Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

arrivée

  • Voyage apostolique - Arrivée du Pape François en Azerbaïdjan

  • Voyage apostolique - Le Pape François est arrivé en Géorgie

    Le Pape François est arrivé sur le sol géorgien vers 15h heure locale, 13h heure de Rome, après un vol d'une durée de quatre heures depuis Rome. Il a été accueilli à l'aéroport international de Tbilissi par le président de la République, Guiorgui Margvelachvili, et le patriarche orthodoxe Ilia II.

    Le Pape a reçu les honneurs militaires, conformément au protocole prévu pour les visites de chefs d'État. Le Saint-Père doit ensuite se rendre au Palais présidentiel pour un entretien avec le chef de l'État, avant une intervention devant les autorités civiles et le Corps diplomatique.

    Il se rendra ensuite au Patriarcat pour une rencontre avec le Patriarche de Géorgie Ilia II, qui se conclura par des discours conjoints des deux responsables religieux. Cette rencontre revêt une forte valeur œcuménique, alors que les relations de l'Église orthodoxe de Géorgie avec les autres Églises restent délicates.

    Enfin, le troisième et dernier temps fort de cette journée d'arrivée sera consacré à la communauté assyro-chaldéen. Accueilli par le patriarche chaldéen, Sa Béatitude Louis Sako, le Pape présidera une prière pour la paix en l'église Mar Shimoun (saint Simon) Bar Sabba’e, devant environ 300 réfugiés syriens et irakiens.

    Source : Radio Vatican (CV).

  • Voyage du Pape en Pologne - Cérémonie de bienvenue

    Arrivée du Pape à l'aéroport international St Jean-Paul II de Balice-Cracovie

    L’avion qui transporte le Pape François vers Cracovie a atterri à 16h à l’aéroport de Jean-Paul II de Balice. Il avait décollé de l'aéroport de Rome Fiumicino à 14h05. Le Pape effectue son quinzième voyage apostolique et participera aux 31e Journées Mondiales de la Jeunesse.

    Mardi soir, après 19h, comme il en a l’habitude avant chaque départ pour l’étranger, le Pape s’est rendu à la basilique Sainte-Marie-Majeure pour prier devant l’image de la Vierge et demander la bénédiction du Seigneur et de sa Mère pour ce voyage en Pologne.

    Après cette arrivée sur le sol polonais, la première pour un Pape depuis la précédente visite de Benoît XVI en 2006, aura lieu la rencontre avec les autorités, la société civile et le Corps diplomatique à 17h à Wawel. Il s’agit d’une cité dans la ville qui regroupe à l’intérieur d’une enceinte fortifiée située sur la rive gauche de la Vistule, le château royal, la cathédrale, le vicariat et un quartier.

    Le Pape François doit alors prononcer son premier discours avant de s’entretenir en privé avec le Président polonais. Dans la soirée, il rencontrera à huis clos les évêques de Pologne avec qui il devrait avoir un échange informel. Enfin, vers 20h35, le Pape François sera en duplex pendant un quart d’heure avec les jeunes pèlerins italiens qui participent aux JMJ et qui sont réunis au sanctuaire Saint Jean-Paul II de Cracovie. L’événement sera retransmis en direct par Tv2000 et Radio InBlu, la radio de la Conférence épiscopale italienne. Le Pape doit répondre à trois questions posées par des jeunes. Il devrait ensuite saluer la foule réunie sous les fenêtres de l’archevêché.

    Source : Radio Vatican (XS).

  • Le Pape François en Arménie - Cérémonie de Bienvenue à l'aéroport international Zvartnots de Yerevan

    Le Pape François vient d’arriver en Arménie ce vendredi 24 juin. Son avion a atterri à l’aéroport international d’Erevan à 15h heure locale. Il est d’abord accueilli par le Nonce apostolique et le Chef du Protocole avant de rencontrer, à sa descente d'avion, le Président arménien Serge Sarkissian et le Catholicos Karékine II, Patriarche de l'Église apostolique arménienne, ainsi que des évêques apostoliques et catholiques. Deux enfants en tenues traditionnelles viendront offrir le pain et le sel de bienvenue au Saint-Père.

