des moines de l'Abbaye de Notre Dame de Fontgombault
    "Alleluia Vir Dei Benedictus omni" (Saint Benoît)

  • Te Deum

    Moines bénédictins de Solesmes

  • Alma Redemptoris Mater

    Moines bénédictins de l'abbaye de Ganagobie

  • Veni Creator Spiritus

    Moines de l'abbaye bénédictine Saint-Maurice-et-Saint-Maur, Clervaux, Luxembourg

  • Hymne "Te, Ioseph, célebrent"

    Chant par les moines bénédictins de l'Abbaye de Notre-Dame, Fontgombault (2006)

    Te, Ioseph, célebrent ágmina cælitum,
    Te cuncti résonent christíadum chori,
    Qui clarus méritis, iunctus est ínclytæ
    Casto fœdere Vírgini.

         Que les chœurs célestes célèbrent ta gloire, ô Joseph !
         Que les chants de tous les Chrétiens fassent résonner tes louanges !
         Glorieux déjà par tes mérites, tu es uni
         par une chaste alliance à l’auguste Vierge.


    Almo cum túmidam gérmine cóniugem
    Admírans, dúbio tángeris ánxius,
    Afflátu súperi Fláminis Angelus
    Concéptum Púerum docet.

         Lorsque, en proie au doute et à l’anxiété,
         tu t’étonnes de l’état où se trouve ton épouse,
         un Ange vient t’apprendre que l’enfant qu’elle a conçu,
         l’a été par l’opération de l’Esprit-Saint.


    Tu natum Dóminum stringis, ad éxteras
    Ægypti prófugum tu séqueris plagas ;
    Amíssum Sólymis quæris, et ínvenis,
    Miscens gáudia flétibus.

         Le Seigneur est né, tu le presses dans tes bras ;
         tu fuis avec lui vers les plages lointaines d’Égypte ;
         tu le cherches à Jérusalem où tu l’as perdu, et tu le retrouves :
         ainsi tes joies sont mêlées de larmes.


    Post mortem réliquos sors pia cónsecrat,
    Palmámque eméritos glória súscipit :
    Tu vivens, Súperis par, frúeris Deo,
    Mira sorte beátior.

         D’autres sont glorifiés après une sainte mort,
         ceux qui ont mérité là palme sont reçus au sein de la gloire ;
         mais toi, par une admirable destinée, égal aux Saints, plus heureux même,
         tu jouis dès cette vie de la présence de Dieu.


    Nobis, summa Trias, parce precántibus,
    Da Ioseph méritis sídera scándere :
    Ut tandem líceat nos tibi pérpetim
    Gratum prómere cánticum. Amen.

         Trinité souveraine, exaucez nos prières, donnez-nous le pardon ;
         que les mérites de Joseph nous aident à monter dans les cieux,
         pour qu’il nous soit enfin donné de chanter à jamais
         le cantique de la reconnaissance et de la félicité. Amen.

  • Miserere Deus - Psaume 50 - Pour le Carême

    Choeur des Moines de l'Abbaye Saint-Benoît du Lac, Dom André Saint-Cyr