Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Regina Caeli de ce dimanche 22 avril 2018

    « Chacun de nous peut guérir de tant d’infirmités spirituelles en acceptant de mettre sa propre existence dans les mains du Seigneur ». C’est le message transmis par le Pape François en ce quatrième dimanche de Pâques où la liturgie « se poursuit avec l'intention de nous aider à redécouvrir notre identité en tant que disciples du Seigneur ressuscité ».

    Compte rendu d'Hélène Destombes à lire sur Vatican.News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

    Au terme de la prière du Regina Caeli, le Pape François a souhaité « que cesse toute violence » au Nicaragua, où plusieurs personnes ont été tuées lors de manifestations, cette semaine, contre une réforme des retraites.

    Compte rendu d'Hélène Destombes à lire sur Vatican.News.

  • 09h30, Basilique Saint-Pierre : Sainte Messe célébrée par le Pape François avec Ordinations sacerdotales

    Livret de la célébration

    Retransmission en direct sur KTO

    Ce 22 avril 2018, Dimanche du Bon Pasteur et 55e Journée mondiale de prière pour les vocations, le Pape a présidé, en la Basilique St Pierre, la messe d’ordination de 16 nouveaux prêtres.

    Compte rendu de Manuella Affejee à lire sur Vatican.News.

    Texte intégral de l'homélie du Pape traduite en français sur Zenit.org.

  • J.S. Bach : Messe in si mineur BWV 232 - Et resurrexit

    Egidienchor Nürnberg - L'arpa festante
    Direction musicale : Pia Praetorius

  • Méditation - De la tendresse

    « La sainte enfance de Jésus nous prêche la tendresse ; la tendresse est partout, dans la Passion, dans le Saint-Sacrement, dans le Sacré-Cœur. Mais jetez les yeux sur la vie de Jésus parmi les hommes, et vous verrez plus clairement ce que c'est que cette tendresse. D'abord la tendresse était répandue sur toute la personne intérieure de Notre-Seigneur. Le récit du dimanche des Rameaux en est un exemple. Voyez ensuite la manière dont il traitait ses disciples, les pécheurs, et ceux que l'affliction ou le chagrin jetait sur son chemin. Il n'éteignait pas la lampe mourante, il n'écrasait pas le roseau brisé. Tel était le véritable portrait du Sauveur. Il y avait de la tendresse jusque dans ses regards, comme lorsqu'il regarda un jeune homme et se prit à l'aimer ; saint Pierre fut aussi converti par un regard. Toutes ses paroles étaient pleines de tendresse. Le ton de ses paraboles, ses sermons, d'où la terreur est bannie, enfin l'abîme de pardons qu'ouvrent ses enseignements, tout le prouve. Il ne mettait pas moins de tendresse en répondant aux questions, comme en ce jour où il fut accusé d'être possédé du démon, et lorsqu'il fut frappé au visage. Il n'est pas jusqu'à ses reproches qui ne respirassent la tendresse, témoin la femme adultère, Jacques et Jean, et la Samaritaine, et Judas. Son zèle n'était pas moins tendre, lorsqu'il reprenait les deux frères qui auraient voulu faire descendre le feu du ciel sur un village de Samarie, et lorsque, saisi d'une divine indignation, il purifia le temple des voleurs qui le déshonoraient.
    Maintenant, si Notre-Seigneur est notre modèle, si son esprit est le nôtre, la tendresse chrétienne doit naturellement faire une profonde impression sur notre vie spirituelle, et, pour parler proprement, en constituer le principal caractère. Sans tendresse, nous ne posséderons jamais cet esprit de générosité avec lequel nous devons servir Dieu. Elle est aussi nécessaire à notre vie intérieure et à nos rapports avec Dieu qu'à notre vie extérieure et à nos rapports avec les autres hommes ; or, il y a un don du Saint-Esprit, la piété, qui a pour objet spécial de conférer cette tendresse. »

    R.P. F.W. Faber (1814-1863), Progrès de l'âme dans la vie spirituelle (chap.V), traduit de l'anglais par M. F. de Bernardt, nouvelle édition, Paris, Téqui, 1928 (Ed. or. 1856).

    jesus-enfants-vitrail-2a.jpg

  • Dimanche 22 avril 2018

    3ème Dimanche après Pâques

    (4e Dimanche de Pâques)

     

    55e Journée mondiale de prière pour les vocations
     
    Rappel - Message du Pape François :
    « Écouter, discerner, vivre l’appel du Seigneur »
  • Audience générale de ce mercredi 18 avril 2018

    Lors de l’audience générale de ce mercredi matin, tenue sur la Place Saint-Pierre, le Pape François a poursuivi son enseignement sur la baptême, en rappelant que ce rite fait sortir le chrétien de l’anonymat. Que l’on soit baptisé dans sa petite enfance ou dans sa maturité, par choix personnel, il s’agit toujours d’un rite qui ouvre à une expérience personnelle de la relation avec Dieu.