    Pour ce quatorzième voyage apostolique du Pape François, le Saint-Père est attendu avec ferveur par la population chrétienne de ce pays. Il vient en Arménie en ami, pour rendre hommage à la fidélité chrétienne d’une nation martyre, « premier pays chrétien » comme le souligne le slogan de ce voyage.

    Source : Radio Vatican (BH).

  • Voyage du Pape François - Arrivée au Mexique

    Le Pape François est arrivé sur le tarmac de l’aéroport international Benito Juarez de Mexico ce vendredi 12 février 2016 à 19h25 heure locale (2h25 heure de Rome). Son avion, un Airbus A330, a atterri en provenance de la Havane, où le Pape s’est arrêté pendant trois heures et demi pour rencontrer pour la première fois le Patriarche orthodoxe russe Cyrille. Dans un tweet, le Pape rappelle le but premier de sa venue : « Au Mexique je vais regarder Marie dans les yeux, la supplier de toujours nous regarder avec miséricorde. A Notre Mère je confie mon voyage. »

    Le tarmac a été transformé en véritable scène de spectacle. Des tribunes ont été montées permettant à des milliers de Mexicains d’accueillir le Pape, au son des mariachis et des chansons populaires mexicaines. Agitant des foulards blancs et jaunes aux couleurs du Vatican, ils ont acclamé le Pape à sa sortie de l'avion. Des danseuses en costumes traditionnels ont dansé sur la musique des mariachis. Derrière l’avion, le long d’un hangar, un mur de toile avait été dressé et présentait des photos du Mexique.

    A son arrivée à Mexico, le Pape François a été accueilli par le nonce apostolique, Mgr Christophe Pierre qui est monté à bord de l’appareil pour le saluer. Après avoir descendu la passerelle, il a ensuite été reçu par le Président de la République Enrique Peña Nieto qui l’attendait en compagnie de son épouse. Quatre enfants ont alors offert un bouquet de fleurs au Saint-Père qui les a bénis. Sur une petite scène, un groupe tout de blanc vêtu a alors entonné une chanson, le public allumant des briquets. Les mariachis ont pris le relais avec les danseurs. Puis, avant de quitter le tarmac, pressé par la foule pendant de nombreuses minutes, le Pape François a donné sa bénédiction à tous. Deux enfants lui ont été présentés pour recevoir une bénédiction. Le Pape a ensuite été coiffé d’un sombrero par le chef du groupe de mariachis.

    Il a ensuite salué les autorités présentes ainsi que le Conseil permanent des évêques mexicains. Aucun discours n’était prévu lors de cet accueil officiel mais non formel. Le Pape et le Président mexicain se sont toutefois entretenus pendant quelques minutes dans la salle présidentielle de l’aéroport. Le Pape passe la nuit à la nonciature apostolique, où il dîne en privé.

    Autorités, évêques et Guadalupe

    Le début effectif de son voyage au Mexique commence ce samedi 13 février par une visite au Palais national, situé au cœur de la capitale fédérale. Après un entretien en privé avec le chef de l’État, l’échange de cadeaux, le Pape rencontrera les autorités politiques, des représentants de la société civile et le corps diplomatique à qui il adressera un discours.

    Le Pape se rendra ensuite en fin de matinée à la cathédrale, de l’autre côté de la place centrale de Mexico, où il rencontrera les évêques. En fin d’après-midi, il visitera le sanctuaire de Guadalupe, priera devant l’image de la Vierge et célébrera la messe.

    Source : Radio Vatican (XS).

