Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vêpres

  • Claudio Monteverdi (1567-1643) : Magnificat

    (des Vêpres de la Bienheureuse Vierge Marie)
    The Monteverdi Choir - Dir. John Eliot Gardiner

  • William Byrd (1540-1623) : Hymne des Vêpres "O lux beata Trinitas" a6

    The Cardinall's Musick - Dir. Andrew Carwood

    (partition)

  • Hymne des Vêpres "Te Joseph celebrent"

    (composé par Clément X, Pape de 1670 à 1676)
     
    Te, Ioseph, célebrent ágmina cælitum,
    Te cuncti résonent christíadum chori,
    Qui clarus méritis, iunctus est ínclytæ
    Casto fœdere Vírgini.

           Que les chœurs célestes célèbrent ta gloire, ô Joseph !
           Que les chants de tous les Chrétiens fassent résonner tes louanges !
           Glorieux déjà par tes mérites, tu es uni
           par une chaste alliance à l’auguste Vierge.


    Almo cum túmidam gérmine cóniugem
    Admírans, dúbio tángeris ánxius,
    Afflátu súperi Fláminis Angelus
    Concéptum Púerum docet.

           Lorsque, en proie au doute et à l’anxiété,
           tu t’étonnes de l’état où se trouve ton épouse,
           un Ange vient t’apprendre que l’enfant qu’elle a conçu,
           l’a été par l’opération de l’Esprit-Saint.


    Tu natum Dóminum stringis, ad éxteras
    Ægypti prófugum tu séqueris plagas ;
    Amíssum Sólymis quæris, et ínvenis,
    Miscens gáudia flétibus.

           Le Seigneur est né, tu le presses dans tes bras ;
           tu fuis avec lui vers les plages lointaines d’Égypte ;
           tu le cherches à Jérusalem où tu l’as perdu, et tu le retrouves :
           ainsi tes joies sont mêlées de larmes.


    Post mortem réliquos sors pia cónsecrat,
    Palmámque eméritos glória súscipit :
    Tu vivens, Súperis par, frúeris Deo,
    Mira sorte beátior.

           D’autres sont glorifiés après une sainte mort,
           ceux qui ont mérité là palme sont reçus au sein de la gloire ;
           mais toi, par une admirable destinée, égal aux Saints, plus heureux même,
           tu jouis dès cette vie de la présence de Dieu.


    Nobis, summa Trias, parce precántibus,
    Da Ioseph méritis sídera scándere :
    Ut tandem líceat nos tibi pérpetim
    Gratum prómere cánticum. Amen.

           Trinité souveraine, exaucez nos prières, donnez-nous le pardon ;
           que les mérites de Joseph nous aident à monter dans les cieux,
           pour qu’il nous soit enfin donné de chanter à jamais
           le cantique de la reconnaissance et de la félicité. Amen.
  • Guillaume Dufay (1397-1474) : Hymne "Audi, benigne Conditor"

    (Hymne des Vêpres)
    Capella Antiqua Munchen - Dir. Konrad Ruhland
     
    Audi, benígne Cónditor,
    Nostras preces cum flétibus,
    In hoc sacro ieiúnio
    Fusas quadragenário.

    Scrutátor alme córdium,
    Infírma tu scis vírium :
    Ad te revérsis éxhibe
    Remissiónis grátiam.

    Multum quidem peccávimus,
    Sed parce confiténtibus :
    Ad nóminis laudem tui
    Confer medélam lánguidis.

    Concéde nostrum cónteri
    Corpus per abstinéntiam ;
    Culpæ ut relínquant pábulum
    Ieiúna corda críminum.

    Præsta, beáta Trínitas,
    Concéde, simplex Unitas ;
    Ut fructuósa sint tuis
    Ieiuniórum múnera.
    Amen.
    Écoutez, Créateur bienveillant,
    nos prières accompagnées de larmes,
    répandues au milieu des jeûnes
    de cette sainte Quarantaine.

    Vous qui scrutez le fond des cœurs,
    vous connaissez notre faiblesse :
    nous revenons à vous ;
    donnez-nous la grâce du pardon.

    Nous avons beaucoup péché ;
    pardonnez-nous à cause de notre aveu :
    pour la gloire de votre Nom,
    apportez le remède à nos langueurs.

