Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Nicolas Gombert (1495-1560) : In illo tempore loquente Jesu, a 6

    Odhecaton - Paolo da Col

  • ... parce que vous êtes Immaculée

    « Parce que vous êtes belle, parce que vous êtes Immaculée,
    La femme dans la Grâce enfin restituée,

    La créature dans son honneur premier
    Et dans son épanouissement final,
    Telle qu'elle est sortie de Dieu au matin
    De sa splendeur originale.

    Intacte ineffablement parce que vous êtes
    La Mère de Jésus-Christ,
    Qui est la Vérité entre vos bras, et la seule Espérance
    Et le seul Fruit.

    Parce que vous êtes la femme,
    L'Eden de l'ancienne tendresse oubliée,
    Dont le regard trouve le cœur tout à coup et fait jaillir
    Les larmes accumulées,

    Parce qu'il est midi,
    Parce que nous sommes en ce jour d'aujourd'hui,
    Parce que vous êtes là pour toujours,
    Simplement parce que vous êtes Marie,
    Simplement parce que vous existez,

    Mère de Jésus-Christ, soyez remerciée ! »

    Paul Claudel (1868-1955), extrait de "La Vierge à midi",
    du recueil "Poèmes de Guerre" (1914-1915).

    Paul Claudel,Vierge,Marie,Immaculée Conception,midi,Mère,Jésus-Christ,tendresse,espérance

    Bartolomé Esteban Murillo (1617-1682), Inmaculada Concepción, la Niña
    Musée des Beaux-Arts de Séville (Espagne)

    (Crédit photo)

  • Benjamin Britten (1913-1976) : A Hymn to the Virgin

    Of one who is so fair and bright
    Velut maris stella, [Like a star of the sea]
    Brighter than the day is light,
    Parens et puella: [Both mother and maiden]
    I cry to thee, thou see to me,
    Lady, pray thy Son for me,
    Tam pia, [so pure]
    That I may come to thee.
    Maria! [Mary]
    All this world was forlorn,
    Eva peccatrice, [because of Eve, a sinner]
    Till our Lord was yborn,
    De te genetrice. [through you, his mother]
    With ave it went away,
    Darkest night, and comes the day
    Salutis; [of salvation]
    The well springeth out of thee.
    Virtutis. [of virtue]

    Lady, flower of everything,
    Rosa sine spina, [Rose without thorn]
    Thou bare Jesu, heaven's king,
    Gratia divina: [by divine grace]
    Of all thou bearest the prize,
    Lady, queen of paradise
    Electa: [chosen]
    Maid mild, mother
    es effecta. [you are made]
  • Constitution apostolique « Ineffabilis Deus » du Bienheureux Pape Pie IX (8 décembre 1854)

    Dogme de l'Immaculée Conception
     

  • Lundi 9 décembre 2019

    Lundi de la 2ème Semaine de l’Avent
     

  • Angelus de ce dimanche 8 décembre 2019

    En cette solennité de Marie Immaculée, le Pape François est revenu sur la figure de la Vierge, pleine de grâce, d’humilité et de pauvreté, avant de réciter la prière de l’Angélus, place Saint-Pierre de Rome, ce dimanche 8 décembre 2019.

    Compte rendu à lire sur Vatican News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • 16h00, Rome, place d'Espagne : vénération de la Vierge Marie par le Pape François

    Retransmission en direct sur KTO à 16h00

  • "Creator Alme Siderum"

    Hymne des premières Vêpres, deuxième dimanche de l'Avent
    Bénédictines de Marie, Reine des Apôtres
     
    Creátor alme síderum,
    Ætérna lux credéntium,
    Iesu, Redémptor ómnium,
    Inténde votis súpplicum.

    Qui dæmonis ne fráudibus
    Períret orbis, ímpetu
    Amóris actus, lánguidi
    Mundi medéla factus es.

    Commúne qui mundi nefas
    Ut expiáres, ad crucem
    E Vírginis sacrário
    Intácta prodis víctima.

    Cuius potéstas glóriæ,
    Noménque cum primum sonat,
    Et cælites et ínferi
    Treménte curvántur genu.

    Te deprecámur últimæ
    Magnum diéi Iúdicem,
    Armis supérnæ grátiæ
    Defénde nos ab hóstibus.

    Virtus, honor, laus, glória
    Deo Patri cum Fílio,
    Sancto simul Paráclito,
    In sæculórum sæcula.
    Amen
    Bienfaisant Créateur des Cieux,
    lumière éternelle des croyants,
    Rédempteur de tous les hommes,
    ô Jésus, écoutez les vœux de ceux qui vous prient.