    Compte rendu de Cyprien Viet sur Vatican.News.

    Texte intégral de la catéchèse traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, la signification du baptême ressort clairement dans sa célébration. D’abord, le nom du candidat est demandé. Dieu, en effet, nous appelle chacun par notre nom, il nous aime dans le concret de notre vie. Le baptême initie une vocation personnelle à vivre en chrétien et implique une réponse personnelle. Dieu ne cessera de prononcer notre nom durant toute notre vie, faisant résonner en nous son appel à devenir semblable à son Fils. Les catéchumènes adultes expriment eux-mêmes leur désir d’entrer dans l’Église alors que les enfants sont représentés par leurs parents, parrain et marraine. Le rite se poursuit, pour les enfants, par le signe de la croix, le signe de l’amour de Jésus, qui est marqué sur leur front. Les catéchumènes adultes en sont marqués également sur tous leurs sens. La croix est notre signe distinctif : on devient chrétien dans la mesure où la croix s’imprime en nous, rendant visible, même extérieurement, notre manière d’affronter la vie. »

    « Je salue cordialement les pèlerins de langue française, en particulier les nombreux jeunes venus de France ainsi que la Délégation du Collège théologique de la Diaconie apostolique de l’Eglise de Grèce, conduite par l’Evêque Agatanghelos. Frères et sœurs, en faisant le signe de la croix quand nous nous réveillons, avant les repas, face à un danger, pour nous protéger du mal, le soir avant de dormir, nous exprimons à nous-même et aux autres à qui nous appartenons, à qui nous voulons être. Je vous invite à faire souvent dans la journée le signe de la croix. Que Dieu vous bénisse ! »

    Source : Site internet du Vatican.

  • Dietrich Buxtehude (v.1639-1707) : Cantate "Der Herr ist mit mir", Bux WV 15

    (Le Seigneur est avec moi)
    Sinfonia, Allegro & Alleluia
    Orchestra Anima Eterna & The Royal Consort
    Collegium Vocale - Dir. Jos van Immerseel

  • Méditation - Liberté et don de soi

    « Il n'y a rien de plus faux que d'opposer la liberté au don de soi, car le don de soi est une conséquence de la liberté. Considérez que lorsqu'une mère se sacrifie pour ses enfants, elle a choisi ; et c'est à la mesure de cet amour que se manifestera sa liberté. Plus cet amour est grand, plus la liberté sera féconde ; et le bonheur de ses enfants provient de cette liberté bénie (qui implique le don de soi) ; il procède de ce don bienheureux qu'est justement la liberté.
    [...]
    J'insiste et je voudrais l'imprimer en lettres de feu en chacun de vous : la liberté et le don de soi ne se contredisent pas ; ils se soutiennent mutuellement. On ne donne sa liberté que par amour ; je ne conçois pas d'autre type de détachement. Ce n'est pas là un jeu de mots plus ou moins réussi. Quand on se donne volontairement, c'est à chaque instant que, dans ce service, la liberté renouvelle l'amour. Or se renouveler, c'est être continuellement jeune, généreux, capable de grands idéaux et de grands sacrifices. Je me souviens de la joie que j'éprouvai lorsque j'appris qu'en portugais on appelle les jeunes os novos (1). C'est bien ce qu'ils sont, en effet. [...]

    Par amour de la liberté, nous nous lions. Seul l'orgueil donne à ces liens le poids d'une chaîne. La vraie humilité que nous enseigne Celui qui est doux et humble de cœur nous montre que son joug est doux et son fardeau léger (2) : le joug c'est la liberté, le joug c'est l'amour, le joug c'est l'unité, le joug c'est la vie qu'Il nous a gagnée sur la Croix. »

    1. Os novos (les jeunes) peut aussi se traduire littéralement : les neufs ou les nouveaux (Note du traducteur). - 2. Cf. Mt 11, 29-30.