    Faites que la résistance de notre corps
    soit abattue par l’abstinence,
    et que notre cœur soumis à un jeûne
    spirituel ne se repaisse plus du péché.

    Exaucez-nous, Trinité bienheureuse,
    accordez-nous, Unité simple,
    que soit profitable à vos fidèles
    le bienfait du jeûne.
    Amen.
  • Voyage apostolique du Pape François au Chili et au Pérou (6ème jour)

    voyage,apostolique,pape,François,Chili,Pérou,cérémonie,bienvenue,aéroport

    Programme complet de ce voyage au Chili et au Pérou

    Missel pour le voyage apostolique

    Programme du samedi 20 janvier : Pérou
    (horaires du voyage indiqués en heure locale - horaires KTO en heure française)

    07h40 : Départ en avion pour Trujillo, sur la côte pacifique
    09h10 : Arrivée à l’aéroport de Trujillo
    10h00 : Messe sur l’esplanade côtière de Huanchaco
         Homélie
         - Retransmission en direct sur KTO à 16h00

    Texte intégral (version française) de l'homélie du Pape sur le site internet du Vatican.

    12h15 : Circuit en papamobile dans le quartier portant le nom de Buenos Aires, comme sa ville argentine natale
    15h00 : Brève visite à la cathédrale de Trujillo
         - Retransmission en direct sur KTO à 21h00

    15h30 : Rencontre avec les prêtres, religieux et séminaristes du nord du Pérou au Colegio Seminario San Carlos y San Marcelo
         Discours
         - Retransmission en direct sur KTO à 21h30

    Texte intégral (version française) du discours du Pape sur le site internet du Vatican.

    16h45 : Célébration mariale (Virgen de la Puerta) sur la Place d’Armes de la ville de Trujillo
         Discours
         - Retransmission en direct sur KTO à 22h45

    Texte intégral (version française) du discours du Pape sur le site internet du Vatican.

    18h15 : Départ en avion pour Lima
    19h40 : Arrivée à l’aéroport de Lima

  • 17h00, Basilique Saint-Pierre : Célébration des Vêpres de la solennité de sainte Marie Mère de Dieu

    et Te Deum d’action de grâces de fin d’année
    présidés par le Pape François
     
    Le pape François présidera les premières vêpres de la solennité de sainte Marie Mère de Dieu, en la basilique Saint-Pierre, à 17h en ce dimanche 31 décembre 2017. La liturgie sera suivie par l’exposition du Saint Sacrement, par le traditionnel « Te Deum », en action de grâce pour l’année civile écoulée, et par la bénédiction eucharistique.
     
     
     
    Traduction intégrale en français de l'homélie du Pape François sur Zenit.org.

  • Doxastikon (Vespers on Good Friday Afternoon)

    Moscow Sretensky Monastery Choir

  • Andrej Makor : O Lux beata Trinitas

    (Hymne des Vêpres, attribuée à St Ambroise)
    BYU Singers - Dir. Dr. Andrew Crane (2016)
     
    O Lux beata Trinitas,
    et principalis Unitas,
    iam sol recedit igneus,
    infunde lumen cordibus.

    Te mane laudum carmine,
    te deprecemur vespere:
    te nostra supplex gloria
    per cuncta laudet saecula.

    Deo Patri sit gloria,
    eiusque soli Filio,
    cum Spiritu Paraclito,
    et nunc, et in perpetuum.
    O Lumière bienheureuse Trinité,
    et souveraine Unité,
    déjà le soleil flamboyant se retire,
    versez la lumière en nos cœurs.

    C'est vous que le matin nous chantons,
    c'est vous que nous prions le soir,
    c'est vous, que pour tous les siècles,
    notre prière de gloire veut louer.

    Gloire à Dieu le Père
    et à son Fils unique,
    avec l’Esprit Paraclet,
    maintenant et pour l'éternité.
  • Claudio Monteverdi (1567-1643) : Vespro della Beata Vergine

    Concentus musicus Wien - Dir. Nikolaus Harnoncourt
    Margaret Marshall - Felicity Palmer - Philip Langridge
    Kurt Aquiluz - Thomas Hampson - Arthur Korn

  • Te Joseph celebrent

    Ecrite par le Fr. Juan Escollar (v.1700), cette Hymne est chantée aux Vêpres des Fêtes de St Joseph, les 19 mars et 1er mai.
    Te, Joseph, celebrent agmina caelitum,
    te cuncti resonent Christiadum chori,
    qui, clarus meritis, junctus es inclitae,
    casto foedere Virgini.