    Afin d’empêcher la terre
    de périr par les pièges du démon, dans l’élan
    de votre amour, vous vous êtes fait
    le remède des maux de ce monde coupable.

    Pour expier, sur la croix,
    le crime commun des hommes,
    ô victime innocente,
    vous sortez de l’auguste sein de la Vierge.

    A la vue de votre gloire et de votre puissance,
    et dès que votre nom se fait entendre,
    au Ciel et dans les enfers
    tout fléchit le genou avec crainte.

    Juge souverain du dernier jour,
    nous vous en supplions,
    daignez nous défendre de nos ennemis,
    par les armes de la grâce céleste.

    Puissance, honneur, louange et gloire
    à Dieu le Père et à son Fils,
    ainsi qu’au saint Consolateur
    dans les siècles des siècles.
    Ainsi soit-il.

  • Méditation - Préparer la venue du Seigneur

    « Comme Jésus est né à Bethléem, Il veut naître dans nos coeurs. Disons quelques mots de la façon dont nous devons nous préparer à la venue de Notre Seigneur.
    Lorsqu'on attend une visite, comment fait-on pour préparer la maison ? Eh bien ! d'abord on nettoie, ensuite on fait de la place, et enfin on décore.

    Nettoyer nos cœurs, c'est-à-dire les purifier du péché. Les pensées impures, les mauvais désirs, les sentiments d'envie et de rancune, de haine, d'avarice ou de vengeance, voilà ce qui salit notre coeur. Faisons comme la maîtresse de maison diligente ; regardons avec soin dans notre âme et si nous y trouvons quelqu'une de ces mauvaises pensées ou de ces mauvais sentiments, vite un coup de balai ! [...]

    Ainsi, quand on veut recevoir une visite, la première chose à faire est de nettoyer, la seconde, de faire de la place. [...]
    Tâchons de faire un peu plus de place aux choses surnaturelles dans notre vie. Lorsqu'on est vraiment décidé une fois pour toutes à ne pas attacher tellement d'importance aux choses de la terre, et à mettre sa confiance en Dieu seul, que l'on est en paix ! Que l'on est calme et tranquille ! C'est comme la pureté et la sérénité d'un beau ciel bleu qui succède à un sombre encombrement de nuages... [...]


    Enfin, quand on veut recevoir la visite de quelqu'un qu'on aime, on ne se contente pas de nettoyer et de faire de la place. On décore aussi et on dispose quelques fleurs dans l'appartement.
    Il en va de même avec le Bon Dieu. Ce n'est pas assez de nous laver de nos péchés, de maintenir notre cœur pur et libre de tout soucis de la terre : ajoutons-y encore les fleurs de nos bonnes pensées et de nos bons désirs. La petite Thérèse a inventé ce mot : "Jeter des petites fleurs". Ce qu'elle entendait par là, ce sont les petits sacrifices, les actes que l'on fait pour faire plaisir aux autres, les petites souffrances qu'on accepte sans se plaindre, et aussi les actes d'amour envers Dieu que l'on fait en s'approchant des sacrements. Quelle plus belle fleur offrir à Jésus qu'une bonne confession et une sainte communion ? »

    Un Chartreux [Dom Jean-Baptiste Porion, 1897-1987], Écoles de silence, Parole et Silence, 2001.

    naissance,Jésus,Bethléem,purifier,coeur,âme,fleurs,sacrifice,sacrements,confession,communion

  • Dimanche 8 décembre 2019

    2ème Dimanche de l'Avent

    Immaculée Conception de la Très Sainte Vierge
    (célébrée demain au nouveau calendrier)

     

  • Le Sacré-Coeur de Jésus Deux mille ans de Miséricorde

    le-sacre-coeur-de-jesus-deux-mille-ans-de-misericorde.jpg

    Ce recueil qui est reproduit sur notre site internet avait trouvé un éditeur, Téqui, en juin 2008.

    Une version considérablement enrichie, et actualisée jusqu'en juin 2019, est désormais disponible à la vente chez le même éditeur depuis le 4 décembre 2019, en ligne sur son site internet ICI.

    Merci de faire connaître autour de vous la nouvelle version de ce travail, augmentée de plus de 200 pages par rapport à la première édition.
     