  • Le Pape François au Kenya : Arrivée et cérémonie de bienvenue

    Arrivée à l’aéroport international “Jomo Kenyatta” de Nairobi     
    Cérémonie de bienvenue à la State House

    Le Pape François est arrivé au Kenya. Son avion a atterri ce mercredi 25 novembre 2015 sur le tarmac de l’aéroport Jomo Kenyatta de Nairobi à 16h40 heure locale. Il a été accueilli par des chants et des danses et par le Président de la République du Kenya, Uhuru Kenyatta, ainsi que par le Cardinal John Njue, Archevêque de la ville.

    Le Saint-Père, en fin d'après-midi, doit retrouver le Président Uhuru Kenyatta pour une visite de courtoisie. Devant le corps diplomatique et de nombreuses personnalités de la vie politique, économique et culturelle kenyane, il prononcera un discours.

    D'après Radio Vatican (XS).

  • Voyage apostolique du Pape : Accueil officiel aux États-Unis, à Washington, D.C.

    Accueil officiel du Pape François aux États-Unis, à l'Andrews Air Force base de Washington, D.C.

  • Voyage du Pape François - Programme du mardi 22 septembre

    voyage,pape,françois,Cuba,La Havane,messe,vêpres,jeunes,homélie,discours

     
    Statistiques
    Rappel du programme

    Mardi 22 septembre 2015
    08h00 : Messe à la Basilique mineure du Sanctuaire de la « Virgen de la Caridad del Cobre » à Santiago (13h45 sur KTO)
    [Homélie]
    11h00 : Rencontre avec les familles en la cathédrale de Notre-Dame de l'Assomption à Santiago (17h00 sur KTO)
    [Discours]
           Bénédiction de la ville devant la Cathédrale de Santiago
    12h15 : Cérémonie de congé à l’Aéroport
    12h30 : Départ de l'Aéroport de Santiago pour Washington, D.C.
    16h00 : Arrivée à la Andrews Air Force Base à Washington, D.C.
           Accueil officiel à la Andrews Air Force Base de Washington, D.C. (22h00 - 00h00 sur KTO)

    Vidéos KTO et textes mis en ligne dès que possible

    Fuseau horaire :
    Santiago : -4h UTC
    Washington : -4h UTC
  • Voyage du Pape François aux Philippines - Arrivée du Pape à Manille

    Après un peu plus de six heures de vol, l'A340 de la Sri Lankan Airlines qui transportait le Pape s'est posé sur la Villamor Air Base de Manille, la capitale des Philippines. Le Saint-Père a été accueilli à sa descente d'avion par le président philippin Benigno Aquino et a écouté les hymnes nationaux joués par la garde nationale. Une arrivée dans la liesse et les chants et les danses. Le Pape, très souriant, a ensuite serré la main aux évêques présents venus l’accueillir.

    Cette visite pontificale a lieu 45 ans après Paul VI et 20 ans après Jean-Paul II. Dans l’archipel qui est le seul pays à majorité catholique de toute la région asiatique, François se rendra à la rencontre d’un peuple empreint d’une très forte religiosité populaire, solidaire et joyeux malgré les épreuves, comme ce dramatique typhon, Haiyan, qui balaya le pays en faisant quelque 7.300 victimes et 15 millions de sinistrés en novembre 2013. François présidera une Messe dans le diocèse le plus touché et déjeunera avec 30 des sinistrés. A Manille, il rencontrera aussi le clergé, les familles, les jeunes, et la foule tout entière lors d’une Messe célébrée au Luneta Park dimanche.

    Enjeux de ce déplacement avec le P. Pierre de Charentenay à écouter sur Radio Vatican.

  • Voyage du Pape en Corée - Arrivée à Séoul

    Le Pape François est arrivé à Séoul à 10h15 avec un quart d’avance sur l’horaire prévu. Son avion a atterri sur la base aérienne de Séoul devant le pavillon présidentiel. Le Pape a été salué à son arrivée par la présidente du pays, Park Geun-hye et par une salve de vingt-et-un coups de canon. Deux enfants en costume traditionnel lui ont offert un bouquet de fleurs tandis qu’un groupe de fidèles et d’évêques a prolongé la haie d’honneur des soldats sud-coréens.