    Que les chœurs célestes célèbrent ta gloire, ô Joseph !
    Que les chants de tous les Chrétiens fassent résonner tes louanges !
    Glorieux déjà par tes mérites, tu es uni
    par une chaste alliance à l’auguste Vierge.


    Almo cum tumidam germine conjugem
    admirans dubio tangeris anxius,
    afflatu superi Flaminis, Angelus
    conceptum puerum docet.

    Lorsque, en proie au doute et à l’anxiété,
    tu t’étonnes de l’état où se trouve ton épouse,
    un Ange vient t’apprendre que l’enfant qu’elle a conçu,
    l’a été par l’opération de l’Esprit-Saint.


    Tu natum Dominum stringis, ad exteras
    Aegypti profugum tu sequeris plagas;
    amissum Solymis quaeris et invenis,
    miscens gaudia fletibus.

    Le Seigneur est né, tu le presses dans tes bras ;
    tu fuis avec lui vers les plages lointaines d’Égypte ;
    tu le cherches à Jérusalem où tu l’as perdu, et tu le retrouves :
    ainsi tes joies sont mêlées de larmes.


    Electos reliquos mors pia consecrati
    palmamque emeritos gloria suscipit;
    tu vivens, Superis par, frueris Deo,
    mira sorte beatior.

    D’autres sont glorifiés après une sainte mort,
    ceux qui ont mérité là palme sont reçus au sein de la gloire ;
    mais toi, par une admirable destinée, égal aux Saints, plus heureux même,
    tu jouis dès cette vie de la présence de Dieu.


    Nobis, summa Trias, parce precantibus;
    da Joseph meritis sidera scandere,
    ut tandem liceat nos tibi perpetim
    gratum promere canticum.

    Trinité souveraine, exaucez nos prières, donnez-nous le pardon ;
    que les mérites de Joseph nous aident à monter dans les cieux,
    pour qu’il nous soit enfin donné de chanter à jamais
    le cantique de la reconnaissance et de la félicité.
  • Claudio Monteverdi (1567-1643) : Les Vêpres de la Bienheureuse Vierge Marie (8)

    The Monteverdi Choir - The London Oratory Junior Choir
    The English Baroque Soloists - Dir. John Eliot Gardiner

  • Célébration des Vêpres par le Pape François à Saint-Paul-hors-les-murs

    Retransmission en direct sur KTO

    Livret de la célébration

    Le Pape François a présidé ce mercredi soir 25 janvier les Vêpres clôturant la semaine de prière pour l'unité des chrétiens. Cette cérémonie œcuménique s'est comme chaque année tenue à la Basilique Saint-Paul Hors-les-Murs de Rome, accompagnée des chants du chœur de la Chapelle Sixtine et de celui de l’abbaye anglicane de Westminster en Grande-Bretagne.

    Cette année, le thème choisi pour cette semaine de prière était « Nous réconcilier, l’amour du Christ nous y presse », tiré de la deuxième Lettre de Saint Paul aux Corinthiens. « Comment proclamer cet Évangile de réconciliation après des siècles de divisions ? » a demandé le Pape François dans son homélie.

    Les précisions de Sarah Bakaloglou à lire / écouter sur Radio Vatican.

    Texte intégral de l'homélie traduite en français sur le site internet du Vatican.

  • 17h00, Basilique Saint-Pierre : Vêpres de la solennité de sainte Marie Mère de Dieu

    présidées par le Pape François
    « Te Deum » en action de grâce pour l’année civile écoulée
    Adoration et Bénédiction eucharistiques
     
     
     
    Texte intégral de l'homélie du Pape François traduite en français ci-dessous.

    Lire la suite

  • Hymne des premières Vêpres "Placáre, Christe, sérvulis"

     Chiesa di San Giacomo, Udine (Italie)

     
    Hymne des premières Vêpres

    Placáre, Christe, sérvulis,
    Quibus Patris cleméntiam
    Tuæ ad tribúnal grátiæ
    Patróna Virgo póstulat.