    « Les personnes qui propageront cette dévotion,
    auront leur nom inscrit dans mon Cœur,
    et il ne sera jamais effacé. »

    (11ème promesse du Sacré-Cœur à sainte Marguerite-Marie)
  • J.-S. Bach : Cantate BWV 62 - 1. Chorale "un komm der Heiden Heiland"

    ("Maintenant viens, Sauveur des gentils")
    Collegium Vocale - Dir. Philippe Herreweghe
     
  • 1er vendredi du mois, dédié au Sacré-Cœur de Jésus

    « Rien ne nous attire ni ne nous séduit autant que la bonté ! On dit « que la bonté supplée à tout et que rien ne la remplace ». Rien n’égale la bonté, ni la science ni le génie, ni tous les talents réunis de la terre. On peut admirer un être doué, mais on ne se confie qu’à un être bon car la Bonté vient du cœur. C’est là qu’est son trône, de là qu’elle dicte ses lois et qu’elle exerce son aimable et irrésistible empire ! Pourtant la bonté, bien qu’ornée de tant d’attraits, est une chose rare aujourd’hui. Est-ce parce que la source profonde de la bonté est l’humilité et que les personnes humbles sont peu nombreuses ? En effet, pour être bon, et l’être constamment avec tous, il faut s’oublier soi-même, se dévouer sans compter, supporter tout paisiblement. Tout cela n’est pas autre chose que la forme extérieure de l’humilité. Mais hélas, bien souvent, pour être bons, nous devons faire des efforts sur nous-mêmes, car il est plus facile d’être égoïste et fermé aux souffrances des autres.

    C’est en puisant dans le Sacré Cœur de Jésus, source de toute bonté, que nous pouvons parvenir à nous vaincre et devenir des êtres infiniment bons. Jésus s’est donné jusqu’à l’épuisement, épousant toutes les misères du monde, consolant les souffrants, pardonnant aux pécheurs… Il est par excellence le Cœur infiniment bon, infiniment humble qui s’est abaissé jusqu’à nous.

    Pour être bon, il faut d’abord en éprouver le désir et ce désir nous ne le trouverons que dans le Cœur de Jésus. Et quand le désir se fera en nous, c’est aussi dans son Sacré Cœur que nous trouverons les moyens pour y parvenir.

    D’ici que Noël arrive, mettons tout en œuvre pour que nos proches s’aperçoivent qu’un rayon de la Bonté divine est tombé du Cœur de Jésus dans notre pauvre cœur et qu’il l’a effectivement transformé ! Oui, soyons infiniment bons ! »

    Sœur Marie du Sacré Cœur Bernaud (1825-1903), fondatrice de la Garde d'Honneur du Sacré-Cœur
    Garde d'Honneur du Sacré-Cœur, Paray-le-Monial : Heure de Présence au Cœur de Jésus

    Marie du Sacré Cœur,Bernaud,bonté,Sacré Coeur,Coeur,Jésus,humilité

    « Il y a dans le cœur de chaque homme des trésors prodigieux d'amour.
    A nous de les faire surgir. »

    Raoul Follereau (1903-1977)

  • Découvrez gratuitement la revue "Le Cœur de Jésus, Source de l’Amour", en lien avec le Message de Paray-le-Monial !

    CJ-501.jpg

    Unique par son contenu spirituel, cette revue, éditée par le Secrétariat des Œuvres du Sacré-Cœur et publiée à Paray-le-Monial depuis 1912, poursuit la mission que le Christ assigne à tous ceux qui œuvrent pour instaurer la « civilisation de l’Amour ». Le Secrétariat des Œuvres du Sacré-Cœur est animé par une équipe composée de religieuses et de laïcs au service de la Mission : faire connaître l’amour du Cœur de Jésus.

    • Spiritualité du Cœur de Jésus
    • Prières
    • A l’écoute du pape François
    • Message de Paray-le-Monial
    • Biographies et témoignages
    • Vie de l’Eglise et du monde
    • Interviews de grands témoins
     
    Mieux que toute documentation, affiches et autres communications, les témoignages des lecteurs expriment le mieux la paix intérieure et les bienfaits qu’apportent la revue, grâce à la connaissance et à l’accueil de l’amour du Cœur de Jésus :

    « Votre revue m’aide à prier, à garder l’espérance, sa lecture me donne un souffle de vie. Je sais que la Communauté prie pour moi. Lorsque je vous écris et vous confie mes intentions, j’ai une vraie réponse personnalisée, ce qui est très rare aujourd’hui. »

    "Après avoir demandé un numéro gratuit à la communauté, je me suis abonné car j’avais du mal à prier et à trouver les paroles du Pape. Aujourd’hui, la revue est un vrai soutien pour ma foi. J’ai apporté un jour la revue dans mon groupe de prière. Elle a été pendant des mois un véritable support pour nous accompagner. Beaucoup d’amies se sont abonnées."