    St Josemaria Escriva de Balaguer, Amis de Dieu. Homélies (Homélie prononcée le 10.04.1956, La liberté, don de Dieu, 30-31), Fayard / Mame, 1981.

    Escriva de Balaguer,liberté,don de soi

    © (c) jolopes - stock.adobe.com (Joana Lopes)
    (Source photo)

  • Les patriarches de Syrie condamnent la récente attaque à Damas

    patriarches,Syrie,condamnation,attaque,Damas

    COMMUNIQUE – Veuillez trouver, ci-dessous, le communiqué des Patriarches d’Antioche et de tout l’Est pour les grecs-orthodoxes, les syriaques-orthodoxes et les grecs melkites catholiques, dans lequel ils condamnent la récente attaque des Etats-Unis, de la France et du Royaume-Uni, en Syrie.

    Déclaration conjointe des patriarcats grec-orthodoxe, syriaque-orthodoxe et grec-melkite catholique d’Antioche et tout l’Orient.

    Damas, le 14 avril 2018

    « Dieu est avec nous ; écoutez toutes les nations et soumettez-vous ! ».

    Nous, les patriarches Jean X, patriarche grec-orthodoxe d’Antioche et tout l’Orient, Ignace Ephrem II, patriarche syriaque-orthodoxe d’Antioche et tout l’Orient, et Joseph Ier Absi, patriarche grec-melkite catholique d’Antioche, d’Alexandrie et de Jérusalem, condamnons et dénonçons l’agression brutale qui a eu lieu ce matin contre la Syrie, notre pays si cher, par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni, selon les allégations de recours aux armes chimiques par le gouvernement syrien.

    Nous élevons nos voix pour affirmer ce qui suit :

    1. Cette agression brutale constitue une violation manifeste des lois internationales et de la charte des Nations unies, car il s’agit d’une agression injustifiée contre un pays souverain, membre de l’ONU.

    2. Nous souffrons de constater que ces bombardements aient été perpétrés par de puissants pays auxquels la Syrie n’a causé aucun préjudice d’aucune sorte.

    3. Les allégations des États-Unis et d’autres pays selon lesquelles l’armée syrienne utilise des armes chimiques et que la Syrie est un pays qui possède et utilise ce type d’arme, sont injustifiées et non étayées par des preuves suffisantes et claires.

    4. Le calendrier de cette agression injustifiée contre la Syrie sape le travail de la Commission d’enquête internationale indépendante, sur le point de se rendre en Syrie.

    5. Cette agression brutale détruit les chances d’une solution politique pacifique et entraîne une escalade de la violence et davantage de complications.

    6. Cette agression injuste encourage les organisations terroristes et leur donne un élan pour poursuivre leurs actes barbares.

    7. Nous demandons au Conseil de sécurité de l’organisation des Nations unies de jouer son rôle en apportant la paix au lieu de contribuer à l’escalade des guerres.

    8. Nous appelons toutes les Églises des pays qui ont participé aux frappes, à remplir leurs devoirs chrétiens, selon les enseignements de l’Évangile, à condamner cette agression et à appeler leurs gouvernements à s’engager dans la protection de la paix internationale.

    9. Nous saluons le courage, l’héroïsme et les sacrifices de l’Armée arabe syrienne qui protège courageusement la Syrie et assure la sécurité de son peuple. Nous prions pour les âmes des martyrs et la guérison des blessés. Nous sommes convaincus que l’armée ne s’inclinera pas devant les agressions terroristes externes ou internes ; elle continuera à lutter courageusement contre le terrorisme jusqu’à ce que chaque centimètre de la terre syrienne soit purifié du terrorisme. Nous saluons également la position courageuse des pays alliés de la Syrie et de son peuple.

    Nous offrons nos prières pour la sécurité, la victoire et la libération de la Syrie de toutes sortes de guerres et de terrorisme. Nous prions également pour la paix en Syrie et dans le monde entier, et appelons à renforcer les efforts de réconciliation nationale dans le souci de protéger le pays et de préserver la dignité de tous les Syriens.

    Sources : Greek Orthodox Patriarchate of Antioch and all the East - Patriarcat latin de Jérusalem.

  • Regina Caeli de ce dimanche 15 avril 2018

    Lors de la prière du Regina Caeli sur la place Saint-Pierre, le Pape François s’est arrêté sur le sens chrétien à accorder « au corps », éclairant sa réflexion par le mystère de la Résurrection qui eut lieu « avec corps et âme » et non « comme fantôme ».