    Après cette courte cérémonie de bienvenue, le Pape se rend à la nonciature apostolique de Séoul pour un temps de repos et pour célébrer la Messe quotidienne. Il ne doit se rendre auprès de la présidente de la République que dans l’après-midi pour assister à la cérémonie officielle de bienvenue, et pour rencontrer les autorités du pays ainsi que le corps diplomatique accrédité près la République de Corée.

    Il doit ensuite rencontrer en fin d’après-midi, au siège de la CBCK, les évêques coréens, à qui il s’adressera.

    C’est vendredi, jour de l’Assomption et fête nationale en Corée du Sud, que le Pape rencontrera pour la première fois les catholiques lors d’une grande Messe qui sera célébrée dans le stade de football de Daejon qui a accueilli des matchs de la Coupe du Monde 2002.

    Source : Radio Vatican.

  • Arrivée du Pape François en Jordanie

    Arrivée du Pape François en Jordanie, à l'aéroport international Queen Alia d'Amman

    Le Pape a été accueilli à sa descente d’avion par le représentant du Roi Abdallah II, le Prince Ghazi Bin Muhammed, le Patriarche latin de Jérusalem, S.B Fouad Twal, et le custode de Terre Sainte, le père Pierbattista Pizzaballa. Des enfants lui ont offert un bouquet d’iris noirs, la fleur nationale du Royaume hachémite de Jordanie.

    De nombreux fidèles, jordaniens bien sûr, mais également Syriens, Libanais, Irakiens et Égyptiens, venus spécialement pour l’occasion, étaient présents aux abords de l’aéroport, brandissant drapeaux et fanions, aux couleurs de leurs pays et de celles du Saint Siège. Une foule petite mais débordante d’enthousiasme qui ne s'est pas privée d’acclamer le Pape François, lors du passage de son convoi, aux cris de "Viva il Papa !"

    Après la cérémonie d’accueil sur le tarmac de l’aéroport, et un bref entretien au Royal Pavillion de l'aéroport avec le Prince Ghazi Bin Muhammad, François se rend au palais royal Al-Husseini d’Amman, où l’attendent le Roi Abdallah II, et sa femme, la reine Rania.

    Source : Radio Vatican.

  • Arrivée du Pape François à Rio de Janeiro

    Avec une vingtaine de minutes d'avance, l'avion papal a atterri hier lundi à 15h40 heure locale à Rio de Janeiro, où il a été accueilli par la Présidente fédérale du Brésil Mme Dilma Roussef, le Gouverneur de l'Etat de Rio et le Maire de la cité, l'Archevêque local Mgr Orani Joao Tempesta et le Cardinal Raymundo Damasceno Assis, Archevêque d'Aparecida et Président de la Conférence épiscopale brésilienne. Après quoi le Saint-Père a parcouru la distance jusqu'au palais de Guanabra, siège du gouvernement local, en voiture banalisée puis en jeep découverte, puis en hélicoptère militaire. L'itinéraire prévu n'a pas été entièrement suivi, ce qui a permis au véhicule papal de contourner la cathédrale et d'avoir un contact plus large avec la foule. A la nuit tombée s'est déroulée la cérémonie protocolaire au palais de Guanabara, en présence des corps constitués et du corps diplomatique. Après le discours de bienvenue de la Présidente Roussef, le Pape François a prononcé son premier discours sur le continent américain :