    Soyez vous aussi « les instruments qui attirent les cœurs à l’Amour de Dieu » et demandez gratuitement votre numéro "Découverte" par courrier, par téléphone, ou par Internet rubrique "nous contacter" :

    Secrétariat des Œuvres du Sacré-Cœur
    9 rue Chervier
    71600 Paray le Monial - Tél : 03 85 81 15 04
    Mail : contact@secretariatdesoeuvresdusacrecoeur.org
    Internet : http://www.secretariatdesoeuvresdusacrecoeur.org
  • Audience générale de ce mercredi 4 décembre 2019

    Le Pape François a fermement dénoncé toutes les pratiques occultes auxquelles s’adonnent nombre de contemporains dans toutes les parties du monde. Il a exhorté à choisir le Christ et à rejeter l’ésotérisme, ce mercredi 4 décembre 2019.

    Compte rendu à lire sur Vatican News.

    Texte intégral de la catéchèse du Pape traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, le voyage de l’Evangile dans le monde se poursuit avec saint Paul à Ephèse, où de nouveaux baptisés reçoivent l’effusion du Saint Esprit et où l’Apôtre accomplit de nombreux prodiges. Cela se produit car le disciple ressemble à son Maître et le rend présent en communiquant aux frères la vie nouvelle qu’il a reçue de lui. La foi est un abandon confiant entre les mains de Dieu, elle s’oppose radicalement aux pratiques occultes, répandues à Ephèse, qui sont démasquées. La diffusion de l’Evangile porte atteinte également au commerce réalisé autour du culte de la déesse Artémis ; Paul et les chrétiens sont alors accusés, créant des tensions et de l’agitation. L’Apôtre quitte Ephèse et adresse un discours d’adieu aux anciens de la communauté. Il relit le passé de son engagement total et des épreuves supportées pour annoncer l’Evangile. Il entrevoie aussi l’avenir où, abandonné à l’action de l’Esprit Saint, il devra encore rendre témoignage. L’Apôtre encourage les responsables de la communauté, les invitant à la plus grande proximité vis-à-vis du peuple de Dieu et à la vigilance pour le défendre des loups qui menacent la saine doctrine et la communion ecclésiale.

    Je salue cordialement les pèlerins de langue française, en particulier la Délégation Lorraine, avec Monseigneur Jean-Louis Papin, et l’Association des amis de Saint Nicolas des Lorrains. Demandons au Seigneur de renouveler en nous l’amour de l’Eglise pour le dépôt de la foi dont elle est la gardienne, soutenant par la prière ses pasteurs afin qu’ils manifestent toujours la vigilance et la tendresse du Christ lui-même. Que Dieu vous bénisse ! »

    Source : site internet du Vatican.

  • Johann Gottlieb Naumann (1741-1801) : Messe No.18 en Ut mineur - Kyrie

    Neuer Körnerscher Sing-Verein
    Collegium Instrumentale - Dir. Peter Kopp

  • Méditation - « Qui est au centre de ma vie ? »

    « La communion est un combat
    de tous les instants.
    La négligence d'un seul moment peut la briser :
    il suffit d'un rien ;
    une seule pensée sans charité,
    un préjugé maintenu obstinément,
    un attachement sentimental,
    une orientation erronée,
    une ambition ou un intérêt personnel,
    une action accomplie pour soi-même
    et non pour le Seigneur [...].
    Aide-moi, Seigneur, à m'examiner ainsi :
    "Quel est le centre de ma vie ?
    Toi ou moi ?"
    Si c'est toi, tu nous rassembleras tous dans l'unité.
    Mais si je vois qu'autour de moi,
    tous s'écartent et se dispersent,
    ce sera le signe que je me suis placé au centre. »

    Cardinal F.-X. Nguyen van Thuan (1928-2002),
    Prières d'espérance, Le Sarment, Fayard, 1995.

    Nguyen van Thuan,communion,combat,centre,ego,moi,unité,Seigneur

  • Mercredi 4 décembre 2019

    St Pierre Chrysologue, évêque, confesseur et docteur

    Saint_Pierre-Chrysologue_1.jpg

    Au nouveau calendrier :
    St Jean de Damas, prêtre et docteur de l’Église

  • Lettre apostolique « Admirabile signum », sur la signification et la valeur de la crèche de Noël

    En visite le dimanche 1er décembre dans le centre de l’Italie, à Greccio, là où saint François mis en place la première crèche vivante de la Nativité, le Pape a signé une lettre apostolique, intitulée « Admirabile signum », sur la signification et la valeur de la crèche de Noël, un signe qui « suscite toujours étonnement et émerveillement ».

    Compte rendu de Sergio Centofanti à lire sur Vatican News.

    Texte intégral de la Lettre apostolique (version française) sur le site du Vatican.