    Soyez propice, ô Christ, à vos pauvres serviteurs,
    pour qui la Vierge, leur patronne,
    implore la clémence de votre Père,
    auprès du tribunal de votre grâce.


    Et vos, beáta per novem
    Distíncta gyros ágmina,
    Antíqua cum præséntibus
    Futúra damna péllite.

    Et vous, phalanges bienheureuses,
    divisées en neuf chœurs,
    éloignez de nous les maux passés,
    présents et futurs.


    Apóstoli cum Vátibus,
    Apud sevérum Iúdicem
    Veris reórum flétibus
    Expóscite indulgéntiam.

    Apôtres et Prophètes,
    par vos instances auprès du Juge sévère,
    obtenez son indulgence pour les coupables
    qui pleurent si amèrement leurs péchés.


    Vos, purpuráti Mártyres,
    Vos, candidáti præmio
    Confessiónis, éxsules
    Vocáte nos in pátriam.

    O vous, Martyrs empourprés,
    et vous, saints Confesseurs,
    dont la robe blanche symbolise la récompense de la foi,
    appelez-nous dans la patrie, exilés que nous sommes.


    Choréa casta Vírginum,
    Et quos erémus íncolas
    Transmísit astris, cælitum
    Locáte nos in sédibus.

    Chaste chœur des Vierges,
    et vous, qui du désert êtes allés
    habiter par delà les astres,
    ménagez-nous des places au séjour des Bienheureux.


    Auférte gentem pérfidam
    Credéntium de fínibus,
    Ut unus omnes únicum
    Ovíle nos Pastor regat.

    Faites disparaître la race des infidèles
    du milieu des croyants,
    afin que nous ne formions tous
    qu’un troupeau, guidé par le Pasteur unique.


    Deo Patri sit glória,
    Natóque Patris único,
    Sancto simul Paráclito,
    In sempitérna sæcula.
    Amen.

    Gloire à Dieu le Père
    et au Fils unique du Père,
    ainsi qu’à l’Esprit-Saint,
    dans les siècles éternels.
    Amen.
  • Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création

    Vêpres célébrées par le Pape François en la Basilique Saint-Pierre
     
     
     
    Il s’agit de la deuxième édition de cette journée : le Pape l’a instituée en 2015, en lien avec les orthodoxes qui la célèbrent le 1er septembre depuis un certain nombre d’années.
    Dans la Lettre instituant cette journée, le Pape François souhaitait « que cette célébration annuelle soit un temps fort de prière, de réflexion, de conversion et d’adoption d’un style de vie cohérent ».
    « La crise écologique nous appelle à une conversion spirituelle profonde », écrivait-il. « La Journée mondiale annuelle de prière pour la sauvegarde de la création, ajoutait le pape, offrira à chacun des croyants et aux communautés la précieuse opportunité de renouveler leur adhésion personnelle à leur vocation de gardiens de la création, en rendant grâce à Dieu (…) et en invoquant son aide pour la protection de la création et sa miséricorde pour les péchés commis contre le monde dans lequel nous vivons. »
     
    Texte intégral de l'homélie du Père Cantalamessa, Prédicateur de la Maison Pontificale, ci-dessous.

    Lire la suite

  • Translation des reliques de St Benoît - "Claris coniubila", Hymne des premières Vêpres

    Claris coniubila, Gallia, laudibus,
    Laeteris Benedicti Patris ossibus,
    Felix, quae gremio condita proprio
    Servas membra celebria.

           Que ta joie éclate, ô Gaule, en hymnes de louanges,
           Réjouis-toi pour les ossements de Benoît !
           Heureuse es-tu, car tu gardes en ton sein
           Ses membres illustres.


    Miris Italia fulserat actibus :
    Gallos irradiat corpore mortuus ;
    Signis ad tumulum crebrius emicat,
    lllustrans patriam novam.

           Ses actions admirables brillaient en Italie,
           Mort, son corps illumine la Gaule :
           Son tombeau brille de nombreux miracles
           Pour honorer sa nouvelle Patrie.


    Hinc vatum veterum facta resuscitat,
    Morti quod libuit, mortuus imperat,
    Extinctum propriis ossibus excitat :
    0 quam mira potentia !

           Des prophètes anciens, il reproduit les gestes,
           Mort, il commande en maître à la mort :
           Ses ossements raniment un cadavre,
           Admirable puissance !