    Compte rendu de Delphine Allaire sur Vatican.News.

    Texte intégral des paroles du Pape traduites en français sur Zenit.org.

  • Bienheureux Ramose Lucien Botovasoa (1908-1947)

    Béatification ce dimanche à Madagascar de Ramose Lucien Botovasoa (1908-1947), laïc et père de famille, membre du Tiers Ordre franciscain, tué en haine de la foi à Vohipeno (Madagascar).

    Bx_Ramose-Lucien-Botovasoa_1.png

    Biographie

    A l'issue de la prière du Regina Caeli, le Pape François a salué la béatification de Lucien Botovasoa, « père de famille, témoin cohérent du Christ jusqu’au don héroïque de sa vie. Arrêté et tué pour avoir manifesté sa volonté de rester fidèle au Seigneur et à l’Église, il représente pour nous tous un exemple de charité et de force dans la foi. »

    « oggi, a Vohipeno, in Madagascar, viene proclamato beato il martire Luciano Botovasoa, padre di famiglia, coerente testimone di Cristo fino al dono eroico della vita. Arrestato e ucciso per aver manifestato la sua volontà di rimanere fedele al Signore e alla Chiesa, rappresenta per tutti noi un esempio di carità e di fortezza nella fede. »

    (Source)

  • Huit nouveaux "Vénérables" dans l'Eglise catholique

    Le Pape François a reçu en audience le Cardinal Angelo Amato, Préfet de la Congrégation de la Cause des Saints, et a autorisé la promulgation de huit décrets reconnaissant les vertus héroïques des serviteurs et servantes de Dieu suivants :

    - Varghese Payapilly (1876-1929), prêtre diocésain, fondateur en Inde de la Congrégation des Sœurs des Indigents (Sisters of the Destitute) ;

    - Manuel Nunes Formigão (1883-1958), prêtre diocésain, fondateur au Portugal de la Congrégation des Religieuses Réparatrices de Notre Dame de Fatima ;

    - Ludovico Longari (1889-1963), prêtre italien, religieux de la Congrégation des Prêtres du Saint-Sacrement ;

    - Elisabeth Bruyère (1818-1876), fondatrice au Canada des Sœurs de la Charité d’Ottawa ;

    - Margherita Ricci Curbastro (au siècle: Costanza, 1856-1923), fondatrice en Italie de la Congrégation des Servantes du Sacré Cœur de Jésus Agonisant ;

    - Florenza Giovanna Profilio (1873-1956), fondatrice en Italie de l’Institut des Sœurs franciscaines de l’Immaculée Conception de Lipari ;

    - Maria Dolores di Cristo Re (au siècle: Maria Di Majo, 1888-1967), fondatrice en Italie de la Congrégation des Servantes Missionnaires du Christ Roi ;

    - Justa Domínguez de Vidaurreta y Idoy (1875-1958), Supérieure de la Province espagnole de la Société des Filles  de la Charité de Saint Vincent de Paul.

    Source : Bulletin de la Salle de Presse du Vatican (14.04.2018).

  • Giovanni Gabrieli (1557–1612) : Motet "Jubilate Deo" (à 8)

    The Cambridge Singers & La Nuova Musica

  • Méditation - Tout en vue de Dieu

    « Il y a tant de choses à faire, tant d'offices à la maison, tant d'emplois à la ville, aux champs ! travail partout ; faut-il donc laisser tout là pour ne penser qu'à Dieu ? Non, mais il faut sanctifier ces occupations en y cherchant Dieu, et les faire pour l'y trouver plutôt que pour les voir faites. Notre Seigneur veut que devant tout nous cherchions sa gloire, son royaume, sa justice, et, pour cela, que nous fassions notre capital de la vie intérieure, de la foi, de la confiance, de l'amour, des exercices de religion, de l'oraison, de la confusion, des humiliations, des travaux et des peines, en la vue de Dieu, notre souverain Seigneur ! [...] Si une fois nous sommes ainsi établis en la recherche de la gloire de Dieu, nous sommes assurés que le reste suivra. »

    St Vincent de Paul (1581-1660), Correspondance du 21 février 1659, Édition du Seuil, 1960 (p.547) et P. Coste, Correspondance, vol. XII (p.132)

    recolte-des-foins_1a.jpg

    Julien Dupré (1851-1910), La récolte des foins
    (Collection particulière)

  • Audience générale de ce mercredi 11 avril 2018

    La vie chrétienne sera au cœur des audiences générales hebdomadaires, et ce, durant tout le temps pascal. Le Souverain Pontife a inauguré ce nouveau cycle ce mercredi 11 avril 2018, en évoquant le sacrement fondateur de toute la vie chrétienne : le baptême.