    "Dieu a voulu que le premier voyage international de mon pontificat m’offre la possibilité de retourner dans cette Amérique latine bien-aimée, concrètement au Brésil... J’ai appris que pour avoir accès au peuple brésilien, il fallait entrer par la porte de son cœur immense. Qu’il me soit donc permis aujourd’hui de frapper délicatement à cette porte. Je demande la permission d’entrer et de passer cette semaine avec vous. Je n’ai ni or ni argent, mais je vous apporte ce qui m’a été donné de plus précieux, Jésus Christ ! Je viens en son nom pour alimenter la flamme d’amour fraternel qui brûle dans chaque cœur, et je désire que mon salut vous rejoigne tous et chacun. La paix du Christ soit avec vous !... Par cette visite, je désire poursuivre la mission pastorale propre à l’Evêque de Rome qui est de confirmer ses frères dans la foi au Christ, de les encourager à témoigner les raisons de l’espérance qui vient de lui et de les stimuler à offrir à tous les richesses inépuisables de son amour. Mais, la principale raison de ma présence au Brésil dépasse ses frontières. En effet, je suis venu pour la Journée mondiale de la jeunesse. Je suis venu rencontrer les jeunes venus de toutes les parties du monde, attirés par les bras grands ouverts du Rédempteur... Tous ces jeunes viennent de continents divers, parlent des langues différentes et sont porteurs de cultures variées. Cependant ils trouvent dans le Christ les réponses à leurs plus hautes et communes aspirations et ils peuvent se rassasier d’une vérité limpide, d’un amour authentique qui les unissent au-delà de toute diversité... Le Christ a confiance en eux et leur confie l’avenir de sa propre mission, qui est d'aller et faire des disciples. Allez donc au-delà de ce qui est humainement possible et suscitez un monde de frères. Mais les jeunes aussi font confiance au Christ, ils n’ont pas peur de risquer avec lui l’unique vie dont ils disposent, parce qu’ils savent qu’ils ne seront pas déçus".

    "En commençant ma visite au Brésil, je suis bien conscient qu’en m’adressant aux jeunes, je parle aussi à leurs familles, à leurs communautés ecclésiales et nationales d’origine, aux sociétés dans lesquelles ils sont insérés, aux hommes et aux femmes dont dépend l’avenir de ces nouvelles générations... Il n’est pas rare chez vous d’entendre les parents dire que les enfants sont la pupille de leurs yeux. Comme elle est belle cette expression de la sagesse brésilienne qui appliquent aux jeunes l’image de la pupille des yeux, la fenêtre à travers laquelle la lumière entre en nous et nous offre le miracle de la vision. Qu’en sera-t-il de nous si nous ne prenons pas soin de nos yeux ? Comment pourrons-nous avancer ? Mon souhait est que durant cette semaine, chacun de nous se laisse interpeller par cette question provocatrice... La jeunesse est la fenêtre à travers laquelle l’avenir entre dans le monde, et elle nous propose donc de grands défis. Notre génération se révélera à la hauteur de la promesse qui est en chaque jeune quand elle saura lui offrir un espace et lui assurer les conditions matérielles et spirituelles nécessaires à son épanouissement, quand elle saura lui donner de solides fondements sur lesquels il puisse construire sa vie... Pour conclure, je demande à tous la gentillesse de l’attention et, si possible, l’empathie nécessaire pour établir un dialogue entre amis. En ce moment, les bras du Pape s’élargissent pour embrasser tout la population brésilienne, dans sa richesse humaine, culturelle et religieuse complexe. De l’Amazonie à la pampa, des régions arides au Pantanal, des petits villages aux métropoles, que personne ne se sente exclu de l’affection du Pape".

    Avant de gagner la résidence de Sumaré, où il logera durant tout son séjour brésilien, le Saint-Père s'est entretenu en privé avec le chef de l'Etat, le Gouverneur et le Maire de Rio. Ce mardi sera consacrée au repos et à la préparation de la visite au sanctuaire national d'Aparecida, situé à environ 200 km de Rio de Janeiro.

    Source : Vatican Information Service (Publié VIS Archive 01 - 23.7.13).


    jmj,rio de janeiro,arrivée,pape,françois