    Iam caelo residens, o Pater optime !
    Divinis famulos imbue regulis,
    Angustum per iter scandere largiens,
    Dona regna perennia.

           Père plein de bonté qui résidez au ciel,
           Pénétrez vos serviteurs des règles divines,
           Accordez-leur de gravir la voie étroite,
           Et donnez-leur le royaume éternel.


    Cunctorum dominans omnipotentia,
    Tu, qui sede Poli conspicis omnia,
    Psallentum placide suscipe cantica,
    Votis voce precantia. Amen.

           Dieu tout-puissant qui dominez l'univers,
           Vous qui du ciel contemplez toutes choses,
           Accueillez avec bonté les cantiques de ceux qui psalmodient,
           Par leurs voeux et les prières de leur bouche. Amen.


    (Traduction Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux)

  • Herbert Norman Howells (1892-1983) : Magnificat en Sol

    Vêpres à la Cathédrale de Winchester
    Dir. Andrew Lumsden (11 Novembre 2015)

  • Célébration des Vêpres par le Pape François à Saint-Paul-hors-les-Murs

    en la Solennité de la Conversion de Saint Paul Apôtre
    et en conclusion de la Semaine de Prière pour l'Unité des Chrétiens


    Livret de la célébration

    Le Pape François a présidé ce lundi soir, 25 janvier 2016, en la basilique de Saint-Paul-Hors-les-Murs, une célébration œcuménique pour conclure la Semaine de prière pour l'Unité des chrétiens.

    Le Pape a traversé la Porte Sainte (ouverte officiellement le 13 décembre dernier) avec le métropolite Gennadios, représentant du Patriarcat œcuménique de Constantinople, et avec Sir David Moxon, évêque anglican néo-zélandais, représentant personnel à Rome de l’archevêque de Canterbury, « pour rappeler que l’unique porte qui nous conduit au salut est Jésus-Christ notre Seigneur, le visage miséricordieux du Père. »

    Dans son homélie, en ce 25 janvier qui marque la commémoration liturgique de la Conversion de Saint Paul, le Pape s’est appuyé sur l’expérience de Paul sur le chemin de Damas pour rappeler que ce bouleversement « n’était pas d’abord un changement moral, mais une expérience transformante de la grâce de Dieu, et en même temps l’appel à une nouvelle mission, celle d’annoncer à tous ce Jésus qu’avant il persécutait en persécutant ses disciples ». Une mission qui ne se fondait donc pas sur ses mérites, mais sur « la bonté de Dieu ».

    « Pour les premiers chrétiens, comme aujourd’hui pour nous tous, baptisés, c’est un motif de réconfort et de constante stupeur de savoir avoir été choisis pour faire partie du dessein de salut de Dieu, acté en Jésus-Christ et dans l’Église », a rappelé le Pape. Tout repose donc sur l’appel de Dieu : « Nous pouvons progresser sur la voie de la pleine communion visible entre les chrétiens, pas seulement quand nous nous rapprochons les uns des autres, mais surtout dans la mesure à laquelle nous nous convertissons au Seigneur, qui par sa grâce nous choisit et nous appelle à être ses disciples. »

    « L’unité se fait en chemin », a lancé le Pape en sortant de son texte, en appelant que les chrétiens des différentes Églises travaillent ensemble à la diffusion de l’Évangile.

    Le Pape François a voulu situer ce temps de prière dans la démarche du Jubilé de la Miséricorde et dans une demande de pardon, utilisant des termes proches de ceux utilisés par Saint Jean-Paul II lors du Jubilé de l'an 2000 : « comme évêque de Rome et pasteur de l’Église catholique, je veux invoquer miséricorde et pardon pour les comportements non évangéliques tenus de la part de catholiques dans les confrontations avec des chrétiens d’autres Églises. Dans le même temps, j’invite tous les frères et sœurs catholiques à pardonner si, aujourd’hui ou dans le passé, ils ont subi des offenses d’autres chrétiens. Nous ne pouvons pas annuler ce qui s’est passé, mais nous ne voulons pas permettre que le poids des fautes passées continue à falsifier nos rapports. La miséricorde de Dieu renouvellera nos relations. »

    Le Pape a aussi évoqué les martyrs communs aux différentes communautés chrétiennes : « Ici devant la tombe de Saint Paul, apôtre et martyr, (…) nous sentons que notre humble requête est soutenue par l’intercession de la multitude des martyrs chrétiens d’hier et d’aujourd’hui. Ils ont répondu avec générosité à l’appel du Seigneur, ils ont donné un témoignage fidèle, avec leur vie, des œuvres merveilleuses que Dieu a accompli pour nous, et expérimentent déjà la pleine communion à la présence de Dieu le Père ». Un exemple qui manifeste « l’œcuménisme du sang », a rappelé le Pape, sortant de son texte pour reprendre une expression qu’il utilise régulièrement.