    Compte rendu de Manuella Affejee sur Vatican.News.

    Texte intégral de la catéchèse traduite en français sur Zenit.org.

    Résumé en français :

    « Frères et sœurs, le Temps liturgique de Pâques nous rappelle que nous sommes chrétiens dans la mesure où nous laissons Jésus-Christ vivre en nous. Ainsi, le Baptême, « fondement de toute la vie chrétienne », est cette porte qui permet au Christ Seigneur d’habiter en nous, en nous plongeant, par le don de l’Esprit Saint, dans sa mort et sa résurrection, pour être recréés en Lui. L’eau du Baptême est, en effet, celle sur laquelle est invoqué l’Esprit Saint qui « donne la vie ». Le premier des Sacrements est donc un signe efficace de renaissance qui nous appelle à mener une vie nouvelle. Car, par le Baptême, nous sommes plongés dans la vie même de la Trinité : nous devenons membres du Corps du Christ, qui est l’Église, pour collaborer, chacun selon sa condition propre, à sa mission dans le monde. Ainsi, le Baptême, reçu une seule fois, illumine toute notre vie, en guidant nos pas vers la Jérusalem céleste. Il est un don gratuit fait à tous, adultes et nouveau-nés, un don porté par la foi et appelé à s’enraciner et à fructifier dans la foi. Aussi est-il nécessaire de raviver chaque jour les promesses de notre Baptême pour permettre au Christ de vivre en nous et de faire de chacun de nous un autre Christ. »

    « Je suis heureux de saluer les pèlerins venus de France, de Belgique et de divers pays francophones, et en particulier les nombreux jeunes français de différents collèges et lycées. Que le renouvellement des promesses de notre Baptême nous aide à vivre toujours plus unis à Jésus-Christ pour mener une vie nouvelle et collaborer dans l’Église à la transformation du monde. Que Dieu vous bénisse ! »

    Source : site internet du Vatican.

  • Thomas Tallis (v.1505-1585) : Spem in Alium, Motet pour 40 voix indépendantes

    The Tallis Scholars - Peter Phillips
     
    Spem in alium nunquam habui praeter in te,
         Je n’ai jamais placé mon espérance en aucun autre que Toi,

    Deus Israel,
         Ô Dieu d’Israël,

    Qui irasceris, Et propitius eris,
         Toi dont la colère fait place à la miséricorde,

    Et omnia peccata hominum in tribulatione dimittis.
         Toi qui absous tous les péchés de l’humanité souffrante.

    Domine Deus,
         Ô Seigneur Dieu,

    Creator coeli et terrae,
         Créateur de la terre et du ciel,

    Respice humilitatem nostram.
         Considère notre humilité.
  • Méditation - Créés pour la sainteté

    « Tout ce qui passe et ne tourne pas à la gloire de Dieu est néant, et au-dessous même du néant. »
    Ste Thérèse d'Avila

    « Comprenez-vous pourquoi une âme cesse de savourer la paix et la sérénité quand elle s'écarte de sa fin, quand elle oublie que Dieu l'a créée pour la sainteté ? Efforcez-vous de ne jamais perdre ce point de vue surnaturel, pas même aux heures de loisir ou de repos, aussi nécessaires dans la vie de chacun que le travail.
    Vous pouvez bien parvenir au sommet de votre activité professionnelle ; vous pouvez obtenir les succès les plus retentissants grâce à votre libre initiative dans vos activités temporelles ; mais si vous abandonnez ce sens surnaturel qui doit présider à toutes vos activités humaines, vous ferez lamentablement fausse route. »

    St Josemaria Escriva de Balaguer (1902-1975), Amis de Dieu. Homélies (Homélie prononcée le 11.03.1960, La grandeur de la vie ordinaire, 10), Fayard / Mame, 1981.

    Escriva de Balaguer,âme,créée,sainteté,loisir,repos,travail,surnaturel,gloire,Dieu

    (Image shutterstock)

  • Mercredi 11 avril 2018

    St Léon, Pape, Confesseur et Docteur de l’Église

    Saint_Leon-le-Grand_2a.jpg