    Dans un geste improvisé, à la fin de la cérémonie, le Pape a demandé aux deux représentants des Églises sœurs de venir à ses côtés pour qu’ils puissent donner ensemble la bénédiction finale.

    Source : Radio Vatican (CV).

    Texte intégral traduit en français sur Zenit.org.

    Texte intégral original en italien sur le site internet du Vatican.

  • Hymne aux Premières Vêpres : Jesu Dulcis Memoria

    Schola gregoriana mediolanensis - Dir. Giovanni Vianini
     
    Iesu, dulcis memória,
    Dans vera cordis gáudia :
    Sed super mel, et ómnia,
    Eius dulcis præséntia.

           Jésus ! Nom de douce souvenance,
           qui donne au cœur les joies véritables ;
           mais plus suave que le miel et toutes les douceurs,
           est la présence de Celui qui le porte.


    Nil cánitur suávius,
    Nil audítur iucúndius,
    Nil cogitátur dúlcius,
    Quam Iesus Dei Fílius.

           Nul chant plus mélodieux,
           nulle parole plus agréable,
           nulle pensée plus douce,
           que Jésus, le Fils de Dieu.


    Iesu, spes pœniténtibus,
    Quam pius es peténtibus !
    Quam bonus te quæréntibus !
    Sed quid inveniéntibus ?

           Jésus ! espoir des pénitents,
           que vous êtes bon pour ceux qui vous implorent !
           bon pour ceux qui vous cherchent !
           Mais que n’êtes-vous pas pour ceux qui vous ont trouvé !


    Nec lingua valet dícere,
    Nec líttera exprímere :
    Expértus potest crédere,
    Quid sit Iesum dilígere.

           Ni la langue ne saurait dire,
           ni l’écriture ne saurait exprimer
           ce que c’est qu’aimer Jésus ;
           celui qui l’éprouve peut seul le croire.


    Sis, Iesu, nostrum gáudium,
    Qui es futúrus præmium :
    Sit nostra in te glória,
    Per cuncta semper sæcula. Amen.

           Soyez notre joie, ô Jésus,
           vous qui serez notre récompense :
           que notre gloire soit en vous,
           durant tous les siècles, à jamais. Amen.
  • Premières Vêpres et Te Deum d'action de grâce de fin d'année

    célébrées par le Pape François en la Basilique Saint-Pierre



    Livret de la célébration
     
    Quelques heures avant la fin de l’année 2015, le Pape François a présidé dans la basilique Saint-Pierre, les Vêpres de la Solennité de Marie Mère de Dieu, suivies du Te Deum d’action de grâce de fin d’année. « Un chant de remerciement » entonné à l’unisson par les fidèles en prière, « aidés par les anges, les prophètes et toute la Création pour louer le Seigneur » et reconnaitre « la présence pleine d’amour de Dieu dans les événements qui ont fait notre histoire ».
     
    « Nous sommes appelés à vérifier si les événements du monde se sont accomplis selon la volonté de Dieu, ou si nous avons d’abord écouté les projets des hommes, souvent motivés par des intérêts privés, d’une soif insatiable de pouvoir et de violence gratuite. »
     
    « Aujourd’hui, nos yeux ont besoin de se focaliser de manière particulière sur les signes que Dieu nous a concédé, pour toucher de nos mains la force de son amour miséricordieux ».
     
    « Ces signes d’amour ne peuvent pas être obscurcis par l’arrogance du mal. Le bien triomphe, même s’il arrive par moment qu’il paraisse caché ou affaibli ».
     
    Commentaire de Cyprien Viet à lire / écouter sur Radio Vatican.
     
    Texte intégral de l'homélie traduite en français sur Zenit.org.
     
    Texte intégral original en italien sur le site internet du Vatican.